AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 But do you feel like a young God? [Susan & Ashley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : yumiko (morgane)
≡ hiboux envoyés : 279
≡ date d'arrivée : 24/01/2016
≡ tes points : 0 points.
≡ ta disponibilité rp : toujours dispo
≡ ton avatar : Avan Jogia
≡ tes crédits : wild heart (vava), tumblr (gifs), yumiko (sign)

≡ âge du perso : dix-sept ans.
≡ amoureusement : Célibataire... Il y a bien une fille qui lui plait, mais... nan rien oubliez.
≡ statut de sang : impur, on ne peut plus impur même puisqu'il n'y pas eu de sang-pur dans sa famille depuis cinq générations ou quelque chose comme ça.
≡ sa maison : serpentard, son ambition l'a menée tout droit dans cette maison où il pourrait vite faire tâche, mais est fier de qui il est et se fiche bien de ce que pensent les gens.
≡ niveau d'études : les BUSEs, c'est okay et avec de bonnes notes, il ne lui reste plus que les ASPICs et cette fois il vise l’excellence.
≡ sa baguette : bois d'ébène, vingt-six centimètres, l'objet referme un ventricule de coeur de dragon et est efficace pour la métamorphose, matière dans laquelle il excelle d'ailleurs.
≡ son patronus : Le patronus que le brun a appris à faire avec l'AD prend la forme d'une orque, cet animal qui a l'air si mignon à première vue, mais qui est loin d'être sans défense.l
MessageSujet: But do you feel like a young God? [Susan & Ashley]   Mer 27 Jan - 1:39

I'm the king and you're the queen
and we will stumble through heaven if there's a light at the end, it's just the sun in your eyes. I know you wanna go to heaven but you're human tonight. But do you feel like a young God? You know the two of us are just young gods and we'll be flying through the streets with the people underneath. And they're running, running, running...
La moindre des choses lorsqu'on reçoit du courrier, c'est d'y répondre... cette citation était tirée de la dernière lettre que Ashley reçu de la part de sa mère… deux semaines après la première lettre à laquelle il n'avait pas encore répondu. Elle disait qu'elle était folle d'inquiétude pour lui et qu'il avait intérêt à répondre à cette fameuse lettre vite fait avant qu'elle ne vienne le récupérer par la peau des fesses et qu'elle ne le remmène à la maison en l'enfermant dans la cave pour qu'il n'en sorte plus… Le plus effrayant dans tout ça, c'était que ténébreux était presque sûr qu'elle ne bluffait pas. Il comprenait son inquiétude, c'était un sang mêlé dans une école remplie de mangemorts et en plus, elle le connaissait assez pour savoir qu'il était du genre à s'attirer les ennuis avec une certaine facilitée… non pas parce qu'il aurait pu être bagarreur, pour ça, elle pouvait lui faire confiance, il ne commencerait jamais une bagarre, mais parce qu'il était un peu trop … lui. Un peu trop ambitieux, un peu trop directe, un peu trop insolent… Alors oui, elle s'imaginait le pire pour son fils unique. Du coup, Ash avait profité d'une pause pour répondre aux deux courriers de sa mère, la rassurant d'une part et lui rappelant qu'il n'avait plus six ans de l'autre. Mais dans le fond, il serait toujours son bébé, quel que soit son âge… Et ça avait des avantages comme le fait de ne pas faire la cuisine ou ne pas laver son linge. Et voilà, il pouvait donc envoyer la lettre dans laquelle se trouvaient surement des fautes d'orthographe étant donné qu'il ne s'était pas donné la peine de relire, mais de toute façon, même si elle les relevait, elle serait plus occupée à déchiffrer son écriture qui, il fallait bien le dire, s'apparentait parfois à des hiéroglyphes mal faits. Il écrivait peut-être comme un cochon, mais au moins il avait des bonnes notes en cours, c'était l'essentiel et son meilleur argument contre les remarques au sujet de son écriture.

Après les cours, il se rendit donc au cinquième étage où se trouvait la volière, il s'apprêtait à siffler pour appeler son hibou, mais il remarqua une chevelure rousse et une allure qui lui était familière : Susan Bones. Il l'avait d'ailleurs remarquée depuis longtemps, la première ou la deuxième année… il n'était pas trop sûr, mais de toute façon, il était un mec et les mecs ne disaient pas ce genre de choses. Il passa un main dans ses cheveux détachés histoire de les remettre en place et de se donner un genre. « Franchement la volière, ce n'est pas super romantique pour un rendez-vous inopiné. » Lâcha-t-il amusé en se rapprochant d'elle, assez sûr de lui. Elle avait pris la mauvaise habitude de le fuir ces derniers temps, mais bon, après avoir essuyé un refus pour son invitation au bal de quatrième année, il pouvait tout encaisser. Et puis, il avait assez d'égo pour survivre à ce genre de choses. De plus, Susan avait reconnu qu'elle l'appréciait, il n'allait donc pas la laisser filer comme ça, sauf si elle mettait un poing dans le nez en lui disant d'arrêter de la harceler… Quoi que la seconde partie suffisait, pas la peine de se montrer violente en plus. Tout ça pour dire que Susan, c'était la fille avec qui il n'avait pas toujours comment réagir, il avait beau se donnait un air confient et lui adresser des sourires charmeurs, intérieurement, il ne faisait pas le fier… Ceci dit, tant qu'on n'en arrivait pas au scénario du coup de poing, il n'avait pas de raison de se laisser abattre. N'est-ce pas ?
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : deadpoule (kelly)
≡ hiboux envoyés : 237
≡ date d'arrivée : 27/12/2015
≡ tes points : 605 points.
≡ ta disponibilité rp : 0/3 sauf si je décide de me lâcher :p
≡ ton avatar : dasha sidorchuk
≡ tes crédits : avatar@january blues

≡ âge du perso : dix-sept ans
≡ amoureusement : célibataire au coeur d'artichaut, son regard vogue trop souvent du côté de la table des serpentard
≡ statut de sang : sang-mêlé
≡ sa maison : poufsouffle
≡ niveau d'études : septième et dernière année
≡ sa baguette : bois de poirier, crin de licorne, une baguette rigide de 26 centimètres
≡ son patronus : elle n'a jamais réussi qu'à créer un filament lumineux lors des cours de l'AD
≡ son amortencia : l'odeur de plantes, du froid glacial une nuit d'hiver.
MessageSujet: Re: But do you feel like a young God? [Susan & Ashley]   Dim 31 Jan - 15:26

Susan avait eu besoin d'écrire. Elle savait qu'il ne faisait pas bon envoyer des lettres en ce moment : elles pouvaient être interceptées par les mangemorts et provoquer un grand nombre de soucis en conséquence... Elle avait fait attention, néanmoins : elle avait relu cette lettre encore et encore, la froissant, l'abîmant. Elle s'en moquait ; elle se demandait de toute façon si cette lettre allait trouver son destinataire. Sa mère ne donnait plus de nouvelles depuis qu'elle avait tenté de fuir le pays et son père gardait le silence sur cette affaire, ne lui écrivant que de temps à autre, préférant la garder en sécurité plutôt que de risquer de la mettre en danger en correspondant avec elle. Elle avait eu besoin d'écrire à sa mère, oui. Ca lui serrait le cœur. Avant, elle écrivait à Amélia, pour tout et n'importe quoi, pour lui conter ses problèmes d'adolescente, pour lui demander des conseils pour aborder les garçons, pour être plus jolie, pour être moins timide, pour les cours aussi, parfois, mais pas aussi souvent qu'elle le prétendait. Elle écrivait à sa tante comme elle aurait dû écrire à sa mère et, aujourd'hui, sa tante était morte et sa mère loin d'elle. Elle aurait dû prendre soin de leur relation. Elle aurait dû être sa fille. Elle le regrettait amèrement désormais, pensant à tous ces instants où elle aurait pu se rapprocher de cette femme qui n'avait jamais vraiment fait partie de son monde. Alors, après les cours, elle grimpa les escaliers jusqu'au cinquième étage de l'école, rejoignant la volière avec empressement, un espoir maigre mais constant dans le cœur, l'espoir que sa mère était vivante et que, cette fois-ci, elle lui répondrait, que, enfin, elle verrait son hibou revenir avec une lettre tant attendue. Il faisait froid là-haut : elle n'avait que sa robe de cours, rien d'autre, alors elle s'empressa de retrouver son petit hibou aux plumes noisettes, lui attachant la lettre à la patte après l'avoir caressé tendrement. Elle allait lui donner ses instructions lorsqu'elle entendit une voix familière résonner dans la volière. Elle se retourna, le sourire aux lèvres, l'inquiétude s'envolant rapidement à la vue de ce garçon si singulier. Elle adorait Ash et, surtout, elle adorait le regarder, lui et sa dégaine, ses longs cheveux noirs, sa démarche assurée, son sourire amusé sur les lèvres. Elle l'avouait sans rougir (elle était rouge comme une tomate lorsqu'elle en parlait mais elle préférait nier l'évidence) : elle craquait pour lui, depuis la quatrième année vraiment, même si elle avait toujours pris l'habitude de loucher vers la table des Serpentard pour l'observer subtilement. Elle aimait le jeu qu'ils avaient pris l'habitude de jouer entre eux même si elle ne savait pas toujours où se mettre lorsqu'il lui faisait des réflexions de ce genre : ce flirt lui plaisait énormément mais son caractère timide et discret refaisait parfois surface. Un rouge délicat aux joues, qu'elle espérait assez fade pour qu'il pense qu'il soit du au froid ambiant de la volière, elle leva les sourcils, joueuse. « Qui te dit que c'est toi que j'attendais ? J'allais peut-être envoyer une lettre à un mystérieux prétendant que j'aurais ensuite rejoint autre part », dit-elle en désignant son hibou qui attendait sagement qu'elle lui donne les instructions pour partir délivrer son léger fardeau. Elle caressa sa tête du bout des doigts, taquine, et se baissa vers l'animal pour lui demander tout doucement, pour que Ashley n'entende rien de ce qu'elle pouvait dire, de s'envoler livrer cette lettre à sa mère, peu importe où elle se trouvait en ce moment même, elle lui faisait confiance pour tenter de la retrouver coûte que coûte. Il obéit, s'envolant vers les nuages gris et elle le regarda partir, mélancolique, priant pour qu'il réussisse enfin la mission qu'elle lui avait déjà confié deux fois auparavant. « Le temps que la lettre rejoigne son destinataire, j'ai peut-être... cinq minutes à t'accorder avant de me rendre sur le lieu de mon rendez-vous secret », dit-elle en faisant mine de réfléchir, souriant largement. Ash lui redonnait confiance en elle, l'air de rien ; elle se sentait à l'aise avec lui et elle avait presque envie de le crier sur les toits et de retrouve l'Armée de Dumbledore juste pour le voir lui. Il était là pour elle, d'une manière si différente ; il n'était pas là pour la juger, il n'était pas là pour l'aider, non, il était là parce qu'il aimait sa compagnie, parce qu'il l'appréciait, peut-être, même si elle n'était pas certaine de ses sentiments à son égard, si tout ça n'était qu'un jeu qui s'était instauré depuis qu'elle avait osé lui dire qu'elle l'appréciait ou s'il y avait une part de vérité dans tout ce qu'il pouvait dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

But do you feel like a young God? [Susan & Ashley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» My Little Young Box
» [Novembre 2012] Glossybox Les essentiels "Young Beauty"
» Young teacher, the subject of schoolgirl fantasy ♥ | PV Alan & Jackie
» ~ i feel like my life is flashing by and all i can do is watch and cry
» Selon-vous, quels sont les "MUST HAVE" à posseder chez mac
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
HOGWARTS AND SURROUNDINGS
 :: Hogwarts :: the fifth floor :: the aviary
-
Sauter vers: