AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sunday Morning.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : pépito
≡ hiboux envoyés : 83
≡ date d'arrivée : 01/01/2016
≡ tes points : 145 points.
≡ ta disponibilité rp : dispo
≡ ton avatar : Antonia Thomas
≡ tes crédits : tumblr (gifs) Schizophrenic (avatar)

≡ âge du perso : vingt ans. Encore un bébé aux yeux de ses parents. C'est peut-être un peu vrai, même si les temps actuels la poussent à grandir plus vite que ce qu'elle n'aurait voulu.
≡ amoureusement : célibataire. Elle se soucie déjà assez de ceux qu'elle aime. Il manquerait plus qu'on rajoute un mec tiens.
≡ son emploi : poursuiveur des Faucons de Falmouth
≡ statut de sang : sang mêlé. Son père est sang-mêlé. Sa mère est vélane.
≡ sa maison : poufsouffle. La meilleure maison ! Juste à côté des cuisines !
≡ niveau d'études : études terminées avec succès même si on aurait pu croire que le quidditch aurait pu nuire à ses études.
≡ sa baguette : crin de licorne enveloppé de bois de pin. Elle est parfaite pour les sortilèges.
≡ son patronus : une loutre qui flotte avec grâce. Elle la fait souvent apparaître pour se concentrer sur elle et ne penser à rien d'autre.
≡ son amortencia : Une odeur de terre mouillée, la même qu'on peut sentir sur le terrain le matin à l'entrainement. La vanille, comme ses bougies parfumées préférées qui inondent son appartement, et puis une autre odeur encore, mais elle n'arrive pas à la reconnaître. Pourtant, elle est sûre de l'avoir déjà sentie quelque part.
MessageSujet: Sunday Morning.   Sam 30 Jan - 22:52


Sunday morning
Lincoln & Alexander

✻✻✻ Le dimanche matin avait toujours eu un certain goût de farniente dans l’appartement de Lincoln et Mary. Avant la guerre, les deux jeunes femmes passaient leurs vendredis et samedis soirs à sortir jusque pas d’heure. Et, si elles n’avaient pas à aller manger chez les parents de l’une ou l’autre le dimanche midi, elles se levaient tard, déjeunaient, et retournaient au lit ou sur le canapé pour lézarder toute la journée. Alors le dimanche, c’était bougies, chocolats chauds, dessins animés sur la télévision de Mary, et papotages. Le dimanche, c’était un peu le seul jour qui n’avait pas vraiment changé depuis la guerre en fait. Parce que si toute la semaine était chamboulée par le fait de se cacher, le dimanche, les deux filles retrouvaient leurs habitudes d’avant-guerre. D’ailleurs, quand Lincoln ouvrit les yeux, le soleil était déjà bien levé. Elles ne passaient plus leurs soirées à sortir un peu partout maintenant, mais ça ne les empêchait pas de s’amuser quand même à la maison. La veille, c’était une toute autre occupation qui les avait gardées occupées toute la soirée. En effet, un nouveau colocataire était arrivé. Alexander était un peu plus vieux que les filles. Elles ne l’avaient jamais vraiment fréquenté à l’école. Elles n’avaient jamais été vraiment proches de lui non plus. Pourtant, aujourd’hui, il se faisait appeler Seth Bourgeois, du nom de jeune fille de la mère de Lincoln. Et il vivait avec elles. C’est fou comme la guerre pouvait faire faire des choses vraiment bizarres aux gens. Jamais les filles n’avaient pensé vivre avec un garçon dont elles ne connaissaient finalement pas grand-chose. Jamais Lincoln n’aurait pensé non plus faire passer un mec pour son cousin français, alors que celui-ci était aussi anglais qu’elle. La jeune femme s’étira longuement dans son lit, se demandant si elle allait se lever maintenant ou si elle allait rester flâner un peu au lit encore. Mais elle eut un frisson, et se redressa pour sortir du lit. Un bon chocolat chaud, et pourquoi pas un croissant ou deux aussi. Elle pourrait toujours retourner se coucher après de toute façon. Elle ignora tout ce qu’elle avait laissé au pied de son lit la veille en allant se coucher : chaussons, pantalon de pyjama. Elle attrapa cependant un pull extra large aux couleurs de son équipe et l’enfila au-dessus de ses sous-vêtements pour se diriger dans la cuisine. D’un coup de baguette, le petit-déjeuner était servi sur la table basse du salon. La fraîcheur de la pièce lui donna un nouveau frisson, et la jeune femme attrapa la couverture alors qu’elle croquait dans un croissant pour s’assoir confortablement sur le canapé. « Oh ! » Une expression de surprise sortit de la bouche de la jeune femme alors qu’elle regardait sous elle. Alexander était encore allongé. Elle l’avait complètement oublié celui-là ! Lincoln éclata de rire alors et se redressa alors que le jeune homme s’asseyait encore dans la brume du matin. « Excuse-moi, j’avais oublié que tu étais là … Croissants ? » Un autre coup de baguette et d’autres croissants apparurent dans l’assiette pourtant déjà pleine. Une autre tasse fit son apparition face à lui. Elle l’observa un moment alors qu’elle mangeait. « Tu as bien dormi ? » lui demanda-t-elle, regardant le canapé. Il était très confortable, mais passer une nuit dedans, ni elle ni Mary avaient essayé. « On termine de bouger nos affaires aujourd’hui et tu pourras t’installer dans la chambre de Mary. Tu seras bien mieux … » lui dit-elle en lui offrant un sourire doux. Le pauvre,  un réveil comme celui-là, elle s’en serait bien passé si c’était elle.
© WILD HUNGER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Sunday Morning.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Bloody Sunday de Paul Greengrass (2002)
» Dupe Morning Rose 557 Chanel ?
» Royal Assets
» Glitter & Ice
» Un début de collection
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
LONDON BRIDGE IS FALLING DOWN
 :: london city
-
Sauter vers: