AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (drago&susan) everyone's got their chains to break

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : deadpoule (kelly)
≡ hiboux envoyés : 237
≡ date d'arrivée : 27/12/2015
≡ tes points : 605 points.
≡ ta disponibilité rp : 0/3 sauf si je décide de me lâcher :p
≡ ton avatar : dasha sidorchuk
≡ tes crédits : avatar@january blues

≡ âge du perso : dix-sept ans
≡ amoureusement : célibataire au coeur d'artichaut, son regard vogue trop souvent du côté de la table des serpentard
≡ statut de sang : sang-mêlé
≡ sa maison : poufsouffle
≡ niveau d'études : septième et dernière année
≡ sa baguette : bois de poirier, crin de licorne, une baguette rigide de 26 centimètres
≡ son patronus : elle n'a jamais réussi qu'à créer un filament lumineux lors des cours de l'AD
≡ son amortencia : l'odeur de plantes, du froid glacial une nuit d'hiver.
MessageSujet: (drago&susan) everyone's got their chains to break   Ven 1 Jan - 14:18

Le soleil s'était couché depuis longtemps mais Susan n'avait pas le cœur de rentrer au château, malgré le danger qu'elle risquait à parcourir les couloirs après le couvre-feu. L'élite pourrait lui tomber dessus et elle n'avait pas envie de s'expliquer ce soir, elle n'avait pas envie de mentir, de se taire, et de subir leur sourire narquois. Si elle n'était plus l'une des cibles privilégiées de ces connards, elle n'en restait pas moins faible face à leur cruauté. Ils la laissaient tranquille quand elle ne montrait pas le bout de son nez mais elle savait qu'ils ne s'empêcheraient pas de la torturer un peu s'ils venaient à la croiser alors qu'elle aurait dû être au fond de son lit, dormant et pas foulant les couloirs du château à cette heure suspicieuse. Elle savait qu'elle devait se lever, quitter les plantes de la serre du château et leur douce odeur réconfortante, et rejoindre ce qui avait été sa maison pendant six ans et qui était désormais devenue son enfer personnel, le lieu de ses doutes, de ses insécurités et, surtout, de sa lâcheté. La grande Poudlard représentait maintenant tout ce qu'elle détestait chez elle, alors qu'elle représentait avant ce qui faisait d'elle quelqu'un d'exceptionnel, une sorcière au cœur loyal, douée pour les potions et la botanique. Seules les serres lui donnaient encore de l'espoir et c'est pourquoi elle s'y réfugiait de longs moments, perdue dans ses pensées, réfléchissant au monde sorcier et à ce qu'il était devenu, à ce qu'elle était devenue suite à la mort de sa tante. Elle soupira et se leva, regardant le château au loin sans vraiment le voir, le cœur lourd, l'envie de rester cloîtrée ici jusqu'au lendemain. Elle colla son nez contre la vitre glacée et essaya de distinguer quelque chose dans la pénombre, tentant de voir si la voie était libre, si elle pouvait sortir de là en toute sécurité. Elle retint son souffle lorsqu'elle aperçut une silhouette se diriger vers l'entrée du château et, sous le clair de lune, la chevelure blonde de Drago Malefoy brilla un moment. Sans réfléchir un instant, elle tourna la poignée de la porte de la serre et s'engouffra à l'extérieur, ses longs cheveux roux volant tandis que l'air glacial de la nuit vint lui balayer le visage. Ca faisait un moment qu'elle avait voulu coincer le Serpentard qui l'intriguait tant depuis des semaines. L'observer était devenu l'un de ses passes-temps favoris. Il avait dû sentir son regard fixé sur lui parce qu'elle le regardait à chaque occasion, scrutant dans ses yeux clairs tout ce qu'elle voyait chez elle : doutes, insécurités, toutes ces choses qu'elle tentait de cacher au monde et qu'elle libérait dans la serre, loin des autres. Elle savait que c'était un mangemort mais elle voyait autre chose en lui, une étincelle qui se reflétait dans ses yeux et qui ne pouvait pas naître dans le regard d'un monstre, elle en était persuadée. Elle trottina vers lui, un peu angoissée à l'idée de l'aborder enfin, après tous ces instants d'hésitation où elle finissait par se décourager en apercevant son visage fermé et sa posture rigide. Il marchait vite mais elle le rattrapa tout de même. Un peu essoufflée, elle s'arrêta à ses côtés. Elle n'avait plus le choix de toute façon, elle ne pouvait pas faire demi-tour. Il pouvait jouer au salaud ou l'écouter ; il pouvait dégainer sa baguette ou continuer à marcher, l'air de rien. Il pouvait être ce Malefoy que tout le monde voyait ou celui que Susan percevait derrière le masque de Sang-Pur qu'il portait au quotidien. « Tu m'accompagnes au château ? » demanda-t-elle en levant les yeux vers lui tandis qu'elle marchait à ses côtés, tentant de garder le rythme, ses yeux parcourant le visage du blond, cherchant à deviner comment il allait, pourquoi il était dehors à cette heure. « Je risque d'avoir des ennuis si tu ne m'escortes pas jusqu'à ma salle commune. » Elle pinça les lèvres. « Je sais que tu n'as aucune raison de m'aider mais je me suis dit que je ne perdais rien à te demander de l'aide. » Elle lui sourit, essayant de lui montrer qu'elle n'avait pas peur, qu'elle n'appréhendait pas sa réaction, qu'elle n'avait aucune raison d'être punie ce soir ; d'être punie tout court. Cela faisait des semaines qu'elle ne montrait plus aucun signe de rébellion, qu'elle se faisait discrète, qu'elle se protégeait du courroux sadique des mangemorts. Elle n'était plus la Bones flamboyante qu'elle avait essayé de devenir en début d'année avant qu'elle se fasse étouffer par les remarques acerbes des mangemorts. Elle n'était que Susan, une Poufsouffle aux convictions ébranlées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ hiboux envoyés : 17
≡ date d'arrivée : 23/12/2015
≡ tes points : 0 points.
≡ ta disponibilité rp : disponible
≡ ton avatar : tom felton.
≡ tes crédits : cristalline.

≡ âge du perso : dix-sept ans, une majorité sorcière qui apporte son lot d'horreurs : l'heure est venue de prendre ses responsabilités d'adulte mais il a peur.
≡ amoureusement : fiancé, mais le mariage à venir ne lui apporte aucune réjouissance.
≡ son emploi : étudiant à poudlard en septième année, au sein de la maison serpentard.
≡ statut de sang : snag-pur, ce qui a longtemps été une fierté pour le jeune Malefoy. Aujourd'hui il se déséspère de ce sang qui l'a enfermé dans une vie sans choix.
≡ sa maison : serpentard, sans aucune hésitation.
≡ son patronus : il est incapable d'en créer un, et pourtant il a passé quelques temps à s'entraîner quand tout le monde vantait celui de Potter.
≡ son amortencia : l'odeur de la campagne sous la pluie, mêlée au délicat arôme de la citrouille et au parfum adorable d'un balai fraîchement déballé.
MessageSujet: Re: (drago&susan) everyone's got their chains to break   Sam 2 Jan - 22:16


Drago n’avait jamais été un de ces amoureux de la nature qui préférait le vent froid d’hiver à la chaleur d’une salle commune bien remplie. Il n’avait jamais été de ceux qui préféraient la solitude à un groupe de compagnons à l’hypocrisie marquée. Et pourtant aujourd’hui il se surprenait à flâner dans le parc en évitant les groupes d’élèves qu’il apercevait. Il n’avait pas envie d’affronter ses camarades – les voir en cours était suffisamment éprouvant – et se retrouver seul était la seule chose qui parvenait à lui faire retrouver un peu de sérénité. Son sommeil était remplit de cauchemars sur une tour et un vieillard, et son quotidien marqué par les regards haineux des autres élèves. Il se sentait détesté par tout ce qu’il représentait, par cette marque sur le bras qu’il cachait habilement mais que bon nombre d’entre eux devenaient. Affronter leurs regards était devenu insupportable : Drago Malefoy était beaucoup de choses, mais pas courageux. Le temps passa sans qu’il le réalise vraiment et ce n’est qu’une fois le couvre-feu passé qu’il décida de rentrer. Sa position lui assurait une certaine immunité au château : si il se faisait prendre il ne risquait qu’une légère réprimande, ou une menace voilée – car les Malefoy n’étaient plus en bonne grâce depuis quelques semaines – mais ça valait le coup : en rentrant si tard il éviterait de croiser des gens qu’il n’avait pas envie de voir.

Un pas à sa gauche lui indiqua que quelqu’un venait de le rejoindre. Surpris, il reconnut Susan Bones. Ils étaient camarades de classe depuis leur première année mais n’avaient jamais été amis. Drago préférait plutôt se moquer d’elle à l’occasion, et l’ignorer le reste du temps. Elle était facilement reconnaissable à ses longs cheveux roux – la première fois qu’il l’avait vue, il avait pensé à une Weasley – et son visage qui dégageait un air innocent. Pour autant il n’était pas prêt à se laisse amadouer par la gentillesse qui se lisait sur ses traits : Susan était l’ennemie. Si ces derniers temps elle se faisait plus discrète, Drago savait que son allégeance allait à Potter. Il pensait que Susan allait le dépasser sans un mot pour rejoindre le château avant lui mais il fut surprit de l’entendre parler. « Tu m'accompagnes au château ? »  Sa demande était tellement étonnante que la surprise dû se lire sur son visage. Susan et lui n’avaient jamais été amis et il lui semblait qu’elle n’était jamais venue lui parler de son plein gré – et changer les vieilles habitudes après sept ans à les créer avait de quoi être surprenant. Un instant il pensa à une blague : peut-être cherchait-elle à se venger de toutes ces fois où il s’était moqué d’elle notamment lorsqu’il avait appris son aventure avec un Serpentard nettement plus vieux.

Il resta donc silencieux et elle poursuivit : « Je risque d'avoir des ennuis si tu ne m'escortes pas jusqu'à ma salle commune. Je sais que tu n'as aucune raison de m'aider mais je me suis dit que je ne perdais rien à te demander de l'aide. »  Il se demanda dans quel monde il était tombé pour que Susan Bones vienne lui demander son aide, à lui. Jamais il n’avait été aimable et gentil avec les autres élèves de Poudlard : moqueries et insultes était plutôt ses armes favorites contre eux. Les Poufsouffles étaient ceux qui avaient le moins souffert de son arrogance – parce qu’à ses yeux ils étaient les plus insignifiants – mais ils semblaient avoir tout de même saisie l’idée que s’éloigner de Drago Malefoy était la meilleure chose à faire. Et si depuis le début d’année il se faisait aussi plus discret et absent des provocations, les autres élèves n’avaient pas oublié qui il était. Il entendait les « meurtrier » retentir dans la tête de ses camarades, ce mot si cruel qu’il lui en aurait coupé le souffle si quelqu’un avait osé le prononcer à voix haute. Heureusement que son statut lui assurait une certaine tranquillité. Tout le monde avait compris qu’il était mieux de laisser Drago Malefoy dans son coin. Alors pourquoi Susan Bones venait réclamer son aide ? Cette question souleva une pointe de curiosité chez lui, mais il n’était pas d’humeur à jouer avec elle. « Non je n’ai aucune raison de t’aider. » répondit-il avec une pointe d’agacement. Il préférait que le monde entier le déteste et voit le mal en lui : ça l’aidait à se détester plus fort lui-même. Un instant ce mépris si caractéristique de sa personnalité refit surface, celui qui lui donnait envie de jouer la carte de la provocation et d’insulter ceux qui se trouvaient autour de lui. Mais il se perdit aussitôt dans un sentiment de lassitude extrême, celui qui était devenu son meilleur ami au quotidien. « Et si tu penses que rôder autour de moi t’aidera à te faire bien voir tu te trompes. Tu ferais mieux de te fondre dans la foule. » Parce qu’il n’était pas passé inaperçu aux yeux du Serpentard qu’elle se faisait discrète. Il n’avait jamais été observateur mais se rendre compte de ce qui se passait autour de lui était devenu vital. L’assassinat de la tante de Susan avait fait grand bruit et Drago s’était presque attendu à ce qu’elle soit la prochaine victime. Mais elle semblait avoir compris comment fonctionnait le jeu et peut être qu’elle s’en sortirait vivante, pourvu qu'elle le laisse tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : deadpoule (kelly)
≡ hiboux envoyés : 237
≡ date d'arrivée : 27/12/2015
≡ tes points : 605 points.
≡ ta disponibilité rp : 0/3 sauf si je décide de me lâcher :p
≡ ton avatar : dasha sidorchuk
≡ tes crédits : avatar@january blues

≡ âge du perso : dix-sept ans
≡ amoureusement : célibataire au coeur d'artichaut, son regard vogue trop souvent du côté de la table des serpentard
≡ statut de sang : sang-mêlé
≡ sa maison : poufsouffle
≡ niveau d'études : septième et dernière année
≡ sa baguette : bois de poirier, crin de licorne, une baguette rigide de 26 centimètres
≡ son patronus : elle n'a jamais réussi qu'à créer un filament lumineux lors des cours de l'AD
≡ son amortencia : l'odeur de plantes, du froid glacial une nuit d'hiver.
MessageSujet: Re: (drago&susan) everyone's got their chains to break   Dim 3 Jan - 15:34

Susan vit le visage de Drago se transformer sous la surprise qu'il devait ressentir à la voir là, à marcher à ses côtés, à lui adresser la parole. Il était vrai qu'ils n'avaient jamais parlé, à part pour s'insulter – ou, plutôt, c'était Malefoy qui l'insultait, elle ne répondait pratiquement jamais, préférant jouer la carte de l'indifférence plutôt que celle de la colère. Elle n'était pas susceptible et, contrairement à Harry et Ron qui sautaient à la gorge du blond à chaque fois qu'il osait dire quelque chose, Susan se contentait de se taire, de lui jeter un regard noir et de continuer sa route sous son sourire moqueur. Cette ambiance lui manquait : c'était toujours un spectacle que de voir les Gryffondor et les Serpentard se disputer pour des broutilles. Aujourd'hui, les raisons n'étaient plus les mêmes, elles étaient plus sérieuses, plus sombres, meurtrières. Ce n'étaient plus des disputes d'enfants, mais d'adultes, touchés par la guerre. Rien n'était plus pareil, désormais, et c'était pour cette raison qu'elle ne s'étonnait pas d'avoir réussi à aborder Drago Malefoy, d'avoir osé lui parler pour lui demander son aide. L'étrange ne pouvait plus l'être dans un monde où des sorciers prônaient la supériorité du sang, où ils s'entre-tuaient alors qu'ils possédaient tous le même don, alors qu'ils avaient tous été bénis par Dieu. Malefoy garda le silence tout en continuant d'avancer, alors elle poursuivit, tentant de le faire parler. Elle se demanda comment il allait réagir : tous les deux étaient plutôt discrets cette année. Si elle n'était plus la Bones flamboyante qu'elle avait été, Malefoy ne semblait plus aussi mordant ces derniers temps. C'était l'une des raisons pour laquelle Susan avait pris son courage à deux mains pour lui adresser la parole : il n'était plus aussi intimidant et, à force d'observations, elle avait commencé à le considérer comme un être humain et plus comme un monstre d'insensibilité et de cynisme qu'elle associait désormais à son père. Si elle avait toujours tenté d'éviter le blond pour ne pas qu'il lui rappelle certains épisodes de sa vie comme il savait si bien le faire, elle n'était plus cette jeune fille gênée et influençable d'autrefois. Elle n'avait plus peur de faire face à Drago Malefoy ; au contraire, elle avait envie de le faire, parce qu'il avait changé, qu'elle aussi, et que cela ne pouvait signifier qu'une chose, que le destin avait eu son rôle à jouer. Elle croyait au destin, aux signes, et, pour elle, il était évident que son regard s'était posé sur Drago parce qu'on avait voulu la guider vers ce Serpentard en particulier. Quand il lui répondit qu'il n'avait pas à l'aider, il avait l'air agacé, et plutôt que de rebuter Susan, cela ne la fit sourire que davantage. Si elle était discrète, lâche même concernant l'AD et la résistance, elle ne refusait jamais un challenge, et elle s'en était fixé un en abordant ce Serpentard têtu et froid. Elle leva les yeux au ciel à sa réplique suivante. « Franchement, je n'ai aucune raison de vouloir me faire bien voir. La discrétion me réussit mieux et tu as dû remarquer qu'elle n'embellit absolument pas mon blason. Ce n'est pas en traînant avec toi que ça y changera quelque chose : mes amis penseront de moi des choses encore plus affreuses, et mes ennemis riront juste plus fort. » Elle se tut quelques instants mais, incapable de se taire maintenant qu'elle avait le Malefoy sous la main et qu'elle se sentait assez irresponsable pour entamer la conversation, elle poursuivit. « Je ne gagne rien à venir te parler, à part un soutien si on croise des mangemorts ou des élèves de l'élite au château. Tu pourrais dire que tu t'occupes de moi, quelque chose comme ça. » Bien entendu, elle voulait plus : plus qu'un soutien, elle voulait des révélations, qu'il affirme ce qu'elle pensait depuis quelques semaines, qu'il se sentait mal en ce monde, à cause de sa famille, un peu comme elle. « Malgré ma discrétion, il ne fait pas bon être une Bones en ce moment, surtout avec le couvre-feu. » Elle frissonna et serra les bras contre sa poitrine. Elle jeta un œil à Drago, essayant de deviner ses pensées, de voir si elle pouvait aller plus loin, si elle pouvait être un peu moins subtile. Elle décida de tenter : après tout, que risquait-elle ? Elle pouvait le mettre de mauvaise humeur mais, finalement, il l'était tout le temps. Quand il souriait, c'était le même sourire qu'arboraient les mangemorts et l'élite, ce sourire narquois, méprisant, cruel, qui n'avait rien à voir avec le bonheur et la joie. Rares étaient les instants heureux, de toute façon. Les seuls moments joyeux qu'elle aurait pu vivre, elle avait décidé de tirer un trait dessus en se faisant discrète et en s'éloignant de ceux qu'elle aimait et qui la rendaient heureuse. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas ri, et ses sourires étaient pâles en comparaison avec ceux qu'elle offrait auparavant, avant la mort de sa tante, avant la disparation de sa mère, avant la guerre. « C'est difficile de porter son nom de famille parfois, tu n'es pas d'accord ? Surtout en ce moment. Nous vivons un peu la même chose, non ? Différemment, certes, mais je pense que si tu étais juste Drago et que si j'étais juste Susan, nous nous sentirions bien mieux. » Son sourire était triste, son regard se voulait compréhensif. Elle avait lancé la bombe, elle attendait de voir ce que Drago allait en faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (drago&susan) everyone's got their chains to break   

Revenir en haut Aller en bas
 

(drago&susan) everyone's got their chains to break

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Drago Malefoy ~ When your soul departs
» USS Susan B Anthony
» Susan Boyle : on vous ment !
» Prochaine égérie Viva Glam.......
» Il y a eus 1 femme légionnaire
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
HOGWARTS AND SURROUNDINGS
 :: Hogwarts :: out of the castle
-
Sauter vers: