AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (ambre) it makes me feel at home.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: (ambre) it makes me feel at home.   Lun 12 Mai - 23:27

Depuis combien de temps n'avait-elle pas vu sa sœur aînée ? Elle ne saurait le dire. Depuis qu'elles étaient toutes les deux entrées dans la vie active, les occasions de se voir s'étaient réduites. La plupart du temps, Clyde ne faisait que la croiser quelques minutes au manoir. Des minutes volées avant de repartir chacune de leur côté. Peut-être était-ce mieux ainsi au fond. Il était de notoriété publique que les deux sœurs n'avaient rien en commun. L'une était la douceur née tandis que l'autre respirait le danger. Leur métier respectif était les opposés l'un de l'autre. L'une réparait les dégâts que pouvait faire l'autre en quelque sorte. Et d'aussi loin qu'elle y pensait, il lui semblait qu'il en avait toujours été ainsi. Clyde avait toujours été la tornade qui dévastait un maximum sur son passage et Ambre avait toujours fait son possible pour sauver ce qui pouvait encore l'être. Voilà pourquoi Ninièl avait toujours préféré l'aînée de ses maîtresses. Ambre l'avait toujours respectée malgré sa condition d'elfe de maison et cela lui faisait mal au cœur d'être restée en arrière et de ne pas avoir pu accompagnée sa maîtresse dans sa nouvelle demeure. Et puis, la cadette s'était fait un tel plaisir de le lui rappeler. Heureusement pour l'elfe, Clyde avait également fini par quitter le domaine pour s'installer ailleurs. C'était une chance...


...Une chance qui pouvait aisément jouer en désavantage à Ambre. Depuis que Clyde avait également quitté le cocon familial, Ninièl ne pouvait plus prévenir sa maîtresse des arrivées impromptues de sa petite soeur. Et c'était bien ce que comptait faire la sang-pur. En effet, la jeune femme se sentait investie d'une mission. Ramener sa grande sœur sur la bonne voie. Et qu'importe si, pour arriver à ses fins, elle devait se montrer violente envers elle. Elle savait qu'un jour, elle la remercierait pour avoir agi de la sorte. Ainsi, après s'être préparée, elle transplana directement dans le salon de sa sœur. Vu l'heure matinale, Clyde se doutait que son aînée devait encore se trouver sous la douche. D'ailleurs un bruit d'eau qui coule lui confirma sa théorie. Elle prit donc son mal en patience, décidant de s’installer sur l'un des fauteuils qui décoraient la pièce. Assise en tailleur, la jeune femme se mit à scruter les lieux. Là encore, elle fut frappée par leur différence. Tout était chaleureux chez Ambre, le contraire de son appartement à elle où tout semblait si froid. Un miaulement lui rappela la présence de Galatea...Elle n'avait jamais apprécié ce chat. Et le chat le lui rendait bien. Grimaçant à la bête, elle observa cette dernière se ruer vers la porte de la douche, sans doute pour avertir sa maîtresse. Non, vraiment, elle n'aimait pas ce sac-à-puce. Elle préférait de loin Salem, son chat. Soupirant doucement, Clyde se demandait s'il valait mieux attendre le retour de sa sœur pour commencer ses fouilles ou s'il valait mieux s'y mettre...Elle finit par opter pour la première option. Elle en apprenait toujours plus en questionnant directement l'intéressée. D'ailleurs, quand cette dernière se montra enfin, Clyde se leva d'un bond, s'avança vers sa soeur avant de la prendre rapidement dans ses bras...pour éviter de se mouiller d'une part et parce qu'elle n'avait jamais réellement aimé les contacts physiques.

Alors, on ne dit plus bonjour à sa petite-sœur préférée ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (ambre) it makes me feel at home.   Mer 14 Mai - 0:13

Des journées folles s'enchaînaient ces temps-ci. À croire que les fidèles du Régime ne se retenaient vraiment pas quand il était question de lancer des sorts qui pouvaient toucher ceux qui n'avaient pourtant rien fait. Quand il s'agissait de soigner un rebelle, un fugitif, il était très difficile de le faire à Sainte-Mangouste directement puisqu'ils étaient bien trop surveillés. Alors, la plupart du temps, Ambre devait soigner des sorciers qui étaient neutres ou alors des fidèles qui avaient été touchés par des fugitifs, du coup. Pas que cela l'ennuyait ou que cela l'empêchait de faire son travail puisqu'elle parait du principe qu'il fallait soigner tout le monde, peu importe les horreurs qu'ils aient pu commettre, sinon, ce serait répéter les erreurs du passé. Néanmoins, la jeune femme avait quand même plus de motivation et de plaisir quand elle allait dans le sens de ce qui la pousse à agir de la sorte : sa soif de justice. Quant aux ex-Mangemorts ou rafleurs ou autres membres de la police actuelle, ils ne se sentaient pas du tout mal à l'aise quand il était question d'abuser de la sympathie de la Sang-Pure. Elle était des leurs, après tout, n'est-ce pas ? « Bon, eh bien, bonne journée, Clarissa. Galatea m'attend. Depuis le temps, elle doit être en train de hurler de faim. » fit-elle avant de hausser les épaules, tout sourire. « Je crois que je la nourris trop. Je ne peux pas m'en empêcher. Je vais finir vieille fille avec mon chat. » avant de rigoler. Oui, la jeune femme avait le sens de l'auto-dérision. Quoi de plus sain ? Cela lui évitait de se prendre la tête pour un rien. Après quoi, la guérisseuse fit un signe de main à son amie et collègue pour s'en aller directement après. Claquant la porte de service, elle sortit finalement de l'hôpital pour rejoindre la rue et se balader sans un mot, un sourire aux lèvres, jusqu'à son appartement. Pendant cette petite balade, elle s'imaginait déjà son chat lui faire une crise. Heureusement, la chatte et l'humaine s'entendait parfaitement bien et elles étaient, mutuellement, de bonne compagnie l'une pour l'autre. Elle n'oubliait pas pour autant l'elfe de maison qui était restée dans la demeure familiale. Cet être n'était respecté que par l'aînée de la famille qui le voyait comme un membre de la famille, au contraire de tous les autres.

Une fois arrivée, Ambre se pressa de fermer la porte derrière elle, accueillant son matou dans les bras, le câlinant et lui déposant quelques bisous un peu partout. Ce moment de tendresse était une sorte de rituel pour les deux copines. Pourtant, elle ne traîna pas plus longtemps, décidant de prendre une bonne douche avant de se mettre à l'aise dans son canapé et de manger, accessoirement. Laissant donc Galatea retourner dans son coin, parterre, la demoiselle rejoignit la salle de bains, se déshabillant pour rejoindre la douche. Quoi de mieux après une bonne et grosse journée de travail acharné. Oui, la jeune Fleming allait en profiter un bon moment, chantonnant même légèrement, juste ce qu'il faut pour qu'il n'y ait qu'elle pour l'entendre. Elle n'était pas franchement à l'aise quand il s'agissait de chanter face aux autres, donc, autant le dire elle préférait rester discrète, très discrète. Ce qu'elle n'avait pas envisagé, c'était qu'une petite intruse viendrait sans prendre la peine de sonner ou de toquer. Non, elle ne perdait jamais son temps avec les politesses. Clyde n'était pas de ce genre-là. Heureusement, pour l'instant, Ambre ne l'entendait pas occuper de terroriser son animal de compagnie ni ne la voyait jeter un regard pas franchement neutre ni même sain sur le décor de l'appartement. C'était toujours comme ça. Quand elle n'épiait pas son habitation dans l'espoir d'y trouver un fugitif, un rebelle, elle scrutait ledit appartement en pensant, sans aucun doute, que sa sœur avait des goûts bien... joyeux. Quelques instants après, Galatea lui prévint, en quelques sortes, de l'arrivée de sa sœur cadette. Tout sourire, une fois séchée et habillée dans une tenue plus relaxe, un short blanc et un chemisier turquoise et gris clair, elle retrouva celle-ci qui la prit rapidement dans ses bras, la relâchant rapidement. Ce n'était pas non plus dans ses habitudes ce genre d'enlacements. Pourtant, la jeune femme ne le prit pas mal du tout. Elle sourit tout simplement et doucement. « Je suis désolée, Clyde. Je ne m'attendais pas à ta venue. Assieds-toi seulement. Tu veux boire un verre ? Quelque chose à grignoter ? Tu dois être épuisée après cette journée. » dit-elle simplement, lui indiquant le canapé sans plus attendre, s'asseyant dans un fauteuil une personne juste en face de ce canapé. « Alors, raconte-moi ce qui t'amène. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (ambre) it makes me feel at home.   Mer 14 Mai - 23:13

Un petit sourire prit place sur les lèvres de Clyde quand sa grande-sœur arriva, son matou sur les talons. Et même si ce n'était absolument pas dans ses habitudes, la sang-pur l'enlaça brièvement avant de la relâcher, laissant une légère distance entre elles. Elle détailla la silhouette de sa sœur à la recherche du moindre indice pouvant l’aiguiller sur une éventuelle nouvelle trahison, l'examinant comme elle examinait les potentiels fugitifs qu'elle croisait dans son travail. Cela n'avait rien de très...approprié mais c'était presque devenu une habitude chez la jeune femme. Toiser tout le monde, estimer les forces et les faiblesses...Ambre était une membre de sa famille et pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de l'inspecter ou presque. Il n'y avait qu'une conclusion à tirer...Ambre revenait tout juste de son travail à l'hôpital. Cela ne l'empêchait pas de rester sur ses gardes. Ambre pouvait cacher des choses. Elle l'avait déjà fait auparavant...Ce constat fit naître un sourire crispé sur les lèvres de la blonde, un sourire qu'elle effaça rapidement, reprenant un air enjoué. Car, malgré tout, elle restait contente de voir sa sœur. Sans se faire prier, Clyde prit à nouveau place sur le canapé que lui avait indiqué Ambre, reprenant la même position.

Une chose était sûre, l'entrain d'Ambre n'avait pas changé. Elle avait toujours été quelqu'un de dynamique. Si autrefois, ce trait de caractère l'irritait (elle se souvenait encore de ces matins où sa sœur venait la réveiller trop tôt alors qu'elle avait traîné toute la nuit, pour faire une balade dans la forêt de leur domaine), elle s'étonnait à le trouver rassurant. Il y avait des choses qui ne changeraient pas. « Oh, je ne serais pas contre un verre de jus de citrouille. Je meurs de soif. », lui répondit-elle rapidement. Il était vrai qu'elle n'avait pas prit le temps de passer à la demeure familiale -le frigo de son appartement étant vide la plupart du temps -, manger et boire ne serait pas de refus. «...et peut-être que tu as des chocogrenouilles ? Ou des Dragées surprises ? Mam' trouve que j'en mange trop. » Depuis peu, leur mère lui lançait un regard lourd dès qu'elle la voyait avec des sucreries en main. Il ne fallait pas qu'elle gonfle si elle voulait trouver un bon époux...sauf que le mariage était la dernière de ses préoccupations ! D'ailleurs, elle se faisait un véritable plaisir à détourner la conversation vers la situation d'Ambre à chaque fois que le sujet était mis sur la table. « C'était calme aujourd'hui...mais j'ai entendu dire qu'on vous avait envoyé ce type..hm Jeremy...n'essayez pas de faire repousser les doigts de John..»  ou peut-être était-ce James, un fugitif qu'elle avait attrapé il y a peu. Un sang-mêlé qui refusait d'adhérer au nouveau régime. «..enfin, on s'en fout de son nom. Je me suis assurée qu'il ne puisse plus utiliser de baguette. Et toi, comment a été ta journée ? », lui demanda-t-elle sur un ton enjoué, comme si ce qu'elle venait d'annoncer à sa sœur était tout à fait anodin, comme si priver une personne de ses doigts définitivement n'avait rien de cruel...mais elle était Clyde et pour Clyde, il s'agissait d'une chose juste, nécessaire au bon fonctionnement du régime. Quand Ambre lui demanda ce qui l'amenait, la sang pur prit un air vexé. «Je n'ai plus le droit de prendre des nouvelles de ma sœur ?  »...et de fouiller son appartement pour s'assurer qu'elle ne se remettait pas à héberger des traîtres. Ambre était loin d'être idiote ; elle n'ignorait pas que les visites de courtoisie de sa cadette cachait souvent une motivation moins honorable. « Man' voulait avoir de tes nouvelles alors je me suis proposée, voilà tout. Parce que si je ne passe pas chez toi, on ne se voit jamais.  » C'était d'autant plus vrai que Ambre n'avait mis les pieds qu'une fois dans l'appartement de sa sœur...le jour de sa pendaison de crémaillère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (ambre) it makes me feel at home.   Mar 5 Aoû - 0:02

Comme toujours, quand Clyde venait lui rendre visite, Galatéa lui collait les jambes parce que, étrangement, cette petite boule de poils ne semblait pas faire confiance à sa petite sœur. Rigolant doucement à cette vision, ne prenant cette guéguerre trop au sérieux, Ambre accueillait simplement et chaleureusement sa sœur. Elles s'entendaient bien, oui, plutôt bien même. Ce n'était pas autant le cas quand elles étaient jeunes parce que l'aînée prenait son rôle de protectrice trop à cœur alors que la cadette comptait profiter de son insouciance, de son innocence, pas si innocente en fait. Bref, elles étaient en totale contradiction. Désormais, toutes les deux avaient mis de l'eau dans leur vin. Elles s'étaient toutes les deux beaucoup plus modérées dans leurs habitudes et attitudes au quotidien. Quoi de plus normal puisqu'elles étaient devenues toutes deux des adultes. Dans le monde du travail, et surtout dans le monde sorcier actuel, il vaut mieux être modéré tant tout ce que l'on fait. Hormis peut-être dans le métier de Clyde ? Rien qu'à y penser, la blonde tremblait, sentant un frisson naître dans son dos. Que d'horreur ! Si elle n'avait pas été sa sœur, elle lui aurait peut-être dit qu'elle ne voulait plus la voir. D'une certaine façon, la grande Fleming avait peur que Clyde se trompe, suive un mauvais jugement mais aussi qu'elle soit blessée, tôt ou tard, par les rebelles qu'elle pourchassait avec tant de ferveur. Était-ce une position idéale pour une jeune femme qu'elle voyait encore trop précieuse ? * Ne pense pas qu'à toi... Ambre... Elle a fait son choix, ne l'oublie pas. C'est le plus important. * Elle se répétait cela sans cesse pour ne pas trop intervenir et ne pas être à nouveau cette femme un poil trop protectrice.

Pendant qu'elle se torturait au sujet de tout ça, Ambre traversait la pièce centrale de son appartement en direction des armoires qui composaient sa cuisine, à la recherche de deux verres. Heureusement, connaissant les goûts de sa sœur par cœur, elle faisait toujours attention à ce qu'il y ait un minimum de jus de citrouille ou encore de chocogrenouilles, de dragées surprises de Bertie Crochue. Du coup, cette fois-ci encore, la sorcière aînée pouvait proposer à son invitée de quoi se désaltérer et de quoi se nourrir. Elles pourraient même partager tout cela, histoire de parler à leur aise, comme si rien n'avait vraiment changé dans leur vie. Un moment d'intimité de la sorte faisait toujours le plus grand bien à l'une comme à l'autre. « Voyons, Clyde, tu devrais savoir que ta grande sœur a toujours de quoi te faire plaisir ! Sinon, je ne serais pas une bonne hôte, n'est-ce pas ? » dit-elle alors qu'elle déposait tout, petit à petit, sur la table basse qui se trouvait au centre des deux canapés qui trônaient dans son salon. Elle haussa finalement les épaules, soupirant par la même occasion, sans doute avait-elle un petit coup de pompe. Après avoir beaucoup bougé au niveau de son service, se poser aussi calmement la cassait complètement. Elle perdait ainsi toute son énergie journalière. Son interlocutrice lui parla d'un certain patient envoyé, durant la journée-même, à Sainte-Mangouste pour des doigts effacés, envolés comme s'ils n'avaient jamais existé. Certes, c'était aussi simple que de dire « ouf » pour le lanceur de sort mais c'était tout de même joyeusement douloureux pour la victime. « Tu l'as encore fait ? Tu sais pourtant qu'il te suffirait de les envoyer à Azkaban ou de les présenter, au moins, devant le Magenmagot. » oui, elle était toujours aussi déconcertée de l'entendre dire ça.

Après quoi, elle prit une première gorgée, sentant le liquide couler dans sa gorge et l'hydrater généreusement. Sa journée ? En somme, rien d'exceptionnel. Vraiment pas extraordinaire. « Disons que j'ai soigné de nouveaux patients et vérifier l'état de ceux qui sont en convalescence ou qui sont déjà venus. Une journée banale mais qui réchauffe toujours le cœur. J'aime les voir partir un sourire aux lèvres comme si le fait que je les ai soigné ait pu embellir leur journée. » dit-elle presque comme si elle citait, là, un poème. Oui, elle était véritablement amoureuse de son travail. Elle ne pouvait s'en passer. C'était comme une drogue pour elle, pour son âme, pour son corps. « Quant à maman, j'espère qu'elle ne t'a pas encore bourré le crâne avec mes éventuelles fiançailles, hein. Ni tes fiançailles. Nous avons beau être leurs héritières, si nous ne sommes pas tentées, nous n'avons pas à y être forcées. » surtout si c'est pour être liée à un sang-pur... elle le pensa tout bas, évidemment. « Mais je suis contente que tu sois venue me voir, Clyde. » avoua-t-elle finalement le sourire tendre, charmeur et sincère de toujours. Seule face à sa sœur, elle craquait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (ambre) it makes me feel at home.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(ambre) it makes me feel at home.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Haute Fidélité et Home cinema
» HOME (film)
» Home déco
» HOME - un film de Yann Arthus-Bertrand (1:33:39)
» home déco pour un anniversaire
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: troisième saison :: sujet abandonnés
-
Sauter vers: