AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ☆ (hermione et tracey) ~ prisoners wait for their turn to be dead.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: ☆ (hermione et tracey) ~ prisoners wait for their turn to be dead.   Mar 16 Sep - 10:47

prisoners wait for their turn to be dead


Venir à Londres était une bien mauvaise idée de la part d'Hermione, la police magique rôdait parfois dans les rues, même moldues de la capitale anglaise, cherchant les traitres, les fuyards et les rebelles et elle n'avait pas tardé à repéré la jeune Hermione, l'une des têtes les plus recherchées d'Angleterre. Discrète, elle essayait de se faufiler pour leur échapper et enfin elle était parvenue à les semer dans une petite ruelle discrète. Elle avait pourtant la sensation certaine qu'elle n'était pourtant pas au bout de ses peines. Sa baguette en main, elle était prêt à agir si jamais on venait encore lui chercher des ennuis et c'est ainsi que sans réfléchir, elle pointa sa baguette sur la jeune femme qui venait d'arriver dans l'étroite ruelle.

Tracey s'était trouvée sur dans ces mêmes rues de Londres en ce moment précis, elle avait vu Hermione ainsi que la police magique et c'était elle qui avait fait diversion pendant l'espace de quelques secondes pour qu'ils perdent la trace de la jeune femme. Qu'elle la connaisse ou pas, ça n'avait pas d'importance, elle pouvait bien lui filer un coup de main. Après avoir indiqué une mauvaise direction à ce groupe de la police magique, elle s'était rendue là où elle avait vraiment vu tourner la jeune femme, prête à l'aider et pourtant, elle se retrouva rapidement avec une baguette pointée en sa direction.

QUELQUES PRÉCISIONS
★ vous êtes dans les rues de Londres, la police a vos trousses, votre but est donc de fuir ou de vous cacher.
★ il est possible de faire intervenir des pnj pour les membres de la police magique. (si vous avez besoin d'une intervention admin de temps en temps, n'hésitez pas à demander en me mpottant).
★ évidemment, avant d'aller quelque part il faudra régler le conflit naissant entre les deux femmes, à vous de gérer ça, ne vous entretuez pas quand même, c'est pas drôle sinon  :héé:
★ l'ordre de passage est le suivant : Hermione puis Tracey
★ si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à m'envoyer un petit mp (a).

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ☆ (hermione et tracey) ~ prisoners wait for their turn to be dead.   Mar 16 Sep - 20:48

tracey&hermione ❥ do not betray me.

Forcément, Hermione évitait l’Angleterre en temps normal, par sécurité, car aussi bien dire que sa tête était connue de tous, recherchée à travers toute la Grande-Bretagne comme individu indésirable à capturer ou abattre, au choix de l’exécuteur du moment. Elle était principalement venue pour rencontrer Arthur, quelques jours plus tôt, et tentait avait bien de peine de prendre contact avec le peu des membres de l’Ordre encore vivants et en libertés. Suite à la dernière exécution publique, la jeune femme avait été grandement ébranlé par les pertes supplémentaires et l’information de ce nouveau groupe de résistants ne savaient pas si elle la réjouissait ou non.

C’est ainsi qu’en une soirée bien avancée, alors qu’elle trainait dans les rues moldues, les croyants plus sécuritaires que le côté sorcier, qu’elle s’était faite repérée par une brigade de la police magique. Quelle galère, honnêtement. Heureusement qu’elle avait réalisé leur présence à peu près en même temps, lui permettant de prendre ses jambes à son cou et filer en vitesse à travers les rues tranquilles. Les sortilèges fusaient, mais la sorcière était suffisamment douée pour les tenir à distance et contre-attaquer avec autant de force, si pas plus. Elle ne pensa pas à transplaner dans l’urgence, de peur que l’un d’eux parvienne à lui mettre la main dessus avant et ne voulait non plus pas se glisser sous la cape d’invisibilité d’Harry de peur de trahir sa seule couverture qui lui permettait d’être encore en cavale après tout ce temps.

Baguette bien serrée entre ses doigts, elle bifurqua brusquement dans une ruelle adjacente dans le but de leur échapper, pourtant, la rouge et or avait le très net sentiment qu’elle n’était pas encore tirée d’affaire. Elle n’entendit donc pas que quelqu’un avait fait diversion pour l’aider et lorsqu’elle vit la silhouette d’une femme se dessiner en s’approchant, son premier réflexe fut de lui pointer sa baguette au visage. Hermione la regarda sans trembler, le regard déterminé, mais elle ne lui balança aucun sortilège, se contentant de la tenir en joue pour le moment. La né-moldue détailla d’un œil averti son interlocutrice dont le faciès ne lui était pas inconnu et au vu du fait que toutes deux semblaient de la même tranche d’âge, sans doute était-ce à Poudlard qu’elle l’avait déjà croisé. À bien y penser, elles étaient de la même année… Une remémoration rapide lui rappela que cette fille était de la maison des verts et argents, sans doute une des raisons qui avait fait que la gryffondor ne l’avait pas particulièrement approchée. Mais à ses souvenirs, il lui semblait qu’elle était… différente. Enfin, cela restait à prouver, puisqu’Hermione avait toujours plutôt de mauvaises expériences avec les serpentards.

Un regard jeté par-dessus l’épaule de Tracey lui indiqua que ses poursuivants ne s’étaient pas engagés dans la ruelle, mais était-ce un piège pour la faire sortir docilement de sa cachette ? Hermione le saurait bien assez tôt, mais, chose certaine, elle ne se laisserait pas prendre sans répliquer. Maintenant, il ne restait plus qu’à Tracey de lui prouver son innocence, car il était très probable sinon qu’elle se retrouve étalée par terre dans les pommes assez rapidement. La née-moldue ne désirait pas trainer ici trop longtemps, sachant pertinemment que la police magique était encore à ses trousses et n’abandonnerait pas si facilement une si belle prise qu’elle représentait.

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ☆ (hermione et tracey) ~ prisoners wait for their turn to be dead.   Sam 4 Oct - 11:06

C'était une soirée qui avait pourtant commencé de façon très banale. Lassée d'être enfermée chez moi, j'avais bravé les recommandations de mes proches et j'étais sortie prendre l'air. Après tout, je ne voyais pas où était le mal. De toute façons, je voyais bien qu'on ne me disait pas tout, aussi n'ayant aucune raison tangible de rester à la maison j'avais filé à l'anglaise à la première occasion. Abby allait me tuer, c'était certain, mais en ce moment c'était le cadet de mes soucis. Ma sœur – puisqu'il semblerait que nous soyons liées par le sang, tout du moins, c'est ce qu'elle prétend – allait apprendre à ses dépends que je n'étais certainement pas le genre de personne que l'on mettait en cage aussi facilement. Mon désir de liberté avait primé sur tout le reste. Lorsque j'eus enfin mis le pied dehors, je compris pourquoi sortir à une heure si tardive n'était pas recommandable. La brume qui persistait autour de Londres, bien loin du brouillard qui faisait habituellement sa légende me paraissait anormale, presque sinistre. Pour un peu j'aurais eu l'impression de me trouver dans le Londres de Jack l'Eventreur. Quoiqu'il en soit, les rues de ce quartier étaient pratiquement désertes, on n'y voyait même pas un chat filer ventre à terre ou un clochard fouiller dans des poubelles pour trouver de quoi se nourrir ce soir. Possédée par un sentiment d'angoisse indescriptible, je pressai le pas. On n'entendait que mes talons claquer sur le pavé, à une cadence plus ou moins élevée. Machinalement, je resserrai les pans de ma veste autour de moi. Je regrettais de ne pas avoir mis de cache-nez avant de partir, il fallait dire qu'à cette période-ci de l'année il ne faisait pas encore des grandes chaleurs au point de se promener dehors en t-shirt. Pourtant, je m'aperçus bientôt que les frissons qui me secouaient par intermittence n'avaient rien à voir avec des températures plus ou moins basses. Pour tout avouer, je ne me sentais pas tranquille. Mon instinct m'envoyait des signaux d'alarme que je ne pouvais – devais – ignorer. S'il me restait quelques réminiscences de ma vie d'avant, c'était bien que mes intuitions ne me trompaient jamais. Quelque chose clochait et je n'étais pas près de me défaire cette idée de la tête. En conséquence, il fallait que je rentre, que je me mette à l'abri. Même si d'ordinaire la solitude ne me faisait pas peur je n'avais rien contre un peu de compagnie – fut-ce celle d'Abby. Du calme ma fille, tu es complètement parano. Peut-être que j'étais en train de me faire des films, après tout mon imagination fonctionnait vraiment très bien et allait parfois chercher très loin, mais tout de même, je restais persuadée qu'il y avait un fond de vérité et surtout, que j'avais raison de penser de la sorte.

Mon intuition fut bientôt vérifiée. Une armée de types plutôt louches, tout de noir vêtus passa dans une ruelle adjacente sans me voir. Je fronçais les sourcils. Une personne raisonnable et sensée aurait d'ores et déjà pris la fuite, ne serait-ce que pour ne pas se retrouver entre les pattes de ces lascars mais ma curiosité triompha sur le bon sens, aussi me faufilai-je discrètement dans la prochaine ruelle et décidai de la remonter. Peut-être qu'une fois au bout, avançant parallèlement à eux je pourrais...je pourrais quoi au juste ? Je ne savais même pas qui étaient ces gens, je n'avais aucun moyen de savoir s'ils étaient armés ou pas – ils me faisaient penser à une espèce de milice, autrement dit, ces individus étaient loin d'être mignons et gentils. Que ferait donc une femme seule face à eux ? Probablement pas grand-chose, ils auraient vite fait de m'écraser si je me dressais sur leur chemin, mais à présent que je m'étais mis en tête de voir ce qu'ils trafiquaient, ma conscience m'interdisait de rebrousser chemin – peut-être que quelqu'un avait besoin de mon aide. Alors que je courais presque dans ma ruelle, je réfléchissais à la façon dont je pouvais venir en aide à cette personne – car de toute évidence ils étaient en train de pister quelqu'un, même si je n'avais vu personne d'autre qu'eux. Après-tout, ce n'était pas parce que je n'avais pas vu cette personne qu'elle n'existait pas. Bientôt, un vacarme commença à s'élever. J'entendis des bruits d'explosion qui ne ressemblaient pas à des coups de feu. Estimant que la situation devenait très urgente, je me mis à courir. Je m'arrêtai à l'intersection suivante, les poumons en feu et le cœur cognant à tout rompre dans ma poitrine. Le sang me battait aux tempes et je peinais à reprendre ma respiration. Je regardais tout autour de moi, tentant d'apercevoir quoi que ce soit, n'importe quoi, un détail qui pourrait me confirmer que j'étais dans la bonne direction. « Là ! » s'écria une voix dans mon dos. Quelque chose me disait qu'à présent, c'était après moi qu'ils en avaient, pourtant m'enfuir ferait de moi une suspecte et je n'avais clairement rien fait. De base, je passais par là tout à fait par hasard, il ne manquerait plus que je me fasse attraper moi aussi. Cela étant, je l'aurais bien mérité, ça m'apprendra à me mêler de ce qui ne me regarde pas. Je fis alors volte face, bien déterminée à montrer que je n'étais pas la personnes qu'ils recherchaient activement. Je m'avançais vers eux, ignorant sciemment mes jambes qui étaient en train de trembler sous l'effet de l'angoisse et une fois à leur hauteur, je leur adressai mon plus beau sourire. « Messieurs. » saluai-je en leur adressant un léger signe de tête. « Ce n'est pas Granger. » gronda une voix dépitée. Celui qui semblait être le chef de bande me colla un avis de recherche sous le nez. WANTED était écrit en grand, si bien qu'on ne pouvait pas le louper et il y avait une photo animée – oui, animée – d'une jeune fille. Lorsque je vis ses cheveux bruns et bouclés, je compris pourquoi de dos ils m'avaient confondue avec elle.  « Je suis désolée, je ne l'ai pas vue. » m'excusai-je, répondant à la question implicite qu'il était en train de me poser. « Mais j'ai entendu des déflagrations par là bas, peut-être qu'elle est partie dans cette direction. » Je leur montrai alors un pâté de maisons, plus loin dans la rue. J'ignorais ce que ces gens voulaient à cette jeune fille, mais prudence étant mère de sûreté, je ne leur avais pas indiqué la direction réelle où la fille était partie. Ou semblait partie, ce qui en soi revenait au même. Ils parurent néanmoins se satisfaire de cette réponse puisque le chef de bande me toisa encore un moment, puis il aboya un ordre à ses hommes qui se remirent en route presque aussitôt après.

Le souffle court, j'attendis qu'ils se soient éloignés pour partir dans la direction opposée. La fille étant très probablement à pied, elle n'avait pas dû aller bien loin. Je m'efforçais d'avoir une démarche normale pour ne pas les alerter, ne cessant jamais de me répéter que m'enfuir ferait de moi une suspecte, et franchement, au vu de leurs expressions aimables comme des portes de prison je n'avais pas franchement envie de les avoir à mes trousses. Lorsque je me fus assurée qu'ils étaient partis pour de bon, je m'engageai dans la première ruelle venue. Effectivement la fille s'était réfugiée là pour échapper à ses assaillants. Je voyais très distinctement sa silhouette se détacher, tranchant avec le décor lugubre. Elle tenait quelque chose à la main et en vu de son air menaçant, elle n'hésiterait pas à s'en servir contre moi. « Range-ça, tu pourrais blesser quelqu'un. » lançai-je, légèrement sarcastique tout en levant les mains en signe de paix, pour bien montrer que contrairement à elle, je n'étais pas armée. « Tu vois, je suis parfaitement inoffensive, de nous deux, tu es sans doute la plus dangereuse. » Je continuais à avancer vers elle, mes mains bien en évidence. « D'ailleurs je trouve ça gonflé de me menacer de la sorte, figure-toi que je viens tout juste de sauver tes fesses. » Si j'avais tenté de faire un tant soit peu d'humour pour faire passer la pilule amère du reproche, mon faciès, lui, était entièrement dépourvu d'amusement. « Tu sais... » repris-je sur le ton de la confidence. « Dans la mesure où nous avons la même corpulence et à peu près la même coiffure ils nous ont confondues toutes les deux. De fait ils auraient très bien pu m'embarquer moi aussi et par ta faute, j'aurais eu de très gros ennuis. Tu peux t'estimer heureuse que je sois passée par là, car pendant que je les ai envoyés voir ailleurs si j'y étais, toi, tu as pu filer tranquillement. » Même coiffure...Tu parles, même avec ça je ne comprenais pas pourquoi ils nous avaient confondues. Les cheveux de la fille étaient un vrai désastre et elle semblait très négligée. À côté d'elle, j'étais nettement très sophistiquée, tirée à quatre épingles. Je ne savais pas trop ce qu'elle fichait là dans la mesure où elle n'avait pas grand-chose d'une SDF mais peu importe, ce n'était pas mon problème. À présent que je l'avais tirée d'affaire, j'estimais avoir accompli ma mission et tout ce que je demandais c'était de pouvoir rentrer chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ☆ (hermione et tracey) ~ prisoners wait for their turn to be dead.   Mar 21 Oct - 3:26

tracey&hermione ❥ do not betray me.

L’attitude de Tracey n’offrit en rien le goût à Hermione de calmer son agitation, mais elle s’efforça au mieux de garder l’esprit froid, même si les paroles de son interlocutrice l’empourprèrent au plus haut point. Une véritable Serpentard, elle ne faisait pas quelque chose simplement pour le bien, mais pour qu’on lui soit redevable. Ses doigts claquèrent contre le bois de sa baguette et il lui fallut un très grand contrôle pour baisser son arme et ne plus la pointer au visage de la jeune femme, même si l’envie de lui montrer qu’elle ne blessait pas quelqu’un involontairement par accident était très forte. Il fallait être raisonnable, les exécuteurs étaient tous près et ils se rendraient bien compte, éventuellement, que Tracey les avait mis sur une fausse piste. Et l’urgence de la situation poussa Hermione a laissé de côté toute potentielle discorde passible de leur faire perdre du temps. « C’est très apprécié de ta part de m’avoir aidé, mais sache que je ne t’ai rien demandé et que tu n’étais pas dans l’obligation de m’aider et encore moins de venir me voir pour me le dire. » Débita-t-elle d’un seul coup à voix basse avant de reprendre son souffle.

Elle jeta un autre regard par-dessus l’épaule de l’ancienne vert et argent pour s’assurer que les rues étaient toujours tranquilles avant de reporter son attention sur celle qu’ils avaient pris pour son double. Non, sincèrement, la fugitive ne voyait pas pourquoi on l’avait mépris pour elle. La chevelure de la née-moldue était indomptable et son style vestimentaire n’était pas du tout le même que celui de Tracey, mais peut-être que les exécuteurs ne s’étaient pas vraiment posés de questions. « Ensuite, ne crois-tu pas qu’ils vont s’en rendre compte que tu les as foutu sur une fausse piste ? Qui crois-tu qu’ils iront voir après, s’ils ne me trouvent pas ? » Elle souffla sur une mèche rebelle, tentant de calmer son agitation. Il fallait dégager d’ici et vite, c’était ce qui lui importait le plus, elles auraient le temps pour de plus ample discussion plus tard. Là, ce n’était pas le moment, mais pas du tout. « Alors tant qu’à ce que tu sois dans le même pétrin que moi, aussi bien dégager d’ici avant qu’ils ne reviennent, tu ne crois pas ? »

Il y avait beaucoup d’incitation dans sa voix, mais elle n’était point à l’aise de rester dans un coin patrouillé de fond en comble par des exécuteurs désireux de lui faire la peau et ça c’était dans le meilleur des mondes. Sans parler de Tracey qui s’était mise dans de beaux draps simplement en ayant voulu lui porter secours pour une raison qu’elle ignorait encore. Prenant une bonne inspiration, elle tenta du mieux qu’elle put de conserver les idées claires. Il ne fallait pas perdre le nord, ce n’était pas le moment ni l’endroit, ce ne l’était jamais à dire vrai. Le plus important était surtout de faire en sorte que les membres de la police magique ne prennent pas conscience de Tracey avait approché Hermione et, surtout, qu’elle l’avait aidé d’une quelconque manière.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ☆ (hermione et tracey) ~ prisoners wait for their turn to be dead.   

Revenir en haut Aller en bas
 

☆ (hermione et tracey) ~ prisoners wait for their turn to be dead.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Rochefort fête l'Hermione 6 - 7 - 8 juillet 2012
» L'Hermione
» les news de l' hermione
» L'Hermione
» [Marine à voile] L'Hermione
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: troisième saison :: sujet abandonnés
-
Sauter vers: