AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !   Jeu 3 Mai - 22:08




{priam v. lawford}
« HOGWARTS IS OUR HOME »


001. NOM DE FAMILLE Ҩ
LAWFORD
002. PRÉNOM(S) Ҩ
PRIAM VALENTIN
003. ÂGE Ҩ
DIX SEPT ANS
004. STATUT DU SANG Ҩ
SANG PUR
005. MAISON Ҩ
SERDAIGLE
006. ANNÉE D'ÉTUDES Ҩ
7E ANNÉE
007. BAGUETTE Ҩ
AUBÉPINE, POILS DE LOUP-GAROU, IDÉAL POUR LA MÉTAMORPHOSE ET LA MAGIE DES ANIMAUX
008. ÉPOUVANTARD Ҩ
SON PETIT FRERE, QU'IL A TUE A L'AGE DE SEPT ANS
009. PATRONUS Ҩ
UN SOMBRAL


“hogwarts will always be there to welcome you home.”



“l'avis votre personnage sur voldemort”
Honnêtement si je devais choisir un camp je ne saurais quelle réponse vous donner. Mon avis en ce qui concerne Vous-Savez-Qui est plutôt partagé. Oui, je ne prononce pas son nom par les temps qui court car comme tout le monde le sait, un raffleur ou deux débarqueraient dans la seconde qui suit mais dans d'autres circonstances je le ferais. J'ignore d'où cette lubie de ne pas nommer ce mage noir, est venue. Personnellement je trouve ça d'une stupidité sans nom. Bref, passons. Comme je disais mon opinion est mitigée, après tout il a abordé un sujet qui prête à réflexion concernant les Né-moldu. C'est vrai, comment ont-ils obtenu ces pouvoirs alors qu'aucun sorcier n'est à déclarer dans l'arbre généalogique? Étrange non ? Je reste persuadé que quelque chose se trame la dessous et qu'ils ne sont pas tout à fait innocent en ce qui concerne l'obtention de leur baguette. Mais de là à les massacrer ? Non, c'est extrême et c'est sur ce point que je suis en totale désaccord avec Vol... enfin Vous-Savez-Qui. Ce qui d'ailleurs met en rogne mon père, Mangemort haut placé qui souhaite que j'intègre les rangs. Et malgré la pression qu'il me fait subir en utilisant plusieurs subterfuges, je ne suis pas de ceux qui cèdent sans suivre leurs propres convictions.


“que pense-t-il de l'ordre du phénix ?”
Eux, très franchement j'hésite à les considérer comme courageux ou totalement idiot. Peut-être bien les deux après tout. Quoi qu'il en soit ils sont en droit de décider de leur vie, ou de leur mort je dirais. En tout cas je me sens nullement concerné, j'ai assez de démon qui me hante sans devoir m'occuper de ceux des autres. Oui, oui aussi dérangeant que celui puisse être je suis un adepte du "chacun pour soit, chacun sa merde". Et mourir pour une cause, quasi perdue, non merci. Je déciderais moi-même de ma mort, de la façon dont ça arrivera, et pas question que quelqu'un d'autre l'en juge autrement.
Que l'Ordre face ce qu'ils souhaitent, mais quand y on réfléchit ce sont eux qui mènent une vie plutôt chaotique à se planquer, toujours à regarder derrière leurs épaules dans la crainte d'une embuscade. Moi ? Je mène la vie de château ! Oui bon, le statut de mon sang aide un peu.


“comment vit-il la situation actuelle ?”
Cette ambiance qui règne depuis le retour du Seigneur des Ténèbres me fait ni chaud ni froid. Je vis ma vie comme avant, c'est à dire sans me soucier des autres. La discrétion est ce dans quoi j'excelle, et puis qu'ai-je à craindre dans cette histoire ? Mon sang est tout ce qu'il y a de plus pure, et pas de traître à son sang à dénicher dans la famille. Jusqu'ici, les mangemorts - hormis mon père - ne viennent pas me titiller, me menacer, me convaincre de les rejoindre. Alors, on peut dire que je suis pénard.



“every year is the same, muggles are everywhere.”



001. TON WEB PSEUDO Ҩ
LILY
002. TON ÂGE Ҩ
VINGT TROIS ANS
003. CÉLÉBRITÉ CHOISIE Ҩ
ED WESTWICK
004. PERSONNAGE Ҩ
INVENTÉ
005. TON AVIS Ҩ
:fall:
006. TROUVÉ PAR Ҩ
PAR ISEULT ♥
007. DERNIER MOT Ҩ
J'ai craqué :puppy:
008. CONNEXION Ҩ
7J/7






Solitaire – mystérieux – indépendant – torturé – cultivé – intelligent – malin – réfléchit – septique – manipulateur – doué – froid – distant – neutre – réservé – rancunier – franc – sympa à ses heures – lunatique – sarcastique – maniaque – imprévisible – passionné – très peu loquace – rigoureux – persévérant – discret




Ne portant aucune importance quelconque à l’amour, il n’a jamais eu de petites amies et il est donc toujours vierge – Ses pouvoirs se sont manifestés à l’âge de 7 ans, quand il a tué son petit frère et au début il refusait d’accepter d’être un sorcier puisque tout venait de là, aujourd’hui il a compris qu’il était seul coupable de tragique accident – Il rêve de voyager et de découvrir toutes les créatures de ce monde - Ne parle jamais pour rien dire, et ne s’exprime que par de courte phrase quand il a décidé d’intervenir dans une discussion – Son patronus est un sombral, plutôt étrange mais représentant bien la personnalité de Priam- Son cours préféré est la Métamorphose et les Soins aux créatures magiques – L’endroit où il passe le plus clair de son temps est la bibliothèque, toujours désireux d’apprendre et de parfaire son savoir – Il ne prend pas part à cette guerre, étant neutre – Son père ne cesse de lui mettre la pression pour qu’il rejoigne les rangs de Voldemort – Il a tatoué le prénom de son petit frère sur sa poitrine à l’emplacement de son cœur – Personne ne connaît ce secret que cache si bien Priam – Il intrigue beaucoup, suscite l’intérêt en particulier des jeunes filles mais n’y prête guère attention – Il a enfin réalisé son désir le plus cher, celui d’être un animagus en prenant la forme d’un loup – Il n'a jamais esquissé un seul sourire, ou alors intérieurement – Son visage n'exprime jamais rien, mais on pourrait lire dans ses yeux comme dans un livre ouvert





Dernière édition par Priam V. Lawford le Sam 19 Mai - 10:27, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !   Jeu 3 Mai - 22:09




PETIT MEURTRE EN FAMILLE


La colère du jeune garçon semble s’être dissipée et à présent une peur grandissante s’agrippe à sa chair en arpentant chaque parcelle de sa peau sans en omettre une. La pilosité à peine visible sur ses avants bras se dresse comme les piquants d’un hérisson, sa nuque se raidit puis son buste et progressivement tout son corps semble pétrifié et avec toute la volonté qu’il aurait pu y mettre il n’aurait pu bouger un seul orteil.
Quelques secondes avant ce brusque changement d’émotion un vacarme assourdissant a détonné dans tout le manoir Lawford, il n’est donc pas étonnant de voir débouler en trombe les parents de Priam qui en observant la scène n’en crurent d’abord pas leurs yeux. La première réaction est venue de sa mère, qui poussa alors un cri strident - digne d’un film d’horreur - en accourant vers la forme inerte qui jonche le sol de la chambre. Un parquet vernis dans une teinte brun clair, qui autour du petit corps chétif prit une teinte plus foncé tirant vers le rouge. Pendant que la jeune femme ne cesse de prononcer le prénom du petit garçon en le secouant dans l’espoir qu’il revienne à lui, le père se rue sur Priam le poussant contre le mur et tenant fermement son fils par le col, le soulevant presque du sol. « Qu’est-ce que tu as fait ? Pourquoi ? Pourquoi ? Hein tu m’entends ? Parle ! » Dit-il, remplit par la douleur et le désespoir. Le jeune enfant, secoué comme un poirier semble avoir perdu la parole et son regard ne quitte plus le petit corps sans vie de son petit frère Lucian.

Priam a toujours eu des relations conflictuelles avec Lucian, comme beaucoup d’enfant il a ressenti les affres de la jalousie, il n’a plus eu l’unique amour de ses parents, il doit le partager. Et l’enfant capricieux qu’il est n’a jamais accepté l’arrivé de cet intrus qui a bousculé toute son existence. Seulement deux années les séparent, et ce petit garçon voit en son frère l’exemple à suivre, désirant devenir comme lui, voulant obtenir tout ce qu’il a, que ce soit ces jouets, ses habits, ses passions… tout. Et tout cela exaspère, énerve au plus haut point Priam qui ne cherche qu’à se défaire de cette sensu qui le suit partout.
Cette fois-là, il a découvert que Lucian lui a volé son livre favori consacré aux créatures magiques, ce qui bien sûr l’a mis dans une colère noire. Non seulement il s’est mis à hurler sur ce petit bonhomme en l’insultant de toutes les injures qu’il connait, en lui reprochant d’être né et de gâcher sa vie, ce qui évidemment fit pleurer l’enfant. Il ne comprenait pas pourquoi son frère ainé le haïssait autant alors que lui l’adorait, l’adulait profondément. Ce jour-là, Priam n’a pas réussi à contrôler la fureur qui l’envahi, le saisit et prend totalement possession de son corps et son esprit. Et sans comprendre le comment du pourquoi, alors que sa colère atteint son paroxysme une explosion retentit propulsant violement le corps fragile de Lucian qui alla se fracasser contre un meuble, la tête heurtant un angle violemment.
Cette scène hantera Priam jusqu’à la fin de son existence, ce tragique accident n’aurait jamais dû avoir lieu, pas pour une idiotie pareille.






LA BAGUETTE CHOISIT SON MAÎTRE


Le tout premier magasin dans lequel veut aller Priam est bien celui de Ollivander, après tout quoi de plus important qu’une baguette magique pour un sorcier. Et le jeune homme est impatient d’avoir la seule chose qui manque, le prolongement de son bras si l’on peut dire et il a l’impression d’être nu comme un ver sans le seul objet qui nous distingue du monde moldu et du monde magique. Seul son père l’accompagne, sa mère n’adressant plus la parole à son fils et ne montrant aucun intérêt en vers lui. Evidemment ce châtiment qu’elle lui inflige est tout à fait mérité, après tout il est responsable de la mort de son deuxième enfant qu’elle chérissait de tout son être et qu’elle préférait à Priam qui plus est. Seulement ce petit garçon de onze ans, en plus de se sentir monstrueusement coupable, est si malheureux de se sentir rejeté par sa propre mère, un amour qui est jugé important pour nous épanouir. Quant à son père, le seul intérêt qu’il porte est le retour de Lord Voldemort et il ne voit qu’en Priam sa succession auprès de son maître, toute son éducation a été basée sur les principes du mage noir.
« Mon garçon, c’est un grand jour. C’est le début du commencement… encore quelques années et tu seras comme ton vieux père » dit Malcom en tapotant l’épaule de son fils. Priam n’ignore pas les sous-entendus de son paternel, car devenir comme lui signifiait être Mangemort et signé un pacte avec le diable, car le Seigneur des ténèbres n’est-il pas considéré ainsi ? Il ne dit alors pas un mot, comme presque toujours en réalité car il n’aime pas vraiment parler trouvant que c’est une perte de temps, certain le pense muet. Haussant ostensiblement les épaules il ouvrit la porte de la boutique, devant laquelle il s’était arrêté un instant avant d’y faire quelques pas, une petite clochette sonna qui intervint le fabriquant de baguette de leur présence. L’intérieur est minuscule et sombre mais on peut observer dans chaque recoin des centaines de boîtes s’entasser sous la poussière. Priam est excité, ce moment il en a rêvé depuis si longtemps et s’il avait été quelqu’un d’expressif il aurait surement montré son impatience en tapant du pied ou autre toc incontrôlable, mais lui, il reste debout sans bouger seuls ses yeux scilles et sa poitrine se soulève au rythme des battements de son corps.
Quelques minutes après leur entrée un vieil homme au teint presque blafard et aux yeux gris terne approche du jeune garçon. « Bonjour » dit-il, une salutation à laquelle Priam répondit par un hochement de tête et un « Hmmm ». Et tout pendant que Ollivander s’occupe de son jeune client, il ne cesse de bavasser au sujet de la première baguette d’un sorcier, bien évidemment il se souvient du père de l’enfant et durant quelques minutes Priam eu droit à tout le récit concernant la baguette de Malcom, et de sa mère Vitani. Et le jeune sorcier n’aimant guère les longs discours et les discussions servant à combler le silence – pourtant si précieux – commence à s’impatienter sévèrement, et ses mains se crispent furieusement, en se refermant sur elles-mêmes. Sentant les mauvaises ondes envahir la boutique le vieux fabriquant s’éloigna en allant chercher quelques boites par-ci par-là, et pendant ces quelques minutes, un mètre ruban ensorceler prend toutes sortes de mesures, qui interrogent Priam quant à l’intérêt qu’elles peuvent avoir.
Le jeune sorcier essaya toute sorte de baguette, de bois différent et de substance différentes jusqu’à ce que de drôle de phénomène se produisent quand Priam en prit une en main.
« Intéressant, intéressant. Vingt-neuf centimètres, bois d’Aubépine et poils de loup garou, formidable pour la métamorphose et idéal pour la magie des animaux » dit le vieux sorcier, pour ajouter ensuite. « Gregorovitch, le fabricant de baguettes, a écrit que l’aubépine produit une baguette étrange, contradictoire, aussi pleine de paradoxes que l’arbre d’où elle est issue, un arbre dont les feuilles et les fleurs ont un pouvoir de guérison mais dont les branches coupées ont une odeur de mort. Bien que je sois souvent en désaccord avec les conclusions de Gregorovitch, nous nous rejoignons sur les baguettes d’aubépine qui sont d’une nature complexe et fascinante, tout comme les sorciers qui les possèdent. Les baguettes d’aubépine peuvent être particulièrement bien adaptées à la magie de guérison mais elles sont aussi efficaces pour lancer des maléfices, et j’ai observé qu’en général elles semblent très à l’aise avec les natures conflictuelles ou les sorciers qui traversent des périodes tourmentées. L’aubépine n’est cependant pas facile à maîtriser et je ne placerais une baguette de ce bois qu’entre les mains d’une sorcière ou d’un sorcier au talent reconnu, sinon son utilisation pourrait avoir des conséquences dangereuses. Les baguettes d’aubépine présentent une singularité notable : lorsqu’elles ne sont pas manipulées correctement, les sortilèges qu’elles lancent peuvent avoir l’effet inverse. »
Ollivandeur s’éloigne afin d’envelopper la baguette dans un paquet, tout en marmonnant quelques mots dans sa barbe. Priam, lui, semble réfléchir à ce que vient de dire le vieux bonhomme concernant le bois de sa baguette et il ne pensait pas qu’il pouvait correspondre à la personne à ce point. On peut lire sur le visage du garçon la perplexité dans laquelle il se trouve à ce moment, et quand le fabriquant revient et met le paquet entre ses mains il ne le quitta pas des yeux sentant une pression incroyable en ressortir. « Faites-en bonne usage mon garçon, et faites attention… souvenez-vous ce que je vous ai dit à propos de cette baguette. »






PREMIERS PAS A POUDLARD


La première fois que les pouvoirs de Priam s’étaient manifestés, il avait sept ans et il avait tué son petit frère Lucian par accident. Au début, il les a totalement reniés refusant d’être issu d’une famille de sorcier – sang pur qui plus est – car il pensait que le résultat de ces pouvoirs avait causé la mort de son frère, que s’il n’avait pas cette hérédité dans le sang rien de tout cela ne se serait produit et il vivrait comme un garçon tout à fait normal. Il ne serait pas rongé par la culpabilité, il ne ferait pas tous ces cauchemars chaque nuit, il ne serait pas hanter par le visage de Lucian le suppliant de l’aimer, de le chérir et d’être le grand frère qu’il aurait dû être. Et si cet accident ne s’était pas produit il aurait une mère qui l’aimerait, le soutiendrait, le réconforterait et porterait tout son intérêt sur lui. Il lui avait fallu beaucoup de temps pour comprendre que ses pouvoirs n’étaient en rien responsables, qu’il était le seul coupable. S’il avait su contrôler ses émotions ses pulsions, s’il avait appris à aimer ce petit enfant et ne pas agir comme une gamin purement égoïste, Lucian serait surement en vie. Si ces pouvoirs ne s’étaient pas manifestés à ce moment-là, il aurait bien fini par lui faire du mal tôt ou tard.
Si Lucian était en vie, il aurait accompagné son grand frère à la gare de Kingcross pour sa première entrée de l’école Poudlard, il l’aurait envié tout en étant impatient de suivre les traces de son grand-frère. Mais non, Priam était seulement accompagné de son père qui ne manifesta guère d’émotions au départ de son fils. La seule et unique chose qu’il lui avait dit était « Surtout ne me déçois pas fils ». Décevoir ? Il l’avait fait des années auparavant, et continuellement. Il n’ignorait pas que toute sa famille avait été envoyée dans l’élogieuse maison de Salazar Serpentard, et si le jeune sorcier n’en était pas élu il est certain qu’il en payerait le prix.

Tous les regards sont tournés vers les premiers années, recroquevillés les uns contre les autres face à la table des professeurs. Devant eux un simple tabouret sur lequel un vieux chapeau est installé attendant qu’on le pose sur une tête. Le Choixpeau magique, vieux et miteux, se mit à chanter ce poème contant les vertus de chaque maison, des maisons dans lesquelles les premières années sont répartis au fur et à mesure que la vieille Mcgonagall lit le parchemin qui contient tous les noms des nouveaux sorciers jusqu’au moment où… « Priam Lawford ».
Sans prêter attention aux regards qu’on peut lui lancer, le jeune sorcier s’avance vers le tabouret d’un pas conquérant et une fois assis dessus pose le Choixpeau sur sa tête. Priam se fiche pas mal de la maison où il sera envoyé, ne portant aucun intérêt à la menace sous-jacente que son père lui a asséné sur le quai de la gare. « Hmmm, voyons voyons. Tu es issu d’une longue lignée de Serpentard et il est certain que tu possèdes toutes les qualités requises pour y être intégrer. Cependant, il semble que tu ne veuilles pas suivre ce chemin non ? Tu as une capacité intellectuelle qui en dépasse plus d’un je peux te l’assurer. Tu feras de grandes choses tu en es conscient ? Je peux lire en toi un cœur débordant de générosité mais il se cache derrière une grande réserve… Tu sembles si torturé mon garçon, si renfermé alors que tu as tant à donner. Oui oui j’ai bien compris que tu ne souhaites pas aller à Serpentard, et tout ça pour contrarier ton père ? Très bien très bien… j’avoue que je suis très indécis mais… Oui, j’ai trouvé ! Ce sera S E R D A I G L E ! »
Serdaigle ? Oui c’est une maison tout à fait convenable dans laquelle Priam se sentira surement à son aise. Otant le Choixpeau il se dirige alors vers la table où ses camarades l’attendent et l’applaudissent chaudement.



Dernière édition par Priam V. Lawford le Ven 18 Mai - 1:13, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !   Jeu 3 Mai - 22:31

Re-Bienvenue :puppy:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !   Jeu 3 Mai - 23:01

Merci Pansynette :puppy:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 14042
≡ date d'arrivée : 04/04/2012
≡ tes points : 125 points.
≡ ta disponibilité rp : free.
≡ ton avatar : aidan turner.
≡ tes crédits : jukebox joints (avatar).

≡ âge du perso : 30 ans.
≡ amoureusement : veuf d'un premier mariage, déjà fiancé de nouveau.
≡ son emploi : rafleur.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : poufsouffle.
≡ niveau d'études : études terminées avec 11 buses et 10 aspics.
≡ sa baguette : bois de chataîgné, vingt-sept centimètres, crin de licorne.
≡ son patronus : il est incapable de créer un patronus suite au décès de son épouse, mais avant c'était un corbeau.
≡ son amortencia : l'odeur de la prairie, celle si familière des sucreries de chez honeydukes ainsi qu'une teinte de chocolat.
MessageSujet: Re: Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !   Jeu 3 Mai - 23:25

re bienvenue ♥
bonne chance pour cette fiche (a)
si tu as des questions, tu sais où nous trouver ♥

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : MARY-W.
≡ hiboux envoyés : 7583
≡ date d'arrivée : 05/04/2012
≡ tes points : 90 points.
≡ ta disponibilité rp : xx pris.
≡ ton avatar : mads mikkelsen.
≡ tes crédits : @odistole (avatar), tumblr (gifs).

≡ âge du perso : quarante ans.
≡ amoureusement : immunisé.
≡ son emploi : professeur de sortilèges à poudlard.
≡ statut de sang : sorcier de sang-pur, noble jusqu'au bout des doigts, qui tient à la dignité de sa famille.
≡ sa maison : ancien gryffondor, un choix qu'il n'a jamais particulièrement compris ni accepté, tous les siens finissant normalement chez les serpentards.
≡ sa baguette : bois d'ébène, spécialisation en maléfices, longueur de trente-deux centimètres avec pour centre un ventricule de coeur de dragon.
MessageSujet: Re: Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !   Ven 4 Mai - 0:18

REBIENVENUE :please:
Priam ça gère comme prénom (a)
bonne chance pour ta fiche *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !   Ven 4 Mai - 0:56

Re-Bienvenue et bonne chance pour la rédaction de ta fiche !
(Ed Westwick il gère tout ouais. :red:)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !   Ven 4 Mai - 3:18

Pet de lapin !!
Re monsieur ! :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !   Ven 4 Mai - 5:50

Ron B. Weasley a écrit:

Priam ça gère comme prénom (a)

Je seconde :héé:
Re-bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !   Ven 4 Mai - 13:39

Re-bienvenuuuuue ! Priam ça gère, mais Ed ça gère aussi :puppy:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !   Ven 4 Mai - 14:57

Re-bienvenue parmi nous :puppy: & bon courage pour cette nouvelle fiche :love:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !   Ven 4 Mai - 16:13

Re bienvenue, entre Rihanna & Ed, tu as bon goût :héé:

Bonne chance pour la suite de ta fiche! :spm:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !   Ven 4 Mai - 16:40

Rebienvenue parmi nous jeune homme ♥
Bonne chance pour ta fiche & surtout amuses-toi bien parmi nous ! ♥.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !   Ven 4 Mai - 19:15

Ahah ravie que le prénom et l'avatar choisis vous plaise :héé: :puppy:

Merci à tous, j'aime toujours autant l'accueil quoi que ça manque un peu d'une standing ovation Rolling Eyes :angel:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !   Sam 5 Mai - 13:29

    (re) bienvenue, avec ed :puppy: - il nous faudra un lien!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !   Sam 5 Mai - 16:54

Bon courage pour cette nouvelle fiche! :red:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !   Sam 5 Mai - 17:14

Abigail : Avec plaisir pour le lien :puppy: Merci jolie blonde !

Drago :fall: Merci bien !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !   Ven 18 Mai - 12:21




fiche validée


Félicitation te voilà validé, tu es maintenant un membre à part entière de PI. Maintenant que ça c'est fait, n'oublie pas de remplir ton profil, mais aussi de recenser ton avatar ainsi que le statut de sang et la maison de ton personnage. Tu vas maintenant pouvoir créer un scénario en respectant les règles. Tu pourras également recenser ton métier ou rejoindre l'ordre du phénixsi ton personnage est adulte. Il faudra aussi que tu recenses ton épouvantard et ton patronus. Si tu es encore à poudlard tu pourras devenir préfet(e) ou rejoindre une équipe de quidditch et même l'armée de dumbleore. Tu pourras aussi faire gagner des points à ton actuelle ou ancienne maison et demander une faculté spéciale ou un rang personnalisé.

Si tu as une question, n'hésites pas à la poser ici. Tu pourras te tenir informé de tout ce qui se passe sur le forum . Si tu dois t’absenter, viens faire un tour ici. Voilà, tout est dit alors surtout amuse toi bien parmi nous ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !   Ven 18 Mai - 16:29

Merci :calinchou:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Priam - Votre parole ne vaut même pas un pet de lapin !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Que votre parole soit toujours accompagnée de charme, assaisonnée de sel,
» Comment avez vous remonter le moral à votre conjoint?
» Comment vous servez-vous de votre cuit-vapeur?
» Prendre la parole en public
» C’est comment l’halloween dans votre pays
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: première saison :: fiches
-
Sauter vers: