AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses   (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses Icon_minitimeLun 6 Mai - 22:03

    Alors, c'était donc ça, Poudlard ... A en entendre si souvent parler, Aleksandar se serait attendu à quelque chose de vraiment plus ... spectaculaire. Satine lui avait bien expliqué par où passer, pour se rendre là où il voulait aller. Satine ... Bref. C'était trop compliqué et tortueux de s'aventurer à tenter de comprendre quoi que ce soit à leur logique de couple en ce moment. Cependant, même s'ils donnaient l'impression de vouloir l'un l'autre se massacrer à coup de sortilèges impardonnables ces derniers temps, elle l'avait quand même aidé, lorsqu'il avait fait appel à elle en temps que première source d'informations. Inutile d'aller foutre le nez dans toute la paperasse du Ministère si votre épouse avait la réponse à vos questions. Parce que, voyez-vous, Xandar était enfin parvenu à découvrir quel sortilège on avait lancé au revers du collier qu'il avait visiblement hérité de sa mère biologique. Un nom était apparu : Fleming. Un nom jusque là dissimulé par un p*tain de Sortilège de Désillusion. Ironie, quand tu nous tiens ... Donc, visiblement, selon Satine, un dénommé Moses Fleming occupait actuellement le poste de Prof' de Sortilèges, à Poudlard. Et voilà que Xandar s'offrait un baptême du feu, en foutant pour la première fois de sa vie les pieds dans l'école de magie que tant d'ouailles avaient fréquenté. Y pénétrer ne s'était pas révélé plus sorcier que ça. Mais peut-être était-il plus aisé de réussir à entrer à Poudlard lorsqu'on était Mangemort, allez savoir ... Oh, et peut-être qu'il dissuadait aussi physiquement de lui chercher des emmerdes. Bon. La salle de sortilèges était juste devant lui, et il se disait que c'était le premier endroit à "fouiller" s'il voulait y trouver celui qu'il cherchait. Il ne s'était pas annoncé, n'avait pas prévenu de sa visite, n'y pensant tout simplement pas. De toute façon, qu'est-ce qu'il aurait bien pu dire ? Bref. Il toqua à la porte, en attendant qu'on lui réponde. Ne pas s'annoncer était une chose, entrer en se croyant comme chez soi en était une toute autre ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses   (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses Icon_minitimeMar 7 Mai - 16:53

and reasons just live to survive
aleksandar n. skarpsvärd & moses fleming
« Over and over it calls to your soul
Say it isn't so. Emptiness surrounds you
No one can help if the angels refuse to come near »

------------❖------------❖------------

Ennui. Ennui mortel. Ennui encore. Professeur à Poudlard n’avait jamais, au grand jamais, été une ambition que Moses avait visée à un quelconque moment de sa vie – cette promotion promise par le Seigneur des Ténèbres avait tout pour être à double tranchant : il dépassait au moins le stade de fugitif traînant dans la merde et accomplissant des actes en se cachant sous un masque, quand bien même il aurait préféré fureter dans les bois à la recherche de ces misérables fuyards et nés-moldus, plutôt que se tourner les pouces à signer de la paperasse dans le collège de ce cher Dumbledore. Soit, un jour, un beau jour, il aurait l’opportunité de prouver ce qu’il valait vraiment, malgré son long (interminable) séjour à Azkaban. Les heures passaient lentement cependant, et le peu d’élèves restant à Poudlard s’arrangeait trop soigneusement à ne pas sortir des rangs (pendant les cours du moins), ce qui faisait que les maigres occupations que pouvaient représenter les heures de retenue, étaient quelque peu limitées. Il trouverait bien un nouveau prétexte pour amener un gamin jusqu’ici, dans l’espoir que ces abrutis de Carrow ne décident pas de le tuer entre-temps. Paradoxalement, rares étaient les Mangemorts qui avaient approuvé l’attitude de ce crétin, avant tout parce que ça ne faisait que semer une frénésie plus forte dans le château, mais également parce qu’exposer ainsi les risques des gamins là-dedans, c’était potentiellement s’exposer à voir l’Ordre débarquer ici, par quelque passage secret que ce soit. Certes, Rogue s’était appliqué à tous les condamner, mais encore aujourd’hui, des élèves parvenaient à quitter le château sans que personne ne s’en rende compte : à n’en pas douter, il y avait soit des gens assez fous au château pour aller contre les Mangemorts, soit il y avait un endroit (inconnu) par lequel on pouvait entrer et sortir de Poudlard. L’agacement le fit frémir, de sa lèvre inférieure au point de ses doigts, qui tenaient fermement la plume avec laquelle il signait des avis tous plus inintéressants les uns que les autres : les affaires de Poudlard étaient d’un chiant. Bref. Il avait bientôt fini, à moins que… On frappa, le tirant de ses songes : à moins qu’on ne l’interrompe. Sans masquer son énervement, Fleming leva les yeux au ciel, dans un profond soupir, posant sa plume, alignant sa paperasse en un tas parfaitement droit avant d’inviter (d’une voix peu sympathique, quand même) son visiteur dérangeant à entrer. Un inconnu. Moses le sut à l’instant où ses yeux tombèrent sur l’arrivant – il n’était pas à Poudlard, beaucoup trop vieux pour être un élève, et pas parmi les professeurs. Vaguement intéressé donc, il s’affaissa contre le dos de son fauteuil, inspectant de la tête aux pieds l’homme devant lui. « C’est pour ? » Si c’était pour lui faire perdre son temps pour rien, mieux valait ne pas y aller par quatre chemins ; beaucoup trop de sorciers passaient trop souvent pour ne rien dire d’intéressant, malheureusement pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses   (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses Icon_minitimeMar 7 Mai - 20:07

    En règle générale, Aleksandar pouvait se targuer de ne vivre que de très rares premières fois, tout simplement parce que, petit, il était un touche à tout, toujours prêt à vivre de nouvelles expériences. Il avait fait des milliards de bêtises, avait subi des centaines de regards désapprobateurs, et cette aptitude à toujours faire ce qui était interdit l'avait suffit encore jusqu'à aujourd'hui. Il aimait enchaîner les conneries, comme cette fois où il avait pété l'un des carreaux du dortoir où il vivait à Durmstrang, brisé en deux le nez de cet imbécile de Zoltan, avant de lui assigner un grand coup de batte. Il y avait quelques semaines, il avait même expérimenté le parricide, ce qui relevait, il fallait l'avouer, d'un degré largement supérieur de connerie et d'action irréfléchie, et redoutable de conséquence. Mais pouvait-on réellement qualifier la mort de Revan d'un parricide ? Après tout, biologiquement, ils n'étaient pas de la même famille. De toute façon, Revan l'avait largement mérité. Il fallait juste espérer qu'Aleksandar sache garder son calme, si jamais ce qu'il allait bien pouvoir apprendre, dans les minutes qui allaient suivre, lui déplaçait trop fortement. Il savait se maîtriser, sauf lorsqu'on le prenait vraiment trop pour un con. Et sans doute cela commençait-il mal. Le ton employé lorsqu'on lui signifia d'entrer n'était pas des plus accueillants, ni même des plus sympathiques. Mais après tout, devoir supporter toute la journée des ado' se croyant les futurs plus grands sorciers, ça devait finir par griller les neurones, ou blaser à vie. Il trouva celui qu'il venait voir (du moins, c'était ainsi qu'il résonnait), affalé dans son fauteuil. Il n'avait rien d'un être frêle, mais comme il était assis, Xandar ne pouvait pas exactement évalué sa taille. De toute façon, ce genre de considération n'avait absolument aucun intérêt. « Bonjour à vous aussi ... » Froncement de sourcils. « Bref. » Oui, passons. « Disons que j'ai mis la main il y a peu sur cet objet, et qu'il soulève plusieurs questions, assez ... cruciales, dirons nous. » Il ne voyait pas trop comment aborder la chose autrement : il ne voulait pas tourner autour du pot, mais il ne voulait pas non plus y aller franco, au risque de se casser les dents. Sortant de l'une de ses poches le collier hérité de sa mère, il le tendit vers son interlocuteur, laissant pendre la chaîne dans le vide. « L'inscription gravée au revers sera assez explicite pour que vous compreniez pourquoi je me déplace jusque dans cette école ... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses   (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses Icon_minitimeMer 8 Mai - 18:39

and reasons just live to survive
aleksandar n. skarpsvärd & moses fleming
« Over and over it calls to your soul
Say it isn't so. Emptiness surrounds you
No one can help if the angels refuse to come near »

------------❖------------❖------------

Si tant est qu’il ait existé un jour dans son vocabulaire, le mot bonjour n’avait plus franchi les lèvres de Moses depuis dix-sept longues années : ce n’était pas le genre de politesse qu’on échangeait avec les gardiens d’Azkaban, avec les Détraqueurs ou même avec les autres détenus que l’on pouvait croiser à certaines occasions. Aussi, c’est un sourcil circonspect, et quelque peu moqueur que Moses leva à l’adresse de son vis-à-vis inconnu, alors que celui-ci lui faisait remarquer son impolitesse. Ce qui était impoli en soit, c’était de venir déranger quelqu’un comme ça, sans même s’annoncer : ce n’était pas comme si Poudlard recevait beaucoup de visites de l’extérieur, certes, mais Moses n’était pas le genre de type à apprécier les imprévus. Quand bien même ils brisaient un moment d’ennui mortel : planifier et tout préparer, ç’avait comme toujours été une seconde nature, et la seule surprise agréable qu’il avait eue dans sa vie, c’était lorsque Lord Voldemort lui-même était venu le sortir de prison ; lui, et ses collègues Mangemorts. Pour la peine, il aurait bien eu envie de plonger à nouveau son nez dans ses affaires, mais l’autre avait déjà repris la parole, et sans le pendentif qu’il tendit d’un bras, le Mangemort l’aurait sans doute envoyé promener, en lui faisant comprendre de toutes les façons possibles et imaginables que ses propos n’avaient aucun sens. Ils n’en avaient d’ailleurs toujours pas, mais le regard noir de Moses s’était accroché au collier qui était là, à quelques mètres de lui. Lentement, pesant ses gestes, il se leva de son bureau, attrapant le collier sans vraiment laisser de choix à l’autre sorcier. Le faisant glisser entre ses doigts, Moses l’inspecta longuement, avant de regarder l’inscription au dos de celui-ci – Fleming, indubitablement, il connaissait ce pendentif. Comme une image d’il y a… des lustres. Les sourcils légèrement froncés, Fleming posa son regard sur son vis-à-vis à nouveau, le sondant de la tête aux pieds. « Quand on reprend quelqu’un sur ses manières, la moindre des choses ce serait de se présenter, non ? » Il n’avait pas l’intention de délivrer son savoir à n’importe qui, tout comme il n’irait pas dérouler l’arbre généalogique de sa famille sans savoir ce dans quoi il se lançait. Il se détourna donc à nouveau, posant le pendentif sur son bureau avant de s’y asseoir à nouveau, désignant la chaise en face de lui à son invité. « Commencez donc par le début. En essayant d’être clair, franchement. » Ca n’avait pas été une grande réussite jusque-là, et Moses avait du temps à tuer, alors que ça prenne une minute ou trois heures, qu’importe, il voulait surtout savoir ce que les affaires de Fleming faisaient entre les mains d’un étranger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses   (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses Icon_minitimeMer 8 Mai - 22:14

    Oui, définitivement, se taper toute la journée des ados en cours, ça devait sacrément miner le moral. Aleksandar se souvenait avoir eu des profs dans le même genre que ce Moses, du moins, au niveau de l'attitude. Vous savez, ces profs qui cessaient de faire attention à vous dès lors que vous aviez la fâcheuse tendance de mettre la zone en cours, ou à les emmerder, pour une raison ou pour une autre. Ils préféraient vous opposer l'ignorance, plutôt que de s'arracher les cheveux à vous menacer pour vous voir rentrer dans le rang. Ils préféraient aussi vous laisser couler. Lorsqu'ils vous regardaient comme sans vous voir, d'un air morne, lorsque leur voix se faisait trainante, et qu'ils vous renvoyaient l'impression e ne rien valoir, de n'être rien à leurs yeux, cela n'avait absolument rien d'agréable. Mais Aleksandar n'était pas venu ici pour se livrer à une analyse sociologique, tout comme il ne comptait pas rédiger un doctorat sur la blase massive qui saisissait les membres du corps enseignant. Ceux qui n'étaient pas blasés devaient prendre de ces complètements végétaux qui vous font péter les neurones, et voir la vie en multicolore, il n'y avait pas d'autre explication. Ou alors ils avaient un sérieux grain. Cependant, petite victoire, le jeune homme était parvenu à faire se lever de sa chaise son interlocuteur. Pas de quoi faire péter la meilleure cuvée de whisky pur feu. Se présenter ? Certes, mais à quoi cela allait-il bien pouvoir les avancer ? Mais bon, d'accord. « Aleksandar-Jansen Skarpsvärd. Je travaille à la Brigade de police magique. » Au moins, ils étaient à égalité, maintenant : chacun savait qui était l'autre, et ce qu'il faisait dans la vie. Cependant, voilà que Moses se réinstallait bien tranquillement dans son fauteuil. Le coussin était chauffant, ou quelque chose dans le même style ? Bref. Moses voulait de la clarté, il allait en avoir. « Mon père biologique, un homme marié, issu d'une famille de sang-pur plus que respectable, a débarqué chez Revan et Roksana Skarpsvärd, avec moi dans les bras, enroulé dans une couverture, et avec ce collier autour du cou. Je n'avais visiblement que quelques jours. Il ne leur a rien dit sur ma mère. La seule chose que je puisses déduire pour le moment, c'est que mon père a eu une aventure extra-conjugale qu'il n'aurait probablement jamais voulu voir se concrétiser par une grossesse, et que ce collier est la clef me permettant de retrouver ma mère, ou au moins, sa famille. C'est assez clair comme ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses   (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses Icon_minitimeJeu 9 Mai - 0:47

and reasons just live to survive
aleksandar n. skarpsvärd & moses fleming
« Over and over it calls to your soul
Say it isn't so. Emptiness surrounds you
No one can help if the angels refuse to come near »

------------❖------------❖------------

La généalogie des Fleming était quelque chose de relativement compliqué. Comme toutes les généalogies de familles de sang-pur, à vrai dire : certains avaient beau les considérer comme des fous consanguins et sectaires, n’en restait pas moins que les branchages de ces familles s’étendaient bien loin, dans des frondaisons bien épaisses et complexes. Rarement Moses ne s’était donné la peine de faire des recherches sur sa famille – du moins, ceux qui étaient trop lointains pour qu’ils les aient connus à quelque moment de sa vie – et sa longue période à Azkaban l’avait quelque peu coupé du monde. Sa nièce avait aujourd’hui vingt ans, alors que la dernière fois qu’il l’avait vue, elle n’en avait que trois – et était, accessoirement, une cracmolle ; son frère… restait son frère, mais Shae, il l’avait déjà remarqué, se retrouvait usée et épuisée par les longues épreuves que son foutu mari lui imposait : les Fleming avaient définitivement perdu de leur splendeur et même Moses lui-même avait participé à la lente et servile pollution de son nom : avec cette sale née-moldue de Moira, ils avaient eu une fille, Judith, langue de vipère et sale caractère. Pour ce qui était des enfants des autres… Longuement, suite aux propos de son visiteur, Moses l’inspecta, le sonda. Aleksandar. Pour sûr, aucun Fleming n’avait de lien avec un nordique de l’est (si ce n’est Shae, qui avait eu le malheur de se faire marier à un imbécile au sang froid). Après de longues secondes d’inaction, Moses reprit le collier entre ses doigts, plongeant son regard à la surface lisse de celui-ci. Il lui était vaguement familier comme… quelque chose de vieux. Quelque chose qu’il n’avait pas vu depuis des lustres. Un sourire serein dessinant ses lèvres, Moses posa à nouveau son attention sur le type à quelques pas de lui. « Vote mère ? » L’idée le fit rire légèrement, à croire que les Fleming étaient particulièrement brillants pour faire des gamins illégitimes. A moins que… Il reposa finalement le collier, se redressant dans son siège pour appuyer ses coudes contre la surface lisse de son bureau. « Comment est-ce que vous m’avez trouvé ? » La question lui brûlait presque les lèvres : après avoir passé dix-sept piges en prison, il avait presque cru être effacé de toutes les archives possibles et imaginables, mais il semblait que même pour ses histoires de famille, on venait l’emmerder à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses   (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses Icon_minitimeJeu 9 Mai - 22:14

    Aleksandar tentait de rester attentif à tout ce qui se passait sous ses yeux. En même temps, ce n'était pas la chose la plus compliquée qui soit : comme ce Moses faisait si peu preuve de réactivité, ou d'actions dans le même genre, dès qu'il bougeait un temps soit peu, cela ne pouvait échapper à personne qui l'avait dans la ligne de mire visuelle. Et visiblement, Xandar ne s'était pas trompé, ou plutôt, Satine ne s'était pas trompée en le menant ici, jusqu'à Poudlard. Ce collier semblait un temps soit peu intéressé le professeur, ce qui, pour Xandar ne voulait signifier qu'une chose : Moses connaissait ce collier, ou du moins, celui-ci était assez intéressant pour que Moses se mette à l'observer à nouveau. Cependant, Xandar ne put que froncer les sourcils, à nouveau, face à une nouvelle réaction de son vis à vis. Voyez-vous, il ne savait pas trop comment prendre ce léger rire. Il n'avait pas clairement l'impression qu'on se foutait de sa gueule, mais dans le même temps, il n'avait pas non plus l'impression que ce rire soit du même genre que ceux qui vous rassurent, et vous engagent à vous détendre. « Oui, ma mère. Ma mère biologique. Pourquoi, ça pose un problème ? » Sa réponse n'était pas des plus engageantes, mais il fallait bien avouer que, pour le moment, Moses ne l'avait pas réellement mis à l'aise, tout comme ce dernier n'avait pas encore vraiment cherché à établir un quelconque rapport cordial entre eux. Il ne l'avait pas non plus traité comme un moins que rien, mais disons que tout ça restait trop froid et trop neutre pour que Xandar se sente à même de ne pas montrer un peu les crocs dès lors qu'il en ressentait le besoin. Il lui restait cependant, de son côté, de la marge, s'il fallait en venir à lui sauter à la gorge. Au sens figuré, bien sûr. Croisant les bras sur sa poitrine, Aleksandar s'engagea à répondre, après être resté quelques secondes silencieux, face à la question qui venait de lui être posé. « Il se trouve que je suis marié, et que ma femme a l'étrange capacité de se souvenir de quasiment tout ce qu'elle lit, voit et entend. Je lui ai montré le revers du collier, le nom, Fleming, et visiblement, elle connait tout l'organigramme professoral de Poudlard. Selon elle, un certain Moses Fleming occupait le poste de Professeur de sortilèges. Simple coup de chance. Pourquoi ? Parce que, normalement, cela ne devrait pas être aussi facile de vous trouver ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses   (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses Icon_minitimeLun 13 Mai - 4:10

and reasons just live to survive
aleksandar n. skarpsvärd & moses fleming
« Over and over it calls to your soul
Say it isn't so. Emptiness surrounds you
No one can help if the angels refuse to come near »

------------❖------------❖------------

Est-ce que ça posait un potentiel problème de voir un type – possiblement enfant illégitime de quelque branche de la famille Fleming ? Indubitablement, quand bien même Moses ne laissait qu’une infime partie de ses songes transpercer dans ses traits. Etaler tous les vilains secrets que les Fleming s’acharnaient généralement à ne garder que pour eux, c’était un peu comme éparpiller sur la place publique bien des savoirs qui ne méritaient pas de tomber au creux de toutes les oreilles. C’est ainsi que devant l’insistance quelque peu irritée du sorcier, Moses ne put que lever un regard accusateur, avant de simplement hausser les épaules. La question ne se posait même pas, bien entendu qu’il y avait un problème à découvrir des bâtards de tous les côtés à la famille Fleming : que ce soit Isolde, la cracmole par excellence, fille de Shae ou encore Judith, gamine impétueuse, progéniture née et ayant grandi sous le joug de Moira – et tout ça, par sa faute à lui cette fois, le blason de leur famille avait grandement besoin d’être redoré. L’œil irrémédiablement happé par le médaillon qui était à quelques centimètres de lui à peine, le Mangemort finit par se forcer à reporter son attention sur le dénommé Aleksandar, alors qu’il paraphrasait à outrance pour expliquer sa venue ici : il n’en avait rien à faire de la biographie et de la liste des talents cachés de sa femme. Mais soit, le reste s’avérait plus intéressant, et il se prit même à pincer légèrement les lèvres. Evidemment, la question du sorcier le fit à nouveau légèrement sourire – pas facile de le trouver était comme une douce façon de dire qu’il n’avait longuement pas existé dans ce monde, et qu’encore aujourd’hui, il lui faudrait un long moment avant de ne plus être simplement une ombre sortie d’Azkaban. « Je ne suis pas dans l’enseignement depuis bien longtemps. Votre femme doit être relativement à jour pour ce qui est de l’organigramme de Poudlard, je ne savais pas qu’ils en avaient fait un, de toute manière. » Entre les Carrow qui étaient surveillants, Rogue qui était directeur et lui qui enseignait les sortilèges (pas forcément sa matière de prédilection, d’ailleurs), l’organigramme de Poudlard devait alors ressembler à une gigantesque liste révélant l’identité de bien des Mangemorts. Il allait falloir qu’il s’en débarrasse, tiens. De ça et de toutes les stupides preuves qui pouvaient potentiellement lier les siens à ce type. A nouveau, Moses le sonda un moment du regard, avant de se relever, attrapant le pendentif pour, en quelques pas, revenir le tendre à son interlocuteur. « Je ne crois pas pouvoir vous être d’une grande aide. Qui plus est, je suis plutôt… occupé. » Occupé dans la paperasse de Poudlard, mais c’était déjà ça ; trop importance occupation pour qu’il ne cherche à remuer tous les mauvais côtés de sa famille. Il en parlerait à Shae cependant, sans doute qu’elle saurait mieux en parler que lui, lui l’évadé d’Azkaban qui y a passé dix-sept années.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses   (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses Icon_minitimeMer 15 Mai - 0:09

    Un autre que lui aurait pu se demander pourquoi son vis à vis avait suivi une reconversion professionnelle récemment alors qu'il avait déjà un certain âge, mais à vrai dire, Xandar se foutait bien des raisons qui avaient poussées Moses à devenir professeur seulement récemment. Il n'avait aucune envie de connaître le curriculum vitae complet du sorcier, de toute façon. Et puis, avec les récents événements, bien des sorciers en avaient profité pour changer de métier, ayant maintenant accès à des postes qu'on leur refusait jusqu'alors à cause de leurs allégeances, de leur réputation, ou bien de leur passif. Et puis, de toute façon, dans le cadre et le contexte actuels, tout savoir de la vie professionnelle de Moses n'avait absolument aucun intérêt. Cela n'aiderait en tout cas en rien Aleksander à retrouver sa mère ... Cependant, le jeune homme devait bien avouer que se voir confirmer que sa femme était vraiment très bien informé, ce n'était pas la meilleure des confirmations qui soient. Voyez-vous, Satine se révélait bien plus dangereuse et coriace qu'il n'aurait pu le penser en l'épousant. Elle avait les dents qui rayaient le parquet, ça, il le savait déjà. Tout comme il savait déjà qu'elle était prête à tout, et qu'elle avait de grandes ambitions. Mais pour lui, dans son cas, celui d'un sorcier qui avançait sur un fil de funambule depuis plusieurs semaines, ce n'était pas la sensation la plus agréable que de savoir qu'il était fortement possible que Satine en sache plus que lui dans certains domaines, ou bien qu'elle puisse parvenir à toujours savoir ce qu'il faisait, où qu'il se trouvait. Mais encore une fois, là n'était pas la question sur laquelle il devait actuellement se focaliser. Il aurait assez de temps pour s'inquiéter de ce genre de choses là plus tard. Focus Xandar, focus ... « Je n'en savais rien non plus. C'est de la paperasserie tout ça ... » Et les papiers, ce n'était pas vraiment son truc. Même si c'était plutôt cool, pour allumer des feux. Cramer la paperasserie, ça effaçait surtout les traces écrites des témoignages et autres actions réalisées ... Tiens, voilà que Moses se levait, et lui rendait le collier, tout en lui précisant, plus ou moins, qu'il avait autre chose à faire que de l'aider. Aleksandar rangea alors l'objet dans l'une de ses poches, tout en fronçant les sourcils. « Occupé ? Hmm, bien sûr, j'imagine ... » C'est sûr qu'il valait mieux sans cesse se tenir occupé, lorsqu'on bossait dans ce genre de lieux, perdu en pleine nature, et tout ce qui s'ensuit. Et puis, se tenir occupé devait également aider à s'évader de toutes les pensées meurtrières qu'on pouvait éprouver à chaque fois que l'on repensait à ses élèves ... « Y aurait-il quelqu'un d'autre qui puisse être plus prompt à m'aider ? Quelqu'un de plus loquace, et de plus volontaire. Si vous pouviez au moins me dire si la jeune femme à qui appartenait ce collier est de votre famille, ça m'aiderait. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses   (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses Icon_minitimeDim 19 Mai - 14:03

and reasons just live to survive
aleksandar n. skarpsvärd & moses fleming
« Over and over it calls to your soul
Say it isn't so. Emptiness surrounds you
No one can help if the angels refuse to come near »

------------❖------------❖------------

L’honneur de la famille Fleming n’était plus à refaire sans doute : tous là-bas étaient connus pour leur association à de nombreuses familles de sang-pur, qu’elles soient anglaises ou d’autres horizons encore - comme l’était celle de ce fameux Hackett, qui avait passé des années à pourrir la vie de Shae sous prétexte de préserver la pureté du sang Fleming. Logiquement parlant, cette simple idée aurait pu suffire à Moses pour détester toutes ces idées de mariage arrangé dont il aurait été victime lui aussi, s’il n’avait pas prématurément fini à Azkaban ; mais le sorcier connaissait assez sa soeur pour savoir qu’elle avait été assez pleine de ressources pour trouver son bonheur ailleurs et ne jamais s’accrocher à la potentialité qu’un jour ce type, ce Silas, ait une potentielle capacité à l’aimer pour ce qu’elle était. Soit, tout ça pour dire, qu’aussi idéale était la famille Fleming aux yeux de tous, bien de ses sombres secrets n’avaient de cesse de remonter à la surface : l’aspect cracmol d’Isolde, l’existence de Judith et maintenant la potentielle appartenance de ce type à leur famille. S’il était là, marchant librement dans les couloirs de Poudlard, c’était qu’il était au moins un Mangemort, mais pour le reste, Moses ne savait pas vraiment ce que ce type pouvait valoir - ou même tant vouloir à rechercher une mère crevée. Il ne pouvait donc pas l’aider, et c’était presque sincère puisque la longue captivité de Moses à Azkaban l’avait quelque peu éloigné de bien des membres de sa famille - tous ou presque, si ce n’est Shae et c’était tout ce qui importait pour lui. Sans compter que la simple présence de cette fouine fourrant son nez dans ces vieilles histoires de famille était à elle seule, une chose déplaisante - il tenta donc de s’en débarrasser aussi vite que possible, mais évidemment celui-ci rebondit sur la chose, poussant Moses à se faire bataille pour ne pas régler cette rencontre avec la baguette. Il releva donc un regard aussi sympathique que possible en direction du Mangemort face à lui, un sourire mielleux de forçant un chemin sur ses lèvres. Longtemps il sembla rester en suspens sur la chose, avant de finalement prendre la parole. « Je n’ai jamais vu cette chose au cou de qui que ce soit dans ma famille. Et essayez pour voir, mais je présume que l’Angleterre regorge de Fleming à tous les coins de rue, ils ne sont pas tous de ma famille. » Puisque l’autre décidait de se lancer sur le chemin de l’ironie, autant l’y suivre. Posant une attention nouvelle sur les feuilles qu’il avait devant lui, Moses afficha un air détaché au possible, haussant les épaules. « Je suis presque sûr que le Ministère de la Magie peut aider plus qu’un simple professeur de Poudlard, bien que ce serait beaucoup d’efforts pour un cadavre. » Ca n’avait pour lui aucun sens de poursuivre des fantômes qui ne voulaient pas de lui, il fallait encore savoir ce que ça pouvait bien lui apporter, de prouver un jour qu’il appartenait à la même famille que Moses, les nobles Fleming - il comptait leur demander une part d’héritage, peut-être ? Il était tombé sur la mauvaise personne en tout cas, l’être le moins enclin à laisser les parasites piétiner l’arbre généalogique de sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses   (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses Icon_minitimeLun 20 Mai - 1:21

    Cela pouvait tout à fait l'emmerder de le reconnaître, mais Moses avait raison. Au final, Fleming était un nom de famille très répandu, surtout dans les îles britanniques. Pour sûr, niveau originalité et rareté du patronyme, on pouvait largement faire mieux ! C'était assez commun, comme nom, et Xandar ignorait si cela voulait bien dire quelque chose. Après tout, lui était habitué, depuis toujours, à porter un nom de famille aux consonances exotiques, y compris dans les pays d'Europe médiane. Un nom de famille qui pouvait, de plus, se targuer d'avoir une signification, et de ne pas simplement signifier n'importe quoi, d'être dénué de sens. Alors, dans le regard d'Aleksandar, une petite flamme s'éteignit, légèrement. Pas de quoi tout plonger dans le noir non plus, cependant. il ne fallait tout de même pas exagérer et grossir le trait et l'effet à outrance. Mais, oui, Fleming devait rester un patronyme courant, y compris chez les sangs-purs : après tout, puisque ce genre de familles fonctionnait sur le principe de "vivons heureux, vivons entre nous", le nombre de patronymes de sorciers sangs-purs était peu élevé, mais les sangs-purs prenaient la peine de se reproduire le plus possible comme des lapins, histoire d'assurer le renouvellement générationnel, et de ne pas être en manque de partis. Cela évitait de devoir épouser des sangs-mêlés : mon dieu quelle horreur ! Bref. Aleksandar serra les dents, suffisamment pour simplement murmurer. « Foutus Brittons ... » Oui, et bien, il avait beau les maudire, il n'en demeurait pas moins que Moses avait raison. Alors, Aleksandar aurait pu rendre les armes, tourner les talons et partir, sans fermer la porte non plus, parce qu'il ne fallait tout de même pas abuser. Seulement voilà, quelque chose en lui s'embrasa, et puis, il y eut cette petite fin de phrase, potentiellement lourde de sens. « Ma recherche n'a rien de publique, et puis je doute fort que cela ne remontera pas aux oreilles de mon père biologique, à qui de telles recherches déplairont forcément. D'autant plus que cela ne concerne en rien les grattes papiers du Ministère. » Oui, Xandar n'avait pas forcément le plus profond respect pour ses collègues du Ministère, et alors ? La majorité d'entre eux ne valaient pas la peine d'être connus, alors ... « Comment savez-vous que la jeune femme que je recherche est décédée ? Si vous ne la connaissez pas, si ce collier ne vous dit rien, alors comment savez-vous que sa détentrice n'est plus de ce monde ? Cela ne ressemble que trop peu à une déduction ... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses   (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses Icon_minitimeMar 21 Mai - 18:19

and reasons just live to survive
aleksandar n. skarpsvärd & moses fleming
« Over and over it calls to your soul
Say it isn't so. Emptiness surrounds you
No one can help if the angels refuse to come near »

------------❖------------❖------------

Il y avait dans ce monde des êtres bien moins impulsifs que ne l’était Moses Fleming – des êtres qui réfléchissaient bien plus à leurs paroles, pesaient encore et encore leurs mots. Il aurait pu devenir ainsi, lui également, si Azkaban n’avait pas peu à peu réduit chaque talent d’orateur qu’il avait pu avoir fut un temps : difficile de faire la discussion avec des Détraqueurs, ou d’autres Mangemorts qui avaient fini par sombrer dans la folie. Il n’avait de toute manière, certainement pas prévu d’être confronté à ça – vieille part poussiéreuse de l’arbre généalogique des Fleming qui remontait peu à peu à la surface ; les Fleming et leurs vices, leur intense façon d’aimer, d’être, de se dévier de la voie prévue par leurs parents. Shae ne faisait pas exception, Moses non plus et visiblement, leur cousine dont il ne se souvenait plus du nom n’était qu’à peine différente d’eux : ce collier était comme une réminiscence d’un passé bien lointain, une parcelle d’image conservée dans son esprit, son enfance, ou alors quelques années plus tard encore. Ces songes éparses lui échappaient depuis bien longtemps déjà, annihilés par tout ce que les Détraqueurs d’Azkaban lui avaient pris : il était déjà difficile, en temps normal, d’imaginer quels bons sentiments, bons souvenirs, pouvaient animer un Mangemort, mais après Azkaban, c’était encore plus difficile. Levant le nez de ses papiers, Moses resta un instant accroché aux paroles du sorcier – oui, il avait fait un pas de trop dans ses déductions : il se souvenait bien de la mort étrange qui avait frappé sa cousine, partie d’existence dont personne ne parlait ; l’enterrement avait été plutôt intimiste, peu de gens avaient été là. Puis finalement, un sourire obséquieux passa sur ses lèvres, avant qu’il n’arque un sourcil. « Ai-je vraiment dit qu’elle était morte ? » Il fit mine de ne pas s’en souvenir, avant de se lever, enfonçant ses mains dans ses poches – ce type n’était pas assez idiot pour l’attaquer ici-même, quand bien même Moses tournait inlassablement autour du pot – certes, il mentait, certes ça crevait les yeux à présent. Il plissa le regard, à quelques pas du sorcier, c’était bien la première fois qu’il lui portait tant d’attention. « Pourquoi est-ce que vous voulez subitement renouer avec votre maman ? Vous n’avez rien de mieux à faire en temps de guerre ? » Si ces recherches étaient commanditées pour l’argent, pour la cupidité ou le conscient besoin de faire descendre la famille Fleming de son piédestal, autant qu’il le dise dès à présent, quitte à déclarer une guerre ouverte qu’il perdrait d’avance, cet Aleksandar sorti de nulle part. Celui-ci semblait avoir encore besoin à… bien trente ans passés, de rendre des comptes à son paternel, une part secrète et impie de la vie de sa cousine que Moses ne préférait pas explorer, et ne surtout pas mêler à ce qui restait de sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses   (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses Icon_minitimeVen 31 Mai - 19:26

    Aleksandar ne réfléchissait pas toujours avant de parler, et il lui arrivait de commettre des erreurs, bien qu'avec le temps, ce genre de petit défaut là semble s'être résorber, quasiment totalement, même. L'erreur était humaine, et les langues fourchaient parfois bien plus qu'on ne le pensait, et encore bien plus qu'on ne le voulait. Dans certains cas, il s'agissait d'un mot employé à la place d'un autre, car similaire dans l'orthographe, à quelques petites choses près. Parfois, on faisait des mix, on expérimentait de nouvelles combinaisons, sans vraiment trop le vouloir. D'autres fois, on disait simplement ce que l'on pensait, alors que, depuis le début, ou presque, on faisait pourtant tout pour jouer l'hypocrisie, l'ignorance, le mensonge et les fausses prétentions. Aleksandar avait décidé de faire bien plus attention à ce genre de détails avec le temps, et surtout depuis quelques semaines, il fallait bien le reconnaître. Il n'était pas assoiffé et avide au point de sauter, comme un morfale, sur la moindre info' susceptible de l'aider, parce qu'il n'était tout de même pas désespéré à ce point. Mais il faisait attention, ça, oui. Il ne manqua donc pas de signaler à son interlocuteur ce qu'il venait de relever, mais ce dernier préféra feindre n'avoir absolument rien dit de pareil, ou plutôt, il feignait de n'être pas bien sûr d'avoir exactement dit ça. Ce qui revenait, au final, à la même chose, au même point d'arrivée, plus ou moins. Sans doute Moses ne tentait-il pas exactement de se foutre de la gueule de Xandar, mais cela ne changeait absolument rien au fait que son attitude ne plaise que trop peu au jeune homme. Xandar ne prit cependant pas la peine d'affirmer ce qu'il avançait, parce que Moses savait parfaitement ce qu'il avait dit, et que cela tenait plus de la formule rhétorique que du réel étonnement. Inutile, donc, d'entrer dans son jeu, en se croyant forcément obligé de lui prouver la véracité de ce qu'il avançait personnellement. Que Moses veuille jouer au jeu du plus con, ça le regardait. Xandar refusait simplement d'entrer dans la danse, estimant qu'il n'aurait rien à y gagner, et que Moses se découragerait de lui-même, concernant ce fameux petit jeu. Cependant, Aleksandar ne resta pas silencieux face à la petite provocation lancée par son interlocuteur. « Ça ne vous regarde pas réellement, je pense. Mais autant vous laisser seul challenger dans le rôle du menteur et du dissimulateur ... Avant de renouer avec ma mère, il faudrait déjà qu'un lien de plus de quelques jours existe entre nous. J'ai toujours cru que j'étais un enfant naturel, légitime, il s'avère que non. Je suis un bâtard, et je voudrais comprendre pourquoi elle m'a abandonné aux griffes de mon père biologique, pourquoi elle m'a laissé être élevé par un homme répugnant de monstruosité. Je pourrais tout aussi bien me contenter du fait qu'on m'a mentit toute ma vie, et décider de foncer tête la première dans l'auto-destruction et la destruction de tout ce qui m'entoure, mais j'aimerais au moins comprendre, histoire de ne pas ... tout foutre en l'air pour rien. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses   (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses Icon_minitimeJeu 6 Juin - 16:49

and reasons just live to survive
aleksandar n. skarpsvärd & moses fleming
« Over and over it calls to your soul
Say it isn't so. Emptiness surrounds you
No one can help if the angels refuse to come near »

------------❖------------❖------------

Les histoires de famille avaient souvent eu raison de la patience de Moses, plus efficacement que n’importe quoi d’autre : il se souvenait comme si c’était hier des trop nombreux repas de famille passés dans la tension, parce que quelque chose ne plaisait pas à un tel ou à un autre tel. Azkaban l’avait presque protégé de toutes ces tares d’existence pendant dix-sept longues années, et la guerre avaient fait taire ces préoccupations de bien des esprits – l’avait-il espérer du moins, et la visite qu’on lui rendait ce soir était loin d’être tout à fait plaisante. Forcément, comme un lion protégeant le reste de sa meute, Moses restait intouchable, impossible à fracturer dans l’assurance qu’il se dépeignait : Poudlard représentait un carcan confortable, au fond duquel, là, assis à son bureau, il était en sécurité quant à n’importe quel visiteur se pointant devant lui pour lui demander des comptes. Et le dénommé Aleksandar devait le savoir, à moins qu’il ne penche inlassablement dans la volonté de puiser plus profondément encore dans la patience qu’était la sienne : s’imposait alors entre eux une lutte de paroles, de silences lourds de sens, de secrets profondément cachés. Au fond, avouer qu’il ne savait rien n’aurait pas été un mensonge, mais tout possesseur d’un bien des Fleming était soit un menteur qui méritait la mort, soit un lourd secret qu’il valait mieux ne pas déterrer. Et l’histoire de ce type semblait excessivement désespérée, si bien que Moses feignit une expression de pitié, pour une fraction de seconde à peine, avant de reprendre son sérieux, cette expression fermée qui ne laisserait rien passer du peu de connaissance qu’il avait sur les lointains branchages de l’arbre généalogique des Fleming. « Eh bien, on dirait que quelqu’un traîne de lourds traumatismes d’enfance. » La dérision dans la voix du Mangemort parlait pour lui, de manière toute aussi efficace que le vague sourire qui le trahit, avant qu’il ne détourne le regard. « Une question, juste en passant. Je crois avoir compris que vous venez de menacer ma famille tout en supposant que ce soit celle qui vous intéresse, juste parce que votre femme a eu la brillante idée de chercher un nom aussi commun que Fleming, à l’aveuglette, pour l’amusement ? » Un sourire dénué de toute sympathie passa sur les lèvres frémissantes du sorcier, les Fleming étaient une famille bien trop puissante pour que quiconque comme lui ne souhaite réellement s’y frotter. Il finit cependant par hausser les épaules, adoptant une petite partie de sincérité. « La seule Fleming qui m’est rattachée a changé de nom depuis longtemps. Et ne peut mathématiquement pas être la personne que vous recherchez. Il vous faudrait sûrement des bases de recherche plus fiables qu’un vieux médaillon facilement faussé par n’importe quel sortilège existant, pour attendre quoique ce soit de votre visite ici. » Et c’était ainsi qu’il tenait à mettre fin à ce débat sans intérêt, yeux dans les yeux, dans une bataille silencieuse : il avait beau être un bon menteur en temps normal, c’était malgré tout une part d’honnêteté excessive qu’il venait de vendre à son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses   (2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

(2.2) ❝ Most men would rather deny a hard truth than face them ❞ ♆ Moses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Sujet de composition
» mariés en face de l'église
» pb commande tkb
» Staction MOTU
» Athelbrose mask
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: Deuxième saison :: sujets abandonnés
-
Sauter vers: