AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ☆ (slevin & charlotte) ~ inside the cage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison (anaïs).
≡ hiboux envoyés : 1895
≡ date d'arrivée : 14/10/2013
≡ tes points : 135 points.
≡ ta disponibilité rp : disponibles 2/3.
≡ ton avatar : david tennant
≡ tes crédits : tearsflight (avatar).

≡ âge du perso : quarante-cinq ans.
≡ amoureusement : séparé de son épouse depuis longtemps.
≡ son emploi : directeur du département de justice magique.
≡ statut de sang : sang-mêlé
≡ sa maison : serdaigle.
≡ niveau d'études : études terminées avec huit buses, huits aspics.
≡ sa baguette : merisier, 23,5 cm, ventricule de coeur de dragon.
≡ son patronus : il est incapable de créer un tel sortilège.
≡ son amortencia : plus grand chose à présent, l'amour n'étant probablement plus pour lui.
MessageSujet: ☆ (slevin & charlotte) ~ inside the cage.   Mer 8 Jan - 13:15



inside the cage
slevin rosebury & charlotte greenberg.


La bibliothèque magique de France était reconnue pour être pleine de mystères, pleine de connaissances et tout genre. Elle attirait bien des sorciers, venus du monde entier. Aujourd'hui, elle avait attiré Slevin, mais pas seulement lui. Rapidement, il avait repéré un sorcier, un anglais sans aucun doute qui ne lui inspirait aucune confiance ; il l'avait déjà vu quelque part et certainement pas en de bonnes circonstances. Il était mangemort, rafleur ou bien exécuteur, il n'en savait rien, mais il était plus sage de rester vigilant, ainsi, caché derrière un rayon, il s'était dit qu'il valait mieux attendre qu'il ne parte avant de sortir de sa cachette.

La nuit tombait vite alors que doucement l'hiver s'installait sur le pays. Ça n'avait pourtant pas empêché Charlotte de se rendre rapidement à la bibliothèque avant de rentrer chez elle. Une escale rapide avait-elle pensé. Mais alors qu'elle fouillait dans les rangées de livres, toutes les lumières s'étaient éteinte et la bibliothèque s'était tue. Plus un bruit ne venait troubler le silence des lieux, si ce n'est le bruit lourd d'un porte se verrouillant. Ainsi, la bibliothèque venait de fermer, enfermant la jeune femme entre ses murs.

QUELQUES PRÉCISIONS
★ il y a un vilain pas beau dans la bibliothèque, et vous êtes enfermés avec lui, vous avez bien sûr le droit de le faire intervenir.
★ la bibliothèque est un lieu très protégé, ainsi un sortilège pour ouvrir la porte ne suffira pas ; notez que chaque lieu magique est protégé par tout un tas de sortilège, vous pouvez donc inventer toutes sortes de choses pouvant arriver à vos personnages dans cette bibliothèque.
★ 'ordre de passage est le suivant : Slevin en premier puis Charlotte.
★ si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à m'envoyer un petit mp (a).




_________________

lalalala citation ici.
des paroles par là. — titre de la chanson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ☆ (slevin & charlotte) ~ inside the cage.   Dim 30 Mar - 18:10

S'il y avait bien quelque chose qui me faisait aimer la France, c'était sans doute que nous autres sang-de-bourbe avions davantage notre place qu'en Angleterre. Ici, je pouvais me fondre dans la masse sans craindre à chaque instant de me faire repérer par un ennemi potentiel. Ici, je me sentais davantage en sécurité, plus que nulle part ailleurs. Je pouvais me promener dans la rue à visage découvert même si j'étais toujours privé de magie. Le gouvernement anglais avait cassé ma baguette il y a des mois de cela, déniant par la même occasion ma qualité de sorcier. Je n'étais plus autorisé à pratiquer la magie de quelque manière que ce soit, je n'étais même plus autorisé à mettre les pieds dans ce monde qui était pourtant le mien. Moi qui m'étais tellement fait une joie d'être un sorcier quand j'étais gosse...je n'étais ni plus ni moins qu'un paria, un indésirable, un être dépourvu de droits, condamné à vivre comme de la vermine. Voilà pourquoi j'avais quitté le pays il y a des mois de cela, abandonnant Emily, Noah et tous les autres pour embrasser une vie que j'espérais meilleure. Au départ, je me demandais si sacrifier tout ce que j'avais pu connaître jusqu'à présent était la meilleure chose à faire, mais plus les mois passaient et plus je me confortais dans l'idée que j'avais bien fait. Emily semblait en sécurité, tout du moins un groupe de sorciers l'avaient pris sous son aile, et Noah se tenait à l'écart des embrouilles. Ce n'était pas une mauvaise chose, je restais persuadé que fréquenter cette fille n'allait que lui apporter des emmerdes vu l'aimant à poisse qu'elle était. Tout ça pour dire que j'avais régulièrement des nouvelles de mes proches tout en restant planqué quelque part à la surface du globe, que demande le peuple, sérieusement ? Je pouvais donc vivre en ayant l'esprit un minimum tranquille. Il était clair que je n'allais pas rentrer au pays de sitôt, d'une, parce que le périmètre n'était pas suffisamment sécurisé pour ce faire, et je ne tenais vraiment pas à avoir les rafleurs et autres joyeusetés du genre aux fesses, et de deux, mes proches resteront en sécurité tant que je serai éloigné d'eux. Je ressentais simplement une pointe de culpabilité à l'égard de Katherina. Je n'avais plus eu de nouvelles d'elle depuis qu'on s'était tous deux évadés d'Azkaban l'été dernier, et je n'avais aucune idée de l'endroit où elle pouvait être en ce moment. Il fallait dire que je ne l'avais pas spécialement cherchée non plus, j'étais parti de mon côté, m'enfuyant comme un voleur alors qu'elle était dans la merde à cause de moi. Je me doutais bien que nos retrouvailles, si retrouvailles il y avait n'allaient pas être des plus chaleureuses. Ou plutôt, elles allaient être chaleureuse dans le sens chaud bouillant parce que ça allait barder pour mon matricule, connaissant le caractère volcanique de la brune. Finalement, je n'étais pas mécontent d'être introuvable, cela allait m'épargner des moments dont je me passerais bien : la colère de Katherina, la rancoeur d'Emily et tout le reste. Je n'étais pas encore prêt à affronter tout cela alors je me planquais, lâchement. Il faudra bien un moment où j'aurai enfin les couilles d'assumer mes actes mais ce moment n'était pas encore arrivé, pour le moment, Noah continuait à couvrir mes arrières et je ne le remercierai jamais assez pour cela car j'avais conscience que cela lui coûtait beaucoup, comme sa relation avec cette fille, par exemple. Je ne savais même pas d'où elle sortait celle-là, d'ailleurs, je ne comprenais même pas ce qu'il pouvait bien lui trouver. Bref.

J'avais beau vivre ma vie tranquillement depuis quelques semaines, je n'avais pas pour autant entièrement coupé les ponts avec l'ancienne. Le passé finissait indéniablement par me rattraper et ce n'était pas sous des auspices des plus agréables. Ce jour là, je me rendais à la bibliothèque magique. Ma présence en ces lieux n'était en rien un hasard. J'étais venu y chercher quelque chose de très précis : des ouvrages de cuisine, afin de donner un petit truc en plus à mes gâteaux. De base, je n'étais pas très doué pour ça, mais avec un peu de magie je pourrais carrément faire quelque chose de potable. Certes, c'était de la triche, mais bon, était-ce un mal si les clients de la boulangerie où je travaillais se régalaient avec les produits que l'on proposait ? Sûrement pas. Puis bon, ce n'était pas non plus violer le secret du monde magique à l'égard des moldus puisque ces derniers ne se douteraient pas un seul instant qu'il puisse y avoir de la magie dans les gâteaux qu'ils achetaient, à mes yeux, je ne faisais donc rien de mal. J'entrai dans la bâtisse, sans me préoccuper pour le moins du monde du type qui venait d'entrer juste après moi. Après tout, je n'étais pas le seul sorcier à me rendre en ces lieux. D'un pas rapide mais néanmoins discret, je m'avançais vers les rayons consacrés à la cuisine. Je dus bien en faire plusieurs avant de trouver les ouvrages consacrés à la pâtisserie. J'allais m'engouffrer dans le rayon suivant lorsque mon regard accrocha une silhouette solitaire, qui dès lors détourna prestement la tête. Je n'étais pas spécialement parano, mais j'étais quand même persuadé que ce type était en train de m'épier. Comme il regardait ailleurs, je n'eus pas le loisir de voir à quoi il ressemblait. Je haussai les épaules d'un air blasé, avant de pénétrer dans le rayon, un début d'angoisse commençant à naître en mon for intérieur. Je me faisais des idées, ce n'était pas possible autrement, dans ce cas, comment peut-on expliquer que j'avais la très nette impression que je venais de me jeter dans la gueule du loup et que le piège allait à n'en pas douter se refermer sur moi très bientôt ? C'était un sentiment complètement irrationnel que je ne parvenais pourtant pas à occulter. C'était l'histoire de la petite idée qui finissait par devenir une idée fixe à mesure du temps qui passe. Et plus l'idée était présente, imposante, plus il devenait difficile de s'en débarrasser. C'était exactement ce qui se passait en l'occurrence, cette idée me tapait tellement sur le système que je ne parvenais même pas à me concentrer sur ma tâche initiale, à savoir chercher des livres de cuisine.

Bien trop distrait, je me retrouvai de l'autre côté du rayon, hors de la vue de ce type, tout du moins, je l'espérais. Au bout d'un moment, je décidai de prendre le taureau par les cornes et de voir ce qu'il en était. Avec un peu de chance, je pourrai l'observer sans qu'il me voie. Je contournai les différents rayons. Tapi derrière une rangée, j'allongeai le cou pour tenter d'apercevoir la silhouette menaçante. Je perdis instantanément des couleurs. Ce type, je l'avais reconnu. Merde, merde, merde. Comment avait-il retrouvé ma trace ? Je pensais qu'il était en Angleterre celui-là, visiblement, je m'étais trompé puisqu'il se trouvait présentement au même endroit que moi, ce qui voulait clairement dire que j'étais dans la merde s'il me mettait la main dessus, d'autant plus qu'il n'avait pas l'air très commode. Ah non. Je n'allais quand même pas devoir m'engager dans une partie de chasse à l'homme avec lui, hein ? Je pestais entre mes dents. C'était bien ma veine. Ah ben ça, j'ai voulu tricher, on m'avait puni, c'était aussi simple que ça. Fait chier. Je m'adossai contre le rayon, me cachant immédiatement à la vue de ce type. Putain. Il fallait que je sorte d'ici sans me faire choper, ce qui n'allait pas être coton. Au dessus de ma tête, les lumières grésillèrent avant de s'éteindre brutalement. Super. Non seulement un détraqué me poursuivait, mais en plus, c'était une partie de cache-cache dans le noir qui allait se jouer. Je tournai les talons pour tenter de rejoindre la sortie mais tandis que je quittais le secteur cuisine, je m'aperçus que l'individu n'était plus là. C'était comme s'il avait disparu. Et il n'y avait rien de plus dangereux qu'un ennemi que l'on ne voyait pas. J'entendis le bruit d'une porte que l'on verrouillait. Le son se répercuta longtemps entre les murs de la bibliothèque, amplifié par la vacuité des lieux. Quelle idée aussi j'avais eue de venir peu avant la fermeture, pensant ainsi être tranquille. Tu parles. Pour le coup, je m'étais fourvoyé. Je m'engouffrai dans le secteur le plus proche, sans vraiment regarder où je me trouvais : l'important, c'était de me planquer. Je n'étais cependant pas seul dans ce rayon. Une jeune femme se tenait là, ne ressemblant en rien à mon assaillant. Lorsqu'elle tourna la tête vers moi, du bout de l'index, je l'intimai de se taire. Comment lui faire comprendre qu'il y avait quelqu'un de dangereux enfermé avec nous sans se faire repérer ? Là était le nœud du problème.
Revenir en haut Aller en bas
 

☆ (slevin & charlotte) ~ inside the cage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Charlotte de Pâques
» Prix correct sur EBay pour une Charlotte aux fraises vintage
» Comment reconnaitre une imitation charlotte aux fraises?
» Charlotte aux fraises repris par Hasbro
» [Charlotte au Fraises] Mes quelques Figurines
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: troisième saison :: sujet abandonnés
-
Sauter vers: