AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 wander in the dark. (caïn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : croco (noémie).
≡ hiboux envoyés : 172
≡ date d'arrivée : 30/12/2015
≡ tes points : 95 points.
≡ ta disponibilité rp : 4/4 pris.
≡ ton avatar : jack o'connell.
≡ tes crédits : shiya.

≡ âge du perso : trente ans.
≡ amoureusement : célibataire.
≡ son emploi : tireur d'élite dans la brigade de police magique.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : serpentard.
≡ niveau d'études : cursus terminé.
≡ sa baguette : bois de frêne, ventricule de dragon, trente quatre centimètres et deux millimètres, très rigide.
≡ son patronus : un fennec.
MessageSujet: wander in the dark. (caïn)   Jeu 7 Jan - 22:37

Un craquement sonore accompagne sa chute alors qu’Abraham reprend pied sur le sol londonien. Transplanage réussi. Un sourire satisfait vient prendre place sur ses lèvres, comme chaque fois qu’il se trouve en mesure de faire cette constatation. Lui à qui on avait dit qu’il n’y arriverait jamais, qu’il n’obtiendrait jamais son permis de transplanage. Ce premier essai avait été un échec, mais il avait réussi avec brio le second. Comme quoi, il avait eu raison de siffler entre ses dents serrés, que le moniteur n’était qu’un imbécile qui ne voulait pas lui donner sa chance. Son sourire disparait pourtant bien vite de son visage alors que son regard se pose sur le pub face à lui. La devanture est exactement comme la lui a décrit Avalon. L’enseigne présente une tête d’hippogriffe entourée de choppes de whisky pur-feu, mais celui-ci ne présente pas la majesté des hippogriffes qu’Abraham a déjà vu voler au-dessus de la forêt interdite à Poudlard. Il ne revêt qu’un air morne, lugubre. Mort. Un frisson de dégout lui parcourt l’échine alors qu’il constate que ces salauds de mangemorts n’auraient pas pu mieux choisir pour établir un quartier général intermédiaire. Pas le principal, mais tout de même quelque chose d’important, d’après la jeune femme. Et dire que l’ancien gouvernement n’a rien fait pour déloger le propriétaire de ce pub qui devait présenter des caractéristiques d’extrémiste. A croire que tous ces incapables ont cherché à provoquer la montée de pouvoir du Lord, à lui faciliter la vie en laissant de nombreux commerces mangemorts en place. Abraham sert les poings, ses jointures devenant un peu plus blanches à mesure que ses ongles pénètrent les paumes de ses mains. Sa façon à lui de témoigner son énervement face à quelque chose qui l’ulcère, une habitude qu’il a prise dès Poudlard, alors que ses amis s’en donnaient à cœur joie pour martyriser des nés moldus innocents ainsi que certains sangs mêlés passant par là durant leurs mauvais jours. Une bande d’imbéciles, rien de plus, à qui le trentenaire n’avait jamais pris la peine de dire quoi que ce soit, ne se sentant pas responsable de leurs agissements. Il ne faisait que son devoir, restant avec des sangs purs de bonne famille pour ne pas attirer l’attention sur lui. Pour que personne ne mette le doigt sur sa différence : le fait qu’il apprécie les sorciers impurs, ceux que sa famille lui a appris à mépriser. Une façon de penser qu’il n’a toujours pas perdu, à présent qu’il travaille aux côtés de tireurs d’élite, portant presque tous la marque sur leurs avant-bras. La même marque qui est un jour apparue devant lui alors qu’il se présentait face à l’épouvantard en cours de défense contre les forces du mal, lors de sa troisième année d’études dans l’école de sorcellerie, provoquant la stupeur de ses amis partageant sa pureté de sang. Il avait alors eu du mal à les convaincre de se taire et de garder tout cela pour eux, de peur que ses parents ne l’apprennent. A vrai dire, il avait toujours gardé la même technique pour dissimuler ses idéaux, une méthode qu’il emploie toujours aujourd’hui avec son groupe de collègues. Il laisse échapper un léger soupir alors qu’il rabat le capuchon de sa cape de sorcier au-dessus de sa tête pour se présenter auprès de la porte, sortant enfin de la zone d’ombre dans laquelle il est plongé depuis un moment à présent. Une attitude que toutes les personnes passant la porte ont adoptée, comme si une coutume implique que les personnes entrant à l’intérieur, avaient l’obligation de revêtir leur capuchon. Aussi Abraham préfère-t-il faire de même, afin de ne pas se faire remarquer. Une clochette se met à tinter alors qu’il pousse finalement le battant en bois, et de nombreux visages se tournent vers lui. Cependant, il est méconnaissable, ainsi dissimulé sous le pan de tissu. Et tout le monde semble trouver ça normal, puisqu’un à un, les regards se détournent et les conversations continuent. Personne ne semble avoir remarqué qu’il n’est pas des leurs. Et puis même, tout le monde pense qu’il est un mangemort en devenir, il suffirait qu’il donne le nom de l’un de ses amis mangemorts pour que celui-ci affirme qu’il n’est pas réellement un intrus. Aussi son cœur commence à battre un peu moins fort, l’adrénaline retombant doucement alors qu’il chercher une table du regard. Ses yeux finissent par se poser pour une table ronde, petit format, dans le coin gauche, tout au fond du pub. Deux chaises sont simplement glissées autour de la table, face à face. L’une d’elle est très exactement située dans l’angle. L’endroit idéal pour se positionner et pouvoir épouser d’un simple regard, l’ensemble de la pièce. En quelques enjambées, il rejoint le fond de la pièce et cette table ayant attisé son intérêt. Il se glisse derrière la chaise, retire son capuchon et aussitôt, un serveur s’empresse de le rejoindre. « Monsieur, vous désirez ? » demande le jeune homme au visage juvénile. Sûrement l’un des leurs. Sans aucun doute même. Cela se voit à son visage mauvais. « Un whisky pur-feu devrait faire l’affaire. » lui répond Abraham d’un ton bourru, n’ayant pas tout à fait réfléchi au fait qu’il serait gêné par un gamin en tenu de serveur, à peine quelques secondes après avoir posé son postérieur sur la chaise du pub. Pourtant, il aurait dû y penser. C’est un pub après tout. Il espère simplement avoir pensé à prendre la bourse dans laquelle il réunie quelques gallions, mornilles et noises, qu’il va régulièrement prélever chez Gringotts. Le jeune homme semble peu étonné et en même temps, aberré, de cette réponse froide. Il doit avoir l’habitude qu’on l’envoie paître un peu plus loin. Et en même temps, il doit se considérer comme l’un des mangemorts ayant établi leur quartier général dans cet endroit. Aussi répond-t-il simplement : « Tout de suite, monsieur. » d’un ton aussi froid que celui d’Abraham, avant de tourner les talons et de s’éloigner. Cela laisse un peu de répit pour observer la salle du pub et les visages des personnes présentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : citizens (jennifer)
≡ hiboux envoyés : 297
≡ date d'arrivée : 02/01/2016
≡ tes points : 470 points.
≡ ta disponibilité rp : disponible
≡ ton avatar : cillian murphy
≡ tes crédits : mélopée
≡ âge du perso : c'est par une nuit d'orage, il y a vingt sept années de cela, que le deuxième né de la noble famille Fawley a pour la première fois vu le jour.
≡ amoureusement : l'homme volage ne peut se restreindre à la conquête d'un seul corps, d'une seule femme, d'une seule âme. il aime ce vice, sûrement trop.
≡ son emploi : l'élève appliqué est devenu guérisseur réputé, au service d'empoisonnement par potions et plantes de l'hôpital ste mangouste. vocation certes bien que loin d'être désintéressée, l'homme semble se délecter davantage des effets que produisent ces nectars qui l'obnubilent que des soins qu'il prodigue.
≡ statut de sang : c'est un sang des plus purs qui coule dans ses veines. il en est fier, bien que l'homme semble davantage croire en la suprématie de l'être qu'en celle des atouts de naissance.
≡ sa maison : il a effectué une scolarité discrète et studieuse dans la maison serpentard, frisant toujours l'excellence.
≡ son patronus : il n'a jamais réussi à créer plus qu'une vague fumée bleuâtre.
MessageSujet: Re: wander in the dark. (caïn)   Ven 8 Jan - 21:18

Les rirent fusaient, s'estompaient, reprenaient puis laissaient place à des haussements de tons. Certains se levaient, pointaient du doigt la personne qui leur faisait face, parfois plusieurs, avant de se rasseoir comme si rien ne c'était passé, sûrement satisfait de la réponse qu'on leur avait donné, ou juste contentés par le fait qu'on les aient finalement écouté. Car ici, il fallait élever la voix pour ne pas qu'elle se laisse dominer par les autres. Les trop nombreuses autres qui jamais ne laissaient place au silence, du moins rarement. Rarement oui, car il y avait bien des instants ou seul ce dernier régnait en maître, ceux qui précédaient un départ, en fait. Un départ commun, groupé. Un départ en mission. Car ce pub n'était pas de ces simples commerces qui servaient les ivrognes de la ville tard le soir, non, il n'accueillait non plus en son sein les lambda et autres parias. Ici, tout le monde se connaissait. Tout le monde, parce qu'ils venaient tous pour la même raison, pour se voir, eux, ces alliés, partisans, dans la pénombre d'une échoppe à peine éclairée ou même indiquée. En effet, ce bar n'était des plus touristiques et finalement rares étaient les étrangers qui osaient y pénétrer, quand bien même cela arrivait-il parfois. Toutefois à de minces occasions, disons qu'il fallait réellement le désirer pour entrer ici, dans ce repère qui n'avait rien d'accueillant. De la devanture aux tables usés, en passant par les mines de marbre souvent encapuchonnée de ses occupants. Rien, non rien n'incitait à rester, à par peut-être l'alcool. Ainsi, ceux qui n'y avaient pas leur place rebroussaient rapidement chemin, soit apeurés par l'ambiance, ou par les nombreux regards qui les dévisageaient avec insistance. Une insistance bien connu de ceux dont Caïn faisait partie, cette insistance qu'ils avaient tous dans le regard, qui n'inspirait rien de bon, n'incitait à la confiance, au contraire, ne transmettait à la cible que défiance. De toute manière, ils ne pouvaient occulter. Impensable de laisser des oreilles inconnues traîner ici, c'est ce que le gérant du bar avait compris, celui-là même qui ne se privait de congédier quiconque n'avait pas un faciès connu. « Un whisky, par ici. » « Mets en deux. » De leurs voix rauques, ils surpassaient les autres pour attirer l'attention du serveur qui d'un signe de tête leur indiquait avoir compris. « Dans trois jours, donc. Il semblerait que nous soyons sept, peut-être huit si Lestrange est des nôtres. » « Cinq, Nott et Rosier sont affectés ailleurs. » « Depuis quand ? » « Changement de dernière minute, il semblerait qu'il faille garder un œil sur certains. » Bref silence, qui sûrement laissait à chacun le temps d'y aller de ses spéculations. Nombreux avaient toujours été ceux de qui ils se méfiaient. Moindre certes en comparaison de l'effectif total, mais une seule tête soupçonnée élevait déjà le compte à un niveau bien trop élevé, trop éloigné du tolérable. « Et tu le dis seulement maintenant ? » « Ça m'était sorti de la tête. » « Comme si t'avais autre chose à penser. » Sarcasmes. Le fils Fawley semblait agacé, fatigué de devoir toujours collaborer avec ceux qui ne s'entendaient. Ainsi, sans prendre part au début de débat qu'il sentait prendre naissance, il se contentait de se lever, se rendre jusqu'au bar dans le but de récupérer lui-même ces verres qui mettaient bien trop longtemps à arriver. Verres dont il se saisissait sans un mot alors qu'à peine arrivé, déjà le serveur les lui tendaient. Il ne prenait la peine d'entrouvrir les lèvres, se contentait d'un vague grognement en guise de remerciement. « Et Malefoy ? » « Oh celui-là, vous auriez vu sa tête dans la matinée. » « On ne le voit plus. » « On est bien obligé de le voir lorsque nous sommes conviés. » « Ça fait des semaines que je n'y ai pas foutu les pieds. » Caïn sortait finalement de son mutisme tout en déposant les verres sur la table, ou plutôt le second à son collègue, le sien ne semblant pouvoir se décoller de sa main. « De toute façon c'est toujours les mêmes. » « Peut-être ceux à surveiller, justement. » Il lançait un regard mauvais à celui qui parlait bien trop, celui qui le faisait soupirer dès lors qu'il parlait. Cet homme que personne n'aimait, que tout le monde supportait, simplement parce qu'il était un bon allié. A défaut d'être aimable ou de bonne compagnie, ils ne pouvaient, tous ici présent, nier l'efficacité de l'homme sur le terrain. Toujours est-il qu'il demeurait exaspérant au possible, ce qui faisait détourner les yeux du Fawley, peu enclin en cette soirée à entrer en conflit. Les détourner, pour finalement les poser sur un faciès intéressant, celui-là même qu'il n'avait remarqué jusqu'alors. Et plus qu'intéressant, ce dernier à demi caché semblait même familier, l'était en fait, indéniablement. « T'as la bougeotte ce soir, Fawley. » « Ouais, je reviens. » « Magne-toi, je tiens pas à y passer la nuit. » « Personnellement j'ai tout mon temps. » Ne laissant pas le temps à l'homme de rétorquer, il se contentait de marcher en direction de cette table excentrée, là où était posté la personne qui déjà devait avoir deviné où les pas du Fawley le menait. « J'ai toujours dit que cet endroit était terriblement mal indiqué. » Il s'asseyait sans demander, après tout, il demeurait davantage chez lui que son interlocuteur ne le serait jamais. Comment le serait-il, lui qui pour la première fois y mettait les pieds. Ou plutôt daignait le faire, car avant cela, jamais il n'avait semblé vouloir honorer tout ce petit monde de sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : croco (noémie).
≡ hiboux envoyés : 172
≡ date d'arrivée : 30/12/2015
≡ tes points : 95 points.
≡ ta disponibilité rp : 4/4 pris.
≡ ton avatar : jack o'connell.
≡ tes crédits : shiya.

≡ âge du perso : trente ans.
≡ amoureusement : célibataire.
≡ son emploi : tireur d'élite dans la brigade de police magique.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : serpentard.
≡ niveau d'études : cursus terminé.
≡ sa baguette : bois de frêne, ventricule de dragon, trente quatre centimètres et deux millimètres, très rigide.
≡ son patronus : un fennec.
MessageSujet: Re: wander in the dark. (caïn)   Lun 11 Jan - 11:30

Ses pensées naviguent vers Avalon alors qu’il observe la salle, sans même prendre la peine de regarder le serveur non loin de lui. La jeune femme ne s’est pas trompée, lui a donné le nom d’un vrai repère. Sans doute peut-il commencer à lui faire confiance, puisqu’elle semble tenir ses engagements. Heureusement, il ne tient pas plus que cela à devoir la punir pour des informations volontairement erronées. En vérité, il ne tient pas à dénoncer la jeune femme pour le meurtre de son paternel, mais si elle ose ne serait-ce qu’une seule fois se jouer d’elle, il n’hésitera pas la moindre seconde. Il en va de sa propre survie. Après tout, la jeune femme est l’une des rares personnes à connaître son appartenance à l’ordre du phénix. A vrai dire, elle représente à elle seule, la moitié des personnes étant au courant de son appartenance à cette résistance, aussi cela fait-il d’elle une personne relativement dangereuse. Très dangereuse, même. Accoudé à la table qu’il a choisie dans le coin du pub, le trentenaire ne tarde pas à croiser ses doigts devant lui alors que le jeune serveur commence à s’éloigner. Abraham ne lui accorde même pas un dernier coup d’œil, se contentant d’observer la salle sans rien dire. Tous ces hommes – et ces quelques femmes, une réelle minorité, ce qui ne manque pas de l’étonner – attablés, ressemblent à de vrais loubards. Pire que tout ce qu’il aurait pu imaginer. Les mangemorts qui lui a été donné de rencontrer, ne ressemblaient pas du tout à cela. Ils avaient plutôt l’air de personnes de bonne famille, de gens comme lui. Mais il n’avait encore jamais gratté la surface avant ce jour-là. Et ce qu’il voit lui déplait tout de même un peu. Ce pub n’est pas forcément l’endroit le plus indiqué pour commettre ce qu’il prévoit. Ici, il ne portera atteinte qu’aux sbires de seconde zone. Pas nécessairement les sangs purs qui, eux, planifient bien plus les attaques que tous ces simples exécutants. Le mage noir ne déplorera pas forcément la disparition de ces gens-là et, qui plus est, les tables semblent être bien trop écartées les unes des autres pour qu’il puisse atteindre tout le monde. Et s’il se place au centre de la pièce, il se trouverait encerclé, incapable d’effectuer quelques tirs avant de se faire exploser. On le tuerait avant qu’il ne soit parvenu au bout de ce qu’il prévoyait de faire. Peut-être devra-t-il chercher un autre endroit, bien plus pratique pour lui. Il ne veut pas mourir en vain. « J'ai toujours dit que cet endroit était terriblement mal indiqué. » finit par le sortir de ses pensées, une voix qu’il ne connait que trop bien. Celle de son frère. Abraham reste impassible alors qu’il se tourne vers Caïn, venu s’installer face à lui sans même qu’il ne le remarque. Il avait bien vu que quelqu’un s’approchait de sa table, mais était trop focalisé sur le reste de la salle pour s’attarder sur le visage de l’homme, qu’il croyait simplement vouloir venir occuper la table voisine. Son frère, dans cet endroit. Pas étonnant, à vrai dire. Le trentenaire lui offre un étrange sourire en guise de bonjour. Alors qu’il voit approcher le serveur, il attend que celui-ci vienne poser le whisky pur-feu devant lui avec un : « Voilà monsieur. » et que celui-ci disparaisse à nouveau, pour finalement prendre la parole face à son frère. « Quand père me disait qu’il vaudrait mieux que je vienne faire un tour par ici, je ne pensais pas qu’il m’enverrait porter un toast en compagnie de rafleurs. » se contente de lui répondre Abraham, alors qu’ils se retrouvent finalement tous les deux. Les deux frères, face à face. Deux côtés opposés d’une même pièce. Mais il n’est pas étonnant que Caïn ait mal tourné, il a toujours été beaucoup trop proche de leur père, buvant ses paroles comme s’il s’agissait de paroles d’évangile. A vrai dire, cela n’étonnerait pas le membre de l’ordre du phénix, que son frère puisse considérer l’idéologie sang pure comme certains moldus peuvent voir la Bible. Comme s’il n’y avait que ça de vrai et que tout le reste n’était que sornettes. De toute façon, Caïn ne s’est jamais caché de sa façon de penser. « Je ne savais pas que porter la marque nécessitait de côtoyer tout ce bas-monde. » finit par souffler Abraham en agrippant son verre de whisky. Ses phalanges serrent de plus en plus fort le récipient alors qu’il le porte à ses lèvres pour en avaler une rasade. Une façon comme une autre de se rincer la bouche. Ou de gagner un peu de temps. A vrai dire, il ne pensait pas croiser son frère, sans quoi il serait certainement passé un autre jour. Mais à présent qu’il l’a face à lui, il n’a pas d’autre choix que de faire avec, d’agir normalement pour que Caïn ne lui trouve pas un comportement suspect. Sans quoi, il aurait certainement tout le reste des mangemorts sur le dos, et son père aussi. « Ces gens-là sont sous tes ordres ou se sont des collègues ? Je me disais qu’il serait temps que je vienne faire un tour pour voir comment tout cela se passe vraiment, alors autant en apprendre le plus possible. Optimiser son temps, c’est important. » lâche-t-il alors qu’il dépose finalement son verre sur la table pour planter son regard dans celui de son frère. Peut-être n’aurait-il pas dû prendre une journée de congé pour venir jusqu’ici. Tout cela lui parait être une très mauvaise idée à présent. Tout cela est un bon début mais Avalon doit se montrer toujours un peu réticente à vendre les siens, mais la prochaine fois, il y croit, elle lui donnera l’adresse d’un repère digne de ce nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : citizens (jennifer)
≡ hiboux envoyés : 297
≡ date d'arrivée : 02/01/2016
≡ tes points : 470 points.
≡ ta disponibilité rp : disponible
≡ ton avatar : cillian murphy
≡ tes crédits : mélopée
≡ âge du perso : c'est par une nuit d'orage, il y a vingt sept années de cela, que le deuxième né de la noble famille Fawley a pour la première fois vu le jour.
≡ amoureusement : l'homme volage ne peut se restreindre à la conquête d'un seul corps, d'une seule femme, d'une seule âme. il aime ce vice, sûrement trop.
≡ son emploi : l'élève appliqué est devenu guérisseur réputé, au service d'empoisonnement par potions et plantes de l'hôpital ste mangouste. vocation certes bien que loin d'être désintéressée, l'homme semble se délecter davantage des effets que produisent ces nectars qui l'obnubilent que des soins qu'il prodigue.
≡ statut de sang : c'est un sang des plus purs qui coule dans ses veines. il en est fier, bien que l'homme semble davantage croire en la suprématie de l'être qu'en celle des atouts de naissance.
≡ sa maison : il a effectué une scolarité discrète et studieuse dans la maison serpentard, frisant toujours l'excellence.
≡ son patronus : il n'a jamais réussi à créer plus qu'une vague fumée bleuâtre.
MessageSujet: Re: wander in the dark. (caïn)   Lun 11 Jan - 23:14

Il ne savait réellement de quelle manière juger la présence de son aîné en ce lieu. Impensable que ce dernier est pu recevoir l'ordre de s'y rendre. De qui cela aurait bien pu parvenir. Pas le Lord lui-même, lui qui sûrement ne devait connaître son faciès, ou s'en souvenir si toutefois il l'avait déjà eux sous les yeux. Une seule personne restait finalement plausible, leur père. Et encore, Caïn semblait peiner à y croire. A quoi bon l'aurait-il envoyé ici, dans ce repère loin d'être le premier sur la liste des nombreux endroits où tout ce petit monde avait l'occasion de se retrouver. Loin d'être l'unique oui, à vrai dire, rares étaient les fois où ils se rejoignaient ici, du moins rare en ce qui le concernait, lui. Peut-être les autres, sûrement même. Et beaucoup pour l'unique raison que c'était un pub, rien à voir avec les diverses autres demeures dont ils usaient à l'accoutumée. Ou était-ce pour cette convivialité qu'eux seul appréciaient, celle-là même qui rendait la chose moins formelle, surveillée, moins angoissante peut-être. Un brin de tout cela certainement, car la plupart de ces hommes n'étaient des exemples de force, qu'elle soit mentale ou physique. D'ailleurs, sûrement ne pouvaient-ils se vanter d'être détenteurs de quelconques qualités de quelque nature qu'elles soient. Pourtant, leur compagnie demeurait agréable, ou plutôt divertissante. Divertissante oui, c'était le mot. Une ambiance bien lointaine de celle qu'il subissait au travail, à la demeure familiale ou meilleur exemple encore, au manoir Malefoy. Ainsi venir ici était tel un break agréable, un moment pour souffler sans pour autant manquer à ses tâches, d'autant plus que lors de ces rassemblements de seconde zone, il demeurait en haut de l'échelle aux côtés de peu d'autres, n'avait donc personne à qui devoir faire d'hypocrites courbettes ou pire, devant qui se taire. Alors oui, il se plaisait ici quand bien même n'était-ce pas le plus luxueux des endroits, toutefois cela ne lui expliquait en rien la présence de son frère, aussi attrayante était-elle. « Père, hein ? » Il n'avait réellement l'envie de débattre sur les obscures circonstances qui avaient mené Abraham ici, se contentait de cette simple phrase qui mettait en avant sa suspicion, mais qui finalement n'engageait au partage d'information. A quoi bon, ce n'était pas comme s'il avait véritablement envie de faire la conversation, du moins pas à son frère. Toutefois, il n'avait pas grand chose de mieux à faire, alors quitte à passer le temps, autant qu'il soit distrayant. Enrichissant serait le top, mais il avait appris avec le temps qu'il ne fallait pas compter là-dessus en présence de son aîné, car outre étaler ses insipides problèmes, il fallait bien avouer qu'il ne parlait que très peu. Parfois trop peu même, ce qui avait pour don de rendre le rare interlocuteur d'Abraham qu'il était suspicieux. « Je ne te savais pas si pragmatique, mon frère. Et quels autres endroits as-tu honoré de ta présence avant celui-ci, dis-moi ? Je doute qu'il soit le premier que notre cher père est voulu te faire visiter, pourtant je n'ai entendu causer à propos de ta compagnie. » Rien ne semblait jamais lui rester secret bien longtemps, l'homme était de ceux qui se plaisaient à s'insérer dans ces conversations qui ne le concernaient pas par simple plaisir d'écouter, se tenir au courant. Plus que de la curiosité, c'était devenu comme un besoin avec le temps, ou plutôt une distraction, un plaisir coupable, une chose qui en agaçait plus d'un, mais pour laquelle on le connaissait bien. Après tout, il n'allait jamais bien loin avec les informations qu'il récoltait, là était-ce surtout pour sa satisfaction personnelle, car aussi informé souhaitait-il être, il n'appréciait pourtant le fait d'être mêlé aux histoires. Oui, aussi extravertie demeurait-il, il n'en était pas moins discret dans ses dires, ces derniers restant généralement de surface. « Certes, c'est sûrement le seul dans lequel n'importe qui peut entrer comme dans un moulin à en juger par ta présence ici. Mais soit, maintenant que tu es là, je meurs d'impatience de connaître ton avis sur le spectacle. » Portant son verre à ses lèvres, il ne manquait pas de scruter les pupilles volages de son aîné, car aussi serein demeurait-il dans ses paroles, sûrement à l'intérieur était-il loin de l'être. Toutefois là n'était pas forcément preuve de culpabilité, après tout qui lâché ainsi dans l'inconnu ne serait pas un brin suspicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : croco (noémie).
≡ hiboux envoyés : 172
≡ date d'arrivée : 30/12/2015
≡ tes points : 95 points.
≡ ta disponibilité rp : 4/4 pris.
≡ ton avatar : jack o'connell.
≡ tes crédits : shiya.

≡ âge du perso : trente ans.
≡ amoureusement : célibataire.
≡ son emploi : tireur d'élite dans la brigade de police magique.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : serpentard.
≡ niveau d'études : cursus terminé.
≡ sa baguette : bois de frêne, ventricule de dragon, trente quatre centimètres et deux millimètres, très rigide.
≡ son patronus : un fennec.
MessageSujet: Re: wander in the dark. (caïn)   Mar 26 Jan - 12:11

Accoudé à la table du pub malfamé, le regard d’Abraham n’a de cesse de passer de son frère au reste de la salle. Il n’avait pas prévu de rencontrer Caïn en ces lieux et cette rencontre apparaît comme étant malencontreuse. Impossible pour le trentenaire de bien accomplir la tâche qu’il s’est fixé et cela lui fait grincer des dents, quand bien même il se trouve contraint d’afficher une mine heureuse devant son frère. « Père, hein ? » lui demande Caïn d’un air sceptique. Ce à quoi le trentenaire répond d’un air surprise. Bon acteur, ses traits le font apparaître offusqué face à ce manque de confiance de son frère. Comme s’il avait besoin de son scepticisme. Malgré tout, Abraham se montre intrigué par cette perspicacité dont fait preuve son frère. Leur père a toujours laissé entendre que son aîné était le fils prodige, tout droit destiné à devenir mangemort. Le jeune homme doit s’avérer être réellement fort pour mettre en doute les paroles de son frère en sachant cela. Et si un instant, l’idée que Caïn se soit entrainé à devenir legilimens, traverse l’esprit d’Abraham, le membre de l’ordre du phénix ne se laisse pas abattre pour autant par cette conclusion. Il trouvera bien une façon de justifier sa présence. Et que le Fawley le croit ou non, peu lui importe. Qu’il aille dénoncer son aîné à leur géniteur, celui-ci ne croira aucune théorie du complot et se réjouira certainement de l’implication de son fils prodige. « Je ne te savais pas si pragmatique, mon frère. Et quels autres endroits as-tu honoré de ta présence avant celui-ci, dis-moi ? Je doute qu'il soit le premier que notre cher père est voulu te faire visiter, pourtant je n'ai entendu causer à propos de ta compagnie. » Encore plus perspicace qu’il ne l’aurait cru. Cette fois, Abraham cesse de regarder la salle, son regard se posant définitivement sur son frère. Il ne veut pas que celui-ci pense qu’il cherche à fuir son regard, préférant le soutenir pour lui montrer qu’il n’a pas peur de lui, n’a rien à se reprocher. Après tout, même s’il ne se présente pas ici pour les plus honorables raisons qu’il soit, il est toujours en son droit de se rendre dans un pub. Surtout pour un sang pur. N’est-ce pas cela, la nouvelle réglementation ? « Certes, c'est sûrement le seul dans lequel n'importe qui peut entrer comme dans un moulin à en juger par ta présence ici. Mais soit, maintenant que tu es là, je meurs d'impatience de connaître ton avis sur le spectacle. » Le ton sarcastique et le sourire pervers de Caïn ne parviennent pas à déstabiliser l’aîné des Fawley, qui rend à son frère un sourire en coin montrant qu’il n’a, encore une fois, rien à se reprocher. Comme s’il allait laisser son cadet le démasquer. Tout cela serait véritablement humiliant, loin de ce dont à l’habitude le trentenaire. « Je t’accorde que je ne suis jamais allé ailleurs non plus. Mais père préférait que je commence par ici. Il serait plutôt idiot d’aller se pointer chez les Malefoy alors que je ne porte même pas la marque, n’est-ce pas ? » lui demande-t-il en retour, conscient que son frère ne manquera pas de se sentir supérieur à ce sujet. A tord, sans doute, car la marque des ténèbres répugne tellement Abraham qu’elle est devenue son épouvantard. Chose étrange venant de celui que tout le monde destine à être mangemort. Un rire s’échappe des lèvres de l’homme alors qu’il observe son frère. « Apparemment, tu es devenu son favori. J’imagine que cela doit flatter ton égo. » Un sourire faux vient prendre place sur ses lèvres tandis que son rire s’éteint. En vérité, il n’a jamais eu envie de rire, toute cette situation le rendant terriblement mal à l’aise. Quand a-t-il cru qu’il croiserait son frère en cet endroit ? Qu’il serait obligé de faire semblant de rire avec lui ? Jamais. Il n’est même pas sûr de faire semblant. Ce rire mauvais était bien le sien. « Mais toi, comment se fait-il que tu te rendes dans un lieu si malfamé ? Un moulin, comme tu le dis si bien. Comment peux-tu passer de la résidence des Malefoy à ce pub ? Le Maître ne t’estime pas assez ? » demande Abraham d’un air désinvolte, alors que l’appellation qu’il daigne accorder au Lord, lui brûle les lèvres. Le Seigneur des Ténèbres. Bien sûr. Juste un être stupide, frustré d’avoir été éloigné du monde magique lors de son jeune âge. Il n’est même pas un sang pur. Comment tous ces imbéciles peuvent-ils suivre des idées sur un sang qu’il ne possède pas lui-même ? Le trentenaire se trouve réellement affligé que son frère suive les idées de cet imbécile. Mais après tout, ce n’est pas de sa faute, il a simplement été élevé de cette façon. Et ce quand bien même Callidora et Abraham, qui ont suivi la même éducation, n’ont pas aussi mal tourné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: wander in the dark. (caïn)   

Revenir en haut Aller en bas
 

wander in the dark. (caïn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
LONDON BRIDGE IS FALLING DOWN
 :: diagon alley :: Knockturn Alley
-
Sauter vers: