AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (event, eamonn) ☆ we all know how to fake it.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: (event, eamonn) ☆ we all know how to fake it.   Mar 20 Mai - 14:42

Force était de constater que les idéaux sorciers s'étendaient dans le monde plus qu'à l'accoutumée. Depuis qu'il y avait un sorcier à la tête du gouvernement moldu, on aurait pu penser que tout irait pour le mieux - que les relations seraient meilleures entre les deux univers. C'était loin d'être le cas. Chaque jour, Ariane lisait plusieurs dossiers à propos des déportations à Nurmengard et de la très controversée rupture avec la Russie. Sans réellement le savoir, les moldus étaient également touchés par ces jeux de pouvoir et ce, bien malgré eux. En rentrant du Ministère, Ariane avait voulu confier ses inquiétudes à Eamonn - mais, en croisant son regard, elle avait compris qu'il n'était pas homme à écouter. A l'écouter. Ils vivaient sous le même toit depuis quelques mois déjà et ils agissaient encore comme s'ils n'étaient que de sinistres étrangers l'un pour l'autre. Elle ne le voulait pas pour mari, mais si seulement ils pouvaient être amis alors la situation lui paraîtrait sûrement moins difficile à supporter. Comme d'habitude, Eamonn était installé dans son fauteuil attitré, le regard porté sur son livre. Et comme d'habitude, Ariane bavassait sur les événements qui s'étaient déroulés durant la journée. Soudain, elle remarqua un plateau en argent posé sur la table basse. Celui-ci était couvert de petits gâteaux colorés alléchants - elle avait entendu dire que les moldus en créaient des semblables et qu'ils appelaient cela des cupcakes. « C'est ta mère qui a fait ça ? On a un événement à fêter ? » demanda-t-elle alors bien innocemment. Sans réellement attendre de réponse de sa part, Ariane se leva et prit le plateau avant de retourner s’asseoir. L'odeur qui se dégageait de ces petites gourmandises était très agréable, très fruitée. De plus, le glaçage était également bien travaillé. A la réflexion faite, les membres de la famille d'Eamonn devenaient de plus en plus sympathiques.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (event, eamonn) ☆ we all know how to fake it.   Dim 1 Juin - 17:00

Eamonn entendait les paroles d’Ariane sans vraiment les écouter, comme à son habitude. Il n’avait de cesse que de rejeter sa jeune fiancée. Elle était gentille, agréable et elle semblait essayer de faire des efforts pour que leur vie commune ne soit pas aussi horrible que ce qu’on pouvait attendre d’un mariage forcé. C’était des histoires de famille qui les réunissaient, des alliances stupides entre sorciers de sang-purs pour que la lignée puisse rester pure. Pour Eamonn ça n’avait aucun sens, il avait cette sensation que ça ne pouvait pas marcher, au fond, il voulait que ça ne puisse pas marcher. Il n’avait pas envie de faire sa vie avec Ariane, il y avait encore Blodwyn dans ses pensées comme dans son cœur et il y aurait toujours Blodwyn. Il ne voulait pas en épouser une autre et la pauvre Ariane qui n’avait rien demandé à personne était victime continuelle de sa mauvaise volonté. Elle parlait beaucoup et dans d’autres circonstances, il aurait pu l’écouter parler de ce qui se passait au ministère de la magie, que ce soit la rupture avec la Russie, la fermeture de Poudlard ou toutes les autres conneries comme les lois bloodstream qu’il maudissait tant. Il aurait facilement pu se joindre à la conversation s’il n’avait pas simplement décidé d’ignorer la jeune femme. Elle ne le méritait pas et il en avait conscience, il n’arrivait simplement pas à se montrer autrement face à elle, il avait déjà trop trahi Blodwyn, il n’avait guère envie de le faire d’avantage. Blodwyn qui était à présent réduite à préparer les festins de la famille Oswald-Appleby et à faire le ménage partout dans ce fichu manoir. Sans doute que ce serait à elle qu’on demanderait de préparer le banquet pour son mariage avec Ariane, sans doute que ce serait elle qui s’occuperait des décorations pour la fête et il n’avait pas plus envie de voir ça que d’épouser Ariane. S’il faisait attention à ses paroles, sans doute qu’il connaîtrait tous les événements du ministère de la magie sans même y mettre les pieds. Ariane parlait beaucoup, vraiment beaucoup. Il n’entendait que des brides de paroles alors qu’il faisait semblant d’être passionné par son livre, alors qu’il était surtout plonger dans ses pensées, même la lecture, en principe, ce n’était pas vraiment sa passion. « C'est ta mère qui a fait ça ? On a un événement à fêter ? » Finalement il posa son regard sur la jeune femme, avec une expression de surprise. Son regard s’accrocha ensuite sur le plateau de cupcakes qu’elle avait ramené. « Si c’est ma mère qui a fait ça, je te déconseille vivement de les manger. » Il se comportait souvent comme le dernier des abrutis avec Ariane, cependant, il ne souhaitait pas qu’elle meurt et encore moins d’une intoxication alimentaire. Sa mère ne savait pas cuisiner, c’était une chose qu’il savait depuis bien longtemps. Cela dit, vu la qualité du glaçage, la présentation des gâteaux, impossible que sa mère en soit à l’origine. C’était peut-être Blodwyn qui les avait faits, c’était elle apparemment, la nouvelle cuisinière de la famille. « Non, je ne pense pas que ce soit ma mère. Ils sont trop beaux pour que ce soit elle. » Il haussa légèrement les épaules avant d’attraper l’une des sucreries, recouverte de chantilly avec une cerise sur le dessus. « Ecoutes, si je meurs c’est que ce sera ma mère qui les aura faite. » Sur ces mots il croqua dans le gâteau qui était, à son gout bien trop réussi pour avoir été fait de la main de sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (event, eamonn) ☆ we all know how to fake it.   Jeu 5 Juin - 19:24

Ariane parlait beaucoup, c'était indéniable. Elle pouvait bavasser durant des heures de ce qui se passait au Ministère de la Magie – elle savait quasiment tout des lois bloodstream, de la fermeture de Poudlard, de la rupture avec la Russie et surtout, puisque cela concernait le compagnon de son amie Cara, des exécutions publiques devant Gringotts. Il s'agissait d'un véritable petit annuaire sur pattes qui débitait tout ce qu'elle savait à son fiancé ; celui-ci ne l'écoutait pas, alors il ne lui demandait jamais de se taire. Seules ces petites sucreries colorées, tartinées de chantilly et dont les sommets étaient surplombés par une cerise, étaient parvenues à lui couper l'envie de parler. Son estomac grogna. Étonnement, Eamonn fut lui aussi tiré de sa torpeur, prenant sur lui pour lui conseiller de ne pas y goûter avant de d'y porter la main, avalant goulûment un des gâteaux. Arquant un sourcil, Ariane détailla rapidement le plateau qui reposait sur ses genoux. Le glaçage rosé de l'une de ces douceurs lui attira l'oeil et elle le prit entre ses doigts fins. Peut-être avaient-ils tous les deux oublié un anniversaire ou un événement à fêter ? Ou bien n'était-ce qu'une somptueuse surprise ? Qu'importait, au fond, puisque Ariane croqua dans le gâteau. Elle se faisait une joie de ce festin sucré, même si elle devait partager ce moment avec Eamonn. Ses sourcils se froncèrent alors que, le regard perdu sur les petites décorations comestibles, elle mâchait énergiquement. « Ils sont vraiment excellents. Enfin bon, je te crois lorsque tu dis que ta mère ne les a pas faits. » puis elle ajouta, rêveuse « Peut-être est-ce Alayne ? Il faudra la remercier. » Sans le savoir, elle avait évoqué Blodwyn, inconsciente de ce qu'elle provoquerait chez Eamonn. Pour le moment, elle n'en avait cure - ces gâteaux lui octroyaient un effet plutôt étrange, comme si de l'alcool commençait à réchauffer son ventre. Elle ne savait pas ce qui se passait mais cette sensation n'était pas désagréable et était loin de la rebuter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (event, eamonn) ☆ we all know how to fake it.   Dim 8 Juin - 20:23

La mère Oswald-Appleby n’avait aucun talent en cuisine, c’était une chose qu’Eamonn avait toujours sue. Elle n’avait rien de la mère au foyer cuisinant de délicieux banquets pour sa famille. Si on pouvait se réjouir de savourer un véritable festin à chaque repas, ce n’était certainement pas grâce à sa mère. Il y avait toujours eu quelqu’un pour s’occuper de la cuisine, du ménage et de toutes les tâches qu’elle considérait comme ingrates. Il y avait peu de chance pour que sa mère ait préparé ces cupcakes. D’autant plus qu’ils étaient aussi bons qu’ils étaient beaux. Leur décoration était parfaite, le glaçage élégant, bref, trop beaux pour être l’œuvre de sa mère. Elle n’avait jamais mis la main à la pâte, ce n’était pas maintenant, avec la victoire de voldemort qu’elle allait s’y mettre. Il était plus avisé pour des gens comme eux de contourner le bannissement des nés-moldus ainsi que les lois bloodstream pour engager quelqu’un comme Blodwyn en s’arrangeant pour qu’elle n’ait même pas conscience de ce qui était en train de lui arriver. Il ne savait pas s’il y avait une quelconque fête à célébrer, peut-être un anniversaire, mais en tout cas celui qui avait déposé ces gâteaux ici avait eu une excellente idée. Se gaver de pâtisserie, c’était mieux que de se noyer dans l’alcool comme il le faisait trop souvent ces derniers temps. « Ils sont vraiment excellents. Enfin bon, je te crois lorsque tu dis que ta mère ne les a pas faits. Peut-être est-ce Alayne ? Il faudra la remercier. » Il soupira avant de détourner le regard vers le feu qui crépitait dans la cheminée. Maintenant, il aurait bien eu besoin d’une boisson alcoolisée. « Alayne … » Son nom était Blodwyn, mais il était bien le seul à le savoir ça, même elle, elle n’en avait plus conscience. Elle était devenue une autre femme, celle qui parcourrait des kilomètres pour trouver des cerises pour satisfaire madame Oswald-Appleby. « C’est sûrement elle en effet. » Il soupira encore avant de terminer ce qu’il avait entre les mains, avant d’attraper un nouveau gâteau au chocolat et plein de chantilly. « Tu disais quoi au fait, à propos de la rupture avec la Russie ? » Il n’avait pas l’habitude de l’écouter, juste de saisir des bouts de ses phrases, mais certainement pas de s’intéresser à ses paroles, encore moins quand c’était de la politique et pourtant, maintenant, il avait cette soudaine envie de l’écouter et de communiquer avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (event, eamonn) ☆ we all know how to fake it.   Sam 14 Juin - 16:18

Se gaver de gâteaux en compagnie de son sinistre fiancé – à qui Ariane trouvait étrangement de plus en plus de qualités – n'avait jamais été à l'ordre du jour. Dégustant patiemment sa friandise, les yeux plein d'étoiles et d'espérances vaines, la jeune femme songeait à Eamonn. Au fur et à mesure des bouches savamment englouties, le visage morose du sorcier prenait forme dans son esprit. Elle ne fut pas surprise par cette apparition qu'elle jugeait divine, mangeant sans s'en rendre compte des sucreries qui alternaient sa vision des choses. Nous aurions dû nous méfier ; cette phrase fut vraisemblablement la chose dernière chargée de bon sens à laquelle elle pensa ce soir-là. Submergée par tous ces sentiments chimériques, Ariane avait été transformée en instrument. Elle ne s'en rendait pas compte, obnubilée par les boucles brunes et les yeux sombres de ce qui allait bientôt devenir son conjoint. Un sursaut de joie la saisit. Elle était comblée, elle l'avait toujours été – la française venait juste de s'en rendre compte. Comment avait-elle fait pour se plaindre d'une telle merveille auparavant ? Ses parents lui avaient offert la chance de sa vie en la mariant à un homme délicieux et agréable. Lorsque la voix d'Eamonn retentit à nouveau, Ariane était déjà loin, comme en perdition dans le ciel étoilé qu'elle frôlait du bout des doigts. Doucement, elle reprit une certaine contenance et esquissa un sourire quand son vis-à-vis approuva ses dires. Elle se fit la promesse d'aller retrouver la douce Alayne le lendemain afin de lui faire comprendre qu'elle attendait le mariage avec grande impatience. Aveuglée par le poison qui l'intoxiquait, Ariane perdait peu à peu les pédales. « La – la rupture avec la Russie ? » demanda-t-elle soudainement, vaguement consciente d'avoir raté une question. « Et bien, je crois que - » elle frappa ses mains l'une contre l'autre afin de se débarrasser des miettes, reprit un gâteau et l'observa un instant. « - que j'ai oublié ce que je voulais te dire. » un fin sourire étira ses lèvres ponctuées de sucre, à croire qu'elle n'avait jamais appris à manger proprement, et mordit dans le délice qu'Alayne avait sûrement préparé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (event, eamonn) ☆ we all know how to fake it.   Mer 2 Juil - 13:12

C’était étrange comme soudainement, Eamonn avait l’impression d’avoir le cœur bien plus léger. Il n’y avait plus toute cette peine qu’il ressentait depuis de nombreux mois suite à sa rupture avec Blodwyn, il n’y avait plus toute cette culpabilité qu’il ne pouvait pourtant s’empêcher de ressentir au quotidien tant il s’en voulait de l’avoir abandonnée, elle et leur enfant. Il n’y avait plus non plus toute cette rage qui, était maitresse de lui depuis qu’il avait vu Blodwyn s’agiter dans la cuisine du manoir de la famille Oswald-Appleby. C’était comme s’il n’y avait plus aucune trace de Blodwyn dans ses pensées, il y avait Alayne, mais Blodwyn elle, n’était plus qu’un lointain souvenir, une vieille douleur dont son cœur était enfin libéré. Il n’avait pas envie de chercher à comprendre le pourquoi du comment. D’un coup, ça lui avait semblé évident, Ariane avait mit un terme à toutes ses douleurs. Il voyait enfin un futur agréable au côté de la jeune française. Maintenant plus que jamais, il avait envie de l’épouser tant ça semblait être logique que tous les deux finissent ensemble. Il regrettait ce comportement désobligeant qu’il avait eu en vers elle, il regrettait d’avoir été tellement stupide, de l’avoir négligée, de l’avoir détestée alors qu’elle était innocente. Il avait toujours su qu’il s’était mal comporté avec lui, une partie de lui s’était toujours sentie coupable tandis que l’autre n’arrivait pas à faire les efforts qu’il s’était pourtant promis de faire. Cette fois cependant, il était décidé à les faire ses efforts. Il était grand temps d’arrêter de causer du tord à une femme aussi merveilleuse qu’Ariane. « La – la rupture avec la Russie ? Et bien, je crois que – que j'ai oublié ce que je voulais te dire. » Un sourire étira les lèvres du jeune homme alors qu’il terminait le gâteau qu’il avait précédemment entamé. « Et bien, si jamais tu retrouves, je serais ravi d’écouter ce que tu as à dire. » Lui qui s’en fichait royalement d’habitude, ou qui ne l’écoutait que d’une oreille, intéressé par les nouvelles, mais feintant de n’avoir que faire de ce qu’elle pouvait bien lui raconter. D’un geste lent et en fixant la jeune d’un regard tendre, le sorcier lui attrapa la main. « Tu sais Ariane, je suis vraiment désolé de m’être mal comporté avec toi. » Il lui devait des excuses depuis tellement longtemps qu’il ne savait pas si elle serait capable de le pardonner et imaginer le contraire lui brisait le cœur. « J’espère que tu pourras me pardonner, j’ai été fou de t’ignorer si longtemps. » En vérité, c’était probablement maintenant qu’il était en train de devenir fou, s’il pouvait se voir, ce serait certainement ce qu’il penserait, mais aveuglé par cet amour naissant – aussi faux soit-il – au fond de ses entrailles, il ne se rendait plus compte que d’une chose : il aimait Ariane, il l’aimait depuis la première fois qu’il avait posé les yeux sur elle ; elle était, la femme de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (event, eamonn) ☆ we all know how to fake it.   Mar 5 Aoû - 11:54

Nous sommes des idiots, des idiots, des id- Un sourire béat étira ses lèvres rosées, la conscience totalement meurtrie par les gâteaux qu'elle avalait les uns à la suite des autres. De Gaheris, Ariane peinait à se souvenir de ses traits, de ses boucles brunes et de ses sourires timides. Il n'était qu'un loup-garou, une tare dont elle devait se défaire dans les bras d'Eamonn – c'était l'évidence même, une certitude à laquelle elle ne pouvait se défaire. A présent, cet homme qu'elle avait aimé n'était rien de plus qu'un souvenir douloureux, une plaie dont son cœur était marqué. Mais cette cicatrice s'était totalement résorbée, alors que son regard s'attardait d'avantage sur le profil de son vis-à-vis. Par Merlin, qu'elle adorait cet homme. Sa mâchoire inférieure s'affaissa, laissant échapper un petit gloussement ravi – cette demande de pardon était-elle une déclaration d'amour ? Le cœur gonflé d'une joie nouvelle, Ariane plaqua ses doigts contre ses lèvres entrouvertes, heureuse de voir que ses sentiments – si brutaux – étaient partagés. Les larmes aux yeux, Ariane porta son regard vers le plateau et, cette fois-ci, aucun éclair de lucidité ne traversa son esprit. Le ressenti qu'elle tirait de cette expérience était spécial ; elle avait l'impression d'être ivre – d'amour et d'alcool. Elle prit le plateau, le posa à ses pieds. Ses gestes étaient guidés par ces sentiments qui naissaient au fond de son ventre et, si l'idée de Gaheris disparaissait lentement, Ariane semblait enfin accepter sa condition de fiancée dont on avait forcé la main. « Oh ! Eamonn » elle tendit la main, la posa sur le bras de son interlocuteur. « je te pardonne, je – je n'ai jamais été aussi heureuse de toute ma vie. » c'était l'évidence même. Cet homme avait été façonné pour elle, pour lui plaire, pour la combler. Et, déjà, Ariane ressentait les effets, sûrement imaginaires, de cet amour dans ses veines. Du revers de la manche, la jeune femme essuya ses larmes naissantes. « je suis sincère, tu es tout ce que je recherche et je viens de m'en rendre compte. Ce mariage est une bénédiction, je n'aurais jamais pu imaginer meilleur mari. » balbutia-t-elle, son accent français renforçant le côté mélodramatique de son discours amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (event, eamonn) ☆ we all know how to fake it.   Dim 10 Aoû - 18:22

Eamonn avait le sentiment qu’à présent, l’intégralité de ses problèmes était résolue. Il avait passé trop de temps à s’apitoyer sur son sort et à se laisser abattre, préférant se noyer dans l’alcool plutôt que de regarder les choses en face. Maintenant, il avait la sensation qu’il voyait parfaitement clair. Il voyait Ariane et il avait l’impression qu’elle représenté la lumière au bout du tunnel dans lequel il était plongé depuis des mois maintenant. Il se demandait pourquoi il avait mit autant de temps à la remarquer. Sans doute qu’il était fou, c’était la seule explication qui lui venait à l’esprit à présent. Il regardait Ariane et il voyait l’espoir d’une vie meilleure, une vie bien plus belle que tout ce qu’il aurait pu avoir en restant attachée à Blodwyn à jamais. C’était fini cette histoire, elle appartenait au passé et maintenant, il était grand temps d’avancer. Il le savait, aux côtés d’Ariane, ce serait enfin possible. Il avait envie d’avancer, il avait envie de se marier avec elle, de construire une vie simple et agréable. Avec elle, il le pouvait, elle était sorcière de sang-pur, alors enfin, il avait la sensation de pouvoir vivre son histoire d’amour sans le moindre souci. Il avait passé tellement de temps à maudire ses parents pour tout ce qu’ils avaient pu lui faire dans sa vie, mais en vérité maintenant, il constatait qu’ils n’avaient voulu qu’une chose pour lui : son bonheur. C’était chose faite maintenant et jamais il ne pourrait les remercier assez pour avoir mit la merveilleuse Ariane sur sa route. Elle était parfaite et bientôt elle serait sa femme. Cette pensée suffisait à le combler d’un bonheur qui serait – il le pensait en tout cas – éternel. « Oh ! Eamonn. Je te pardonne, je – je n'ai jamais été aussi heureuse de toute ma vie. » Elle était heureuse elle aussi, voilà qui venait alimenter davantage le bonheur qu’il ressentait. Un sourire sur les lèvres, il vint attraper la main qu’elle avait posée sur son bras pour l’embrasser. Il serra ensuite cette main dans la sienne, regardant la jeune femme avec attendrissement, les larmes qui coulaient sur ses joues, bien que reflétant son bonheur, lui brisaient le cœur. Jamais plus il ne voulait voir des larmes couler sur son radieux visage. « J’ai tellement hâte que tu deviennes ma femme. Ce sera le plus beau jour de ma vie. » Il souriait d’un air naïf tout en fixant la jeune femme. Sans lâcher sa main, il se leva de son fauteuil, l’invitant à faire de même, il voulait à présent, pouvoir la serrer contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (event, eamonn) ☆ we all know how to fake it.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(event, eamonn) ☆ we all know how to fake it.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» vente de Futs
» Faire une ligne de temps avec le site Dipity
» [Année 0002] Event 01 : La foire aux monstres
» EVENT#4 - De mots et de sang
» EVENT#4 - De mots et de sang
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: troisième saison :: sujet abandonnés
-
Sauter vers: