AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i'm not calling you a ghost. ◮ (elwood&isleen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: i'm not calling you a ghost. ◮ (elwood&isleen)   Mer 16 Avr - 11:11

Je ne sais pas exactement comment j’ai commencé à perdre la tête mais il est sûr que j’ai l’impression de tourner en rond depuis quelques temps. Les volets continuellement fermés de la maison, m’obligent à m’éclairer à la lueur de simples bougies et je n’ai même plus la force de nettoyer le sol à présent jonché de divers emballages. Peu importe, ce n’est plus ma maison à présent et ce n’est pas forcément un cadeau que de me souvenir des choses s’étant déroulées ici, notamment en me remémorant la dernière visite de Doezwal. Non, mieux vaut laisser la maison dans un état chaotique, cela semble bien mieux lui convenir. Puis dans un tel état de désordre, elle me rappelle ainsi plus les moments de fêtes, correspondant à quelques évènements tels que des anniversaires, réunissant toute la famille et quelques amis autour d’un gâteau et de quelques bols de sucreries… Un sourire se dessine sur mes lèvres alors que je me remémore ces moments heureux passés avec les miens, alors que ma famille se trouvait encore être intègre. Une ombre passe pourtant bien vite sur mon visage, alors que je repense à ce que nous sommes tous devenus. Que reste-t-il des Harkness ? Résolument pas grand-chose. Et j’imagine que la mort de Harry Potter n’a pas arrangé la chose, puisqu’avec la victoire de Voldemort, je ne peux même plus réellement compter le nombre de choses ayant été mises en place pour nous séparer toujours un peu plus, nous tenir écartés les uns des autres. A commencer par la loi Fronde, par exemple, si j’ai bien suivi ce que m’a annoncé Tracey Davis. Mais après tout, comment être sûre que la jeune femme m’a raconté la vérité ? Elle avait bien pris l’apparence de Cersei-Jane, avant de m’assurer que j’hallucinais. Pourtant, j’ai bien vu ce que j’ai vu, et elle ne me fera pas croire le contraire. Je suis persuadée que je ne perds pas encore la tête à ce point là. Je pousse un soupir alors que, un verre rempli d’une boisson sans alcool, au bord des lèvres, je bois une nouvelle gorgée. C’est le moment que choisi quelqu’un pour faire irruption dans l’enceinte de la maison. A croire que mon ancienne demeure, se trouve être un lieu de refuge connu de tous. Pourtant, je comprends mieux cette nouvelle arrivée, lorsque je parviens à reconnaître les traits de mon fils. « Elwood ! » je m’exclame, surprise. Je me lève d’un coup, laissant tomber mon verre sur le sol, celui-ci volant aussitôt en éclats, mais peu m’importe, je me jette dans les bras de mon fils pour l’embrasser sur les deux joues, heureuse de pouvoir enfin le retrouver. Je ne l’avais pas vu depuis la fois où nous nous sommes croisés au camp de Craik, après tout. « Cela fait tellement longtemps que l’on ne s'est pas vus ! J’ai des choses à t’avouer. » je reprends, cette fois bien plus sérieuse alors que je m’éloigne peu à peu de lui pour le toiser d’un regard plus morne.


Dernière édition par Isleen M. Egan-Harkness le Ven 29 Aoû - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 5700
≡ date d'arrivée : 15/01/2013
≡ tes points : 50 points.
≡ ta disponibilité rp : free 1/3 (elladora + abraham).
≡ ton avatar : richard madden.
≡ tes crédits : rose red (avatar).

≡ âge du perso : vingt-cinq ans.
≡ amoureusement : célibataire.
≡ son emploi : soigneur de dragon à gringotts.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : gryffondor.
≡ niveau d'études : études terminées avec six buses et six aspics.
≡ sa baguette : sa baguette magique est en bois d'ébène. Elle mesure 22,5 cm et contient un poil de licorne.
≡ son patronus : un ours.
≡ son amortencia : ....
MessageSujet: Re: i'm not calling you a ghost. ◮ (elwood&isleen)   Jeu 17 Avr - 13:22

Elwood avait eu des moments compliqués avec sa famille. Les événements ayant marqué sa vie l’en avait considérablement éloigné. Il ne savait plus vraiment comment se comporter avec cette dernière, avec ce qu’il en restait en tous cas. Souvent, il se contenté de rester avec Cayden et il se répétait à lui-même qu’entre son travail de libraire et celui de père, il n’avait que peu de temps à consacrer au reste du monde. Les mois passaient cependant, c’était même une nouvelle année qui venait de commencer. Il ne l’avait célébrée qu’avec Cayden et, les feux d’artifices qu’ils avaient regardés ensemble lui avait rappelé ceux qu’il avait l’habitude de regarder avec Sansa-Ruth quand il était plus jeune, alors qu’à peine dans les rues de la ville ils cherchaient tous les moyens possibles pour échapper à la surveillance de leurs parents. Ce genre de fêtes les avaient toujours fait beaucoup rire. Il ne souvenait de la joie qui se dégageait au sein de la famille alors que partout dans la ville volaient les cotillons et les gens dansaient au rythme de la musique. Aujourd’hui, tout était bien plus terne et tous ces souvenirs lui rappelaient sa mère qu’il n’avait pas vue depuis de nombreux mois. Ça avait été plus simple, quand il était persuadé qu’elle l’avait simplement abandonné, de ne pas se soucier d’elle, aujourd’hui c’était différent. Il devait cependant admettre qu’entre ces années passées à Azkaban, la guerre et la victoire de Voldemort, il ne savait plus vraiment comment il devait se comporter, il avait perdu l’habitude de rendre visite à ses proches, au fin fond de sa cellule à Azkaban, c’était plutôt les autres qui lui rendaient visite. Il se souvenait bien que quelques amis étaient venus vers lui à cette époque. Rendre visite aux autres, ce n’était pas une habitude chez lui. Cependant, alors que Cayden était chez les parents de Lyse – un couple de moldu charmant à qui, il avait été très difficile d’annoncer la mort de leur fille – le sorcier réalisait qu’il était grand temps qu’il revienne auprès de sa mère, sans nouvelles d’elle, il devait bien admettre s’inquiéter, elle était après tout sa mère, elle l’avait vu prendre de l’âge à chacun de ses anniversaires, elle avait été là pour lui quand il en avait eu besoin, chaque fois avant qu’il ne termine à Azkaban, elle était sa mère et depuis qu’il avait réussi à lui pardonner ce qu’elle lui avait fait, il était normal qu’il s’inquiète pour elle. Arrivé dans leur petit village, il s’arrêta un moment sur la tombe de son père, y déposant un bouquet de fleurs. Il lui manquait terriblement, même les blagues stupides qu’il avait tendance à faire bien trop souvent lui manquaient, il aurait aimé pouvoir le revoir avant qu’il ne meurt. Tout était bien compliqué chez les Harkness, Sansa-Ruth était une psychopathe, lui il avait passé plusieurs années à Azkaban, Cersei était victime de cette maudite loi Fronde, incapable de reprendre sa vie comme quelqu’un comme lui l’avait fait, en acceptant simplement la marque. Tout été définitivement bien compliqué chez eux. Malgré les volets fermés, le sorcier poussa la porte de la maison, non sans surprise il découvrit qu'elle n’était éclairée qu’à la bougie, et qu’elle était, définitivement dans un sale état. « Maman ! » Répondit-il alors que déjà elle l’embrassait. Il ne tarda pas à faire de même, des bises en guise de salutation. Un sourcil arqué, il regarda autour de lui. « Des choses du genre, tu es devenue un vampire et tu as décidé de vivre au milieu de vieux emballages ? » Il était clair que l’actuelle décoration de la maison laissait à désirer. « Qu’est-ce qui ne va pas ? » C’était évident que pour qu’elle en arrive là, quelque chose n’allait pas. Il ne savait pas ce qui était arrivé à sa mère depuis la mort d’harry potter, mais ce n’était pas beau à voir. Elle se souvenait d’elle l’égueulant quand il était plus jeune chaque fois que sa chambre était en bazar et là, elle était pire que lui. Même la chambre de Cayden était bien rangée.

_________________

lalalala citation ici.
des paroles par là. — titre de la chanson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: i'm not calling you a ghost. ◮ (elwood&isleen)   Sam 19 Juil - 17:25

Cela fait un moment à présent que je ne sais plus réellement qui je suis. Suis-je toujours la bonne mère de famille que ses enfants admiraient, ou alors ne suis-je plus qu’une vieille folle aigrie dont plus personne n’a réellement besoin ? Je ne sais même plus que penser de moi-même et si je suis incapable de savoir qui je peux bien être, je n’ose même pas imaginer l’image que je dois renvoyer aux autres. Que pense Elwood de moi en cet instant ? La mine fatiguée, le regard éteint, il parvient néanmoins à m’observer avec un sourcil arqué, une expression soucieuse imprégnant l’ensemble de ses traits. Il a peur de ce que je vais bien pouvoir lui dire et c’est sans doute compréhensible. Après tout, il a appris que je connaissais son innocence et qu’au lieu de la clamer haut et fort pour lui éviter d’atterrir à Azkaban, je n’ai rien trouvé de mieux que de laisser les choses faire. Bien sûr, j’étais dépassée par les évènements, incapable de dire quoi que ce soit en raison de la menace pesant sur Cersei-Jane, incapable de savoir comment juger ma propre fille. C’est moi qui ai élevé Sansa-Ruth et à contempler ce qu’elle est devenue, je me demande ce que j’ai bien pu faire de travers, quelle partie de mon éducation a été mal fournie pour qu’elle vire dans ces travers obscurs. Pourtant, son frère a été élevé à la même enseigne et lui n’a pas plongé dans de si sinistres voies que celles qu’a emprunté sa sœur. C’est la gorge nouée que je contemple mon fils sans qu’un son ne provienne de ma bouche, me demandant simplement comment je vais pouvoir lui expliquer les faits. Comment je vais pouvoir lui expliquer que c’est par ma faute que cette famille avance de façon bancale, que je suis la cause de tous ses soucis. Car je ne vois pas d’autre explication, je suis incapable de rejeter la faute sur mes enfants. « Tout ça est de ma faute… Je… Les agissements de ta sœur. La détresse de Cersei-Jane… Tout est de ma faute. » je finis par répéter, le regard perdu dans le vide. Je ne sais même pas comment lui expliquer les faits, seules les conséquences semblant vouloir dépasser le seuil de mes lèvres. « J-J’ai même réussi à la confondre avec une autre fille de Poudlard. Je suis une mère indigne. » je balbutie alors qu’une larme finit par se dérober à mes efforts pour venir dévaler mes pommettes puis mes joues, avant de venir s’échouer sur le parquet couvert de poussière de ce qui fut, jadis, notre ancienne demeure. Celle-là même où tous nos malheurs ont commencé et à laquelle je me trouve désormais attachée, comme enchaînée à mes erreurs passées et présentes ; simplement obligée de contempler la totalité de mes erreurs sans rien être capable de faire pour m’en dépêtrer.


Dernière édition par Isleen M. Egan-Harkness le Ven 29 Aoû - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 5700
≡ date d'arrivée : 15/01/2013
≡ tes points : 50 points.
≡ ta disponibilité rp : free 1/3 (elladora + abraham).
≡ ton avatar : richard madden.
≡ tes crédits : rose red (avatar).

≡ âge du perso : vingt-cinq ans.
≡ amoureusement : célibataire.
≡ son emploi : soigneur de dragon à gringotts.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : gryffondor.
≡ niveau d'études : études terminées avec six buses et six aspics.
≡ sa baguette : sa baguette magique est en bois d'ébène. Elle mesure 22,5 cm et contient un poil de licorne.
≡ son patronus : un ours.
≡ son amortencia : ....
MessageSujet: Re: i'm not calling you a ghost. ◮ (elwood&isleen)   Dim 10 Aoû - 21:08

Il s’était passé des choses dans la famille Harkness, beaucoup de choses. Elwood se souvenait d’une époque où pourtant, tout avait été d’une grande simplicité. Il n’avait pas été le plus exemplaire des enfants, mais restait que même à cette époque là, les choses avaient été beaucoup plus simples. Aujourd’hui, c’était à ne plus savoir où donner de la tête. Sansa était devenue complètement folle, au point de le laisser croupir en prison et de rejoindre l’armée su seigneur des ténèbres, quand bien même, magie noire et pureté du sang ne faisaient pas parti de leur éducation, bien au contraire. En plus de ça, Cersei-Jane était en fuite depuis de nombreux mois, mordue par un loup-garou Merlin seul savait dans quelles circonstances. Leur père était mort, tué par leur oncle complètement timbré qui avait entrainé Sansa avec lui et qui par la suite avait eu le désir de faire pareil avec Cersei. Maintenant, comme si ça ne suffisait pas, il devait bien constater que quelque chose ne tournait pas rond avec sa mère. Aucun Harkness n’était épargné, entre lui qui avait passé des années dernière Azkaban au point d’en devenir aigri, presque alcoolique et son fils qui était encore tellement jeune et qui pourtant avait déjà perdu sa mère. La famille Harkness n’était vraiment pas aidée. C’était à se demander ce qui allait encore leur tomber dessus. De toute évidence, il devait bien s’être passé quelque chose dans la vie de sa mère pour qu’elle laisse la maison devenir ainsi. Même chez lui, c’était plus propre que ça et pourtant, il n’avait jamais été un grand amoureux des tâches ménagères ; malheureusement à en juger l’état de la chambre de Cayden – qui bizarrement restait plus ordonné que la maison de sa mère – il lui avait transmit ça. Le fait était qu’il y avait quelque chose d’anormal à la situation. Les répliques suivantes de sa mère lui firent froncer légèrement les sourcils puisqu’elles semblaient ne pas avoir de sens ou être simplement complètement hors contexte. Il était légèrement perdu. « Qu’est-ce que tu racontes ? » Sansa était devenue folle à cause de leur oncle, c’était une chose dont il était certain, comment, pourquoi, il n’en savait pas grand-chose, mais elle avait marché dans les traces de la mauvaise personne, c’était ça qui faisait de Sansa ce qu’elle était aujourd’hui, certainement pas leur mère, sinon il serait sans doute devenu fou lui aussi. Pourtant, contrairement à Sansa il était persuadé d’être complètement sain d’esprit. « De quoi tu parles ? » Il n’attendit pas de réponse, malgré sa curiosité et son incompréhension, il se dépêcha d’aller étreindre sa mère sans ses bras, malgré la rancœur qu’il avait eu pour elle à une époque, il ne pouvait pas la laisser pleurer sans agir. Souvent, il devait éponger les sanglots de son fils, encore fragile suite au décès de sa mère, alors c’était peut-être un réflexe qu’il avait développé récemment, que de se précipiter de la sorte face aux larmes de ses proches, lui qui pourtant, était devenu complètement égoïste et presque insensible suites aux années passées à Azkaban. Cayden était définitivement celui qui l’avait aider à laisser cette expérience derrière lui – dans la mesure du possible – pour redevenir l’homme qu’il avait été avant sa condamnation.

_________________

lalalala citation ici.
des paroles par là. — titre de la chanson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: i'm not calling you a ghost. ◮ (elwood&isleen)   Ven 29 Aoû - 17:49

Me rendre compte que je suis une mauvaise mère, m’aide à voir les choses différemment. Je n’ai plus l’appréhension de mal faire les choses, je sais qu’elles ont déjà été mal faites et que de toute façon, rien au monde ne pourra compenser le fait que j’ai mal éduqué mes enfants. Je ne peux m’empêcher de laisser échapper un rire nerveux alors que je détourne les yeux, incapable de contempler mon fils plus longtemps. Dans ses prunelles, je ne parviens pas à distinguer quoi que ce soit d’autre que les tortures qu’on lui a infligé à Azkaban et les jours sombres qui en ont résulté. J’ai engendré un monstre ; non, pas un, plusieurs. Je crispe la mâchoire alors que je contemple le parquet qui semble avoir retenu tous mes déplacements, mes traces de pas se dessinant nettement au milieu de la poussière. Mon estomac se tord alors que je repense à toutes ces fois où j’ai nettoyé cette pièce de fond en comble, voulant offrir un environnement décent pour que mes enfants puissent grandir. Quelle perte de temps, si un jour on m’avait expliqué quelle déception se serait, je ne me serais sans doute pas laissée avoir. Cette constatation suffit d’ailleurs à m’arracher un goût amer alors que je redresse la tête en direction du jeune homme – ce n’est plus mon fils mais un inconnu qui se tient devant moi –, le toisant d’un œil mauvais. Cet homme, il m’est arrivé de l’apercevoir dans la Gazette du Sorcier, à une époque. Condamné pour meurtres à ce qu’ils disaient ; et aujourd’hui, c’est sur le plancher de ma maison qu’il se trouve, me toisant de ses deux grandes prunelles sombres, me toisant pour je ne sais quelle obscure raison. Peut-être a-t-il décidé de me tuer, moi aussi ? Auquel cas il n’a qu’à le faire. Sans famille, sans mari, sans enfant ; je n’ai rien à perdre. « Tu es venu pour me tuer ? » je lui lance à travers la pièce, ma voix ne vacillant pas un seul instant alors que mes prunelles se plantent dans les siennes, accusatrices. Je vois clair dans son jeu à présent, il n’est pas là par hasard ou pour chercher quelconque rédemption, contrairement à ce que yeux larmoyants peuvent laisser croire. « J’ai failli tuer une rouquine une fois, moi aussi. Je comprends. » Une rouquine qui est par la suite devenue brune, se payant ma tête au possible. Mais qui donc la jeune Tracey Davis tentait d’imiter déjà, en usant de ses capacités de métamorphage ? Impossible de m’en souvenir, je me rappelle simplement de l’affront qu’elle m’a fait, en prétendant ne posséder aucune capacité du genre, alors même que je l’ai vue se métamorphoser devant moi. « Ta cellule à Azkaban fut confortable, j’espère ? Amplement méritée, en tout cas. » Dire que ce gamin se trouve être en âge d’être mon fils et qu’il a pris soin de se déplacer juste pour m’ôter la vie. Il n’y a décidément plus aucun respect de ses aînés désormais. Et puis, il n’y a pas à dire, j’ai bel et bien raté ma vie. Une larme m’échappe, roulant sur ma joue avant de tomber de mon menton pour venir s’échouer sur mon haut ; alors même que je ne lâche pas le jeune homme des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 5700
≡ date d'arrivée : 15/01/2013
≡ tes points : 50 points.
≡ ta disponibilité rp : free 1/3 (elladora + abraham).
≡ ton avatar : richard madden.
≡ tes crédits : rose red (avatar).

≡ âge du perso : vingt-cinq ans.
≡ amoureusement : célibataire.
≡ son emploi : soigneur de dragon à gringotts.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : gryffondor.
≡ niveau d'études : études terminées avec six buses et six aspics.
≡ sa baguette : sa baguette magique est en bois d'ébène. Elle mesure 22,5 cm et contient un poil de licorne.
≡ son patronus : un ours.
≡ son amortencia : ....
MessageSujet: Re: i'm not calling you a ghost. ◮ (elwood&isleen)   Sam 13 Sep - 17:15

Plus le temps passait, plus le passé qu’Elwood avait connu semblait disparaitre au profit de quelque chose de bien plus sombre. Il aurait voulu être en mesure de faire quelque chose pour tout stopper, retenir tout ce qu’il y avait eu de bon dans sa vie passée pour avoir toujours une part de son passé avec lui. C’était pourtant impossible. Les choses avaient commencées à se dégrader de trop nombreuses années plus tôt. Déjà avant Azkaban, elles avaient commencées à changer. Sansa-Ruth s’était écarté du chemin qu’on lui avait toujours montré, elle s’était perdue et personne n’avait plus la ramener. Parfois, il se disait qu’il n’avait simplement pas assez essayé. Peut-être que s’il avait pris le temps à Poudlard d’accorder plus d’importance à sa sœur qu’au reste de ses activités, les choses auraient eu une chance d’être différentes. Mais il y avait eu Lyse et à ses côtés, il avait vite oublié tout le reste. Il avait peut-être même oublié sa sœur cadette. Le temps qui avait passé n’avait fait qu’empirées les choses et maintenant, c’était à peine s’il reconnaissait sa vie. Tout avait changé du jour au lendemain et encore aujourd’hui les choses n’avaient de cesse de se compliquer à souhait. La guerre continuait et avec elle tout devenait chaque jour un peu plus sombre. A présent, le jeune sorcier pouvait constater que même sa mère continuait de changer. Il pensait l’avoir retrouvée par le passé, il lui avait pardonné les erreurs qu’elle avait pu commettre elle était sa mère et il pouvait comprendre les choix qu’elle avait fait. Ils étaient blessants pour lui, mais elle comprenait. Elle avait protégé Cersei d’une mort certaine, c’était un choix juste, même s’il avait condamné Elwood à Azkaban avec la certitude que même sa mère lui tournait le dos. Il comprenait qu’elle ait pu agir de la sorte, aujourd’hui plus que jamais il comprenait. Il n’y avait rien qu’il se sentait incapable de faire pour son propre fils. Cersei était comme une fille pour Isleen et elle n’avait pu en sauver qu’un des deux. Son choix leur avait au moins permis de rester en vie tous les deux. Elle était sa mère et il pouvait lui pardonner. Maintenant qu’il la retrouvait depuis plusieurs mois de silence, elle semblait différente. Le désordre régnait dans la maison et les réactions de la femme lui faisant face étaient incompréhensibles. Il ne comprenait pas et son incompréhension se lisait sur son visage. « Pardon ? » Il n’était certainement pas venu pour la tuer, comment est-ce qu’elle pouvait penser une chose pareille ? Les sourcils froncés, il continuait de la fixer, ne comprenant rien à ce qu’elle avançait. « De qui est-ce que tu parles ? » Plus rien n’avait de sens et, les dernières paroles de sa mère furent comme un coup de couteau en plein cœur pour le jeune homme. Remettre Azkaban sur le tapis c’était une chose, il pouvait encore le supporter en principe, mais parler comme ça de la sorte, c’était insupportable. Dès à présent, il avait l’impression que l’air commençait à manquait dans la maison. Il ne comprenait pas. Sa mère n’aurait jamais osé parler ainsi. Depuis qu’il l’avait retrouvée, elle s’était si souvent excusée pour ce qu’elle avait dit ce jour là, quand on l’avait condamné, il l’avait su sincère. « Maman, qu’est-ce qu’il se passe ? » Il y avait clairement quelque chose qui ne tournait pas rond en cet instant, il ne fallait pas être de la dernière pluie pour le deviner. Il avait soudainement l’impression de n’être plus qu’un inconnu dans les yeux de la femme lui faisant face. Il était son fils pourtant. Il fallait croire que ça devenait une habitude chez les gens, de complètement l’oublier.

_________________

lalalala citation ici.
des paroles par là. — titre de la chanson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: i'm not calling you a ghost. ◮ (elwood&isleen)   

Revenir en haut Aller en bas
 

i'm not calling you a ghost. ◮ (elwood&isleen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» MU Ghost Whisperer
» Ghost Whisperer
» Ghost Whisperer !
» + ghost keeping me alive.
» HALLOWEEN - Ghost
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: troisième saison :: sujet abandonnés
-
Sauter vers: