AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'art et la manière d'être prise la main dans le sac (pandora, event)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: L'art et la manière d'être prise la main dans le sac (pandora, event)    Ven 18 Avr - 20:22

Si je n'avais pas su que le Ministère avait subi une vague d'attentats il y a des mois de cela, je ne me serais jamais doutée qu'un tel événement ait pu avoir lieu. En effet, le bâtiment était comme neuf, il n'y avait plus aucune séquelle de cette attaque. Cependant, depuis la victoire de Lord Voldemort, j'avais l'impression qu'une atmosphère lugubre planait entre ces murs. Les temps n'étaient pas à la fête, la nouvelle année sitôt célébrée, le monde semblait être retourné dans une profonde monotonie. J'avais beau ne pas aimer cet endroit, je n'avais pas d'autre choix que de venir y travailler, Shae-Layne Fleming me l'avait bien fait comprendre la fois où elle était venue me chercher au fin fond de mon bar. Désormais, il n'était plus question de servir des verres d'alcool, au Département des Mystères l'amusement n'était que trop peu toléré. Parfois, il m'arrivait de croiser des personnes que j'aurais préféré ne jamais revoir. Depuis que des exécutions publiques avaient eu lieu devant Gringotts, les procès à l'encontre d'anciens rebelles s'étaient démultipliés, ne laissant aucune chance à ceux qui se battaient pour rétablir la paix dans le monde magique. Je faisais partie de ces personnes qui avaient été jugés et condamnés tout d'abord à la prison à perpétuité, avant que le système de la Marque soit instauré. Petit à petit, je reconnaissais des visages qui avaient participé à mon arrestation, pire, à mon procès. Néanmoins, cela semblait naturel que je travaille ici. Il fallait bien servir de larbin aux plus puissants. Cela étant, l'heure n'était pas aux jeux. Depuis que j'étais arrivée ce matin je n'avais eu qu'une idée en tête : fouiner un peu pour essayer de comprendre pourquoi certaines personnes pétaient les plombs. Oh, bien sûr, nous étions tous sur les nerfs en ce moment, mais je ne pouvais pas concevoir qu'une personne aussi attachée à ses valeurs, à ses convictions pouvait ainsi retourner sa veste du jour au lendemain comme si elle avait subi un lavage de cerveau. J'avais entendu dire que quelque chose se tramait au sein même du département des Mystères, reste à savoir quoi. Je me trouvais dans un bureau, en train de fouiller dans des papiers. Je ne pouvais pas m'empêcher de fouiner, c'était presque une religion chez moi. Au pire, si quelqu'un venait, je pouvais toujours prétexter que Shae-Layne m'avait envoyée chercher un document et comme elle ne savait pas rire j'avais tout intérêt à m'exécuter fissa. D'où le fait que je n'avais pas attendu que le propriétaire de ce bureau revienne pour lui demander ce que je cherchais. J'avais laissé la porte entrouverte car c'était ainsi que je l'avais trouvée, il ne fallait surtout pas que je sème des indices trahissant ma présence ici. J'étais en train de regarder un dossier, ma frustration augmentant de minute en minute parce que je ne trouvais rien. Evidemment que je ne trouvais rien, les projets top-secrets du Département devaient être soigneusement conservés quelque part, mais certainement pas ici, à la portée du premier crétin. Je ne m'avouai cependant pas encore vaincue, il y aurait bien quelque chose quelque part qui finirait par me mettre sur la voie...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'art et la manière d'être prise la main dans le sac (pandora, event)    Jeu 24 Avr - 20:55

Pandora était sur des charbons ardents. Pour l’instant, rien n’avait changé dans sa vie, le meurtre de son père avait été parfaitement camouflé et personne ne l’avait encore remarqué, mais ce n’était plus qu’une question de jours, voire d’heures, avant qu’elle ne troque son costume de jeune fille banale pour celui, bien moins seyant, de fugitive accusée de meurtre. Elle n’en avait pas hâte, mais elle ne regrettait rien, absolument rien. La mort de son père avait été un soulagement aussi grand que lors de la mort d’Harry Potter ou que de la victoire de Lord Voldemort à Poudlard. Voire plus encore. Pandora aurait pu faire la danse des canards en soufflant dans des sarbacanes si on lui en avait donné l’occasion, mais elle avait encore la présence d’esprit de faire profil bas. Elle fêterait l’évènement plus tard … En attendant, elle n’avait même pas encore arrosé sa liberté d’une cuite, et gardait la tête froide. Elle voulait se prémunir pour les jours à venir en amassant le maximum d’informations qui lui seraient nécessaires dans sa fuite, et c’était autrement plus important que de faire la fête. Elle voulait pouvoir faire monnayer sa liberté si on lui entravait le passage, et quoi de mieux pour ça que d’aller fouiner au Ministère ? Pour l’instant, elle pouvait encore se servir de son emploi pour circuler et mettre son nez où elle le souhaitait, à condition de ne se retrouver qu’en face de moins gradés qu’elle. Mais elle était très douée pour éviter les hauts pontes et les sang-purs … S’étant assurée que son occupant était occupé ailleurs, Pandora se glissa donc dans le bureau d’un employé du département des Mystères, mais elle s’arrêta net en réalisant qu’il était occupé. Par un visage bien connu. Un sourire ravi étira ses lèvres, comme si elle venait d’entrer dans une pièce où un groupe d’amis en robes de soirées venait  de lui préparer un anniversaire surprise. Le cadeau qui se tenait devant elle valait encore mieux que ça. C’était la gamine qui avait découvert ses dons de voyance ! Elle ne pouvait pas mieux tomber … « Je peux t’aider ? » Pandora était sûre à 99% que la fille ne travaillait pas dans ce bureau, il y avait fort à parier qu’elle n’avait rien à faire ici, mais elle avait posé la question avec amabilité, comme si elle-même travaillait ici et qu’elle lui offrait réellement son aide. Elle se fichait de ce qu’elle fichait dans cette pièce, qu’elle travaille ou qu’elle fouille. Pandora venait de recevoir un joli paquet, et elle mourait d’envie de déchirer l’emballage. Elle repoussa la porte derrière elle pour la refermer, et s’avança dans la pièce. « Nouvelle dans le département ? Je ne t’ai jamais vue ici. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'art et la manière d'être prise la main dans le sac (pandora, event)    Sam 26 Avr - 19:03

La frustration grandissait en moi, exactement comme un gamin aurait été frustré de ne pas trouvé le cadeau tant désiré au pied du sapin. Fouiner avait été pour moi un amusement comme un autre mais cela ne m'avait jamais rien rapporté de très concret, pourtant, j'avais eu l'espoir idiot que ce talent porte ses fruits mais même pas. J'avais l'impression d'être en train de chercher une aiguille dans une botte de foin. Cela ne me faisait pas rire du tout, il n'y avait là aucune trace d'un quelconque événement qui aurait pu expliquer mon état. La victoire de Lord Voldemort était bien trop lointaine pour qu'il y ait un quelconque lien de causalité. La réponse se trouvait forcément ailleurs. N'étant pas une hybride, je n'étais pas concernée par la Proclamation Ombrage, et de toute manière, quand bien même j'aurais été considérée comme telle, ce n'était certainement pas au département des mystères que je trouverais une quelconque réponse. Non, l'explication était forcément reliée à cette endroit, mes troubles coïncidaient étrangement avec mon arrivée ici. Mais peut-être qu'au final je débloquais, que le simple fait de travailler ici rendait complètement marteau. De toutes les façons, je n'envisageais pas de passer des années ici, en fait, je voulais fuir cet endroit le plus tôt possible. Au final, servir de l'alcool à longueur de temps, ce n'était pas si mal. De toute évidence, mes collègues n'étaient pas branchés cotillons, à en juger la décoration plutôt pauvre de ce bureau. Bureau qui par ailleurs ressemblait à beaucoup d'autres. J'étais tellement frustrée que j'en aurais fait des confettis de tous ces dossiers, mais au vu de ma position plutôt précaire ce n'était pas recommandé. Je fus interrompue dans mes investigations par le bruit d'une porte qui se refermait, tout du moins, qui grinçait légèrement sur ses gonds. Je me tournai vivement pour voir qui venait d'entrer. Il s'agissait d'une jeune femme blonde qui avait encore un visage juvénile. Cela étant elle n'avait pas l'air très commode, même si elle me proposait d'ores et déjà son aide. En réalité, son ton laissait entendre tout autre chose : elle ne se ferait absolument pas une joie de m'aider. Mon instinct me criait de me méfier d'elle. Le pire dans tout ça, c'était sans doute qu'elle me disait quelque chose, mais je ne savais pas où la replacer. Sans doute avais-je déjà eu l'occasion de la croiser dans les couloirs. Je voyais tellement de monde que je ne mémorisais pas forcément tous ces visages. « Non merci, je crois que j'ai... » trouvé. Je ne finis même pas ma phrase, je m'étais interrompue en plein mouvement. Il ne fallait pas être doté d'une intelligence hors-normes pour deviner qu'en réalité, je n'avais rien trouvé du tout. En fait, mes recherches étaient toujours au point mort. Reste qu'elle devait s'en ficher comme d'une guigne de ma réponse, puisqu'elle embraya immédiatement sur une autre question. Je tressaillis légèrement. Oh, bien sûr, je la voyais venir. Elle devait faire partie de ceux qui pensaient que parce que je m'étais battue de l'autre côté jusqu'à la mort d'Harry Potter, je n'avais pas ma place ici. J'aurais dû subir la loi Bloodstream, et être bannie du monde magique comme tous les autres, mais au risque de la décevoir, je n'étais pas une née-moldue. Pour certains, ça ne devait pas faire une grande différence. « On peut dire ça comme ça. » dis-je en toisant la jeune femme. « Je travaille pour Shae-Layne Fleming. Elle m'a recrutée il y a peut être trois semaines, peut-être plus, je n'ai plus vraiment notion du temps qui passe. » Elle n'allait sans doute pas se contenter de cela comme explication, mais je ne pouvais pas faire mieux. De toute façon, je ne faisais que dire la vérité. Qu'elle aille demander à la patronne si elle ne me croyait pas, et qu'elle me laisse donc retourner à mes affaires en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'art et la manière d'être prise la main dans le sac (pandora, event)    Jeu 1 Mai - 17:22

Pandora n’avait aucune envie de croiser qui que ce soit ici, elle était venue pour chercher des informations utiles à sa fuite, pas échanger des mots aimables autour d’un verre d’alcool avec de potentiels collègues ou anciens Mangemorts. Elle avait veillé à n’entrer que dans les bureaux vides pour fouiller en toute liberté … Mais finalement, elle allait sans doute pouvoir retourner la situation à son avantage. La jeune fille qu’elle avait en face d’elle n’était pas un employé lambda, mais une ancienne connaissance que Pandora était ravie de retrouver. Elle ne savait pas beaucoup de choses sur elle, sans doute ne savait-elle-même pas son véritable nom, et elle ne savait pas ce qu’elle faisait ici. Il aurait mieux valut qu’elles se recroisent dans d’autres circonstances, mais Pandora savait improviser. Il suffisait juste de ne pas faire de bourdes … Comme Tracey lui annonça qu’elle avait trouvé ce qu’elle cherchait, Pandora haussa un sourcil perplexe. Qu’avait-elle trouvé, les mains vides ? Elle ne la croyait pas vraiment – en réalité, depuis leur première rencontre, Pandora se méfiait de toutes les paroles qui sortaient de la bouche de Tracey. Mais en ce lieu, elle avait le bénéfice du doute. D’autant plus quand elle évoqua le nom de Shae Fleming … C’était une information à prendre avec beaucoup de précautions, la Fleming étant une garce de renom que Pandora ne tenait pas à échauffer. Mais avec un bon sortilège d’Oubliettes, elle pourrait célébrer ses retrouvailles avec Tracey sans que Shae n’en sache rien, béni soit celui qui avait inventé ce sortilège. « Et bien, tu as eu une sacrée amélioration de carrière depuis la dernière fois que je t’ai croisée. » Tracey avait du recevoir la Marque, et comme beaucoup d’autres de son genre, avait trouvé un boulot de misère au sein du Ministère. Pour Pandora, tous les traîtres et les sorciers de basses naissances auraient mérité de faire partie des exécutés en public devant Gringotts, ou au moins de subir un petit séjour à Azkaban, mais elle n’allait pas se plaindre que Tracey soit en vie et en liberté. La Loi Bloodstream devait déjà bien réduire ses capacités de mouvement, ce qui n’était pas si mal en soi. Pandora aimait vraiment toutes ces lois qui fleurissaient chaque jour. « Une chance que je t’aie laissée en vie, vraiment. Tu as eu des améliorations du côté de tes visions depuis la dernière fois, ou est-ce que tu as encore besoin d’un petit coup de pouce ? » Maintenant que sa propre vie était en suspens, elle avait bien besoin des visions d’une voyante …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'art et la manière d'être prise la main dans le sac (pandora, event)    Dim 4 Mai - 13:45

Depuis qu'elle était entrée, je n'avais prêté que peu d'attention à cette femme, mais pour le peu que j'en avais vu, elle m'avait procuré une sensation de déjà vu que je ne pouvais ignorer plus longtemps. Pourtant, je ne me rappelais plus où j'avais pu la croiser, ni même qui elle était. Cela devait remonter bien avant la chute d'Harry Potter. Ce qui attisa davantage ma méfiance, c'était sans doute que elle semblait particulièrement me connaître. Malgré tout, elle ne semblait pas être une amie, encore moins une personne encline à rire. Elle dégageait quelque chose de dangereux, de néfaste, d'autant plus qu'elle ne respirait pas la joie de vivre. Aucune espèce d'amusement ne venait étirer ses traits. Qui était-elle, que me voulait-elle ? Elle n'était sûrement pas là pour m'offrir son aide comme elle l'avait prétendu. Plus que jamais, je faisais le voeu de me rappeler quelque chose, n'importe quoi, mais ma mémoire me faisait toujours défaut. Bon sang, comment était-il possible de perdre ses souvenirs de cette façon ? Elle fit un commentaire sur mon évolution de carrière, non sans me laisser un indice de taille. Elle m'avait connue lorsque je n'étais encore qu'une fugitive, soit, bien avant la victoire de Lord Voldemort. Mais, elle faisait bien de le souligner, mes conditions de vie s'était quand même un brin améliorées depuis que j'avais reçu la Marque. « Je ne suis pas une sang-de-bourbe, si c'est ce que vous voulez savoir. » dis-je avec un semblant d'assurance. « Par conséquent je n'ai pas été bannie du monde magique et je ne suis nullement concernée par les lois Bloodstream » Probablement allait-elle faire un ulcère de savoir que quelqu'un comme moi fréquentait des gens comme elle au quotidien, mais cela n'avait aucune espèce d'importance, ce n'était pas mon problème. Ce qui avait de l'importance, en revanche, c'est qu'elle s'empressa de mentionner mon don de voyance. Mon sang se figea dans mes veines. « Mes visions ? » Ma voix s'était presque éteinte lorsque je prononçai ces deux mots. Deux mots que je ne cherchai pas à nier, de toute façon elle était au courant de quelque chose et rien de ce que je pourrai dire ne pourra changer cela. « Qui êtes vous ? Comment savez vous ? » Cela ne me rassurait guère de savoir que des Mangemorts étaient potentiellement au courant de mon talent, qui en soi n'avait rien d'un cadeau contrairement à ce que certains pourraient penser. Jusque là, j'avais réussi à dissimuler le tout, et même Shae-Layne Fleming n'était pas au courant de mes aptitudes, mais si ma capacité commençait à s'ébruiter, j'étais foutue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'art et la manière d'être prise la main dans le sac (pandora, event)    Mar 6 Mai - 22:47

Pandora n’était pas du genre à tourner autour du pot, ou à faire des ronds de jambe pendant des heures. Papoter tranquillement autour d’un verre de sangria et d’un cupcake avec cette fille, ce n’était pas dans ses intentions. D’ailleurs, Tracey n’en valait pas la peine, et si Pandora voulait prendre du bon temps ou faire la fête, ce serait uniquement une fois qu’elle aurait tiré des choses utiles de sa petite camarade. Elle ne sauvegarda pas longtemps les apparences, et Tracey sembla très vite comprendre à qui elle avait affaire. Sa tirade sur son ascendance et le fait qu’elle ne soit pas touchée par le bannissement des nés-moldus tira un sourire vicieux à Pandora. Cela lui rappelait une certaine scène, dans une ruelle enneigée … « Mais je ne t’ai rien demandé, je me doute bien que tu n’es pas une sang-de-bourbe. Tant mieux pour toi d’ailleurs, parce qu’ils n’ont pas tous été simplement bannis, certains ont subi bien pire que ça. » Lança-t-elle sur le ton de la conversation. Elle avait eu vent du projet Live Bait, et regrettait presque de ne pas avoir pu en faire partie. Expérimenter sur des traîtres et des impurs lui semblait être un jeu exquis, mais elle avait des choses plus graves en tête à présent. Elle comptait d’ailleurs sur les visions de Tracey, c’est pourquoi elle mit le sujet immédiatement sur le tapis. La stupeur de la jeune fille fut un véritable cadeau pour Pandora, qui s’en régala. « Je sais beaucoup de choses sur toi. » Répondit-elle, avant de s’avancer un peu plus dans la pièce. « C’est grâce à moi que tu as découvert ton don si particulier. Tu ne t’en souviens pas ? »  Lui demanda-t-elle d’un ton d’où suintait la moquerie, en éludant la question sur son identité. Tracey n’avait pas besoin de savoir qui elle était. « On s’était mises d’accord. Je t’aidais à développer tes pouvoirs, et en échange, tu me donnais quelques-unes de tes visions. » Elle posa sa main dans sa poche contenant sa baguette, dans un geste calme mais sans équivoque. Elle savait bien que Tracey ne se souvenait de rien, mais elle la savait assez intelligente pour comprendre les sous-entendus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'art et la manière d'être prise la main dans le sac (pandora, event)    Mar 13 Mai - 19:34

J'avais beau être passée au travers des mailles du filet qu'étaient les Lois Bloodstream et j'avais beau avoir accepté de porter la Marque, mais je n'étais pas tirée d'affaire pour autant. Je ne bénéficiais en rien de la même immunité que ceux qui avaient contribué à la victoire de Lord Voldemortet j'en avais parfaitement conscience. La seule chose qui me sauvait, à dire vrai, c'était qu'ils évitaient de marcher sur les plates bandes des collègues car sinon, ça allait être leur fête. Ils n'avaient même pas à craindre de représailles car c'était connu, les loups ne se mangeaient pas entre eux. La jeune femme blonde qui me faisait face semblait l'avoir compris, cependant, elle ne se gênait pas pour me dévisager avec convoitise, comme si elle était face à un délicieux gâteau enrobé d'un appétissant glaçage au chocolat. Pour elle, cela n'avait rien d'un jeu, d'ailleurs, ça ne me faisait pas rire du tout. De nous deux, c'était sans doute elle qui était la plus susceptible d'en tirer un quelconque amusement. Cependant, ma mémoire me faisait défaut. C'était comme si je m'étais pris une cuite monumentale et que l'alcool avait effacé bon nombre de mes souvenirs. Cette femme prétendait me connaître mais moi je ne m'en rappelais plus. Quoiqu'il en soit, j'étais quasiment certaine qu'elle n'était certainement pas une amie. Cela sembla se confirmer lorsqu'elle affirma savoir beaucoup de choses sur moi. Je me raidis. À en voir son regard, tout laisser croire que le père noël était passé en avance (ou en retard, tout dépendait du point de vue), laissant au pied du sapin un gros cadeau, recouvert d'un joli emballage et entouré d'un beau ruban. Plus inquiétant encore, elle parlait de mon don. Ma bouche s'assécha tandis que je commençais à réaliser ce que ça impliquait. Elle était du mauvais côté, en tout cas, la mort d'Harry Potter lui avait profité bien plus qu'à moi et elle avait eu vent de mes talents. Or, je n'étais pas stupide, je n'aurais pas confié ma particularité à une Mangemort – ou quoi que ce soit du même genre -, d'autant plus que je n'étais véritablement au courant que depuis récemment. Pire encore, elle parlait d'un deal que je ne me souvenais même pas avoir négocié. De toute évidence, le jour J, je n'avais pas toute ma tête. Ou alors, il n'y avait qu'une explication possible, et cela ne me plaisait pas davantage. « Je n'aurais jamais promis une telle chose à quelqu'un comme vous, sauf sous la torture. » Je blêmis légèrement à ces mots alors que j'essayais désespérément de me rappeler. « Vous m'avez torturée, n'est-ce pas ? C'est comme ça que vous avez provoqué mon don. Dans la mesure où je ne peux pas pondre des visions sur demande, il fallait bien un choc psychologique important pour déclencher le processus » Mon ton était très froid, presque clinique, comme si j'étais en train d'établir un diagnostic. Je parlais de moi, de quelque chose qui m'était possiblement arrivé et pourtant je mettais un maximum de distance, désireuse de ne pas m'impliquer émotionnellement là dedans. « Vous m'avez effacé la mémoire. » accusai-je en braquant mon regard sombre sur elle. « C'est pour ça que je ne me rappelle plus de vous ! Vous vous êtes arrangée pour effacer toute trace de votre passage... » à présent que j'y pensais, je me souvenais de m'être réveillée quelque part, dans un sale état sans le moindre souvenir de ce qui avait bien pu se passer. Pourtant, elle, j'étais certaine de ne l'avoir jamais vue auparavant, mais si un oubliettes était à l'origine de mon trou de mémoire, cela n'avait rien d'étonnant, au final.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'art et la manière d'être prise la main dans le sac (pandora, event)    Ven 23 Mai - 23:17

Tracey était perdue, visiblement. Pandora pouvait presque voir les rouages tourner sous ses cheveux bruns, s’imbriquer les uns dans les autres en essayant de tirer un quelconque sens à ce qu’elle venait de lui annoncer. Ce qu’elle allait découvrir – si elle y parvenait – n’aurait rien d’agréable, il n’y avait ni fête ni feu d’artifice caché dans les méandres de son esprit, mais la souffrance et la peur. Pourtant, elle pouvait s’estimer heureuse, car visiblement les Lois Bloodstream l’avaient épargnée au mieux, la préservant du Projet Live Bait et des autres réjouissances du même style. Si sa seule malchance avait été de tomber sur Pandora, c’était qu’elle possédait une bonne étoile, et elle aurait peut-être même le droit de faire un vœu, un petit dernier. Le vœu de sortir vivante d’ici, par exemple. Mais elle était le cadeau de Pandora, le joli paquet brillant qu’elle attendait depuis longtemps, et la sorcière n’avait pas l’intention de le gâcher. Tracey aurait sans doute encore la chance de s’en sortir en vie. Le sourire de Pandora s’agrandit quand Tracey suivit son cheminement pour enfin comprendre ce qui lui était arrivé. « Impressionnante déduction. Mais ne prends pas cet air offusqué, je ne pouvais pas te laisser avec tes souvenirs … Tu aurais été traumatisée pour le restant de tes petits jours. » Pandora ne craignait pas la justice – du moins pas pour cet acte là, qui n’était même pas considéré comme un méfait à cette époque – si elle avait effacé la mémoire de Tracey, c’était uniquement pour pouvoir s’en resservir par la suite … D’un geste de sa baguette, elle verrouilla la porte du bureau, lui assurant une certaine tranquillité pour les minutes à venir. Elle n’avait pas besoin de beaucoup de temps, de toute façon. « Si tu ne te souviens pas de notre pacte, ça m’est égal, moi je m’en souviens. Ta vie sauve contre tes visions, c’est assez peu cher payé, tu devrais être contente. » Lança-t-elle d’un ton rude, avant de pointer sa baguette sur elle. « Est-ce que tu t’es améliorée, depuis la dernière fois ? Aurais-tu une belle surprise à m’offrir, ou est-ce que tu as besoin d’un peu d’aide ? » En guise d’avertissement, elle lui envoya une légère décharge électrique du bout de sa baguette magique – rien de bien méchant, juste de quoi la réveiller un peu. Et si elle n’en était pas déjà convaincue, elle saurait maintenant que Pandora ne plaisantait absolument pas quand elle désirait obtenir quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'art et la manière d'être prise la main dans le sac (pandora, event)    Jeu 5 Juin - 21:12

Ce fut sans surprise que je réalisai que j'étais prise au piège dans ce bureau, sans aucun moyen d'en sortir. Déjà que je n'avais pas la belle vie depuis la victoire de Lord Voldemort, cette femme venait clairement de me faire comprendre qu'elle ne me ferait aucun cadeau. J'aurais pu éclater de rire devant l'ironie de la situation. J'avais beau avoir accepté de porter la Marque et de travailler pour l'une d'entre eux, je n'étais pas en sécurité pour autant. La preuve. Je venais de me faire enfermer dans ce bureau comme une souris dans une ratière, à la merci de cette femme. Et elle osait encore se moquer en disant que j'aurais été traumatisée jusqu'à la fin de mes jours si jamais elle m'avait laissé mes souvenirs ? La blague. Encore une qui devait se prendre pour le centre du monde, elle n'était pas la première Mangemort que je rencontrais et sûrement pas la dernière. « J'en ai vu d'autres. » répondis-je avec désinvolture en haussant les épaules. Ce n'était ni plus ni moins que la vérité. J'avais vu la défaite d'Harry Potter de mes propres yeux avant même que cela n'arrive, tout en me doutant que le monde allait indéniablement changer après l'arrivée de Voldemort au pouvoir. Un frisson me parcourut l'échine lorsque j'entendis le cliquetis du verrou qui se refermait. Là j'étais vraiment faite comme un rat. Je n'avais pas beaucoup d'options qui s'offraient à moi. Le meilleur plan que je puisse trouver était de me ruer sur elle et de la pousser si fort qu'elle en tomberait à la renverse pour aller se fracasser le crâne sur le meuble là bas. Le temps qu'elle resterait assommée, je pourrai alors filer à l'anglaise pour aller avertir Shae-Layne, mais pour quoi faire au juste ? Elle n'irait pas me défendre face à une autre Mangemort, ça c'était couru d'avance. Elle s'en moquait bien que je ne m'en souvienne pas. Elle me prenait pour la poule aux œufs d'or et tout ce qui lui importait, c'était que je lui ponde une vision, qui la concernait de préférence. « Qu'avez vous fait de suffisamment répréhensible pour que vous en soyez réduite à consulter une voyante ? » demandai-je d'un ton particulièrement acide, les bras croisés sur ma poitrine. « Parce que j'imagine que si vous vous rabaissez à ça, ce n'est certainement pas gratuit, en tout cas, pas pour savoir quel temps il va faire demain. » Elle n'était certainement pas mon amie, par conséquent je n'allais pas lui rendre service sans ciller. « Rendez moi mes souvenirs. » exigeai-je, alors que je me doutais bien que je n'étais pas en position de négocier. « je veux savoir ce qui s'est passé cette nuit là. Et les autres fois où je vous ai rencontrée, si jamais il y en a d'autres. » Dans tous les cas, je ne l'avais certainement pas recroisée au détour d'un banquet, même si mes visions semblaient représenter un véritable festin pour elle. Quoiqu'il en soit, je ne souhaitais pas lui laisser l'occasion de ne faire de moi qu'une bouchée. Il fallait que je me sorte de ce pétrin et vite. Ça n'allait pas être du gâteau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'art et la manière d'être prise la main dans le sac (pandora, event)    Mar 12 Aoû - 17:28

Pandora devait agir vite. Elle n’était pas encore une fugitive, mais ça ne saurait tarder, et elle ne voulait pas attirer l’attention sur elle d’ici là. Alors, agiter un drapeau devant la Fleming, c’était hors de question … Mais Pandora ne pouvait pas résister à la tentation de cette voyante qu’on lui offrait quasiment sur un plateau d’argent. Shae-Layne ne viendrait pas par ici tout de suite, Pandora avait encore quelques minutes devant elle pour tirer des informations intéressantes de sa petite victime. Ensuite … Ensuite elle déguerpirait rapidement d’ici. Ou elle irait fouiner dans un autre département en vitesse, parce qu’elle avait désespérément besoin d’amasser certains secrets du Ministère avant de devoir entamer sa nouvelle vie. Dans tous les cas, elle ne devait pas se faire prendre ici – quoi que, elle pourrait toujours inventer une excuse si on la prenait en train de torturer Tracey, ce ne serait jamais que la parole d’une sorcière au sang-pur membre de la Brigade de Police Magique, contre celle d’une sang-mêlée insignifiante. Mais Pandora ne voulait pas croiser la Fleming, et elle ferait tout pour que ça n’arrive pas. En attendant … C’était très drôle de jouer avec Tracey. Elle semblait furieuse d’apprendre que ses souvenirs lui avaient été retirés, Pandora retrouvait cette combativité qu’elle avait déjà pu voir lors de leur dernière encontre. Elle voulait sortir les griffes, mais elle n’était encore qu’un chaton qui crachait  de toutes ses forces, sans parvenir à être très impressionnante, malheureusement. Rien de ce qu’elle disait ne pouvait effacer le sourire narquois de Pandora, sauf peut-être … Elle posa soudain une question à Pandora qui la fit ciller, et elle fronça imperceptiblement les sourcils. Qu’est-ce qui pouvait bien lui faire penser qu’elle avait fait quelque chose de répréhensible ? Avait-elle eu une vision montrant ce qu’elle avait fait à son père ? Mais la suite rassura légèrement Pandora. Elle ne savait pas, elle ne pouvait pas savoir. D’ailleurs, sa vision appartenait au passé, pas au futur, et elle ne contrôlait pas assez son don pour avoir vu ça avant que ça ne se produise. Du moins, Pandora essayait de s’en convaincre. « Oh non, ce n’est pas gratuit : je te l’ai dit, nous avons un pacte ! Tes visions en échange de ta vie, n’est-ce pas un prix correct ? » Se moqua Pandora avec un petit rire. « Je veux savoir ce que le futur me réserve et je veux en tirer le meilleur. C’est un concept trop ardu à comprendre pour toi ? N’essaye pas d’imaginer des raisons plus compliquées, tu vas te faire mal au crâne ! » Il n’était pas question que cette gamine commence à se faire des idées sur elle. Lors de leur première rencontre, Pandora avait voulu ses visions pour son propre bénéfice, sans avoir rien à cacher. Bien des choses avaient changé depuis dans la vie de la sorcière, et elle avait effectivement des actes répréhensibles par la loi à cacher, mais Tracey n’avait pas à le savoir … « A quoi est-ce que ça pourrait te servir, de récupérer tes souvenirs ? A cauchemarder la nuit ? Il n’y a rien d’intéressant pour toi là-dedans. Considère-les comme perdus … Et oublie-les ! » Elle fit un geste évasif de la main, comme si tout cela n’était plus que de l’histoire ancienne pour elle. Elle avait beaucoup plus intéressant à discuter que ces scènes révolues. « Tu vas bientôt savoir ce qui t’es arrivé toutes les autres fois où on s’est croisées, si tu ne coopères pas mieux que ça. Alors dis-moi, tu as eu d’autres visions ? Tu les contrôles un peu mieux ? » Autant lui faire croire que leur rencontre n’avait pas été le fruit du hasard, une seule fois, mais qu’elles avaient été multiples. Un peu plus de peur dans sa petite tête, ça ne lui ferait pas de mal !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'art et la manière d'être prise la main dans le sac (pandora, event)    

Revenir en haut Aller en bas
 

L'art et la manière d'être prise la main dans le sac (pandora, event)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ecrire les histoires de nos vies « à la manière de George Sand »
» Sa copine le trompe il se venge de manière originale
» (bio).....ou comment se moquer du consommateur peu informé......
» Poème à la manière de ........Ronsart
» comment les conseiller ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: troisième saison :: sujet abandonnés
-
Sauter vers: