AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I need someone who can put a smile on my face [Michael Fleming]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: I need someone who can put a smile on my face [Michael Fleming]   Mer 28 Aoû - 18:47




Pré-Au-Lard, autrefois un endroit fort accueillant, tout comme l’était aussi Poudlard. Les choses avaient tristement bien changées depuis. Les lieux étaient méconnaissables, à ce jour, sous le règne de terreur des Mangemorts, une organisation dans laquelle s’était retrouvé mêlée April sans qu’elle ne le veuille. C’était peu dire que d’affirmer qu’on lui avait tordu le bras pour la recruter, non, on s’était assuré de mettre en morceaux son âme, son esprit et son corps, de sorte qu’il ne reste plus rien d’intact, de ne laisser qu’un être brisé de l’intérieur. Depuis cette nuit de décembre dernier, une partie d’elle était morte et ce qui en était parvenu à survivre n’était plus que l’ombre d’elle-même. Évidemment, la jeune femme jouait son rôle à la perfection, nul n’aurait pu ne serait-ce que songer à l’idée que quelque chose en elle avait changé. Et si ses yeux paraissaient toujours aussi étincelants que durant sa jeunesse, ce n’était là qu’une façade bien montée, une supercherie brillante que personne ne savait démasquer. Prétendre qu’elle était complètement sombrée était cependant faux. Une part de lumière scintillait toujours en son fort intérieur, faible certes, mais elle se nourrissait des autres. Chaque fois qu’April avait la sensation d’avoir guidé une âme perdue, sa flamme se ravivait un peu, comme un carburant qu’on y aurait jeté pour lui permettre de vivre au peu plus longtemps. Mais le lieu où elle vivait depuis un peu plus d’un mois ne l’aidait pas à raviver son feu, car l’atmosphère de terreur qui régnait au château étouffait cet espoir qu’elle désirait ardemment apporter. Quelle tâche difficile que celle-ci, il fallait en convenir. Et là était tout son problème en réalité. Pour l’heure, néanmoins, la professeure de botanique avait un rendez-vous avec une personne qu’elle n’avait pas eu l’occasion de rencontrer depuis trop longtemps déjà. Après sa démission subite du Ministère en tant qu’auror, on ne pouvait pas dire que les opportunités de temps et de visites avaient été de leur côté. À l’époque, tous deux travaillaient pour le même département, alors il était arrivé de nombreuses fois qu’ils se côtoient dans le cadre de leur travail respectif. Et chaque fois qu’April avait une question concernant le domaine des magenmagots, c’était à Michael qu’elle se référait.

C’était étrange de penser qu’un homme comme lui puisse faire partie de ses amis, de ceux qu’elle appréciait vraiment et qu’ils s’étaient liés au travers des années depuis Poudlard. Certes, durant leurs études, c’était différent, l’ex-serpentard avait un caractère renfermé et moins porté sur la pureté du sang. April avait été en mesure de l’approcher sans grande difficulté, surtout que pour elle,  la taille de son ainé ne changeait rien à ses yeux. Ils avaient seulement un an de différence, mais plus jeune, la demoiselle avait agi comme une espèce d’ange gardien, l’ayant défendu à de quelques reprises contre des étudiants turbulents qui cherchaient à l’embêter. Elle l’avait toujours encouragé, d’une certaine manière. Aujourd’hui, ce n’était pas plus différent, certes, Michael avait pris beaucoup en assurance, il n’avait plus autant besoin de se prouver, mais c’était sûrement pour lui un combat constant. Comme toujours, elle serait pour le soutenir s’il en avait besoin. C’était toujours le rôle qu’elle avait endossé et pas seulement qu’avec lui. Comportement étrange, certains penseront, pour un mangemort, mais on ne changeait pas sa nature profonde en claquant des doigts. Elle avait pris soin des autres toute sa vie et encore plus les dix dernières années lorsqu’elle travaillait à Sainte-Mangouste. Ça ne deviendrait pas autrement du jour au lendemain. April avait toujours été contre la violence, elle n’appréciait pas forcément de voir souffrir les autres, mais une part d’elle s’accordait à la pensée des mages noirs. En effet, le mélange sorcier-moldu devrait être interdit, les moldus n’avaient pas la capacité de comprendre la nature des sorciers et leur monde, ils ne pourraient jamais s’y intégrer complètement, c’était trop étranger pour eux. Cela dit, les nés-moldus, les sang-mêlés ou les sangs-purs, c’était sans réelle importance à ses yeux. C’était pourquoi il n’y avait bien qu’un seul point sur lequel elle s’accordait à eux, cette frontière entre deux mondes qui ne devait pas être franchie.

Marchant d’un pas lent, April avait revêtu une robe dans les tons bourgogne et jetée une grande cape noire sur ses épaules. En ce samedi soir, le soleil commençait à disparaître à travers l’horizon, alors que ses bottes s’enfonçaient dans la neige fondante du mois de mars. L’air était frais et un léger vent soufflait sur le village de Pré-Au-Lard. Avant de quitter sa chambre à Poudlard, April avait tenté de camoufler ses traits tirés et ses cernes sous du maquillage, mais elle n’était pas parvenu à tout faire disparaître. Tant pis, avec un peu de chance, Michael ne le remarquerait pas. Poussant la porte du Trois-Balais, les conversations entamées se turent un moment, alors que les regards se posèrent vers elle. Rabattant sa capuche pour découvrir son visage, certains la jaugèrent un moment avant de retourner à leur occupation. Balayant les lieux du regard, elle réalisa bien rapidement qu’elle était arrivée la première, alors elle alla prendre une table libre dans le fond du restaurant sorcier, à l’abri des regards indiscrets. Son ami ne tarderait sûrement pas à pointer le bout de son nez. Prenant siège sur une banquette, elle retira sa cape qu’elle posa soigneusement à côté d’elle, alors que la serveuse vint l’aborder pour lui demander ce qu’elle désirait commander. Une bierraubeurre ferait l’affaire. La dame repartit alors avant de lui ramener son breuvage. Tournant son regard du côté de la fenêtre, la poussière recouvrait la vitre, empêchant toute vue sur l’extérieur. Passant sa main pour retirer la saleté, une ligne claire perça à travers l’amas de résidu, lui permettant de porter un regard au dehors, mais la vue était tout autant triste. April poussa un long soupir avant de prendre une bonne gorgée de sa bierraubeurre. Quelques minutes s’écroulèrent ainsi, à la laisser le regard perdu dans son verre et l’esprit pensif, jusqu’à ce qu’un nouvel arrivant l’extirpe de ses songes. La porte s’ouvrit à nouveau, mais lorsqu’elle releva les yeux, il n’y avait personne, elle dut en fait baisser le regard pour apercevoir Michael qui se tenait dans l’ouverture. La demoiselle lui fit un signe pour démontrer sa présence. Un sourire éclaira alors le visage d’April à mesure que son compagnon de soirée s’approchait et lorsqu’il arriva enfin à la table, elle s’adressa à lui à voix basse. « Ce n’est pas digne d’un gentlemen que de faire attendre une dame. » fit-elle d’un léger ton moqueur. Ça n’avait évidemment rien de méchant. « Heureuse de te revoir, Michael. »
Revenir en haut Aller en bas
 

I need someone who can put a smile on my face [Michael Fleming]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Prochaine égérie Viva Glam.......
» Leslie ;)
» Recettes Milk-Shake - 3 ans du forum
» La Petite Collection de Cara____Maj 04/11/11.
» Gargouille qu'est toujours aussi nouille... les gros smileys...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: Deuxième saison :: Deuxième saison 2 :: sujets abandonnés
-
Sauter vers: