AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (april&alberic) Tu aurais pu changer le destin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: (april&alberic) Tu aurais pu changer le destin   Jeu 7 Nov - 12:55

Une journée à Pré Au Lard ne se manquait pas, surtout pour les élèves de Poudlard qui voyait l'extérieur du château pour au moins une petite journée. Alberic avait prévu de l'argent afin de faire des provisions pour les potions et d'acheter également quelques pulls pour l'hiver, bien que sa mère lui en ait envoyé d'autres. Mais la mode changeait, et même dans la communauté sorcière, on essayait de la suivre. Alors Alberic voulait s'acheter une nouvelle tenue.
Avec deux de ses amis, ils commencèrent par la boutique de potions, puis continuèrent sur le chemin afin d'acheter tout ce qu'il fallait de rébarbatif pour l'école. Ensuite, c'était là que ça commençait à être bien ! Tous les trois allèrent à la boutique de friandises et ressortirent avec de gros sacs et des poches vides. Alberic avait un peu conservé de sa monnaie pour son pull, qu'il tenait vraiment à acheter. Cependant, ces amis étaient fatigués de marcher et se rendirent aux Trois Balais, pendant que Alberic finissait ses courses. En plus, ça l'arrangeait, comme ça il pourrait prendre son temps pour essayer, mais surtout, il allait pouvoir faire la surprise à ses amis qui avaient promis de l'attendre. Et le garçon savait qu'ils tiendraient parole.
Il passa près d'une demi-heure à choisir son vêtement mais il était satisfait de son achat. Très satisfait d'ailleurs. Alberic passa la porte avec un grand sourire et se dirigea vers les Trois Balais. Il regardait autour de lui sans réellement faire attention à ce qu'il se passait et aux sorciers qui circulaient. Toutefois, une tête en particulier ressortait de la foule. April Rehenna. Elle avait été son professeur de botanique l'an passé mais Alberic n'avait retenu que son statut de mangemort. Pourtant, pendant la bataille de Poudlard, la jeune femme avait protégé ses élèves contre le camp adverse qui était bel et bien celui des mangemorts. Alberic n'avait d'abord pas tout compris, ni tout cru, à ses explications et c'était mis à lui faire du chantage, en étant persuadé qu'elle savait quelque chose pour son père, car elle est mangemorte et en plus professeur à Poudlard. Pour lui, c'était évident qu'elle savait quelque chose.
Pourtant, après quelques mois de chantage acharné, il s'était avéré qu'elle ne savait absolument rien du sort du patriarche de la famille Arsher. Aussi, Alberic ne l'avait plus contacté. Il ne s'était plus du tout occupé d'elle mais il espérait qu'elle n'oubliait pas le chantage qui pesait sur elle si jamais elle s'avisait de contacter le ministère pour "livrer" Alberic sur sa conduite.
Le garçon eut alors un choc en la voyant à Pré Au Lard. Et la voyant traverser son chemin, il savait que la rencontre était inévitable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (april&alberic) Tu aurais pu changer le destin   Jeu 14 Nov - 22:21

J'ai essayé, crois-moi.
Alberic & April

Voilà un moment déjà qu’elle n’avait pas mis les pieds près de Poudlard depuis qu’elle avait quitté le champ de bataille à la fin de l’année. Des images la hantaient parfois encore, de ces évènements, des morts, des blessés, toutes ces pertes inutiles. Elle avait fait de son mieux, pour épargner au maximum des vies, sans que personne ne le réalise, à travers le chaos, ses actes restaient inaperçus, ou presque. Deux personnes avait pris conscience de ce qu’elle faisait, l’une d’entre elle ne lui dérangeait pas outre mesure, car elle connaissait déjà son allégeance et elle lui faisait confiance, la seconde en revanche… Alberic lui avait posé problème. Il avait bien vu qu’April avait tenté de protéger quelques personnes discrètement, mais plutôt que de bien prendre le fait qu’il y avait peut-être quelqu’un de bien parmi les mangemorts, il avait préféré faire usage de son savoir pour la faire chanter. Les paroles de la professeure, à ce moment, ne firent rien pour le faire changer d’avis et il lui imposa de retrouver son père sous peine de la dénoncer. Évidemment, elle plia. S’il ouvrait la bouche, la guillotine tombait sur sa tête et il ne se rendait même pas compte du mal qu’il faisait. L’erreur qu’il faisait. L’ex-auror n’était pas contre lui dans cette histoire, mais il semblait bien s’en ficher. À travers les semaines qui passèrent, il réalisa bien vite que l’occlumens n’avait pas la moindre idée d’où pouvait bien être son paternel ou ce qu’il lui était arrivé. C’était hors de ses capacités. Les liens avaient brusquement coupés depuis et April avait tenté d’oublier cette situation précaire qui menaçait de la faire tomber à tout moment. Elle avait eu peur, un moment, qu’il la dénonce véritablement au Ministère et que tout s’écroule. Son infiltration, tout le travail qu’elle avait fait pour se rendre là, la confiance qu’elle avait acquis à travers sa patience et ses contacts, tout ça n’aurait servis à strictement rien simplement à cause d’un gamin qui ne savait pas tout du tout ce qu’il faisait. Elle en avait passé des nuits blanches à cause de lui, parfois à crier pour évacuer sa détresse et sa colère. Puis tout avait cessé. Mais elle redoutait le jour où il reviendrait vers elle pour tenter de lui soutirer quelque chose, car elle savait qu’elle ne pourrait pas lui dire non, qu’elle n’était pas en position de le faire.

Néanmoins, son travail l’appelait cette fois à Pré-Au-Lard, pour mette la main sur un exécuteur qui avait mal fait ce qu’on lui avait demandé et son rôle était de lui remettre les idées en place avant que Moses ne s’énerve pour de bon. À travers la foulé d’élèves et de passants, April faisait son chemin, tranquille, sa silhouette frêle surplombant quelques têtes vêtues de sa cape noire habituelle. Aujourd’hui, les gens reconnaissaient malheureusement son visage et pour la plus part s’écartaient sur son passage pour une raison qu’elle aurait préféré ne jamais refléter. Mais elle devait porter aujourd’hui ce masque de peur que les gens de son statut apportent sur la vie des sorciers et des moldus. Personne ne réalisait la tristesse qui voilait à présent son regard et ne le prenait que pour une lueur froide et distante. Ça la tuait de l’intérieur, une situation devenue incontrôlable dans laquelle elle s’était elle-même entrainée. Il n’y avait plus personne pour l’en sortir. Alors que ses yeux parcouraient la foule à la recherche de ce visage qu’elle recherchait, elle croisa le regard d’une personne qu’elle aurait préféré ne jamais croiser ici. Alberic, il se tenait là, immobile et l’observait aussi. April marchait en sa direction, emportée par le courant de tous ceux qui se déplaçaient. C’était inévitable, ils se croiseraient, mais elle espérait fortement qu’il continuerait son chemin, qu’il ne dirait rien et se contenterait de l’ignorer au mieux. Alors le regard de l’ex-auror se détourna, tentant de faire comme s’il n’existait pas comme elle arrivait à sa hauteur. C’était sûrement fou comme réaction, que de croire bêtement qu’il ne dirait rien après ce qui s’était passé, mais elle préférait l’oublier. April avait autre chose à faire, techniquement, même si ça, le septième année s’en ficherait sûrement. Les membres raides, elle le dépassa, sa cape le frôlant sur son passage. Pourvu qu’il la laisse aller, pourvu qu’il ne dise rien et qu’il continue son chemin. C’était tout ce qu’elle souhaitait. Qu’il lui reste un minimum de cœur pour la laisser tranquille, pour ne pas briser davantage une coquille déjà suffisamment abîmée par la vie…

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (april&alberic) Tu aurais pu changer le destin   Sam 23 Nov - 13:32

Alberic n'avait pas franchement envie d'aller lui parler et il aurait bien aimé la laisser passer sans s'occuper d'elle. Pourtant, il avait quelque chose à lui dire et c'était franchement difficile pour lui. Il y avait bien réfléchi et il s'était dit que passer outre c'était malhonnête. Le garçon lui avait du chantage comme l'aurait fait un vulgaire mangemort égoïste. Et ça, ce n'était pas lui. Alberic aimait l'honnêteté et la droiture et il avait montré une grande faiblesse en agissant de la sorte.
Bien sûr, il n'attendait pas de pardon. Il n'attendait absolument rien de cet aveux. C'était uniquement pour lui et sa conscience. Le temps lui avait fait admettre l'idée que ce n'était pas les mangemorts comme April qui avaient avoir avec la disparition de son père. April n'y était pour rien. Et la faire payer parce qu'elle avait aidé des élèves c'était véritablement digne d'un mangemort et Alberic s'en voulait. Il souhaitait s'excuser pour sa conduite.
Aussi, la voyant passer, il ne la quitta pas des yeux et sauta du perron sur lequel il était installé et la rattrapa par le bras, bloquant ainsi le passage à quelques sorciers mêlés dans l'altercation. " Excusez moi. J'aimerai vous parler. " Il attendit d'être un peu plus à l'écart de la foule pour reprendre la parole. Ce qu'il avait à dire n'était pas chose facile. Surtout pour lui qui était extrêmement fier. " Je souhaite ... je ... je voudrai m'excuser. " Alberic avait eu beaucoup de mal à sortir ces trois stupides mots mais il les avait quand même dit. C'était sorti, maintenant il pouvait passer aux explications. " Ma conscience m'oblige à le faire mais je suis sincèrement désolée et je demande votre pardon. J'ai agi bêtement durant tout ce temps. Je n'aurai pas du agir comme je l'ai fait car rien n'est de votre faute et j'aurai du vous croire lorsque vous m'aviez affirmé que vous n'en saviez rien. " Il baissa le regard et rangea ses mains dans ses poches. Il ne faisait vraiment pas chaud. Puis, il releva la tête et reprit la parole pour continuer son monologue d'explications. " Je me sens honteux de vous avoir imposé ce chantage. Il est évident que vous n'êtes pas responsable de ce qui arrive à ma famille. Et puis, quand on y réfléchit, si vous aidiez des élèves, c'est bien que vous n'êtes pas dans le camp qui vous emploie actuellement et que vous ne l'étiez pas plus au moment de la bataille à Poudlard. "
Alberic pensait avoir terminé avec ses explications. Le garçon ne savait pas si elle allait le croire ou non, ni comment elle allait réagir mais c'était dit et c'était là le principal. Enfin pour lui tout au moins. Sa conscience était libérée. Il ne voulait plus parler d'accord. Mais bon, si elle le livrait au ministère pour ce qu'il avait fait envers elle, là les choses seraient différentes.
Toutefois, il pensait ne pas avoir à en arriver là, car malgré ses excuses, la mangemorte n'aurait pas souhaité que son aide soit annoncée à la vue de tous, surtout que cela aurait été considéré comme de la trahison et Alberic pensait bien que la peine à Azkaban ne serait pas la pire sanction qu'elle recevrait. De son côté, il était bien d'accord pour garder la recherche de son père dans le silence.
Bien sûr, il n'avait pas abandonné les recherches mais il était coincé et ce n'était pas au ministère qu'on lui donnerait les réponses qu'il attendait. Alors le garçon attendait. Il y a bien un jour où il trouverait la clé de tous ces problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (april&alberic) Tu aurais pu changer le destin   

Revenir en haut Aller en bas
 

(april&alberic) Tu aurais pu changer le destin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quand changer pour le groupe 2?
» changer de biberons?
» Comment changer l'individu affiché à l'ouverture d'Heredis
» Changer mon adresse mail
» changer son profil
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: troisième saison :: sujet abandonnés
-
Sauter vers: