AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (Katherina) Une histoire contée autour d'un verre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: (Katherina) Une histoire contée autour d'un verre   Mer 7 Mai - 23:27

Cela faisait déjà plusieurs mois déjà, plus d'une demi-année que le nouveau Régime avait été mis en place suite à la victoire de Voldemort. Le Seigneur des Ténèbres ne me plaisait pas plus que ça ni même ses idées. Je les trouvais franchement exagérées, bien trop puristes à mon goût et surtout élitistes. Tout ce dont j'avais horreur, en somme. Malheureusement, depuis le temps, je n'avais pas trouvé grand-chose à faire pour me rendre utile et c'était bien ce qui m'énervait, je n'ai même pas besoin de l'avouer, je crois que ça se lit dans mon regard. N'allez pas croire pour autant que j'étais devenue fataliste, loin de là. Je cherchais encore malgré tout ça à cacher cette soif de justice qui me nourrit en ce moment. Je ne craignais pas d'être envoyée à la prison d'Azkaban, en tout cas, il y avait vraiment peu de chance, j'avais vraiment du mal à imaginer mon oncle accepter que notre nom soit souillé. Néanmoins, ne serait-ce que pour les fugitifs que je désirais aider, je devais faire au mieux, le plus discrètement possible et ne laisser aucun indice. Seulement, comment le faire en n'ayant aucune nouvelle de mes anciens amis et camarades qui seraient justement en mauvaise posture ? Je savais parfaitement que pas mal de Gryffondor, parce que ne partageant pas du tout les idéaux puristes des Mangemorts notamment, devaient être en cavale en ce moment-même. J'avais bien trop peur, pourtant, d'envoyer une chouette si c'était pour que celle-ci se fasse intercepter et qu'on sache où trouver mes correspondants recherchés. Je me sentais vraiment coincée, dans une impasse, comme si je ne pouvais faire quoi que ce soit alors que je m'étais toujours promis de faire mon possible pour eux. Cependant, la chance me sourit quand même. Ce matin-là, je m'étais réveillée de bonne heure, prête à aller travailler alors que je venais de prendre ma douche, de déjeuner et d'avoir nourri Galatéa. Il ne me restait plus qu'à sortir, claquer la porte et fermer celle-ci à clé. C'est à ce moment-là qu'arriva une chouette, m'apportant une lettre d'une vieille amie que je n'avais plus vue depuis un moment déjà ; Katharina. Alors, elle était tout de même en vie ? J'avais su pour son incarcération à la prison anglaise des sorciers depuis que la police magique l'avait attrapée mais je ne croyais pas qu'elle puisse s'enfuir si facilement. « Kat... » J'ai faillit dire son nom au moment où j'ouvris la lettre et découvris avec stupeur qu'elle était bel et bien en pleine fugue avec un jeune homme dont elle ne précisa pas le nom, sans doute dans une envie de le protéger un peu plus. J'étais à la fois rassurée de la savoir accompagnée et pourtant effrayée qu'elle puisse être attrapée par la police magique et qu'elle subisse on ne sait quelle horreur dont je sais tous ces anciens Mangemorts et encore plus les exécuteurs capables. Il faut dire qu'avec mon oncle à la tête de ce service d'exécution, j'entendais souvent ce qu'ils faisaient subir à leurs victimes, aux fugitifs et sorciers recherchés pour de « véritables crimes » contre le Régime. Ce qui, pour moi, était surtout des preuves d'humanité et de sentiments. Suite à cela, je n'ai pas besoin de vous le dire, ma journée fut extrêmement compliquée. Je faisais gaffes sur gaffes avant de me reprendre pour ne pas laisser trop de choses transparaître à cause de ça. Heureusement, Clarissa m'aidait à masquer cette inquiétude. Heureusement, oui, que je pouvais compter sur elle à chaque occasion, par ailleurs. Je soufflai un bon coup alors que la journée qui me parut méchamment longue cette fois-ci fut enfin écourtée. Katharina m'avait donné rendez-vous à dix-sept heures exactement au Chaudron Baveur, ce que j'acceptai volontiers. Je m'y présentai, me faisant la plus discrète possible, allant dans un coin du pub en question. Je ne voulais pas qu'elle se dévoile inutilement et surtout trop longtemps. J'attendais, un verre d'alcool posé sur la table, juste devant moi, cherchant à donner l'impression que j'étais on ne peut plus à l'aise, on ne peut plus relaxe. Personne ne devait se douter que j'avais peur pour mon amie, pour cette fugitive que j'espérais aider au mieux maintenant qu'on se retrouvait depuis tout ce temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (Katherina) Une histoire contée autour d'un verre   Ven 23 Mai - 17:00

On ne pouvait pas dire qu’il se passait énormément de choses, ces derniers temps. Katherina suivait un quotidien morne et sans intérêt. Evidemment, en tant que fugitive, cela se répercutait sur sa vie en général. Elle tergiversait entre ci et ailleurs, évitait de rester au même endroit trop longtemps, craignait à tout instant de se faire repérer. Cette vie qu’elle menait, cette vie qu’elle avait accepté, envers et contre tout, n’était en rien enviable. Bien sûr, elle ne regrettait pas son choix. Même si elle y pensait souvent. Qui ne ferait pas de même? Elle continuait de s’inquiéter pour le reste de sa famille. Il n’y avait eu aucune nouvelle d’eux, depuis l’annonce de la mort de son frère. Elle se demandait si c’était bon ou mauvais signe. En attendant, elle faisait tout ce qui lui était possible pour rester en vie. Heureusement qu’elle pouvait compter sur quelques bons vieux amis. Comme Ambre. Enfin, elle ne savait pas si elle pouvait toujours compter sur elle. Jusqu’ici, elle avait toujours pu. Après tout, elles étaient amies depuis tellement d’années. Elles se connaissaient depuis Poudlard. Les deux jeunes femmes s’étaient rapprochées par hasard, bien qu’elles avaient déjà échangé quelques mots par le passé. Katherina avait retrouvé une fille qui lui ressemblait, dans le sens où elle ne partageait pas les mêmes idéaux que sa famille. Ce point commun les avait sacrément bien rapproché. Kate se demandait si elle pouvait toujours compter là-dessus à l’heure actuelle. C’est pourquoi, elle lui avait envoyé une lettre, racontant le strict nécessaire et en lui proposant une rencontre. Le chaudron baveur était connu, oui. De ce fait, Katherina espérait ne pas s’attarder ici. Mais pour cela, il fallait l’accord d’Ambre. Ce qui, était une autre paire de manche. Elle était en retard. Ambre devait déjà s’y trouver. Et elle avait raison. En pénétrant dans ce lieu, son regard balaya les clients présents. Elle s’avança un peu plus, tout en restant discrète, avant de trouver une chevelure blonde familière. Katherina se retrouva bientôt à sa hauteur et s’assit face à elle. Cela lui fit drôle de se retrouver face à elle, après tout ce temps. Ambre n’avait pas tellement changé. « Ravie de te revoir » fit-elle, avec un petit sourire. Elle aurait préféré en des circonstances plus joyeuses, mais… cela ne pouvait en être autrement. « Et merci d’être venue, Ambre »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (Katherina) Une histoire contée autour d'un verre   Mer 10 Sep - 20:20

Katerina venait d'arriver. Ambre était rassurée et elle ne le cachait pas. Elle s'était réellement et sincèrement inquiétée. Oui, la jeune femme avait une vie relativement libre puisqu'elle faisait partie d'une famille de sang pur qui prônait Voldemort mais elle ne profitait pas tellement des avantages mais plus des possibilités que cela lui offrait et offrait aux éventuels recherchés. Elle le faisait toujours discrètement, sa sœur ne l'avait plus rattrapée à en héberger depuis un moment et c'était mieux ainsi. Certains, comme la jeune femme qui venait d'arriver, restaient évasifs dans leurs messages et peut-être par crainte vis-à-vis de la blonde mais celle-ci ne se vexait pas le moins du monde. D'ailleurs, c'était peut-être mieux d'une certaine façon ; si des sorciers moins bien intentionnés recevaient ces lettres, ne serait-ce que sa famille, Moses et Shae-Layne, ils pouvaient en profiter. Alors, au fond, ça arrangeait tout le monde. Tapotant légèrement sur la table en question, la jeune Fleming espérait attirer l'attention du serveur sur elle pour payer l'addition et peut-être, du coup, faire un tour, plus loin, histoire que personne ne puisse les écouter ou reconnaître la fugitive. Heureusement, ce fut rapide, expéditif et elle prit le bras de son amie pour sortir.

Elles y allaient discrètement. D'ailleurs, la guérisseuse n'entama la réelle discussion qu'une fois assurée que personne ne les observait étrangement. Avant, ce fut une discussion stupide mais passe-partout. Restons logique. « Merci à toi de me faire encore confiance, Kat. » dit-elle sincère et chaleureuse. Toujours chaleureuse. Ambre n'était jamais froide. « Je suis heureuse de te retrouver en un seul morceau. Où est-ce que tu en es ? Rassure-moi, tu n'es pas blessée ? Tu sais que je peux t'aider sinon, vu mon travail. » oui, la jeune femme préférait la soigner chez elle, quitte à risquer quelque chose que de la savoir en mauvaise posture et risquer d'être encore plus rapidement attrapée suite à leur petite rencontre. Elles continuèrent d'avancer, la Fleming s'efforçant de sourire comme si tout allait bien. Surtout ne pas être soupçonnables. « Je suis désolée de t'annoncer que ma sœur, ma petite sœur, a été aussi tentée que le reste de ma famille par le pouvoir proposé par Voldemort. Elle fait maintenant partie de la police magique. » avoua-t-elle dans un soupire. « Du coup, ma maison est encore plus surveillée par elle, mon oncle et ma tante, c'est pour ça que je n'ai pas pu te proposer de me retrouver là. Mais crois-moi, je n'ai pas changé. Je veux toujours t'aider. » oui, elle était sincère. « Dis-moi si tu as besoin de quelque chose, si je peux faire quelque chose pour quelqu'un ou apporter quelque chose à quelqu'un de ta part. » pourvu qu'elle lui fasse confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (Katherina) Une histoire contée autour d'un verre   Dim 21 Sep - 9:41


En d'autres circonstances, Katherina ne se serait pas comportée ainsi. Elle avait été éduquée de manière à être persuadée que tout lui était dû. Et elle l'avait cru, longtemps auparavant. La jeune femme avait vite déchanté en étant confronté à la dure réalité. Désormais fugitive, elle n'éprouvait pas la moindre honte à remercier ceux qui l'aidaient. Ce n'était pas de l'hypocrisie, pas de celle qu'elle devait prodiguer il n'y avait pas si longtemps que ça. Cela la dérangeait de devoir dépendre de certains personnes, évidemment, elle avait toujours prôné l'indépendance. Cependant, dans ce contexte, le choix ne se proposait pas. La situation l'exigeait. Et elle pouvait s'estimer chanceuse de connaître autant de personnes disposées à apporter leur aide aux sorciers recherchés. Kate en avait conscience. Seulement, elle évitait de s'attarder trop longtemps là-dessus. Après tout, elle avait aussi sa fierté.

Dès que les deux femmes se retrouvèrent, elles s'éloignèrent. Ambre maintenait le bras de Kate, celle-ci se laissait faire docilement. Toutes deux s'efforçaient de vérifier si aucune personne malvenue ne les suivait ou n'essayait d'écouter leur conversation. Une fois ce constat fait, Ambre remercia son interlocutrice pour sa confiance d'une voix chaleureuse. Kate ébaucha l'ombre d'un sourire, sans que cela en soit tout à fait eux. Cela faisait un bout de temps qu'elle n'avait pas souri sincèrement. « Je suis heureuse de te retrouver en un seul morceau. » Elle aussi. «  Où est-ce que tu en es ? Rassure-moi, tu n'es pas blessée ? Tu sais que je peux t'aider sinon, vu mon travail. » Kate était au courant. Néanmoins, elle secoua la tête et répondit posément « Ne t'inquiètes pas pour ça ». Physiquement, ça allait, oui. Pour le reste... C'était moins sûr. Evidemment, l'ancienne Serpentard se doutait que la Fleming n'y pouvait pas grand chose. Personne ne le pouvait. Le temps, seul remède, devrait suffire. Au vu de la situation du monde magique, ce n'était pas prêt d'arriver. Elles continuèrent de marcher. Ambre souriait d'un air tout à fait naturel. Kate s'efforça d'en faire autant, mais de façon plus discrète. Elle lui rapporta que sa sœur avait rejoint le mouvement de Voldemort et faisait désormais partie de la police magique. Katherina pouvait imaginer combien cela ne devait pas être évident pour Ambre. Être au milieu d'une famille prêchant des valeurs qui n'étaient pas les siennes... Elle avait fait ça toute sa vie. Désormais, elle était libre, mais à quel prix ? « … Du coup, ma maison est encore plus surveillée par elle, mon oncle et ma tante, c'est pour ça que je n'ai pas pu te proposer de me retrouver là » continua-t-elle. «  Mais crois-moi, je n'ai pas changé. Je veux toujours t'aider. »  Elle n'en doutait pas. « Dis-moi si tu as besoin de quelque chose, si je peux faire quelque chose pour quelqu'un ou apporter quelque chose à quelqu'un de ta part. »  En ces temps sombres, la méfiance de Katherina n'en n'avait été qu'exacerbée. Déjà qu'elle l'était en temps normal, c'était pire aujourd'hui. Il le fallait bien. Il valait mieux être prudente que morte. Elle savait qu'elle pouvait faire confiance à Ambre, quelque part. Elle en était consciente. Sinon, pourquoi l'aurait-elle contacté ? De ce fait, elle gardait sa méfiance de côté. Elle laissa le silence planer quelques secondes. Que demander ? En connaissant la situation, Kate ne pouvait lui demander un abri. Elle en aurait presque rit. Il y avait tellement de choses qu'elle aurait pu lui demander. Même si elle arrivait à se débrouiller tant bien que mal, sa vie n'était pas simple. «  Je n'en sais rien. Je ne veux pas t'attirer d'ennuis » avoua-t-elle finalement. Elle croisa les bras sur sa poitrine « Cependant, j'avais besoin d'informations. De celles qui ne paraissent pas dans la Gazette. Est-ce que... tu aurais des nouvelles de ma famille ? De ma sœur, de mon frère ? ». Ce sujet l’inquiétait particulièrement. Elle se montrait très inquiète des répercutions de son choix sur sa famille. C'était ce qui l'avait retenu pendant si longtemps. D'autant plus qu'elle n'avait reçu aucunes nouvelles depuis longtemps, compte tenu de son emprisonnement à Azkaban. Elle ne prit pas la peine de demander s'ils la recherchaient toujours : Elle connaissait déjà la réponse. Les mangemorts n'appréciaient guère les traîtres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (Katherina) Une histoire contée autour d'un verre   

Revenir en haut Aller en bas
 

(Katherina) Une histoire contée autour d'un verre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Histoire des noms de nos navires
» L'histoire du Corps de Marine
» Villages calmes autour de Dijon ?
» L'histoire de petit Louis
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: troisième saison :: sujet abandonnés
-
Sauter vers: