AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ☆ (wayne-dryn et sansa-ruth) ~ hide beneath the ground.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: ☆ (wayne-dryn et sansa-ruth) ~ hide beneath the ground.   Jeu 8 Mai - 19:48

hide beneath the ground


Depuis les attentats contre le ministère de la magie, les choses s'agitent, la rébellion est en marche et les mangemorts en ont enfin conscience. Dans le courant de la matinée, un dossier à mystérieusement disparu du département de régulation des créatures magiques, quelque chose que Sansa-Ruth ne peut pas laisser passer. Sansa-Ruth, sans doute l'une des plus jeunes sorcières à avoir accès aux commandes d'un département. Sa place est encore bien instable et certains la regarde avec mépris. Elle doit prouver qu'elle mérite son poste. Malheureusement pour elle, c'est dans son département qu'il y a eu des fuites plus tôt dans la journée. Des dossiers confidentiels traitant d'hybrides repérés ont été volés. Bien vite, elle le sait, c'est le bureau des exécuteurs qui lui tombera dessus. Il faut qu'elle trouve qui a fait ça.

Ce n'est pas un hasard si la jeune sorcière a jeté son dévolu sur Wayne-Dryn Gedwyr, personne ne suppose qu'il puisse être un traitre, on le traite simplement de lâche, lui qui a déserté le pays au début de la guerre pour revenir comme une fleur le mois dernier. Pour Sansa-Ruth il est suspect, il a toujours l'air de se foutre de tout et on compte sur lui pour régler les problèmes avec la Russie et rien ne se passe de ce côté là. Il est arrivé au ministère de la magie du jour au lendemain après que Richard Hepburn (directeur du département de coopération magique depuis le début de la guerre) n'ait été assassiné. Il n'est pas clair ce type et faute de preuves, c'est dans le bureau de Wayne que le sorcière débarque.

QUELQUES PRÉCISIONS
★ Wayne est bien un traitre, mais pas question que sa couverture tombe, du coup le voleur sera un pnj, à voir si on fini par apprendre de qui il s'agit.
★ le rp se déroule dans le bureau de Wayne-Dryn, dans lequel Sansa-Ruth débarque pour l'accuser, juste parce qu'elle le trouve suspect.
★ vous pouvez vous déplacer lors du rp.
★ l'ordre de passage est le suivant : Sansa-Ruth puis Wayne-Dryn.
★ si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à m'envoyer un petit mp (a).


prior incantato ‹ tous droits réservés © .YESTERDAY
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ☆ (wayne-dryn et sansa-ruth) ~ hide beneath the ground.   Mer 11 Juin - 15:07

Tu dois faire tes preuves. C’était ce qu’elle ne cessait de se répéter depuis sa nomination à ce  poste. Elle savait qu’on médisait derrière son dos et que c’était louche que quelqu’un d’aussi jeune puisse grimper les échelons aussi vite. On l’appelait toujours la bibliothécaire quand on pensait qu’elle n’écoutait pas. Si Sansa n’avait pas une carapace aussi solide qui l’entourait, probablement qu’elle aurait été touchée par toutes ces remarques. Peut-être même qu’elle aurait abandonné son poste. Mais il ne fallait pas rêver. Sansa n’était pas comme ça et elle ne le serait jamais. Alors quand on vint lui signaler le vol de dossiers importants pour son département, elle s’était contentée de fixer l’employé d’un air froid. Elle ne s’énervait jamais contre eux. Elle se montrait sévère, mais elle n’avait jamais un mot plus haut que l’autre simplement parce que son oncle lui avait appris à maîtriser ses émotions. Puis surtout, une personne qui se met sans arrêt en colère n’est pas craint de ses employés alors que l’inverse c’était tout autre chose. Combien de fois avait-elle vu des gens trembler face à son oncle, si bien qu’on évitait de l’énerver. Sansa essayait de calquer son comportement. « Comment ça "des dossiers ont été volés" ? » Demanda-t-elle en posant ses mains sur son bureau, son ton était très calme. Trop calme. L’homme en face d’elle lui réexpliqua la situation. Sansa hocha la tête et se redressa. Elle contourna son bureau et se planta juste devant l’employé. « Des dossiers sur des hybrides repérés. » Répéta-t-elle. Elle avait envie de l’égorger avec l’ouvre lettre posé sur son bureau. Mais elle n’avait pas le droit de tuer. Pourtant, un petit geste rapide ni vu ni connu. Le sang lui giclerait à la figure et lui ruinerait son tailleur, mais tant pis. Elle fit taire son envie de meurtre aussi simplement qu’elle était venue. Ses lèvres s’étirèrent en un sourire. « Ces dossiers étaient sous votre responsabilité il me semble ? » L’homme hocha la tête. « Il y a intérêt pour vous à ce qu’on arrive à les retrouver parce que je ne donne pas cher de votre peau si jamais ils sont tombés dans de mauvaises mains. » Il ne bougeait toujours pas. Devait-elle se montrer plus menaçante que ça ? Après tout, elle était mangemort, elle pouvait peut-être se permettre plus de liberté dans les menaces histoire  de se faire obéir. « Il me semble que vos enfants sont en vacances chez vos parents. Dans une petite maison en Irlande. Peut-être que j’irai leur rendre visite. » Elle le vit pâlir. « Retrouvez-les. Maintenant, disposez. » Il partit en la laissant seule dans son bureau. Sansa se mit à réfléchir à cent à l’heure. Elle devait agir vite. Peut-être que le voleur se trouvait toujours au ministère.

Elle n’avait pas voulu le dire à son employé, mais elle soupçonnait quelqu’un. Elle avait appris qu’elle ne pouvait accuser sans preuve alors elle devait en avoir le cœur net avant de se prononcer. Parmi tous les employés du ministère celui que Sansa sentait le moins honnête était bien Gedwyr. Elle était sûre qu’il était mêlé de près ou de loin à ce vol de dossier. Elle laissa les membres de son département chercher de leur côté tandis qu’elle se dirigeait vers le bureau de l’homme en question. Elle allait devoir le faire avouer d’une manière ou d’une autre.

Elle débarqua dans son bureau après avoir été annoncée. Elle attendit que l’employé en question s’en aille en refermant la porte pour reporter son attention sur Gedwyr. Elle sentait toutes les fibres de son corps s’agiter en sa présence. Ce type le dérangeait. Quelque chose dans son regard lui disait qu’il cachait quelque chose, mais elle n’arrivait pas à trouver le mot exact le caractérisant. Ils restèrent un long moment à se fixer avant que Sansa n’ouvre la bouche pour prendre la parole. « Vous êtes au courant de ce qu’il se passe, je suppose. » Sans qu’il ne l’y invite, elle s’assit sur la chaise juste en face de son bureau. « Des dossiers de la plus haute importance ont été dérobés dans mon département. » Son regard ne lâchait pas le sien, elle essayait de trouver une émotion qui le trahirait, mais il semblait impassible. Peut-être que ça allait être plus compliqué que prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ☆ (wayne-dryn et sansa-ruth) ~ hide beneath the ground.   Lun 23 Juin - 19:04

in the distance, there is resistance.
SANSA-RUTH HARKNESS & WAYNE-DRYN GEDWYR

Back in the casing, shaking and pacing This is the tunnel's light Blood in the writing, stuck in the fighting Look through the rifle's sight How come I've never seen your face 'round here ? I know every single face 'round here Here in the heckle, holding the shackle I was never welcome here. We don't have a choice to stay We'd rather die than do it your way With our backs to the wall, the darkness will fall We never quite thought we could lose it all. Ready, aim, fire, ready, aim, fire.~ Ready Aim Fire.

Le ministère de la magie était devenu un repère de mangemorts. Ils s’agitaient tous ces sorciers qui avaient combattu pour lord voldemort ; ceux qui pensaient que les idéaux du seigneur des ténèbres étaient de nobles valeur. Foutaises aux yeux de Wayne-Dryn et il détestait voir au quotidien tous ces sorciers qui seraient certainement mieux à Azkaban que dans les couloirs du ministère. Il y avait peu de gens dont il appréciait encore la compagnie dans ce bâtiment. Il y avait Ariane. La jeune sorcière était l’une des rares personnes qui n’était pas encore corrompue par les idées stupides du gouvernement en place. Elle avait le sang-pur pourtant, mais elle n’était pas de celles qui pensaient que ça valait mieux que les autres statuts de sang. C’était bien l’une des rares personnes dans ce ministère à penser de la sorte. Marié à une sorcière d’ascendance moldue, lui-même sorcier de sang-mêlé, il était bien mal placé pour juger qui que ce soit selon son sang. Tous ces sorciers qui se sentaient supérieurs au reste du monde, pour une raison ou pour une autre – ils en trouvaient toujours une bonne à les entendre – le dégoutait au plus haut point et pourtant c’était en leur compagnie qu’il passait toutes ses journées depuis le mois de janvier. Il venait tout juste de récupérer son poste après un long séjour au Chili et c’était lui qui avait fait le choix de rejoindre à nouveau le ministère de la magie, il aurait pu faire n’importe quoi d’autre de sa vie, mais il avait décidé de retrouver son siège au département de coopération magique internationale. On lui avait rendu ce poste parce qu’on le disait qualifié, pour cause il l’avait occupé pendant plusieurs années et il était forcément plus qualifié que l’autre imbécile d’Hepburn. On lui avait redonné ce poste parce que, pour une raison qu’il ignorait une Yaxley avait plaidé en sa faveur et on lui avait redonné son poste parce qu’aux yeux de nombreuses personnes il était un lâche mais pas un traitre. De toute évidence en ces temps troublés, pour garder la tête sur les épaules, il était plus sage d’être un lâche plutôt qu’un traitre. Mais dans le fond, il était les deux. Traitre, il ne travaillait au ministère de la magie que dans le but de récolter des informations bonnes à donner à la rébellion. Chaque jour il risquait sa liberté, voir même sa vie pour alimenter la rébellion. Une noble cause à ses yeux. Il fallait arrêter le massacre. Le gouvernement avait déjà causé trop de tord à des gens pourtant parfaitement innocents. Son épouse avait subit le projet live bait, alors même qu’elle avait déjà été bannie du monde de la magie. Ils étaient trop nombreux à avoir souffert après avoir été bannis. C’était absurde et il fallait les arrêter avant qu’ils ne trouvent autre chose à inventer, un nouveau projet encore pire que celui là, de nouvelles lois encore pires que les précédentes. C’était le but qu’il visait en travaillant de nouveau ici. Un objectif qui en cachait un autre. C’était la vengeance qu’il était venu chercher au fond du ministère de la magie, la principale raison pour laquelle il avait rejoint le gouvernement mais aussi la rébellion, c’était pour retrouver ceux qui avaient condamné son épouse au projet live bait et leur faire payer leur erreur. Il savait que c’était le département des mystères qui était responsable de tout ça, mais il voulait savoir qui exactement avait choisi de mettre le nom d’Eiris dans les dossiers de ce maudit projet. Elle ne méritait certainement pas ça, ni elle, ni tous ceux qui avaient été victimes du dit projet. Cependant, Eiris c’était différent, elle était son épouse après tout. Celle qu’il avait retrouvé quelques temps plus tôt et qu’il avait été obligé d’abandonner à nouveau, encore une fois, bien malgré lui, parce que certaines personnes du ministère de la magie lui collait un peu trop aux baskets et qu’ils ne pouvaient pas risquer sa vie, ni celle d’Eiris en retournant la voir. Parler à un né-moldu était devenu un crime, il fallait croire qu’ils avaient oublié que ça posait problème lorsqu’on était marié à un né-moldu depuis des années. Il ne pouvait pas retourner voir son épouse alors même qu’il lui avait promis qu’il ne l’abandonnerait plus jamais. Encore une fois, il rompait ses promesses et elle lui en voulait certainement déjà pour ça et, au lieu d’essayer d’arranger les choses il était coincé au ministère de la magie à devoir prouver sa loyauté – qui n’existait absolument pas – aux mangemorts et compagnie qui régnaient sur les lieux.

Ça semblait être une journée comme une autre au sein du ministère, tout ce qui semblait différent de d’habitude, c’était les bruits de couloirs. Des dossiers avaient disparus au sein du département de régulation des créatures magiques. Ça prouvait au moins qu’il n’était pas le seul traitre à fouler le sol du ministère de la magie, mais aux dernières nouvelles, ce n’était pas lui qui avait saisi ces dossiers. Il aurait pu le faire, histoire de s’assurer que personne ne mettrait la main sur son frère. Loup-garou depuis des années, son nom figurait certainement dans l’un de ces dossiers. Bizarrement, ça ne le surprendrait même pas d’apprendre qu’Aemon lui-même était venu en personne se débarrasser de ces dossiers. Enfin, on l’aurait remarqué s’il s’était pointé au ministère de la magie, il n’était pas franchement très discret comme garçon. La disparition de ces dossiers prouvait aussi que Sansa-Ruth Harkness n’était pas la personne idéale pour gérer le département. Elle avait passé quelques mois à Azkaban avant la chute du ministère de la magie, il se souvenait bien de l’affaire Harkness qui avait été traitée au ministère quelques années plus tôt, elle avait été en plein dedans. Enfin, même sans ça – être une meurtrière n’était pas un problème dans le gouvernement actuel – elle n’avait été qu’une simple bibliothécaire avant ça. C’était à peine croyable qu’elle ait pu être promue de bibliothécaire à directrice d’un département au ministère de la magie. C’était à ce demandé comment elle avait réussi un tel exploit. La marque des ténèbres sur son bras avait considérablement dû aider. Elle ne prouvait pourtant en rien qu’elle ait les compétences nécessaires pour diriger un département. La preuve étant qu’elle s’était fait dérober des documents. On parlait déjà dans son dos et Wayne était bien le dernier à avoir un semblant de compassion pour elle. Il n’avait pas de compassion pour les mangemorts et il en avait encore moins pour ses collègues lorsque ceux-ci étaient incapables de faire les choses correctement. Il avait l’impression d’être entouré de bras cassés au sein du ministère de la magie. Il avait parfois – souvent – tendance à valoriser son propre égo lorsqu’il s’agissait de sa vie professionnelle, mais depuis quelques temps, il avait vraiment l’impression à être le seul à savoir ce qu’il faisait au sein du ministère de la magie. Des coups contre la porte le sorti de ses nombreuses pensées. « Oui ? » la silhouette d’Ariane se faufila dans le bureau. « Harkness souhaite s’entretenir avec vous. » Il laissa échapper un soupire avant de lever les yeux au ciel, à trop penser à la sorcière, il fallait croire qu’il l’avait attirée jusque dans son bureau. « Fait la rentrer. » Il n’avait pas la moindre envie de s’entretenir avec elle lui, plus il se tenait à l’écart des gens comme elle mieux il se portait. Elle ne tarda pas à le rejoindre alors qu’Ariane quittait la pièce. Il laissa échapper un nouveau soupire en voyant la sorcière s’asseoir en face de lui. « Évidemment que je suis au courant. Il faudrait que je sois sourd pour ne pas l’être. Tout le monde ne parle plus que de vos exploits à présent. » Elle pouvait sans doute ressentir l’ironie de ses paroles, elle n’avait accompli aucun exploit, en tout cas pas en perdant des documents officiels. Tout le monde parlait dans son dos et vu son jeune âge, il ne devait pas être le seul à douter de ses capacités. « Vous devriez surveiller davantage les allés et venus dans votre département si vous voulez mon avis. » Il haussa les épaules avant de se laisser glisser contre le dossier de son fauteuil sans quitter la jeune femme des yeux. Elle n’était certainement pas venue lui demander son avis ou recueillir ses conseils, il le savait pertinemment, il n’était après tout pas né de la dernière pluie. « Qu’est-ce que je peux faire pour vous Harkness ? » Il n’y avait rien qu’il ait envie de faire pour une personne pareille, mais elle était forcément venue pour une raison, que ce soit pour lui demander quelque chose ou pour l’accuser d’avoir voler ses dossiers. L’un ou l’autre, il attendait qu’elle explique les raisons qui l’avaient poussée à venir frapper à la porte de son bureau. Le plus tôt serait le mieux, après tout, il avait lui-même encore pas mal de boulot et il n’avait pas de temps à perdre pour l’aider à ramasser les pots cassés, il s’agissait de ses dossiers, ses problèmes. Cela dit, elle n’imaginait certainement pas à quel point cela pouvait réjouir Wayne de la voir dans une telle situation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ☆ (wayne-dryn et sansa-ruth) ~ hide beneath the ground.   Jeu 4 Sep - 14:14

Sansa avait un petit air pincé sur le visage. Celui qui disait que tout l’agaçait. Celui qui disait qu’elle n’allait rien lâcher tant qu’elle n’aurait pas de réponses à ses questions. Oui, elle avait un air pincé dans ces moments-là. Elle tiqua lorsqu’il fit le sous-entendu que c’était de sa faute. Elle serra les dents et plissa un peu les yeux dans l’espoir de se donner un air menaçant. Vos exploits. Il n’y avait d’exploits. Rien du tout. Ce n’était pas de sa faute si des dossiers avaient été dérobés. Elle avait simplement des employés incompétents et il était difficile pour elle de faire ses preuves dans ces conditions. Elle préféra ne rien répondre à cette provocation. A quoi ça aurait bien pu servir ? Elle ne pouvait pas se donner en spectacle. S’humilier n’était pas une option, elle devait garder la tête haute coûte que coûte. Elle arriverait à venir à bout de cette histoire comme lui avait appris son oncle et tout irait bien pour elle. Tout. N’est-ce pas ? Elle ne répondit pas non plus à sa seconde provocation, même si l’envie dévorante de lui balancer à la figure que pour elle, il ne valait pas mieux se faisait sentir, elle devait rester forte. Elle savait que le monde de la politique était ainsi fait. Elle savait qu’elle était sur un siège éjectable malgré toute son envie de bien se faire voir. Elle apprenait encore, mais quand ce genre d’événement arrivait, elle se sentait céder à la panique alors qu’elle ne devrait pas. « Ce que vous pouvez faire pour moi ? » Dire la vérité. Dire que c’est toi qui as réussi à voler les dossiers. Te trahir par ton comportement. C’est toi, je le sais ! Il ne pouvait être que suspect à ses yeux. « C’est forcément quelqu’un du ministère donc ça veut dire qu’il y a des taupes ici. » Ça c’était de la révélation pure et dure. Est-ce que ça se voyait qu’elle perdait ses moyens la petite ? Bien qu’ayant toujours de l’assurance, depuis qu’elle était à ce poste c’était comme si tout son bon sens et sa logique s’enfuyait dès qu’elle se retrouvait face à ses "collègues". « Peut-être de simples employés ou que sais-je. Toujours est-il que c’est en interne et je ne pense pas que quelqu’un faisant partie de la rébellion ne prenne le risque d’entrer ici. Surtout depuis les attentats. Donc c’est quelqu’un qui est infiltré dans nos rangs depuis plus longtemps qu’il n’y paraît. » C’est toi, c’est obligé que ça soit toi. Comment avait-il pu oser s’enfuir loin de l’Angleterre alors que son pays avait besoin de lui ? Comment ne pas paraître plus suspect que ça ?

C’était l’évidence pour Sansa. C’était obligé. Pourtant, rien ne le trahissait. Elle ne percevait aucun détail le concernant pouvant le discriminer et ça la frustrait grandement. Elle devait grandement s’humiliait face à lui pourtant elle ne doutait pas de sa culpabilité. Pas une seule seconde. Il était coupable. Coupable de haute trahison envers le Seigneur des Ténèbres. Elle devait paraître un peu folle. Voire totalement perdue. Elle en oublierait presque sa recherche pour retrouver Cersei et lui faire la peau. Ce poste avait été une merveilleuse idée, mais vivre l’ambiance du Ministère au quotidien commençait à se faire sentir pour la jeune femme.

Elle jeta un nouveau coup d’œil à son interlocuteur. Il ne bougeait pas. Il ne semblait pas vouloir bouger. Et pire que tout, il paraissait très calme. Trop calme pour Sansa. Et c’était une situation insoutenable à ses yeux. Il fallait qu’elle relance la conversation pour qu’il se trahisse à un moment donné. Il fallait qu’elle réussisse à le faire parler. Question d’honneur et de fierté. « Le problème c’est que si c’est un employé, ça peut être n’importe qui. » Et ça ne peut être que le directeur du département de la coopération magique et internationale. « Je me suis occupée d’envoyer quelqu’un enquêter dans mon propre département, mais j’aimerai que tous les autres directeurs en fasse autant dans leur département. Comprenez bien que je ne peux pas déployer autant de monde et il faut que ça reste discret. » Elle ne pouvait pas admettre de vive voix qu’elle avait besoin de son aide. C’était impensable.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ☆ (wayne-dryn et sansa-ruth) ~ hide beneath the ground.   Mer 19 Nov - 15:48

in the distance, there is resistance.
SANSA-RUTH HARKNESS & WAYNE-DRYN GEDWYR

Back in the casing, shaking and pacing This is the tunnel's light Blood in the writing, stuck in the fighting Look through the rifle's sight How come I've never seen your face 'round here ? I know every single face 'round here Here in the heckle, holding the shackle I was never welcome here. We don't have a choice to stay We'd rather die than do it your way With our backs to the wall, the darkness will fall We never quite thought we could lose it all. Ready, aim, fire, ready, aim, fire.~ Ready Aim Fire.

Wayne-Dryn avait souvent bien du mal à supporter les gens avec lesquels il était obligé de travailler. Ariane mise à part, ils étaient tous pourris, des petits soldats obéissant bien sagement aux ordres de Lord Voldemort. Une belle brochette de gens, tous plus répugnants les uns que les autres. Sansa-Ruth ne faisait pas exception à la règle. Elle était jeune, trop jeune pour prétendre diriger correctement tout un département. Pour avoir travaillé au ministère pendant des années et des années avant la guerre, Wayne savait que la jeune femme était nouvelle et qu’on l’avait promue à un tel poste pour des raisons qui n’avaient rien à voir avec l’expérience. On l’avait mise ici parce qu’on lui faisait confiance, on savait avec certitude qu’elle ne trahirait pas Lord Voldemort, elle avait certainement fait ses preuves durant la guerre. On ignorait, à côté de ça, qu’elle ne valait rien à ce poste. Elle avait beau avoir pris ce poste avant qu’il ne revienne au ministère de la magie, elle n’en restait pas moins plus nouvelle que lui. Il savait qu’elle n’avait rien à faire ici et que ses compétences dans son travail étaient limitées faute d’expérience, ainsi, elle ne pouvait s’en vouloir qu’à elle-même si quelqu’un avait réussi à lui dérober des dossiers. Il fallait croire qu’elle n’y faisait pas assez attention. Certes, Wayne était bien placé pour savoir qu’il y avait quelques rebelles infiltrés au ministère, lui-même en faisait partis, mais il allait de soit que ça, il n’en dirait pas un mot à la jeune femme qui lui faisait face. Il avait déjà fait l’effort de la recevoir dans son bureau, il n’allait pas non plus lui offrir les réponses qu’elle voulait. Il ne trahirait pas la rébellion c’était certain et temps qu’elle n’avait aucune preuve contre lui ou contre ses camarades, elle était impuissante. Elle perdait son temps en venait jusqu’ici, tout autant qu’elle lui faisait perdre le sien. Il avait mieux à faire de ses journées que de répondre à un prétendu interrogatoire qu’elle venait lui servir et elle, de toute évidence, elle ferait mieux de chercher le véritable responsable de ce vol, puisque, de toute évidence, ce n’était pas lui qui lui avait pris ses précieux dossiers. Il s’arrangeait pour voler des informations au ministère de la magie de façon régulière, mais pour une fois, ce n’était pas lui qui s’était chargé de voler quelques informations confidentielles appartement au département si bien dirigé de Sansa-Ruth. Elle se trompait de personne, s’enfonçait dans des conclusions hâtives – justifiées mais improuvées – au lieu de vraiment chercher celui qui lui avait volé ses dossiers. De toute façon, c’était trop tard à présent. Ces informations avaient quitté le ministère de la magie, quand bien même elle réussirait à retrouver ses dossiers, la rébellion avait déjà eue ce qu’elle voulait. Maintenant, il ne lui restait plus qu’à trouver le coupable, le punir de la meilleure façon possible – façon mangemort en somme – afin de montrer l’exemple et d’espérer naïvement que ça pourra éviter qu’un autre évènement de la sorte ne vienne toucher son département.

Les mains posées sur son bureau, les doigts croisés, Wayne observait la jeune femme lui faisant face, un sourcil légèrement arqué, attendant des réponses tout en restant le plus impassible possible. Ce qui n’était pas bien compliqué dans le fond, tant il se fichait bien des affaires de la jeune femme. Il écoutait calmement ses conclusions qui avaient au moins le mérite d’être intelligemment pensées et d’être correctes. Il faudrait être fou pour venir au ministère dans le seul but de voler un dossier, puis repartir, évidemment que c’était un employé qui avait fait ça. « En effet, il y a de fortes chances pour qu’il s’agisse de quelqu’un travaillant ici depuis un moment. » Qui précisément, il avait des noms c’était certain, il connaissait les personnes qui travaillaient pour la rébellion puisque lui-même en faisait parti, mais il n’allait certainement pas lui en donner. Si c’était ce qu’elle était venue chercher – ça ou encore des aveux comme quoi lui-même était ce qu’elle pourrait qualifier de traitre – elle allait pouvoir attendre longtemps, ce n’était pas demain la veille qu’il trahirait ainsi la rébellion, même pour les beaux yeux de Sansa-Ruth. Il pouvait l’écouter un long moment puisque de toute évidence il n’avait pas le choix, mais elle n’obtiendrait rien de lui. « N’importe qui, qui saurait exactement où trouver vos dossiers. » Pour le coup, il ne savait pas qui était responsable de ce vol, mais il préférait autant l’éloigner de son département. Ce qui pouvait bien se passer au sein du département de coopération magique internationale ne regardait que lui et il n’avait pas franchement envie qu’une personne comme Sansa-Ruth vienne mettre son nez dans ses affaires, même s’il était assez malin pour ne garder aucune trace de la rébellion dans son bureau. Il n’aimait pas franchement avoir du monde dans les pattes et encore moins des petits fanatiques du gouvernement. « Vous voulez donc demander aux autres directeurs de département de faire votre boulot si j’ai bien compris ? Vous êtes une grande fille, vous devriez vous occuper vous-même de vos affaires. » Sur ces mots, le sorciers se laissa tomber dans le fond de son fauteuil avant de croiser ses bras sur sa poitrine. « Venir demander de l’aide comme ça, aux autres directeurs, ça donne l’impression que vous n’arrivez pas très bien à gérer votre département. » Ce qui n’avait rien de vraiment étonnant dans le fond, elle était trop jeune, trop peu expérimentée pour ce poste et il n’en démordrait pas, d’autant plus que lui, il avait travaillé pendant des années au département de coopération magique internationale avant d’en avoir la direction, il avait mérité son poste alors qu’elle, on le lui avait servit tout cuit dans la bouche. « Je suis certain que vous ne voulez pas que trop de personnes viennent à douter de vos compétences. » C’était déjà mal barré avec cette histoire de dossiers volés, ou perdu (dans le fond, on pourrait facilement voir les choses sous cet angle), alors, il était plus sage qu’elle évite de crier ses erreurs sur tous les toits si elle tenait à son job, enfin, ce n’était que l’avis de Wayne dans le fond.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ☆ (wayne-dryn et sansa-ruth) ~ hide beneath the ground.   Sam 29 Nov - 21:27

Elle commençait à douter d’elle comme la plupart de ses employés. Elle s’était jurée de ne pas leur montrer ses faiblesses et elle y était arrivée les premiers temps, mais les commentaires qu’elle recevait ou qu’elle surprenait de temps en temps ne la rassurait pas. On l’avait placé là sans réfléchir aux conséquences, elle était trop jeune pour ce métier, elle n’avait pas assez les tripes pour supporter tout un service – et pas n’importe lequel – si en plus elle perdait des dossiers, ça n’allait plus. Sansa garda un visage froid et de marbre alors qu’elle finissait tout juste de parler. Elle devait continuer à jouer le jeu tout en extériorisant sa peur de rater une fois chez elle. On lui avait dit que c’était la place idéale pour elle et qu’ainsi elle pourrait mieux servir le Lord, elle avait dit oui sans réfléchir aux conséquences, ce n’était que maintenant que son service était pointé du doigt qu’elle se rendait compte qu’elle n’aurait pas du accepter. Les mots qui suivirent lui confirmèrent qu’elle faisait fausse route en souhaitant l’aide des autres directeurs. Elle sentit ses entrailles se glacer, regrettant presque d’être venu jusqu’à lui en ce jour. Sansa soutint son regard, elle avait probablement dit une bêtise, il était vrai, mais elle garderait la tête haute. Elle se sentait déjà assez bien humiliée comme ça, ce serait bien pire si elle courbait l’échine. Elle prit un instant pour réfléchir, reconsidérant ce qu’il venait de lui dire. S’occuper elle-même de ses affaires. Ce n’était pas faux dans le fond, elle avait toujours appris à se débrouiller toute seule et d’après son oncle, elle arrivait plutôt bien à obtenir ce qu’elle voulait. « Oh mais je ne demande pas de l’aide, je préfère le terme de mise en garde. Les taupes traînent par ici et encore une fois, ça pourrait être n’importe qui dans ce ministère. » S’ils commençaient à employer n’importe qui sans se soucier de passer le test adéquat, ça n’allait pas être de sa faute non plus. Elle se mordit la langue pour exprimer le fond de sa pensée. Elle ne devait pas aller trop loin non plus, sa réputation était en jeu et pire encore, si jamais elle commençait à s’en prendre au gouvernement – bien qu’elle soutienne la cause du Lord à 100% – ça n’allait qu’empirer son cas. Le jour où elle en aurait fini avec Cersei peut-être qu’elle quitterait ce poste pour reprendre sa vie normale, mais pas avant alors elle devait serrer les dents et attendre que ça passe.

Elle lissa le bord de sa jupe avec ses doigts avant de reporter son attention sur Gedwyr une nouvelle fois. « Mais comme vous l’avez souligné, je suis une grande fille donc je vais m’occuper moi-même de mes affaires comme vous dites. Dites-moi simplement si dans votre département vous avez des soupçons sur des gens ? Je veux bien m’occuper de mes affaires, mais je ne peux pas couvrir tout le ministère, c’est un peu trop pour moi. » Elle eut un sourire hypocrite. Deux possibilités s’offraient à elle, soit c’était un traître et dans ce cas-là il lui donnerait des pistes où elle ferait chou blanc ou il ne lui donnerait rien du tout, soit c’était un fidèle du Lord qui allait simplement se moquer d’elle. Dans les deux cas, elle savait qu’elle allait devoir faire face à une humiliation cuisante. Elle devait également réprimer cette envie fugace de l’exécuter sur le champ, mais répondre à cette pulsion ne l’arrangerait pas du tout. « Si vous n’avez aucun nom à me communiquer, il me semble que je perds mon temps avec vous et je m’en irai donc. » Fit-elle en haussant les épaules et en penchant la tête sur le côté. Elle sentait qu’elle commençait à être agacée trop facilement par l’homme qu’elle avait en face. Quelle idée de demander de l’aide. Depuis quand Sansa-Ruth demandait de l’aide ?! Ce n’était plus le cas depuis la mort de son oncle et depuis l’obtention de son poste. N’avait-elle pas appris que c’était une preuve de faiblesse ? Elle se demanda quelle folie lui avait traversé l’esprit en pensant qu’il allait l’aider. Elle retrouverait elle-même les dossiers qui avaient été volés. Peu importe le temps qu’elle mettrait et elle ferait salement payer au voleur.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ☆ (wayne-dryn et sansa-ruth) ~ hide beneath the ground.   

Revenir en haut Aller en bas
 

☆ (wayne-dryn et sansa-ruth) ~ hide beneath the ground.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» (2.2) paying my dues to the dirt. ◮ (sansa-ruth&saíréann)
» John Wayne
» Le tatouage de hide
» [un peu urgent]Besoin d'info/Anecdote sur hide
» Les guitares de hide - Modèles, Prix, Sites
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: troisième saison :: sujet abandonnés
-
Sauter vers: