AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 why so serious ? (william)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : stoneheart.
≡ hiboux envoyés : 182
≡ date d'arrivée : 27/12/2015
≡ tes points : 485 points.
≡ ta disponibilité rp : disponible 3/5.
≡ ton avatar : lindsey morgan
≡ tes crédits : merenwen

≡ âge du perso : dix-sept ans
≡ amoureusement : célibataire désabusée, un cage thoracique gelée et un cœur écorché, les sentiments elle ne veut plus en entendre parler
≡ statut de sang : pureté fière et violente.
≡ sa maison : délicieuse couleuvre jusqu'au bout des ongles.
≡ niveau d'études : septième et dernière année, Merlin soit loué.
≡ sa baguette : bois de houx, vingt-quatre centimètres, ventricule de dragon, une baguette volontaire, qui réagit au moindre mouvement, au moindre désir de la jeune femme. Elle semble particulièrement performante lorsque sa maîtresse use de la magie noire qu'elle commence tout juste à apprendre.
≡ son patronus : autrefois protégée des Détraqueurs par un paon, elle n'est même plus capable de produire un nuage de fumée argenté.
≡ son amortencia : Sa haine du loup lui rend très doux le parfum si particulier de l'aconit, la jolie fleur communément appelée le tue-loup pourtant tout aussi dangereuse pour l'homme que pour la bête. Le thé à la menthe lui, possède une place spéciale dans son cœur, en ce qu'il représente ses origines. Et, parce que le front de mer l'a toujours fascinée, l'odeur salée de l'océan viendrait se mélanger aux précédents parfums pour créer le filtre d'amour parfait.
MessageSujet: why so serious ? (william)   Mer 3 Fév - 15:47

Appuyée contre la balustrade, ses boucles brunes détachées voletant autour de son visage de poupée, la jeune femme observait les cieux sans vraiment les voir. Si ses yeux chocolats suivaient les étoiles, son esprit lui était ailleurs. Après le dîner dans la Grande Salle ses pas l'avaient menée en haut de la tour d'astronomie sans qu'elle n'y pense, peut-être guidés par une envie inconsciente d'observer les astres. Ou peut-être poussés par une envie de solitude. Elle s'était rendue compte qu'elle s'éloignait considérablement de sa salle commune, elle située à l'un des niveaux les plus bas du château, mais elle s'était laissée faire. Elle avait pu admirer la lune dans toute sa splendeur, une demi croissant. Elle n’était pas aussi sensibles à ses cycles que d’autres. Mais son goût pour la viande rouge et saignante se faisait plus poussé, ses colères plus noires également. Elle ne l’avait jamais avoué à personne pourtant, pas même son thérapeute. Elle s’était contentée de faire croire à ceux qui savaient que les seules conséquences de son accident, les seules marques qu’elle en gardaient étaient purement physique. Alyssa ferma les yeux un instant, choisissant paradoxalement ce moment pour se reconnecter avec la réalité. L'air frais lui arracha un petit sourire. Ça semblait la réveiller de sa rêverie, de son apitoiement sur elle-même. Elle avait beaucoup mieux à faire. Si ses calculs étaient justes, une certaine personne devrait bientôt être libérée de sa colle. Une heure de retenue peu ordinaire, qui n’avait rien avoir avec celle qu’elle-même avait du vivre en compagnie d’un certain Yaxley. Non l’élève qui allait bientôt se voir libéré aurait probablement tout donné pour avoir quelque chose d’aussi agréable qu’une simple opération de nettoyage. Pour lui, pour sa faute, pour le peu de circonstances atténuantes, pour le statut supérieur au sien de sa victime, la punition serait certainement beaucoup plus…douloureuse. Tout du moins l'espérait-elle. Un sourire mauvais étira ses lippes et elle regretta qu’il ne fusse pas la pour le voir, pour constater son absolu manque de remords.

Elle se désolait déjà qu’il ne sache pas, du moins pas avec certitude, qu’elle était responsable de sa punition. Qu’elle l’avait dénoncé. L’idée avait germé dans son esprit après que William l’ai plaquée contre un mur. Même en rêve, Alyssa n’aurait pu laisser une chose pareille impunie. Elle avait un certain sens de la justice. Du moins considérait-elle le devoir de vengeance comme juste. Elle l’avait laissé filé, non s’être assurée d’avoir le dernier mot. Mais elle n’était pas allée en cours non, elle s’était plutôt rendue à l’infirmerie non s’être d’abord auto violentée. Un petit coup sur la côte, ni vu ni connu. Un bleu assuré et des yeux larmoyants elle avait raconté son histoire à l’infirmière puis au premier mangemort qu’elle avait croisé. Le reste, elle n’avait pu faire que le deviner. Elle savait néanmoins de source sûre que l’on s’occupait de William en ce moment même. Elle l’avait dénoncé tout en sachant pertinemment à quel point les punitions pouvaient être dures sous le règne des Carrow. Et déjà elle se demandait dans quel état elle allait le retrouver. Ça pouvait paraître excessif comme réaction, mais Alyssa ne pardonnait pas facilement les agressions sur sa personne. Et après tout, elle n’avait fait qu’exagérer un tout petit peu. Il avait véritablement posé la main sur elle et ce fait à lui seul était contraire au règlement. Un dernier coup d’œil vers l’astre aux reflets argentés et elle quitta les lieux. Elle avait une victime à retrouver, un peu de jubilation à faire. Elle aurait presque pu courir jusqu’au quatrième étage, tant elle était excitée de pouvoir de délecter de sa victoire sur le Lockwood. Autumn n’était probablement pas encore au courant de la chose et elle aurait le temps de s’en occuper plus tard. Elle aurait le temps de songer à une histoire à lui raconter pour se débarrasser de sa responsabilité plus tard. Bien sûr si on en venait à la parole de William contre celle d’Alyssa, la Serpentard savait bien qu’il gagnerait devant sa jumelle. C’était ça la famille. Cependant ce que William, gentil et soit-disant honnête petit aiglon qu’il était, ne pourrait pas faire c’était prétendre ne pas avoir lancé les hostilités lui-même et ne pas l’avoir touchée. Ils avaient même eu des témoins. Elle s’humecta les lèvres en arrivant dans non loin de sa destination. Elle ne pouvait pas l’attendre devant la salle, elle ne souhaitait pas tellement être vue par les mangemorts, aussi elle l’attendit à un coin du couloir, adossée au mur. Fort heureusement pour elle, elle n’eut pas attendre bien longtemps avant que des bruits de pas ne se fassent entendre. « Lockwood quelle bonne surprise. » Elle lui offrit un sourire rayonnant. « Il paraît qu’on t’as appris une bonne leçon aujourd’hui ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

why so serious ? (william)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Emma de Normandie de Stéphane William Gondoin
» From William the conqueror to Queen Victoria.
» Lame de cutter dans une conserve William Saurin : demande d'une expertise
» William-Frédérick Cody, dit « Buffalo Bill ».
» Fiche personnelle - William Kaplan // Wiccan
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
HOGWARTS AND SURROUNDINGS
 :: Hogwarts :: the fourth floor
-
Sauter vers: