AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 callidora ≡ us against the world.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : ❊ hallows (marianne).
≡ hiboux envoyés : 554
≡ date d'arrivée : 23/12/2015
≡ tes points : 40 points.
≡ ta disponibilité rp : ❊ disponible 1/4 (thane, charlie, callidora).
≡ ton avatar : ❊ lily james.
≡ tes crédits : ❊ ganseys (avatar).

≡ âge du perso : ❊ vingt-cinq ans.
≡ amoureusement : ❊ fiancée à un inconnu, son coeur est ailleurs.
≡ son emploi : ❊ elle est employée au ministère, dans le département de régulation des créatures magiques.
≡ statut de sang : ❊ son sang est complètement pur.
≡ sa maison : ❊ contrairement à la plupart des membres de sa famille, elle était chez serdaigle.
≡ niveau d'études : ❊ elle a complété ses études avec brio voilà quelques années.
≡ sa baguette : ❊ 26 centimètre, bois de sorbier, crin de licorne, spécialisée en sortilèges de protection.
≡ son patronus : ❊ un petit lièvre blanc, bien qu'elle n'en ait pas produit depuis des années.
≡ son amortencia : ❊ l'odeur d'un feu qu'on vient d'éteindre, d'un vieux parchemin, et un léger parfum floral.
MessageSujet: callidora ≡ us against the world.   Lun 4 Jan - 0:11

the tightrope that i'm walking just sways and ties, the devil, as he's talking, with those angel's eyes, and i just want to be there when the lightning strikes, and the saints go marching in

us against the world
≡ ≡ ≡
Ellaria quitta le Ministère ce jour-là avec un sourire aux lèvres. Pour la première fois depuis des semaines, elle se sentait bien. Eh bien, aussi bien qu’elle pouvait se sentir dans les circonstances. Elle passait la majorité de ses journées dans une humeur maussade, peu enthousiaste à l’idée de retourner chez elle dans le silence et le froid de l’hiver. Elle préférait bien mieux être à son bureau, en train de travailler sur un dossier ou de tenter de trouver une solution à un problème d’enregistrement de dragons. Au moins, ça lui occupait l’esprit, au moins, elle avait quelque chose de concret à faire et ça l’empêchait de se torturer à penser à tout le reste. Sa soeur lui avait récemment envoyé un hibou, lui demandant si elles pouvaient se rencontrer bientôt pour aller choisir sa robe de mariage. Elle en avait vu des sublimes dans Sorcière Hebdo, apparemment, et elle voulait absolument qu’Ellaria ait les essayer. La jeune femme n’était pas très enthousiaste à cette idée; le soudain engoument de sa soeur pour ses fiançailles lui semblait bien étrange, et de plus, elle n’avait que très peu envie de commencer les préparatifs de ce fameux mariage. Plus elle pourrait repousser la date d’échéance, mieux elle se sentirait. Elle n’était pas du tout pressée d’être officiellement mariée à Thane, et de commencer à partager sa vie avec lui. Donc, elle n’avait pas encore répondu à sa soeur, attendant à la limite du raisonnable pour le faire. Penser à tout cela aurait très bien pu la déprimer si le jour avait été différent, mais aujourd’hui, elle s’était promis de ne rien laisser lui monter à la tête, car elle voulait être de bonne humeur pour aller rejoindre Callidora. Ça faisait déjà un bout de temps qu’elle avait vu la blonde – elles qui passaient presque tous les jours ensembles quand elles était à Poudlard, leur vie d’adulte faisait filer le temps sous leur nez à une vitesse folle. Avec leurs emplois respectifs, et maintenant leurs fiançailles respectives, c’était plutôt difficile de trouver un moment pour se voir juste toutes les deux. Mais elles y étaient finalement parvenues, et Ellaria était bien heureuse de pouvoir aller passer du temps avec Callidora. Car elle la comprenait mieux que personne – elles savaient tout l’une sur l’autre, de leurs premiers amours à leurs derniers soucis. Ellaria ne savait pas trop ce qu’elle aurait fait sans Callidora – elle aurait sans doute été bien misérable pendant toutes ces années, sans personne pour la soutenir et la comprendre. Callidora était tout simplement essentielle à sa vie, et ce depuis leur première année à Poudlard. Elle lui devait beaucoup. Passer du temps avec elle, c’était comme se sortir la tête de l’eau – c’était de respirer à nouveau, de sourire à nouveau, d’être elle-même à nouveau. Elle devait jouer un rôle dans presque toutes les sphères de sa vie, mais pas avec Callidora. Et ça, c’était déjà beaucoup pour Ellaria. Elle n’avait pas peur de tout raconter à sa meilleure amie – elle n’avait aucune peur d’être jugée ou trahie. Elle lui faisait entièrement confiance. Et se vider le sac un peu ne ferait pas de mal. Elle avait grand besoin de le faire depuis quelques temps – elle voulait parler de Thane, bien sûr, mais aussi de Charlie qui était réapparu en Angleterre, et de sa soeur, et de son père qui était si heureux que sa fille soit enfin fiancée… Il s’était passé tellement de choses, et elle avait besoin d’évaporer tout ça. Ellaria ne se doutait pas que Callidora ait également besoin de parler – elle aussi venait tout juste d’être fiancée, à un type qu’Ellaria ne connaissait pas beaucoup. Et sa vie était loin d’être tranquille elle également. Un peu de temps entre filles leur ferait du bien à toutes les deux, ça c’était certain.

Ellaria passa donc chez elle brièvement pour se changer, enfilant des vêtements plus comfortables que ses habits du Ministère – et s’assura de ne pas oublier les biscuits qu’elle avait fait cuire la veille, ainsi que le sac de friandises qu’elle avait acheté sur le Chemin de Traverse pour emmener chez Callidora. Après tout, une soirée pyjama n’en était pas une sans quelques trucs à manger. Elle décida ensuite de se rendre chez sa meilleure amie à pied – elle aurait pu transplaner, mais Callidora n’habitait pas très loin, et il ne faisait pas trop froid dehors. Il ne lui fallu qu’un quinzaine de minutes avant d’arriver à l’endroit où Calli habitait – et elle sonna, attendant que son amie ouvre la porte. Elle aurait très pu tout simplement entrer sans cogner, il y a quelques temps ça aurait été tout à fait normal. Mais avec tout ce qui se passait à l’extérieur, elle n’était pas certaine que c’était la meilleure des idées, peut-être que ça inquiéterait Callidora. Et puis, ça faisait un bout de temps qu’elle n’était pas venue. Ellaria commençait à s’inquiéter que son amie ne l’ait oubliée – peut-être qu’elle s’était trompée de date? Mais finalement, la porte s’ouvrit sur le visage familier de sa meilleure amie. “Calli!” s’exclama Ellaria, serrant immédiatement la jeune femme dans ses bras. “Ça fait bien trop longtemps qu’on s’est vues” dit-elle en entrant dans l’appartement. Elle enleva son manteau, le plaçant sur le crochet près de la porte. Elle tendit les friandises à la blonde. “J’ai apporté quelques trucs. J’ai un peu dévalisé le Chemin de Traverse, d’ailleurs, le type m’a vraiment dévisagé quand j’ai voulu payer tout ça…” Ellaria sourit à Callidora, se sentant d’humeur bien légère. “Tu m’as vraiment manquée. Ça fait du bien de te voir, vraiment.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : cookie (vicky)
≡ hiboux envoyés : 287
≡ date d'arrivée : 26/12/2015
≡ tes points : 215 points.
≡ ta disponibilité rp : disponible pour 0/5 rps (w/ maeron ≈ ellaria ≈ emeric ≈ abraham ≈ caïn)
≡ ton avatar : ebr
≡ tes crédits : avatar par rivendell & gif de profil par la belle katie

≡ âge du perso : vingt-cinq ans
≡ amoureusement : fraîchement fiancée à maeron rosier, un mariage arrangé sans grande surprise malgré ses efforts pour y échapper...
≡ son emploi : langue-de-plomb, spécialiste de la salle de la mort - que se trouve-t-il derrière cette grande arche ?
≡ statut de sang : pur, un héritage dont elle est fière sans pour autant se moquer des enfants de moldus.
≡ sa maison : serdaigle, c'est dans la maison du savoir qu'elle a fait ses études à poudlard.
≡ niveau d'études : toutes ses buses et aspics obtenues, la fawley a terminé ses études il y a un moment déjà avec des notes plus qu'excellentes.
≡ sa baguette : taillée d'un bois de sycomore, plume de phénix, prédisposée aux enchantements
≡ son patronus : renard, la ruse qui prend forme sous ce vaiseau lumineux chassant la peur et le désespoir.
≡ son amortencia : une pincée de vanille, la fraîcheur de la pluie et quelques touches du bois brûlant dans la cheminée
MessageSujet: Re: callidora ≡ us against the world.   Lun 4 Jan - 18:17


us against the world
— ellaria & callidora —
So whatever you do, Don't let go. And if we could float away, Fly up to the surface and just start again. And lift off before trouble just erodes us in the rain And sing slow it down. Through chaos as it swirls, It's us against the world.

Une autre journée au boulot qui se terminait. Quand elle arriva à l'appartement, le petit elfe de maison des Fawley était en train de nettoyer un peu et de faire à manger. La jeune femme avait soupiré. Quand sa mère allait-elle comprendre qu'elle n'était plus une enfant et qu'elle avait pris cet appartement pour s'éloigner de la famille. Elle adorait sa mère mais elle pouvait être étouffante parfois. Elle se demandait même comment elle avait fait pour entretenir sa relation secrète avec James sans qu'elle n'y voit le poteau rose. Un miracle probablement... même si l'esprit curieux de la blonde ne croyait pas trop en ce genre de choses. Il n'était pas étonnant qu'elle travaille au département des mystères à essayer de tout résoudre ce qui lui passait sous le nez. Et à son boulot, elle passait beaucoup trop de temps. Au fond, c'était peut-être une bonne chose que l'elfe de maison vienne lui prêter main forte. Et puis, elle avait toujours aimé la petite créature. Callidora était la seule qui se montrait douce avec l'elfe alors pas étonnant qu'il soit toujours pressé de venir à l'appartement de la cadette Fawley. Cependant, dès qu'elle arriva, elle lui ordonna d'arrêter tout cela et de retourner au manoir. Dans une digne révérence, la petite créature se volatilisa et la blonde en profita pour prendre un bain et se mettre ensuite en pyjama. Déjà, elle était impatiente.

Elle avait terminé plus tôt et elle était maintenant là, à se tourner les pouces. Elle devait trouver quelque chose à faire avant de laisser ses pensées divaguer. Elle décida de faire un peu de ménage, au milieu de tous les cartons qui traînaient. Elle était sur le point de déménager et ce soir, c'était l'une des dernières fois qu'elle allait pouvoir profiter du divan avec sa meilleure amie. Ellaria. Elle avait tellement hâte de la voir qu'elle ne faisait même plus attention à ce qu'elle rangeait et dans quelles boîtes. Les deux Serdaigles avaient toujours été inséparables, et même quand la vie les tambourinaient de tous bords, tous côtés, elles trouvaient le moyen de se retrouver. Comme ce soir. Un divan, des trucs à grignoter et des millions de choses à se dire. Parce qu'avec Ella, elle pouvait parler de tout et de rien. C'était la seule qui connaissait absolument tout d'elle. Même Abraham, son frère adoré, ne savait pas exactement ce qui se cachait dans la vie de sa cadette. Mais avec la Malefoy, ça avait toujours été naturel. Elles pouvaient tout ce dire, et le faisait car c'en devenait presqu'un réflexe. Elles s'étaient trouvées. Deux âmes identiques. Deux âmes soeurs et elles ne se quitteraient jamais, ça, c'était une des seules choses de laquelle Callidora ne doutait pas dans c'monde qui partait dans tous les sens.

Dégageant un peu le salon, elle avait les mains pleines quand elle entendit un bruit à la porte. Déjà ? La blonde faillit bien tout échapper par terre mais pris le temps de poser les articles dans une des boîtes avant de courir à la porte. Lorsqu'elle l'ouvrit, elle aperçut le visage doux de son amie. N'ayant même pas le temps de l'accueillir, sa complice se jeta sur elle. « Calli! Ça fait bien trop longtemps qu’on s’est vues. » Aussitôt enlacée dans l'étreinte de son amie, Callidora se mit à sourire un peu bêtement. C'était cet effet-là que la Malefoy avait sur elle. Un tranquillisant. Un calmant. Une drogue euphorisante presque. La blonde aida la nouvelle venue à enlever son manteau avant d'attraper les friandises qu'elle lui tendait. Flattée, un large sourire s'étira sur ses lèvres rouges. « J’ai apporté quelques trucs. J’ai un peu dévalisé le Chemin de Traverse, d’ailleurs, le type m’a vraiment dévisagé quand j’ai voulu payer tout ça… » Ça ne l'étonnait même pas et elle n'avait aucun mal à imaginer la scène. « Merci Ella, t'es adorable. » Réprimant son envie de déjà en avaler quelques-uns, elle donna un coup sur une des boîtes qui était dans le chemin, réalisant que l'endroit était plus chargé qu'elle ne l'avait imaginé avant l'arrivée de l'ancienne Serdaigle. « Tu m’as vraiment manquée. Ça fait du bien de te voir, vraiment. » Callidora répondit à son sourire de la même manière. Chaleureuse. Naturelle. Quand Ellaria souriait, Callidora souriait. Voilà, il n'y avait aucune logique à y voir là-dedans. C'était contagieux, tout simplement. « Même chose pour moi. J'avais tellement hâte à ce soir, je crois que je tapais sur le système de mon patron. Aujourd'hui, il m'a laissée partir plus tôt. » Elle ricana avant d'attraper les doigts de son amie de sa main libre. Elle la tira avec elle à travers le petit appartement douillet.

En général, elle n'était pas la plus ordonnée des sorcières mais elle ne vivait pas dans un affreux bazar pour autant. Sauf qu'aujourd'hui, son appartement avait l'air d'un véritable champ de bataille avec tous les cartons de déménagement. « Désolée pour le désordre. Je... » Elle marqua une pause, peinant encore à croire ce qu'elle s'apprêtait à dire. Elle allait emménager avec son fiancé... Elle n'y croyait pas encore, se disant que tout cela n'était probablement qu'un drôle de rêve. Au même moment, elles arrivèrent au salon et Callidora se laissa littéralement choir sur le canapé, entraînant avec elle la Malefoy. Sans la quitter des yeux, elle vint passer une mèche de cheveux dorés derrière son oreille. Signe particulier qui trahissait son malaise. « Je déménage avec Maeron dans quelques jours. » C'était tout nouveau comme nouvelle. Évidemment, sa mère avait proposé l'idée et quand Callidora en avait parlé un jeune homme, elle avait été surprise qu'il accepte. Surtout qu'elle avait parlé de tout cela en plaisantant, sans s'imaginer que l'idée se concrétiserait un jour. Contrairement à Ellaria, la langue-de-plomb faisait des efforts pour connaître son fiancé, et c'était ce dernier qui se montrait grincheux et inlassablement froid avec elle. Alors autant dire qu'il accepte de déménager avec elle, c'était une énorme surprise. Peut-être qu'il était soumis à un sortilège imperium... ça ne pouvait être que la seule explication. « Ouais... C'est pas une de mes plaisanteries débiles, crois-moi. Bien que ce serait tellement plus simple si c'était le cas. » Un rire nerveux lui échappa et déjà, elle se préparait au bombardement de questions qui ne tarderaient pas venant de son amie, s'emparant d'un des biscuits dans lequel elle croqua. Rien de mieux qu'un cookie pour avaler la nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : ❊ hallows (marianne).
≡ hiboux envoyés : 554
≡ date d'arrivée : 23/12/2015
≡ tes points : 40 points.
≡ ta disponibilité rp : ❊ disponible 1/4 (thane, charlie, callidora).
≡ ton avatar : ❊ lily james.
≡ tes crédits : ❊ ganseys (avatar).

≡ âge du perso : ❊ vingt-cinq ans.
≡ amoureusement : ❊ fiancée à un inconnu, son coeur est ailleurs.
≡ son emploi : ❊ elle est employée au ministère, dans le département de régulation des créatures magiques.
≡ statut de sang : ❊ son sang est complètement pur.
≡ sa maison : ❊ contrairement à la plupart des membres de sa famille, elle était chez serdaigle.
≡ niveau d'études : ❊ elle a complété ses études avec brio voilà quelques années.
≡ sa baguette : ❊ 26 centimètre, bois de sorbier, crin de licorne, spécialisée en sortilèges de protection.
≡ son patronus : ❊ un petit lièvre blanc, bien qu'elle n'en ait pas produit depuis des années.
≡ son amortencia : ❊ l'odeur d'un feu qu'on vient d'éteindre, d'un vieux parchemin, et un léger parfum floral.
MessageSujet: Re: callidora ≡ us against the world.   Jeu 28 Jan - 18:28

the tightrope that i'm walking just sways and ties, the devil, as he's talking, with those angel's eyes, and i just want to be there when the lightning strikes, and the saints go marching in

us against the world
≡ ≡ ≡
Ellaria se sentait déjà bien mieux. C’était toujours l’effet que Callidora avait sur elle – plus elle se rapprochait de sa meilleure amie, mieux elle se sentait, comme si elle pouvait mieux respirer, comme si le constant poids sur sa poitrine était allégé, tellement au point qu’il semblait parfois disparaître. Quand Ellaria était seule, elle avait tendance à s’apitoyer sur son sort – une habitude peu saine, et pas très bonne pour le moral – mais elle avait toujours été comme ça. Elle pensait à tout et à rien, laissant son esprit vagabonder sur le présent et le passé, théorisant sur le futur. Et son imagination était fertile, même qu’il piétinait son pragmatisme quand elle se perdait dans ses pensées. Quand il s’agissait de n’importe quoi d’autre, de n’importe qui d’autre, Ellaria était stratégique, logique – elle parvenait à peser le pour et le contre, à envisager les  options possibles et à trouver la meilleure solution. Une véritable Serdaigle, en quelque sorte – mais quand il s’agissait de sa propre personne, c’était comme si tout ce côté d’elle-même s’envolait, et il ne restait plus que cette horrible imagination qui parvenait à la perturber bien mieux que le reste du monde. Sa phrase favorite – et si? – la hantait constamment. Ces deux mots semblaient flotter au dessus de sa tête comme une épée de Damoclès, semblait afaisser ses épaules alors qu’elle tenait d’avancer. Et si, en effet. Et si elle avait décidé de ne pas écouter ses parents et de suivre Charlie en Roumanie ? C’était celle-là qui la hantait le plus. Sa vie aurait été entièrement différente, ça c’était une certitude – mais jusqu’à quel point ? Est-ce que elle et Charlie auraient continué à s’aimer autant qu’ils s’aimaient à l’époque ? Aurait-elle véritablement trouvé sa voie, serait-elle devenue celle qu’elle s’imaginait ? Ou est-ce que sa vie était inévitable, et que le destin et les circonstances l’auraient ramené à Londres, où elle aurait rencontré Isaac, où elle se serait fiancée à Thane ? C’était impossible à savoir avec certitude, bien sûr. Peut-être Ellaria aurait-elle pu aller consulter une oracle, ou queqlue chose du même genre – mais au fond d’elle-même, malgré ses constantes stipulations, Ellaria n’avait aucune envie de le savoir. Ça lui briserait le coeur. Et son coeur saignait déjà assez. C’était pour ça qu’elle était plus qu’heureuse ne pas avoir à rester chez elle ce soir-là, les yeux vitreux plongés dans le feu brûlant dans l’âtre, songeant au passé, songeant aux innombrables ‘et si?’, songeant à ce futur mariage qui semblait lui pourrir l’esprit – non, elle n’avait guère envie de passer sa soirée dans cet état, et se réfugier chez sa meilleure amie, sa confidente, sa moitié, était une véritable bénédiction. Déjà, en effet, Ellaria respirait mieux, déjà, elle se tenait plus droite. Même que l’ombre d’un sourire étirait ses lèvres avant même que Callidora n’ouvre la porte, avant même de finalement poser les yeux sur son visage familier, avant même de la serrer dans ses bras. Elle était sincère – ça faisait vraiment du bien de la voir. Une bouffée d’air frais, tout simplement. C’était comme quand on terminait une tâche particulièrement ardue et qu’on relevait les yeux de son bureau après tant de concentration – et que soudainement, le monde nous apparaissait bien plus clair, bien plus beau, bien plus agréable. “Même chose pour moi” répondit Callidora de sa voix familière. “J’avais tellement hâte à ce soir, je crois que je tapais sur le système de mon patron. Aujourd’hui, il m’a laissé partir plus tôt.” Ellaria éclata de rire aux mots de son amie – elle avait été dans le même état toute la journée. Que c’était agréable d’être à nouveau en sa compagnie, comme si à peine quelques minutes s’étaient écoulées depuis leur dernière rencontre.

Ellaria prit une seconde pour observer l’environnement – l’appartement de Callidora était un peu en désordre, ce qui n’avait rien de surprenant – mais qu’il y ait autant de boîtes, ça l’était davantage. La jeune femme réalisa que l’appartement était davantage vide qu’à son habitude, et que toutes ses boîtes ne pouvaient signifier qu’une seule chose. Les doigts d’Ellaria serrèrent davantage ceux de Callidora. “Désolé pour le désordre. Je…” Ellaria l’observa doucement, la laissant prendre son temps pour annoncer quelconque nouvelle elle avait à annoncer, et ce malgré le fait que son coeur battait la chamade. Se laissant tomber sur le canapé – ce fameux canapé, Ellaria n’aurait pas su compter le nombre d’heures qu’elle y avait passé en compagnie de Callidora – elle garda les yeux sur le visage de son amie, qui semblait peiner à trouver les mots. Un doigt nerveux joua avec ses cheveux – Ellaria reconnaissait ce signe, elle le reconnaissait trop bien. “Je déménage avec Maeron dans quelques jours.” Ellaria sentit son coeur manquer un battement, et elle fixa son amie avec stupeur. “Quoi?” souffla-t’elle malgré elle. Déménager, d’accord, elle l’avait bien déduit – mais avec Maeron?! Son nouveau fiancé, qu’elle connaissait à peine? Ce devait être une blague, ce ne pouvait pas être sérieux. Mais Callidora semblait véritablement sincère, sa nervosité trahissant la vérité. “Ouais… C’est pas une de mes plaisanteries débiles, crois-moi. Bien que ce serait tellement plus simple si c’était le cas.” Ellaria peinait à trouver des mots pour exprimer ce qu’elle ressentait. “C’est… je veux dire… wow” dit-elle doucement, observant son amie qui mangeait nerveusement l’un de ses cookies. C’était si soudain! Et pourtant. Tout comme elle et Thane, Callidora et Maeron seraient bientôt mariés, et inévitablement ils emmènageraient ensemble. Mais de le faire avant le mariage… Ellaria ne pouvait pas s’imaginer emménager avec Thane maintenant. Elle peinait à ne pas le détester, elle peinait à simplement lui addresser la parole, elle n’avait aucune envie de le connaître et de partager sa vie avec lui – emménager avec lui! Mais les choses étaient différentes avec Callidora. Elle savait qu’elle n’avait pas approché ses fiançailles de la même manière qu’Ellaria. Mais tout de même, il était difficile pour la jeune Malefoy d’avaler une telle nouvelle. “Vous avez décidé ça quand ? Je veux dire, ça fait combien de temps que c’est décidé ?” demanda-t’elle à son amie, son coeur battant toujours à tout rompre. “C’est complètement dingue!” laissa-t’elle tomber finalement, préférant être honnête avec son amie. Jamais elle ne mentirait à Callidora – pas à Callidora, jamais à Callidora. “Je veux dire…Ça me surprend que Maeron ait accepté, tu me disais qu’il était aussi grincheux avec toi que moi avec Thane.” Un petit rire s’échappa des lèvres d’Ellaria. “Et jamais, par Merlin, je n’aurais accepté d’emménager avec Thane maintenant.” Elle serra la main de son amie, prenant une longue inspiration. “Ne m’en veux pas, Calli. Tu sais que je suis avec toi, peu importe… C’est juste que ça me semble tellement soudain…Et…” Elle hésita. “Tu es sûre que c’est ce que tu veux ?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: callidora ≡ us against the world.   

Revenir en haut Aller en bas
 

callidora ≡ us against the world.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un beau livre: Hungry planet : what the world eats
» Sortie cinéma: "It's a Free World !"
» Petits personnages MINI WORLD
» World Names Profiler
» Panoramas and 3D Virual Tours of the Most Beautiful Places Around the World:
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
LONDON BRIDGE IS FALLING DOWN
 :: london city
-
Sauter vers: