AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (zoey & aidan) + a day like no other

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: (zoey & aidan) + a day like no other   Dim 4 Aoû - 21:31




A DAY LIKE NO OTHER

Alors que le soleil venait de se montrer, un jeune homme était déjà debout depuis un moment, il regardait tout simplement par la fenêtre, attendant avec une patience extrême que la journée puisse enfin démarrer. Lorsque dans la chambre tous les autres élèves se levèrent, Aidan fît de même et alla se changer pour pouvoir se rendre à son premier cours de la journée, au sein de l'école de sorcellerie de Poudlard. Depuis quelques semaines déjà, il était devenu préfet de sa maison et le soir il devait souvent effectuer des rondes pour voir si tout le monde respectait le couvre-feu et si tout se passait bien. C'était un rôle très important et cela lui donnait des responsabilités, une chose qu'il recherchait vraiment depuis quelques temps. Malgré cet événement, il était toujours le même, mais il se sentait quand même plus proches des autres apprentis sorciers en tout cas ceux qui étaient dans la même maison que lui. Il se rapprochait donc de certaines personne depuis qu'il avait ce poste et cela le dérangeait un peu. En effet, il était très sociable, mais il avait déjà ses amis, ceux qui étaient comme lui et qui avaient la même vision que lui du monde magique. Comme il était souvent en contact direct avec les autres sorciers qui n'avaient pour la plupart pas un sang aussi pur que le sien, il se sentait bizarre de leur parler moins froidement qu'auparavant et de ne plus les regarder de haut. C'était comme si être préfet l'obligeait à être plus sympathique avec les autres et cela ne lui plaisait pas vraiment, seulement il ne pouvait rien y faire pour le moment. Pour autant, il n'avait pas changé de vision et il pouvait quand même être blessant envers les autres, mais il prenait ses précautions et faisait tout pour garder son titre de préfet, même si pour cela il devait menacer certaines personne. La nuit avait été très courte entre les rondes qu'il avait dû faire et la charmante jeune femme qui avait partagé son lit pour un moment privé. Cela n'étonnait plus vraiment ses amis ni les autres Serpentard qui dormaient dans le même dortoir que lui, même si normalement les filles ne devaient pas se mélanger avec les garçons. Une règle que le jeune Fleming ne respectait visiblement pas et il avait assez d'influence pour que personne n'aille en parler à un professeur ou a quiconque.

Tout en progressant dans les couloirs du château, le jeune homme essayait de voir s'il allait rencontrer une belle jeune femme pour qu'elle partage avec lui un bon moment pour le soir-même. Ces amis s'amusaient de cette situation et pensaient vraiment qu'il ne pourrait jamais se marier ou alors il serait volage comme cela arrive si souvent dans les couples en cette période. Cependant, il allait tout de même devoir se marier avec une sang-pu comme c'était la tradition dans sa famille, mais il n'est pas encore à cela et essaye de ne pas encore y penser pour le moment, il profite donc de sa vie comme il l'entend et peu importe ce que les autres pensent de lui. Il n'a pas besoin de conseil et veut toujours faire les choses à sa manière, quel que soit la situation sur le moment. Après quelques minutes d'attentes devant la salle de classe, il entra et débuta le cours comme d'habitude en effectuant des travaux pratiques avec une facilité déconcertante. Ce n'était pas un secret, il était très doué et il avait un potentiel vraiment énorme, il pouvait devenir un puissant sorcier s'il continuait de travailler comme cela et de toujours faire le maximum. Entendre les professeurs lui dire qu'il avait de beaucoup de chance de réussite dans le futur, cela le rendait quand même très fier, mais encore une fois il ne voulait pas montrer ses sentiments et à la place, il esquissait la plupart du temps un léger sourire en coin. C'était sa manière à lui de montrer qu'il était content et fier de lui et de remercier le professeur en question. A la fin de la première heure de cours, il sortit prendre l'air un moment avant de rentrer quelques minutes plus tard à nouveau dans l'enceinte du château.

La journée continua comme elle avait commencée pour le jeune sorcier qui comme toujours avait reçu des félicitations de ses professeurs, une chose qu'il ne prêtait même plus attention, vu que c'était la plupart du temps quotidien et que cela ne lui faisait presque plus rien. Alors qu'il sortait de son dernier cours de la journée, il espérait vraiment pouvoir profiter de quelques heures de repos en compagnie de ses amis et avec de très belles femmes, il se souvint qu'il devait encore faire sa ronde du soir, car il était préfet et cela arrivait souvent d'oublier ce petit détail, mais cela ne lui faisait rien et il ne regrettait pas son choix d'avoir accepté ce poste a très haute responsabilité. Il ne voulait absolument pas qu'on choisisse une autre personne à sa place et voulait prouver sa valeur, bien que beaucoup de personnes savaient déjà qu'il avait une certaine réputation dans Poudlard. Il était certes connu pour être un séducteur invétéré, mais aussi pour être un excellent sorcier destiné à un très bon avenir et il en avait conscience, mais comme il n'était pas démonstratif, il ne le chantait pas sur tous les toits, mais se contentait de sourire légèrement, comme à son habitude.

Il resta un bon bout de temps avec ses amis avant de devoir se mettre au travail et de vérifier que tout se passait bien et que tout le monde était couché, car c'était l'heure du couvre-feu et il devait en quelque sorte faire la loi et réprimander ceux qui ne respectaient pas le règlement. En temps normal, il n'avait aucun problème en tout cas pour le couvre-feu, mais cela arrivait que certains élèves se battent. Malgré cela, s'il devait faire ce travail comme il voulait et sans règle, il aurait laissé les gens se battre et aurait vraiment été à l'écart de tout cela, mais malheureusement pour lui ce n'était pas possible. Depuis le temps,il s'était fait à l'idée de devoir faire respecter le règlement alors que lui ne le respectait pas vraiment, mais personne n'osait parler de peur de subir la colère du jeune serpentard. Quand il entra dans la salle commune, pour simplement voir si tout allait bien avant de se reposer un peu, il remarqua une jeune femme près du feu. Il l'avait déjà vue et savait que c'était une élève de cinquième année, il se mit à sourire légèrement, car il fallait bien avouer qu'elle était très mignonne et qu'elle avait du charme. Il se mit près d'elle et la fixa avec son air froid.


« Bonsoir... Il me semble que tu as déjà eu l'occasion de lire le règlement de Poudlard, je me trompe ? Si c'est le cas dis-moi juste pourquoi tu es encore debout à cette heure-ci... »

Au fond de lui, il voulait vraiment pas savoir ce qu'elle faisait ici à une heure pareille, mais il tenait quand même à son poste et il avait dû faire certains sacrifices depuis qu'il était préfet. Cela n'était pas facile pour lui tous les jours, mais cela allait de mieux en mieux et il commençait à prendre l'habitude, malgré tout ce qui se passait. Il regardait toujours la jeune femme avec un air froid, trouvant même dommage qu'elle soit plus jeune que lui...


made by Jacage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (zoey & aidan) + a day like no other   Mer 7 Aoû - 0:07

Après le dernier cours de ta journée, tu t'étais rendue à la volière afin d'aller voir ta chouette Macaroni. Tu te doutais qu'elle devient bien s'ennuyer. Tu ne l'avais pas utilisé depuis quelques semaines à présent. Pas depuis que ta mère t'avais écris qu'elle partait pour la Nouvelle-Orléans et qu'elle n'allait plus te redonner de nouvelles jusqu'à ce que la guerre se termine. Depuis, tu n'avais plus envoyé de hiboux. Les autres personnes à qui tu aurais voulu en envoyer étaient aussi en fuite. Les autres, elles étaient à Poudlard. Alors, Macaroni devait bien s'ennuyer. Tu t'excusas une nouvelle fois à ta chouette, lui donnant à manger et lui répétant qu'elle pouvait voler quand elle le voulait. Tu ne savais pas trop si elle te comprenait, mais tu te disais que tous les volatiles devaient être assez intelligents. Après tout, ils portaient les lettres sans se tromper aux bonnes personnes. En même temps, tu n'étais pas au courant de tout. Tu allas ensuite manger dans la grande salle avec tous les autres élèves et ce fut ensuite vers ta salle commune que tu te dirigeas. Tu pus t'installer sur un fauteuil près du foyer et tu entrepris de faire tes travaux, terminant par celui de métamorphose, sortant une tasse.

Evanesco dis-tu une nouvelle fois. Tu étais concentrée. Tu n'avais pas vraiment remarqué qu'il y avait de moins en moins de monde dans la salle commune et que finalement tu étais seule. Que tu avais aussi depuis bien longtemps dépassé l'heure à laquelle tu allais dormir. La plupart du temps tu y allais tôt pour te réveiller tôt. Il n'était pas inhabituel pour toi de te lever alors que le soleil commençait à se lever. Tu étais matinale. Si tu n'avais pas été aussi concentrée sur ce que tu faisais, tu te serais rendue compte que d'aller dormir aurait été mieux. Tu allais la trouver longue la prochaine journée. Tu étais rarement aussi studieuse, mais quand tu l'étais, tu y allais à fond. Comme tout ce que tu faisais. Tu devrais être à fond plus souvent dans tes livres, tes notes s'en porteraient sûrement mieux. Tu le sais, mais tu ne trouves pas ça très passionnant. Ce n'était pas comme s'il n'y avait que de la pratique. Tu préférais largement ça que de lire. Tu le faisais tout de même en ce moment pour essayer de comprendre pourquoi tu n'arrivais pas à faire le sortilège de disparition. Ça faisait pas mal de temps que tu étais là-dessus, et tu n'y arrivais toujours pas. Tu aurais très bien pu demander de l'aide, mais tu voulais commencer par le faire par toi-même. Tu savais aussi que parmi les Serpentards, tu n'avais jamais été très populaire. Tu ne savais donc pas trop à qui demander parmi eux. Tu ne t'étais jamais sentie à part avec cette année, maintenant que certains de tes amis n'étaient pas des ''bonnes fréquentations'' ou encore parce qu'ils ne venaient plus à Poudlard. Tu étais bien contente d'avoir l'AD et de voir des personnes moins fermées d'esprit à propos des histoires de sang. Ce que tu trouvais totalement futile.

Tu relevas la tête en attendant la voix du préfet. Même sans l'avoir vu approcher tu savais que c'était lui. Ce n'était pas la première fois que tu l'entendais parler, ça faisait cinq ans que vous étiez dans la même maison. Peut-être pas dans la même année, mais tu n'étais pas sourde. Surtout qu'il était préfet et que parfois il s'adressait à tout le monde. Et ce n'était pas non plus comme si c'était très désagréable de lui porter attention, physiquement parlant. Sinon, pour le reste, tu étais à peu près sûre que vous ne seriez pas du genre à vous entendre. De ce que tu savais, vos idées étaient assez contraires. Mais, il était préfet. Pas toi, alors, tu étais mieux de l'écouter. Enfin, dès ce qu'il venait de dire aurait réussi à franchir les chemins de compréhension de ton cerveau. Il était déjà aussi tard ? Tu savais que tu avais passé du temps sur cette formule, mais tout de même. Avant de dire quoi que ce soit, tu regardas autour de toi. Il n'y avait plus personne effectivement. Tu redirigeas donc tes yeux bleus sur le jeune homme. ▬ Je pensais que c'était dans les couloirs et non pas dans la salle commune. dis-tu, au lieu de t'excuser. Ce n'était pas vraiment un défi. C'était plus une question bien qu'elle n'en n'avait pas la forme, elle en avait au moins l'intonation. C'était de la curiosité de ta part. Bien que tu ne savais pas comment il allait le prendre.

Tu avais rarement veillé assez tard pour toucher au couvre-feu, mais tu n'arrivais pas du tout à faire disparaître cette tasse. Tu n'étais pas la fille la plus studieuse qui était, mais tu voulais tout de même arriver à faire disparaître des objets. Ça pouvait toujours s'avérer pratique d'y arriver. Mais non. Ta baguette ne voulait pas. Ou toi. Tu ne savais pas trop. Tu étais loin d'arriver à faire disparaître une souris si tu avais du mal avec une tasse. La tasse devenait plus pâle, comme si elle s'apprêtait à disparaître. Ce n'était pas assez. Pas du tout. C'était bien loin du résultat qu'il te fallait avoir. Surtout que tu ne comprenais pas pourquoi tu n'y arrivais pas. Tu avais pourtant lu et relu les instructions dans ton volume, tu faisais tout ce qu'il fallait, enfin tu pensais, mais la tasse continuait de se faire voir. M'enfin, ce n'était plus le temps d'y penser. ▬ Je vais retourner dans mon dortoir. annonças-tu, quelques instant plus tard. Tu ne tardas pas ensuite de faire ce que tu avais dis. Avec l'heure qu'il était, bien que tu ne savais pas exactement le temps exact, tu ne pensais pas que de rester debout soit une très bonne idée. Pas seulement à cause de l'avertissement que tu venais d'avoir. Tu fermas ton livre de métamorphose que tu rangeas dans ton sac tout comme la tasse dont tu t'étais servie pour essayer de la faire disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
 

(zoey & aidan) + a day like no other

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Aidan ⊰ Mon problème, c’est que tu es la solution...
» (F/PRISE) JENNA LOUISE COLEMAN
» (M/LIBRE) AIDAN TURNER ≈ take me to the light.
» tofs d'Aidan
» Angélique Rousseau - poppy montgomery / Carole (nom au choix) - Zoey Deschanel / Amanda Dolane - Kate Mara / Malcolm (nom aux choix) - Shemar Moore
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: Deuxième saison :: Deuxième saison 2 :: sujets abandonnés
-
Sauter vers: