AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 No one says it would be easy + Arthur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: No one says it would be easy + Arthur   Jeu 11 Sep - 2:24

arthur&hermione ❥ no one says it would be easy.

Londres, Angleterre. Voilà un moment déjà qu’elle n’y avait pas mis les pieds. Depuis les dernières années, plus personne n’ignorait son visage, ni ne connaissait pas son nom, elle était sur les lèvres de tous ceux qui suivaient avec ferveur le régime de Voldemort. Une indésirable, une ennemie à abattre à vue, elle n’avait plus sa place dans le monde des sorciers. Mais Hermione avait refusé de plier l’échine et avait fui un très long moment en France pour s’éloigner d’un territoire devenu trop dangereux, de ce pays qui l’avait vu naître et grandir. Le temps que la poussière retombe, le temps de faire le point, le temps de se remettre de la mort de son meilleur ami et de savoir ce qu’elle faisait par la suite, le temps de se faire oublier. Mais c’était absurde, car on ne l’oublierait pas, elle serait toujours dans les fichiers du Ministère, toujours dans les listes des « sang-de-bourbes » à neutraliser. Cependant, son ingéniosité n’était pas inconnue, tout comme son intelligence, et la sorcière mettait les deux à profit pour échapper à la surveillance des chasseurs. Elle avait aussi un atout de plus que tous ignoraient et qui lui permettait d’aller partout sans se faire remarquer. La cape d’invisibilité. Elle était parvenu à la récupérer suite à la bataille de Poudlard, ça et quelques autres effets personnelles comme le livre que Dumbledore lui avait légué, ainsi que le premier vif d’or qu’Harry avait attrapé. Maintenant qu’elle n’avait plus personne à attendre, au moindre problème, elle transplanait ailleurs, évitant les confrontations au maximum.

La née-moldue avait une raison bien particulière qui l’amenait aujourd’hui à mettre les pieds proche de Londres. Voilà un moment déjà qu’elle cherchait à mettre en place un réseau d’information, à réunir des gens qui menaient le même combat qu’elle, un peu dans le même concept de l’Armée de Dumbledore qu’elle avait créé avec Harry et Ron à l’époque de Poudlard, sans même savoir en fait qu’il existait déjà un groupe de résistant. Elle aurait voulu faire renaître l’Ordre de ses cendres. Encore une fois, elle utilisait le système ingénieux qu’elle avait créé pour répliquer la marque des ténèbres, à l’exception qu’elle utilisait toujours ses galions, mais elle avait amélioré son sortilège. Et la personne qu’elle allait rencontrer aujourd’hui allait recevoir une de ces pièces spéciales qui leur permettraient de se revoir plus facilement. La rouge et or avait longuement hésité avant d’ajouter Arthur à son réseau, il avait toujours été de nature assez égoïste à l’école et avait refusé de se mêler à l’AD même si la demoiselle l’avait fortement incité. Trop peur des conséquences. Aujourd’hui, pourtant, c’était différent et même si elle déplorait les motivations qui le poussaient sur cette voie de la rébellion, elle le savait déterminé maintenant à se battre.

Le froid de février lui arracha un léger frisson lorsqu’elle transplana enfin sur son lieu de rendez-vous, sous un grand pont traversant le fleuve. Le gravier crissa sous ses pieds, alors qu’elle s’avança pour jeter un regard autour d’elle ; il n’était pas encore là. Mais c’était normal puisqu’elle était en avance sur l’heure de leur rencontre. Elle prit place par terre, en indien, la neige tombant dans le soleil couchant. La jeune femme fouilla dans son sac et en sorti le vif d’or qu’elle libéra, le laissant voltiger autour d’elle en émettant un bruit aigu. Un sortilège empêchait la petite boule dorée de trop s’éloigner et permettait à Hermione de la récupérer facilement, car autant s’ennuyait-elle terriblement des matchs de Quidditch à Poudlard, autant était-ce la seule matière dans laquelle elle n’avait jamais excellée ; le vol sur balais et tout ce qui s’y rapprochait. Pour une raison aussi simple que le fait qu’elle détestait amèrement les hauteurs et n’était pas à l’aise de voler. Ainsi, dans le silence brisé uniquement par le bruit des ailes du vif d’or, elle patientait, le regard égaré dans ses souvenirs, pour la venue d’Arthur.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
 

No one says it would be easy + Arthur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Je suis malaaaaade!...................... Easy Walker
» colorie et poussette switch easy drive
» Sky d'Easy Walker
» Betameche, Arthur, E.T, Stitch et Jack (Mes ratous)
» soupe au lait d'avoine (selon le livre easy Marx)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: troisième saison :: sujet abandonnés
-
Sauter vers: