AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 the one's that seek and find. (abigaïl)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: the one's that seek and find. (abigaïl)   Lun 22 Sep - 22:34

Les derniers mots échangés avec Tracey tournent dans ma tête et continuent de me vriller les oreilles, quand bien même cela fait déjà plusieurs jours que je l’ai quittée, laissée chez elle pour m’en aller. Mais à quoi étaient dus tous ces mots durs que nous nous sommes échangés ? Je me trouve incapable de m’en rappeler avec certitude, me contentant d’y réfléchir de façon absente, mes pensées se brouillant presque instantanément à chaque fois. Je me mordille la lèvre inférieure alors que, la pluie tombant en cascade sur mes épaules et le regard fixé sur la devanture d’un fleuriste, je ne peux cesser de penser à la jeune femme. Mon cœur bondit dans ma cage thoracique alors que je sors doucement un vieux morceau parchemin du fin fond de ma poche. Issu de l’une des enquêtes anciennes que j’ai eues à effectuer au sujet de celle qui occupe mes pensées, celui-ci présente une information capitale et nécessaire à ce que j’ai envie de faire. La pluie vient en diluer l’encre préalablement laissée par ma plume, traçant des auréoles émeraude sur le bout de papier. Mais je n’en ai que faire, connaissant déjà par cœur les quelques mots étant inscrits là. Me tenant dans la rue, dans une ville m’étant devenue on ne peut plus étrangère depuis que l’on m’en a banni, dans une partie sorcière dans laquelle je n’ai plus le droit de mettre les pieds en temps normal, je me sens on ne peut plus vulnérable. Après tout, je n’ai même plus de baguette. Cela fait combien de temps qu’elle m’a été retirée ? Des mois, semaines, jours ? Je ne saurais même pas le dire, tant mon esprit semble être embrumé et empli d’une pagaille sans nom. Pivotant sur mes talons, je finis par m’enfoncer dans les quelques ruelles de cet endroit ne semblant avoir en commun avec ma part du Royaume-Uni, que le fait de se situer sur la planète Terre. C’est en claquant légèrement des dents que je finis par abattre mon poing sur la porte d’un immeuble, attendant désespérément qu’une âme charitable ne vienne m’ouvrir la porte. « Excusez-moi, savez-vous si Abigaïl Davis vit toujours aussi ? » je glisse au concierge alors que celui-ci entrouvre légèrement la fenêtre de son propre appartement, situé au rez-de-chaussée. Il n’a pas l’air de me faire confiance, pas suffisamment pour m’ouvrir la porte de son logis et discuter rapidement avec moi pour m’apporter une réponse en tout cas. Je suis tellement pendu à ses lèvres, espérant une réponse positive de sa part, que je ne remarque même pas la personne venant tout juste d’arriver derrière mon dos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: the one's that seek and find. (abigaïl)   Mar 23 Sep - 5:23

Les nuages qui emplissaient le ciel londonien n'annonçait rien de bon, à part un temps maussade. En plus d'être maussade, la pluie vint se joindre au reste de la grisaille. Quand bien même, je préférerais rester au sec dans l'appartement de Tracey, il fallait que je sorte pour faire des courses. Je commençais à dépérir, car les placards étaient presque tous vides. A vrai dire, elle n'avait pas la meilleure forme pour s'occuper de l'intendance de l'appartement. Je prenais alors mon courage à deux mains, pour affronter le temps affreux qui régnait au dehors. Je soupirais, il avait fallu une guerre pour que je me rapproche de ma demi-sœur, si on peut appeler ça un rapprochement. Mais elle était à présent, l'ombre d'elle-même. Je sortais de l'immeuble, la poignée glissant de mes mains à cause du vent et la porte claqua à quelque centimètres de mon dos, me faisait sursauter. J'allais finir par avoir une crise cardiaque avant mes vingt ans. Je reprenais mon chemin, le col de mon manteau remonter au niveau de mes oreilles, avançant à grand pas dans la rue sans faire attention au x passants qui étaient autour de moi. Mes pensées étaient parasités par beaucoup de choses, ressassant mes erreurs, ce que j'aurais du faire, qui j'aurais du être. Mais j'avais toujours une piètre image de moi-même. Laissant mes pas me mener où il fallait, j'entrais dans le supermarché, un sac imperméable à la main pour que les aliments ne prennent pas l'eau. Je fus rapide, en moins de vingt minutes, j'étais déjà dehors. Je voulais rebrousser chemin, mais mon cerveau en décida autrement, car encore perdue dans mes pensées, je finis par passer devant mon ancien immeuble. Ou du moins, celui de ma grand-mère, Colleen. Je m'arrêtais, le cœur battant la chamade. Cet appartement m'avait été légué à sa mort. Je n'y avais plus mis les pieds, ayant trop peur de sentir la mort autour de moi, ou alors de me faire abattre par un avada kedavra. Pourtant, la clé était toujours autour de mon cou, comme un signe du destin. Une boule serra ma gorge, alors que j'étais de l'autre coté de la rue entrain de regarder la porte. Je n'avais rien à perdre, non ? Juste quelques minutes, ça n'allait pas me faire de mal ? J'inspirais profondément avant de traverser la rue, et de me précipiter vers l'immeuble où j'avais été élevée. Je finis par arriver alors derrière un jeune homme – semblerait-il –, il était encore dehors, bloquant le passage de la porte de l'immeuble et j'eus le temps d'entendre la question qu'il posa au concierge. « Excusez-moi, savez-vous si Abigaïl Davis vit toujours aussi ? » , et le concierge glissa un regard surpris vers moi, étonné de me voir. J'eus un instant de panique, mais mes paroles dépassèrent mes pensées et je posais une question à voix haute.  « Vous lui voulez quoi ? », lâchais-je, avant de me gifler intérieurement. Je hochais la tête vers le concierge qui ne se fit pas prier pour fermer sa fenêtre à cet inconnu et à moi, par la même occasion. J'inspirais profondément, pourvu qu'il ne m'arrive rien. Mes pensées allèrent directement à Tracey, restée seule à l'appartement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: the one's that seek and find. (abigaïl)   Jeu 25 Sep - 23:24

J’ai l’impression de perdre la tête, un peu comme si un voile s’était levé sur l’ensemble de mes pensées. Je ne sais plus rien de précis, ne connais plus rien de concret. La seule chose que je sais avec exactitude, c’est que je veux retrouver Tracey et écarter cette dispute qui nous a écarté, parvenir à me faire pardonner pour cette faute que j’ai commise mais dont je ne me souviens pas réellement. Et c’est en fait pour ne pas dire que je ne m’en souviens plus du tout. Ce que la jeune femme me reproche, reste un certain mystère pour moi mais peu importe, puisqu’il me semble détenir l’idée pouvant me faire pardonner de tout. Et cela uniquement parce que je voue un amour certain pour la brune, quand bien même je ne passe pas mes journées à le lui faire savoir en lui susurrant des je t’aime au creux de l’oreille toutes les deux secondes. Mais je pense qu’elle sait tout ça, qu’elle est capable de comprendre l’étendue de l’amour que j’ai pour elle et de l’attachement que je lui porte. Après tout, celui-ci existe depuis longtemps. Depuis quand déjà ? Je ne m’en rappelle plus avec exactitude, cela doit sans doute dater de l’époque de Poudlard. Oui, nous avons dû nous rencontrer à l’école de sorcellerie et j’ai effectué des recherches à son sujet parce que je me trouvais être l’un de ses admirateurs secrets. Je ne vois pas d’autre solution possible. Mais peu importe, il me faut trouver l’un de ses parents, l’un de ses proches. Car je compte bien lui demander sa main et c’est pourquoi il me faut obtenir la bénédiction de l’un d’entre eux. C’est pourquoi je me trouve ici, au pied de cette immeuble, sous ce crachin de pluie, à demander à un concierge ayant visiblement peur de moi, si la sœur – ou plutôt demi-sœur, comme le stipule le morceau de parchemin rangé au fond de ma poche – de Tracey habite toujours à cette endroit. Mais celui-ci semble peu enclin à me répondre, se montrant même méfiant au possible. Je suis d’ailleurs sur le point de perdre patience face à son absence de réponse, lorsqu’une voix s’élève de derrière moi, provenant d’une personne que je n’ai même pas entendu approcher. « Vous lui voulez quoi ? » Je pivote aussitôt sur mes talons, entendant aussitôt la fenêtre du concierge se refermer derrière moi. Il ne sait pas fait prier pour me fuir celui-là, laissant la jeune femme face à moi se débrouiller seule, quand bien même il a semblé se méfier de moi. Et même si je ne suis pas quelqu’un de violent ni même de dangereux, je ne peux m’empêcher de le considérer comme un sale type pour avoir ainsi laissé une jeune femme en proie avec un inconnu. Il faut également dire que juchée ainsi sur le bord du trottoir, ses prunelles me lançant des éclairs, elle aurait presque un air capable de faire fuir même le plus tordu des criminels. « Je… C’est au sujet de Tracey Davis. » je finis tout de même par lâcher, même si ma voix se fait moins ferme qu’auparavant. Après tout, il ne s’agit pas d’énerver encore plus cette jeune femme semblant déjà suffisamment remontée. « C’est pour une question d’ordre personnelle, que je ne veux pas divulguer ainsi en pleine rue. » Après tout, personne d’autre que la demi-sœur de la brune, n’a besoin d’apprendre que je compte la demander en mariage. « Vous savez où je pourrais la trouver ? A moins que vous ne soyez vous-même Abigaïl Davis ? » je finis par demander, suspicieux, haussant un sourcil. Il faut aussi dur qu’elle revêt à merveille le rôle de la jeune femme se sentant concernée par ce qui se passe, ce qui est d’autant plus normal si c’est après elle qu’un homme qu’elle n’a jamais vu, semble avoir jeté son dévolu. Mais ce n’est pas non plus comme si j’étais venu dans le but de commettre une quelconque agression.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: the one's that seek and find. (abigaïl)   

Revenir en haut Aller en bas
 

the one's that seek and find. (abigaïl)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Maybe tomorrow, I'll find my way home.
» NARS RAJASTHAN
» (75) Catalogue de la bibliothèque de l'Ecole Polytechnique
» Craquage Semi Precious et Bloggers Obsessions (+ swatches) + autres !
» LYON' BiG CRAQUAGE !!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: troisième saison :: sujet abandonnés
-
Sauter vers: