AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (aemon, ev.) ☆ blood is thicker than water.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: (aemon, ev.) ☆ blood is thicker than water.   Sam 10 Mai - 21:38

Revenir au Royaume-Uni, laissait comme une impression étrange à Wayne. Loin d’ici, il n’avait pas vu les horreurs de la guerre. Il n’avait eu que ce que l’on racontait dans les journaux sorciers au Chili. Il avait bien eu vent de la nouvelle concernant la mort d’Harry Potter, mais tout ce qu’il avait pu imaginer était bien différent de ce qu’il voyait. La victoire de Voldemort entrainait son lot de problème et puisqu’il avait récupéré son poste au ministère de la magie, il pouvait facilement constater que les choses n’allaient pas en s’arrangeant. Ils n’avaient pas pu se contenter de leurs stupides lois bloodstream ou fronde. Non, il avait fallu qu’ils creusent encore plus loin dans l’horreur, rien ne semblait pouvoir les arrêter et voilà qu’ils s’étaient lancé dans le projet live bait, une horreur à laquelle sa femme avait été soumise. Elle avait déjà subit le bannissement des nés-moldu, on l’avait soumise à la marque et pourtant malgré tout ça, on continuait de l’enfoncer. L’Angleterre lui paraissait bien terne. Si ça ne tenait qu’à lui, il aurait emmené Eiris et Lisea bien loin d’ici, sans s’attarder de nouveau sur le territoire. Mais vu comment elles le détestaient à présent,  c’était peut-être mieux d’éviter. La nouvelle année venait tout juste d’être célébrée, les pétards humides trainaient encore dans les rues. Il y avait eu des fêtes, même au fin fond du petit village où vivait son frère. Son cousin techniquement, mais il avait toujours tendance à le considérer comme un frère. Il ne savait pas s’il y avait eu des feux d’artifices tirés dans cette ville, en réalité, il ne savait même pas s’il s’agissait d’une ville ou de quelques maisons mise plus ou moins à côtés des autres. Lui, il n’aurait certainement pas choisi de s’installer dans un coin comme ça. Il avait toujours vu les choses en grand lui. C’était sans doute l’une des nombreuses choses qu’on pouvait lui reprocher, entre ça et sa fuite au chili, les trop nombreux verres d’alcool qu’il avait bu là bas, toutes les fois où la boisson l’avait poussé dans les bras d’autres femmes, il y en avait des choses qu’on pouvait lui reprocher. Son frère, pouvait également lui reproché de s’être servit de lui pour assassiner quelqu’un, ainsi, il valait mieux mettre cette histoire à plat. Il ne voulait pas ajouter ce dernier à la liste des nombreuses personnes qui le maudissaient. C’était pourquoi, il était venu cogner à la porte de son cadet. Il n’avait pas pris le temps d’apporté un cadeau ils ne s’étaient pas vu depuis tellement longtemps, qu’il n’aurait même pas su quoi offrir. Peut-être qu’une bouteille de champagne aurait pu faire l’affaire. Il était trop tard pour réfléchir à ça, la porte d’entrée venait de s’ouvrir sur la silhouette massive de son frère, il ne l’avait vraiment pas vu depuis des années, si bien qu’il ne pu masquer son expression de surprise alors qu’il constatait qu’il avait bien grandi. « Salut petit frère. » Évidemment le terme petit ressemblait là plus à une blague d’autre chose dans les circonstances actuelles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : MARY-W. +marie.
≡ hiboux envoyés : 1154
≡ date d'arrivée : 30/03/2014
≡ tes points : 385 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 pris.
≡ ton avatar : eliza taylor.
≡ tes crédits : @electric bird (avatar), tumblr (gifs).

≡ âge du perso : dix-neuf ans.
≡ amoureusement : célibataire, aux dernières nouvelles, elle échappe au mariage forcé.
≡ son emploi : elle était encore vaguement assistante au département des jeux et sports magiques au ministère de la magie. avant de devenir une fugitive.
≡ statut de sang : sang-pur, famille récemment tombée en disgrace à cause de son oncle.
≡ sa maison : ancienne serpentarde, ambitieuse et déterminée, ça lui ressemble bien.
≡ sa baguette : bois de cornouiller, plume de phénix, spécialité en sortilèges, une baguette très capricieuse qui n'en fait parfois qu'à sa tête.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ blood is thicker than water.   Dim 11 Mai - 4:16

Prendre une cuite lui était inaccessible depuis son plus jeune âge : il avait beau avaler toutes les boissons alcoolisées qui existaient dans le monde moldu et le monde sorcier, ça ne changeait rien à l’équation. Ce soir, ce n’était ni la festive sangria ni un punch aux mille saveurs qui l’attendaient, mais bel et bien sa vieille bouteille de whisky pur feu, déjà bien entamée. Pour accompagner cela, il n’avait pas récolté un véritable festin, plutôt quelque chose de relativement frugal, qui aurait tôt fait de le remettre en appétit : d’un restaurant à quelques rues de là, il avait ramené une viande plutôt saignante, presque crue, ainsi que des frites transpirant la graisse : les mets anglais changeaient beaucoup de ceux qu’il avait connus en Russie, quand bien même il n’y avait que quelques centaines de kilomètres qui séparaient les deux pays, c’était tout un fossé culinaire qui se jouait ici. Pour le reste, le Nouveau Régime depuis la victoire de Voldemort et la politique magique russe avaient beaucoup de choses en commun : c’était donc tout à la fois compréhensible et incompréhensible qu’ils aient rompu tout lien récemment ; ils étaient trop similaires pour être alliés, prêts à se poignarder l’un l’autre dans le dos au moindre signe de faiblesse. Avec la fermeture de Poudlard, le fait que les disparitions à Azkaban débordent dans la presse, il était de plus en plus évident pour Aemon que le Régime avait de plus en plus de mal à gérer ses populations ainsi que tous les événements qui se déroulaient ici. La rébellion prenait de plus en plus d’ampleur à mesure que les jours avançaient, et personne encore n’avait la moindre idée d’où elle avait pu naître : un sourire torve naissant au coin des lèvres d’Aemon à cette pensée, alors qu’il feuilletait la Gazette du Sorcier tout en avalant sa viande comme s’il s’agissait d’une véritable sucrerie. Il avait choisi  des hommes, des femmes bien trop loyaux pour trahir la rébellion, sous quelque condition que ce soit, il le savait très bien, et en aucun cas sa confiance en ses projets n’était ébranlée par les choses qui se déroulaient : c’était bien beau d’effrayer les populations à coup de Marque, de loi Bloodstream et autres projets Fronde et Live Bait, il n’en restait pas moins que ça en poussait certains à se rebeller, et que de plus en plus, le désir de se bouger était animé par les attaques de plus en plus fréquentes sur les membres du Ministère. La révolution était en marche. On frappa à la porte, interrompant les songes d’Aemon, presque brusquement, d’un coup d’oeil à la montre, parfaitement moldue, qu’il avait au poignet, il remarqua qu’il n’attendait personne ; sa prudence en fut donc bien aiguisée. Attrapant sa baguette, il arpenta d’un pas silencieux les quelques pas qui le séparaient de la porte, abandonna sa table et son repas pour aller ouvrir, bloquant la porte de son pied à quelques centimètres d’ouverture, malgré tout. C’était qui, ce vieux ? Il mit un certain temps, et eut bien besoin des paroles de son frère pour le reconnaître, haussant les sourcils d’un air moqueur. « Eh bah, quelqu’un a pris de l’âge si tu veux mon avis. » Il ouvrit un peu plus la porte, accueillant Wayne d’un regard des pieds à la tête : franchement, il ne ressemblait en rien à sa gamine, ce qui était presque incroyable. Aemon fit bien vite volte-face, invitant son frère à entrer plutôt qu’à rester sur le pas de la porte, on n’est jamais trop prudent. « Alors, t’es plus au Chili ou va savoir où ? » La première apparence moqueuse de son ton dénotait quand même un certain sarcasme mêlé à un reproche : Wayne avait abandonné sa famille d’une façon bien incompréhensible, une démarche digne des Gedwyr - de la mauvaise branche de celle-ci.

_________________

------------------------------------------
all that pain and misery and loneliness. and it just made her kinder. faded into the setting sun, slipped away. but i won't cry 'cause i'll never be lonely. for you are the stars to me, you are the light i follow.

■■■



Dernière édition par Aemon Gedwyr le Lun 9 Juin - 0:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ blood is thicker than water.   Dim 11 Mai - 13:35

Aemon et Wayne ne s’étaient pas vus depuis bien longtemps. Ils n’avaient repris contact que très récemment, alors que Wayne avait déjà depuis bien des années perdu espoir de recevoir des nouvelles de son frère. Elle était loin l’époque où il avait été là pour célébré chacun de ses anniversaires, quand Aemon n’était encore qu’un gamin. D’aussi loin qu’il se souvenait, il l’avait toujours considéré comme un petit frère, sans doute avant même que ses parents ne meurent. Il était nettement plus vieux que les deux autres enfants Gedwyr, mais pourtant, il s’était toujours bien entendu avec Aemon, jusqu’au jour où ce dernier avant décidé de mettre un terme à leur lien, cessant de répondre à ses lettres, disparaissant dans la nature. Wayne n’avait jamais cru que son frère puisse n’être qu’une créature sanguinaire, il n’avait jamais vraiment compris pourquoi ses parents avaient décidés de l’envoyer au fin fond de la Russie. Si ça n’avait tenu qu’à lui, il l’aurait volontiers accueilli chez lui, dans ce foyer qu’il commençait à construire avec Eiris alors qu’ils n’avaient qu’une vingtaine d’années. Il n’avait pourtant eu d’autres choix que de le laisser partir à l’étranger, dans cette Russie qui aujourd’hui n’avait plus de lien avec l’Angleterre. Il ne savait pas ce qui avait ramené Aemon ici, de toute évidence, la victoire de Voldemort ne rendait en rien la Grande-Bretagne agréable. Il semblait presque plus sage de s’en tenir éloigner afin d’éviter un enfermement à Azkaban, une exécution publique devant gringotts ou une certaine loi Fronde qui le concernait de très près. Il avait ses raisons, quelques qu’elles soient, tout comme il avait les siennes. Il était revenu, quand bien même il avait eu plus de chance de s’en sortir vivant en faisant la fête au Chili, un verre de sangria ou de ponch à la main. Ce fut une surprise de découvrir à quoi le petit Aemon ressemblait aujourd’hui. Il l’avait connu tellement plus petit, plus fragile. Il avait bien changé, les vingt années qui les séparaient de la dernière fois qu’ils s’étaient vu l’avait bien changé, tout comme elles l’avaient changé lui, il avait pris de l’âge, bien évidemment et entamait son début de quarantaine depuis plusieurs mois déjà. « Ouais, toi sans aucun doute. » Il avait aussi pris des centimètres, trop de centimètres d’après Wayne. Suite à l’invitation d’Aemon, il pénétra dans sa maison. C’était bien loin de ce qu’ils avaient pu connaitre enfants, bien loin de ce qu’il connaissait encore aujourd’hui. A sa question, il haussa légèrement les épaules. « Non. Je suis venu te remercier pour ça. Je n’aurais pas pu revenir en vie sans toi. » Non, sans Aemon il serait mort rien qu’en posant un orteil sur le sol de Grande-Bretagne ; s’il avait fait ça, il aurait probablement eu la mort la plus stupide possible. Le seul regret qu’il pouvait avoir à présent vis-à-vis de Joram, c’était de ne pas l’avoir tué de ses propres mains.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : MARY-W. +marie.
≡ hiboux envoyés : 1154
≡ date d'arrivée : 30/03/2014
≡ tes points : 385 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 pris.
≡ ton avatar : eliza taylor.
≡ tes crédits : @electric bird (avatar), tumblr (gifs).

≡ âge du perso : dix-neuf ans.
≡ amoureusement : célibataire, aux dernières nouvelles, elle échappe au mariage forcé.
≡ son emploi : elle était encore vaguement assistante au département des jeux et sports magiques au ministère de la magie. avant de devenir une fugitive.
≡ statut de sang : sang-pur, famille récemment tombée en disgrace à cause de son oncle.
≡ sa maison : ancienne serpentarde, ambitieuse et déterminée, ça lui ressemble bien.
≡ sa baguette : bois de cornouiller, plume de phénix, spécialité en sortilèges, une baguette très capricieuse qui n'en fait parfois qu'à sa tête.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ blood is thicker than water.   Lun 9 Juin - 0:12

Pour ce soir, le festin d’Aemon n’avait rien de royal : au contraire, il était plutôt limité, se concentrant surtout autour d’une bonne bouteille d’alcool qui l’assommerait pour la fin de la soirée. Du moins, pas jusqu’à la cuite, puisqu’il s’était découvert bien incapable d’y sombrer, sans doute à cause de sa morsure – ou peut-être à cause de sa masse musculaire. Il ne s’était en tout cas, pas préparé à avoir la moindre visible : la Loi Fronde continuait de le foutre en danger, que ce soit au fin fond de la Russie, ou ici même en plein cœur de la capitale anglaise. Sans conteste, rares étaient les personnes qui connaissaient son emplacement, et la plupart d’entre elles appartenaient à la rébellion. Et non pas à sa famille : pourtant, la présence de Wayne sur le pas de sa porte semblait lui indiquer que les Gedwyr (quelques-uns d’entre eux en tout cas) avaient eu vent de son retour sur le sol anglais. Tant que personne ne venait pour le capturer et l’exécuter en public devant Gringotts, tout se passerait bien ; il était même persuadé de pouvoir se sortir d’un merdier comme Azkaban, la prison étant aujourd’hui privée de ses Détraqueurs (si tant est qu’il n’en vienne pas à disparaître mystérieusement avant). Les journaux ne parlaient pas des étranges disparitions d’Azkaban, se contentant d’évoquer la fermeture de Poudlard et les tensions naissantes avec la Russie pour faire couler de l’encre. La rébellion en savait plus que l’habitant lambda, sans conteste : alors que tout le monde était préoccupé par l’approche des fêtes de fin d’année, tentait de se reconstruire une vie dans ce Nouveau Régime, la rébellion était loin de penser aux célébrations et aux banquets mais s’apprêtait plutôt à frapper de nombreux coups décisifs dans le monde de la magie. Voir Wayne revenir dans sa vie, ici, face à lui, s’avérait dangereux : son cousin avait été à l’autre bout du monde pendant un moment au début de la guerre, et si Aemon avait promis de protéger la famille de Wayne étant encore au pays, il l’avait fait de manière parcellaire, apparaissant et disparaissant pour veiller sur Eiris et sa fille. Ici, Wayne avait réussi à le trouver, et Aemon ne pouvait s’empêcher de ressentir une pointe d’amertume – demain déjà, il faudrait qu’il change de point de chute, histoire de ne courir aucun risque. « Si j’ai bien grandi j’ai l’impression qu’y’en a un qui s’est tassé sur lui-même pendant des années. » Oui, Wayne semblait bien petit à l’instant précis, et Aemon ne se gêna pas pour le détailler des pieds à la tête : depuis combien de temps ne s’étaient-ils pas vus ? Il ne voulait pas compter, tant ça le déprimait, de penser au nombre d’anniversaires qu’il avait passés, exilé, si loin de chez lui. « Tu es venu me remercier ? Pour avoir tué un type ? » Il n’avait pu s’empêcher d’avoir un ton critique, presque sceptique alors qu’il croisait les bras, avant de hausser les épaules : c’était une première, en soi. « Tu devrais pas être ici, normalement personne ne sait que je suis ici, pourquoi t’es venu ? » C’était à une autre époque qu’Aemon avait pu déborder de gestes d’affection et de cette innocence propre à l’enfance, tout ce qui lui importait aujourd’hui, c’était de venger ceux que ce gouvernement pourri avait détruit, les gens qu’il connaissait vraiment – quelque chose qu’il ne pouvait plus vraiment dire concernant Wayne.

_________________

------------------------------------------
all that pain and misery and loneliness. and it just made her kinder. faded into the setting sun, slipped away. but i won't cry 'cause i'll never be lonely. for you are the stars to me, you are the light i follow.

■■■

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ blood is thicker than water.   Lun 9 Juin - 1:05

Wayne avait quitté l’Angleterre pendant un long moment, contraint à l’exil loin de son pays. Il avait suivit les événements de loin, se contentant de ce qu’on offrait dans le journal. C’était comme ça qu’il avait appris que la mort d’Harry Potter avait entrainé la victoire de Voldemort, pendant tout ce temps, il ne savait pas ce qui restait de sa famille. Maintenant qu’il était rentré, il passait plus de temps à lire des documents sur la rupture avec la Russie et des articles bidons sur la fermeture de Poudlard qu’à se concentrer sur Eiris et Lisea. C’était compliqué, d’autant plus qu’avec plus d’une année passée loin d’elles, il savait que revenir vers elles n’était pas la chose la plus facile du monde. Il avait pensé que ce serait plus simple avec Aemon, depuis le temps qu’ils ne s’étaient pas vus les rancœurs auraient dû être effacées. Le retrouver avait été pourtant bien difficile. La loi Fronde l’obligeait à bien se cacher. C’était une bonne chose, il avait déjà appris que son épouse avait été condamnée au projet Live Bait, il ne voulait pas qu’on lui apprenne maintenant que son cousin avait été exécuté en publique devant Gringotts ou tué par n’importe quel exécuteur qui passait par là. Entre la cinglée du département des mystères et le malade mental qui avait mis au point la cellule des exécuteurs, il y avait clairement un souci dans les gènes de la fratrie Fleming. Les mangemorts étaient des tarés et savoir que l’un d'eux était à la tête du gouvernement moldu, c’était mauvais signe. Au moins, Aemon était en vie, c’était déjà ça. En d’autres temps, ils auraient peut-être célébré leurs retrouvailles autrement, avec une folie fête, dans une pièce pleine de ballons et de décorations et une jolie banderole pour souhaiter bon retour à Aemon, ou à lui d’ailleurs. Ils auraient aussi eu du champagne, ça manquait terriblement là. N’importe quel alcool manquait selon lui. Ce genre de boisson avait l’avantage de facilement briser la glace. Il aurait définitivement du amener une bouteille avec lui, avec un joli ruban autour, ça aurait fait un cadeau formidable. « Tu as juste trop grandi, cherche pas. » C’était peu dire ça. Dans ces souvenirs Aemon n’était qu’un gamin qui courrait dans le jardin et s’inventait toutes sortes de jeux. Il avait manqué un certain nombre de ses anniversaires apparemment. « Oui, je suis venu pour ça, entre autre. » Il lui devait beaucoup, s’il n’avait pas tué ce type, il serait encore au chili à se prendre des cuites à la sangria. « Je trouve toujours ce que je veux. » Il était assez doué en principe pour trouver ceux qu’il cherchait, il avait assez de relations pour ça. « Tu as l’air tellement heureux de me revoir, ça me fait chaud au cœur. » Ironie, bien entendu. L’ambiance n’était pas à la joie, ils n’allaient pas se mettre à se faire des blagues et à rire ensemble ce soir de toute évidence. « Je pourrais être venus juste pour te revoir, tu sais que tu es comme un frère pour moi. Mais je suis surtout venu pour m’expliquer. » Venir juste pour le voir, ça aurait été débile ces derniers temps. Cependant, venir pour s’assurer qu’il n’allait pas penser qu’il s’était juste servi de lui pour buter un type, ça semblait être la moindre des politesses, dans le fond, cette visite lui permettait aussi de le revoir après tout ce temps ce qui lui faisait quand même plaisir mine de rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : MARY-W. +marie.
≡ hiboux envoyés : 1154
≡ date d'arrivée : 30/03/2014
≡ tes points : 385 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 pris.
≡ ton avatar : eliza taylor.
≡ tes crédits : @electric bird (avatar), tumblr (gifs).

≡ âge du perso : dix-neuf ans.
≡ amoureusement : célibataire, aux dernières nouvelles, elle échappe au mariage forcé.
≡ son emploi : elle était encore vaguement assistante au département des jeux et sports magiques au ministère de la magie. avant de devenir une fugitive.
≡ statut de sang : sang-pur, famille récemment tombée en disgrace à cause de son oncle.
≡ sa maison : ancienne serpentarde, ambitieuse et déterminée, ça lui ressemble bien.
≡ sa baguette : bois de cornouiller, plume de phénix, spécialité en sortilèges, une baguette très capricieuse qui n'en fait parfois qu'à sa tête.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ blood is thicker than water.   Lun 9 Juin - 1:28

Si Aemon ne prenait qu’à peine le temps de manger, il n’avait certainement pas une minute à consacrer à tout imprévu : peut-être aurait-il dû ne même pas ouvrir la porte, faire semblant de ne pas squatter les lieux. Retrouver un Gedwyr sur le pas de sa porte était la dernière chose qu’il voulait, plus encore un Gedwyr tel que sa sœur ou son père. Wayne, était sans aucun doute le moins pire de la famille, n’en restait-il pas moins attaché à des souvenirs qui s’avéraient bien désagréables pour le sorcier. En Russie, on l’avait forcé à tourner la page, quand ses parents l’ont abandonné au fond des cachots de Durmstrang, quand personne n’a jamais plus daigné prendre de ses nouvelles (si ce n’est Wayne, avec qui il a fini par rompre ce lien artificiel). Ce n’était pas un désir ardent de sauver le monde qui l’avait amené ici : il n’en avait rien à foutre que des sorciers soient exécutés devant Gringotts, que les nés moldus soient marqués et bannis – du fin fond de sa forêt, dans son autre vie, il n’aurait pas levé le petit doigt. Et aurait sereinement passé des anniversaire à manger goulument du gâteau et à essayer de se prendre une cuite avec des boissons bien diverses. L’Angleterre l’avait envoyé chier, et son orgueil lui avait ordonné de ne jamais rien faire pour eux, qu’ils se démerdent avec leurs problèmes avec la Russie, la Victoire de Voldemort ou la mort d’un gamin de dix-sept ans en lequel tout le monde avait placé ses espoirs. Des espoirs vains. D’humeur instable et irritable depuis qu’il avait posé le pied sur son île natale, Aemon n’avait jamais été d’origine le roi de l’accueil, mais aux paroles de son cousin, il en vint à rouler des yeux. « Fais pas la fine bouche, comme tu peux le voir, ma vie n’est pas aussi classe que celle de la famille. » Il ne savait pas vraiment à quoi pouvait ressembler la vie de Wayne, de sa gamine et de sa femme – mais après tout, si Wayne avait dû fuir jusqu’à l’autre bout du monde, abandonnant femme et enfant, il avait sans doute son lot d’histoires lugubres. Un vague sourire pointa au coin des lèvres d’Aemon, légèrement moqueur, critique : « Je suis pas mal occupé, disons que ça me déplairait de voir ma chère sœur débarquer dans deux jours, peu de gens savent que je suis ici. » Donc irrémédiablement, les contacts par lesquels Wayne étaient passés s’amenuisaient de seconde en seconde. Finalement, aux nouvelles paroles de son cousin, Aemon soupira, avant de faire quelques pas vers son festin de fortune, attrapa la bouteille qui aurait dû être sa seule compagne ce soir, et s’apprêta à avaler une grande gorgée. « T’expliquer… sur ? Pourquoi tu m’as fait tuer un type ou pourquoi t’étais pas là pour le faire toi-même ? » S’il avait été un gentil petit garçon à une époque, quelque peu impulsif, mais bien moins impressionnant qu’aujourd’hui, Aemon manquait cruellement de finesse aujourd’hui – de son job au sein de la rébellion, il avait hérité d’une intarissable manie de poser des questions.

_________________

------------------------------------------
all that pain and misery and loneliness. and it just made her kinder. faded into the setting sun, slipped away. but i won't cry 'cause i'll never be lonely. for you are the stars to me, you are the light i follow.

■■■

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ blood is thicker than water.   Lun 9 Juin - 13:33

Revenir en Angleterre, ça avait été la chose qu’il avait voulu faire depuis le moment où il avait été obligé de quitter le territoire. Là-bas, au Chili, la guerre ne le touchait pas. La victoire de Voldemort n’aurait pu être qu’un détail, tout comme la mort d’Harry Potter, tant que Lisea et Eiris étaient vivantes, le reste n’avait pas d’importance. Au fond, il était mieux loin de l’Angleterre. La meilleure chose à faire aurait sans doute été d’embarquer sa famille avec lui, loin de ce maudit pays dans lequel plus rien n’allait. Depuis le projet thicknesse jusqu’à la fermeture de Poudlard, tout ce qui avait été décidé par le nouveau ministère de la magie n’avait aucun sens. Les personnes comme Aemon ou comme Eiris étaient définitivement mieux loin d’ici, dans un endroit où personne n’aurait déclaré le bannissement des nés-moldus ou inventer une loi Fronde pour éliminer de potentiels ennemis. Avec la fin de la guerre, c’était devenu l’enfer en Angleterre. C’était assez stupide de ne revenir que maintenant, Wayne et Aemon avaient clairement choisi le mauvais moment pour rentrer au bercail. Si encore on s’était contenté de détruire Godric’s Hollow ou de dissoudre le magenmagot – très mauvaise idée selon Wayne – les choses seraient encore raisonnables. Mais c’était une série d’événements tous plus macabres les uns que les autres qui rythmaient l’Angleterre à présent. Des exécutions publiques jusqu’à l’instauration d’un projet live bait, prouvant clairement l’inhumanité des personnes gérant le pays ; c’était affligeant. La vie au Chili était plus facile. Un verre de sangria à la main, il avait presque pu oublier les problèmes de son pays quand il avait été là-bas. Il avait pourtant une bonne raison de revenir, tout comme Aemon, bien qu’il ignore quelle était la sienne. Même avec la rupture avec la Russie, il aurait été mieux là-bas. « C’est quand même une jolie petite maison que tu as là. » Il haussa légèrement les épaules, ça pourrait être pire comme vie, ça pouvait toujours être pire. Enfin, il ne cautionnait quand même pas les décisions des parents d’Aemon, celles qui l’avait poussé à finir comme ça. Il avait essayé de rester en contact avec son cousin pendant tout ce temps, parce que lui, il ne voulait pas l’abandonner. Il lui avait envoyé du courrier, des cartes pour ses anniversaires, des invitations à tout un tas de choses qu’il aurait voulu célébrer avec lui, il avait même voulu faire de lui le parrain de sa fille et puis un jour, le contact s’était rompu, maintenant, ça faisait des années qu’ils n’avaient pas eu une véritable conversation. « Je ne lui dirais rien, promis. » Il n’était pas revenu sur le sol Anglais depuis assez longtemps pour retrouver le reste de la famille Gedwyr de toute façon ; cela faisait un très long moment qu’il n’avait pas partagé de banquets avec eux. « Les deux, vu que c’est lié. » Il n’avait pas été là pour tuer Joram de ses mains pour la simple et bonne raison que tant qu’il était encore en vie, il ne pouvait pas remettre ne serait-ce qu’un orteil en Angleterre. « Ce type, c’était clairement pas mon meilleur ami. Je lui ai volé sa petite amie à Poudlard et je l’ai mis à Azkaban pendant la première guerre. » Une histoire qui remontait à loin, mais que Joram n’avait de toute évidence jamais digérer. « Quand le ministère est tombé on s’est retrouvé, pour sauver la vie de ma femme j’ai été obligé de faire un serment inviolable avec ce petit con. Il voulait que je quitte le pays, je l’ai fais. Donc, je ne pouvais pas être là pour le tuer et j’avais besoin qu’il meurt pour rentrer. » Version courte de l’histoire qui résumait finalement bien les choses. S’il était parti au Chili pour enchainer les cuites à coup de ponch et autres alcools, ça n’avait pas été un choix, loin de là. Il n’y avait qu’en tuant Joram qu’il avait pu revenir, ce qu’Aemon avait fait pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : MARY-W. +marie.
≡ hiboux envoyés : 1154
≡ date d'arrivée : 30/03/2014
≡ tes points : 385 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 pris.
≡ ton avatar : eliza taylor.
≡ tes crédits : @electric bird (avatar), tumblr (gifs).

≡ âge du perso : dix-neuf ans.
≡ amoureusement : célibataire, aux dernières nouvelles, elle échappe au mariage forcé.
≡ son emploi : elle était encore vaguement assistante au département des jeux et sports magiques au ministère de la magie. avant de devenir une fugitive.
≡ statut de sang : sang-pur, famille récemment tombée en disgrace à cause de son oncle.
≡ sa maison : ancienne serpentarde, ambitieuse et déterminée, ça lui ressemble bien.
≡ sa baguette : bois de cornouiller, plume de phénix, spécialité en sortilèges, une baguette très capricieuse qui n'en fait parfois qu'à sa tête.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ blood is thicker than water.   Mar 24 Juin - 3:22

C’était généralement un commun accord, parmi les membres de la rébellion, ne pas se rendre visite de la sorte, au risque de trahir les positions des quelques quartiers où ils s’étaient installés au cœur de la capitale anglaise. Le débarquement de Wayne au sein de ces quelques secrets, était comme une intrusion ennemie à l’esprit d’Aemon : depuis des mois déjà, il ne vivait que de solitude et de rencontres éphémères, exclusivement réservées à la rébellion et à tout ce qu’elle pouvait représenter. Les plus longues conversations qu’Aemon parvenait à avoir, étaient celles qu’il avait avec les sorciers pourris qu’il interrogeait pour le compte de la rébellion : ceux-ci finissaient soit à goûter les pissenlits par la racine, soit assommés par un sortilège d’Oubliettes qui leur vidait complètement le cerveau – en somme, les contacts sociaux du sorcier étaient on ne peut plus limités. Ce qui lui avait toujours convenu ; plus encore depuis que chaque soirée, chaque nuit où la lune était haute, lui rappelait sa famille, cette meute de parias qui l’avait accueilli comme s’il était l’un des leurs depuis toujours. Tous ces morts dans son sillage, cette part du passé qu’il aurait voulu toujours connaître, et qui était désormais bel et bien révolue : la part de son histoire qui revenait sans cesse à lui, était au contraire, celle qu’il aurait préféré oublier par-dessus tout. Wayne. Ses parents. Korra. Durmstrang, ce vide au fond de ses entrailles qu’aucun endroit en Angleterre ne pouvait apaiser ou remplir. Depuis qu’il avait mis les pieds dans son pays natal, il y avait une tempête qui s’était éveillée au fond de ses entrailles, et menaçait chaque jour un peu plus d’exploser, une impatience à être enfermé dans des endroits pareils, lui qui avait été habitué aux soirées en plein air, à la vie d’un vrai nomade sans la moindre attache. Les attaches, ici, étaient semblables à des chaînes, et même en tant que fantôme au sein de la résistance, Aemon avait toujours ces vieilles images d’autrefois qui venaient le rattraper. Bientôt, ce serait sa folle de sœur qui frapperait à cette porte pour lui prêter une petite visite. Sa bouteille à la main, Aemon baissa les yeux vers le sol aux paroles de son cousin : il n’avait pas besoin de prêter le moindre regard autour de lui pour savoir que cet endroit craignait au plus haut point, et qu’il ne manquait plus que le plafond s’effondre pour ajouter du piteux à l’endroit. Il s’en foutait, lui, il avait été habitué à pire, mais Wayne, sans doute, avait-il toujours eu pour zones de villégiature, les habitations dignes des vrais Gedwyr – pas ceux mordus par un loup-garou à l’enfance. Quittant l’appui de la petite table branlante, Aemon poussa un profond soupir, prenant malgré tout l’effort de ne pas interrompre Wayne dans son petit récit. « T’aurais pas dû t’embêter, j’ai pas vraiment envie de savoir pourquoi et comment j’ai été envoyé pour tuer un type. » Force était de constater que quand la rébellion lui demandait de faire saigner un type pour extraire de lui des informations, il le faisait sans sourciller, et avec moult inspiration ; il n’avait pas fait la fine bouche pour son cousin, malgré le passé, malgré la haine qu’il ne pouvait s’empêcher d’éprouver pour tout ce qui lui rappelait autrefois. « Il est mort, t’es rentré chez toi. Tu devrais aller fêter ça avec ta famille. » Un vague sourire ironique trahit les lèvres d’Aemon, mais il commit malgré tout l’effort de prendre le verre inutilisé sur la table, pour le remplir d’un fond généreux d’alcool, pour le tendre à son cousin – il se gardait la bouteille, parce qu’indéniablement, il avait bien plus de soucis en tête.

_________________

------------------------------------------
all that pain and misery and loneliness. and it just made her kinder. faded into the setting sun, slipped away. but i won't cry 'cause i'll never be lonely. for you are the stars to me, you are the light i follow.

■■■

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ blood is thicker than water.   Dim 29 Juin - 23:02

Il était difficile de savoir par tout ce qu’avait pu passer Aemon au cours de sa vie, pour cause, Wayne avait perdu contact avec son aîné depuis de nombreuses années. Il n’avait jamais cherché à mettre un terme entre leurs conversations, au contraire. Des Gedwyr, il était le seul à ne pas avoir renié Aemon pour ce qu’il était. Sa nature, aussi monstrueuse puisse-t-elle être aux yeux de certains n’avait pas la moindre importance pour lui. Le sorcier avait bien tenté de maintenir un lien entre lui et celui qu’il considérait comme son frère, mais ça avait été vain. Au fil des années, ils s’étaient perdus, ils avaient eu des vies différentes, jonchées de choix différents qui faisaient qu’ils n’avaient aujourd’hui plus grand-chose en commun. Il aurait aimé revoir Aemon dans d’autres circonstances, au lieu de ça, ils se retrouvaient l’un en face de l’autre au beau milieu d’une guerre. Ils s’étaient retrouvés pour des histoires de conflits et de meurtres, il fallait bien admettre qu’il aurait pu y avoir plus joyeux comme situation pour une réunion de famille. Ils n’avaient pas eu cette chance et ce n’était apparemment pas maintenant qu’ils se retrouvaient dans le même pays qu’ils allaient pouvoir célébrer leurs retrouvailles avec une petite fête. Wayne n’avait malheureusement pas l’occasion de l’inviter à dîner pour qu’il puisse rencontrer son épouse et sa fille, si c’était compliqué avec Aemon ça l’était tout autant avec Eiris et Lisea. La guerre avait cette fâcheuse manie de tout rendre compliqué à souhait et malheureusement, malgré la rébellion naissante, il était difficile d’imaginer qu’elle puisse enfin bientôt toucher à sa fin. « Je voulais juste que tu saches que je n’ai pas demandé à toi parce que je voyais en toi un monstre meurtrier. » Il n’avait jamais vu Aemon comme ça, ce n’était pas aujourd’hui que ça allait commencer. Il était victime de la morsure, on ne devrait pas la lui reprocher. Il fallait croire que dans le reste des Gedwyr, on ne voyait pas beaucoup les choses du même œil que lui. Wayne l’avait toujours su, son oncle et sa tante avait des idées quelque peu différentes de celles de ses parents. Ils avaient pourtant toujours été agréable avec lui, il n’avait pas franchement à se plaindre de la façon dont ils s’étaient occupés de lui à la mort de ses parents. « J’avais besoin d’aide et je savais que je pouvais te faire confiance. » Au fond, il s’était simplement persuadé qu’il pouvait lui faire confiance, ne voulant même pas imaginer le contraire, ils étaient frères et ça avait toujours eu de la valeur pour lui. Il voulait penser que malgré ce que sa famille avait pu lui faire subir au fil des années, ça en avait toujours un peu pour lui également. Lui faire confiance n’avait pas été une erreur après tout puisqu’il avait bel et bien tué Joram, si ça n’avait pas été le cas, c’est lui qui serait mort à peine revenu sur le sol anglais. « Tu seras toujours une part de ma famille Aemon. » Sur ces mots, il attrapa le verre qu’il lui tendait, le remerciant d’un geste de tête. Il faisait parti de sa famille tout autant qu’Eiris et Lisea et il était probablement celui dans cette famille qui avait le moins de raison de lui en vouloir, passer un peu de temps avec lui serait forcément plus festif qu’avec sa femme ou sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : MARY-W. +marie.
≡ hiboux envoyés : 1154
≡ date d'arrivée : 30/03/2014
≡ tes points : 385 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 pris.
≡ ton avatar : eliza taylor.
≡ tes crédits : @electric bird (avatar), tumblr (gifs).

≡ âge du perso : dix-neuf ans.
≡ amoureusement : célibataire, aux dernières nouvelles, elle échappe au mariage forcé.
≡ son emploi : elle était encore vaguement assistante au département des jeux et sports magiques au ministère de la magie. avant de devenir une fugitive.
≡ statut de sang : sang-pur, famille récemment tombée en disgrace à cause de son oncle.
≡ sa maison : ancienne serpentarde, ambitieuse et déterminée, ça lui ressemble bien.
≡ sa baguette : bois de cornouiller, plume de phénix, spécialité en sortilèges, une baguette très capricieuse qui n'en fait parfois qu'à sa tête.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ blood is thicker than water.   Sam 5 Juil - 1:29

Il était difficile pour Aemon d’approcher une quelconque autre valeur que trahison à son nom de famille : depuis combien d’années n’avait-il pas vu ses parents ? Ceux-ci avaient eu la ferme intention de l’effacer de leur vie aussitôt qu’ils l’avaient collé à Durmstrang dans l’espoir de camoufler la tare qu’ils représentaient aussitôt qu’il serait à des kilomètres de leurs yeux. Sans doute que cette idée avait efficacement marché, puisqu’il semblait aujourd’hui, que les Gedwyr avaient réussi à se faire une petite réputation plutôt stable dans le monde de la magie. Que ce soit pour Korra. Ou pour Wayne : voir son cousin venir ici, ne présageait que peu de choses qu’il aurait été apte à accepter. Aemon n’était certainement pas revenu au pays pour se lier d’amitié avec les siens, ou montrer à ses parents au combien il était devenu un loup-garou exemplaire désormais, tout à fait apte à contrôler sa nature, et faire taire ces défauts dont ils avaient eu si crainte à une époque. Certes, Wayne l’avait prouvé à maintes reprises quand ils avaient été jeunes, et plus tard encore, il n’était pas comme les autres Gedwyr : n’en restait pas moins qu’il demeurait dans la vie de son frère des années de vie dont il ne savait rien, et des relations qui ne semblaient pas forcément être de bon augure – après tout, Aemon avait bien dû tuer un type que son frère connaissait bien, ce qui en disait long sur les gens qui avaient pu l’entourer, et leur capacité à retourner leur veste : s’il pouvait faire confiance aveuglément au Wayne qui l’avait soutenu pendant des années, il n’était pour autant pas garanti pour Aemon que la trahison puisse venir de quelqu’un de proche de Wayne, à qui l’homme aurait révélé trop de choses. Moins il avait de contact sur le sol anglais, mieux il se portait, en somme, d’autant que le sorcier avait pour desseins de retourner au plus vite en Russie, histoire de pourquoi pas, se reconstruire une vie avec une nouvelle meute, peut-être rassembler les évadés de Nurmengard, qui devaient être paumés à l’heure actuelle, et fonder quelque chose de stable pour eux. A l’heure actuelle, l’après-guerre était bien obscur pour Aemon : une chose était sure, s’il voulait retrouver sa vie d’avant, il devait se débarrasser du Nouveau Régime en place, et ça, ni Wayne ni qui que ce soit d’autre, ne pourrait le détourner de son objectif. « Me voilà rassuré. » Offrit-il comme première réponse, presque sarcastique, à son cousin lorsque l’idée de monstre meurtrier vint faire son apparition entre eux : pour mieux digérer la chose, il avala une longue gorgée à sa bouteille, s’octroyant le plaisir de quelques lampées d’alcool. Soufflant finalement, Aemon observa longuement son cousin avant de sentir ses traits se détendre quelque peu, sa méfiance le quitter, quand bien même les paroles de Wayne avaient bien peu d’écho dans le passé qu’Aemon attribuait à l’idée de famille. « Alors, sinon ? Tu les as revues, ta femme et ta fille ? » Demanda-t-il sans détour, incapable de savoir quelle option avait pu choisir Wayne : il était habituellement un stratège qui évitait les ennuis trop gros, et savait très bien cacher son jeu, là où Aemon n’hésitait pas à foncer tête baissée dans tout ce qui se présentait à lui. Lui, il aurait affronté, dur comme un roc, ce qu’on aurait pu lui reprocher : en était-il autant pour Wayne, il ne savait pas. « Que j’ai pas fait tout ça pour rien, je parie que c’est pour elles que tu voulais rentrer, surtout. » Le pays ne lui avait pas manqué à lui, si ce n’est l’accent posh des anglais, qu’il trouvait aujourd’hui répugnant au plus haut point : Aemon avait fait sa vie loin des frontières anglaises, et il n’y avait que quelques petites choses, petites traces d’un passé presque effacé, qu’il était content de revoir.

_________________

------------------------------------------
all that pain and misery and loneliness. and it just made her kinder. faded into the setting sun, slipped away. but i won't cry 'cause i'll never be lonely. for you are the stars to me, you are the light i follow.

■■■

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ blood is thicker than water.   Dim 10 Aoû - 21:10

Le monde avait bien changé. Il s’agissait là d’un constat que Wayne avait rapidement tiré en revenant en Angleterre. Il n’avait même pas eu besoin de revenir pour en être certain. Déjà au Chili, avec les nouvelles qu’il recevait de son pays d’origine, il avait pu à de nombreuses reprises constater que les choses étaient différentes. Il y avait eu la guerre qui avait entrainé son lot de problèmes, de vies brisées et puis, il y avait eu la victoire de voldemort qui n’avait en rien arrangé les choses, bien au contraire, elle n’avait fait que les empirer, pour le plus grand bonheur des mangemorts et autre partisan de voldemort, de toutes ces personnes hautaine et insupportable qui peuplaient désormais le ministère de la magie. Au milieu de tout ça, il n’avait pas vraiment eu le temps, depuis son retour de s’intéresser au reste de la famille Gedwyr. Aemon était le premier vers qui il revenait, il avait le sentiment de lui devoir des explications, bien plus qu’il n’en devait à son oncle et à sa tante. Ils étaient ceux qui s’étaient occupés de lui suite au décès de ses parents et s’ils n’avaient jamais remplacés ceux qui lui avaient donné la vie, son oncle et sa tante restaient très importants à ses yeux. Cela dit, il avait quarante ans et à cet âge là, il estimait ne plus leur devoir d’explications, même sur une longue absence injustifiée. Il avait d’autres priorités à commencé par son épouse et par sa fille. Ainsi, il ne savait pas grand-chose sur ce qu’était devenu le reste de la famille pendant cette guerre, mais il pouvait facilement penser que la famille n’était pas ce qui avait renvoyé Aemon au Royaume-Uni. Si c’était une valeur très importante aux yeux de Wayne, il savait bien que ça l’était beaucoup moins pour son cadet et il pouvait parfaitement comprendre ça. Il avait été abandonné par ses parents à cause d’une malédiction qui lui était tombée dessus sans qu’il ne demande rien à personne. Il n’avait pas choisi de devenir un loup-garou et ça ne le rendait pas si dangereux que ça. Après tout, ce n’était qu’un soir par mois. Enfin, le débat avec son oncle et sa tante sur ce sujet faisait parti des échecs de sa vie. Lui, il ne l’avait jamais vu du même œil que ses propres parents et il semblait important pour lui de le répéter, de se justifier sans doute pour ne pas qu’Aemon le mette dans le même panier que le reste de la famille, si ce n’était pas déjà fait. Il avala une gorgée de son verre suite à la question de son cousin. C’était compliqué avec sa femme et sa fille et il le savait sans même avoir à les retrouver. « Ouais, c’est pour elle que je voulais rentrer. » C’était évident après tout, aucune d’elle ne le savait mais c’était déjà pour elle qu’il était parti et c’était pour elles qu’il revenait. « J’ai préféré par venir te voir toi en me disant que tu étais le moins susceptible d’avoir envie de me coller un poing en pleine figure. » Il savait déjà qu’avec Lisea et Eiris, il serait l’enfoiré qui les avaient laissé tomber au beau milieu de la guerre. Avec Aemon, il avait l’impression d’être un peu moins le dernier des connards, alors autant commencer par lui. Mais bien évidemment, il ne tarderait pas à retourner vers les deux femmes de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : MARY-W. +marie.
≡ hiboux envoyés : 1154
≡ date d'arrivée : 30/03/2014
≡ tes points : 385 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 pris.
≡ ton avatar : eliza taylor.
≡ tes crédits : @electric bird (avatar), tumblr (gifs).

≡ âge du perso : dix-neuf ans.
≡ amoureusement : célibataire, aux dernières nouvelles, elle échappe au mariage forcé.
≡ son emploi : elle était encore vaguement assistante au département des jeux et sports magiques au ministère de la magie. avant de devenir une fugitive.
≡ statut de sang : sang-pur, famille récemment tombée en disgrace à cause de son oncle.
≡ sa maison : ancienne serpentarde, ambitieuse et déterminée, ça lui ressemble bien.
≡ sa baguette : bois de cornouiller, plume de phénix, spécialité en sortilèges, une baguette très capricieuse qui n'en fait parfois qu'à sa tête.
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ blood is thicker than water.   Lun 15 Sep - 4:53

Il lui était difficile, de regarder Wayne et d’y voir une quelconque famille. Certes, avec lui il y avait eu plus de complicité, d’affection quelconque qu’avec les autres - il ne ressentait pas, face à Wayne, la haine brûlante qu’il éprouvait à l’égard de Korra, ou de ses parents. Il y avait eu les lettres, de longs échanges qui l’avaient bien souvent aidés, pendant les années qu’il avait passées à Durmstrang, élevé à la dure. Enfermé dans les cachots les soirs de pleine lune. Et ainsi de suite. En comparaison, cependant, à ce qu’il avait pu ressentir en rejoignant le groupe qui l’avait accueilli à sa sortie de l’école sorcière, Aemon avait volontiers laissé les liens du sang loin derrière lui : se retrouver face à ceux-ci à peine avait-il remis les pieds dans le monde réel, brusquement et sans même le vouloir, c’était comme un éternel rappel de ce qu’il avait perdu. Les siens. Ceux de la même nature que lui, ceux qui avaient fonctionné comme lui ; en osmose parfaite. Jamais avec Wayne il ne pourrait trouver quelque chose de similaire ; il se demandait presque si son cousin savait tout de ce qu’il était devenu. Après tout, il lui avait bien demandé de lui rendre un service en tuant un pauvre type, alors peut-être bien que Wayne était à la page, en ce qui concernait l’homme qui lui faisait face. Ce qu’Aemon représentait, désormais. Le visage sans expression, les paroles de son cousin lui arrachèrent un ricanement malgré tout. Plus piquant, amer qu’autre chose, alors qu’il jetait une oeillade sardonique dans sa direction. « Si je devais te coller un poing, elles ne te reconnaîtraient sans doute pas. » Dans une oeillade entendue, toisant la silhouette - quoique grande et élancée, mais bien peu impressionnante par rapport à lui ; de Wayne. Oui, sans conteste, au niveau d’un combat de corps à corps, il était sûr d’en sortir vainqueur, majoritairement grâce à sa musculature, accessoirement grâce à ses capacités inhérentes à sa nature, qu’il avait appris à maîtriser pendant des années d’apprentissage au sein de son clan. Pour d’autres combats, c’était une autre histoire ; s’il pouvait se permettre d’être aussi peu impressionnant en apparences, c’était bien que Wayne cachait d’autres capacités, aussi dangereuses qu’un physique tout fait de muscles. Au moins, n’aurait-il jamais la bêtise de sous-estimer son cousin ; tout comme il ne sous-estimerait jamais sa propre soeur. Korra était alimentée par une folie pure et dure, des airs froids, et c’était tout aussi redoutable que bien des choses. Dans une nouvelle gorgée dans son verre, Aemon haussa les épaules. « Peut-être que tu pourrais te faire passer pour un évadé du Ministère, et tu leur ferais gober que tu t’es fait torturer pendant des mois. » Il en était bien capable, un sourire passa sur le visage d’Aemon alors qu’il cherchait à identifier ce que pourrait lui répondre Wayne. Ce serait une solution de facilité, un moyen de détourner le problème ; du moins, encore une fois, si Aemon avait eu une quelconque envie de le frapper - ce qui n’était présentement pas le cas. « Si j’ai débarrassé la planète d’un connard, je n’en demande pas plus. » Conclut-il comme pour faire cesser les explications de son cousin : il comprenait, quelles valeurs et quels désirs avaient pu faire revenir Wayne. Certes, lui, il n’avait ni de fille ni de femme, mais il connaissait la dévotion de Wayne pour les liens du sang - le Wayne qui lui avait écrit des lettres, le Wayne qui lui avait parlé de rentrer un jour. Le Wayne qui avait tant tenu à garder contact avec son paria de cousin, et le Wayne qui ne semblait afficher pas la moindre crainte à l’idée de se retrouver dans la même pièce qu’un loup-garou. « Tu devrais aller les voir, tu sais, je commence à devenir fatigué de devoir les protéger tout le temps. » Il marqua un petit air amusé, au fond de ses prunelles ; il avait bien fallu qu’il prenne la relève le temps que Wayne continue de se dorer la pilule à l’autre bout du monde, mais maintenant, il était prêt à volontiers céder le flambeau à son cousin, si ça lui permettait de sauter le pas, et faire les choses concrètement plutôt que picoler dans ce verre dans l’espoir d’y trouver un quelconque courage ; au pire, si elles lui collaient leur poing dans la figure, il ne risquait pas grand chose.

_________________

------------------------------------------
all that pain and misery and loneliness. and it just made her kinder. faded into the setting sun, slipped away. but i won't cry 'cause i'll never be lonely. for you are the stars to me, you are the light i follow.

■■■

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (aemon, ev.) ☆ blood is thicker than water.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(aemon, ev.) ☆ blood is thicker than water.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ♒ hey sister, know the water's sweet but blood is thicker
» Eau d'arbre à thé (Tea Tree Water)
» Brooke Fraser - Something In The Water
» MAC and Chen Man Love & Water
» The 2013 challenge : Blood Raven
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: troisième saison :: sujet abandonnés
-
Sauter vers: