AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (event, naerys) i've got your back

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: (event, naerys) i've got your back   Dim 13 Avr - 11:15

L’entourant complètement, la fête battait son plein : ce soir, les moldus célébraient il ne savait même pas quoi, toujours est-il que Londres, pour suffire à sa réputation, rythmait ses rues de musiques endiablées, de places pour danser et de spectacles divers. Lorsqu’il avait vécu dans la capitale anglaise, Cibran avait eu tout le loisir de découvrir à quel point la ville pouvait être animée selon les événements, mais bien rarement il s’était mêlé aux célébrations. Pour le sorcier, la joie qui se lisait sur le visage était presque de trop : le monde des moldus n’avait nullement conscience de la menace qui pesait au-dessus d’eux. Combien de temps encore avant que le gouvernement ne lance une machinerie infernale contre eux ? Après la loi Bloodstream, le projet Fronde ou les obscures Projets Live Bait, peu de choses séparaient encore Lord Voldemort de l’écrasement des masses moldues. Il n’avait jamais voulu croire que tout l’équilibre du monde reposait sur la vie d’un gamin de dix-sept ans : pourtant, depuis la victoire de Lord Voldemort, il semblait que tout avait bel et bien dépendu de Harry Potter. Coupé du monde, Cibran avait quelque peu plongé dans l’alcool, un cercle vicieux qui se divisait en cuites et en soirées solitaires, penché sur un ouvrage qu’il était en train de vaguement écrire : toute la philosophie de ce monde, depuis la mort de Harry Potter, jusqu’à Merlin seul savait où. Avec sa barbe de trois jours et son air morose, Cibran faisait tâche au milieu de l’amusement qui l’entourait : les cotillons et les paillettes qui volaient autour de lui détonaient encore une fois, ne lui apportait aucun contentement : tout ce à quoi il pouvait penser, c’était Naerys. Son arrivée à Londres était du fait d’Alice principalement, mais en visitant la ville où il avait habité, Cibran avait eu tout le loisir de découvrir que sa soeur était totalement perdue : et elle faisait de sacrées vagues, apparemment. Il comptait bien la retrouver : Naerys était sa soeur, un membre de sa famille, ils avaient grandi ensemble pendant des années - et ils avaient beau prendre de l’âge séparément, il s’inquiétait pour elle. Jamais pour ses amis, il n’aurait fait le détour, certainement pas jusqu’au Chemin de Traverse, cet endroit désormais morose et maudit. Un éclat de voix attira son attention : il savait de source sure que Naerys faisait du grabuge dans le coin, et encore une fois, ses informateurs avaient raison. Ni une, ni deux, alors qu’elle levait sa baguette sur un homme par terre, il agit plus vite qu’elle, la désarmant grâce à un sortilège. L’homme transplana, et Naerys releva un regard furieux dans sa direction. « Je me suis dit que tu aurais besoin d’aide. » Il savait qu’elle n’avait pas attendu une aide pareille, mais il préférait largement la soutenir plutôt que de l’aider à devenir un genre de meurtrière.


Dernière édition par Cibrán-Yaexen T. Oswald le Lun 9 Juin - 2:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 14042
≡ date d'arrivée : 04/04/2012
≡ tes points : 125 points.
≡ ta disponibilité rp : free.
≡ ton avatar : aidan turner.
≡ tes crédits : jukebox joints (avatar).

≡ âge du perso : 30 ans.
≡ amoureusement : veuf d'un premier mariage, déjà fiancé de nouveau.
≡ son emploi : rafleur.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : poufsouffle.
≡ niveau d'études : études terminées avec 11 buses et 10 aspics.
≡ sa baguette : bois de chataîgné, vingt-sept centimètres, crin de licorne.
≡ son patronus : il est incapable de créer un patronus suite au décès de son épouse, mais avant c'était un corbeau.
≡ son amortencia : l'odeur de la prairie, celle si familière des sucreries de chez honeydukes ainsi qu'une teinte de chocolat.
MessageSujet: Re: (event, naerys) i've got your back   Dim 13 Avr - 15:39

Elle semblait bien loin l’époque où Naerys-Jeyne n’était qu’une fille bizarre, solitaire et discrète. Elle avait perdu toute l’innocence qu’elle avait pu avoir quand elle était à Poudlard à présent. Elle ne savait pas si elle s’était perdue dans la frustration de n’être rien aux yeux de l’homme qu’elle aimait, ou bien dans les litres d’alcool qu’elle avait dû avaler ce soir là, dans un bar de la ville avant d’aller retrouver Tommen qui n’était ni plus ni moins qu’un ami. Quelque part entre ces deux points de sa vie, elle s’était perdue et delà avaient commencés tous ses ennuies. Sans doute qu’on l’avait achevée quand on lui avait arraché son bébé des bras. On disait que la fille Oswald ne serait jamais une bonne mère pour un si précieux bébé au sang-pur. Qu’est-ce qu’ils pensaient qu’elle ferait de sa fille ? On la croyait folle, mais pas au point de se servir de son bébé comme d’un ballon de football ou de l’oublier dans un coin à son triste sort. Naerys aurait pu être une bien meilleure mère que celle à qui on avait confié son bébé. Elle se souvenait encore de la joie qu’elle avait ressentie quand enfin après des heures de douleur, elle avait serré la petite dans ses bras. Maintenant, il ne lui restait plus que la douleur, la peine et la colère. Elle aurait pu rester chez elle à essayer de se sortir de tout ça en se noyant dans la sangria, dans le ponch ou dans n’importe quelle autre boisson alcoolisée, jusqu’à en mourir, pourquoi pas. Cependant, elle avait choisi d’agir autrement. Elle avait décidé de prendre les armes et de retrouver sa fille. Elle ne faisait parti d’aucun mouvement de rébellion, elle n’était absolument pas partisane du gouvernement, elle suivait juste sa propre voie, un chemin plus que légitime selon elle. Elle n’avait que faire de ce qui se passait dans son pays.  Loi Fronde ou autre projet live bait ne l’intéressait pas. Elle s’était au moins sentie concernée par la rébellion des Gobelins, ça lui avait couté son emploi, idem pour la fermeture de Poudlard, mais au moins, maintenant, elle n’avait plus aucune contrainte à laquelle se soumettre qui pourraient entraver ses recherches. La fille Oswald sans emploi, elle devait certainement être la honte de la famille. Enfin, ça n’avait pas d’importance à ses yeux. La fête qui animait la fille de Londres ne l’intéressait pas non plus. Dommage qu’elle ne parvienne pas jusqu’au chemin de traverses, ainsi, la musique aurait au moins eu le mérite de masquer les cris de l’homme qu’elle avait bien l’intention de faire parler. Il finirait par parler, elle en était convaincue et les sorts qu’elle lançait auraient du le pousser à parler. La surprise se dessina sur le visage de la sorcière alors que sa baguette lui échappa soudainement des mains. A peine eut-elle le temps de se tourner vers qui avait lancé le sort pour la désarmer que sa cible avait transplané, fuyant bien vite. Elle laissa échapper un soupire alors qu’elle reconnaissait son frère aîné. Elle ne lui accorda qu’un bref regard alors qu’elle partait à la recherche de sa baguette qui avait roulé sur le sol. « Si tu voulais m’aider, c’est mal parti. Tu viens de faire fuir ma source d’information. » Sa baguette retrouvée, elle s’en saisi rapidement avant d’enfin faire face à son frère. « Cibran de retour parmi nous. Voilà un événement à célébrer, il faudrait prévenir les parents, ce sera l’occasion de sortir le champagne et la pelle à tarte. » Elle glissa sa baguette dans sa poche, elle n’en avait plus besoin, à moins que son frère décide de l’attaquer, ce qu’elle n’espérait pas quand même. La sorcière fixa alors son frère, les bras croisé sur la poitrine. Impossible de dissimuler sa rancœur, il était parti du jour au lendemain et voilà qu’il revenait comme un cheveu sur la soupe pour, apparemment, lui mettre des bâtons dans les roues.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (event, naerys) i've got your back   Lun 14 Avr - 22:32

Sans crier gare, Cibran avait disparu avant même la victoire de Voldemort : sans même en parler à sa famille, sans se retourner sur ces années passées et emplies de souvenirs en leur compagnie. S’ils venaient à découvrir ce qu’il avait fait à Finnian, sans doute que ses parents ne voudraient plus le revoir - Naerys non plus, d’ailleurs : sans lui, ils avaient sans doute été mieux, s’était-il dit. Rarement, Cibran avait cru en la victoire de Harry Potter, mais la mort de celui-ci avait fait faiblir la plupart de ses volontés : il n’avait jamais été aussi brave et exemplaire que son frère, et finalement, même s’il n’acceptait en rien les lois Fronde et autres projets Bloodstream, il agissait encore comme un lâche, et ne faisait rien. C’était ce qui lui permettait de pouvoir marcher librement ici, malgré son exil, malgré sa fuite passée en compagnie de Belle, ou le fait qu’il soit tombé amoureux d’une cracmolle : tout ceci devait demeurer secret ; sans être une surprise honteuse pour ses parents, chacun de ces actes aurait de quoi le condamner à Azkaban, dans ce nouveau monde. Sa retraite avait finalement été une bonne chose, qu’importait s’il devait se confronter au regard de Naerys aujourd’hui - en ce qui la concernait elle, il avait été absent trop longtemps, il semblerait, c’était comme s’il avait manqué un nombre incalculable d’anniversaires, et que sa soeur avait pris de l’âge jusqu’à changer complètement. Il n’y avait qu’à voir la façon dont elle le regardait pour deviner qu’elle n’allait pas se mettre à danser sur une musique gaie pour célébrer le retour de son frère - Naerys n’avait jamais été ce genre de fille. Pourtant, il se souvenait d’une douce jeune femme effacée, non pas d’un être au regard si froid et indifférent. Elle fit bien vite une référence à de nombreuses boissons et fêtes à organiser : pour toute réponse, Cibran eut une légère moue, tout en rangeant sa baguette comme venait de le faire sa soeur. Il avait trop poussé sur l’alcool ces derniers temps, il préférait lever le pied. « Est-ce que tu as seulement parlé récemment à nos parents, toi ? » Il ne pouvait pas croire que leurs parents avaient vécu avec Naerys près d’eux sans remarquer à quel point elle avait changé. Finalement, plutôt que d’opter pour le champagne, la pelle à tarte et les détours avec sa soeur cadette, Cibran l’observa d’un oeil critique : « Pourquoi tu as besoin d’une source d’informations ? » Demanda-t-il sans hésitation : il espérait que ça n’avait rien à voir avec cette guerre - avec ces histoires de ruptures entre l’Angleterre et la Russie, d’évasions de Nurmengard ou pire encore, d’attaques contre les pro-Régime, mieux valait qu’elle reste en dehors de tout ça. Mais il savait déjà, malgré tout, que les motivations de Naerys étaient loin de ça, plus personnelles.


Dernière édition par Cibrán-Yaexen T. Oswald le Lun 9 Juin - 2:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 14042
≡ date d'arrivée : 04/04/2012
≡ tes points : 125 points.
≡ ta disponibilité rp : free.
≡ ton avatar : aidan turner.
≡ tes crédits : jukebox joints (avatar).

≡ âge du perso : 30 ans.
≡ amoureusement : veuf d'un premier mariage, déjà fiancé de nouveau.
≡ son emploi : rafleur.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : poufsouffle.
≡ niveau d'études : études terminées avec 11 buses et 10 aspics.
≡ sa baguette : bois de chataîgné, vingt-sept centimètres, crin de licorne.
≡ son patronus : il est incapable de créer un patronus suite au décès de son épouse, mais avant c'était un corbeau.
≡ son amortencia : l'odeur de la prairie, celle si familière des sucreries de chez honeydukes ainsi qu'une teinte de chocolat.
MessageSujet: Re: (event, naerys) i've got your back   Jeu 17 Avr - 18:34

Il y avait eu une époque où la famille Oswald avait semblé être un peu moins brisée qu’elle ne l’était aujourd’hui. Naerys était la cadette, elle avait grandi avec ses grands-frères, elle les avait aimé de tout son cœur. Elle avait été cette gamine toujours heureuse de souffler ses bougies d’anniversaires, tant que ses aînés étaient à ses côtés. Elle avait été une enfant naïve et pleine d’innocence, ses parents avaient toujours pensé qu’en prenant de l’âge elle serait plus mature, plus responsable. Elle avait sans doute été une déception pour eux durant toute sa vie. Elle n’y avait pas prêté attention elle était restée pleine de joie, pendant tellement longtemps, puis, les choses s’étaient compliquée. Elle avait perdu l’un de ses grands-frère, l’autre était parti Merlin seul savait où. Il ne restait plus qu’elle et les parents Oswald. Ils n’avaient pas eu de meilleures idées pour qu’elle devienne quelqu’un de mieux, que de la marier au premier venu. Elle aurait dû détester Willas de tout son cœur, dès qu’on lui avait annoncé leurs fiançailles, mais au lieu de ça, elle avait essayé de devenir son amie, comme si les années à Poudlard n’avaient pas eu d’importance. Elle s’était attachée à lui, elle avait fini par l’aimer alors même que leur relation n’était qu’un jeu pour lui. Il avait tout gâché pour les beaux yeux d’une autre femme. L’alcool avait vite eu raison d’elle, elle n’était pas le genre de personne à supporter ce genre de boisson et finalement elle s’était retrouvée enceinte, du premier venu. Encore heureux, il s’agissait encore de quelqu’un qu’elle connaissait, encore un qui été né dans une mauvaise famille et voilà qu’on lui avait pris son enfant. Elle n’avait que faire de la victoire de Voldemort, elle trouvait tragique la mort d’Harry Potter, ce gamin était après tout trop jeune pour ça, mais elle n’avait versé aucune larme pour ce héros tombé au combat. A une autre époque, elle se serait indignée devant la Loi Fronde, le ministère de la magie ayant clairement choisi le pire moyen possible d’essayer de contrôler les hybrides, créatures magiques qui avaient été passionnantes aux yeux de Naerys et pour qui, en d’autres temps elle se serait battue. Elle aimait les créatures magiques, elle aurait facilement pu organiser une kermesse pour son dragon tellement elle aimait ce genre de créatures. Enfin, aujourd’hui, elle avait même perdu gout à ça. La lutte pour les créatures magiques avaient prit fin au profit d’un autre combat. « Ils ne m’ont jamais comprise, autant parler à des murs. » Non, elle n’avait clairement pas parlé à leurs parents depuis un moment. Elle en avait connu pourtant des banquets Oswald organisé par eux, alors qu’elle restait leur seule enfant au pays. Elle avait répondu à leurs invitations pendant un moment, puis elle leur avait tourné le dos comme elle l’avait fait avec le reste du monde. Ils ne l’auraient pas comprise. Elle pouvait presque voir dans les yeux de sa mère la crainte quand elle avait posé les yeux sur elle et sur son ventre de femme enceinte. Évidemment, pour elle ça avait été évident que la fille qui avait un dragon chez elle ne pouvait pas s’occuper d’un bébé. Elle ne voulait pas revoir ses parents. « J’ai besoin de retrouver quelqu’un qui m’a volé quelque chose. » On lui avait pris sa fille et elle finalement, malgré le retour de Cibran, elle ne ressortirait la pelle à tarte et le champagne que lorsqu’elle aurait enfin retrouvé la petite fille. Avant ça, elle ne voyait aucune fête qui valait la peine d’être célébrer.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (event, naerys) i've got your back   Mar 22 Avr - 12:02

La famille semblait être une valeur que la guerre avait fait disparaître : la victoire de Voldemort avait été irrémédiable pour Cibran, il n’avait jamais cru en la capacité d’un sorcier de dix-sept ans de lutter contre ce mage noir surpuissant - ça ne rendait pourtant pas la mort de Harry Potter plus joyeuse, le fait d’avoir eu raison sur toute la ligne. Il préférait ne pas penser à tous ceux qui avaient eu l’espoir que cette guerre ne durerait pas des années grâce à la volonté d’un seul et unique gamin - ceux-ci devaient être tombés de bien haut : finalement, dans l’affaire, il n’était pas le plus à plaindre. Ni sa famille. Il y avait Belle qui avait tout perdu dans cette guerre, Alice qui avait été obligée de fuir le pays, des gens qui étaient morts : il en avait vus passés, des dizaines et des dizaines de dossiers marqués d’un sceau rouge signifiant la mort du sujet. Heureusement, il n’avait pas été là pour le pire : au sein du Ministère, on avait déjà parlé de la loi Bloodstream et du projet Fronde bien avant la fin de la guerre - c’était des coups obligatoires dans la politique des sangs-purs. Ce dont il valait mieux se méfier, c’était sans doute cette histoire de Live Bait : si la Gazette ne parlait même pas des disparitions à Azkaban que les contacts de Cibran lui avaient rapporté, ce n’était sans doute pas pour rien. Au milieu de tout ça, se trouvait Naerys, qui finirait tôt ou tard par ramasser ce qu’elle semait : lui, avait ramassé ce qu’il avait semé, à coup d’abus d’alcool, de mauvais choix et de déplaisantes surprises. Jamais il n’aurait cru que Belle finirait à Sainte Mangouste pour avoir reçu le baiser d’un Détraqueur - c’était pourtant le cas, il n’avait certainement pas envie qu’une telle chose arrive à sa soeur. Sang-pur ou pas, si elle s’attaquait à qui que ce soit de potentiellement dangereux, elle pouvait toujours finir en prison, ou pire encore. Cette version-là de Naerys n’était pourtant pas un cadeau ; elle était loin la petite fille dont il avait célébré de nombreux anniversaire autour d’un bon gros gâteau au chocolat et autres paquets : dans la fratrie, Naerys avait toujours été la rêveuse, la sage, alors que Cibran avait été le déterminé et ambitieux, et Finnian l’indépendant et téméraire. Elle avait bien changé, en l’espace de quelques mois à peine - à moins qu’à force de cuites il n’ait plus su mesurer le temps qui passait. « Qu’est-ce qu’on t’a volé ? » Demanda-t-il sans détour finalement : il n’était pas du genre à faire dans la demi-mesure, pour être sa soeur, Naerys devait bien le savoir. C’était à voir lequel des deux était le plus tenace, ou si Naerys tenait tant que ça à obtenir l’aide de son frère pour ce fameux quelque chose qu’on lui avait dérobé.


Dernière édition par Cibrán-Yaexen T. Oswald le Lun 9 Juin - 2:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 14042
≡ date d'arrivée : 04/04/2012
≡ tes points : 125 points.
≡ ta disponibilité rp : free.
≡ ton avatar : aidan turner.
≡ tes crédits : jukebox joints (avatar).

≡ âge du perso : 30 ans.
≡ amoureusement : veuf d'un premier mariage, déjà fiancé de nouveau.
≡ son emploi : rafleur.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : poufsouffle.
≡ niveau d'études : études terminées avec 11 buses et 10 aspics.
≡ sa baguette : bois de chataîgné, vingt-sept centimètres, crin de licorne.
≡ son patronus : il est incapable de créer un patronus suite au décès de son épouse, mais avant c'était un corbeau.
≡ son amortencia : l'odeur de la prairie, celle si familière des sucreries de chez honeydukes ainsi qu'une teinte de chocolat.
MessageSujet: Re: (event, naerys) i've got your back   Dim 4 Mai - 14:21

Naerys-Jeyne avait toujours été une jeune femme parfaitement normale, un peu bizarre aux yeux de certains et elle avait pensé que les années ne viendraient pas changer la femme qu’elle avait été. La guerre non plus, en elle-même n’avait rien changé à ce qu’elle était. Elle n’avait pas pris part à cette guerre, elle avait préféré en rester le plus loin possible, ce qui était loin d’être une mauvaise chose. Ce n’était pas non plus la victoire de Voldemort qui l’avait poussée au combat, qui l’avait amenée à se rapprocher des pires sorciers pour devenir bien plus agressive, dangereuse qu’avant. La mort d’Harry Potter ne l’avait pas brisée comme elle avait brisée d’autres sorciers. Son combat à elle n’avait rien à voir avec la guerre. Aujourd’hui, comme à la chute du ministère de la magie, la jeune femme était bien loin de ça. Sa vie s’était compliquée en une série d’événements qu’elle n’avait pas vus venir. Elle aurait dû se marier, avoir une belle fête, avec des cotillons et des serpentins volant partout, un beau gâteau et beaucoup de joie. Ça n’était pas arrivé, il était parti pour une autre, la laissant avec son malheur et son habituelle folie. Celle-là même qui l’avait poussée dans les bras de Tommen. Il n’était que son ami et pourtant, en un rien de temps, il était devenu le père de son enfant. Un enfant qu’on lui avait pris à présent. Elle réalisait maintenant que la seule solution qu’elle aurait pu avoir pour cacher cet enfant ça aurait de partir à l’autre bout du monde. Peut-être qu’elle aurait dû demander à Cibran de l’emmener avec lui quand il avait subitement disparu du territoire. Enfin, il n’avait, de toute évidence pas pris le temps de prévenir qu’il partait, tout comme il n’avait envoyé aucune carte pour signaler qu’il revenait. Une chose était sûre, s’il était resté il n’aurait pas eu à poser cette question, s’il n’était pas parti Merlin seul savait où, il aurait su que la famille s’était agrandie, mais que quelqu’un était venue lui voler son enfant. Il avait, de toute évidence à présent, un sacré train de retard. La jeune sorcière laissa échapper un léger soupire avant de baisser les yeux vers le sol. Évoquer de vive voix sa fille, ça avait tendance à la déprimer, lui donner envie de pleurer et d’aller noyer son chagrin dans l’alcool, abuser de toutes les boissons possibles inimaginables, finir avec une bonne cuite, mais, pour un instant assez court, oublier la douleur qui lui déchirait le cœur au quotidien. Elle avait porté son bébé pendant neuf mois, elle avait aimé ce bébé qui grandissait au fond de ses entrailles pendant tout ce temps, elle l’avait chéri et la petite fille était devenue l’élément le plus important de sa vie, même Willas avait perdu toute son importance face à ce bébé et pourtant, elle n’avait pu la tenir dans ses bras qu’un court instant avant qu’on ne la lui prenne. Les mâchoires légèrement serrées par la colère qu’elle ressentait à chaque fois qu’elle repensait à ceux qui lui avait pris sa fille, Naerys releva la tête vers son frère. « Ma fille. » Probablement qu’il aurait préféré apprendre qu’il était tonton d’une autre façon, enfin, il était temps qu’il rattrape son retard et de toute évidence, elle n’avait pas d’autres moyen de lui apprendre qu’il avait une nièce, surtout maintenant qu’il avait fait fuir l’homme qu’elle était en train d’interroger.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (event, naerys) i've got your back   Dim 11 Mai - 4:29

Autour de Naerys, il ne semblait pas que l’ambiance soit à la fête, quand bien même les célébrations moldues tout autour faisaient régner, se bousculer dans les rues, rires et musique à même de motiver la personne la plus coincée à se bouger un coup pour aller danser et célébrer la nouvelle année. Les deux Oswald étaient hors du temps, dans cette rue presque trop sombre, à se toiser d’un regard : elle avait les yeux de leur mère, lui avait le regard de leur père, presque froid et impérieux. Les oeillades de Naerys avaient toujours été douces, emplies d’une certaine joie tandis que lui, avait toujours été plus concentré sur ses objectifs. Aujourd’hui, les rôles semblaient presque inversés, quand bien même, même une cuite appuyée de nombreuses boissons alcoolisées ne suffirait pas à dérider Cibran. Etait-ce la révolte des Gobelins entrainant irrémédiablement la perte de son emploi qui rendait Naerys de si mauvaise humeur ? Lui aussi, avait perdu son travail, une ambition qui lui avait toujours tenu plus à coeur que sa soeur, pourtant, il n’en faisait pas tout un plat à ce point. Si les non-dits trainaient souvent dans la famille Oswald, Cibran, en digne grand-frère, pouvait aisément deviner que les maux de sa soeur allaient bien plus loin qu’une déception professionnelle. La fermeture de Poudlard la privait également de son nouvel emploi : c’était ce qu’on pouvait appeler le coup du sort mais, logiquement, pas de quoi transformer une fille douce comme Naerys, en une furie à même d’imprudemment attaquer un membre du Ministère ici, en une telle période. Les attaques des officiels se multipliaient, et irrémédiablement, les sanctions se feraient plus lourdes sur toute personne responsable de ça, se faisant attraper. La prudence avait cependant abandonné sa cadette, et la raison tomba bien vite, comme une pierre résonnant en échos contre les murs de la ruelle. C’était presque plus dur à avaler que la mort de Harry Potter. Naerys était donc mère : cela faisait si longtemps qu’ils ne s’étaient pas vus ? Le temps était presque passé trop vite, Cibran en vint même à se demander s’il ne fuyait pas depuis des années tant tout lui semblait inatteignable à l’instant précis. Il baissa les yeux, presque fautif dans cette situation, avant de se reprendre. « Ça aurait pu être un membre du Ministère qui te serait tombé dessus, tu t’en rends comptes ? T’aurais fini à Azkaban, ou pire, exécutée sur la place publique comme les autres ! » Il n’avait pas envie d’être le grand frère la reprenant comme une pauvre petite fille, au contraire, il espérait laisser transparaître plutôt le fait qu’il s’inquiétait pour elle, qu’il ne voulait pas se mettre en travers de son chemin, mais pas non plus la voir exécutée, ou enfermée à Azkaban où elle disparaîtrait mystérieusement, comme d’autres. « Tu ne pourrais rien faire pour ta fille dans ce cas... » Il lui était encore difficile de voir Naerys avec une fille, de se voir en tant qu’oncle de n’importe quel enfant, la famille Oswald lui avait toujours semblé être à des lieux de tout ça. « Qu’est-ce que tu cherchais, avec ce type ? On devrait le retrouver, qu’il ne te dénonce pas... » L’idée d’attaquer un concitoyen sorcier, alors que logiquement son statut de sang-pur le protégeait, ne lui donnait pas spécialement envie, mais pour sa soeur, il voulait le faire. Il n’avait que trop longtemps manqué à son devoir.


Dernière édition par Cibrán-Yaexen T. Oswald le Lun 9 Juin - 2:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 14042
≡ date d'arrivée : 04/04/2012
≡ tes points : 125 points.
≡ ta disponibilité rp : free.
≡ ton avatar : aidan turner.
≡ tes crédits : jukebox joints (avatar).

≡ âge du perso : 30 ans.
≡ amoureusement : veuf d'un premier mariage, déjà fiancé de nouveau.
≡ son emploi : rafleur.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : poufsouffle.
≡ niveau d'études : études terminées avec 11 buses et 10 aspics.
≡ sa baguette : bois de chataîgné, vingt-sept centimètres, crin de licorne.
≡ son patronus : il est incapable de créer un patronus suite au décès de son épouse, mais avant c'était un corbeau.
≡ son amortencia : l'odeur de la prairie, celle si familière des sucreries de chez honeydukes ainsi qu'une teinte de chocolat.
MessageSujet: Re: (event, naerys) i've got your back   Mer 14 Mai - 13:59

La jeune Naerys n’avait plus qu’une seule ambition, une seule envie dans sa vie : retrouver sa fille. Chez les Oswald, elle n’avait jamais été celle qui semblait le plus pouvoir se focaliser sur un but précis sans jamais lâcher l’affaire. Des années plus tôt, elle avait eu la tête pleine de rêves, pleines d’envies, des choses qu’elle voulait faire et qu’elle n’avait jamais réalisée. Aujourd’hui pourtant, elle faisait preuve de plus de détermination que jamais. Il fallait qu’elle retrouve sa fille. C’était un but qui avait plus de valeur que tous ceux qu’elle avait eu auparavant. Elle n’avait jamais fais le tour du monde à la recherche de créatures magiques toutes plus passionnantes les unes que les autres. Elle s’était contentée de la Roumanie et des dragons pendant de nombreuses années, en oubliant le reste. Ses objectifs, elle les avait toujours revus à la baisse. Cette fois c’était différent. Elle ne pouvait pas simplement baisser les bras et se focaliser sur autre chose. Il n’y avait que quand elle abusait de la boisson, qu’elle était capable de penser à autre chose, ou à ne plus penser à rien du tout. L’effet de l’alcool faisait presque des miracles sur son esprit perturbé, mais après la cuite, les pensées dévastatrices revenaient et bien souvent, elle avait envie de tout réduire à feu et à sang pour retrouver son enfant. Les conséquences de ses actes l’intéressaient peu. La victoire de Voldemort plaçait la plupart de ses cibles au sommet de la hiérarchie. Elle savait que la plupart des hommes qu’elle attaquait avait les moyens de la condamner à Azkaban, la faire exécutée sur la place publique devant Gringotts, comme tant d’autres sorciers. Ils avaient le pouvoir de la soumettre à leur récent projet live bait, mais elle s’en fichait complètement. La rage la rendait imprudente. « Et si je reste chez moi à rien faire, je finirais par me tuer de désespoir. » Il fallait qu’elle agisse, même si elle le faisait mal. Elle n’avait pas envie de mourir bêtement sans avoir retrouvé sa fille, cependant, elle préférait encore se faire tuer en essayer de faire quelque chose plutôt que de mourir parce qu’elle aurait perdu tout espoir. « Les mangemorts ont tendance à tous se connaitre les uns les autres, comme s’ils étaient un grand réseau d’abrutis. J’ai besoin qu’un de ces abrutis me dise où est ma fille. » Elle n’attaquait pas non plus n’importe qui, elle savait que ce type aurait pu lui donner des informations sur la famille Holmes, si seulement son frère n’était pas intervenu pour l’arrêter. « Il n’aurait pas eu l’occasion de me dénoncer si tu ne l’avais pas aidé. » Elle serait partie après lui avoir lancé un sortilège d’amnésie sans doute. Moses Fleming lui aurait certainement conseillé de l’éliminer complètement, mais elle n’en était pas encore réduite à ce point.« Ça va être compliqué de le retrouver maintenant. Il a transplané, il peut être n’importe où. » Elle laissa échapper un léger soupire. Ce n’était pas sa soirée de toute évidence. Il était parti, introuvable à présent et cerise sur le gâteau, elle n’avait pas avancé ne serait-ce que d’un demi-centimètre dans sa quête.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (event, naerys) i've got your back   Lun 9 Juin - 2:09

La notion de famille avait parfois tendance à être compliquée au sein des Oswald. Cibran avait toujours été un aîné effacé, discret, en comparaison de Finnian le charismatique et charmant : aux banquets réunissant toute la famille, il avait été celui qui captivait l’attention avec des histoires bien formulées, des faits passionnants – Cibran avait été l’homme sérieux qui partait avant la fin de la fête pour aller travailler, quitte à manquer le bon gâteau au doux glaçage que sa mère aurait préparé. Au premier abord, ils avaient tout pour être normaux, ennuyants à mort, les anniversaires s’étaient souvent tous ressemblés, Cibran les partageant toujours avec son jumeau. Mais maintenant que le chaos s’était abattu sur le monde, Finnian n’était plus là. Le reste des enfants Oswald étaient disséminés à travers le pays, il ne savait guère où. La trace la plus facile à retrouver avait été celle de Naerys : prendre de l’âge ne l’aidait pas à devenir plus prudente et plus mature, bien au contraire à voir son attitude désinvolte aujourd’hui – les frasques de la jeune femme faisaient déjà parler d’elle, quand bien même personne n’avait pu mettre son nom sur les faits. Heureusement. A la mort de Harry Potter, les exécutions devant Gringotts et la fermeture de Poudlard, Cibran était presque lassé des mauvaises nouvelles : assez au moins pour ne pas avoir envie de déposer des gerbes de fleur sur la tombe de sa sœur cadette. « Oh, alors c’était quoi ton idée, que je reste à l’autre bout de la ruelle et te laisse devenir une tueuse ? » Naerys n’avait rien d’une tueuse, il le savait bien, il l’avait connue enfant, si bienveillante – lui-même n’arrivait pas à vivre avec le sang qu’il avait sur ses mains, Naerys en crèverait tout autant que l’absence de son bébé. « Eh bien tu as tort, ce type n’est pas un Mangemort – ou ne l’était pas en tout cas. C’est un con, ambitieux. Il travaille au Ministère mais il n’est pas un Mangemort, il a toujours été trop lâche pour les rejoindre. » Les nuances de gris semblaient échapper à Naerys tout comme elles avaient échappé à Cibran à une époque ; il observa longuement sa sœur, avant de souffler. « Je connais ce type. Comme quoi, tu vois que je sers à quelque chose. » S’il n’avait jamais eu le sens social, Cibran avait toujours été doué d’une excellente mémoire, ce qui faisait qu’il offrait toujours les bons cadeaux aux grands événements, mais aussi qu’il n’oubliait jamais un nom ou un visage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 14042
≡ date d'arrivée : 04/04/2012
≡ tes points : 125 points.
≡ ta disponibilité rp : free.
≡ ton avatar : aidan turner.
≡ tes crédits : jukebox joints (avatar).

≡ âge du perso : 30 ans.
≡ amoureusement : veuf d'un premier mariage, déjà fiancé de nouveau.
≡ son emploi : rafleur.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : poufsouffle.
≡ niveau d'études : études terminées avec 11 buses et 10 aspics.
≡ sa baguette : bois de chataîgné, vingt-sept centimètres, crin de licorne.
≡ son patronus : il est incapable de créer un patronus suite au décès de son épouse, mais avant c'était un corbeau.
≡ son amortencia : l'odeur de la prairie, celle si familière des sucreries de chez honeydukes ainsi qu'une teinte de chocolat.
MessageSujet: Re: (event, naerys) i've got your back   Mer 11 Juin - 21:57

Naerys n’était pas encore une tueuse ; elle n’avait ôté aucune vie, l’envie était bien présente parfois, souvent même, tant la colère lui déchirait les entrailles, mais elle n’en était pas encore arrivée là. Elle n’avait pas besoin de Cibran pour l’empêcher de devenir une tueuse. Elle se plaisait à croire qu’elle avait une pleine maitrise de ce qu’elle faisait, une nouvelle preuve de sa profonde naïveté sans doute. Le temps passant, la barrière entre le bien et le mal perdait en épaisseur, dans le fond, même elle, elle ne savait pas vers quoi sa folie pouvait la mener. Elle voulait retrouver sa fille et à côté de ça, le reste commençait à ne plus avoir beaucoup d’importance pour elle. Cibran n’y pouvait plus grand-chose à présent, elle était loin la petite Naerys qui soufflait avec joie les bougies de ses gâteaux d’anniversaires et qui s’extasiait devant chacun des cadeaux qu’on pouvait lui offrir. Celle qui avait apprécié les fêtes, abordé les banquets de famille dans les rires et la bonne humeur. Elle avait grandi, tardivement peut-être, mais le fait était qu’elle n’avait plus rien de l’enfant ou même de la jeune adulte qu’elle avait pu être, elle s’était laissée brûler dans sa propre colère. « Y a d’autres moyens pour faire taire quelqu’un que de le tuer. C’est à ce demander qui de nous deux à plus l’âme d’un tueur. » C’était lui à penser le premier au meurtre, quand bien même elle se serait contenté d’un sortilège d’amnésie. Elle était peut-être devenue plus dangereuse depuis la victoire de Voldemort, mais pas à ce point, pas encore. « Évidemment, tu sais mieux que tout le monde. » Il avait semblé à Naerys que ça avait toujours été le cas. Cibran avait toujours bien réussi dans sa vie, là où elle, elle échouait trop souvent. Les parents Oswald avaient probablement toujours été plus fiers de Cibran ou de Finnian que d’elle. Elle les avait désespérés au point qu’ils décident de la marier. Un événement qui ne serait jamais célébré de toute évidence. Qu’est-ce qu’ils devaient penser maintenant ? Avec la rébellion des gobelins puis la fermeture de Poudlard, elle avait perdu ses deux emplois en un temps records, elle était probablement la honte de la famille. La fille capable de dresser des dragons qui n’était même pas fichue de protéger son propre enfant. « Mais tu sauras jamais ce que ça fait de porter un enfant et de se le faire arracher après l’avoir mis au monde. » Il pouvait faire tous les efforts du monde, il était clair qu’il ne saurait jamais. « Je n’ai pas attaqué le premier type que j’ai croisé dans la rue. Je ne suis pas stupide à ce point. Il aurait peut-être pu m’aider, mais il est parti alors il faut que je trouve quelque chose d’autre ; encore. » C’était ce qu’elle, elle savait à présent, qu’elle allait devoir recommencer à chercher pour trouver un nouvel indice, aussi infime soit-il qui puisse l’aider à retrouver sa fille ; sans doute demain, pour l’heure, elle avait surtout l’impression qu’elle allait aller noyer son chagrin dans l’alcool puisque la boisson et les cuites allant avec étaient les rares choses qui lui faisait un tant soit peu du bien ces derniers temps.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (event, naerys) i've got your back   Sam 5 Juil - 1:41

De tous les frères que Naerys avait pu avoir au sein des Oswald, Cibran n’était certainement pas le plus exemplaire qui soit : taciturne, relativement distant, ç’avait été Finnian qui avait toujours revêtu l’image du grand-frère plein de douceur, et de ce petit quelque chose qui faisait les aînés tels qu’on les aimait. Pourtant, par ordre de naissance, c’était bel et bien Cibran l’aîné de toute la fratrie, celui qui aurait pu prendre à cœur de porter et protéger tous les enfants qui étaient venus après lui : ça n’avait cependant jamais été dans son caractère, pas le moindre réflexe qu’il avait pu avoir envers qui que ce soit. Les premiers jets de douceur, il les avait connus avec Belle, l’éclat d’un petit soleil qu’elle avait amené dans sa vie, au moment où celle-ci était devenue plus rêche que jamais : de Cibran, on avait toujours vu un être calculateur, presque hautain, incroyablement distant, bien plus concentré sur les biens éphémères et superficiels de ce monde, qu’un quelconque attachement à sa famille. En apparences du moins, puisque c’était encore le visage de Finnian qui le poursuivait bien souvent, alors que la culpabilité lui tailladait les entrailles de façon régulière, au fin fond de sa petite bicoque en Irlande. Aux paroles de Naerys, Cibran soupira, incapable de rebondir sur quoique ce soit : il savait, qu’il avait au fond de lui, une âme pourrie, l’âme d’un tueur, l’âme du frère qui avait tué son jumeau et qui portait ce secret sur ses épaules depuis bien longtemps déjà. L’avouer à Naerys ne provoquerait que son départ imminent, alors que le plus important était désormais de l’aider, et de la raisonner. Passant une main sur ses traits fatigués, Cibran ne manqua pas cette fois-ci d’autorité, pour venir attraper l’épaule de sa sœur, et la regarder droit dans les yeux : « Tu as raison, je ne sais pas ce que ça fait de mettre un enfant au monde et de se le faire prendre. Mais toi, tu ne sais pas ce que ça fait d’endurer cette guerre encore plus durement qu’elle ne l’est. Tu ne sais pas ce que ça fait de devoir constamment regarder par-dessus son épaule, ou de ne plus pouvoir s’arrêter quelque part sans avoir peur d’être prise. Tu ne sais pas ce que ça fait de ne pas dormir pendant des jours parce que ut as peur, et tu ne sais certainement pas de quoi seraient capables ces gens s’ils te mettaient la main dessus : qu’est-ce que tu fais si un jour un de ces types se défend et arrive à te battre ?! Tu crois qu’ils regarderont ton nom avant de te tuer ?! Tu crois qu’ils n’échapperont pas aux nouvelles lois ?! » Sans parler des conséquences que ça aurait sur leur famille, la façon dont les parents et le reste de la fratrie se retrouverait encore plus brisée par tout ça. Ce qu’il ressentirait, l’ardent sentiment de ne pas l’avoir aidée, elle non plus. Il ne pouvait pas accepter ça. « Je te jure que je vais t’aider Naerys, et tu sais que je peux le faire. Crois-moi, il y a des meilleurs moyens, et tu retrouveras ta fille. » Il ne pouvait pas, il ne voulait pas perdre encore quelqu’un dans son entourage, voir un visage le poursuivre à chaque fois qu’il fermait les yeux. Il avait commis l’idiotie, la trahison atroce de tourner le dos à Belle, de l’abandonner à son sort : qu’est-ce qu’ils feraient à Naerys si elle devait tomber à Azkaban ? Il ne pouvait pas envisager ça, tout comme il ne pouvait pas accepter de voir ce qu’elle était devenue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 14042
≡ date d'arrivée : 04/04/2012
≡ tes points : 125 points.
≡ ta disponibilité rp : free.
≡ ton avatar : aidan turner.
≡ tes crédits : jukebox joints (avatar).

≡ âge du perso : 30 ans.
≡ amoureusement : veuf d'un premier mariage, déjà fiancé de nouveau.
≡ son emploi : rafleur.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : poufsouffle.
≡ niveau d'études : études terminées avec 11 buses et 10 aspics.
≡ sa baguette : bois de chataîgné, vingt-sept centimètres, crin de licorne.
≡ son patronus : il est incapable de créer un patronus suite au décès de son épouse, mais avant c'était un corbeau.
≡ son amortencia : l'odeur de la prairie, celle si familière des sucreries de chez honeydukes ainsi qu'une teinte de chocolat.
MessageSujet: Re: (event, naerys) i've got your back   Dim 10 Aoû - 21:04

Naerys avait toujours été une fille douce et naïve. A poudlard, elle avait passé son temps à se faire marcher sur les pieds par Willas et une fois qu’ils s’étaient retrouvés, il avait une nouvelle fois profité de cette faiblesse pour se servir d’elle. Sans doute qu’il n’en avait jamais rien eu à faire d’elle, qu’elle n’avait été qu’une pauvre fille parmi tant d’autres, une gamine stupide qui a ses yeux avait toujours la même image de fille cinglée que celle qu’elle avait eu à Poudlard. Elle avait commit trop d’erreurs dans le passé et à présent, il était grand temps qu’elle change. Elle ne pouvait pas continuer à se laisser avoir de la sorte par tout le monde. Il fallait qu’elle grandisse et qu’elle devienne à même d’agir seule, il fallait qu’elle devienne plus forte. Depuis qu’on lui avait pris sa fille, elle n’avait eu cette idée en tête, devenir plus forte pour pouvoir retrouver sa fille. Elle n’était plus la gamine insouciante que Cibran avait connue avant de disparaitre mystérieusement de la surface du monde. Elle ne voulait plus être cette fille, celle qui était trop incapable de s’impliquer complètement dans un combat quel qu’il soit. Elle se fichait des conséquences de ses actes puisqu’elles lui semblaient toujours plus supportables que de devoir passer sa vie sans sa fille. Chaque jour qui passait sans que son bébé ne soit à ses côtés lui semblait toujours plus douloureux. Elle devait agir et elle devait agir vite avant de devenir complètement folle, incapable de supporter la douleur qui lui rongeait le cœur jour après jour. « Personne n’envisage quoi que ce soit en se disant qu’il va perdre. Je ne pense pas comme ça, sinon autant rester dans mon coin à m’apitoyer sur mon sort. Et puis en principe, j’ai quelqu’un pour surveiller mes arrières. » Quelque chose aurait peut-être était plus adapté à la situation, puisque c’était bien un dragon – petit dragon mais dragon quand même – dont elle parlait. Elle l’avait déjà remarqué, le dragon était un moyen plutôt efficace de déstabiliser un ennemi. Elle ne savait peut-être pas complètement ce qu’elle faisait, mais elle n’était pas non plus complètement débile et puis au fond pourquoi il s’en souciait ? En vingt-six ans, Naerys n’avait pas franchement eue l’occasion de voir son aîné s’inquiéter pour elle, pourquoi aujourd’hui plus qu’avant ? Elle laissa échapper un long soupire avant de croiser les bras sur sa poitrine. « Quels moyens ? » Pour l’heure elle avait l’impression que l’agressivité était le moyen le plus efficace d’obtenir ce qu’elle voulait et elle ne voulait pas abandonner ce moyen aux profits d’autres qui lui ferait perdre son temps. Elle avait peut-être fait partie de la maison Poufsouffle, ceux dont on vantait la patience, mais aujourd’hui, la patience était clairement devenue une chose lui faisait défaut. Elle n’avait pas de temps à perdre elle voulait retrouver sa fille et le plus tôt serait, bien évidemment, le mieux.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (event, naerys) i've got your back   Dim 14 Sep - 4:27

Il avait vu ce malaise glisser sous la peau de Belle ; une petite mort s’emparer de son être à mesure qu’ils avaient fui toujours plus loin. Belle parfois, avait passé des nuits d’affilée sans dormir, malgré les conseils qu’il lui avait donnés : sans doute n’avaient-ils jamais été les bons, Finnian aurait sans doute été plus à même à trouver de quoi convaincre la jeune femme de trouver le sommeil. Il l’aurait surement prise dans ses bras, aurait fait preuve de patience, d’un brin de douceur, d’attentions. Il lui aurait promis de tout faire pour la protéger, et Belle l’aurait cru aveuglément. Cibran n’avait jamais été comme ça, il avait vu la jeune femme se flétrir en silence, dans le no man’s land de leur relation, cet endroit qui n’était réservé qu’à elle et Finnian. Et où il n’avait jamais tenté de mettre le pied. Les cernes avaient fini par tirer les traits de la blonde et des éclats au fond de ses yeux étaient morts peu à peu. Il ne voulait pas que de telles choses arrivent à Naerys - et quel intérêt aurait-elle à récupérer sa fille, si c’était pour lui offrir une vie de fugitive ? Avait-elle seulement penser aux conséquences de ses actes, à ce qu’elle ferait après ? Pensait-elle pouvoir se dresser contre la famille qui lui avait causé du tort, et revenir chez elle ensuite, son bébé sous le bras, et reprendre sa vie comme si de rien n’était ? Le frère aîné qu’il représentait, avait toujours été là pour ce genre de calcul statistique, froid, dénué de sentiments. Naerys avait toujours plus ressemblé à Finnian, sentimentale, avec pour seule impulsion celle du coeur, de l’âme. C’était ce qui l’avait rendue toujours si douce, si naïve, si exceptionnelle. Et aujourd’hui, aussi brûlante à l’idée de se venger. Colérique. Instable. « Ce n’est pas une histoire de surveiller tes arrières Naerys ! Qu’est-ce que tu feras une fois que tu auras récupéré ta fille, en amassant derrière toi des ennemis tous plus importants les uns que les autres dans ce gouvernement ? Tu comptes quitter le pays, ou vivre recluse au fond de la campagne avec ton dragon en priant pour que jamais personne ne te retrouve ?! » Il avait le ton dur des Oswald, de leurs parents, autoritaires et froids ; il était un Oswald, et Naerys avait besoin de voir les choses à l’état brut. Elle n’avait pas de plan, pas d’avenir, et seules ses entrailles, ses instincts de mère la guidaient. « Et qu’est-ce que tu fais de notre famille ?! Tu peux leur en vouloir autant que tu veux, tu ne peux certainement pas vouloir leur mort à ce point, et ces gens-là, auxquels tu te frottes, seraient près à menacer tous nos proches pour t’avoir. Qu’est-ce que tu feras quand quelqu’un répondra en menaçant ta fille, que toi ou ton dragon serez incapables de protéger ? » il la dévisagea, avant de baisser les yeux. Cibran était un tacticien, qui avait toujours réfléchi le moindre de ses rapports - calculé. C’était ce qui l’avait fait tuer Finnian. Ce qui lui avait fait renoncer à Belle. Il ressemblait à quelqu’un qui venait de prendre une gamine en faute, et Naerys avait toute l’allure de la capricieuse mécontente ; avec ses soupirs, son croisement de bras, sa réponse désinvolte. Cibran soupira, laissant son regard vaqué autour d’eux pour s’assurer que personne n’était dans les alentours. « De meilleurs moyens, Naerys : comme dans, laisse ton dragon en-dehors de tout ça, si tu ne veux pas qu’ils débarquent pour l’exterminer sous tes yeux un jour. Et réfléchir. Tu sais très bien que tu es une Oswald, et que tu peux avoir des alliés - des vrais alliés, dans cette histoire. » Il savait pertinemment qu’en l’instant, ses paroles n’avaient aucun impact sur la jeune femme, il la voyait déjà lever les yeux au ciel, afficher un air fermé. Qui sait, un jour peut-être trouverait-elle en elle la volonté d’évoluer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 14042
≡ date d'arrivée : 04/04/2012
≡ tes points : 125 points.
≡ ta disponibilité rp : free.
≡ ton avatar : aidan turner.
≡ tes crédits : jukebox joints (avatar).

≡ âge du perso : 30 ans.
≡ amoureusement : veuf d'un premier mariage, déjà fiancé de nouveau.
≡ son emploi : rafleur.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : poufsouffle.
≡ niveau d'études : études terminées avec 11 buses et 10 aspics.
≡ sa baguette : bois de chataîgné, vingt-sept centimètres, crin de licorne.
≡ son patronus : il est incapable de créer un patronus suite au décès de son épouse, mais avant c'était un corbeau.
≡ son amortencia : l'odeur de la prairie, celle si familière des sucreries de chez honeydukes ainsi qu'une teinte de chocolat.
MessageSujet: Re: (event, naerys) i've got your back   Lun 27 Oct - 21:20

Retrouver sa fille, c’était la seule volonté qu’avait Naerys à présent. Elle voyait le temps filer à une allure folle et sa fille était toujours loin d’elle. Plus le temps passait et plus elle avait l’impression d’être en train de devenir folle. Il fallait qu’elle retrouve son enfant, quelque soit les moyens mis en œuvre pour y parvenir. Peut-être qu’elle n’était pas assez prudente et qu’au final elle ne faisait que se comporter comme une parfaite gamine, mais elle n’était pas Cibran, elle n’avait rien en commun avec lui et si elle avait longtemps admiré son ainé pour sa sagesse, aujourd’hui, elle avait envie de le frapper, pour qu’il ressente ne serait-ce qu’un tout petit peu, la douleur dont elle pouvait être victime. Etre stratégique, minutieux, prudent c’était une perte de temps. Elle ne voulait plus perdre de temps, elle voulait sa fille, ici maintenant, si seulement ça avait pu être possible. Elle avait quand même assez de jugeote pour faire en sorte que ceux à qui elle s’attaquait ne se souviennent pas d’elle après son passage. De toute évidence, ça Cibran ne voulait pas ne serait-ce que l’imaginer. Est-ce que même Cibran n’avait toujours vu en elle qu’une pauvre imbécile ? « Est-ce que tu me crois vraiment stupide au point de laisser un moyen à ses types de remonter jusqu’à moi ou au reste de la famille ? » Elle n’avait jamais été très dangereuse comme sorcière, mais le sortilège d’amnésie, elle le maitrisait plutôt bien. Sans mémoire, ils ne pouvaient pas remonter à elle. « A part celui que tu viens d’aider, aucun d’eux ne se souvient de moi. » Elle n’était peut-être pas aussi stratégique que Cibran, elle ne calculait pas absolument tous ces faits et gestes, mais elle savait comment masquer sa piste, elle savait comment protéger sa famille de ses actions. Même si dans le fond, elle n’était même pas sure qu’ils le méritent. Les parents Oswald avaient toujours douté d’elle, au point d’essayer de lui trouver eux-mêmes un mari, persuadés que sans ça, elle continuerait à s’enfoncer dans sa folie et ses histoires de dragon. « Mon dragon est mon seul allié aujourd’hui. Oswald ne sonne plus aussi bien qu’avant de nos jours. » La preuve était que les Panderman avaient choisi de fiancer leurs fils à quelqu’un d’autre, une fille issue d’une meilleure famille que les Oswald. « Finnian était dans l’ordre, tu as déserté le ministère de la magie et je n’ai jamais eu beaucoup d’amis. » Des alliés elle n’en avait pas du tout hormis son dragon, la plupart de ceux qu’elle avait pu avoir étaient encore en Roumanie, là où elle aurait certainement du rester au lieu de rentrer chez elle. Le regard posé vers le sol elle laissa échapper un léger soupire. « Le seul ami que j’avais est plus ou moins à l’origine de la situation dans laquelle je suis. » Tommen ne l’avait peut-être pas vraiment trahie, mais c’était sa famille pourrie qui avait pris son enfant, leur enfant alors, il lui était difficile de ne pas ne le tenir responsable de la situation actuelle.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (event, naerys) i've got your back   

Revenir en haut Aller en bas
 

(event, naerys) i've got your back

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Premium Kit Sigma are back !
» back to mac après dépotage
» *RESOLU* fdt fix fluid sans bouchon -> back to mac ?
» BACK TO SCHOOL CHECK LIST
» Le come-back de Johnny
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: troisième saison :: sujet abandonnés
-
Sauter vers: