AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (event) ◇ these walls, they're crashing down (phineas, lincoln)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: (event) ◇ these walls, they're crashing down (phineas, lincoln)   Lun 5 Mai - 23:12

Dans un soupire, Eamonn déballa un nouveau carton plein de cotillons, serpentins et d’autres trucs à l’apparence parfaitement banale, mais qui en vérité promettait à n’importe quelle fête une ambiance des plus magiques. Il avait déjà rangé les bombes de feux d’artifices sorciers et de pétards magiques, plus tôt dans la matinée, ainsi qu’un grand nombre de babioles diverses et variées. La boutique était toujours pleine d’objets en tous genres, mais il était rare à présent qu’ils épuisent leurs stocks. Les gens n’avaient plus aucun évènement dans leurs vies qui vaille la peine d’être célébrer, évidemment qu’ils ne venaient plus ici. Maintenant, on ne faisait plus de blagues pour faire rire ses amis, on se contentait d’envoyer une carte, de temps en temps et encore. La victoire de Voldemort avait eue bien des conséquences sur le monde de la magie et elles étaient bien tristes à voire. Eamonn resterait dans cette boutique jusqu’à ce qu’elle ferme ses portes, ça semblait être le sort réservé à de nombreuses boutiques, il n’avait de toute façon, pas besoin d’un travail qui lui permettrait de faire fortune, depuis qu’il avait choisi de rejoindre sa famille, il avait largement assez d’argent pour faire sa vie sans travailler. Cependant, il préférait de loin être ici que chez lui à supporter ses impitoyables parents et à regarder Blodwyn s’agiter dans tous les sens pour préparer des festins pour la famille. C’était n’importe quoi. Il était clairement mieux ici à ranger des cartons que chez lui. Il restait probablement plus qu’il ne le devrait dans cette boutique, au moins, ça lui éviter de s’enfermer dans sa chambre pour abuser de l’alcool. Il avait connu de trop nombreuses cuites ces derniers jours, elles semblaient encore être marquées sur son visage pâle et sur ses joues, plus que mal rasées. Ça n’avait pas d’importance, de toute façon, la plupart du temps, il n’y avait que Phineas et lui dans cette boutique et ce n’était pas lui qui allait le juger sur son apparence négligée, ou juste pour plaisanter, ce qui n’était pas dérangeant. Son dernier carton enfin vide et déposé dans le débarras de la boutique, le sorcier se dirigea vers son ami qui était derrière le comptoir. « Alors, comment vos nos affaires ? » Certainement qu’elles n’allaient pas parfaitement bien et il le savait pertinemment, mais bon, peut-être qu’un miracle était arrivé quand il n’avait pas été là, plus tôt dans la matinée. En tous cas, depuis qu’il était arrivé dans la boutique, quelques heures plus tôt, personne n’était rentré, ça avait quelque chose de déprimant, les lieux avaient clairement perdu leur ambiance d’avant. Cette joie qui émanait habituellement de la boutique semblait avoir complètement disparue. C’était pourtant quelque chose qu’Eamonn avait toujours apprécié, l’une des nombreuses raisons pour lesquelles il avait toujours était content de travailler ici plutôt qu’à n’importe quel poste de ce maudit ministère de la magie comme son père l’aurait voulu, ça faisait des années maintenant qu’il travaillait ici et pas question de quitter cette boutique, à part peut-être s’il était encore obligé de fuir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (event) ◇ these walls, they're crashing down (phineas, lincoln)   Jeu 8 Mai - 23:23





Lincoln était apparue dans la chambre de Phineas au petit matin. Elle transplanait très souvent, parfois juste pour quelques minutes, pour venir le voir. Elle avait déménagé pour la France maintenant, et avait rejoint ses parents. Elle avait quitté son équipe, son appartement, sa vie. Mais elle n’avait pas pu se résoudre à le quitter lui. La vie était bien plus simple là-bas, et elle avait beaucoup moins peur pour ses parents dorénavant. Pourtant, il ne se passait pas un jour sans qu’elle ne retourne en Grande Bretagne, à Pré-Au-Lard précisément. C’était presque naturel pour elle d’arriver n’importe quand et n’importe où dans l’appartement de Phineas, Elle apparaissait par surprise, parfois juste pour un bisou et disparaître, parfois pour plus longtemps. La veille, elle avait fêté son entrée dans une équipe française de quidditch dans un club avec ses nouveaux partenaires. En rentrant à six heures trente, elle avait retiré ses chaussures, et avait transplané directement chez Phineas pour se glisser dans son lit et dans ses bras, sans même le réveiller. Elle savait qu’il devrait se lever relativement tôt pour ouvrir sa boutique mais quand même, elle aurait un peu de temps avec lui quand même. Et puis, rien ne l’empêchait de passer un peu de temps dans la boutique avec lui après tout. Elle pourrait très bien l’aider, même si elle avait bien compris qu’il n’ouvrait pas pour grand-chose ces derniers temps, ce qui était compréhensible. Elle s’était réveillée à neuf heures, peu de sommeil, mais elle avait du mal à dormir ici de toute façon. Comme elle ne trouvait pas la robe de soirée qu’elle avait laissée sur le sol au pied du lit en se couchant, la sorcière ouvrit l’armoire de Phineas et attrapa une chemise de coton bleue qu’elle enfila et aboutonna à moitié avant de descendre dans la cuisine où elle leva chacune de ses mains pour récupérer les deux tasses de café qui apparurent entre ses doigts. Elle entra alors en baillant dans la boutique et s’approcha de Phineas qui se tenait debout devant l’une des allées. Sans même faire attention au fait qu’il puisse y avoir quelqu’un d’autre dans la boutique, ce qui changerait des fois où elle était venue ici, la jeune femme vint se glisser dans ses bras et déposa un baiser dans son cou en lui tendant une tasse. Ce n’est qu’en reculant son visage du sien pour lui sourire qu’elle se rendit compte avec stupeur qu’ils n’étaient pas seuls. « Oh … Bonjour … »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (event) ◇ these walls, they're crashing down (phineas, lincoln)   Sam 19 Juil - 17:23

Depuis quelques temps, je ne sais plus réellement où j’en suis. Est-ce que mon esprit de rébellion s’est totalement envolé ou est-ce qu’il est encore là, présent, quelque part ? Quoi qu’il en soit, il reste que je suis passé de l’autre côté et que je pactise à présent avec les personnes que je détestais le plus au monde auparavant. J’ai l’impression de ne plus savoir ce que je veux ni même de prendre en compte qui je suis vraiment. Qui suis-je, d’ailleurs ? Je ne le sais même plus. A partir du moment où je respecte mes propres principes, j’imagine que je ne suis plus personne. A peine l’ombre d’une ombre et c’est Lincoln que j’ai entraîné avec moi, dans cette dépravation malhonnête. Bien sûr, elle n’en sait rien, car je suis bien trop peureux pour lui avouer tout cela, lui avouer que je suis à présent un mangemort, que je tiens avec les personnes ayant tué sa plus chère amie. Je ne peux m’empêcher d’y penser, alors que sortant d’entre les draps, j’observe attentivement la place qu’elle occupe quelques fois au petit matin lorsqu’elle ne s’oppose pas à l’idée de dormir ici – comme aujourd’hui. C’est comme d’habitude son visage paisible qui consiste ma première vision de la journée, et cette vision angélique ne manque jamais de me mettre de bonne humeur. Mais cette fois, je ne reste pas plus de temps auprès d’elle, enfilant mes vêtements sans réellement y penser, sans même penser à vérifier que les couleurs concordent un temps soit peu. Je n’y ai jamais fait réellement attention de toute façon et il est également fort probable que personne ne franchisse le seuil de la boutique, alors j’estime qu’il n’est pas forcément utile d’y réfléchir. Transplanant alors jusque derrière le comptoir de la boutique – à quoi bon utiliser les escaliers alors même qu’il n’y a personne de présent dans l’enceinte de la maison (boutique), après tout ? – m’attendant déjà à passer une longue et inintéressante journée. Cependant, la clochette de la porte d’entrée ne tarde pas à s’agiter, marquant de son tintement la venue d’un visiteur et sans réelle surprise que je vois alors Eamonn survenir au détour d’une étagère, afin de s’approcher du comptoir. Il ne tarde pas à me saluer, un sourire fatigué imprégnant son visage. La fin de la guerre n’a pas tourné comme il l’aurait voulu, lui non plus, cela se voit bien. Et cela m’attriste surtout, étant donné qu’il est mon seul employé et surtout, mon ami. Je le salue en retour et c’est d’un commun accord que nous commençons notre travail, consistant pour lui, à déballer des cartons alors que, quant à moi, je m’occupe de ranger les étagères. Au bout d’un moment, le jeune homme fini par ressortir de l’arrière-boutique, me demandant comment se portent nos affaires. Je m’apprête d’ailleurs à lui répondre lorsque soudainement, Lincoln, vêtue d’une simple chemine à demi-boutonnée apparaît de nulle part afin de me tendre une tasse, alors même qu’elle se glisse entre mes bras, déposant par la même occasion un baiser – absolument pas timide – dans le creux de mon cou. Cette apparition ne manque pas de faire écarquiller les yeux du jeune homme face à moi, alors qu’un sourire gêné apparaît sur mes lèvres. Après tout, si je n’ai pas honte de la jeune femme – pas du tout même – il n’en reste pas moins que je n’ai pas l’habitude de ce genre de situation et que je ne sais pas réellement comment réagir. « Hm, je crois que je vous dois des présentations. » je finis par dire au bout de quelques longues secondes de silence infini. « Voici donc Lincoln et, Lincoln, je te présente Eamonn. » Présentations qui ont le dont d’être des plus maladroites, mais je ne sais pas de quel autre façon j’aurais pu m’y prendre. C’est sans doute l’ancien Phineas et son côté gêné qui reprend ostensiblement le dessus, sans que je ne sois maitre de quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (event) ◇ these walls, they're crashing down (phineas, lincoln)   Dim 10 Aoû - 19:23

Eamonn travaillait avec Phineas depuis longtemps. Des années, entrecoupées par la fuite dans laquelle il s’était lancé quand le ministère de la magie était tombé. Il connaissait bien la boutique et il connaissait très bien Phineas. Il considéré certainement le sorcier comme son meilleur ami à présent, peut-être le seul qui lui restait en vue des ravages dont la guerre était responsable. Phineas était au courant de son histoire avec Blodwyn, même de tous les chamboulements qu’elle avait pu connaitre récemment puisqu’il n’était pas rare qu’il s’en plaigne à qui voulait bien l’entendre et dans cette boutique, il y avait rarement d’autres personnes que Phineas. Ainsi, il aurait presque pensé être également au courant de pas mal de choses concernant la vie de Phineas. Il devait se tromper en vérité, puisque, la journée était à peine commencée et voilà qu’une inconnue venait de descendre les marches qui menaient jusqu’à l’appartement de Phineas, pour se retrouver dans la boutique, seulement vêtue d’une chemise. Ils avaient probablement tous trop l’habitude de ne voir personne dans la boutique, sinon elle n’aurait jamais eu l’idée de descendre ainsi vêtue dans une boutique de farce et attrapes, principale repère des jeunes enfants et adolescents. Malheureusement, les clients n’étaient pas nombreux depuis quelques temps déjà, la guerre, puis la fermeture de Poudlard avait entrainé un désintérêt des gens pour ce genre de boutique. Ils continuaient pourtant à se battre. Il fallait bien conclure à présent que Phineas vouait désormais sa vie à autre chose qu’à la boutique. Il n’était pas sûr de l’avoir souvent vu avec des filles, il y avait bien eu Charlie, mais elle n’était que sa meilleure amie, c’était différent ; là, à en juger le baiser qu’elle avait déposé dans le cou de Phineas et la tenue qu’elle portait, ce n’était pas qu’une histoire d’amitié. Les yeux écarquillés, il regardait la scène sans rien y comprendre. Il aurait pu s’attendre à tout – d’autant plus que les jours dans surprises étaient rares avec un ministère comme celui qu’ils avaient en ce moment – mais pas à ça. « Bonjour … » Répondit-il quelque peu hésitant avant de poser son regard sur Phineas, les sourcils haussés, le fixant de ce regard qui voulait dire qu’il lui devait des explications. Il s’agissait de Lincoln d’après les paroles de Phineas ; au final ça ne lui donnait pas forcément les informations qu’il cherchait mais bon, c’était déjà ça. Il posa son regard sur la jeune femme, lui adressant un sourire poli. « Et bien enchanté Lincoln. » Il reposa ensuite son regard sur son ami. « Tu aurais pas des choses à me raconter toi ? » Ils auraient pu avoir une discussion intéressante, qui ne parlait pas de cotillons ou autres babioles qu’ils vendaient ici, ni même de Blodwyn, d’Ariane ou de son mariage qui approchait à grand pas – et dont il se plaignait aussi beaucoup. Il n’avait quand même pas l’impression de monopoliser la conversation au point d’avoir empêché son ami de lui dire qu’il avait quelqu’un dans sa vie ; c’était quand même le genre de chose qu’on raconte à ses amis, même en temps de guerre et de grande dépression ; c’était justement le genre de nouvelles qui pouvaient remonter le moral après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (event) ◇ these walls, they're crashing down (phineas, lincoln)   Lun 11 Aoû - 18:25

La jeune femme eut le sentiment que la surprise était partagée, voir plus conséquente encore pour Eamonn. Phineas avait déjà mentionné le prénom du jeune homme une ou deux fois en passant, elle savait à peu près qui il était et se doutait que les deux hommes devaient être relativement proches.  Mais visiblement, le brun qui leur faisait face semblait n’avoir aucune idée de qui elle était. Elle ne savait pas s’il était plus choqué par le fait de voir une inconnue chez Phineas ou par le fait qu’il y ait une inconnue chez son ami. Il était simplement venu travailler et s’attendait à un jour ordinaire, comme ils devaient certainement l’être avec Phineas. Ca n’étonna pas la vélane pourtant. Phineas n’avait pas vraiment été du genre à parler plus que nécessaire depuis qu’elle l’avait rencontré. Et elle s’était même dit que lors de leur première rencontre il avait bien plus parlé que ce qu’il ne l’aurait fait si elle ne l’avait pas forcé un peu. Elle se demanda si Eamonn était aussi peu causant du coup, et imagina à quel point les journées seraient longues et silencieuses si c’était le cas, surtout que maintenant il n’y avait plus de clients pour faire vivre un peu le magasin. Ce serait le comble tout de même, pour un magasin de farces et attrapes. « Et bien enchanté Lincoln. » La jeune femme lui sourit, pas gênée par la situation, mais par le fait qu’Eamonn semble si surpris de ne pas être au courant. Mais à vrai dire, ce n’était pas des plus surprenants, connaissant Phineas, et il le connaissait certainement bien mieux qu’elle. Et puis, ce devait être le fait de se trouver au pied du mur aussi. Elle aurait certainement réagit de la même façon si elle avait été à sa place « Tu aurais pas des choses à me raconter toi ? » La jeune femme regarda sa tasse et la tendit à Eamonn. « Tu veux un chocolat chaud ? » dit-elle en s’approchant de lui. Elle prit alors ses mains et plaça la tasse dedans sans attendre de réponse et lui sourit. « Je vais aller en faire un peu plus … »  ajouta-t-elle à l’intention de Phineas. Elle aurait très bien pu faire apparaître une nouvelle tasse mais elle pensa qu’il était judicieux de laisser à Eamonn le temps de se remettre de sa surprise et à Phineas le temps de s’expliquer. Elle se mit alors sur la pointe des pieds pour déposer un baiser sur son front, sourit de nouveau au brun qui semblait toujours sous le choc et rejoignit la porte en quelques pas qu’elle referma pour leur laisser un peu d’intimité si l’on peut dire. Elle remonta alors et prépara trois nouvelles tasses alors qu’un gâteau au chocolat apparaissait sur la table. Un sourire apparut sur son visage lorsqu’elle imagina Phineas tentant d’expliquer la situation à son ami. Cela ne manquerait pas d’être comique. Enfin, de son point de vue à elle bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (event) ◇ these walls, they're crashing down (phineas, lincoln)   Dim 31 Aoû - 12:01

Face à moi, le visage de mon ami change d’un seul coup pour laisser place à une expression stupéfaite. Et pour cause, je n’ai jamais pensé à lui mentionner l’existence de Lincoln, ayant toujours été trop timide pour aborder le sujet. Avec Eamonn, les choses n’ont jamais été différentes, quand bien même je suis entré chez les mangemorts entre temps ; il était mon ami auparavant et il l’est toujours maintenant. Je n’ai jamais eu l’occasion de prendre l’assurance acquise avec les autres personnes, de devenir le Phineas froid que je tente d’être avec à peu près tout le monde à présent – malgré moi ou parce que je cherche à l’être, je ne saurais plus faire la part des choses, je le crains. Quoi qu’il en soit, cette timidité maladive qui a toujours été mienne, s’est sans cesse emparée de moi alors que je tentais de parler de la jeune femme au brun. Je sens qu’il m’en veut de ne pas m’être confié à lui ou du moins, que sa surprise n’est pas des meilleures. Je me mordille la lèvre inférieure alors que je baisse la tête, honteux d’avoir été un si piètre ami alors que Lincoln ne semble pas le moins du monde dépassée par la situation. Je la regarde faire du coin de l’œil alors qu’elle vient confier une tasse de chocolat chaud à mon ami, avant de s’éclipser l’air de rien, jugeant sans doute que nous avons des choses à nous dire avant qu’elle ne refasse son apparition. Je ne me retourne pas pour l’observer alors qu’elle part, mais son départ me chagrine, quand bien même je sais pertinemment que celui-ci n’est pas définitif. « Il se pourrait que j’ai omis quelques détails. » je confesse alors au jeune homme, la tête toujours basse. Je reste quelques instants silencieux avant de finalement me redresser pour regarder dans les yeux, cet ami qui m’a toujours tout confié et à qui je me suis trouvé incapable de parler de l’entrée de la jeune femme dans ma vie. Je finis par cesser de planter mes dents dans ma lèvre inférieure, afin de reprendre la parole : « Lincoln et moi sommes… en couple ? Je ne sais pas vraiment, à vrai dire. Mais elle m’est venue en aide une fois. » Je laisse place à un court silence alors que je me remémore cet épisode durant lequel, je lui ai renversé un verre dessus dans le bar dans lequel elle travaillait et la façon dont elle m’a secouru alors que mes amis se moquaient allégrement de moi, à quelques tables de là. « Elle est revenue peu de temps après afin que je puisse lui rendre la pareille et depuis… Nous sommes plus ou moins en couple, j’imagine. » Toujours aussi gêné par la situation, je ne parviens pas à placer les mots réels sur celle-ci, me sentant pour le moins idiot de ne pas savoir comment qualifier ma relation avec la jeune femme. Est-elle ma petite amie ? Peut-être, je n’en sais rien, nous n’avons jamais parlé des termes adéquats avec Lincoln, ce qui doit sans doute justifier – ne serait-ce qu’un peu – mon ignorance quant à comment la présenter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (event) ◇ these walls, they're crashing down (phineas, lincoln)   

Revenir en haut Aller en bas
 

(event) ◇ these walls, they're crashing down (phineas, lincoln)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» vente de Futs
» Faire une ligne de temps avec le site Dipity
» Le Château de verre - de Jeannette Walls
» [Année 0002] Event 01 : La foire aux monstres
» EVENT#4 - De mots et de sang
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: troisième saison :: sujet abandonnés
-
Sauter vers: