AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Picture of You (Adonis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ hiboux envoyés : 23
≡ date d'arrivée : 08/01/2016
≡ tes points : 15 points.
≡ ta disponibilité rp : Disponible
≡ ton avatar : Zoella Sugg
≡ tes crédits : Kaiji

≡ âge du perso : Dix-Sept Ans
≡ amoureusement : Célibataire
≡ statut de sang : Sang-Pur
≡ sa maison : Gryffondor
≡ niveau d'études : Septième année
≡ sa baguette : Bois de Charme, Crin de licorne, vingt-trois centimètres, souple et excellente pour les enchantements
≡ son patronus : Un caméléon
MessageSujet: Picture of You (Adonis)   Dim 10 Jan - 14:25

Picture of You × ft. Artemis & Adonis
Bien que prévenue cet été par mon frère, je n'avais pas vraiment imaginé les changements aussi importants qu'ils étaient pour notre dernière année. Le pire c'était les Carrow. Le frère et la sœur n'hésitaient pas à punir gravement tout désobéissement aux nouvelles règles. J'étais déjà plusieurs fois rentrée avec des douleurs à des endroits que je ne soupçonnais pas même d'existence, un peu comme quand on fait du sport qu'on a pas pratiqué depuis longtemps voyez ? J'en venais presque à regretter le professeur Rogue, que je ne portais pourtant pas vraiment dans mon cœur. Celui-ci, maintenant directeur avait complètement disparu. Même aux repas, il était rarement la. Les retenues dans son placard me manquaient beaucoup en vérité. Mais si c'était le prix à payer pour aider les nés moldus et autres sorciers qui n'avaient que faire de leur sang-pur, je le payerai. Et puis, soyons honnêtes. Chat était pire que les Carrow, vous n'avez pas idée.

C'est d'ailleurs celui-ci qui me réveilla. Habituellement, il dormait toute la nuit, mais il devait aussi être dérangé par ce trop plein de changements dans l'école. Je craignais un jour de le retrouver pendu en guise de punition, et même si j'en avais pas l'air, je l'aimais ce gros truc poilu, moche et ... bah gros. Un faux mouvement dans mon sommeil avait du lui déplaire, et en vengeance, ce sauvage félin m'avait sauté sur le visage. Gardant pour moi un grognement histoire de ne pas réveiller mes camarades, je lui lançais un regard noir, suivit d'un coup de pied quand j'ai eu l'impression qu'il allait rire pour se foutre de moi. J'aurai bien aimé qu'il emmerde une autre, au hasard cette saleté d'Athénaïs Rowle, maudite Serpentard. Oui parce que selon moi, elle n'avait rien à faire dans les hautes tours, elle aurait été bien mieux à croupir au fond d'un cachot. Repoussant les lourdes couvertures, je savais que je ne trouverai pas le sommeil de sitôt. Chat se recouchait, l'air heureux d'avoir maintenant toute la place pour lui. Saleté de truc à poils.

Je suis descendue dans la salle commune. C'était encore plus ou moins le seul endroit ou on accepté le désordre et le rire dans les élèves. Je faisais cependant assez attention d'avec qui et de quoi je riais. Des taupes, y'en avait partout, et je ne visais personne dont le prénom commençait par Athé- et finissait par -naïs, au hasard. Et la miracle, mon rêve s'était réalisé. un peu d'amusement dans ce monde sauvage et brutal. Je ne savais pas quand il était rentré, ni même pourquoi il avait préféré un sofa dans la salle commune à son propre lit, mais mon frère était étendu de tout son long, image horrible. On pouvait presque penser que la bave allait s'échapper de sa bouche entre-ouverte. Sur la table, je trouvais l'objet du délit. Ce fameux appareil qu'il gardait toujours avec lui. Je trouvais étonnant qu'on ne lui ait pas confisqué d'ailleurs, vu le nombre de photos qu'il prenait sans demander aux gens. J'allais lui donner une bonne leçon. C'était de mon devoir de sœur.

Approchant à pas de velours de l'objet, je le saisis et, bien que peu habituée, j'arrivais à prendre une photo compromettante de cette position digne de tout, sauf d'un prince charmant. J'en avais juste oublié le détail qui tue : son truc faisait un bruit qui réveillerait un mort. Enfin ça a suffit à le faire remuer lui. Je le connaissais, je savais qu'il allait se réveiller sous peu, j'allais donc derrière un autre sofa, hors de portée de ce mortel. Déesse que j'étais, j'arriverai sans aucun mal à lui échapper.  Je suis certaine que les prétendantes du grand Adonis Kepingski seraient ravies d'avoir cette photo à leur collection ... J'allais de toutes manières prendre très cher, donc autant le taquiner un peu plus tant que j'étais en position de force. La photo a d'ailleurs profité de cet instant pour faire son apparition. J'y jetais un œil. Je cadrais très mal, mais l'essentiel y était ... mon frère dans cette position de faiblesse des plus ... charmantes.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : Iris (Caro)
≡ hiboux envoyés : 173
≡ date d'arrivée : 22/12/2015
≡ tes points : 35 points.
≡ ta disponibilité rp : libre
≡ ton avatar : Mathias Lauridsen
≡ tes crédits : addicted tragedy (avatar)

≡ âge du perso : dix-sept ans
≡ amoureusement : célibataire
≡ statut de sang : sang pur
≡ sa maison : Gryffondor
≡ niveau d'études : septième année
≡ son patronus : un flamand rose
≡ son amortencia : l'odeur du bois franchement travaillé donnant naissance à un nouveau balai.
MessageSujet: Re: Picture of You (Adonis)   Mer 13 Jan - 16:01

Bien qu'épuisé par une nouvelle journée de cours et un entraînement de Quidditch plus que physique en compagnie de son meilleur ami et de l'équipe que celui-ci avait formé en début d'année pour Gryffondor, Adonis s'était résigné à retourner en salle commune afin de procéder à l'exécution de son devoir d'étude des moldus. La Carrow ne savait sans doute même pas lire, mais apparemment, elle prenait comme son devoir premier d'être la plus pénible à supporter pour les élèves, et leur donnait ainsi régulièrement des devoirs longs et inintéressants. Pourquoi ne pouvaient-ils pas simplement vivre dans l'ignorance des vices et coutumes de ces étranges créatures qu'étaient les moldus ? Après être repassé par son dortoir pour ranger son balai et ses affaires de Quidditch, Adonis se contraignait donc à se saisir d'un rouleau de parchemin, d'une plume et d'un pot d'encre. Il avait déjà vu des nés moldus utiliser des plumes étranges qui ne nécessitaient pas d'être plongées dans l'encre tous les deux mots, mais il avait l'intuition que ce n'était pas ce dont la Carrow voulait qu'il parle dans son devoir sur les inventions moldus et les tords qu'elles causaient à leur société. Tandis que beaucoup de ses camarades s'affalaient dans leurs lits, prêts pour une bonne nuit de sommeil, Adonis redescendit donc dans la salle commune de Gryffondor, inhabituellement vide. Au moins, il serait tranquille pour faire son devoir, comme si cela était un point positif, alors qu'il bénirait la première personne qui viendrait lui offrir un divertissement. Malheureusement pour lui, personne de ce genre n'était venu, et il avait dû enfin s'y mettre, après une bonne demi heure de soufflements agacés, blasés, et énervés. Il commença par noter son titre, avant de le souligner. Il savait que la Carrow attendait de lui qu'il récite tout ce qu'elle leur avait dit sur l'inutilité des inventions que les moldus avaient créés dans le but d'échapper à leur condition naturelle d'esclaves des sorciers, mais il était incapable de s'en souvenir, car durant ce cours là, une limace s'était introduite dans la classe, se promenant entre les tables, captivant complètement Adonis. Il avait au moins quinze photos là-dessus. Le Gryffondor aurait volontiers demandé à sa jumelle de l'aider, après tout, Artemis connaissait bien plus de choses que lui sur les moldus, étant amie avec certains, mais il ne voulait en aucun cas l'encourager dans cette voie dans laquelle elle avait tendance à aller. Il se souvenait bien des derniers mots que sa mère lui avait dit, avant que les jumeaux ne retournent à Poudlard : "Fais attention à ta soeur, Adonis, si elle se rapproche trop des nés moldus ou fait trop d'écarts de conduite, va en parler aux Carrow, invente n'importe quoi mais sort là de ce mauvais pas." Mais avant d'aller faire torturer et renvoyer les amis de sa soeur, ou de la faire passer pour une malade mentale, Adonis préférait attendre de voir l'évolution des événements à Poudlard. Il nota finalement quelques mots, expliquant que les moldus travaillaient à créer des maladies mortelles à partir de leurs inventions ékeltroniks, puis il reposa sa plume sur la table, épuisé par l'effort. Se laissant tomber dans les profondeurs moelleuses du canapé sur lequel il s'était échoué, son regard vagabonda instinctivement vers les flammes qui dansaient dans la cheminée, l'hypnotisant tandis que la chaleur venait engourdir ses membres. Fermant peu à peu les yeux sans s'en rendre compte, il finit par s'endormir, tombant de tout son long sur le canapé.

"CLICK" Fronçant les sourcils, Adonis marmonna quelques mots inaudibles avant de rouler dans son lit afin de s'offrir une position plus confortable. Mais au lieu de rencontrer les couvertures chaudes de son lit, c'était l'accoudoir trop dur du canapé que ses pieds rencontrèrent. Etouffant un juron, Adonis ouvrit les yeux, pour voir le décor de la salle commune autour de lui, et non pas celui de son dortoir. Et les pas qu'il avait entendu quelques secondes n'étaient pas ceux de ses camarades de classe mais de.. Qui, au juste ? Il parcourut la salle du regard, cherchant le moindre indice qui pourrait lui permettre d'identifier celui qui s'était trouvé là juste avant. Il s'était pris à penser que cela pourrait être simplement un elfe de maison venu débarrasser la salle commune pendant le sommeil des élèves et qui s'était donné pour mission de disparaître avant de l'importuner par son horrible présence, mais son regard tomba alors sur la table, où son sang se glaça. Son appareil photo, merveilleuse prouesse magique, son acolyte de toujours, avait disparu de la table où il l'avait posé avant de s'endormir. « Je suis certaine que les prétendantes du grand Adonis Kepingski seraient ravies d'avoir cette photo à leur collection.. » Sursautant, Adonis fut toutefois soulagé d'entendre la voix familière de sa soeur, apparemment en possession du précieux appareil, avec lequel elle s'était amusé à le prendre en photo durant son sommeil, d'après ses dires. Il doutait fort d'être très séduisant pendant qu'il dormait, et il n'était même pas sûr de vouloir voir à quoi ressemblait ladite photo. Connaissant sa soeur, il avait des raisons de penser que la photo serait sans doute peu professionnelle, mais elle avait sans doute de quoi le faire chanter pour le reste de leurs vies. « Et moi je suis certain que la petite Artemis Kepingski n'a pas envie de finir à l'infirmerie. » Il se releva alors du canapé, prêt à se battre pour récupérer l'appareil et sa production. Toutefois, il lui fallait être prudent, et éviter à tout prix d'abimer l'appareil, même si cela voulait dire que Artemis pouvait garder la photo. Il localisa rapidement la brune derrière un canapé, et réfléchit à la meilleure technique à adopter. Se maudissant d'avoir oublié sa baguette magique dans son dortoir, il se rassurait cependant en se disant que c'en était sûrement de même pour la demoiselle, connue pour ses oublies fréquents. Et puis, en tant qu'homme sportif, il avait beaucoup plus de force qu'elle, ce qui était un grand avantage s'il parvenait à l'attraper. Mais elle, elle avait en main son appareil photo, et même si elle connaissait sa valeur pour Adonis, ils n'étaient pas à l'abri d'un accident. Il avança donc lentement vers le canapé derrière lequel elle s'était réfugiée, se baissant pour qu'elle ne puisse pas deviner ses déplacements. Puis, il surgit d'un coup face à elle, tendant la main pour tenter de récupérer son appareil photo, sa priorité pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Picture of You (Adonis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» MAC x Rocky Horror Picture Show Collection (Automne 2014)
» Type 42 Class destroyer
» Zeebrugge naval base : news
» a961 zinnia
» Ouverture du nouveau port de Zeebrugge en juillet 1985
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
HOGWARTS AND SURROUNDINGS
 :: Hogwarts :: the seventh floor :: gryffindor common room
-
Sauter vers: