AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 14042
≡ date d'arrivée : 04/04/2012
≡ tes points : 125 points.
≡ ta disponibilité rp : free.
≡ ton avatar : aidan turner.
≡ tes crédits : jukebox joints (avatar).

≡ âge du perso : 30 ans.
≡ amoureusement : veuf d'un premier mariage, déjà fiancé de nouveau.
≡ son emploi : rafleur.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : poufsouffle.
≡ niveau d'études : études terminées avec 11 buses et 10 aspics.
≡ sa baguette : bois de chataîgné, vingt-sept centimètres, crin de licorne.
≡ son patronus : il est incapable de créer un patronus suite au décès de son épouse, mais avant c'était un corbeau.
≡ son amortencia : l'odeur de la prairie, celle si familière des sucreries de chez honeydukes ainsi qu'une teinte de chocolat.
MessageSujet: (aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.   Sam 12 Avr - 20:43

Un soupire passa le seuil de la jeune sorcière alors qu’elle terminait son verre d’alcool. Assise au comptoir d’un bar, elle aurait certainement pu rester encore un moment à enchainer les boissons, au risque de se prendre une cuite. La dernière fois qu’elle avait agit de la sorte, elle avait fini la soirée avec Tommen, ça avait sans doute été l’une des nombreuses erreurs que la jeune femme accumulait au fil des années. Elle aurait certainement mieux fait de ne jamais remettre les pieds au Royaume-Uni, loin d’ici, en Roumanie avec les dragons, sa vie avait été considérablement plus facile. Dans sa famille, on l’avait toujours vu comme un cas un peu à part, cette fille un peu tarée qui préférait la compagnie des dragons à celle d’autres humains, ça n’avait rien d’étonnant quand on constatait de ce qu’était l’humanité. Les hommes s’étaient engagés dans une guerre stupide et avec la mort d’Harry Potter, les choses n’avaient de cesse d’être de pire en pire. Il y avait de quoi mépriser les humains avec tout ça. Elle détestait en tous cas ceux qui lui avaient pris son enfant. Tommen était son ami depuis longtemps et pourtant, c’était les siens qui avaient arraché la petite Daeryssa des bras de sa jeune mère. Si elle devait faire un vœu à présent, ce serait celui de retrouver son bébé. La petite fille était encore jeune, elle n’avait même pas fêté son premier anniversaire, Naerys était convaincue à présent qu’elle le célébrerait avec elle. Elle allait retrouver sa fille et elle ne laisserait rien ni personne se mettre en travers de sa route. La jeune femme se décida enfin à quitter le bar, elle avait mieux à faire que de boire ce soir. Sa cape sur les épaules, elle se hâta dans les rues de la ville. Elle s’arrêta un court instant pour observer de loin un feu d’artifice à quelques pas de là. Ce soir, on célébrait la nouvelle année. Le mois de janvier venait de commencer. Encore un mois de passé. Son regard se détourna bien vite des feux d’artifices et elle s’arrangea pour ignorer les cris, les rires et les bruits de pétards un peu partout dans les rues de Londres. La joie régnait dans les rues de la ville, mais elle n’en avait que faire. Elle était silencieuse, discrète, elle se déplaçait dans les ruelles les plus sombres de la ville à la recherche de sa cible. Elle savait que le mangemort allait passer par ici, elle savait également qu’il connaissait les Holmes, alors peut-être saura-t-il lui indiquer où trouver ceux qui lui avait pris son enfant. Sa baguette en main, elle s’enfonça dans une ruelle, derrière un bar manquant clairement de décorations. Il viendrait, elle le savait. Elle repéra vite quelqu’un d’autre dans cette ruelle étroite, baguette en main, elle s’approcha et finalement elle ne pu dissimuler sa surprise. Ce n’était pas l’homme qu’elle pensait voir. Sans pour autant ranger sa baguette elle soupira. « Aemon. Qu’est-ce que tu fais là ? » Trainer dans ses pattes étaient devenue un art chez l’homme en question. Elle ne l’avait pas vu pendant très longtemps et voilà qu’à présent, leurs routes ne cessaient de se rencontrer. Elle s’en serait bien passée pourtant. Elle n’avait pas de temps à perdre avec lui, elle devait retrouver sa fille.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : MARY-W. +marie.
≡ hiboux envoyés : 1154
≡ date d'arrivée : 30/03/2014
≡ tes points : 385 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 pris.
≡ ton avatar : eliza taylor.
≡ tes crédits : @electric bird (avatar), tumblr (gifs).

≡ âge du perso : dix-neuf ans.
≡ amoureusement : célibataire, aux dernières nouvelles, elle échappe au mariage forcé.
≡ son emploi : elle était encore vaguement assistante au département des jeux et sports magiques au ministère de la magie. avant de devenir une fugitive.
≡ statut de sang : sang-pur, famille récemment tombée en disgrace à cause de son oncle.
≡ sa maison : ancienne serpentarde, ambitieuse et déterminée, ça lui ressemble bien.
≡ sa baguette : bois de cornouiller, plume de phénix, spécialité en sortilèges, une baguette très capricieuse qui n'en fait parfois qu'à sa tête.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.   Sam 12 Avr - 22:32

Célébrer des événements tels que la Nouvelle Année semblaient appartenir à un autre temps, pour Aemon : c’était après tout, un soir comme les autres, où ils avaient mangé un bon festin, joué un peu de musique, dansé pour les plus fantaisistes, que tout avait basculé dans sa vie. Le chaos et les combats hantaient encore la vision du sorcier, qu’il ferme ou non les yeux : ce soir, les résonances des feux d’artifices et autres pétards lui rappelaient presque les sortilèges de ses ennemis, ricochant et sifflant par-dessus sa tête, s’écrasant contre des corps. Morts. Saignants. Il prenait sur lui de les ignorer, tout comme il avait ignoré l’imbécile qui s’était posé sur son chemin, empestant l’alcool en lui balançant toute une poignée de cotillons en pleine tronche : d’une mouvement vif du bras, Aemon avait viré le type ivre de son chemin, s’attirant quelques regards foudroyants sur lesquels il ne s’était guère arrêté. Pour beaucoup, le temps était à la fête, il n’était pas question de la gâcher pour quoique ce soit : mais dans le monde des sorciers, et pour Aemon en général, les célébrations moldues n’avaient aucune importance. Tout ce qui l’intéressait, c’était le représentant du Ministère après qui il était : c’était le projet Fronde, ainsi que l’association avec l’Angleterre qui avait donné pour prétexte aux russes d’attaquer les autres, soit-disant des créatures dangereuses, alors que jamais la troupe d’Aemon n’avait commis le moindre acte condamnable. Ils n’avaient même pas eu droit à des procès, ils n’avaient même pas été emprisonnés, juste assassinés comme des animaux : la morsure en soit n’était pas un cadeau, mais pire encore étaient les années qui suivaient. En temps normal, prendre de l’âge s’associait à construire une famille, se marier, fêter, pour les loups-garous, c’était juste une éternelle prolongation d’un exil : chaque anniversaire pour lui n’avait été que synonyme de solitude. Ses pas le menèrent jusqu’à une petite rue, éclairée uniquement par les lumières des autres avenues, plus loin : dans la pénombre pourtant, il ne douta nullement des informations qu’on lui avait donné. Déjà la rébellion avait su s’injecter un peu partout, il savait que leurs informations étaient viables : il attendit, quelques secondes, sa baguette au poing ; mais plutôt qu’une voix masculine, c’est une intonation féminine qui le rappela à la réalité. Naerys n’était plus synonyme d’un passé si lointain, ils s’étaient revus, il n’y a pas si longtemps que ça - il avait eu tout le temps de mesurer à quel point elle avait changé, tout comme le jeune garçon qu’elle avait connu, petite fille. Un rire passa les lèvres du sorcier, alors qu’il mesurait son adversaire d’un oeil ; ça faisait déjà plusieurs fois que Naerys se retrouvait dans ses pattes : elle devait penser la même chose de lui, d’ailleurs. « J’ai quelqu’un à rencontrer, ici, Naerys. » Souligna-t-il en détournant volontairement le regard de la petite blonde à côté de lui : elle avait beau avoir l’air farouche, elle n’en était pas plus menaçante pour autant. Plus encore qu’Aemon, Naerys avait le don de laisser crier sur son visage tout ce qu’elle ressentait, une grosse erreur. « Et toi, tu es venue faire la fête ? Je dois dire qu’il manque ton joli sourire. » Il lui avait apporté tant de joie, à une époque, le caractère doux et naturel de Naerys. Qu’est-ce qu’il en restait à présent ? Il ne savait pas vraiment, mais il savait surtout que la compagnie de la jeune femme n’était plus aussi agréable que dans ses souvenirs.

_________________

------------------------------------------
all that pain and misery and loneliness. and it just made her kinder. faded into the setting sun, slipped away. but i won't cry 'cause i'll never be lonely. for you are the stars to me, you are the light i follow.

■■■

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 14042
≡ date d'arrivée : 04/04/2012
≡ tes points : 125 points.
≡ ta disponibilité rp : free.
≡ ton avatar : aidan turner.
≡ tes crédits : jukebox joints (avatar).

≡ âge du perso : 30 ans.
≡ amoureusement : veuf d'un premier mariage, déjà fiancé de nouveau.
≡ son emploi : rafleur.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : poufsouffle.
≡ niveau d'études : études terminées avec 11 buses et 10 aspics.
≡ sa baguette : bois de chataîgné, vingt-sept centimètres, crin de licorne.
≡ son patronus : il est incapable de créer un patronus suite au décès de son épouse, mais avant c'était un corbeau.
≡ son amortencia : l'odeur de la prairie, celle si familière des sucreries de chez honeydukes ainsi qu'une teinte de chocolat.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.   Dim 13 Avr - 16:08

Naerys-Jeyne, n’avait définitivement pas envie de prendre part à la fête qui se déroulait en ce moment même dans la ville de Londres. Elle n’avait jamais pensé que célébrer la nouvelle année était particulièrement synonyme de joie. C’était juste une nouvelle année qui prenait fin, une nouvelle qui commençait. Elle devait avouer que ça ressemblait juste à une bonne raison de se noyer dans l’alcool, enfin, selon elle, il n’y avait pas besoin de mettre en place ce genre d’événement pour abuser de la boisson. Aujourd’hui encore plus qu’avant, elle maudissait ce jour. Ce n’était qu’une nouvelle journée qui se terminait sans qu’elle ait récupéré sa fille et plus ces journées passaient, plus elle ressentait la colère se répandre dans ses veines. Une chose était sûre, si elle n’avait pas envie de se perdre au milieu des cotillons, des paillettes et de la musique beaucoup trop forte, elle n’avait pas non plus envie de rire avec Aemon. Elle soupira avec lassitude. Pourquoi est-ce qu’il fallait que tout le monde décide de lui mettre des bâtons dans les roues. Après tout, peut-être que lui aussi il trouvait que Daeryssa était mieux, quelque part dans la famille Holmes qu’avec elle. Elle devait définitivement avoir la tête de la pire mère du monde. Peut-être, qu’elle aurait mieux fait ce soir, d’enfiler une robe de soirée, de passer des heures à parfaire son maquillage et sa coiffure et répondre à l’une des invitations pour le nouvel an qu’elle avait reçues. Ça aurait été du temps perdu sans doute, mais maintenant qu’elle faisait face à Aemon elle avait l’impression que son temps était désormais perdu de la même façon. Au moins, à une soirée, elle aurait eu le droit à un banquet et à du champagne, ce n’était pas Aemon qui allait lui offrir ça de toute évidence. S’il devait lui faire un cadeau ce soir, elle aurait voulu que ce soit cet ami des Holmes qu’elle attendait et surtout, qu’il n’essaie pas de se mettre en travers de son chemin. « Il y a aussi quelqu’un que je dois voir. » Sans doute la même personne que lui, malheureusement. « Personne que je connaisse n’avait envie d’enfiler un beau costume pour m’accompagner danser alors je m’occupe comme je peux. » Elle s’occupait surtout comme elle devait le faire. Les feux d’artifices, les serpentins et les gâteaux ne l’intéressaient pas ce soir, pas plus que les autres soirs d’ailleurs. Peut-être qu’elle prendrait le temps de sortir les chapeaux pointus et les sans-gênes le jour où enfin elle aurait retrouvé sa fille. Elle avait cependant l’impression que le jour j n’était malheureusement pas prêt d’arriver. Maintenant que ses plans pour ce soir étaient sur le point de tomber à l’eau peut-être qu’elle pourrait au moins chercher un coin avec une pinata pour se défouler et gagner des sucreries au passage. « Qu’est-ce que tu as l’intention de faire à ce type ? » Après tout, peut-être qu’ils pouvaient bien trouver un arrangement. Elle se doutait bien que n’importe qui serait plus enclin à parler à un homme mesurant pas loin de deux mètres de haut plutôt qu’à une fille comme elle, qui ne dépassait même pas les un mètre soixante. Au lieu de s’engueuler, ils pouvaient s’entraider, à moins qu’il ait décidé de l’envoyer une nouvelle fois dans le mur, c’était bien son genre d’après ce que lui disait son expérience.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : MARY-W. +marie.
≡ hiboux envoyés : 1154
≡ date d'arrivée : 30/03/2014
≡ tes points : 385 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 pris.
≡ ton avatar : eliza taylor.
≡ tes crédits : @electric bird (avatar), tumblr (gifs).

≡ âge du perso : dix-neuf ans.
≡ amoureusement : célibataire, aux dernières nouvelles, elle échappe au mariage forcé.
≡ son emploi : elle était encore vaguement assistante au département des jeux et sports magiques au ministère de la magie. avant de devenir une fugitive.
≡ statut de sang : sang-pur, famille récemment tombée en disgrace à cause de son oncle.
≡ sa maison : ancienne serpentarde, ambitieuse et déterminée, ça lui ressemble bien.
≡ sa baguette : bois de cornouiller, plume de phénix, spécialité en sortilèges, une baguette très capricieuse qui n'en fait parfois qu'à sa tête.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.   Dim 13 Avr - 17:11

Il se souvenait encore avoir fêté quelques anniversaires en compagnie de Naerys. Plus longues avaient été les années qu’ils avaient passées séparés qu’ensemble, malgré tout : ils n’avaient toujours été que des amis, rien de bien important dans le calcul, lorsque la famille d’Aemon a décidé de l’envoyer à l’autre bout du continent pour cacher la honte qu’il représentait. Les célébrations avaient bien vite eu quelque chose de moins joyeux, sans la présence douce de la jeune fille : et puis il avait oublié, parce que c’était plus facile à supporter. Finalement, la majorité arrivant, l’alcool et les cuites avaient remplacé toutes les potentielles absences dans sa vie : il aurait pu s’y perdre, si seulement on n’était pas venu le cueillir. Et le recueillir dans cette bande qu’il avait toujours considéré depuis, comme les siens. Les siens qui étaient désormais morts. Enterrés six pieds sous terre au milieu d’une forêt gelée ; le soir qui avait précipité ces funestes événements restait indélébile dans l’esprit d’Aemon. Il pourrait encore prendre de l’âge d’ici le jour de sa mort, il n’en resterait pas moins que ses souvenirs de ce jour resteraient exactement les mêmes. La victoire de Lord Voldemort lui avait tellement semblé lointaine, qu’il s’en foutait presque encore à l’heure actuelle, tandis qu’il était un loup-garou parcourant les rues de la capitale : selon le Projet Fronde, il avait apparemment de grandes chances de terminer exécuté sur place, mais c’était le cadet de ses soucis, dans toute la détermination qui l’animait. S’il n’y avait pas eu Naerys pour interrompre la machinerie impitoyable de son esprit, il n’aurait fait attention à rien d’autre qu’aux sentiments rageurs qui le motivaient : mais pourtant, ses yeux noirs se posant sur la chevelure blonde si familière, il ne pouvait s’empêcher de ressentir ces survivances de bonté s’éveiller. Naerys avait pris de l’âge, elle aussi, et elle s’était endurcie - tout comme lui, la rage qui luisait au fond de ses yeux, semblable à la lueur de milliers de bougies, était née d’un chagrin inavouable. Glacial. Ce n’était pas la mort de Harry Potter qui l’avait rendue ainsi, c’était quelque chose de plus personnel, quand bien même il ne savait pas encore quoi : il n’était pas homme à écouter les confidences, ni même quelqu’un qui les attirait particulièrement. Il s’en foutait, tant qu’on le laissait faire ce qu’il avait l’intention de faire. Ils étaient là pour les mêmes raisons, motivés par la même chose, mus par les mêmes sentiments : posant un regard impérieux sur la si petite Naerys à côté de lui, Aemon songea un instant à l’interroger à son tour, mais finalement, il consentit à donner quelques éléments de réponse à son ancienne amie. « Nous allons avoir une conversation polie et amicale - tant qu’il coopérera. » Ça voulait tout dire, puisque les membres du Ministère ne coopéraient jamais, tant ils étaient persuadés d’être les maîtres du monde. A nouveau, il détourna le regard de son observation, elle ne parlerait pas, il n’avait pas envie s’esquinter sur des cordes sensibles. « Tu sais, je crois que tu t’es fait de mauvaises fréquentations, à une autre époque, personne n’aurait pu résister à l’envie d’enfiler un beau costume pour t’emmener danser. » A une époque, ce jadis approchant de l’enfance, Aemon n’aurait rien pu refuser à Naerys, heureusement depuis, ils avaient tous les deux pris un peu de caractère.

_________________

------------------------------------------
all that pain and misery and loneliness. and it just made her kinder. faded into the setting sun, slipped away. but i won't cry 'cause i'll never be lonely. for you are the stars to me, you are the light i follow.

■■■

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 14042
≡ date d'arrivée : 04/04/2012
≡ tes points : 125 points.
≡ ta disponibilité rp : free.
≡ ton avatar : aidan turner.
≡ tes crédits : jukebox joints (avatar).

≡ âge du perso : 30 ans.
≡ amoureusement : veuf d'un premier mariage, déjà fiancé de nouveau.
≡ son emploi : rafleur.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : poufsouffle.
≡ niveau d'études : études terminées avec 11 buses et 10 aspics.
≡ sa baguette : bois de chataîgné, vingt-sept centimètres, crin de licorne.
≡ son patronus : il est incapable de créer un patronus suite au décès de son épouse, mais avant c'était un corbeau.
≡ son amortencia : l'odeur de la prairie, celle si familière des sucreries de chez honeydukes ainsi qu'une teinte de chocolat.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.   Jeu 17 Avr - 18:40

Aemon n’était qu’une personne ne plus qui avait disparu de la ville de Naerys du jour au lendemain. Elle avait l’impression qu’ils faisaient tous ça. Certes, elle avait bien compris pourquoi il était parti quand ils s’étaient retrouvés, des histoires de famille liées à un souci de lycanthropie, c’était légitime. Cela dit, la sorcière était fatiguée de toujours se retrouver seule. On finissait toujours pas la laisser tomber, que ce soit pour une bonne raison, comme Aemon ou pour une autre fille comme Willas. Qu’est-ce qu’elle avait fait au bon dieu pour ne s’attacher qu’à des personnes qui, à un moment où à un autre seraient amenés à partir ? Elle avait pourtant été une fille simple, trop gentille peut-être, mais certainement pas une qui auraient mérité de pourrir toute seule dans son coin. Au fond, elle aurait pu se faire à la solitude. Elle n’était pas de celles qui aimaient faire la fête, pour des anniversaires ou pour n’importe quel autre événement, elle n’était pas très douée lorsqu’il s’agissait de danser, elle ne supportait pas les musiques trop forte et elle pouvait se prendre une cuite avec si peu d’alcool dans le sang que ça en devenait pathétique. Elle avait longtemps préféré la solitude, la présence des créatures magiques à celles d’autrui. La loi Fronde semblait déjà bien compliquer ça et la rébellion des gobelins l’avait éloignée de sa passion pour les dragons. Avec la fermeture de Poudlard, elle n’avait plus personne à qui enseigner comment prendre soin de ces créatures, à quoi ça servait à présent ? Le gouvernement les voulait mortes. Elle aurait ou supporter tout ça sans devenir celle qu’elle était aujourd’hui, seule dans son coin, ça aurait pu lui convenir, elle avait l'habitude après tout. Mais elle était tombée enceinte et quand le jour j était arrivé, quand elle avait mit la petite au monde, on la lui avait prise. Ça, elle ne pouvait pas le supporter, c'était comme un coup de grâce pour elle et enfin, il semblait qu'elle revenait à la réalité. On pouvait dire qu’elle n’était pas faite pour la maternité, mais personne n’avait jugé bon de lui donner ne serait-ce qu’une chance et elle le savait elle, qu’elle aurait été capable d’éduquer sa fille et de lui donner tout l’amour qu’elle méritait. Qu’est-ce que les Holmes allaient faire d’elle ? Une nouvelle mage-noir, une gamine qui ne connaitrait pas la joie des choses les plus simples, parce qu’on l’éduquerait à la dur pour pas qu’elle soit aussi folle que sa mère. Elle ne pouvait pas laisser une telle chose arriver et s’il avait un minimum de compassion pour cette amie qu’il avait laissé tomber des années plus tôt, Aemon serait en mesure de lui foutre la paix au lieu de venir trainer dans ses pattes. « Dans cette conversation polie et amicale, peut-être que tu pourrais lui poser une question de ma part, non ? » Elle haussa légèrement les épaules. « J’ai la conviction qu’il me sera d’une plus grande aide que tu ne l’as été. » Aemon ne l’avait pas aidée du tout, il l’avait conduite dans un mur. Il avait peut-être des raisons qui pouvaient expliquer ça, mais elle n’était même pas sûre de vouloir les entendre. « C’est parce que la plupart des personnes que j’ai côtoyé un jour ont fini par me laisser tomber. » Il était compris dans le lot de ces personnes, lui parmi tant d’autres, son frère, probablement ses parents. Tommen également, sans qui, elle ne serait pas là ce soir, mais bien quelque part, en robe de soirée et une coupe de champagne à la main en train d’observer les feux d’artifices qui éclairaient le ciel de Londres.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : MARY-W. +marie.
≡ hiboux envoyés : 1154
≡ date d'arrivée : 30/03/2014
≡ tes points : 385 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 pris.
≡ ton avatar : eliza taylor.
≡ tes crédits : @electric bird (avatar), tumblr (gifs).

≡ âge du perso : dix-neuf ans.
≡ amoureusement : célibataire, aux dernières nouvelles, elle échappe au mariage forcé.
≡ son emploi : elle était encore vaguement assistante au département des jeux et sports magiques au ministère de la magie. avant de devenir une fugitive.
≡ statut de sang : sang-pur, famille récemment tombée en disgrace à cause de son oncle.
≡ sa maison : ancienne serpentarde, ambitieuse et déterminée, ça lui ressemble bien.
≡ sa baguette : bois de cornouiller, plume de phénix, spécialité en sortilèges, une baguette très capricieuse qui n'en fait parfois qu'à sa tête.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.   Mar 22 Avr - 12:05

Naerys n’était plus la gentille amie qu’il avait connue, la douce voisine qui vivait à quelques pas de chez lui, et qui soulageait ses maux dès qu’il la voyait : les problèmes dans sa famille avaient toujours disparu, aussitôt qu’il voyait la petite fille, et il avait toujours chéri toutes ces années qu’ils avaient passées ensemble, enfants. C’était il y a bien longtemps : entre temps il avait connu Durmstrang, elle avait été à Poudlard ; leurs chemins s’étaient radicalement séparés le jour où Aemon avait reçu la morsure qui marquait encore sa peau à l’heure actuelle. Il avait beau faire ce qu’il voulait, elle resterait là, comme une marque éternelle de son passé : c’était un peu comme la Marque des Ténèbres des Mangemorts, un jour ou l’autre, ça deviendrait une honte pour lui. C’était une chose qu’il avait voulu éviter à tout prix, lorsqu’il avait rejoint sa meute au fin fond de la Russie - au moins, le sentiment de n’appartenir à rien avait cessé, tout autant que ses contacts avec Wayne, le seul membre de sa famille qui se préoccupait encore de lui. Aemon comprenait, aujourd’hui, tous les changements qui avaient pu bousculer le pays depuis la mort du jeune Potter : la Marque, les différentes lois, dont le projet Fronde qu’il connaissait bien, puisque c’était sous ce prétexte qu’on avait exterminé les siens - ou encore ces histoires de bannissement des nés-moldus. Naerys restait bien mystérieuse sur ce qui avait causé tous ces changements chez elle : mais lui aussi, avait fêté bien des anniversaires sans elle, irrémédiablement les années les avaient tous deux façonnés de manière bien différente à ce à quoi ils s’étaient habitués, gamins. Aemon était devenu violent, impitoyable, et une fois par mois, il devenait littéralement une bête sauvage et sanguinaire. Naerys était devenue une jeune femme toujours avec cette apparente douceur, qui ne semblait être plus que de la froideur à l’heure actuelle. Que pouvaient-ils changer à tout ça, au fond ? Elle ne voudrait sans doute pas changer, pas plus qu’il n’en avait la volonté, lui. « Pourquoi je devrais lui poser des questions pour toi ? Qu’est-ce que tu peux bien attendre d’une saleté de traitre ? » Lui-même, tout ce qu’il voulait, c’était plus de traitres encore : les rebelles étaient responsables des attaques des membres du Ministère, et ce n’était pas en se tournant les pouces qu’ils feraient plus de dégâts encore, ils avaient besoin de plus de ressources, quitte à empiéter sur les petites vendetta des blondes enragées. « Tu sais, je me ferais un plaisir de t’aider pour effacer cet air morbide de ton visage, mais j’étais juste censé te vendre ma source parce que tu le désirais, c’est pas comme ça que les affaires marchent, crois-moi. » Quand il s’agissait d’avoir ce qu’ils voulaient, ils semblaient être prêts à tout, l’un comme l’autre, il n’allait pas reculer, pas pour Naerys, pas pour cette Naerys. « Pauvre chose, tu es une sorcière de sang-pur, libre comme l’air, vivante, qui complote une petite vengeance - ta vie a l’air bien difficile. » Naerys n’était pas à plaindre, il ne la plaindrait pas - avec la guerre, la mort de Harry Potter, la victoire de Voldemort, elle n’était pas la seule à avoir son lot de mésaventures et de chagrins ; elle s’acharnait pourtant à les garder clos au fond de son esprit - un peu comme lui en somme, en parler, c’était finalement trop encombrant, tout comme avoir une blonde dans les pattes lorsqu’on tente de débusquer une proie.



_________________

------------------------------------------
all that pain and misery and loneliness. and it just made her kinder. faded into the setting sun, slipped away. but i won't cry 'cause i'll never be lonely. for you are the stars to me, you are the light i follow.

■■■

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 14042
≡ date d'arrivée : 04/04/2012
≡ tes points : 125 points.
≡ ta disponibilité rp : free.
≡ ton avatar : aidan turner.
≡ tes crédits : jukebox joints (avatar).

≡ âge du perso : 30 ans.
≡ amoureusement : veuf d'un premier mariage, déjà fiancé de nouveau.
≡ son emploi : rafleur.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : poufsouffle.
≡ niveau d'études : études terminées avec 11 buses et 10 aspics.
≡ sa baguette : bois de chataîgné, vingt-sept centimètres, crin de licorne.
≡ son patronus : il est incapable de créer un patronus suite au décès de son épouse, mais avant c'était un corbeau.
≡ son amortencia : l'odeur de la prairie, celle si familière des sucreries de chez honeydukes ainsi qu'une teinte de chocolat.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.   Dim 4 Mai - 14:25

Quelques mois plus tôt, Naerys avait encore une vie simple et sans problèmes. Loin de la guerre, elle ne se plaignait que de ses histoires de cœur, d’avoir été abandonnée par son fiancé parce qu’il en aimait une autre. Ce n’était rien comparé à d’autres sorciers qui connaissaient l’horreur de la guerre, qui perdait des proches, des amis, des parents, des enfants. Un enfant, c’était ce qu’elle avait perdu à présent. Peut-être que Daeryssa n’était pas morte, ils voulaient la garder, jeune enfant au sang-pur, pour la façonner à leur image, en faire un monstre, un futur pion dans l’armée du seigneur des ténèbres. Elle ne voulait pas un tel destin pour sa fille, elle voulait que la petite puisse vivre une vie à peu près normale, certes, avec la fermeture de poudlard, elle n’aurait peut-être jamais la chance de connaitre l’école de sorcellerie, mais elle voulait au moins que son enfant n’ait pas à grandir en connaissant les conséquences de la victoire de voldemort ; il n’y avait qu’un endroit où la petite Daeryssa pouvait grandir correctement et c’était à ses côtés. Elle était sa mère et elle se fichait bien de toutes les personnes qui pensaient qu’elle n’était pas à la hauteur d’une telle tache. Elle, elle savait qu’elle l’était tout comme elle savait à présent qu’elle était prête à tout pour retrouver sa fille. S’il fallait qu’elle enterre définitivement les belles années qu’elle avait connues avec Aemon pour ça, elle le ferait. Il avait presque été comme un membre de sa famille à une époque, maintenant il était plus que cet homme qui se dressait en travers de son chemin, un obstacle entre une mère et son enfant. » J’ai besoin de retrouver quelqu’un. » Il fallait qu’elle retrouve les monstres qui lui avait pris son enfant, ce n’était quand même pas trop demandé cette information, ça ne mettrait sans doute pas en péril la grande mission d’Aemon et s’il devait tuer ce type, il pouvait bien essayer d’obtenir une petite réponse pour elle, elle ne lui demandait pas la lune de toute évidence. Elle ne s’intéressait pas aux affaires du ministère, ni même à celles des rebelles. Elle se fichait tellement du projet live bait ou du bannissement des nés-moldus, la loi bloodstream lui avait au départ presque arraché un sourire, c’était bien fait pour cette cinglée d’Ellynore. Plus rien n’avait d’importance pour elle, à part sa fille. Elle leva les yeux au ciel suite à la réplique du sorcier. S’il voulait l’aider, il avait une drôle de façon de le faire. Elle reposa ses yeux sur lui, lui lançant un regard noir, il n’ savait même pas de quoi il parlait. » Bien-sûr, les sorciers de sang-purs ont tous la vie tranquille. De quoi est-ce que je me plains sérieusement ? On m’a pris mon bébé, mais ce n’est rien évidemment ! J’ai qu’à trouver n’importe quel type dans la rue et en faire un autre au lieu de m’acharner à essayer de retrouver ma fille ! » Elle avait probablement un peu trop haussé la voix, mais elle s’en fichait, de toute façon, avec les fêtes aux alentours, la musique ou les bruits venant des nombreux feux d’artifices couvriraient peut-être le son de sa voix. « Je veux retrouver ma fille et si je dois me battre contre toi pour avoir une chance de la retrouver, je le ferais ! » Sur se mots, elle frappa de ses deux mains le torse du sorcier en face d’elle, bien qu’avec la force qu’elle avait, il ne devait avoir qu’à peine ressenti le coup, tant pis, il l’avait énervée, il méritait bien qu’elle essaie de lui taper dessus. Maintenant, s’il ne voulait vraiment pas l’aider à obtenir un petit bout de réponse, elle pouvait encore sortir sa baguette, s’il fallait qu’ils se battent pour ce type, alors ainsi soit-il.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : MARY-W. +marie.
≡ hiboux envoyés : 1154
≡ date d'arrivée : 30/03/2014
≡ tes points : 385 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 pris.
≡ ton avatar : eliza taylor.
≡ tes crédits : @electric bird (avatar), tumblr (gifs).

≡ âge du perso : dix-neuf ans.
≡ amoureusement : célibataire, aux dernières nouvelles, elle échappe au mariage forcé.
≡ son emploi : elle était encore vaguement assistante au département des jeux et sports magiques au ministère de la magie. avant de devenir une fugitive.
≡ statut de sang : sang-pur, famille récemment tombée en disgrace à cause de son oncle.
≡ sa maison : ancienne serpentarde, ambitieuse et déterminée, ça lui ressemble bien.
≡ sa baguette : bois de cornouiller, plume de phénix, spécialité en sortilèges, une baguette très capricieuse qui n'en fait parfois qu'à sa tête.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.   Mar 6 Mai - 2:29

Toute la joie simple qu’il avait appréciée chez Naerys autrefois, semblait s’être envolée. Entre eux, l’ambiance n’était pas à la fête ; ce n’était pas forcément à cause de la victoire de Voldemort ou la fermeture de Poudlard. Dans l’océan vaste de leurs problèmes, ces deux événements - comme beaucoup d’autres - n’étaient que des petites vaguelettes qui ne faisaient qu’aggraver leur situation. C’était bien avant tout ça, qu’Aemon avait perdu sa famille : à cause du Projet Fronde ou non, ça n’avait pas vraiment d’importance aujourd’hui. Ressasser le pourquoi du comment n’était pas la préoccupation première du sorcier, tout ce qu’il voulait, c’était avancer ; et la condition sine qua non à cela, c’était de se venger, attraper tous ceux qui avaient participé à l’anéantissement des siens ; pourquoi pas faire tomber de son piédestal ce Régime tout sauf équilibré. Ce n’était pas un devoir de justice envers son pays natal qui avait motivé Aemon : la mort de Harry Potter avait été, pendant longtemps, le cadet de ses soucis. Sa vie aurait pu continuer comme auparavant, il aurait pris de l’âge sans se poser de questions, année après année en compagnie de ses amis. On lui avait arraché cette chance, on avait réveillé la bête qui sommeillait en lui. La bête qui sommeillait en Naerys : et il avait suffi pour lui de quelques paroles pour percer sa carapace également - la musique et les célébrations moldues étaient bien loin, face aux paroles de la jeune femme. Toute la rancoeur qu’elle lui avait exprimée jusque-là, n’avait été qu’injustifié à ses yeux, pourtant, la jeune femme avait connu sa dose de malheurs : à croire que pour elle aussi, chaque bougie de plus sur le gâteau avait apporté son lot de difficultés. Ses deux mains qu’elle avait abattues contre lui, il les saisit d’une prise ferme, la retenant de tout échappatoire. Elle était si frêle qu’elle n’avait aucun moyen de se défaire de son emprise : se battre contre elle, c’était bien la dernière chose qu’il voulait ; elle restait Naerys, cette petite fille qu’il gardait en mémoire, qui apportait des journées heureuses à son quotidien merdique à l’époque. Sans difficulté aucune, il entraina la blonde dos au mur le plus proche, la coinçant comme aurait pu le faire un dangereux criminel, cependant au moins, ces quelques gestes effectués en quelques secondes égrenées, avaient eu pour effet de calmer la blonde. Il relâcha sa prise sur ses poignets, ses doigts rêches à lui glissant sur les siens à elle, longs et si blancs par rapport aux siens. « On a pas besoin de se battre. » Il l’observa un long moment, captant son regard avec une certaine insistance, ils étaient amis, l’avaient été à une époque, par Merlin, comment pouvait-elle imaginer qu’il préfère sortir sa baguette pour l’attaquer plutôt que de l’aider ? « Je vais t’aider. Mais à ma façon. » Elle ne devait pas devenir une meurtrière, lui, c’était dans son sang, c’était comme l’instinct de la bête qui résidait en lui. Naerys était trop douce pour ça, quand bien même elle avait l’air farouche, déterminée. Elle n’avait pas à connaître le bonheur en ayant du sang sur les mains.

_________________

------------------------------------------
all that pain and misery and loneliness. and it just made her kinder. faded into the setting sun, slipped away. but i won't cry 'cause i'll never be lonely. for you are the stars to me, you are the light i follow.

■■■

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 14042
≡ date d'arrivée : 04/04/2012
≡ tes points : 125 points.
≡ ta disponibilité rp : free.
≡ ton avatar : aidan turner.
≡ tes crédits : jukebox joints (avatar).

≡ âge du perso : 30 ans.
≡ amoureusement : veuf d'un premier mariage, déjà fiancé de nouveau.
≡ son emploi : rafleur.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : poufsouffle.
≡ niveau d'études : études terminées avec 11 buses et 10 aspics.
≡ sa baguette : bois de chataîgné, vingt-sept centimètres, crin de licorne.
≡ son patronus : il est incapable de créer un patronus suite au décès de son épouse, mais avant c'était un corbeau.
≡ son amortencia : l'odeur de la prairie, celle si familière des sucreries de chez honeydukes ainsi qu'une teinte de chocolat.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.   Mar 6 Mai - 16:05

Naerys avait l’impression d’avoir déjà tout perdu, certainement pas à cause de la victoire de Voldemort, ni à cause de la rébellion des gobelins – qui lui avait fait perdre un emploi – ni même à cause des lois Bloodstream puisqu'elles ne la concernaient pas ou de la fermeture de Poudlard, qui lui avait couté un second emploi. Il avait fallu peu de temps pour que sa fille devienne la chose la plus importante de toute son existence. Maintenant, elle se fichait bien des idées avant ancrée dans sa tête, elle ne voulait plus retrouver Willas, elle ne voulait plus frapper Ellynore pour se venger, elle ne voulait même plus retourner s’occuper des dragons au fin fond de la Roumanie, quand bien même les années qu’elle avait passées là-bas étaient certainement les plus heureuse de sa vie. Jamais, Naerys n’avait envisagé de fonder une famille, ça ne faisait pas parti de ses priorités, si elle avait été fiancée, c’était uniquement parce qu’il s’agissait de la volonté de ses parents, elle, elle n’avait eu d’intérêt que pour les créatures magiques, le reste, pendant longtemps, elle n’en avait eu que faire. Willas avait commencé à changé ça, alors qu’elle était tombée amoureuse comme la dernière des idiotes, qu’elle se réjouissait de célébrer prochainement leur mariage avant qu’il ne l’abandonne au profit d’une autre. Maintenant, il n’y avait plus que Daeryssa qui comptait à ses yeux. Elle était sa fille, ce petit bébé si fragile, si beau qu’elle n’avait tenu dans ses bras qu’un court instant avant qu’on ne la lui arrache des bras. La naissance d’un enfant devrait représenter un jour de joie pour n’importe quelle mère, une fête qui allait se répéter année après année. Pour Naerys, ça semblait être le jour le plus horrible de toute sa vie, pire encore que lorsqu’on lui avait annoncé la mort d’un de ses frères aînés. Elle ne voulait pas que chacun des anniversaires de Daeryssa représente cette horreur qu’elle avait connu ce jour là. Elle voulait retrouver sa fille, la voir souffler sa première bougie, puis toutes celles qui suivraient. Il fallait qu’elle retrouve sa fille et pour y arriver, elle employait probablement des techniques peu recommandées. Elle était prête à se battre avec un ami, si ça pouvait lui permettre de retrouver son enfant. Physiquement, il était clair qu’elle ne faisait pas le poids contre Aemon, mais avec la magie, elle avait suivi un entrainement qui lui permettait largement de combattre le géant qui lui faisait face. Sans sa baguette, elle ne pouvait pas le repousser alors qu’il avait attrapé ses mains pour venir la plaquer contre le mur. Enfin, il la lâcha et elle se contenta de soutenir son regard. Au fond, elle préférait autant ne pas avoir à se battre contre lui. « C’est quoi, ta façon ? » Elle arqua légèrement un sourcil avant de croiser les bras sur sa poitrine. La dernière fois qu’il l’avait aidée, les choses s’étaient vite compliquées, elle osait espérait qu’il avait mieux en stock cette fois, elle ne pouvait pas se permettre de mourir sous les feux d’artifices Londoniens. La sorcière avait en principe sa propre façon d’agir, une qui ne faisait pas dans la dentelle, mais qui restait efficace, elle pouvait presque remercier Moses Fleming de lui avoir montré cette voie, même si ça n'avait au fond rien d'un cadeau, c'était un chemin bien éloigné de ceux qu'elle avait l'habitude de suivre.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : MARY-W. +marie.
≡ hiboux envoyés : 1154
≡ date d'arrivée : 30/03/2014
≡ tes points : 385 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 pris.
≡ ton avatar : eliza taylor.
≡ tes crédits : @electric bird (avatar), tumblr (gifs).

≡ âge du perso : dix-neuf ans.
≡ amoureusement : célibataire, aux dernières nouvelles, elle échappe au mariage forcé.
≡ son emploi : elle était encore vaguement assistante au département des jeux et sports magiques au ministère de la magie. avant de devenir une fugitive.
≡ statut de sang : sang-pur, famille récemment tombée en disgrace à cause de son oncle.
≡ sa maison : ancienne serpentarde, ambitieuse et déterminée, ça lui ressemble bien.
≡ sa baguette : bois de cornouiller, plume de phénix, spécialité en sortilèges, une baguette très capricieuse qui n'en fait parfois qu'à sa tête.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.   Dim 11 Mai - 3:58

La Naerys qu’il avait en face de lui était loin d’être un cadeau, bien au contraire il lui semblait. Entêtée, implacable, agressive, elle lui rappelait presque l’homme qu’il était bien souvent, dans sa façon d’agir : qu’importait, s’il était un criminel, un assassin jusque dans le sang qui coulait dans ses veines, ce n’était pas le cas de son amie et lui au pays, jamais il ne la laisserait devenir ce qu’il était. La cause de la jeune femme semblait bien loin des préoccupations de la guerre, elle s’en fichait sans doute, au fond, que Lord Voldemort ait gagné la guerre, que le projet Fronde ait servi au Ministère pour faire assassiner tous ses congénères, ceux avec lesquels Aemon avait pris de l’âge, soufflant une bougie de plus en leur compagnie, année après année. Ces désirs vengeurs, il était bien placé pour les comprendre, les connaître par coeur, mais ce mal dévastateur, il n’avait pas le droit de ravager la personne qu’il gardait en mémoire quand il pensait à Naerys : elle avait transpiré la joie innocente à une époque, et il aurait presque pu en être ainsi pour le restant de ses jours si seulement on ne lui avait pas pris son enfant. Elle, avoir un enfant, ça semblait presque être la chose la plus incroyable qui soit, et, d’une façon anecdotique, Aemon aurait presque pu rire de cette nouvelle tant elle lui semblait incroyable : sa famille n’avait certainement pas dû apprécier l’idée, elle qui avait toujours rêvé d’élever un dragon dans sa maison, elle était bien loin d’avoir semblé assez responsable pour élever un enfant ou fonder une famille. « Arrête de faire cette tronche déjà, ou j’te laisse te démerder et bonne chance pour retrouver ce type. » Ce n’était pas une menace en l’air : il semblait presque que Naerys avait changé au point d’être prête à se battre ici-même, au son des musiques de célébration des moldus, dans un feu d’artifices de colère qu’il n’était pas prêt à laisser déborder avec elle : ce n’était pas elle, l’ennemi, et ce n’était pas lui non plus, après tout, il n’avait rien à voir dans l’histoire qui la séparait de sa fille, de son rôle de mère ou de quoique ce soit d’autre dans cette histoire. Lui, s’il était ici, c’était pour contrer le Nouveau Régime, ainsi que le projet Live Bait qu’ils venaient de mettre en place ; il osait espérer que ce ne serait pas une amie, une potentielle alliée qui se foutrait en travers de son chemin. « Je peux m’en occuper, trouver un moyen de te ramener ton bébé. Si tu veux. » Et si elle voulait incluait également laisser de côté cette rage qui la dévorait pour patienter, faire confiance ; elle pouvait dire ce qu’elle voulait, penser ce qu’elle voulait, il n’était pas là pour se dresser sur son chemin, lui mettre des bâtons dans les roues ; et il avait de biens larges moyens, fortement efficaces, pour obtenir ce qu’elle recherchait.

_________________

------------------------------------------
all that pain and misery and loneliness. and it just made her kinder. faded into the setting sun, slipped away. but i won't cry 'cause i'll never be lonely. for you are the stars to me, you are the light i follow.

■■■

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 14042
≡ date d'arrivée : 04/04/2012
≡ tes points : 125 points.
≡ ta disponibilité rp : free.
≡ ton avatar : aidan turner.
≡ tes crédits : jukebox joints (avatar).

≡ âge du perso : 30 ans.
≡ amoureusement : veuf d'un premier mariage, déjà fiancé de nouveau.
≡ son emploi : rafleur.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : poufsouffle.
≡ niveau d'études : études terminées avec 11 buses et 10 aspics.
≡ sa baguette : bois de chataîgné, vingt-sept centimètres, crin de licorne.
≡ son patronus : il est incapable de créer un patronus suite au décès de son épouse, mais avant c'était un corbeau.
≡ son amortencia : l'odeur de la prairie, celle si familière des sucreries de chez honeydukes ainsi qu'une teinte de chocolat.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.   Mar 13 Mai - 12:57

Naerys-Jeyne n’était pas une jeune femme qui avait pu sembler être à même de fonder une famille un jour. Elle avait toujours trouvé les créatures magiques plus intéressantes que les autres êtres humains et elle appréciait un peu trop la solitude. Elle avait l’impression qu’inéluctablement, les autres humains finissaient par partir, ils avaient mieux à faire ailleurs. Elle ne croyait pas en la stabilité d’un lien. Ceux qu’elle avait eu, elle avait l’impression de tous les avoir perdu. Elle avait cru que pour avoir un enfant un jour, il faudrait qu’elle soit mariée, qu’elle ait célébré la chose avec une grande fête, beaucoup de champagne, elle aurait dansé avec l'heureux élu et partagé un magnifique gâteau. C’était comme ça qu’elle voyait la vie, d’un œil beaucoup trop naïf. Elle avait pourtant eu cet enfant, sans le moindre mariage. Ses fiançailles rompues, elle avait trouvé le réconfort dans les bras d’un autre et une chose en entrainant une autre, elle était tombée enceinte. Ça n’avait rien d’une belle et grande histoire d’amour, Tommen n’était qu’un ami, le rare qu’elle avait eu pendant si longtemps. Maintenant c’était compliqué, ses parents avaient pris son enfant, elle ne savait pas s’il était dans le coup, mais si elle lui mettait la main dessus, leurs retrouvailles seraient houleuses. La victoire de voldemort, les règles qui s’étaient instaurées depuis, c’était le cadet de ses soucis à présent. Elle n’avait plus que sa fille en tête, cette petite qu’on lui avait arraché des mains bien trop rapidement. La fermeture de Poudlard au lieu de la condamnée à juste perdre un emploi était finalement une chance pour elle. Elle avait aimé cet emploi, c’était la seule chose qui l’avait aidée à tenir jusqu’à présent, mais sans emploi, elle avait beaucoup plus de temps pour s’occuper de ce qui l’intéressait vraiment, retrouver sa fille. Le reste avait bien peu d’importance et elle se fichait bien de qui elle attaquait, hauts bonnets du ministère ou non, ceux qui pouvaient l’envoyer à Azkaban, la soumettre au projet Live Bait, elle n’en avait que faire. Elle voulait juste sa fille et sa rage était elle qu’elle prenait des risques inconsidérés. Sa rage était telle que s’il avait fallu attaquer Aemon elle l’aurait fait sans sourciller. La réplique du sorcier lui arracha un léger soupire. « Je n’ai pas beaucoup d’autres tronches en stock ces derniers temps. » Soit elle était en colère, soit elle était dévastée par le chagrin. Elle n’était pas sûre qu’il veuille vraiment la voir pleurer sur son sort et finir par se perdre dans des boissons pleine d’alcool pour noyer ses peines. Ce n’était pas franchement beau à voir. Son sourire, ses rires, elle les avait laissés loin derrière elle à présent. Elle n’était plus la Naerys qu’il avait connu. « Et qu’est-ce que je suis censée faire ? Rester chez moi et attendre que tu me la ramène ? » Elle voulait bien lui faire confiance, là n’était pas le problème. « Je ne peux pas rester chez moi et attendre, il faut que je fasse quelque chose. » A rester chez elle à ne rien faire, il y aurait forcément un moment où elle deviendrait folle et finirait par s’ouvrir les veines dans sa baignoire. Alors entre ça et faire n’importe quoi pour finir exécutée sur la place publique devant Gringotts, la différence était moindre.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : MARY-W. +marie.
≡ hiboux envoyés : 1154
≡ date d'arrivée : 30/03/2014
≡ tes points : 385 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 pris.
≡ ton avatar : eliza taylor.
≡ tes crédits : @electric bird (avatar), tumblr (gifs).

≡ âge du perso : dix-neuf ans.
≡ amoureusement : célibataire, aux dernières nouvelles, elle échappe au mariage forcé.
≡ son emploi : elle était encore vaguement assistante au département des jeux et sports magiques au ministère de la magie. avant de devenir une fugitive.
≡ statut de sang : sang-pur, famille récemment tombée en disgrace à cause de son oncle.
≡ sa maison : ancienne serpentarde, ambitieuse et déterminée, ça lui ressemble bien.
≡ sa baguette : bois de cornouiller, plume de phénix, spécialité en sortilèges, une baguette très capricieuse qui n'en fait parfois qu'à sa tête.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.   Dim 8 Juin - 22:51

La bienveillance d’Aemon était morte bien avant la guerre ; ces histoires de projet Fronde qui avaient détruit toute sa meute : c’était, lorsqu’à dix ans, il avait été arraché à son foyer par sa propre famille pour masquer l’horreur de sa condition de loup-garou. Naerys elle-même ignorait ce qu’il était, puisqu’aussitôt qu’il était tombé sous la morsure de la bête, ses parents s’étaient assurés de le couper de tout lien social – même avec cette amie d’enfance, si indispensable à son quotidien, tant elle ne ressemblait en rien de ce à quoi il avait été habitué. Korra avait toujours été une fille hautaine, cruelle, certainement pas la sœur avec laquelle on peut aimer célébrer un anniversaire autour d’un bon gâteau, ni une sœur à qui on voudrait offrir des cadeaux pour prouver notre attachement. D’aussi loin qu’il s’en souvienne, l’enfant qu’il avait été, n’avait jamais ressenti le moindre amour pour sa sœur si parfaite – et il avait beau avoir pris de l’âge aujourd’hui, il ne faisait que la détester encore plus. Pas parce qu’elle avait rejoint le Gouvernement, ça lui ressemblait parfaitement : la loi Bloodstream et la rupture entre la Russie et l’Angleterre étaient le cadet de leurs soucis dans ces affaires fraternelles : il se disait parfois qu’il aurait dû l’étouffer dans son sommeil, elle pensait sans conteste la même chose. Naerys réveillait cet élan de bienveillance, l’avait réveillé le jour où il l’avait retrouvée – par le plus grand des hasards – jamais en débarquant ici il n’avait pensé renouer avec quelque trace de son passé. Encore moins quelqu’un qui pourrait voir à quel point il avait changé, à quel point il pouvait être imprévisible, profondément transformé. Elle l’était aussi cependant, il ne pouvait pas l’accepter, quand bien même le monde était sans cesse en mouvement : au moins, elle n’avait pas été exécutée sur la place publique ou n’avait pas rejoint les Mangemorts. « Fais-moi confiance. » Trancha-t-il d’une voix posée, contrairement à l’attitude provocante de la blonde : soupirs, bras croisés, elle ne faisait pas preuve de bonne volonté – peut-être que c’était compréhensible ; pour se venger, lui non plus il ne restait pas les bras croisés. « Tu vas finir par te faire tuer si tu agis comme ça. » Ce n’était pas son genre de réfléchir, mais quand il avait rejoint la rébellion, on lui avait fait comprendre de calmer ses ardeurs s’il voulait vivre, et rester dans les rangs. « J’ai des contacts. Des ressources. Ça t’aidera sûrement plus que ça. Et je peux t’aider. » Au fond, il était toujours plus impressionnant qu’une petite blonde, et puis encore une fois, pour lui, interroger des connards, c’était son métier.

_________________

------------------------------------------
all that pain and misery and loneliness. and it just made her kinder. faded into the setting sun, slipped away. but i won't cry 'cause i'll never be lonely. for you are the stars to me, you are the light i follow.

■■■

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 14042
≡ date d'arrivée : 04/04/2012
≡ tes points : 125 points.
≡ ta disponibilité rp : free.
≡ ton avatar : aidan turner.
≡ tes crédits : jukebox joints (avatar).

≡ âge du perso : 30 ans.
≡ amoureusement : veuf d'un premier mariage, déjà fiancé de nouveau.
≡ son emploi : rafleur.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : poufsouffle.
≡ niveau d'études : études terminées avec 11 buses et 10 aspics.
≡ sa baguette : bois de chataîgné, vingt-sept centimètres, crin de licorne.
≡ son patronus : il est incapable de créer un patronus suite au décès de son épouse, mais avant c'était un corbeau.
≡ son amortencia : l'odeur de la prairie, celle si familière des sucreries de chez honeydukes ainsi qu'une teinte de chocolat.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.   Mer 11 Juin - 15:23

Plus jeune, elle aurait aveuglément fait confiance à Aemon, elle aurait facilement fait confiance à n’importe qui tant elle avait été naïve. Maintenant, elle ne savait plus. Elle ne savait plus à qui elle pouvait faire confiance, elle avait cette constante impression qu’elle finirait par être déçue quoi qu’elle fasse. C’était devenue une habitude, ainsi, elle avait fini par pensé qu’elle ne devait faire confiance qu’à elle-même. Avec la victoire de Voldemort, ça semblait presque être une évidence. Il ne restait plus rien du monde qu’elle connaissait. Elle aurait du repartir dans un coin perdu en Roumanie avant de donner naissance à sa fille, au moins, elle ne l’aurait pas perdue. Ce bout de bébé, c’était tout ce qu’elle avait, le reste de sa vie n’était qu’un enchainement d’erreurs dues à sa trop grande naïveté. Elle ne pouvait pas accepter que son enfant lui ait été arraché des bras par une famille de mangemorts, cet événement était trop dur à supporter pour la jeune femme. Elle ne voulait pas que son enfant devienne un monstre sans cœur, elle ne voulait pas que sa fille reçoive une éducation avec laquelle elle n’était pas d’accord et elle ne voulait, simplement pas savoir sa fille avec quelqu’un d’autre qu’elle. Les mois passés, ils étaient longs, interminables, semblables à des années entières et plus le temps passait, plus elle ressentait cette fureur en elle, plus elle avait envie de mettre à feu et à sang tout ce qui passerait devant elle pour retrouver sa fille. « Je sais, mais c’est ma fille et tout ce que j’arrive à ressentir c’est de la colère et de la tristesse. Je ne peux pas rester calme, pas cette fois. » Elle avait trop souvent été calme et ça ne l’avait pas menée bien loin. Elle n’avait été que cette stupide fille à qui on pouvait faire tout et n’importe quoi sans qu’elle réplique. Mais pour sa fille, elle ne pouvait pas rester les bras croisés. Même se noyer dans l’alcool lui semblait être plus utile que d’attendre sagement les bras croisés. Au moins avec la boisson elle pouvait finir avec une cuite et oublier un peu que plus rien n’allait dans sa vie. Elle était une sorcière de sang-pur, une fille qui n’avait pas pris par à la guerre, elle pouvait éviter les nouvelles lois, bloodstream ne la concernait pas, Fronde la révulsait, mais elle n’était en rien concernée par cette dernière. Hormis la rébellion des gobelins et la fermeture de Poudlard, il n’y avait rien qui la concernait dans ce ministère installé suite à la mort d’harry potter ; elle aurait pu avoir une vie simple, comme toujours. C’était ce à quoi elle aspirait, mais il fallait croire que personne n’était voué à vivre tranquillement ces derniers temps. « Merci … » Elle retrouvait peu à peu son calme, de toute façon, il n’y avait rien qu’elle puisse faire contre Aemon, ses menaces n’étaient que du vent, quand bien même elle aurait voulu se battre, il l’aurait certainement calmée avant qu’elle ne bouge le petit doigt.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : MARY-W. +marie.
≡ hiboux envoyés : 1154
≡ date d'arrivée : 30/03/2014
≡ tes points : 385 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 pris.
≡ ton avatar : eliza taylor.
≡ tes crédits : @electric bird (avatar), tumblr (gifs).

≡ âge du perso : dix-neuf ans.
≡ amoureusement : célibataire, aux dernières nouvelles, elle échappe au mariage forcé.
≡ son emploi : elle était encore vaguement assistante au département des jeux et sports magiques au ministère de la magie. avant de devenir une fugitive.
≡ statut de sang : sang-pur, famille récemment tombée en disgrace à cause de son oncle.
≡ sa maison : ancienne serpentarde, ambitieuse et déterminée, ça lui ressemble bien.
≡ sa baguette : bois de cornouiller, plume de phénix, spécialité en sortilèges, une baguette très capricieuse qui n'en fait parfois qu'à sa tête.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.   Mar 24 Juin - 3:08

Aider Naerys, c’était comme sortir des rangs, abandonner temporairement toutes les idées de rébellion : un peu comme un sale souvenir de son passé, la jeune femme le ramenait à une époque qu’il aurait voulu révolue, un jadis qui jaillissait dans sa vie maintenant qu’il avait remis les pieds dans son pays natal. S’il pouvait aisément taire son héritage, ses parents, sa folle de sœur, il se retrouvait bien incapable de tourner le dos aux souvenirs qu’il partageait avec Naerys – si elle avait changé, il en était sans aucun doute de même pour lui (et pas de la meilleure manière qui soit) : avec la rébellion, il avait à présent du sang sur les mains, assez de mauvais souvenirs pour hanter toutes ses nuits, de quoi se sentir coupable pour le restant de ses jours. C’était la guerre, disait tout le monde, disait-il lui-même pour justifier chaque chose qu’il faisait : s’il s’était laissé happer si facilement dans cette haine brûlant au fond de ses entrailles, il lui était difficile de laisser couler le désarroi qu’il sentait en la jeune femme en face de lui. Sans doute qu’à l’heure actuelle, il ne pouvait guère prétendre connaître Naerys comme l’amie qu’il avait quitté des années auparavant, celle qui avait continué de le suivre, parfois, en souvenirs, entre les murs de Durmstrang : elle non plus, ne reconnaîtrait sans doute rien de son ami, en dehors de ces quelques face à face qu’ils avaient déjà connus. Loin de Naerys, loin de son regard, il était un danger public, un meurtrier, un interrogateur au service de la rébellion : une cause juste, au premier abord, mais qui amassait sa dose de cadavres et de victimes, malgré tout. Il la trouverait bien stupide, de voir en lui encore l’enfant avec lequel elle avait grandi pendant quelques années, celui qui avait été bienveillant avec elle parfois, joueur et amusant lors des mauvaises journées ; irrémédiablement, il ne pouvait qu’être un beau crétin à s’imaginer que Naerys avait encore quelque chose de la petite fille qu’il avait connue – s’il n’avait jamais eu le moindre mal à imaginer sa famille comme démoniaque à souhait, il avait au moins espérer que son choix d’amis et d’alliés avait été plus prometteur. Restait en la jeune femme quelque chose d’autrefois cependant, il s’en rendit compte lorsqu’elle sembla se défaire un peu de sa haine, desserrer les dents face à lui : elle aurait pu l’envoyer promener à ses paroles, lui faire comprendre qu’après ce qu’il lui avait fait, la mener sur une fausse piste ne serait pas possible à nouveau, que jamais plus elle ne lui ferait confiance. Pourtant, elle restait Naerys. Il restait Aemon. Une part de lui aurait voulu ne jamais la quitter, être là du jour un à ce jour-ci, rien que pour assurer que jamais quelque malheur de la sorte ne puisse lui arriver : elle semblait si petite, si frêle aujourd’hui face à lui, que ce sentiment n’en était que renforcé, et cette pointe de culpabilité qui allait avec. « T’aurais mieux fait de me le dire dès le début. » Fit-il remarquer, son regard arpentant le reste de la rue, comme soudainement fuyant devant l’attitude de la jeune femme : il avait réussi à atteindre cette petite part d’elle qui résidait, survivait encore derrière cette rage ; ce n’était pas si mal. Mais tout autant qu’il ne parvenait pas à se fier à qui que ce soit, il semblait que Naerys avait eu le même lot de mésaventures que lui, et qu’elle possédait aujourd’hui, cette même amertume pour le reste du monde. « Tu me fais confiance, maintenant ? » Il l’observa un court instant, avant de poser ses yeux sur la baguette de la blonde, toujours étroitement serrée dans ses doigts : se battre en duel contre son amie d’enfance, le petit rayon de soleil qu’il avait gardé dans ses souvenirs, était bien la dernière chose dont il avait envie ; surtout ce soir, alors qu’il avait traqué des pourris toute la soirée. « Tu peux venir avec moi, c’est pas loin. Et ça pourra t’aider. » Son petit appartement pouilleux en plein cœur des moldus n’avait rien de bien présentable ; la plupart de l’espace était occupé par des papiers en tout genre, si ce n’est le canapé qui lui servait de lieu de sommeil, mais il était prêt à laisser Naerys violer cette pseudo-intimité honteuse pour lui permettre de trouver matière à se mettre sous la dent.

_________________

------------------------------------------
all that pain and misery and loneliness. and it just made her kinder. faded into the setting sun, slipped away. but i won't cry 'cause i'll never be lonely. for you are the stars to me, you are the light i follow.

■■■

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 14042
≡ date d'arrivée : 04/04/2012
≡ tes points : 125 points.
≡ ta disponibilité rp : free.
≡ ton avatar : aidan turner.
≡ tes crédits : jukebox joints (avatar).

≡ âge du perso : 30 ans.
≡ amoureusement : veuf d'un premier mariage, déjà fiancé de nouveau.
≡ son emploi : rafleur.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : poufsouffle.
≡ niveau d'études : études terminées avec 11 buses et 10 aspics.
≡ sa baguette : bois de chataîgné, vingt-sept centimètres, crin de licorne.
≡ son patronus : il est incapable de créer un patronus suite au décès de son épouse, mais avant c'était un corbeau.
≡ son amortencia : l'odeur de la prairie, celle si familière des sucreries de chez honeydukes ainsi qu'une teinte de chocolat.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.   Dim 29 Juin - 14:48

Nombreuses étaient les choses qui avaient changées depuis la dernière fois que Naerys avait vu cet Aemon avec qui elle partageait de nombreuses choses. Elle se souvenait encore des enfants qu’ils avaient été à l’époque, ces gamins qu’ils n’étaient plus depuis longtemps déjà. Leurs histoires d’enfants étaient loin derrière eux à présent, enterrés sous un tas de problèmes liés à leurs histoires respectives. Ils n’étaient plus les mêmes, ils avaient bien changé au fil des années, il semblait presque qu’ils n’avaient plus rien en commun, si ce n’est un passé qui n’avait plus lieu d’être aujourd’hui. Il n’y avait qu’à les regarder pour le remarquer. Il était clair que toutes les fois où elle avait pu imaginer qu’ils finiraient par se retrouver un jour, elle n’avait certainement pas pensé qu’elle serait là en train de lui expliquer qu’on lui avait pris sa fille et qu’elle voulait à tout prix retrouver l’enfant. Evidemment, ce n’était pas comme ça qu’elle avait commencé lorsqu’ils s’étaient retrouvés. Ça avait été compliqué entre eux depuis le début, il l’avait menée sur une mauvaise piste, elle avait gardé pour elle les détails de sa vie. Ce soir, elle avait été prête à se battre avec lui si ça pouvait l’aider à régler les problèmes qu’elle rencontrait ses derniers temps. Une idée stupide sans doute mais dans son esprit tout était trop brouillé pour qu’elle puisse agir ou penser de façon parfaitement logique. Elle voulait retrouver sa fille et cette idée prenait facilement le pas sur tout le reste. Pourtant, elle s’était calmée, l’idée était bien là dans son coin de la tête, plus résistante que n’importe quelle mauvaise herbe, mais il fallait croire qu’Aemon avait réussi à sa façon, à faire le tri dans les pensées floues et compliquées qui siégeaient à l’intérieur du crâne de la jeune Oswald ; un miracle de toute évidence. Elle laissa échapper un long soupire. « ‘Hey, ça fait un bout de temps qu’on ne sait pas vus, regarde comment j’ai raté ma vie au point qu’on m’ait pris mon enfant’. Ce n’est pas vraiment comme ça que j’avais envie de faire les choses. » Elle laissa échapper un léger ricanement ironique, il n’y avait pourtant rien de drôle, bien au contraire, mais c’était mieux de se montrer ironique plutôt que de se mettre à pleurer comme l’idiote qu’elle était. C’était un fait, elle avait définitivement bien raté sa vie, c’était à ce demander comment elle s’était débrouillée, avec toutes les clefs qu’elle avait eues, pour en arriver là. Elle était une sorcière au sang pur, dans le monde actuel elle aurait pu avoir tout ce qu’elle voulait, mais elle n’avait jamais été assez dans le délire sang-pur et compagnie pour ça, il fallait croire que c’était l’une de ses plus grosses erreurs. Elle avait vu le regard du sorcier se poser sur la baguette qu’elle tenait encore entre ses doigts. Elle soupira encore légèrement avant d’enfin la ranger. « Oui, je te fais confiance. Si j’ai tord, ce sera juste une autre erreur qu’on pourra ajouter à mon palmarès. » Elle tenait sans doute un record avec toutes les erreurs qu’elle avait commises au cours de sa vie. Le simple fait d’être revenue de Roumanie était une erreur, celle qui avait commencé à la plonger dans cette vie qu’elle menait à présent. « Et bien, je crois que c’est la seule invitation intéressante que j’ai reçue pour le nouvel an, ce serait idiot de passer à côté. » Elle esquissa un léger sourire. Elle n’avait de toute façon pas envie de passer sa nuit dans cette rue à discuter, alors s’ils pouvaient ailleurs, autant le faire. L’hiver était froid et à rester à discuter, elle avait froid aussi, autant bouger. Elle resserra sa cape autour de ses épaules, décidée à suivre le sorcier.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : MARY-W. +marie.
≡ hiboux envoyés : 1154
≡ date d'arrivée : 30/03/2014
≡ tes points : 385 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 pris.
≡ ton avatar : eliza taylor.
≡ tes crédits : @electric bird (avatar), tumblr (gifs).

≡ âge du perso : dix-neuf ans.
≡ amoureusement : célibataire, aux dernières nouvelles, elle échappe au mariage forcé.
≡ son emploi : elle était encore vaguement assistante au département des jeux et sports magiques au ministère de la magie. avant de devenir une fugitive.
≡ statut de sang : sang-pur, famille récemment tombée en disgrace à cause de son oncle.
≡ sa maison : ancienne serpentarde, ambitieuse et déterminée, ça lui ressemble bien.
≡ sa baguette : bois de cornouiller, plume de phénix, spécialité en sortilèges, une baguette très capricieuse qui n'en fait parfois qu'à sa tête.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.   Sam 5 Juil - 1:16

Il semblait évident que Naerys et Aemon étaient devenus, en grandissant deux handicapés des rapports sociaux : lui s’était isolé à cause de sa nature de loup-garou ; elle, c’était plus compliqué visiblement. Pas pour autant plus douloureux, voulait-il croire, les bras croisés, face à elle. L’agressivité de la jeune femme parlait pour elle, sans qu’elle n’ait besoin de dire le moindre mot pour expliquer ce qu’elle ressentait : ces ressentiments l’avaient poursuivi jusqu’en Russie, pendant des années alors que toute sa famille (ou presque) lui avaient claqué la porte au nez en l’envoyant en scolarité à l’autre bout du pays. Le seul fils légitime des Gedwyr, transformé en monstre : ne restait que la fille prodige pour faire survivre le nom, et il n’y avait qu’à voir la vie que menait aujourd’hui Korra pour savoir qu’elle avait, sans aucun doute, bénéficié de tous les avantages offerts par le nom qu’elle portait. Aemon avait été l’abandonné, l’oublié à l’autre bout de l’Europe, qui avait dû se trouver une toute autre famille pour construire à nouveau des liens. Un brin de famille qui s’était effondré du tout au tout, du jour au lendemain – certainement pas à cause d’une loi, avait-il fini par croire, tout simplement parce que le monde sorcier souffrait de cette opinion défavorable sur les loups garous depuis des lustres déjà. Scrutant la blonde, Aemon lâcha un léger rire à ses paroles, arquant un sourcil plus moqueur que dédaigneux : « Tu as tout à fait raison, tu as vraiment mieux fait les choses, ta façon de faire est irréprochable, vraiment. » Mais si elle lui avait demandé, il aurait sans doute préféré l’option sincérité et vérité à l’autre, celle qui imposait les baguettes et les règlements de compte à tout va – ou même un visage empli de haine et de rancœur plaqué sur la face de Naerys. Là, alors qu’elle laissait peu à peu sa colère s’effacer, il lui semblait qu’elle ressemblait d’autant plus à la gamine qu’il avait connue dans son enfance, celle qui avait hanté ses souvenirs pendant quelques temps après son départ. Celle qu’il aurait été bien content de voir à nouveau, après des années de traversée du désert, si loin de chez lui. Au moins, un visage qui ne lui serait pas hostile, du moins, en première instance. Il avait néanmoins réussi à gagner la confiance de la jeune femme, et ça ne semblait pas être un privilège offert à tout le monde, tant et si bien qu’il se permit d’avoir un nouveau sourire, plus sympathique pour elle. Il la vit resserrer sa cape, mais, sans le lui dire, préféra rompre l’espace entre eux pour poser sa main, bien large, à lui, sur son épaule à elle, et transplaner. Dans un crac ils se retrouvèrent dans une autre rue de Londres, quelque peu éloignée de celle dans laquelle ils s’étaient trouvés quelques instants plus tôt : « Je dois prendre des précautions, au cas où on t’aurait suivie. » Car lui, il savait bien qu’il ne l’avait pas été : rares étaient ceux qui avaient des dons de discrétion assez développés pour échapper à ses sens en éveil. A quelques pas de là, ils tournèrent à l’angle d’une ruelle, s’arrêtant devant une porte à l’aspect peu plaisant, qu’il poussa sur un escalier branlant : qu’elle n’ait pas peur, lui, il avait l’habitude de monter et descendre plusieurs fois ces marches dans une journée, et si rien ne s’était écroulé sous son poids à lui, ce ne serait pas le cas pour elle non plus. Agitant sa baguette, il fit briller le faisceau de lumière de celle-ci pour éclairer leur passage, et la guida jusqu’à une porte à l’étage, qu’il ouvrit avec une clé, comme le plus simple des moldus. « Après toi. Et sois clémente, j’ai pas vraiment l’occasion de ranger. » D’autant que ça n’avait jamais été son talent particulier. En entrant, lui, il tira une boîte d’allumettes de sa poche, et entreprit d’éclairer quelques bougies et cierges qui traînaient aux quatre coins de la pièce : « Je n’ai pas l’électricité, faut se contenter de ça. » Il n’était qu’un squatteur ici, de toute manière, ce n’était pas pour autant qu’il avait envie de le dire à la jeune femme. Attrapant une chandelle, il éclaira un coin de la pièce, la table trônant à quelques pas de là, submergée sous les papiers. « Tu devrais pouvoir trouver ton bonheur, quelque part. » Encore une fois, à force d’avoir longuement observé des dossiers et des fiches d’informations, tout se retrouvait dans un indéniable foutoir, elle avait sans doute été habituée à mieux.

_________________

------------------------------------------
all that pain and misery and loneliness. and it just made her kinder. faded into the setting sun, slipped away. but i won't cry 'cause i'll never be lonely. for you are the stars to me, you are the light i follow.

■■■

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 14042
≡ date d'arrivée : 04/04/2012
≡ tes points : 125 points.
≡ ta disponibilité rp : free.
≡ ton avatar : aidan turner.
≡ tes crédits : jukebox joints (avatar).

≡ âge du perso : 30 ans.
≡ amoureusement : veuf d'un premier mariage, déjà fiancé de nouveau.
≡ son emploi : rafleur.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : poufsouffle.
≡ niveau d'études : études terminées avec 11 buses et 10 aspics.
≡ sa baguette : bois de chataîgné, vingt-sept centimètres, crin de licorne.
≡ son patronus : il est incapable de créer un patronus suite au décès de son épouse, mais avant c'était un corbeau.
≡ son amortencia : l'odeur de la prairie, celle si familière des sucreries de chez honeydukes ainsi qu'une teinte de chocolat.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.   Dim 10 Aoû - 21:03

Ces derniers temps, Naerys avait eu son lot d’ennuis. Pendant longtemps, alors que la guerre faisait rage, elle avait pensé qu’elle pourrait finalement les éviter, contrairement à son frère aîné qui avait perdu la vie très rapidement au début du conflit. Elle avait tout évité avec soin, mais il fallait croire que personne n’était voué à vivre une vie tranquille loin des emmerdes depuis que le ministère de la magie était tombé. Peut-être que si elle avait été plus impliquée dans le combat en faveur des mangemorts et de la protection de la pureté du sang, les choses auraient été moins compliquées pour elle. Cependant, elle n’avait soutenu ni l’ordre, ni les mangemorts et ça avait bel et bien fini par lui retomber au coin du nez. On lui avait pris son enfant et ce n’était pas la première chose qu’elle avait envie de raconter lorsqu’elle rencontrait quelqu’un, même un vieil ami. Certes, la discussion entre Aemon et elle aurait été, bien plus simple si elle avait choisi de commencer avec ça, mais elle en avait été incapable. La réplique du sorcier la fit lever les yeux au ciel ; il avait raison dans le fond, mais elle n’allait pas l’admettre ouvertement. Elle avait agit de la sorte parce que c’était plus simple pour elle, moins blessant et douloureux et prononcer ces mots à haute voix rendait les choses beaucoup trop réelles à ses yeux. Rapidement, elle avait transplané en compagnie du sorcier dans une autre rue. Elle ne pensait pas non plus avoir été suivie, elle n’était pas complètement idiote, mais il était plus sage de rester prudent et si aucun d’eux n’avait été suivit, leur échange n’avait pas été des plus discrets. Elle le suivit à l’intérieur d’un immeuble qui n’avait rien de très rassurant, l’escalier semblait bancal et elle se sentait obligée de regarder avec attention où elle mettait ses pieds pour être sûre de ne pas manquer l’une des marches. Elle pénétra dans l’appartement indiqué par le sorcier et une fois qu’il eu allumé les bougies, elle balaya la pièce du regard. Elle avait connu mieux, c’était sûr, mais elle n’avait pas l’intention de juger, elle n’était pas là pour ça et c’était peut-être très bien pour quelqu’un ayant le statut de fugitif. « J’ai passé plusieurs années dans un refuge de dragons perdu en pleine Roumanie, j’ai l’habitude de l’absence d’électricité. » Elle avait été à Poudlard également et le château n’était pas éclairé à l’électricité, il ne s’agissait de toute façon pas d’un lieu franchement très moderne. Lentement, elle s’était approchée de la table qu’il lui avait indiquée, elle était submergée par les papiers. Elle attrapa le premier parchemin lui tombant sous la main en lisant quelques lignes avant de relever les yeux vers le sorcier. « Comment est-ce que tu as eu tout ça ? » Simple question de curiosité à laquelle il n’était pas obligé de répondre, dans le fond, ce n’était pas important. Elle lâcha son premier parchemin, parcourant les autres pour essayait d’en trouver un impliquant la famille Holmes puisqu’elle était l’objet de ses recherches.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : MARY-W. +marie.
≡ hiboux envoyés : 1154
≡ date d'arrivée : 30/03/2014
≡ tes points : 385 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 pris.
≡ ton avatar : eliza taylor.
≡ tes crédits : @electric bird (avatar), tumblr (gifs).

≡ âge du perso : dix-neuf ans.
≡ amoureusement : célibataire, aux dernières nouvelles, elle échappe au mariage forcé.
≡ son emploi : elle était encore vaguement assistante au département des jeux et sports magiques au ministère de la magie. avant de devenir une fugitive.
≡ statut de sang : sang-pur, famille récemment tombée en disgrace à cause de son oncle.
≡ sa maison : ancienne serpentarde, ambitieuse et déterminée, ça lui ressemble bien.
≡ sa baguette : bois de cornouiller, plume de phénix, spécialité en sortilèges, une baguette très capricieuse qui n'en fait parfois qu'à sa tête.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.   Lun 15 Sep - 4:30

Sans doute que certains au sein de la rébellion se feraient un plaisir de lui rappeler sa place, s’ils apprenaient ce qu’il faisait à l’instant précis. Amener une sorcière d’ascendance de sang-pur, ici-même, dans une des planques de la rébellion. Sa planque à lui, surtout, quand bien même certaines réunions se déroulaient entre ses murs, lorsque le groupe se préparait parfois à lancer quelques attaques sur des groupes isolés du Ministère. Naerys était digne de confiance ; Naerys serait toujours digne de confiance, dans un coin de son esprit - cette partie de lui, irrémédiablement raccroché à un passé auquel il ne cessait de penser. Parfois parce qu’il en détestait chaque aspect, alimentant une haine sans borne pour sa famille, les fondements de son existence auquel on l’avait arraché sans crier gare. Naerys était la seule à rendre son jadis beau sous quelque forme que ce soit ; pour il ne savait quelle raison, au fond, à voir à quel point elle avait changé, sans même se retourner sur la jeune fille qu’elle avait été avec lui. Beaucoup de choses s’étaient déroulées dans ces années qui les avaient séparés ; lui notamment, était devenu un loup-garou, sans doute quelque chose qu’elle ignorait, d’ailleurs. Un secret bien gardé, qui, cependant, lui octroyait une place de choix dans la rébellion : personne ne pourrait jamais douter de son allégeance, puisqu’il faisait partie de ceux qui, s’ils ne se battaient pas, étaient destinés à faire partie des oppressés. A crever dans un ravin, assassiné par une salve de sortilèges. Peut-être bien que si elle avait su sa nature, elle ne l’aurait pas suivi jusqu’ici, à la lumière tamisée des bougies, sur le sol grinçant d’un appartement qui semblait miteux où qu’elle tourne l’oeil. C’était miteux, tout juste bon à être squatté par une bande de parias, et servir à amonceler des papiers. Ici, personne ne viendrait les chercher, pour sûr, et de toute manière, le gouvernement était encore persuadé d’avoir affaire à une rébellion mineure : aucun membre de la police magique ne les cherchait en plein coeur de la capitale, on les pensait exilés dans d’autres régions sorcières. Les imbéciles. A côté de Naerys, il se désintéressa bien vite de cette paperasse qu’il avait le sentiment de connaître par coeur, tant il l’avait parcourue des yeux jusqu’à s’épuiser la cervelle. En quelques pas, Aemon rejoignit sa plus fidèle compagne, une bouteille de Whisky Pur Feu, qu’il avait ramenée de Russie avec lui. Il s’en servit un verre, l’avalant en une gorgée pour se rincer le gosier, dans le dos de la jeune femme. Finalement, il revint à sa hauteur, dans un haussement d’épaules pour répondre à la question qu’elle venait de poser. « Pas en attaquant des gens au beau milieu d’une rue, si tu veux mon avis. » Il l’observa, avant de détourner le regard ; c’était pourtant bel et bien en torturant quelques personnes, ou en en manipulant certaines autres - en fouillant les tiroirs de quelques cadavres qu’ils avaient laissé dans leur sillage, que la rébellion avait réussi à avoir tout ça. Aemon remplit à nouveau son verre, hésitant un instant avant de faire signe à la jeune femme. « Une petite soif ? » Dans un sourire ironique ; après tout, elle avait bien dit avoir été en Bulgarie déjà ; elle devait déjà connaître les alcools couleurs locales de l’est.

_________________

------------------------------------------
all that pain and misery and loneliness. and it just made her kinder. faded into the setting sun, slipped away. but i won't cry 'cause i'll never be lonely. for you are the stars to me, you are the light i follow.

■■■

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 14042
≡ date d'arrivée : 04/04/2012
≡ tes points : 125 points.
≡ ta disponibilité rp : free.
≡ ton avatar : aidan turner.
≡ tes crédits : jukebox joints (avatar).

≡ âge du perso : 30 ans.
≡ amoureusement : veuf d'un premier mariage, déjà fiancé de nouveau.
≡ son emploi : rafleur.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : poufsouffle.
≡ niveau d'études : études terminées avec 11 buses et 10 aspics.
≡ sa baguette : bois de chataîgné, vingt-sept centimètres, crin de licorne.
≡ son patronus : il est incapable de créer un patronus suite au décès de son épouse, mais avant c'était un corbeau.
≡ son amortencia : l'odeur de la prairie, celle si familière des sucreries de chez honeydukes ainsi qu'une teinte de chocolat.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.   Lun 27 Oct - 22:00

Le nez baissé vers les dossiers que possédaient Aemon, la jeune femme feuilleté rapidement les papiers à la recherche d’un nom qui pourrait l’intéresser. C’était les parents de Tommen qu’elle recherchait, ils étaient ceux qui avaient sa fille, alors si Aemon pouvait disposer de quelques documents sur lesquels figuraient les adresses de quelques sang-pur bien réputés dans la société actuelle, ça simplifierait considérablement la tache de la jeune femme. Le royaume était grand et ils avaient très certainement du emmener Daeryssa dans un endroit où personne ne pourrait les retrouver. Ils étaient assez intelligents pour savoir qu’elle n’allait pas rester les bras croisés pendant que des cinglés prétendaient pouvoir élever sa fille mieux qu’elle ne le ferait elle. Elle paraissait sans doute immature, à peine capable de s’occuper d’elle-même, alors forcément on pouvait douter de sa capacité à éduquer un enfant. Cependant, elle, alors que sa fille grandissait au fond de ses entrailles, elle avait pris confiance en elle, elle avait commencé à réalisé qu’elle pouvait être à la hauteur du boulot que ça allait lui demander, mais personne d’autre n’avait vu ça en elle. Elle allait retrouver sa fille, quoi que ça puisse lui couter, puis, elle prouverait à ceux qui doutaient d’elle, ses parents tout particulièrement, qu’elle était capable d’être une bonne mère. Peut-être qu’on pouvait penser que ça commençait mal puisqu’elle avait perdu l’enfant, enfin, on le lui avait pris juste après son accouchement, elle avait été complètement impuissante. On avait profité de sa faiblesse pour s’emparer de son bébé et parfois, elle s’efforçait d’essayer de faire taire sa culpabilité en se disant que ce n’était pas de sa faute. Quelques fois ça marchait, mais la plupart du temps, elle ne pouvait s’empêcher de s’en vouloir, tout autant qu’elle en voulait à Tommen et aux pourritures qui composaient sa famille. Elle ne voulait pas que son enfant finisse comme eux, elle ne voulait pas qu’elle soit éduquée comme une futur mangemort. Pour éviter cela évidemment, il fallait qu’elle la retrouve. Un léger sourire se dessina aux bords des lèvres de la jeune femme suite à la réponse de son hôte. « Je suis certaine que tu as su obtenir tout ça de façon parfaitement pacifique. » Elle savait bien qu’il était difficile d’obtenir des informations aujourd’hui sans avoir besoin d’utiliser la force ou la ruse. C’était la guerre après tout. Elle se détacha enfin des documents qu’elle lisait en diagonal, pour se tourner vers Aemon. « Ma foi, je ne dis jamais non à un petit verre. » Elle haussa légèrement les épaules. Elle avait peut-être tendance à trop accepté les verres en ce moment d’ailleurs, mais elle n’était pas encore alcoolique. Son regard toujours posé sur son interlocuteur, elle hésita un court instant avant de laisser échapper un léger soupire, comme pour se donner du courage. « Il y a une question qu’il faut que je te pose. Tu n’es pas obligé de répondre, je peux vivre sans savoir, je l’ai déjà fait pendant des années. Pourquoi est-ce que tu es parti ? » C’était une question qu’elle s’était souvent posée, pendant des années, puis elle avait fini par oublier, passer à autre chose, continuer sa vie sans garder l’espoir de le revoir un jour. Cependant, maintenant qu’il était là en face d’elle, l’envie de savoir lui était revenue, alors autant poser la question et s’il ne voulait pas répondre, elle ferait avec, elle était encore capable de respecter ça.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : MARY-W. +marie.
≡ hiboux envoyés : 1154
≡ date d'arrivée : 30/03/2014
≡ tes points : 385 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 pris.
≡ ton avatar : eliza taylor.
≡ tes crédits : @electric bird (avatar), tumblr (gifs).

≡ âge du perso : dix-neuf ans.
≡ amoureusement : célibataire, aux dernières nouvelles, elle échappe au mariage forcé.
≡ son emploi : elle était encore vaguement assistante au département des jeux et sports magiques au ministère de la magie. avant de devenir une fugitive.
≡ statut de sang : sang-pur, famille récemment tombée en disgrace à cause de son oncle.
≡ sa maison : ancienne serpentarde, ambitieuse et déterminée, ça lui ressemble bien.
≡ sa baguette : bois de cornouiller, plume de phénix, spécialité en sortilèges, une baguette très capricieuse qui n'en fait parfois qu'à sa tête.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.   Mar 28 Oct - 5:59

Il y avait des souvenirs qui n’avaient eu de cesse de tourmenter Aemon. Ses parents avaient eu beau mettre le plus de distance entre eux et leur héritier impur, souillé par la morsure d’un loup-garou, cette tare n’avait pas disparu pour autant. Elle avait été enlevée de leur paysage, et ils s’étaient contentés de vivre avec pour seul enfant, Korra l’imprévisible, Korra la folle. L’instable, l’insatiable. Celle-ci, n’avait sans conteste jamais manqué à la vie de son frère cadet - elle n’aurait jamais pu - et les années faisant, sa haine envers ses parents avait remplacé toute trace d’attachement, d’amour ou de manque quant à leur présente. Ils avaient chassé leur fils de leur vie, à cause d’un crime qu’il n’avait pas commis : et les Gedwyr s’étaient montrés bien peu enclins à renouer avec l’enfant qu’ils auraient volontiers enfermé dans un cachot sur leur propriété, s’ils avaient pu. La lourde tâche d’assurer la sécurité de chacun lors des pleines lunes, avait été confiée au personnel de Durmstrang, ils l’avaient fait à coup de potions assommantes, de sortilèges cuisants et de prisons capitonnées qui l’avaient longuement retenu. Retenu dans la douleur, la peur, ces secrets inavouables qui avaient dressé tous les soupçons autour de lui ; plus que jamais, dans ses instants de solitude, Aemon avait pensé aux connaissances éphémères qu’il s’était faites, à Poudlard. A celles, plus longues, plus imprenables. Naerys, le visage de la jeune femme lui était maintes fois apparu dans ses rêves, dans son enfance, sa façon de rire, de jouer avec lui. Et puis peu à peu, elle s’était effacée, remplacée par les ténèbres, tout ce qui avait toujours fait sa vie ensuite, à Durmstrang. La Russie avait pris le pas sur l’Angleterre, et il avait volontiers laissé son esprit faire ; plus rien ne le forçait à retourner dans son pays natal une fois ses études terminées - et il ne s’était pas retourné sur cette décision. La guerre le ramenait ici, des préoccupations qu’il aurait pensé ne jamais avoir pour un pays tel que celui-ci, une famille qui l’avait renié. La vengeance, inavouable et pourtant, si froide, coulant dans ses veines comme le sang qui le faisait vivre. Croisant le regard si bleu et cristallin de Naerys, Aemon laissa le silence s’installer pour quelques secondes, de frivoles instant, le temps de prendre un autre verre propre, et de le remplir au fond avec quelques gorgées d’alcool pour la jeune femme. En le lui tendant, il détourna bien vite les yeux, à la question qui avait eu l’audace de franchir les lèvres de la blonde, à quelques pas de lui. Replié sur ses secrets, pourchassé par ses vieux démons, Gedwyr plissa des lèvres, les yeux bas, scrutant l’immobilité de ce qui les entourait, l’impossibilité qu’il avait à échapper à ces vérités, qui devraient bien, un jour, sortir. « Est-ce que c’est une question que tu te poses souvent, quand tu me vois ? » Il lâcha un ricanement amer, sardonique avant d’avaler d’une traite tout le contenu de son verre. Pour le remplir à nouveau, en des gestes moins précis, comme si cette passivité, propre à sa personne, s’était évaporée. « Je suppose que tu as déjà plein de théories sur ça. » A nouveau, il eut un sourire pour lui-même ; évidemment, si elle avait demandé à ses parents à lui, ils n’auraient jamais répondu - peut-être l’avait-elle fait. Peut-être l’avait-elle blâmé pendant des années pour être parti, alors même que ce n’était ni son choix, ni la meilleure chose qui lui soit arrivée. Après tout, ne l’avait-elle pas sous-entendu dans la rue, quelques poignées de minutes plus tôt ? « Mes parents ont jugé préférable que j’apprenne la magie à Durmstrang. » Lâcha-t-il finalement, grimaçant d’amertume, une nouvelle gorgée d’alcool coulant dans sa gorge comme un miel bien doux, en comparaison de tout ce qu’il pourrait dire pour expliquer son départ, les lourds secrets qui pesaient sur sa conscience ; la façon dont ses parents avaient transformé sa tare en une véritable honte, qui avait détruit tout ce qu’il avait connu dans son enfance - y compris, son lien avec Naerys. « T’as trouvé quelque chose ? » Enchaîna-t-il rapidement, quittant son appui sur la table pour se redressé ; pour fuir les cauchemars de son enfance, les démons qui la feraient fuir elle aussi, sûrement. Peut-être bien qu’elle méritait de savoir, avec quel monstre elle était, à l’instant précis, quels risques elle courait. Peut-être était-il égoïste, de vouloir simplement qu’elle reste ici, ne disparaisse plus jamais de son existence.

_________________

------------------------------------------
all that pain and misery and loneliness. and it just made her kinder. faded into the setting sun, slipped away. but i won't cry 'cause i'll never be lonely. for you are the stars to me, you are the light i follow.

■■■

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(aemon, ev.) ☆ it'll all be over soon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: troisième saison :: sujet abandonnés
-
Sauter vers: