AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.   Lun 9 Avr - 22:57




{maelrhys e. prendahl}
THE ORDER OF THE PHOENIX.


001. NOM DE FAMILLE Ҩ
PRENDAHL.
002. PRÉNOM(S) Ҩ
MAELRHYS, EIRAEN.
003. ÂGE Ҩ
VINGT-SIX ANS.
004. STATUT DU SANG Ҩ
SANG PUR.
005. EMPLOI Ҩ
ANCIENNEMENT SOIGNEUSE DE DRAGONS.
006. DIPLÔMES OBTENUS Ҩ
8 BUSE SUR NEUF MATIÈRES ET 7 ASPIC SUR LES MATIÈRES IDENTIQUES.
007. BAGUETTE Ҩ
BOIS DE HOUX, MESURANT 32,7 CENTIMÈTRES ET CONTENANT UN CRIN DE SOMBRAL.
008. ÉPOUVANTARD Ҩ
UNE BOÎTE EN FLAMMES, QUI SERAIT L'ENFER.
009. PATRONUS Ҩ
UN HIPPOGRIFFE.


“it takes a great deal of bravery to stand up to your enemies, but a great deal more to stand up to your friends.”



“l'avis de votre personnage sur voldemort”
Maelrhys s'est toujours doutée qu'il était parfaitement possible que le Seigneur des Ténèbres puisse renaître de ses cendres, ayant été éliminer d'une façon bien nébuleuse en octobre 1992 par le poupon qu'était encore le jeune Potter. La nouvelle de son retour ne l'a pas choqué plus que ça, n'ayant pas atteinte sa vie pour le moins du monde. Malgré qu'il soit pour elle un des plus grands mages que l'Histoire ait connu, Maelrhys ne s'est pas ralliée à lui bien que Selwyn ait tenté de l'en convaincre. En effet, elle pense que le bien triomphera sur le mal un jour ou l'autre, et n'a aucune envie de courir à sa perte. Et même si elle partage quelques idéaux communs avec ce Lord, elle pense qu'il ne fait que propager chaos et injustice envers des individus qui n'avaient rien demandé de plus que vivre en paix.


“que pense-t-il de l'ordre du phénix ?”
L'Ordre du Phénix représente la justice aux yeux de Maelrhys, bien qu'elle n'en aurait jamais fait partie si Dumbledore ne le lui aurait pas demandé. Oui, le grand Albus Dumbledore en personne a frappé à sa porte un soir, l'incitant à grossir ses rangs, tandis qu'un autre tentait de la convaincre de rejoindre le camp adverse. Néanmoins, Maelrhys avait songé à quitter l'Ordre à plusieurs reprises, à cause des différents ayant eu lieux avec certains autres membres de ce groupe... mais sa loyauté infaillible envers son regretté fondateur l'empêchait de le faire.


“comment vit-il la situation actuelle ?”
Maelrhys essaie de vivre cette seconde guerre avec le plus de détachement possible, considérant que la panique et la peur ne fait qu'accroître la venue de mauvais évènements. Elle se sait en sécurité grâce à Selwyn : elle est certainement la seule membre de l'Ordre du Phénix à ne pas s'attendre à voir une horde de Mangemorts débarquer à son domicile, bien qu'aucun de ses "camarades" ne sache qu'elle soit sous la protection d'un partisan du Seigneur des Ténèbres.
Mis à part cela, elle combat du mieux qu'elle le peut l'injustice que font régner les fidèles du Lord Noir, que ce soit d'une manière douteuse ou pas. Car non, elle ne craint ni la mort, ni les jugements.



“every year is the same, muggles are everywhere.”



001. TON WEB PSEUDO Ҩ
BLACK PEARL.
002. TON ÂGE Ҩ
VINGT ANS.
003. CÉLÉBRITÉ CHOISIE Ҩ
KATIE MCGRATH.
004. PERSONNAGE Ҩ
INVENTÉ.
005. TON AVIS Ҩ
FORUM HYPER PROMETTEUR QUI VEND DU RÊVE.
006. TROUVÉ PAR Ҩ
PUB RPG DESIGN
007. DERNIER MOT Ҩ
VIVE LES BRUNES. --->
008. CONNEXION Ҩ
PASSAGE CHAQUE JOUR.



Dernière édition par Maelrhys E. Prendahl le Ven 13 Avr - 22:01, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.   Lun 9 Avr - 22:57




écrire une citation de votre choix ici.


1er septembre 1982

Voilà cinq heures que le trajet avait débuté et que sa soeur ne cessait de lui citer toutes les personnes qu'elle aurait à fréquenter et celles qu'elle se devait d'ajouter sur sa liste rouge d'emblée. Elle ne l'écoutait qu'à moitié : selon elle, son aînée ne faisait que se recouvrir de ridicule en adoptant cette attitude. En portant le nom de Prendahl, Rowena était convaincue qu'elle faisait partie d'une élite imaginaire, contrairement à Maelrhys qui, bien que fière d'être une descendante directe d'une longue et ancestrale lignée de sorciers, ne s'en vantait pas plus que ça. « Il faut que je te prévienne, Bill Weasley est ma cible, je le veux à moi toute seule donc ne lui adresse pas la parole. » La voix bien trop féminine de Rowena l'agaçait, il était certifié que cette dernière ne comptait pas se taire avant que le Poudlard Express ne s'arrête. Elles n'auraient jamais dû partager le même compartiment, mais sa soeur avait insisté, disant qu'il lui fallait bien un mentor avant qu'elle ne puisse poser un seul orteil au château. Pourtant, Maelrhys était certainement la plus débrouillarde des trois filles de Mr et Mrs Prendahl.

En 1969, Feren Prendahl épousa grâce à un choix purement personnel, Haelara Avery, élève extrêmement brillante et élue reine de beauté par ses camarades à Poudlard, contrairement à son mari, certes bon sorcier mais bien plus meilleur pour déchiffrer les runes et prendre soin des créatures magiques. L'année succédant à leur mariage, leur fille aînée vint au monde : ils la prénommèrent Rowena, en l'honneur de Rowena Serdaigle, qui avait fondé la maison où Haelara avait été réparti, tandis qu'en 1971, Maelrhys voyait pour la première fois la lumière du jour. Quatre ans plus tard, ce fut la petite Elia qui compléta la famille, au plus grand damne du père, qui désirait avoir un fils. Ce fut la moins pleurnicharde qui lui servit de fils. Maelrhys ne put échapper aux humiliations de son cher paternel, qui ne supportait pas de voir un quelconque signe de faiblesse s'exprimer sur le visage ou dans les yeux émeraudes de Maelrhys, bien qu'il lui accordait de nombreux moments affectifs lorsqu'il sentait qu'elle risquait d'en manquer, ou que Haelara le rappelait à l'ordre. Feren apportait un tel soin à l'éducation de Maelrhys qu'il en avait quasiment oublié l'existence de Rowena et Elia, dont les passes-temps favoris étaient la lecture et la musique. « Tes soeurs sont stupides. L'art, c'est bien joli mais cela n'apporte rien dans la vie. » répétait-il inlassablement, observant Maelrhys voler sur son balai lors de certaines nuits étoilés. A l'âge de huit ans, elle se passionnait déjà pour le Quidditch et pour les dragons, créatures servant d'emblème pour les Prendahl depuis des millénaires, tandis que l'emblème des Avery était un hippogriffe scellé par un basilic. Elle rêvait d'entrer à Poudlard, l'école de sorcellerie la plus célèbre au monde, le lieu où sa mère s'était illustrée et là où elle espérait en faire de même.

Et en ce jour, Maelrhys était en route pour Poudlard. Rowena ne comprenait pas que les revendications de sa cadette, qui se rendait dans cette école non pour se rendre populaire ou s'attiser le regard de la gente masculine, mais pour y étudier et espérer devenir une grande sorcière, aux compétences non négligeables. « Peu importe si tu es répartie à Poufsouffle, Gryffondor, Serdaigle ou Serpentard, l'important est que tu sois épanouie et que tu obtiennes de bons résultats. » lui avaient dit ses parents avant qu'elle ne monte dans le wagon qui allait la conduire à Poudlard. Bien que son père était sévère, il était loin d'être malveillant et était tolérant, n'exigeant pas que chacun de ses enfants soient répartis à Serpentard, la maison où il avait fait ses preuves, bien qu'il avait souri en apprenant que Rowena appartenait à la maison des verts et argents. C'était une demoiselle ambitieuse, bien qu'elle ne faisait rien pour réussir par elle-même, demandant sans cesse conseil à autrui et se vantant d'être une bonne élève alors qu'elle trichait pour parvenir à ses fins. Elle avait uniquement hérité de la beauté d'Haelara, ce qui lui assurait une bonne place dans la société : elle pouvait encore espérer épouser un homme riche. Le destin de Maelrhys ne résidait guère en sa beauté du haut de ses onze ans, mais plutôt à ses capacités.

14 janvier 1990

« Mael ! Par la barbe de Merlin, où t'es passée ? » Des cris retentirent dans la nuit. Un homme, vêtu d'une cape sombre contrastant avec sa chevelure or, se tenait dans une allée, seul et nerveux. « Putain, reviens. MAELRHYS ! » Le rugissement se répéta, en écho. Aucune réponse ne lui parvint. Il s'avança, prudent, renonçant à ses hurlements. Il devait la retrouver. S'il ne le faisait pas, il la perdrait, et ce n'était absolument pas ce qu'il voulait. Un éclair rouge le frôla subitement. C'était elle. Elle avait tenté de le stupéfixer. « Retourne avec tes amis, Walsingham. Ou sinon, affronte-moi. » Une silhouette élancée se détacha de la noirceur de la nuit. Maelrhys se tenait là, face à lui, ses longs cheveux aussi noirs que du réglisse voletant derrière elle à cause de la force de ce vent hivernal. Elle s'approcha de lui, aucunement apeurée, le regard enragé et empli de hargne. « No... quoi ? Tu es folle. Je ne te blesserais jamais, tu le sais bien. » C'était vrai. Il ne la blessait jamais physiquement, mais une trentaine de minutes plus tôt, il venait de la heurter, fragilisant toute la fierté de la jeune femme. Ô grand jamais on ne l'avait traité de cette manière, en dix-neuf ans d'existence. Ils n'étaient pas faits l'un pour l'autre. Ils n'étaient pas destinés à se marier, ni à quoi que ce soit d'autre. L'amour ne faisait pas tout. Car oui, Maelrhys Prendahl était amoureuse, aimant d'une force terrible Hadriel Walsingham, cet homme de neuf ans plus âgé qui avait su la séduire et lui plaire. Elle était convaincue que les sentiments qu'elle ressentait envers lui était réciproque, néanmoins, elle n'était pas certaine que lui, désirait qu'elle fasse partie de sa vie et de son quotidien jusqu'à qu'ils finissent ensemble dans la tombe. « Alors, pourquoi as-tu dis à Lucius Malefoy que j'étais une connaissance ? Pourquoi as-tu affirmé que la fille de Feren Prendahl n'en valait pas la peine ? As-tu aussi des explications concernant le fait que tu aies clamé que ma mère n'était pas digne d'être une Avery ? » Hadriel la contempla, cherchant des excuses à lui fournir, les traits exprimant remords et craintes. Il savait qu'elle disait vrai, il savait qu'il était coupable et qu'elle avait le droit de le quitter. Il n'eut ni le temps de parler, ni de penser davantage. La main de Maelrhys s'éleva, prête à le gifler. Ses bons réflexes firent qu'il la stoppa avant même que le coup soit donné, aggripant le poignet de la jeune femme avec force. « J'ai dis ça sans réfléchir, Mael. Je voulais lui mentir parce qu'il portait un mauvais regard sur moi et je déteste ça. Je voulais lui faire croire que tu étais futile. »

Encore une fois, il venait de lui prouver qu'ils étaient différents. Lui, craignait de se faire juger par autrui, tandis qu'elle, était passionnée, ne se souciant ni des dires, ni du danger, ni d'autre chose. Pourtant, Maelrhys était incapable de se mettre à le détester. Elle tenait trop à ce crétin pour se le mettre à dos. « Tu es un lâche. Tu n'avais pas besoin de dire de tels propos, ce n'est pas une excuse. Si j'aurais fais ce que tu viens de faire, tu ne m'aurais pas pardonné. » gronda-t-elle, se débarrassant violemment des doigts d'Hadriel, qui lui encerclaient le poignet. « Ce n'est pas vrai, je peux te prouver que je ne suis pas un lâche et que je tiens à toi. » Maelrhys croisa les bras, le défiant du regard et choisissant le mutisme comme recours. Elle n'avait plus rien à lui dire, c'était à lui de parler, que ce soit en vain ou pas. Hadriel s'était mis à se balancer sur place, hésitant et déterminé à la fois. Un long silence occupa leur espace vital durant deux bonnes minutes, avant qu'un murmure ne le brise. « Viens vivre avec moi, ou bien, l'inverse, peu importe, tant que nous sommes réunis. Epouse-moi. Prend une décision, la mienne est prise. »

28 juin 1995

« Au fait, il me semble que c'est votre anniversaire, Maelrhys. Je vous ai apporté des chocolats, si mes souvenirs sont bons, vous adoriez ça. » La voix allègre de Dumbledore s'empara de la pièce, tandis qu'il posait une boîte de chocolat sur la table, tout en faisant le tour du salon, admirant un tableau représentant Haelara Avery, qui affichait une mine sereine et qui lui adressa un clin d'oeil espiègle. « Asseyez-vous, monsieur le... heu, Albus. » Jamais auparavant il ne lui avait rendu visite, mis à part en novembre dernier, où il l'avait sollicité à être présente à la deuxième épreuve du Tournoi des Trois Sorciers - ou plutôt des quatre - afin qu'elle soigne quatre dragons si besoin. Cette vieille habitude de l'appeler « monsieur le directeur » comme elle en avait si bien l'habitude lorsqu'elle était élève à Poudlard ne l'a quittait pas, bien que cela faisait presque sept ans qu'elle n'avait pas remis les pieds dans cette école. Dumbledore obtempéra, l'invitant d'un mouvement aimable à le rejoindre, face à lui, ce qu'elle fit sans attendre plus longtemps. « Vous n'êtes pas là pour une simple visite de courtoisie, Albus, n'est-ce pas ? » Il ne fallait pas se mentir : un tel mage ne lui rendrait pas visite à une heure aussi tardive uniquement pour lui passer le bonjour et lui offrir un modeste présent. Jamais Dumbledore ne lui avait rendu visite, préférant lui écrire des lettres moins d'une fois par an pour savoir ce qu'elle était devenue. Elle se souvenait avoir été une de ses élèves « cibles » lorsqu'elle était encore une simple étudiante. Il n'était pas rare de le voir derrière son dos, alors qu'elle était studieuse, loin de semer la zizanie dans la vie quotidienne du château. C'était parce qu'il se méfiait d'elle, bien que cette méfiance s'était atténuée au fil des années. « Toujours aussi perspicace, Maelrhys. » dit-il de sa voix légère, riant même à travers son regard clair et impénétrable à la fois. Elle ne se trompait que rarement, ce qui la poussait à se rendre assez infaillible sur les bords, bien qu'elle avait tort de le penser. « En effet. Encore des dragons à soigner ? » lança-t-elle, curieuse de savoir où il voulait en venir. « Plus sérieusement, dites-moi ce qui vous amène. Je ne vous cacherais pas que je déteste le suspens. » Elle haussa les sourcils, rejetant sa longue crinière de cheveux d'ébène derrière elle à l'aide de sa main. « Je vais être aussi direct que vous. » Il marqua une pause, son regard transperçant semblant la défier, comme si il vérifiait si elle était suffisamment fiable pour qu'il puisse se confier à elle. « Maelrhys, vous devez me promettre que ce que je vais vous dire devra rester entre nous... » Elle lui coupa brutalement la parole. Comment pouvait-il insinuer qu'elle était indigne de sa confiance ? Albus Dumbledore méritait tout son respect, c'était indéniable. Elle ne pouvait rien lui refuser, car bien qu'elle ne lui montrait pas le respect qu'elle éprouvait envers lui, elle était incapable de le décevoir. « Cessez votre baratin. J'invoquerais le Serment Inviolable si vous continuez votre maudit discours. Comptez sur moi, Albus. »

1er septembre 1982

Maelrhys était installée à la table de la minuscule cuisine des Weasley, observant Molly, qui cuisinait, à la fois pleine de dynamisme et d'inquiétude à la fois. Elle se rappela alors que son fils cadet, Ron, n'était pas retourné à Poudlard. La pauvre femme ne savait même pas ce qu'il était advenu de son fils, qui avait disparu depuis le mariage de Bill et Fleur, le jour même où Scrimgeour avait trouvé la mort. Maelrhys comprenait le désarroi de Molly mais était incapable de tenter de la consoler, contrairement à Nymphadora, qui savait bien mieux s'y prendre qu'elle. Maelrhys n'était pas douée avec les sentiments, bien que dans sa manière de parler, résidait une certaine douceur, tandis que la violence préférait habiter son regard émeraude et vif.
Elle reporta son attention sur la conversation qui s'engageait à table où elle était assise, en compagnie de Lupin et de Arthur. « Je me demande comment seront traités les nés-Moldus à Poudlard maintenant que ce sont Rogue et les Carrow qui se sont emparés de l'école. » disait Arthur, un air sévère sur le visage, bien que c'était un individu habituellement calme et posé. Arthur était connu pour être un amoureux des Moldus, voilà pourquoi il s'acharnait tant à prendre leur défense lorsqu'ils évoquaient ce sujet. Lupin hocha la tête, approuvant les dires d'Arthur. Ils se tournèrent vers elle, attendant qu'elle puisse donner son avis et exprimer son ressenti. « Il est certain qu'ils ne méritent pas de la compassion, tout de même, mais je pense que les Carrow n'auraient pas dû être nommés professeurs à Poudlard. On pensait que l'école était sécurisée, mais j'en doute fort, désormais. Même ta fille devrait faire attention, Arthur. » lâcha-t-elle d'un ton neutre en haussant les épaules. Elle venait de dire le fond de sa pensée, sans aucune gêne. Molly stoppa alors ses activités culinaires, posant le couteau qu'elle tenait dans ses mains pour se tourner vers elle, les yeux plissés. Arthur, lui, la dévisagea avec stupeur, tandis que Lupin affichait une mine indignée. Il n'était pas toujours bon de dire son avis, et ce n'était pas une chose que Maelrhys avait assimilé. Il était vrai qu'elle n'éprouvait aucune affection spécifique pour les nés-Moldus. Elle les trouvait bien trop aptes à faire les victimes et selon elle, ils avaient bien moins de talents que les sorciers de sang-pur ou de sang-mêlé. Ce n'était pas la première fois qu'elle tenait de tels propos en face des autres membres de l'Ordre du Phénix et il n'était pas rare qu'elle soit en conflit avec eux, bien qu'elle leur était utile. Elle était spéciale, ni comme eux, ni détestable. Elle avait encore du boulot pour que certains d'entre eux cessent de se méfier d'elle. Si ils savaient qu'elle fréquentait Walsingham, ils ne lui pardonneraient jamais, bien qu'il ignorait qu'elle faisait partie de l'Ordre.




Dernière édition par Maelrhys E. Prendahl le Ven 13 Avr - 22:31, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.   Lun 9 Avr - 22:58

Bienvenue sur le forum jeune demoiselle ♥
Bonne chance pour ta fiche & j'espère vraiment que tu te plairas parmi nous ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.   Lun 9 Avr - 22:59

Merci pour l'accueil, Keira. I love you

J'aurais également besoin de conseils pour le choix de la célébrité concernant l'avatar... J'hésite entre Barbara Palvin (qui fait trop jeune, en fait), Keira Knightley ou encore Katie McGrath. Laquelle me conseillez-vous ? Ou encore, je suis encline aux suggestions. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.   Lun 9 Avr - 23:07

BIENVENUE ! :puppy:
Ce serait pour quel genre de personnage en réalité ? :bg:
En tout cas, bonne chance pour ta fiche :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.   Lun 9 Avr - 23:14

Merci, Irene. I love you

Je ne sais pas trop quoi faire de mon personnage, mais Maelrhys donne une mauvaise image d'elle à cause de ses airs sombres, mais c'est une personne qui a un très bon fond malgré qu'elle soit extrêmement franche, tantôt douce, tantôt acerbe et arrogante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : MARY-W.
≡ hiboux envoyés : 7583
≡ date d'arrivée : 05/04/2012
≡ tes points : 90 points.
≡ ta disponibilité rp : xx pris.
≡ ton avatar : mads mikkelsen.
≡ tes crédits : @odistole (avatar), tumblr (gifs).

≡ âge du perso : quarante ans.
≡ amoureusement : immunisé.
≡ son emploi : professeur de sortilèges à poudlard.
≡ statut de sang : sorcier de sang-pur, noble jusqu'au bout des doigts, qui tient à la dignité de sa famille.
≡ sa maison : ancien gryffondor, un choix qu'il n'a jamais particulièrement compris ni accepté, tous les siens finissant normalement chez les serpentards.
≡ sa baguette : bois d'ébène, spécialisation en maléfices, longueur de trente-deux centimètres avec pour centre un ventricule de coeur de dragon.
MessageSujet: Re: PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.   Lun 9 Avr - 23:16

Je vote pour Katie McGrath alors :puppy:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 14042
≡ date d'arrivée : 04/04/2012
≡ tes points : 125 points.
≡ ta disponibilité rp : free.
≡ ton avatar : aidan turner.
≡ tes crédits : jukebox joints (avatar).

≡ âge du perso : 30 ans.
≡ amoureusement : veuf d'un premier mariage, déjà fiancé de nouveau.
≡ son emploi : rafleur.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : poufsouffle.
≡ niveau d'études : études terminées avec 11 buses et 10 aspics.
≡ sa baguette : bois de chataîgné, vingt-sept centimètres, crin de licorne.
≡ son patronus : il est incapable de créer un patronus suite au décès de son épouse, mais avant c'était un corbeau.
≡ son amortencia : l'odeur de la prairie, celle si familière des sucreries de chez honeydukes ainsi qu'une teinte de chocolat.
MessageSujet: Re: PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.   Lun 9 Avr - 23:31

Katie le fait ♥
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche ♥

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.   Lun 9 Avr - 23:46

Merci pour l'accueil et vos avis. I love you
Finalement j'ai opté pour Katie, vu que c'est celle qui me fait le plus chavirer, avant même la Knightley... bref, je me booste pour ma fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.   Mar 10 Avr - 9:47

Fighto pour ta fiche ! I love you J'aurais également voté Katie, hu. Ravie que tu la prennes ! :potté:
Hâte de voir ce que va donner ton personnage ! si tu as la moindre question, n'hésite surtout pas. :héhé:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.   Mar 10 Avr - 14:45

:red: :kiss: :bed:
Morgana!!!! :angel:

Bienvenueeeee :please: Un lien obligé quand tu seras validé :héé:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.   Mar 10 Avr - 15:22

Les deux premières réponses aux questions de la fiche promettent un personnage vachement intéressant, dis donc. :coeur: J'ai très hâte de lire la suite. :puppy:

Et puis Katie. :red: :bed:

Bienvenue parmi nous. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.   Mar 10 Avr - 17:06

Katie ! :coeur:
Bienvenue, bon courage pour ta fiche ! :puppy:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.   Mar 10 Avr - 17:24

    Bienvenue et bonne chance pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.   Ven 13 Avr - 22:02

Fiche terminée. C'est pas fameux mais je savais vraiment pas comment m'y prendre avec ma fiche (c'est un peu ma faille du RPG, ces précieuses fichettes)... s'il y a un soucis j'éditerais volontiers. Je voulais pas passer 3000 ans là-dessus, sinon c'est sûr que j'allais jamais la finir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.   Ven 13 Avr - 22:04

Gniiiii Katiiiiiiiie :red:
Une fan de Merlin :love:

Bienvenuuue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.   Ven 13 Avr - 22:24

Ta fiche me convient, ne t'en fais pas :bg: il y a quelques fautes qui le sautent aux yeux du genre "si j'aurais fait ce que tu as fait" mais bon mdr pense à te relire :coeur: sinon Selwyn comme un des deux FASSY ? Sinon, ça risque de faire beaucoup de Selwyn si ce n'est ni l'un, ni l'autre :fall:




fiche validée


Félicitation te voilà validé, tu es maintenant un membre à part entière de PI. Maintenant que ça c'est fait, n'oublie pas de remplir ton profil, mais aussi de recenser ton avatar ainsi que le statut de sang et la maison de ton personnage. Tu vas maintenant pouvoir créer un scénario en respectant les règles. Tu pourras également recenser ton métier ou rejoindre l'ordre du phénixsi ton personnage est adulte. Il faudra aussi que tu recenses ton épouvantard et ton patronus. Si tu es encore à poudlard tu pourras devenir préfet(e) ou rejoindre une équipe de quidditch et même l'armée de dumbleore. Tu pourras aussi faire gagner des points à ton actuelle ou ancienne maison et demander une faculté spéciale ou un rang personnalisé.

Si tu as une question, n'hésites pas à la poser ici. Tu pourras te tenir informé de tout ce qui se passe sur le forum . Si tu dois t’absenter, viens faire un tour ici. Voilà, tout est dit alors surtout amuse toi bien parmi nous ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.   Ven 13 Avr - 22:27

Oui j'ai vu qu'il y avait déjà deux Selwyn, et qu'Evander avait un frère jumeau, donc je vais changer le nom dans la fiche. ;)
Et désolée pour les fautes j'ai pas fais attention, je l'admets. Enfin, bon, je recommencerais plus en RP. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.   Ven 13 Avr - 22:27

Aucun souci, tout le monde fait des fautes :bg:
D'accord, merci, parce que pendant la lecture ça s'était bien compliqué dans ma tête mdrr (a)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.   

Revenir en haut Aller en bas
 

PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» PRENDAHL – Les seuls regrets doivent naître des choses que l'on a pas pu accomplir.
» Mes enfants ne jouent pas seuls !
» Nos paysans doivent rembourser......ca va chauffer !
» à quel âge laissez-vous vos enfants seuls à la maison ?
» grève 7$$ ou pas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: première saison :: fiches
-
Sauter vers: