AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ( Orphée ) • a murderer always returns to the scene of his crime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: ( Orphée ) • a murderer always returns to the scene of his crime    Mar 25 Juin - 19:45


Orphée & Shawn - a murderer always returns to the scene of his crime
.

 



Comme on dit souvent, un meurtrier revient très souvent voir toujours sur les lieux de son crime. C'est ce qu'allait faire en ce jour très pluvieux, Shawn qui n'avait une fois de plus pas fermé l'oeil de la nuit. Beaucoup de choses travaillaient le sorcier, qui était vraiment débordé depuis que le seigneur des ténèbres était de retour. Cependant, il ne se plaignait jamais de cette vie et savait que c'était lui qui avait accepté d'avoir une vie aussi éprouvante que la sienne et personne d'autre. Réveillé depuis quelques minutes à présent, il se leva pour ouvrir naturellement la fenêtre et regarder ce qui se passait en bas de chez lui. A par la pluie, il n'y avait encore personne debout de si bon matin, ce qui le fit soupirer, pour l'instant il était le seul qui allait prendre son courage à deux mains pour sortir de chez lui et affronter la pluie. Il faut bien avouer qu'il n'avait pas le choix et qu'il était en ce moment même sur une mission très importante et qui lui tenait vraiment à coeur. Quelques temps auparavant, Shawn avait tué un membre des mangemorts, alors qu'il allait se marier. Il ne le connaissait pas personnellement, mais celle qu'il allait épouser était une très vieille connaissance et surtout une membre de l'ordre du phénix qui avait désertée. Comme il avait toujours été proche de la concernée, qui se prénommait Orphée, c'est à lui que cette mission était revenue de droit. Il n'avait de toute façon pas vraiment le choix et accepta cette mission quelque peu personnelle. Malgré l'assassinat prévu du mangemort, il n'avait pas eu le temps de terminer le travail et de supprimer celle qui avait osée fuir l'ordre et qui allait se marier avec un ennemi de l'ordre. La plupart pensaient vraiment que Shawn n'avait pas eu le temps de le faire tout simplement, car ils savaient que c'était un sorcier puissant et qui ne ratait presque jamais sa cible. Dans son coeur, il était perdu à ce moment-là et il ne pouvait se résoudre à enlever la vie d'une personne qui était très importante à ses yeux, malgré ce qu'elle avait fait. Après tout, il n'y avait que de maigres preuves et cela suffisait pour faire douter l'ancien élève de Gryffondor. Ils étaient dans le passé dans la même maison, malgré le fait qu'elle avait trois ans de plus, ils étaient très proches l'un de l'autre et se protégeaient mutuellement. Ce lien avait bien changé depuis le temps et rien n'était redevenu comme avant, car après la désertion d'Orphée, le sorcier sentit une part de lui disparaitre, ce qui le rendit plus froid et encore plus solitaire que par le passé.

Quand il sortit de chez lui, il savait exactement ce qu'il avait à faire et compter bien réparer l'erreur qu'il avait faite par le passé. Malgré les doutes qu'il pouvait avoir, il devait protéger son ordre et faire ce qu'on lui demandait, tout simplement et sans créer d'histoires. Malgré cela, si par hasard il rencontrait celle qu'il appréciait auparavant devant lui, il lui poserait quelques questions avant de lui prendre la vie. En réfléchissant bien, il allait agir comme ces ignobles mangemorts, sous les ordres du seigneur des ténèbres, mais une trahison c'était vraiment très grave et il fallait agir au plus vite et ne pas prendre de risques inutiles. La pluie ne voulait visiblement pas s'arrêter de tomber, ce qui ne fît ni chaud ni froid à Shawn qui n'avait que sa mission en tête. Vu le passé qu'il avait eu avec Orphée, c'était à lui de finir la mission et de mettre fin à ses jours, même si une partie ne voulait absolument pas commettre cette erreur, l'autre lui disait de le faire, car la trahison était un acte très grave et en se mariant avec un mangemort, elle savait très bien ce qu'elle risquait. Les apparences pouvaient être trompeuses, mais malgré son air détaché qu'il devait prendre pour cette mission capitale, il ne pouvait s'empêcher de ressentir une certaine tristesse de devoir faire cela. Avant toute chose, il devait savoir à quel endroit il allait trouver Orphée. Elle pouvait se trouver n'importe où et c'était ça la difficulté que pouvait rencontrer Shawn. Très rapidement et sans vraiment savoir pourquoi, il eu un flash et décida de se rendre sur les lieux du crime, même s'il ne pensait pas du tout voir celle pour qu'il avait beaucoup d'affection et qu'il connaissait depuis de nombreuses années.

Au bout de très longues minutes, il arriva sans encombres en campagne, qui se trouvait à proximité de la ville. L'endroit semblait méconnaissable, vu qu'il y avait eu beaucoup de travaux dans la zone. Cela n'empêchait pas l'auror de se rappeler de tout les détails, même très précis de ce fameux mariage qui tourna en massacre. Très conscient de ce qui pouvait se passer, il se demandait dans quel état d'esprit pouvait se trouver Orphée. La vengeance était une chose tout à fait normale dans ce cas précis et elle pouvait aussi être à la recherche de Shawn pour essayer d'avoir des réponses sur son acte et de le supprimer. C'est en tout cas ce qu'il pensait et c'était pour ça qu'il était sur ses gardes et qu'il n'avait pas prit de risque. Il n'avait d'ailleurs demandé aucune aide de la part d'autres membres de l'ordre, car il ne voulait pas que cela tourne mal. Son côté solitaire ressortait également et il ne faisait plus équipe avec personne ou très rarement pour les missions très importantes, qui sont vraiment trop dangereuses pour les faire tout seul. Marchant sur l'herbe mouillée, se laissant trempé par cette pluie qui devenait de plus en plus forte, Shawn inspectait la zone tout en restant prudent. Tout à coup, un bruit de pas se fît entendre, il semblait s'approcher de sa position. Très calme malgré le danger réel, il ne savait pas vraiment à quoi s'attendre et attendait donc une quelconque mouvement pour pouvoir agir. Ce qui était sûr c'est que les pas venaient vers lui et ils étaient plutôt lents, il espérait vraiment que ce soit un allié, car il savait que les mangemorts se déplaçaient en groupe et qu'il avait donc moins de chance de pouvoir survivre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ( Orphée ) • a murderer always returns to the scene of his crime    Dim 30 Juin - 11:12


Orphée tournait en rond. Wolfgang était partit pour plusieurs jour et déjà il lui manquait. C’était peut être normal après tout. Lorsqu’on a un compagnon de route aussi fidèle et à la compagnie aussi agréable, son absence se fait sentir sur notre silence. Mais les jours et les nuits étaient devenu atrocement long, et sans aucune saveur. Elle voulait avoir des nouvelles d’Oksana et de l’ordre. Savoir que tout le monde allait bien. Elle voulait pouvoir aider. Encore. Elle n’en pouvait plus de tourner en rond, changer de lieu tous les jours, marcher pour marcher, discrètement, pour qu’on ne sache jamais ou elle était. Voler à avoir les oreilles qui explose à cause de la pression atmosphérique. Les autres aigles devaient se foutre de la gueule de celui qu’elle était. Forcément elle n’en était pas un. Enfin pas vraiment. Orphée rageait, étouffant ainsi sa peine. Une peine qui devrait pourtant l’assassiner de douleur. Ca faisait longtemps qu’elle n’avait pas été seule. Elle ne l’avait probablement jamais vraiment été. Née dans une famille de tête blonde unis et soudée... Enfin du moins c’est ce que ça avait été entre Orphée et Oksana. Elle s’était trouvée une deuxième famille à Poudlard. Famille un brin disfonctionnel mais toujours agréable, et près à te venir en aide. Elle qui avait longtemps été célibataire n’avait jamais trouvé ça pesant. Peut être parce que les hommes la regardait, qu’elle intriguait et fascinait, et lorsqu’elle préférait les repousser il n’en était pas moins amoureux d’elle. Elle était avec ses soeurs les célibataires les plus en vue, et les plus cruelles par la force des choses. Le charme à la vélane d’après ce qu’on dit. Et puis un peu tard. Mais est-ce que c’est un jour trop tard ? Elle avait finit par trouver celui qui aurait raison de ses réticences. Et évidement. Ironie du sort. Il ne faisait pas partit de ceux qu’il était le bienvenue à rentrer dans nos coeurs. Un mangemort et un membre de l’ordre... On en aura vu des sottises, mais tout de même. Bien sûr elle pourrait s’expliquer des heures entières sur le sujet. Des non catégoriques qu’elle avait posé avant de se rendre compte qu’il était plus qu’un tatouage sur un bras, plus qu’un pantin du pire salaud que la terre n’est jamais portée. Elle pourrait vous parler de l’amour, de la justice, des âmes mêlées et des destins tragiques. Tout le monde devrait avoir le droit à une deuxième chance. Tout le monde devrait pouvoir être entendu. Elle qui avait une formation en droit pour travailler au mangenmagot le savait plus que quiconque. Elle qui était une férue des règlements, et de la justice. Elle qui avait une oreille attentive mais qui avait trop souvent manqué de clémence. Orphée savait tout de comment on devait traiter un coupable, de comment on devait faire attention aux innocents. Mais ces histoires étaient plus simple lorsque les mangemorts ne polluaient pas la terre. Lorsque la haine ne se mêlait pas la justice, et que chacun des deux groupes souhaitaient simplement éradiquer l’autre. Ces derniers mois aux mangenmagots avaient été insupportable pour elle, qui silencieusement prenait en note les procès injustes envoyant tous les nés-moldus à Azkaban. Surement que si son véritable boulot n’était pas de monter des dossiers minutieux sur les mangemorts qu’elle repérait, elle aurait craqué depuis longtemps. Enfin de toute façon la question n’était plus là... Pour tout le monde elle avait craqué. Et pas dans le bon sens du terme.

Orphée tournait en rond. A force de marcher on en vient à ne plus avoir de but, à ne plus savoir ou il faut aller. On voudrait juste pour une fois avoir une étape certaine. Savoir que ce soir on dormira au chaud dans un lit, et qu’on dégustera un bon plat avant de s’endormir repus... Pour la première fois depuis longtemps. Mais comment choisir un endroit de son plein gré. Un endroit ou elle devait être sur qu’on ne viendrait pas la rechercher... C’était presque mission impossible. Elle avait finit par connaître sur le bout des doigts certains membres de l’ordre et inversement. Au pire il ferait parler Oksana qui savait véritablement tout d’elle... Si ça se trouve du coté des mangemorts il s’était mis à faire parler Osha. Orphée ferma les yeux, essayant d’évacuer la rage sourde qui naissait dans sa poitrine. Elle en avait marre. Marre de cette situation à deux francs ou tout ce qu’elle pouvait faire s’était s’inquiété pour son entourage sans rien pouvoir faire pour leur venir en aide. Elle en avait marre d’être un boulet finit quand tout ce qu’elle voulait s’était venir en aide et se battre. Elle voulait tout arrêter et le rejoindre. Au moins ça serait finit, et il serait à deux. A nouveau. Pour toujours. Enfin s’il y avait quelque chose, et si les âmes allaient quelques part. Et rien était moins sur. Elle ferma les yeux et laissa les plumes prendre son corps avant de s’envoler. Elle parcourait mieux le monde comme ça, et s’arrêterait lorsqu’un endroit lui dirait quelque chose. Lui paraîtrait intéressant. Elle pouvait plus aisément parcourir des kilomètres à vol d’oiseau plutôt qu’à pied. Et au moins elle pouvait voir les paysages, reconnaître les champs et les forêts, prendre le monde de haut, saisir à quel point nous humains sommes insignifiants.

Elle fut tentée de s’arrêter en plein ciel lorsqu’elle se rendit compte de la bourgade qu’elle survolait. Comment avait-elle fait pour se retrouver là ? Elle n’en avait aucune idée. Une affaire de vent qui l’avait guider dans les environs, ou un subconscient vraiment pas drôle. Elle avait beau volé suffisamment haut elle reconnaîtrait cet endroit entre mille. Elle et Anselme avait mis du temps à le choisir. A l’époque il était chargé de feuille automnale et c’était magnifique. Là il semblait pourrit malgré les feuilles du  printemps verdoyante. Des travaux avaient commencé. Peut être à cause du massacre. Enfin du mariage... Enfin tout était synonyme maintenant. Il était stupide de vouloir descendre. Que pourrait-elle bien faire dans les environs... En plus s’il y avait bien un endroit ou tout le monde pouvait la retrouver c’était bien ici. Mais en même temps la première fois elle était partie si vite... Elle n’avait même pas eu le temps de lui dire au revoir... Oksana avait dit qu’elle s’en occuperait... L’avait-elle fait ? Surement. Sans réfléchir une seconde de plus elle fonça en piqué. Tant pis pour le risque. Il était encore tôt ce matin. Elle ne s’était pas encore couché. Il n’y aurait probablement personne. Les meurtriers et chasseurs se lèvent tard non ? Elle se posa à proximité des lieux préférant finir à pieds. C’était peut être encore moins malin, mais Anselme n’avait jamais pu trop se faire à ses plumes. Bien sûr ça n’avait plus aucune importance maintenant... Mais pour sa mémoire... Elle s’approcha doucement, ses pas s’écrasant lentement sur le sol. Tout respirait autre chose, et pourtant les odeurs du jour J lui remontait en mémoire. Même le sang. Surtout le sang. Comme si tout ce qu’on avait mis pour recouvrir le lieu n’avait pas suffit. Ou alors elle inventait... Même sous la forme de l’aigle elle n’avait pas un odorat sur développé. C’était sa vision qui profitait nettement de sa forme animagus. Soudainement son regard s’accrocha sur une silhouette à quelques mètres d’elle. Elle n’était sûr de rien, mais son coeur s’arrêta brusquement. Il n’osait pas. Pas après ce qu’il avait fait, ce qu’il avait détruit. Elle ne pensait même pas aux conséquences d’une telle rencontre, ou au faite qu’il devait probablement vouloir la tuer. Une rage sourde s’était élevé dans sa tête. Elle avait confiance en lui, et d’un geste sûr de sa baguette il lui avait tout pris, sans réfléchir. Sans lui faire confiance sur ce qui l’avait poussé à faire de tel choix. Elle l’adorait,et il avait fait le mauvais choix. Il avait tout détruit. Elle s’avança bouillante de rage - elle se poserait plus tard pour réfléchir à ses actes, et s’en voudrait probablement d’oser agir de la sorte - mais pour le moment elle ne pensait qu’à une chose. Il avait osé revenir ici. Lui plus qu’un autre. Lui qui n’avait plus aucun droit sur cet endroit. Sa baguette glissa entre ses doigts alors que d’un mouvement fin de poignet elle lança un sort muet destiner l’envoyer voler à l’autre bout du terrain. «Tu oses revenir ? Tuer un innocent ne t’a pas suffit ? Il faut que tu finisses le travail ?» Lui ne voyait probablement pas les choses de la même manière.  Elle était furieuse, impossible à calmer. Sauf qu’en se rapprochant elle distingua mieux la lumière de blafarde que le sale temps leur offrait et découvrit son visage. Allait-elle vraiment se retourner contre ceux qu’elle considérait toujours comme les siens ? Quand bien même il voulait tous sa peau ?
Revenir en haut Aller en bas
 

( Orphée ) • a murderer always returns to the scene of his crime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ORPHÉE (SM)
» Starflash
» Madness is not state of mind... Madness is a place... Let's go there... Shall We ?
» Érèbe, madness returns
» MYTHOLOGIE : IMAGERIE CLASSIQUE
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: Deuxième saison :: sujets abandonnés
-
Sauter vers: