AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (ariane, ev.) ☆ the universe is torn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: (ariane, ev.) ☆ the universe is torn.   Sam 17 Mai - 21:26

Dans un soupire, le sorcier poussa légèrement le dossier qu’il était en train de lire avant de passer ses mains sur son visage. Il était fatigué, pour cause, il ne prenait certainement pas assez de temps pour dormir, il fallait croire que trouver le sommeil quand il était seul dans son lit était pour lui quelque chose de compliqué. Il aurait voulu avoir sa femme à ses côtés, chose impossible, que ce soit à cause du bannissement des nés-moldus qui lui interdisait de mettre un pied à Bloxam Creek, là où était situé leur manoir, des lois bloodstream qui aurait dû les empêcher ne serait-ce que de s’adresser la parole ou du fait qu’il l’avait lâchement abandonnée, avant même la victoire de Voldemort, plus d’un an plus tôt. Ça avait la version officielle des choses. Il n’avait pas voulu quitter l’Angleterre, il avait voulu se battre aux côtés de l’ordre du phénix, comme il l’avait fait lors de la première guerre. Il aurait dû se battre, même si ça l’aurait probablement condamné à se faire exécuté en public devant Gringotts. Il voulait croire qu’il n’était pas trop tard, au moins pour essayer de faire quelque chose pour ce pays. Pour son mariage c’était une toute autre histoire. Les choses étaient plus compliquées qu’elles en avaient l’air. Il n’était pas juste parti, il avait brisé toutes leurs années de mariage en trompant son épouse, toutes ces fois où il avait cru que de toute façon, il ne la reverrait jamais, toutes ces fois où il avait abusé de l’alcool. Il devait bien avouer au fond, qu’il avait bien plus de mal à accepter la fin de son mariage – imminente fin s’il n’était pas déjà d’ores et déjà terminé – que la mort d’Harry Potter. Au fond ça avait été stupide de la part de l’ordre du phénix de fonder ses espoirs sur un gamin de dix-sept ans. Avec la fermeture de Poudlard, ils avaient à présent plein d’autres gamins à sacrifier si ça les amusait. Stupide idée. Ils auraient du continuer à se battre, même sans Potter. Enfin, c’était facile de juger quand on avait passé la guerre à siroter de la sangria tranquillement au Chili. Il laissa échapper un énième soupire avant d’essayer de replonger dans son dossier. C’était peine perdue, il n’arrivait, de toute évidence pas à se concentrer. La plupart des dossiers qu’il avait à traiter parlaient de la récente rupture avec la Russie, sujet sur lequel il n'y avait rien à faire, il n'avait rien envie de faire plus exactement, autant laisser les Russes attaquer le gouvernement Anglais. Vu comment le pays était livré à lui-même à présent, le département de coopération magique international était aussi efficace qu’une pelle à tarte pour couper la dinde de noël. Son prédécesseur était de toute évidence le pire boulet que la terre ait connu pour négliger ses relations avec ses alliés. Hepburn n’avait été qu’un clown portant un déguisement de mangemort, un bon à rien. Est-ce qu’il y avait seulement une personne dans ce ministère qui savait à peu près en quoi consistait son travail, où est-ce qu’ils se contentait juste de porter un beau costume pour faire bonne figure et se fichaient totalement du reste. Le Royaume-Uni était gouverné par des fous et puisqu’un sorcier était à la tête du ministère moldu, même le monde des moldus n’était pas aidé. Le sorcier soupira à nouveau tout ça ne ressemblait qu’à une mauvaise blague. Lui qui avait toujours fait son travail avec beaucoup de sérieux, il avait envie de rire en voyant à quoi ressemblait le ministère. « Arenberg ! » Dans tout le ministère de la magie, il n’y avait probablement qu’Ariane qui était utile à quelque chose. La jeune Française ne se contentait pas d’aborder une jolie coiffure et un beau maquillage pour ensuite servir de potiche et il semblait bien qu’elle était la seule dans ce cas. La seule avec qui il voulait bien avoir une conversation dans ce ministère de cinglés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (ariane, ev.) ☆ the universe is torn.   Dim 18 Mai - 22:51

Depuis la mort d'Harry Potter, Ariane avait été capable de constater bon nombre de changements au sein du Ministère de la Magie. Qu'il était loin le temps où elle pouvait rire de bon cœur en compagnie de quelques jeunes collègues, qui s'avéraient être également des amis, touchée par la douce ivresse que lui apportait la pointe d'alcool qu'ils versaient dans sa boisson. Ces années remplies d’insouciance lui manquaient plus qu'elle ne voulait bien l'admettre. A présent que les membres de sa famille l'avait fiancée à un étrange énergumène, du nom d'Eamonn, la fête était finie. L'homme qu'elle aimait véritablement était loin d'elle. Optimiste, Ariane savait qu'elle le retrouverait bientôt et, alors, quel événement ce serait ! Mais, pour l'instant, elle devait vivre avec les tares qu'on lui imposait bien malgré elle. Si seulement Ariane pouvait faire un voeu, alors elle souhaiterait retrouver dans l'heure Gaheris. Ce n'était pas possible, elle en était consciente, mais cette douce idée la réconfortait. Comme d'habitude, depuis octobre, Ariane irait retrouver la famille de son fiancé. Il s'agissait sûrement de la cerise sur le gâteau de sa misérable existence. Est-ce que Merlin se moquait d'elle au point de l'affubler d'un mari qu'elle n'aimerait assurément jamais ? Le regardé rivé sur ses dossiers, Ariane rêvassait. Brusquement, la voix de Wayne retentit et la sortit de ses songes. Que lui voulait-il ? La jeune femme espérait qu'il était question de se prendre une cuite à la sangria dans un quelconque bar moldu – malgré tout, il ne fallait pas perdre espoir. Ariane déplia son corps fébrile, se leva et se dirigea vers le bureau de son patron. Sagement, elle resta dans l'encadrement de la porte, les mains jointes derrière son dos. Ariane adopta une moue angélique et prit la peine de s'enquérir de sa demande. « Oui, monsieur ? » Elle dut s'empêcher de lui faire un clin d'oeil appuyé car, si elle était aussi polie avec lui au sein du Ministère, elle l'appelait par son prénom lorsqu'ils se retrouvaient en dehors. « Vous avez faim ? » demanda-t-elle alors, portant une main contre son propre ventre, soudainement consciente du vide douloureux qui lui rongeait l'estomac.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (ariane, ev.) ☆ the universe is torn.   Sam 24 Mai - 17:25

Depuis qu’il était rentré en Angleterre, Wayne avait pu constater que la victoire de Voldemort avait entrainé son lot de problèmes. Il était revenu pour la nouvelle année, fête qu’il n’avait en rien célébrée, mais qui déjà annonçait des changements au sein du monde de la magie. il pouvait à présent constater au ministère de la magie que la récente fermeture de Poudlard avait permis de ramener de nombreux mangemorts, comme s’il n’y en avait déjà pas assez avant ça. Le ministère de la magie était un regroupement des pires sorciers du monde de la magie. Wayne ne souvenait qu’avant la guerre, le nombre d’abrutis avait été nettement plus faible. A cette époque au moins, personne n’avait eu l’idée stupide de bannir les nés moldus ou de mettre au point un maudit projet live bait, de belles conneries d’après lui et encore, s’ils n’y avaient que celles là. Le ministère de la magie était devenu déplorable, rares étaient les sorciers dotés de bon sens là-dedans. Heureusement, il y avait encore Ariane, cette jeune française qui avait déjà travaillé pour lui avant la guerre, avant qu’il ne soit soumis à une suite d’évènements le forçant à quitter le pays pour sauver la vie de sa femme ainsi que la sienne. Ariane était l’une des rares censées dans ce ministère. Il était bien content qu’elle soit encore là, bien qu’elle serait certainement plus en sécurité si elle était restée en France après la mort d’Harry Potter. En entendant la jeune femme entrer dans son bureau, il referma le dossier lui faisant face, avant de relever les yeux vers la blonde, un sourcil légèrement arqué. « Est-ce qu’Hepburn te faisait venir dans son bureau pour que tu lui apportes son casse-croûte ? » Il savait déjà qu’Hepburn n’avait clairement pas fait de cadeau à la pauvre Ariane, mais quand même de la à lui demander de lui apporter son repas, autant lui demander de préparer un banquet pendant qu’il y était. Comme si c’était son rôle de se mettre derrière les fourneaux pour concocter un festin pour un abruti – le plus gros peut-être – du ministère. Et dire que les sorciers de sang-purs étaient particulièrement respectés sous ce régime, Ariane était de toute évidence tombée sur la mauvaise personne. « J’avais plutôt dans l’intention de te confier ça. » Sur ces mots il plaça son dossier, un énième traitant de la rupture de la Russie, devant la jeune femme. « Ceci dit, j’irais bien manger quelque chose, tu m’accompagnes ? C’est moi qui invite. » Il jeta un rapide coup d’œil à la pendule à côté de son bureau, il était largement temps d’aller manger et il préférait le faire en compagnie d’Ariane plutôt que des imbéciles du ministère de la magie, au moins, sans être un grand instant de joie et de fous-rires, le repas serait bien plus agréable avec elle. Pour les supporter eux, même tout l’alcool du monde ne serait pas suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (ariane, ev.) ☆ the universe is torn.   Jeu 29 Mai - 23:21

Bien plus qu'un patron, Wayne était devenu un ami. Ariane se sentait bien seule, loin de de sa famille et de Gaheris. De plus, la jeune femme était - à l'instar de ses pairs - emportée dans le tourbillon infini qui avait pris au piège le monde de la sorcellerie : ils avaient tous dû tous faire face au bannissement des nés-moldus et aux exécutions publiques devant Gringotts. Si les évasions de masse à Nurmengard avaient soulagé la principale intéressée, parce que cela signifiait que Gaheris était peut-être libre, Ariane avait dû admettre que les relations avec l'Est étaient plus que houleuses. De fait, puisqu'elle transmettait quotidiennement les dossiers jusqu'au bureau du directeur, elle avait eu le temps de lire en biais plusieurs pages qui parlaient de la rupture avec la Russie. Un petit soupir s'était alors échappé de ses lèvres entrouvertes. Elle plaignait sincèrement Wayne devant la masse de travail sur laquelle il devait constamment plancher – mais puisque ce dernier lui donnait à étudier certaines affaires, Ariane ne songeait pas à ronchonner, trop heureuse de servir enfin à quelque chose. Le retour de Wayne au Ministère, et dans sa vie, était une véritable bénédiction - une fête. Elle se faisait une joie de retrouver son supérieur, une personne qui la considérait pour ce qu'elle était et pour ce qu'elle faisait. Lorsque Wayne évoqua l'ancien directeur, un sombre idiot du nom d'Hepburn, Ariane haussa brièvement les épaules. « Non, il préférait me pincer les fesses à longueur de temps. J'ai pas le souvenir de lui avoir déjà apporté un truc à manger. » Aussitôt, elle se souvint de cette nuit où l'homme l'avait agressée et où, par miracle, Wayne l'avait sauvée en assassinant Hepburn. Chassant bien rapidement ce souvenir de son esprit, elle porta son regard clair vers le dossier que son vis-à-vis fit glisser jusqu'à elle. Elle aurait voulu le prendre mais se retint, soulagée de savoir que le directeur de son département souhaitait lui aussi sortir de cet enfer. Ariane avait faim de gâteaux et de sucreries. La jeune femme supposait toutefois que son interlocuteur ne partageait pas son engouement à propos de ce festin sucré qu'elle désirait ardemment. « Comment pourrais-je refuser alors que vous proposez de payer ? » elle esquissa un fin sourire et sortit de la pièce, tournoyant et virevoltant comme si elle ne connaissait pas les lois de la gravité. « Prenez votre veste, on sort ! » s'égosilla-t-elle en enfilant son manteau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (ariane, ev.) ☆ the universe is torn.   Mer 4 Juin - 14:38

Le ministère de la magie avait bien changé depuis qu’il l’avait quitté plus d’un an plus tôt. Ariane était le seul repère qu’il avait là-dedans. Il était parti bien peu de temps après que les mangemorts n’envahissent les lieux. Aujourd’hui, il semblait n’y avoir plus que ça dans tous les couloirs du ministère. Des mangemorts à ne plus savoir où donner de la tête. Hepburn en avait été un. Cet imbécile qui avait repris son poste quand il avait été obligé de quitté le territoire. Cet imbécile qui avait forcément joué un rôle dans la rupture avec le Russie. Une erreur qui couterait sans doute plus cher à l’armée de Voldemort qu’au reste des habitants du pays. C’était contre ce gouvernement qui n’avaient eu de cesse de délaisser les relations internationales que le gouvernement Russe était énervé et s’il devait riposter, ce serait contre les mangemorts qui avaient cru pouvoir se jouer de la Russie. Sombre erreur. Wayne était bien placé pour le savoir, il travaillait au département de coopération magique internationale depuis trop d’années pour ignorer que le gouvernement Russe n’aimait pas être laissé de côté. Maintenant, c’était lui qui devait réparer les erreurs d’Hepburn et malgré ce qu’on lui disait, il n’avait en aucun cas envie d’arrondir les angles avec les Russes, qu’ils débarquent et qu’ils mettent le feu au ministère Anglais, ça ne pouvait pas être une mauvaise chose. La victoire de Voldemort faisait de ce gouvernement une horreur, il était corrompu jusqu’à la moelle. Jamais avant on aurait lancé un projet live bait, pas même en utilisant les prisonniers d’Azkaban pour mener à bien ces pseudos recherches. On n’aurait pas non plus eu l’idée d’exécuter les prisonniers en public devant gringotts. Avec ces conneries, la révolte des gobelins n’avait rien d’étonnant, ils avaient du en avoir marre de voir des cadavres devant leur banque. Le ministère actuel ne savait pas gérer le pays et savoir qu’un sorcier était à la tête du gouvernement moldu n’avait rien d’enthousiasmant, chez eux aussi, ça n’allait pas tarder à devenir le bordel. « C’était vraiment un abruti ce type. » Il laissa échapper un léger soupir exaspéré, difficile d’imaginer que son poste – emploi qui lui était carrément cher – puisse être occupé par un type pareil. Il sourit à la réplique de la jeune femme avant de se lever de son fauteuil. « Et moi qui pensais que tu ne pourrais pas dire non grâce à mon charme irrésistible. Je suis déçu. » C’était une blague bien entendu et elle n’aurait pas de mal à le deviner, il n’était pas Hepburn de toute évidence. Il n’avait pas envie de la draguer, si on pouvait qualifier les avances de l’autre imbécile comme de la drague. « Entendu, maman. » Encore un trait d’humour alors qu’il enfilait sa longue veste avant de rejoindre la jeune femme, prêt à aller savourer un délicieux festin pour se remettre les idées en place ou surtout, prêt à fuir ce maudit ministère de la magie qui lui donnait envie de se noyer dans l’alcool, ou alors, c’était juste une envie qui lui restait depuis le Chili.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (ariane, ev.) ☆ the universe is torn.   Lun 9 Juin - 15:46

Le retour de Wayne avait été, aux yeux d'Ariane, un véritable événement. En plus de l'avoir sauvée des mains grasses d'Hepburn, il s'était fait une joie de reprendre son ancien poste. Que demander de mieux ? Hormis une vraie fête, ponctuée de rires et d'alcool. L'espace d'un instant, elle imagina Wayne affublé un chapeau pointu, brandissant une coupe de champagne, proclamant le retour des jours meilleurs. Mais Ariane n'était pas sotte ; son patron ne pourrait émettre qu'un petit impact dans la vie du Ministère. Il n'était pas un surhomme, même si la jeune femme tendait parfois à croire le contraire, et ne pouvait pas revenir en arrière pour empêcher la mort d'Harry Potter et - fatalement - la victoire de Voldemort. Le bannissement des nés-moldus continuerait son petit bonhomme de chemin, à l'instar du Projet Live Bait dont Ariane connaissait malheureusement les grandes esquisses. Pourtant, en portant son regard azuré sur Wayne, elle se rendit compte à quel point sa présence comptait pour elle. Ariane lui empoigna l'épaule et, bras dessus bras dessous, ils partirent tous les deux en direction de la sortie qui menait sur une rue moldue. « J'espère que vous avez assez d'argent pour me payer un festin. » déclara-t-elle en passant le seuil du Ministère, lâchant le bras de Wayne pour se précipiter contre une vitrine qui offrait une vision particulièrement alléchante de plusieurs gâteaux, couverts de chantilly. Son ventre gargouilla et, alors que son regard était rivé vers les sucreries qu'elle avait hâte d'avaler, ses lèvres s'entrouvrirent, laissant passer une question dont elle n'avait pas considéré la teneur. « Tout va bien avec votre femme et votre fille ? » cette curiosité, sûrement mal placée, l'amenait toutefois à s'inquièter pour Wayne. Elle espérait que les membres de sa famille lui avait fait un accueil de roi, tout comme elle. Mais il y avait une petite différence entre eux et elle ; Ariane considérait Wayne comme un mentor, un modèle à toujours suivre docilement et à adorer en toute circonstance. Wayne avait été père et mari dans une autre vie et l'éloignement qui s'était produit entre lui et Ariane ne pourrait sans doute jamais égaler celui qui l'avait poussé loin des femmes de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (ariane, ev.) ☆ the universe is torn.   Lun 9 Juin - 18:12

Le ministère de la magie avait bien changé depuis la victoire de voldemort, sans doute même avant ça d’ailleurs, mais Wayne n’était pas resté assez longtemps en Angleterre au début de la guerre pour pouvoir en témoigner. Rester trop longtemps entre les murs du ministère devait presque insupportable. L’idée d’aller prendre un repas quelque part avec Ariane était bien plus réjouissante que la masse de travail qu’il lui restait avant de pouvoir rentrer tranquillement chez lui. Il se souvenait qu’avait tout ça, c’était plutôt avec Eiris qu’il allait manger entre deux dossiers à traiter. Il se réjouissait de la présence de la jeune femme à ses côtés, mais il regrettait toutes les années où les choses avaient été bien plus simples. Cette époque où son mariage avait été solide, où aucune loi bloodstream, aucun bannissement des nés-moldus ne se dressait entre lui et son épouse. Son retour en Angleterre était compliqué et il avait la certitude qu’il serait mieux en train de s’occuper de son épouse plutôt que de traiter des dossiers sur la rupture avec la Russie, mais rester avec elle était compliqué ces derniers temps. Rester avec sa famille était compliqué, pourtant c’était bien pour ça qu’il était rentré à la base. Il devait admettre quand même que, sans le combler de la plus grande joie possible, la présence d’Ariane rendait déjà les choses beaucoup plus faciles. Il ne pu d’ailleurs retenir un léger rire en la voyant de précipiter contre les vitrines renfermant gâteaux aux glaçages élégants, pâtisseries alléchantes et autres sucreries diverses et variées. « On peut s’arrêter manger ici, si tu veux. » Il n’avait aucune idée précise de l’endroit où il voulait aller, mais en observant ces cupcakes plein de chocolat et de chantilly, l’idée de faire un repas dessert était loin d’être repoussante. La question de la sorcière lui fit hausser les épaules. « C’est compliqué, j’ai été absent trop longtemps. » Sa femme et sa fille lui en voulait pour ça. Personne n’avait ouvert de bouteille de champagne pour son retour, on n’avait pas non plus fait de fête où on aurait pu danser avec enthousiasme au son d’une musique, entouré par les serpentins et autres cotillons volant de partout. Il savait que les choses n’allaient pas aller en s’améliorant, il avait trompé sa femme, là-bas au Chili et il pouvait blâmer l’alcool ou le désespoir, ça ne changeait rien à ce qu’il avait fait. « Ma femme était dans le projet Live Bait. » Au fond, ça résumait bien une partie de la situation. Travaillant au ministère elle avait entendu parler de ce projet tout comme elle avait entendu parlé de la fermeture de poudlard ou de la dissolution du magenmagot, elle savait à peu près ce que ça voulait dire et finalement c’était plus court de dire ça plutôt que de résumé en disant que c’était compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (ariane, ev.) ☆ the universe is torn.   Sam 21 Juin - 23:55

Peut-être qu'il était maladroit de sa part de s'intéresser aux histoires personnelles de Wayne, peut-être que cela ne la regardait en rien. Toutefois, la curiosité d'Ariane s'intensifiait parfois lorsqu'elle passait devant le bureau de son patron : énormément de questions lui brûlaient les lèvres et elle ne comptait plus les fois où elle avait pleuré sur son épaule. Wayne était bien trop digne pour pleurnicher, mais il pouvait se confier à une oreille attentive qui garderait sans aucun doute la bouche fermée. Finalement, lorsque son supérieur lui proposa de manger dans ce petit bar à desserts, Ariane hocha la tête. Alors qu'elle s'apprêtait à pénétrer dans le lieu, qui lui semblait divin à première vue, la voix de Wayne retentit de nouveau. Apprendre que la femme de ce dernier faisait partie du Projet Live Bait la fit s'immobiliser brutalement. Les yeux écarquillés, la main autour de la poignée de la porte, Ariane porta son regard abasourdi vers Wayne. Sa mâchoire inférieure s'affaissa mollement. Elle ne savait plus quoi dire, elle avait l'étrange impression qu'une partie de son cerveau s'était envolée vers d'autres cieux. Ses doigts se raffermirent autour de la poignée, alors qu'elle avait totalement oublié de pousser la porte. Elle aurait voulu l'écouter parler, lui apporter son soutien – mais quel soutien était-elle capable de lui apporter en de telles conditions ? « Je – je ne savais pas. » souffla-t-elle, encore déboussolée face à une telle nouvelle. « Et comment va-t-elle ? V-votre femme, elle va comment ? » balbutia Ariane. Elle paniquait. Personne ne l'avait mise dans la confidence de ce Projet, puisqu'elle n'avait toujours été qu'une humble assistante, mais les rumeurs l'avaient tout de même renseignée à ce propos. Si elle était infiniment désolée pour la femme de Wayne, et même un tantinet horrifiée, elle aurait voulu être plus tôt dans la confidence. Certes, dans les faits, cela ne la regardait en rien - mais n'avait-elle pas été la dernière personne que Wayne était allé voir avant son départ pour le Chili ? Les lèvres pincées, gardant son bras tendu et sa main contractée, Ariane attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (ariane, ev.) ☆ the universe is torn.   Mar 1 Juil - 14:45

Eiris avait été condamnée à un bien triste sort et il n’avait pas été là pour l’aider. Il aurait voulu être à ses côtés, il aurait voulu se battre pour lui venir en aide, il aurait voulu, simplement, fuir le pays avec elle à ses côtés pour s’assurer qu’elle soit en sécurité, pour qu’ils soient ensemble et non à des kilomètres loin de l’autre comme ça avait été le cas. Il aurait voulu être là pour Lisea, pour l’aider face à tout ce qu’elle avait dû affronter toute seule. Mais il n’avait été que la lâche qui avait fuit le pays en laissant sa famille derrière lui afin de sauver sa misérable vie. C’était comme ça qu’on le voyait à présent, le lâche qui avait fuit la guerre et au ministère de la magie, nombreux étaient ceux qui se permettaient de le regarder de haut. Heureusement dans tout ça, il y avait Ariane, elle au moins, elle savait qu’il n’avait pas simplement laissé tombé tout ce qui lui été cher pour aller s’enterrer au Chili le temps que les choses se calment. Elle savait qu’il n’avait pas simplement tout lâché dans le seul but de sauver sa vie. C’était Eiris qu’il avait sauvé ce jour là et elle l’avait également sauvé. C’était cet attachement qu’ils avaient l’un pour l’autre qui les avait séparés et aujourd’hui il n’y avait que lui qui s’en souvenait. Leurs vies avaient été parfaites trop longtemps, évidemment qu’il fallait que la roue tourne, malheureusement il lui semblait qu’elle avait un peu trop tournée. Suite à la question de la jeune femme il haussa légèrement les épaules avant. « Je l’ai déjà connue en meilleure forme. » C’était la réponse la plus évidente à la question. Elle avait changée, il semblait qu’elle parlait parfois à des personnes qui n’étaient pas là, il ne savait pas ce qu’elle avait pu subir, mais ça avait clairement eu des conséquences sur ce qu’elle était aujourd’hui. Il laissa échapper un léger soupire avant de designer la porte d’un signe de tête. « Tu sais qu’elle ne va pas s’ouvrir toute seule. » Elle avait encore la poignée entre les doigts, mais la porte n’avait pas bougée d’un millimètre. « Je préférerai parler à l’intérieur. » C’était l’hiver, il faisait froid dehors, mais même sans ça, ils étaient encore trop proche du ministère de la magie pour qu’il puisse avoir l’impression qu’ils étaient vraiment que tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (ariane, ev.) ☆ the universe is torn.   Mar 5 Aoû - 11:15

Il ne pense sérieusement pas s'en sortir comme ça. Abasourdie, Ariane en avait totalement oublié sa faim, la porte à ouvrir et la boutique devant laquelle ils se trouvaient. Elle se sentait plutôt offensée face à une telle nouvelle, elle aurait voulu être avertie plus tôt du fait que la femme de Wayne était passée par l'étape du Live Bait. Et la réponse de son aîné à sa question la fit froncer les sourcils et serrer les mâchoires. Que pouvait-elle rétorquer à cela ? Ce que Wayne lui avait signifié était l'évidence même et, fatalement, Ariane ne put que hocher bravement la tête. Pus, face à la demande résolue de son patron, Ariane obtempéra, tira la porte et pénétra dans la boutique. Aussitôt, une bouffée de chaleur l'envahit, lui faisant oublier quasiment tout – que ce soit la disparition de Gaheris jusqu'aux souffrances inévitables de la femme de Wayne. Elle ne souffla toutefois mot, allant s'installer à une table, son aîné sur ses talons. Assise, elle croisa les jambes et les bras, plissa les sourcils. Sans en comprendre les raisons, un flot d'énervement palpable déferlait sur sa bonne conscience. « J'aurais quand même aimé être prévenue plus tôt. Enfin quoi, Wayne - » Ariane se pencha légèrement en avant, comme si elle souhaitait ne pas être entendue. Toutefois, elle devait bien avouer qu'être écoutée ou non lui était bien égal. « On parle du Live Bait, là, pas d'une modeste et ridicule chasse aux champignons. » elle appuya ses propos d'un mouvement de tête déterminé. Elle se redressa finalement et appuya son dos contre le dossier de la chaise sur laquelle elle était installée, toisant son interlocuteur de son regard flamboyant. Ariane était curieuse et peut-être était-ce un véritable fléau pour ceux qui la fréquentaient, Wayne le premier puisqu'il était amené à la voir quasiment tous les jours. La jeune femme poussa finalement un fin soupir et porta son regard sur la vitrine, qui donnait sur la rue. Elle avait beau avoir quitté la fraîcheur hivernale, elle avait toujours aussi froid. La perspective de son mariage n'arrangeait en rien son éternel optimisme, et elle avait l'impression d'avoir été éclipsée d'un événement important - un événement qui, assurément, ne la concernait en rien mais dont elle aurait aimé être au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (ariane, ev.) ☆ the universe is torn.   Dim 10 Aoû - 21:11

Le projet live bait et ce qui était arrivé à sa femme ne faisait pas nécessairement partis des choses dont il avait particulièrement envie de parler ses derniers temps. C’était compliqué et assez déprimant, ainsi ça faisait dans le fond parti des choses qu’il aurait même préféré garder pour lui, n’en déplaise à Ariane qui de toute évidence aurait voulu être mise au courant. Au fond, il n’avait pas non plus eu vraiment l’occasion de placer le sujet quelque part et en parler de lui-même ça n’avait pas été une démarche envisageable. Elle posait la question, il répondait avec sincérité, mais au delà de ça, c’était compliqué. Ce n’était pas non plus un sujet particulièrement simple à placer d’autant plus que la plupart des conversations qu’ils avaient se déroulaient au sein du ministère de la magie et parfois, il avait peur que les murs de ce dit ministère avaient des oreilles. Il n’avait pas envie que quelqu’un d’autre qu’Ariane, au ministère, soit au courant qu’il ait revu sa femme. Elle était née-moldue, ainsi, si ça venait à se savoir, il serait très vite considéré comme un traitre or, il n’avait pas franchement besoin de ça. Il avait encore besoin de son poste au sein du ministère de la magie pour pouvoir jouer son rôle dans la rébellion. En gardant cette information secrète (et tout le reste concernant son épouse), il se protégeait lui tout autant qu’il la protégeait elle. Maintenant qu’il était là, assis en face d’Ariane dans un bar à dessert banal, peut-être que ce serait plus simple d’en parler. Ce n’était certainement pas le lieu le plus fréquenté par les mangemorts. Cependant, il n’avait pas l’intention de parler bien fort et il ne cessait de jeter des coups d’œil un peu partout dans la pièce. « J’aurais définitivement préféré qu’elle soit partie à la chasse aux champignons. » Il haussa légèrement les épaules. En effet, si ça n’avait été que ça, il aurait déjà moins de soucis à se faire pour son épouse. « Crois-moi, ce n’est pas évident de parler de ça. » Il soupira légèrement avant de reprendre : « J’ai regardé les dossiers du Live Bait, pour … Tu le sais très bien. » La rébellion, un mot qu’il n’allait pas prononcer ici. « Je ne savais pas qu’elle y était avant de regarder ça. J’avais besoin de la voir. » Il avait eu besoin de la voir afin d’être sûre, juste voir son nom inscrit dans un dossier lui avait laissé l’espoir stupide d’une simple erreur. « Je ne l’ai revue qu’il y a quelques jours. » Elle pourrait donc comprendre – du moins il l’espérait – qu’il ne lui en ait pas parlé jusqu’à présent, il avait eu ses raisons, au delà même du fait qu’il n’en avait pas vraiment envie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (ariane, ev.) ☆ the universe is torn.   Ven 10 Oct - 23:36

Et il osait lui dire ça, comme ça, sans sourciller. Comme si cela n'avait pas la moindre importance. Comme si tout semblait faux. Comme si elle n'avait pas le droit d'être dans la confidence. Les lèvres scellées, Ariane considérait son supérieur de son regard insistant – la curiosité était maîtresse en cette heure et elle avait bien envie de la laisser parler. Mais comment faire lorsque la situation était plus grave qu'elle ne voulait bien l'imaginer ? Faisant tourner sa bague de fiançailles autour de son annulaire, la française ravalait ses doutes et se permettait de s'intéresser à quelqu'un d'autre. Quelqu'un qui importait peut-être plus qu'elle à l'heure actuelle. Wayne était alerte, jetant des coups d'oeil tout autour de lui pendant qu'il lui parlait. Les mangemorts n'avaient sûrement pas eu dans l'attention de se rendre dans un bar à desserts mais sa prudence était plutôt agréable à voir. Elle comprenait facilement sa peine, son chagrin grandissant – et surtout son inquiétude. Mais qu'y pouvait-elle ? Bien sérieusement, elle n'était que son employée, pas le bureau des pleurs. Leur relation allait toutefois au-delà du simple travail. Et cette amitié permettait à Ariane de garder le cap, se focalisant davantage sur la situation de Wayne plutôt que sur la sienne. A son tour, elle se pencha en avant, aveuglée par la curiosité. La rébellion n'était pas un terme à aborder ici (ou ailleurs), mais ce n'était pas difficile de lire entre les lignes de cette sombre histoire. « Que s'est-il passé alors ? » demanda-t-elle alors, à l'écoute de cette annonce déstabilisante – pourquoi avait-il tant tardé à la retrouver ? N'aimait-il donc pas sa femme autant qu'elle avait aimé Gaheris ? « Wayne, que s'est-il passé quand vous l'avez revue ? » Le Live Bait. Elle réprima un frisson mais n'esquissa pas le moindre geste de recul, dardant son regard glacé dans celui, plus chaud, de son vis-à-vis. Elle ne comprenait pas. Ariane n'arrivait pas à savoir comment une telle chose avait pu arriver. Aussitôt, une vague de tendresse l'envahit, heureuse de voir son aîné se confier à elle de la sorte. « Je – je pourrais aller lui parler ? Lui expliquer que tout va s'arranger ? » proposa-t-elle de sa voix candide, incapable de réprimer cette envie pressante de faire quelque chose de bien. Un sourire, qui se voulait rassurant, étira la commissure de ses lèvres. La gentillesse. L'amabilité. C'était bien tout ce qu'elle pouvait lui proposer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (ariane, ev.) ☆ the universe is torn.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(ariane, ev.) ☆ the universe is torn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» The Scale of Universe 2 : toutes les dimensions de l’univers
» ARIANE (SM)
» Fil d'Ariane des Deux Sèvres
» L'eau potable art31 déclaration univers droits l'homme
» Quand une doula sauve un accouchement...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: troisième saison :: sujet abandonnés
-
Sauter vers: