AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (F/LIBRE) NATALIE DORMER ◊ song to say goodbye.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charlie Weasley
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 5700
≡ date d'arrivée : 15/01/2013
≡ tes points : 50 points.
≡ ta disponibilité rp : free 1/3 (elladora + abraham).
≡ ton avatar : richard madden.
≡ tes crédits : rose red (avatar).
(F/LIBRE) NATALIE DORMER ◊ song to say goodbye. Tumblr_nlmij4kiVD1qjemobo1_250
≡ âge du perso : vingt-cinq ans.
≡ amoureusement : célibataire.
≡ son emploi : soigneur de dragon à gringotts.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : gryffondor.
≡ niveau d'études : études terminées avec six buses et six aspics.
≡ sa baguette : sa baguette magique est en bois d'ébène. Elle mesure 22,5 cm et contient un poil de licorne.
≡ son patronus : un ours.
≡ son amortencia : ....
MessageSujet: (F/LIBRE) NATALIE DORMER ◊ song to say goodbye.   (F/LIBRE) NATALIE DORMER ◊ song to say goodbye. Icon_minitimeLun 29 Juil - 16:18



Sansa-Ruth Harkness
NOM : harkness ∞ PRÉNOM(S) : sansa-ruth. ∞ ÂGE : 26 ans. ∞ STATUT DU SANG : sang-mêlé ; retrouvez la généalogie de la famille iciDATE ET LIEU DE NAISSANCE : née le 18 juin 1971 à Bloxam Creek en Irlande. ∞ STATUT AMOUREUX : au choix. ∞ EMPLOI : bibliothécaire à Poudlard. ∞ AVATAR : natalie dormer. ∞ GROUPE : death eaters. ∞ CRÉDITS : fy natalie dormer.
xx/xx BUSES & xx/xx ASPICS | SLYTHERIN]

I. Sansa-Ruth est née dans une famille de sang-mêlé, le même jour qu'Elwood, son frère jumeau, elle a du sang irlandais par sa mère et anglais par son père. Ses deux parents sont des sorciers, le "métissage" de son sang vient de son arrière grand-mère qui était une moldue. Quand elle a eu dix ans, ses parents se sont retrouvé à élever sa cousine (issue de l'union de son oncle et d'une née-moldue), la petite à très vite été intégrée à la famille mais la seule qui n'a jamais accepté Cersei-Jane dans la famille, ce fut Sansa. Être la seule fille de la fratrie, ça lui convenait très bien, elle était adorée et protégée par ses parents et son frère et un jour, Cersei est venue lui prendre sa place. Elle lui a toujours mené la vie dure et jamais elle ne l'a vue autrement que comme une bâtard. II.  la première guerre (que Sansa a connue quand elle était enfant) a scindé la famille en deux parties. Ainsi on retrouve des pro-voldemort comme des anti-voldemort dans la famille. Ses parents étaient anti, mais son oncle paternel avait rejoint les mangemorts  III. Sansa a toujours été le genre de fille à aimer se démarquer des autres, ainsi, elle était bonne élève et typiquement le genre de fille qu'on repère facilement.  IV. à sa sortie de poudlard, elle a décidé de rejoindre son oncle, voldemort n'était plus, depuis quelques temps déjà, mais la réputation du seigneur des ténèbres mêlée à sa soif de pouvoir, elle ne pouvait pas résister. V. elle et son oncle ont toujours cru à la renaissance du seigneur des ténèbres, bien avant que ce ne soit officiel. VI. il y a quatre ans, soit environ un an avant qu'il ne revienne vraiment, ils ont commencé à s'en prendre (discrètement) aux aurors ainsi, elle a tué l'un d'eux et sa famille au passage. Ce jour là, son frère était venu pour l'arrêter, elle lui a piqué sa baguette pour commettre son crime avant de le laisser sur les lieux, avec l'arme du crime bien entendu. Il a été condamné à Azkaban à sa place. VII. elle a rejoint officiellement les mangemorts au retour de voldemort, bénéficiant ainsi de la marque des ténèbres, quelque chose dont elle est vraiment très fière. VIII. elle s'est finalement fait prendre, après avoir aidé les mangemorts à attaquer Poudlard (HP6), puisqu'elle travaillait dans le château, à ce moment là, les témoignages du procès d'Elwood disant qu'elle faisait parti des mangemorts ont été remis au gout du jour et elle a rapidement pris la place de son frère à Azkaban. IX. elle est restée enfermée environ trois mois (juin 1997 à aout 1997), elle a été libérée à la chute du ministère. X. lle a récupéré son poste à Poudlard, comme un certain nombre de mangemorts, cette guerre, c'est presque l'accomplissement de ses rêves. XI. Sansa, désire à présent faire de la vie de sa cousine (Cersei-Jane) un enfer tellement elle la déteste. En effet, elle n'a jamais apprécié qu'elle lui vole sa place dans sa famille, alors elle s'est rapprochée de son oncle et voilà qu'elle revient lui voler sa place auprès de ce dernier. C'est insupportable à ses yeux. Bien évidemment, continuer de pourrir la vie de son frère fait également parti de ses projets, elle ne s'en lasse pas. XII. Récemment (mars 1998 en rp), Doezwal Harkness a été tué par un loup-garou, l'homme qu'elle admirait le plus au monde est décédé, ce qui l'a faite rentrée dans une colère folle, elle s'est jurée qu'elle retrouverait le coupable et qu'elle le lui ferait payer. Elle se considère elle même comme l'héritière du mangemort et n'hésite pas à le dire à ceux qui pourraient le nier (C'est Cersei-Jane qui a tué Doezwal, mais Sansa l'ignore, encore).

SANSA-RUTH HARKNESS & ELWOOD HARKNESS
when you see my face hope it gives you hell.
Il fut un temps où Sansa et son frère jumeau s’entendaient à merveille, ils étaient unis comme les doigts de la main, complice comme des jumeaux qu’ils étaient. Une époque lointaine. « Sansa ! Elwood ! Descendez de ces balais et venez ranger le bazar que vous avez mis dans le salon ! » Ce genre de phrases, criées à travers la maison par leur mère, c’était leur quotidien. Ils étaient intenables. De vrai petits démons. Toujours en train de chercher une bêtise à faire. Leur mère avait bien souvent envie de s’arracher les cheveux à cause d’eux. Bien souvent, leur père s’amusait de leur comportement et des réaction de sa femme. Elle se fâchait, puis rigolait. En somme, au sein de leur foyer, ils avaient toujours représenté une famille unie. C’était Poudlard qui les avait séparés. Elle voulait trop se démarqué. Elle voulait qu’on arrête de la comparer à son jumeau, c’était légitime, il ne pouvait pas lui en vouloir. Il l’aimait. Elle restait sa sœur. Ils aimaient quand même se retrouver, passer quelques instants ensemble, enfreindre un peu le règlement ensemble, parce qu’ils étaient comme ça. Emmerder le monde, c’était dans leur nature. Ils se faisaient réprimander, côte à côte, se fixant du coin de l’œil, le sourire naissant sur leurs lèvres, la crise de fou rire difficile à retenir. Puis les années ont passées, encore. Trop sans doute. Elle avait besoin de toujours plus. De la reconnaissance, encore et toujours, alors que lui, il s’en fichait. Il se contentait de ce qu’il avait. Il avait toujours été le moins exigeant des deux. Finalement, un gamin banal comparé à elle. Il l’avait laissée s’éloigner. Sans doute était-ce la pire erreur de sa vie. Il aurait du la retenir. Lui dire de ne pas partir si loin, la ramener vers lui, l’aider à ne pas s’enfoncer dans la noirceur. Il n’avait rien fait. Vivant sa vie de son côté, profitant de son histoire d’amour, de ses fiançailles, il l’avait oubliée. Laissée à son sort, aux mains de leur oncle qui ne faisait que la pervertir d’avantage. Il avait eu tord. Elle l’avait conduit jusqu’ici, dans son trou au fin fond d’Azkaban.

Elle n’était pas idiote, il l’avait toujours su. Mais lui, il était fier, trop sûr de lui, trop confiant. Il pensait pouvoir l’arrêter. Pire, il pensait qu’il était de son erreur de l’arrêter. Une erreur de débutant. Il n’était même pas officiellement auror. Un novice. Elle, elle avait de l’expérience. Elle avait vite appris les pires tours. Il était arrivé devant elle, l’air de rien. Il avait vu se dessiné sur ses lèvres se sourire malsain qu’il revoyait à chaque fois qu’il fermait les paupières. C’était elle ou lui de toute façon. Il lui avait fallu peu de temps pour le désarmé. Pas par un sortilège non, elle était trop maline pour ça. On aurait deviné sinon, que sa baguette avait changé de propriétaire. Non, elle s’était simplement débrouillée pour qu’il la lâche. Elle avait fait en sorte qu’il s’en éloigne et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, c’était sa baguette qui avait lancé les sortilèges de la mort ayant servi à tuer cet auror ainsi que toute sa famille. Elle était partie bien vite, lui, il n’en avait pas eu l’occasion. Il avait été retrouvé sur la scène du crime, avec la baguette qui avait servi à le commettre, sa baguette. Il avait juré son innocence, mais personne ne l’avait écouté. Trop de preuves contre lui. Il ne passait que pour un imbécile qui cherchait un moyen d’éviter le pire. Dans la foule, alors qu’on l’emmenait vers la prison, il avait vu son visage, avec ce maudit sourire gravé sur les lèvres. « Tu paieras pour ça Sansa ! » avait-il crié aussi fort que possible pour qu’elle l’entende. Son sourire s’était élargit, c’était la dernière chose qu’il avait vu, maintenant, il était à Azkaban.  

Trois mois. Elle avait passé trois mois à Azkaban et la voilà libre. Il en avait passé quatre alors qu’il était innocent. La chute du ministère de la magie avait bien arrangé ses affaires. Encore une fois elle s’en tirait bien. Qu’est-ce que les détraqueurs avaient pu lui prendre à elle ? Ses bons souvenirs, elle les avait sans doute déjà oubliés. Les bons moments qu’ils avaient passé ensemble, leur enfance, les sourires sur leurs lèvres, les crise de fous-rires. Elle n’en n’avait que faire. C’était la mort et les ténèbres son quotidien, rien qui puisse intéresser les mangemorts. Il l’a détestait plus que jamais. Elle avait causé sa chute, elle avait brisé sa famille, elle l’avait envoyé pourrir à Azkaban et elle n’avait en rien payé son crime, sa trahison. Il ne prendrait pas part à cette guerre, il ne voulait plus s’engager pour des gens incapables de lui en être reconnaissant. Il n’y avait plus que lui et sa haine, son envie de vengeance. Il l’a tuerait. C’était sans doute le seul but qui lui restait aujourd’hui. Elle s’en amuserait sans doute elle, parce qu’au fond d’elle, elle sait qu’il n’en fera rien, lui, il l’aime encore, loin derrière sa rancœur et cette haine surfaite au fond de son cœur, elle le pense en tous cas parce qu'il est stupide et trop sensible. Elle n'imagine même pas que son frère a vu suffisamment son quotidien chambouler, à Azkaban comme après la guerre, pour avoir la rage nécessaire à sa vengeance.


SANSA-RUTH HARKNESS & CERSEI-JANE HARKNESS
you can take my name but you'll never have my heart.
Elle la détestait. Une haine sans limite. Cersei, c’était celle qui lui avait volé sa place auprès de sa famille. Cette gamine, bâtarde, fille d’une née-moldue, qui était arrivée dans sa famille en lui piquant sa place. Ses parents, son frère, tout. Elle lui avait rendu la vie dure mais elle n’avait de toute évidence pas compris la leçon. Ainsi, elle revenait une nouvelle fois lui prendre ce qui lui appartenait. On oncle. Celui qui lui avait montré la voix à suivre. Bien-sûr, c’était son père à elle, mais ça n’avait pas d’importance, il n’avait jamais eu cure de la petite. Ce n’était qu’une bâtarde également à ses yeux. Voilà qu’il voulait faire d’elle un mangemort. Est-ce qu’elle ne suffisait plus ? Cette simple idée la rendait folle. Elle était là en face d’elle, prête à s’enfuir. Bien sûr, par respect pour son oncle, elle aurait pu la retenir, elle aurait du, la retenir. Mais elle n’en avait pas la moindre envie. « Alors la bâtarde, on s’en va sans dire au revoir ? » La jeune rouquine se tourna vers sa cousine, sa baguette levée vers cette dernière, ce qui lui arracha un léger rictus. « Laisse moi partir, on sait toutes les deux que tu veux pas de moi ici. » Sansa laissa échapper un nouveau rire, un rire malsain, quelque chose qui lui allait parfaitement bien. Elle pointa sa baguette sur la jeune femme avant d’avancer vers elle, la faisait reculer. « Je n’ai pas l’intention de te retenir. Je serais mieux quand tu auras disparu dans la nature. Toi, tu deviendras sans doute une traitresse. » Cersei heurta le mur et rapidement, elle sentit la baguette de sa cousine venir caresser sa joue. « Je te laisse de l’avance Cersei. Des heures, des jours peut-être. Mais je te retrouverait personnellement et à ce moment là, tu regretteras que ton père ne t’ai pas tué en même temps que ta sang-de-bourbe de génitrice. » La rouquine fronça les sourcils. « Pardon ? » Cersei leva les yeux au ciel d’un air blasé. « Réfléchit cinq minutes idiote ! Tu croyais quoi ? Que ta mère était morte en  couche comme mon père et ma mère te l’ont dit ? C’est stupide ! Il l’a tuée et il ta confié à son frère parce qu’il avait honte. » Elle recula d’un pas, laissant la voix libre à Cersei. « Dépêche toi de déguerpir avant que je ne change d’avis. » Elle avait bien des questions en tête et pourtant, la jeune femme se dépêcha de partir, s’enfuyant rapidement sous l’œil attentif de sa cousine. Elle savait qu’elle la retrouverait et elle savait que ce jour, elle connaitrait un sort pire que l’enfer. Sansa était devenu un monstre en grandissant.

SANSA-RUTH HARKNESS & ISLEEN EGAN-HARKNESS
well i'd rather see you dead, little girl.
« Sansa, qu’est-ce que tu as fait ? » La jeune femme haussa les épaules avec légèreté. Elle était là à se pavaner dans la maison familiale, alors qu’elle ne faisait plus parti de ce cocon depuis trop longtemps déjà. Isleen avait eu bien du mal à l’admettre mais Sansa n’avait plus rien de la fille qu’elle avait mis au monde, cet enfant qu’elle avait élevée. Elle l’avait tant aimée, elle lui avait tant donné, tout son amour, tout son temps, toutes ses forces. Sansa était comme son frère, une vraie pile électrique, une gamine intenable. Toujours à faire des ânerie, main dans la main avec son frère jumeau. Mais elle avait changé. À Poudlard, elle était devenue distante, puis Cersei était arrivé dans la famille et elle s’était sentie menacé, elle s’était tournée vers son oncle. Ce Harkness qui était reconnu comme le mangemort de la famille, tout le monde le savait même si personne n’osait le dire tout fort. Elle avait voulu récupérer sa fille, l’empêcher d’être influencé par cet homme, mais elle avait échoué. Il avait fait de sa fille un monstre. « Moi, rien. Tu as bien entendu le verdict du magenmagot. C’est Elwood qui a tué ces pauvres gens. » Elle pinça les lèvres d’un air faussement désolée. Isleen savait que son fils n’avait rien fait. Elle savait que c’était Sansa qui avait tué ces gens. C’est elle qui devrait être en prison, elle le méritait. Elle vit la jeune femme sortir sa baguette. « C’est ainsi, maman. Ça doit le rester. Imagine ce qui pourrait arriver à la gentille, douce et innocente Cersei si jamais toi ou papa vous essayiez de changer les choses. Elle rentrerait sans cette maison et trouverait vos deux corps pour commencer. » Isleen ferma les paupières un court instant. Elle savait à présent qu’elle était capable de les tuer sans le moindre remord quant à Cersei, elle l’avait toujours détestée, lui faire du mal ne serait pas un soucis pour elle. « Après, elle vous rejoindra. Ou pas. Peut-être qu’elle finira à Sainte Mangouste, les Londubats seront ses nouveaux camarades. » Le sous-entendu était plus que clair, si elle ne tuait pas Cersei, elle lui ferait subir suffisamment de tortures pour qu’elle en perde la raison. Isleen sentit une larme couler sur sa joue alors qu’elle ré-ouvrait les yeux sur sa fille, ou du moins, cette personne qui avait son apparence. À l’intérieur, ce n’était plus son enfant. « C’est bien compris ? » à contrecœur, Isleen hocha la tête. Il fallait qu’elle protège la petite Cersei. Un sourire satisfait se dessina sur les lèvres de Sansa. « Parfait. » Sur ces mots, elle quitta la maison. Laissant Isleen seule impuissante. Elle ne pourrait pas aider son fils, elle devrait mentir et le considérer comme coupable. Elle sentait la colère monter en elle. Elle avait donné la vie à Sansa et un jour viendrait, où elle lui ôterait la vie, elle en avait la certitude.

SANSA-RUTH HARKNESS & ELEAZAR ADLER
When we were young the world seemed so old.
sansa-Ruth, la belle Sansa-Ruth. Elle aurait pu n’être qu’une petite sœur pour Eleazar, c’était ce qu’elle avait longtemps représenté, à cet âge trop jeune où l’attirance vers une autre personne n’existe pas encore. Dès leur enfance, ils avaient partagés de longs moments, les frangins Harkness et les frangins Alder, des amis, tout comme l’étaient leurs parents. Ils ont grandi. Sansa-Ruth est devenue une ravissante jeune femme. Trop ravissante aux yeux d’Eleazar. Il l’avait vu grandir et pourtant, ça ne l’empêchait pas d’être tombé sous son charme. Une erreur sans doute. Il la voyait, chaque jour, plonger un peu plus vers la magie noire, mais il n’a jamais rien fait pour l’en empêcher, ne voulant pas s’attirer ses foudres comme le faisait son frère jumeau. Son frère jumeau, ce fou. Sur les bancs des accusés, il ne cessait de répéter qu’il n’avait tué personne, qu’il avait été piégé, que c’était Sansa-Ruth la meurtrière. En y réfléchissant un peu, ça semblait logique. Elwood n’avait rien d’un assassin, Sansa elle, elle nageait suffisamment dans la magie-noire pour qu’on puisse se poser des questions. Mais il était l’une des rares personnes à savoir. Il avait croisé son regard pendant le procès, il l’avait vue, il l’avait observé, plusieurs fois, il lui avait parlé, elle l’avait manipulé, elle avait joué sur ses faiblesses, sur ses sentiments qu’il avait pu ressentir à son égard. Ephémère passion pour laquelle, lui, qui était chargé de prononcé le verdict, avait condamné son ami, son frère presque, à quatre ans à Azkaban. C’était pour elle qui l’avait fait, c’était pour elle que jour après jour il s’était persuadé de la culpabilité d’Elwood. Pour elle qui finalement, n’avait jamais eu beaucoup d’égard à son sujet. Manipulatrice avide qui s’était joué de lui et de ses faiblesses d’hommes avec tellement de simplicité, pour le remercier vaguement avant de disparaitre de sa vie, lui laissant bien du temps pour tenter de l’oublier, ou du moins, pour laisser ses sentiments se transformer en rancœur.  + en savoir plus sur eleazar.


SANSA-RUTH HARKNESS & DEVON EGAN
citations, paroles, quotes, lyrics
Il est son cousin. Ni plus ni moins. Ils sont nés la même année, ils ont grandi ensemble. Ils n’auraient dû être que les membres d’une même famille. Sansa-Ruth pourtant a bien souvent remarqué le regard de son cousin se poser sur elle, ses yeux qui la dévorait presque. Il n’était pas le premier et elle espérait qu’il ne serait pas le dernier. Manipuler les hommes, une chose si simple pour une femme comme Sansa. Une chose qu’elle a toujours fait avec un talent remarquable. Contre le jeune homme, elle s’en est servie avec soin contre ce pauvre Devon, le poussant petit à petit à la suivre sur le chemin sombre qu’elle avait choisi d’emprunter. La magie noire, c’était ça qui motivait la sorcière et si c’était ça qui l’intéressait, qu’il en soit ainsi, Devon y trouva aussi son intérêt. Il ignora les reproches, les tentatives d’autres pour le faire retrouver le droit chemin, il ignora son cousin qui clamait son innocence et accusait volontairement cette douce Sansa d’être une meurtrière. Elle l’était sans doute, mais même ça, ça n’avait pas d’importance à ses yeux. Il la suivait aveuglément, il l’aurait presque suivie jusqu’en enfer, il était devenu un rafleur, près à travailler main dans la main avec la sorcière qui continuait inlassablement de se servir des faiblesses de son cousin. Le manipulant toujours aussi bien. Les quelques mois qu’elle a passé à Azkaban n’ont pas changé grand-chose, si ce n’est qu’à sa sortie, Sansa avait encore plus besoin du jeune homme, la voilà délaissée par son oncle paternel, son idole, alors être admirer par son cousin ne pouvait être qu’un plus pour son égo surdimensionné. Cependant, elle a eu le malheur de le laisser tomber à un moment où sa vie était en péril, ainsi il a compris qu'elle se fichait bien de lui. De la, il a décidé de lui mettre des bâtons dans les roues. Il savait qu'elle voulait tuer la jeune cersei-jane, la cousine Harkness, qu'il connaissait, pour cause, elle a grandi aux côtés de Sansa et d'Elwood. Par conséquent, alors qu'il avait enfin remis la main sur elle, il a décidé de la laisser filer, s'attirant bien entendu les foudres de Sansa, mais lui montrant également qu'elle n'aurait pas du se jouer de lui de la sorte. Aujourd'hui, elle est bien décidé à se débarrasser également de lui, tout autant que lui n'a pas l'intention de la laisser s'en tirer si facilement. + en savoir plus sur devon.


ANCIEN LIEN AVEC DOEZWAL HARKNESS:
 


_________________

lalalala citation ici.
des paroles par là. — titre de la chanson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Weasley
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 5700
≡ date d'arrivée : 15/01/2013
≡ tes points : 50 points.
≡ ta disponibilité rp : free 1/3 (elladora + abraham).
≡ ton avatar : richard madden.
≡ tes crédits : rose red (avatar).
(F/LIBRE) NATALIE DORMER ◊ song to say goodbye. Tumblr_nlmij4kiVD1qjemobo1_250
≡ âge du perso : vingt-cinq ans.
≡ amoureusement : célibataire.
≡ son emploi : soigneur de dragon à gringotts.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : gryffondor.
≡ niveau d'études : études terminées avec six buses et six aspics.
≡ sa baguette : sa baguette magique est en bois d'ébène. Elle mesure 22,5 cm et contient un poil de licorne.
≡ son patronus : un ours.
≡ son amortencia : ....
MessageSujet: Re: (F/LIBRE) NATALIE DORMER ◊ song to say goodbye.   (F/LIBRE) NATALIE DORMER ◊ song to say goodbye. Icon_minitimeLun 29 Juil - 16:24

SCENARIO TERMINÉ & LIBRE
Salut à toi, petit gens qui lit ce scénario. Déjà sache que je te remercie rien que parce que tu as eu la patience de le lire et sans doute parce qu'il t’intéresse, sinon, tu ne lirais pas ça.
Bref, j'ai quelques conditions pour ce scénario alors les voilà :
+ premièrement, le pseudo n'est pas négociable, on a beaucoup parlé d'elle dans nos rps alors changer son pseudo ce serait bizarre. Après, vous pouvez juste garder Sansa si jamais vous trouvez le pseudo trop long.
+ deuxièmement, natalie n'est pas négociable, elle est trop parfaite pour le rôle et je n'imagine pas Sansa autrement x)
+ troisièmement, j'aimerai quelqu'un d'actif c'est à dire déjà quelqu'un qui finisse sa fiche, c'est le minimum syndical mais qui en plus réponde régulièrement aux rps. Je ne dis pas que je veux quelqu'un qui soit la 7j/7, 24h/24 mais bon, quelqu'un qui vienne rp une a deux fois par semaine, ce serait déjà pas mal (a)
+ dernièrement, j'aime les rps assez complets, pas 15 pages de description, mais un rp d'une page works, je trouve ça très bien, j'aime vraiment qu'on décrive le ressenti du personnage, ses pensées ainsi que le décor alors voilà, si vous êtes du genre à baratiner tout ça dans vos rps, vous êtes parfait (a) Moi je suis du genre à faire ça en tout cas x)
+ et le petit plus parce que je fais la promo de mon scénario ; Sansa c'est une badass sexy et on en a besoin sur le forum, on manque un peu de mangemorts ces derniers temps. En plus elle a plein de liens, à savoir que Cersei-Jane & Isleen sont déjà sur le forum, en plus de moi évidemment et comme on est toutes les trois admins, on ne vous lâchera pas, c'est sûr. De plus vous pourrez facilement trouver des lien avec la team Adler qui s’agrandit de jour en jour, sont potes avec les harkness les adler x) Bref faut pas hésiter, c'est le scénar de votre vie xD

Voilà, merci d'avoir lu tout ça et il va de soit que j'aime déjà la personne qui prendra ce scénario et que j'envisage de lui vouer un culte sans limite pour le restant de mes jours :bed:
Pour finir, j'ajouterai que si vous avez la moindre question, ma boite à mp est à votre entière disponibilité :love:


_________________

lalalala citation ici.
des paroles par là. — titre de la chanson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(F/LIBRE) NATALIE DORMER ◊ song to say goodbye.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: Deuxième saison :: Deuxième saison 2
-
Sauter vers: