AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ☆ (meera & eden) ~ the night is guarded.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: ☆ (meera & eden) ~ the night is guarded.   Dim 21 Sep - 17:39

the night is guarded.


Le monde magique était plein de surprises et ce même depuis que la guerre était finie, sans doute même qu'il était encore plus imprévisible qu'avant. Meera pensait rentrer à poudlard, quand elle aperçu un groupe de la police magique passer par le chaudron baveur. Idée folle sans doute, vieille habitude de résistante peut-être, mais elle avait décidé que ce soir elle saurait ce que ce groupe avait en tête. Une chance pour elle, un peu d'alcool et les hommes parlent bien fort. C'est alors qu'elle apprend qu'une certaine Eden Fitzgerald aurait attiré l'attention de certains rafleurs ; le groupe avait été désigné pour la faire mariner afin d'obtenir des informations. Sans réfléchir, Meera quitte bien vite le chaudron baveur pour se mettre en route vers sainte mangouste, décidé, connaissant l'hôpital comme sa poche, elle savait d'avance qu'elle n'aurait aucune difficulté a entré par les endroits peu surveillés et à retrouver la jeune femme.

Les journées sont longues quand on travaille à sainte mangouste, plus la nuit s'installe plus les gens sont chiants, et il y avait ce type ce soir qui avait trop tendance à regarder Eden du coin de l’œil à chaque fois qu'elle passait à côté de la salle d'attente. Quelque chose ne tournait pas rond chez ce type, tout en lui laissait sous entendre qu'il n'était pas net. Or avec les temps qui courraient il était plus prudent de se méfier de tout le monde.

QUELQUES PRÉCISIONS
★ l'homme qui surveille eden fait parti de la police magique, il est possible de le faire intervenir en tant que PNJ si vous le voulez. De plus les types du chaudron baveur peuvent également se joindre à la fête c'est à vous de voir.
★ il est possible de faire intervenir des pnj pour les membres de la police magique. (si vous avez besoin d'une intervention admin de temps en temps, n'hésitez pas à demander en me mpottant).
★ le but du rp est bien-sûr pour Meera de prévenir Eden, mais sous un œil avisé qu'il ne faut pas oublier, vous avez bien sûr la possibilité de quitter le lieu de départ.
★ L'ordre de passage est le suivant : Eden, puis Meera.
★ si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à m'envoyer un petit mp (a).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ☆ (meera & eden) ~ the night is guarded.   Dim 21 Sep - 22:56

Je m'étais levée du mauvais pied, ce matin. J'avais fait un horrible cauchemar, et je n'arrivais pas à me défaire de cette sensation oppressante dans ma poitrine. Je ne devais pas commencer ma journée avant midi, alors je m'étais préparée avec lenteur, les paupières mi-closes faisant mes gestes machinalement. J'en avais profité pour faire des courses, juste des choses nécessaires pour m'alimenter. Je soupirais en voyant le hibou de mes parents adoptifs au bord de ma fenêtre. Je le laissais entrer, puis détachait le message de sa patte. Dîner chez les parents, dimanche soir à 19h. Ne fais pas de bêtises, soit prudente, et soit en avance!. Message typique de mon frère adoptif. Un peu trop protecteur parfois, une pensée fugace me traversa. Si jamais il apprenait pour moi et Daley, comment réagirait-il ? Pas bien, me chuchota ma conscience et je balayais cette pensée de mon cerveau. Après avoir manger sur le pouce, je m'étais rendue à Sainte Mangouste pour commencer ma journée d'apprentie médicomage, j'avais l'impression que cela n'allait pas être une si bonne journée que ça. Mais qu'importait il fallait que j'aille travailler et apprendre. Le but premier étant de m'obliger à occuper mes pensées. Je ne voulais pas penser à ce qu'était devenu le monde sorcier, même si je l'avais sous les yeux pendant toute la journée. Guérir les autres était le meilleur moyen de me sortir toutes les horreurs de ma tête. La journée passa lentement, je devais (la plupart du temps) suivre les médicomages. Je prenais de temps en temps un café avec les autres apprentis, juste pour pouvoir tenir éveillé jusqu'à la fin de la journée. La salle d'attente changeait de personne au fur et à mesure, mais elle ne désemplissait jamais. Puis, un homme arriva. En apparence, c'était un homme comme les autres, un patient comme les autres même s'il ne semblait pas atteint d'une quelconque maladie ou blessure. J'avais une désagréable sensation lorsque je passais devant la salle d'attente, comme un mauvais pressentiment, une sensation d'être épiée. Je n'étais pas dans le genre paranoïaque (quoi qu'un peu quand même), mais là, j'avais l'impression d'avoir une épée de Damoclès au dessus de la tête. J'appelais un nouveau patient, une certaine Meera et je le vis, ce regard, chez l'homme que je trouvais louche. Je m'empressais d'accompagner la jeune femme dans un box.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ☆ (meera & eden) ~ the night is guarded.   Dim 12 Oct - 18:45

Depuis combien de temps Meera ne s’était-elle pas rendu sur le terrain ? Trop longtemps, pensait-elle inlassablement alors que son verre de Bièraubeurre ne se vidait pas : depuis que le tenancier du Chaudron Baveur le lui avait posé sous le nez, la sorcière ne lui avait octroyé que quelques regards. Irrémédiablement, ses yeux étaient toujours attirés par d’autres éléments ; quelques sorciers attablés avec indifférence, qui sirotaient d’autres alcools divers. Des gens qui ne cherchaient pas à se faire remarquer, et puis au centre, le groupe de rafleurs. Ceux-ci étaient, visiblement, trop occupés à faire entendre leurs voix et faire régner leur suprématie sur le petit pub, pour même se rendre compte d’au combien l’atmosphère était tendue autour d’eux : il y avait parmi ces gens, des sorciers qui se plaisaient à inspirer la terreur. Le Nouveau Régime n’était fait que de ça, de meurtriers mais également de quelques masses de ratés qui rattrapaient leur existence misérable en oppressant les pauvres gens terrorisés à l’idée d’être envoyés à Azkaban. Au fond, il n’y avait pas à se poser de question, quant au peu d’effectif de la rébellion, et au combien il était compliqué de faire entrer de nouveaux visages dans les rangs. La plupart des habitants du monde magique avaient déjà assez de peine à vivre au quotidien ; agir, c’était sacrifier encore plus, risquer toujours plus. Dans les profondeurs ambrées de sa boisson, Meera perdit son regard sombre, ses songes s’y envolant bien vite. Curieusement, la France lui manquait, pour bien des raisons : là-bas au moins, elle avait tous les prétextes du monde pour ne pas voir Elwood. Maintenant qu’elle était de retour en Angleterre, que la rébellion logeait officiellement à Poudlard, plus rien ne la retenait de descendre sur Pré-Au-Lard pour rendre visite au sorcier. Plus rien, si ce n’est une paralysie qui la destituait de tous ses moyens : après tout, sans doute qu’Elwood était mieux sans elle dans son existence – loin d’eux, elle ne ferait jamais courir le moindre risque à son meilleur ami, ni au fils de celui-ci. Tous deux avaient déjà assez perdu, lui répétait inlassablement sa raison.

Mais alors qu’elle demeurait sobre, son attention se faisant de plus en plus diffuse sur la commande qu’elle avait passée, les rafleurs, eux, avaient commencé à sombrer dans l’imprudence. Sans doute avaient-ils fini par se persuader que les membres de la rébellion se contentaient de disparaître une fois la nuit trop épaisse ; cruelle erreur, quand bien même il n’était pas dans les missions de Meera de partir en quête d’âmes à sauver. Généralement, son travail à elle se limitait à attendre au château, et à tenter de soigner les blessés que l’on daignait ramener : au fond, elle gardait l’opinion que la rébellion laissait volontiers les blessés graves derrière elle ; prétextant volontiers que la cause était assez importante pour inclure quelques dommages collatéraux. Dans le torrent de paroles inintéressantes déversé par les rafleurs, Meera saisit quelques bribes d’informations qui, somme toute, se révélèrent dignes d’intérêt. Eden Fitzgerald. Sainte Mangouste, et quelques ricanements à propos d’autres noms qu’elle dédaigna volontiers : certains résonnaient comme se raccrochant au Ministère tout nouveau. Pas de quoi se retourner ; et déjà Meera quittait sa place, laissant quelques gallions derrière elle avant de retourner sur les rues moldues de Londres. Embourbés jusqu’aux genoux dans leurs histoires, les rafleurs ne l’avaient même pas remarquée, et c’est sans embrouille qu’elle quitta le Chaudron Baveur. En des foulées pressées, ses instincts lui dictant que le temps lui manquait, Meera quitta les rues envahies de la capitale anglaise, pour rejoindre les alentours presque abandonnés de Sainte Mangouste. Du point de vue des moldus, l’hôpital sorcier ne payait pas de mine et alors qu’elle en contournait la façade principale, Meera se sentit presque revenir quelques mois en arrière. A la belle époque, lorsque les événements étaient bien moins avancés. Lorsqu’elle pouvait encore faire son travail de guérisseuse. A la dérobée, elle rejoignit l’entrée à l’arrière du bâtiment, réservée pour les arrivées trop indiscrètes pour se faire du côté moldu – la sorcière, qui connaissait si bien les lieux, n’eut aucun mal à ne pas se faire remarquer par qui que ce soit. Curieusement, les surveillances du Ministère ici étaient moins fréquentes que la rébellion ne l’avait cru – et Meera n’eut aucun mal à se mêler parmi les patients de l’hôpital. Déchirant quelques pans de tissus à sa cape, la sorcière les enroula rapidement autour de son bras, prétextant une blessure qui serait vite prise en charge. Pourvu qu’elle puisse trouver ladite Eden.

Dix minutes, plus encore, l’heure défila plus vite qu’elle ne l’aurait cru, et Meera reconnut en certains de ses semblables, l’agitation qui l’avait toujours habitée lorsqu’il avait été question de faire son travail. Aussi discret qu’elle, il y  avait dans les rangs un homme silencieux, qui lui, ne paraissait guère blessé, et demeurait dans son coin : s’il faisait son possible pour ne pas se faire remarquer, la brune l’avait déjà vu se lever à nombreuses reprises, arpenter quelques pas et adresser des paroles rapides à une infirmière de l’hôpital, avant de retourner s’asseoir. Meera Vaughn, le nom d’emprunt qu’elle avait donné résonna dans la hall d’attente, et c’est sans un regard vers les autres patients qu’elle se leva, arpentant les quelques pas la séparant d’une bien jeune apprentie. La main enroulée autour de son bras, elle continuait de prétexter une vive douleur causée par un sortilège, tandis qu’elles s’éloignaient déjà sous le regard insistant, accroché à son dos, de l’homme resté derrière au milieu de la foule. Si elle n’avait jeté qu’une œillade par-dessus son épaule, presque distraite, Meera pouvait cependant sentir que le type bouillonnait d’impatience à l’idée d’agir – forcément, il était là pour autre chose que se faire soigner. En jetant un regard au badge accroché à l’uniforme de la jeune femme face à elle, Meera avait cru sentir son cœur manquer un battement : Eden. Peut-être bien était-ce celle que les rafleurs cherchaient, celle qu’elle recherchait. Pesant ses gestes un instant, Meera la suivit pas à pas pendant de longues secondes, d’interminables minutes avant de profiter d’un couloir vide pour attraper le bras de la jeune femme juste devant elle. La faisant pivoter sur ses pieds pour trouver son regard, la sorcière adopta une voix grave : « Vous êtes Eden, Eden Fitzgerald ? » Malgré elle, la sorcière resserra encore la prise de ses doigts autour du bras frêle de la jeune femme face à elle ; avant de se reprendre, sans pour autant oser la lâcher. Certes, il y avait de fortes chances pour qu’elle la prenne pour une folle, ou une ennemie, qu’importe. « Faites-moi confiance, vous n’êtes pas en sécurité ici. Vous devriez partir ; vous comprenez ? » Fichant ses yeux sombres dans ceux de sa vis-à-vis, Meera arqua un sourcil comme pour donner sens à ses paroles. A elles deux, elles étaient des cibles qui couraient de graves dangers, et visiblement, l’ennemi était déjà sur elles.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ☆ (meera & eden) ~ the night is guarded.   

Revenir en haut Aller en bas
 

☆ (meera & eden) ~ the night is guarded.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le pigment Moonlight Night
» couches Sweet-Night
» Démo EDEN le 7 mars à l'Usine !!!
» One night stand
» sweet night
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: troisième saison :: sujet abandonnés
-
Sauter vers: