AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [PV Gaby]Légère entrevue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: [PV Gaby]Légère entrevue   Dim 20 Avr - 22:18

« Oh, putain. Je vais les tuer. LES TUER. » ne cessait de dire la jeune femme. Ca faisait maintenant  trois plombes qu’elle attendait un quelconque signe de vie de sa taupe du ministère concernant sa requête et l’attente n’était clairement pas son fort. Qu’est-ce qu’ils fichaient nom d’un serpent mal famé ?

Allongée sur son canapé rouge, Juliet s’ennuyait profondément, guettant un hibou, un mouvement dans le ciel, n’importe quoi. Elle avait fait quatre fois le tour de son appartement, rangé et trié ses tiroirs et autre meubles de rangement mais rien ni faisait, l’ennui était toujours présent. Pourtant généralement la brune passait ces congés en charmante compagnie, son lit restait rarement vide et ses journées étaient souvent bien remplies de choses et d’autres, la policière détestant l’inactivité.
Mais aujourd’hui, le destin en avait apparemment décidé autrement. Juliet soupçonnait un salarié du Département de la coopération magique internationale d’avoir son frère dans le collimateur suite à une affaire qui avait lié les exécuteurs et les employés de cette branche du ministère. Pourtant Ansgar n’avait pas fait grand-chose si ce n’est effectuer son travail et arrêter les trois sang de bourbes rebelles. Certes, il les avait bien fait morfler au passage et était à deux doigts d’en tuer un, mais c’était la guerre nom d’un chien !  Elle ne savait pas franchement ce que cet homme voulait à son aîné, mais quoi que ce soit, elle n’avait pas loupé les regards assassins qu’il lui avait lancé à son retour de mission. Et ça, l’ancienne Lionne ne le supportait que difficilement, on ne touchait pas à Ansgar.

« Chérie, ça va pas ? » lança une voix masculine.

Et merde, je l’avais oublié celui-là, pensa la brunette. Un rouquin se tenait à moitié nu dans l’entrebâillement du salon, l’air hagard et stupide. Qu’est-ce qu’il était passé par la tête de Juliet pour pouvoir finir la nuit avec un abruti pareil ? L’alcool dans le sang n’avait pas été du côté de la sorcière la veille décidément.

« Appelle moi encore comme ça et je réduis une partie de ton anatomie, j’suis claire ? » lâcha-t-elle sans concession.

Juliet ne prit pas la peine de voir la mine déconfite que lui avait sortie son partenaire d’un soir et sorti sa baguette. Sans prévenir, elle la lui pointa dessus tout en utilisant un sortilège informulé. Peut-être que le karma lui avait mis ce jeune homme sur sa route pour l’utiliser comme souffre-douleur. Dieu lui-même si il existait savait à quel point elle en avait besoin vu son humeur du jour. Un cri étranglé de la part du roux lui donna satisfaction. Un faiblard qui plus est, c’était parfait.

« Joli cri d’agneau. » ricana-t-elle.

« Mais hier soir tu… T'es complètement ma... » commença l’homme, comment s’appelait-il d’ailleurs déjà ?

« Ferme la. Hier c’était hier, aujourd’hui est un nouveau jour. » l’interrompit la policière. « Maintenant dégage avant que je ne change d’avis sur l’idée de supprimer ce qui te sert d’organe génital. » Il était vrai qu'elle n'était pas connu pour son esprit sain, mais plutôt pour sa manie d'agir en girouette totalement incompréhensible. Hors là effectivement, ce n'était pas le moment de venir l'ennuyer avec des pleurs insensés.

Elle lui balança ensuite un repulso bien dosé qui l’expulsa directement par la porte grande ouverte. Il allait probablement attraper la mort vu le peu de tissus qu’il portait mais Juliet s’en fichait royalement. Il n’avait qu’à avoir transplaner plus rapidement, avant qu’elle ne se souvienne de son existence quoi.
La brune attrapa ensuite une veste ainsi qu’une écharpe puis effectua une légère pirouette pour apparaître de l’autre côté de Londres, en face d’une maison qu’elle connaissait plutôt bien.
Raziel, le Rookwood pourra forcément l’aider à surveiller ce taré, après tout ils travaillaient tous deux dans le même département. La jeune femme voulait être certaine que son frère ne risquait rien avec cette vermine collée aux basques, bien qu’il soit capable de se défendre seul après tout.

Tout en grelottant légèrement (ça lui apprendra à ne pas prendre de manteau, on était tout de même en Janvier) Juliet tambourina de coups la porte du manoir. Son esprit était ailleurs, tellement ailleurs qu’elle allait faire un massacre. On pouvait bien l’insulter de parano, la policière s’en fichait pas mal. Elle avait vu le regard que l’employé avait porté sur Ansgar, un regard hautain bien que teinté d’effroi. Elle voulait comprendre ce qu’il lui voulait et vu que sa taupe habituelle ne répondait pas, c’est vers Raz que la Thorn allait se tourner.

Celle-ci croisa les bras, les sourcils froncés. Pourquoi leur stupide elfe de maison n’était toujours pas venu lui ouvrir ? Si ce n’était pas la maison de son ami, ça ferait longtemps qu’elle aurait fait sauter la porte mais par respect, elle n’en fit rien, faisant claquer sa langue d’impatience.
Si personne n’était là…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [PV Gaby]Légère entrevue   Mer 23 Avr - 1:09

Juliet & Gabrielle
Légère entrevue
« Evi ! Je t’en prie arrête de frapper tes doigts avec ce fer à repasser ! »

La voix de Gabrielle s’était élevée dans la pièce où se trouvait le petit elfe de maison, alors qu’elle en train de se châtier. Elle n’avait pourtant fait aucune bêtise, elle ne comprenait simplement pas l’attitude de sa maitresse. La jeune femme n’avait pas l’habitude des elfes de maison, des domestiques en tout genre d’ailleurs, elle n’en avait jamais eux. Pourtant elle aurait pu, son père s’était vu offrir par son travail la possibilité de posséder un elfe de maison. C’était un grand privilège pour cette famille plus que modeste, mais l’homme avait refusé. Il ne voyait pas pourquoi il demanderait à quelqu’un de lui faire quelque chose dont il était capable de s’occuper seul. C’était de la même manière que Gaby pensait. Elle avait beaucoup de mal à laisser Evi tout faire dans cette si grande maison, alors qu’elles passaient leurs journées ensemble seuls. Puisque Gabrielle ne travaillait pas, elle n’avait pas souvent l’occasion de sortir de la maison. Elle passait presque tout son temps à attendre le retour de son fiancé. Elle sortait quand même de temps en temps, pour quelques courses, mais elle ne s’absentait que rarement une journée entière comme Raziel. Alors pour passe le temps, elle aimait bien faire le ménage. Beaucoup de sorcier de haut rang devait la trouver folle à apprécier le ménage, mais cela lui permettait de combler son esprit. Elle aimait bien lire aussi, mais elle ne pouvait quand même pas passer des heures assises devant le même livre.

« Evi arrête ça de suite c’est un ordre ! »

Gabrielle se montra plus ferme avec l’elfe, sachant qu’elle n’avait pas vraiment le choix. Cette dernière était habituée à recevoir des ordres, c’était comme cela qu’elle passait ses journées et c’était le seul moyen que la jeune femme avait trouvé pour l’arrêter. Quand Raziel se trouvait à la maison, il s’occupait souvent de stopper l’elfe. Cependant, l’homme n’était pas présent là. Il aurait dû pourtant, il n’était pas censé travailler, mais une affaire urgente de famille l’avait appelé. Gabrielle avait préféré resté chez eux, n’étant pas spécialement bien vu par son futur beau-père. Et donc, elle se retrouvait seule à gérer les crises de l’elfe. Et cela simplement parce que Gabrielle avait fait son lit. Elle s’était pourtant contentée de mettre ses draps en place en se levant, comme elle le faisait d’habitude avant d’arriver dans cette maison. Evi l’avait mal prit, pensant qu’elle ne faisait pas un bon travail en temps normal. Gaby avait bien tenté d’expliquer à la créature qu’elle n’avait absolument pas fait un mauvais travail,  mais elle n’avait rien voulu entendre. Raison pour laquelle, elle avait dû courir pour l’empêcher de se faire trop mal. Evi s’arrêta enfin, comprenant qu’elle venait de recevoir un ordre de sa maitresse et s’y plia donc. Ce fut à ce moment-là que quelqu’un tambourina à la porte. Par réflexe, Gabrielle commença à s’approcher de la porte afin de l’ouvrir quand elle vit l’elfe se précipiter dans la cuisine pour frapper sa tête contre la porte du four. Elle allait avoir beaucoup de mal à se faire à cela, elle avait le sentiment de ne rien pouvoir faire dans sa maison. Sa maison qui n’était pas tant que cela la sienne en réalité, puisqu’elle était celle de Raziel à la base. L’homme avait beau dire que c’était bien leur maison, elle continuait de penser qu’elle était surtout la sienne. Enfin, ce n’était pas le souci du jour. Gabrielle fonça à son tour dans la cuisine.

« Evi, veux-tu bien aller ouvrir la porte ? »

Bon, ce n’était pas vraiment la manière idéale de s’adresser à son elfe, mais tant pis. La créature se stoppa dans son geste et observa quelques secondes sa maitresse avant de transplaner vers la porte d’entrée qu’elle ouvrit. Elle laissa l’inviter entre dans le hall du manoir, où se trouvait Gabrielle. Elle l’accueillit avec un sourire.

« Bonjour, je peux faire quelque chose pour vous ? »

En réalité, la jeune femme se doutait bien que cette femme était là pour voir Raziel. Il était très rare que quelqu’un vienne la voir elle, elle ne connaissait pas grand monde dans ce pays. Le regard de la blonde se tourna vers l’elfe de maison qui venait de fermer la porte, empêchant ainsi toute la chaleur de la maison de la quitter. Evi transplana, laissant les deux sorcières seuls. Elle venait sans aucun doute de repartir faire ses tâches quotidiennes, heureuse de pouvoir être tranquille sans une maitresse sur son dos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [PV Gaby]Légère entrevue   Mer 23 Avr - 21:15

L’ancienne rouge ne se fit pas prier deux fois et sans prendre la peine de saluer l’elfe,  se dépêcha d’entrer à sa suite. Elle avait limite envie de lui balancer une réplique cinglante au passage mais elle n’en fit rien, préférant rentrer dans la chaleur du Manoir de son ami. Il faisait tellement froid dehors ! La brune retira rapidement sa veste et la tendit d’un geste nonchalant au petit serviteur qui l’attrapa sans rechigner avant de disparaître subitement. Satisfaite, elle jeta un regard dans le hall pour voir si son ancien ami de Poudlard était là. Quelle ne fut pas sa surprise de voir que non seulement il ne répondait pas présent mais qu’en plus une ravissante blonde se tenait plantée devant elle, la saluant avec un sourire non feint.

Juliet du cligner des yeux une bonne centaine de fois avant de complètement analyser la situation. La jeune femme semblait avoir son âge. Bien que ses traits soient, contrairement à la Thorn, angéliques et plein de bonne volonté. La sorcière savait pertinemment que Raziel ne possédait pas de sœur et encore moins de femme, même si cela faisait tout de même un certain temps qu’ils ne s’étaient pas vus… Plusieurs semaines pour être précis. Les cheveux dorés de son interlocutrice entouraient un visage rond, dénué de toute méfiance, chose qui choquait pas mal la policière, elle aurait pu être un tueur en série que cette inconnue n’aurait pas bronché. Mais qui était-elle donc ?
Elle avait tout bonnement donné un ordre à l’elfe de maison, c’était donc forcément quelqu’un d’assez proche des Rookwood. Ce fut l’unique raison qui empêcha Juliet de sortir sa baguette pour la pointer sur elle.

« Salut. J’étais venue voir Raziel. Vous êtes ? » répondit la brune sur la défensive. Elle se préparait à toute éventualité, par les temps qui couraient c’était assez courant de tomber sur des Métamorphomages ou bien des nés-moldus qui cambriolaient les riches propriétés de Londres. L’elfe aurait pu tout aussi bien avoir été soumis à l’imperium. « C’est une affaire assez urgente qui m’amène. Il est là ? » continua-t-elle, agressive.

L’impatience se lisait clairement dans son attitude et son visage, elle était épuisée, n’avait que peu mangé depuis le début de la journée et l’attente insoutenable d’informations concernant l’employé du ministère l’irritait au plus haut point. Peut-être que cette blonde pourrait l’aider, bien qu’elle ne l’ait jamais vu auparavant que ce soit dans les couloirs du ministère ou bien ailleurs. Ça ne devait pas être quelqu’un d’important après tout. Juliet remarqua néanmoins que cette femme possédait un fort accent lorsqu’elle s’adressait à elle, la policière n’avait jamais été réellement douée pour deviner la provenance des personnes qu’elle rencontrait, mais ce détail la tendit encore plus.

« Vous n’êtes pas d’Angleterre, j’me trompe ? » Qu’est-ce que Raz fichait avec une étrangère dans sa maison ? Plus les minutes défilaient, plus elle se posait de question concernant cette étrange inconnue. « Je suis Juliet Thorn pour ma part. » elle espérait déceler une quelconque peur dans le visage de son interlocutrice mais elle n’en remarqua aucune. Elle ne devait probablement pas connaître son clan et ça ne l’arrangeait pas pour l’intimider. « Je travaille au ministère, dans la police magique. » au moins les points sur les i étaient mis. Elle saurait à qui elle avait affaire.

D’un œil distrait, la lionne chercha l’elfe de maison des yeux, elle aurait donné n’importe quoi pour un petit verre de whisky ou quelque chose de dosé pour soulager son esprit. Mais bien évidemment, la créature manquait à l’appel. Où était-elle passée elle aussi ? C’était clairement pas son jour. Juliet croisa de nouveau les bras et redirigea ses yeux noisette vers la seule silhouette du hall. Si elle avait su, elle ne se serait pas déplacée. Elle espérait presque que la blonde soit une quelconque criminelle en fuite pour qu’elle puisse allègrement s’énerver dessus mais tout portait à croire que c’était une pauvre nana paumée normale. Son air candide l’intriguait, pourquoi mais POURQUOI ne se méfiait-elle pas ? La brune aurait pu la tuer au moins quatre fois depuis le début de leur entrevue, c’était visible que ce n’était pas une enfant de cœur.

Mais la blonde semblait tout droit sortie d’un conte pour enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [PV Gaby]Légère entrevue   Dim 27 Avr - 14:40

Juliet & Gabrielle
Légère entrevue
C’était dans ce genre de situation que Gabrielle se rendait bien compte qu’elle ne vivait pas dans ce pays et aux côté de Raziel depuis bien longtemps. Les deux sorciers s’étaient fréquentés quelques mois avant de décider de se fiancer, ou plutôt que le britannique ne fasse sa demande. Mais avant qu’elle ne vienne vivre avec lui dans ce manoir et dans ce pays, Gaby ne connaissait rien de sa vie. Elle avait rencontré quelques proches à lui, mais semble-t-il pas tous. Cette femme qui venait d’arriver chez Raziel, elle n’avait encore jamais eu l’occasion de la rencontrer. Et bien sûr, la française se doutait bien qu’elle venait pour son fiancé. Cependant, l’homme n’était pas là malgré son jour de congés et Gabrielle le regrettait amèrement. Non pas qu’elle n’aimait pas recevoir les amis de l’homme, mais elle ne se sentait pas vraiment à l’aise quand elle ne les connaissait pas. Elle en avait déduit que cette femme était une amie de Raziel, sinon pourquoi serait-elle venu, ne se méfiant pas une seule seconde. Pourtant, elle devrait apprendre à le faire dans un monde dans lequel ils se trouvaient quand même. Après tout, le régime en place était professionnel dans la violence. Mais non, elle ne se méfiait pas et se contentait d’accueillir du mieux possible cette inconnue, curieuse au passage de connaitre la raison de sa présence dans le manoir de Raziel. Oh, elle n’était pas jalouse pour autant, simplement curieuse.

Ses yeux ne quittait pas cette brune pulpeuse, qui montrait rien que dans sa posture une parfaite assurance. Elle était belle et devait sans doute faire tourner la tête de nombreux hommes. Gabrielle n’aimait pas émettre de jugement rapide sur quelqu’un, mais cette femme l’impressionnait rien que dans sa façon de se tenir. Mais la jeune femme restait pleine de confiance devant elle, incapable de l’imaginer avoir une mauvaise intention envers elle. Si quelqu’un lui voulait du mal, il n’aurait pas pris la peine de frapper à la porte n’est-ce pas ? Sans grande surprise, l’inconnue lui affirma donc qu’elle était venue voir Raziel. Malheureusement, il n’était pas là non. La femme demanda rapidement qui était la blonde. Gabrielle se sentit presque agresser quand elle fit preuve d’impatience, demandant vivement si le maitre de ces lieux était présent ou non. La blonde comprenait sans mal que l’affaire qui la menait ici était urgente, alors elle ne tarda pas à répondre à l’inconnue.

« Je suis navrée, il s’est absenté pour la journée. » Dit-elle d’un ton calme, de sa voix douce. Son attitude montrait réellement qu’elle était désolée que son fiancé ne soit pas présent pour accueillit son amie. « Je me nomme Gabrielle Lefèbre, je suis la fiancée de Raziel. »

Cela ne faisait pas longtemps que les deux sorciers étaient fiancés et qu’ils étaient rentrés de France ensemble, elle n’était donc guère étonnée que l’inconnue ne soit pas au courant. Raziel n’avait sans doute pas eu l’occasion de la croiser depuis, elle n’était peut-être qu’une simple collègue et non une amie. Même s’il était quand même rare que des collègues viennent déranger l’homme lors de ses jours de congés. Gabrielle ouvrit la réponse pour confirmer qu’elle n’était pas anglaise, quand Juliet (qui se présentait enfin) reprit la parole. Le nom de la femme ne lui dit rien, mais il fallait dire que Gabrielle était vraiment ignorante de la vie en Angleterre. Par contre, la police magique elle connaissait bien. La française comprenait bien du coup qu’elle ne se trouvait pas en présence de n’importe qui. Elle se demandait de plus en plus qu’elle était cette affaire qui amené Juliet à venir voir Raziel chez lui alors qu’il ne devait pas travailler.

« Je suis française. » Se contenta-t-elle de répondre, de son fort accent. Oui, il n’était pas bien compliqué de comprendre qu’elle n’était pas d’Angleterre. « Je suis enchantée de vous rencontrer. »

Ce fut avec un grand sourire qu’elle prononça ces derniers mots. Elle l’était vraiment, même si elle se demandait bien pourquoi cette femme venait voir son fiancé. Gabrielle n’avait pas souvent l’occasion de rencontrer d’autre personne. Elle passait la plupart de son temps chez elle, sans sortir réellement. Et même si cette membre de la police magique semblait bien différente d’elle, la française était réellement heureuse de pouvoir faire sa connaissance.

« Comme je vous l’ai dit, Raziel n’est pas là. Je n’ai aucune idée de quand il va rentrer. » Elle marqua une pause avant de reprendre, souriant toujours. « Est-ce que je peux quand même vous inviter à boire quelque chose ? Vous me semblez épuisé ! »

Epuisée, énervée, agressive, il y avait pas mal de définition qui convenait à l’attitude de cette femme. Sans doute qu’un petit verre lui ferait plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [PV Gaby]Légère entrevue   

Revenir en haut Aller en bas
 

[PV Gaby]Légère entrevue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» FM 93,3 Mélanie Lavigne en entrevue
» c'est aujourd'hui mon entrevue
» question entrevue parent
» Entrevue avec Arcand
» entrevue pour accréditation
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: troisième saison :: sujet abandonnés
-
Sauter vers: