AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Lun 12 Aoû - 16:47



gwen margareth rutson


NOM : RUTSON ; nom moldu transmis par son père comme le veut la tradition. Elle en est, aujourd'hui, la dernière représentante. Pour rien au monde, la jeune femme ne changerait ce nom pour se cacher ou se fondre dans la masse. Elle veut faire honneur à sa famille, à son père dont elle était si proche. Elle ne mentira jamais sur ses origines, même pour se protéger. Elle avait pris le nom de son mari pendant les années où ils étaient mariés, mais elle l'a vite abandonné depuis le meurtre de ce dernier. ∞ PRÉNOM(S) : GWEN, MARGARETH ils n'arrivaient pas à se mettre d'accord. Avant la naissance de l'enfant, le père de la petite fille voulait la nommer Margareth, honneur à cette grand-mère aux côtés de laquelle il avait grandi. Elle préférait Gwen. Elle trouvait que le prénom choisi par son conjoint était trop vieillot, elle ne voulait pas que l'on se moque de sa fille plus tard. Elle eut le dernier mot, mais on offrit tout de même en deuxième prénom le choix du paternel à l'enfant. Dans le fond, Gwen aime ses deux prénoms. Ils représentent tous deux le choix de ses parents, un peu de leur personnalité. C'est tout ce qui lui reste d'eux aujourd'hui. ; ∞ ÂGE : 23 ANS ; On lui donne souvent plus. On lui fait souvent la remarque qu'elle paraît plus âgée que cela, tant au niveau physique que par sa maturité. ∞ STATUT DU SANG : NEE MOLDUE ; elle a vécu dans une famille de moldus jusqu'à ses 11 ans. Elle ne connaissait rien à la magie, n'en avait jamais entendu parler si ce n'était ces tours qu'elle voyait dans les spectacles ou celle présente dans les livres qu'elle lisait. Apprendre qu'elle était une sorcière l'avait émerveillée. C'était un nouveau monde qui s'ouvrait à elle. Ses parents avaient eu quelques appréhensions, mais la transition s'était bien passée par après. ∞ DATE ET LIEU DE NAISSANCE : LE 16 FEVRIER, LONDRES ; la mère de Gwen n'a jamais oublié ce jour si particulier où sa fille venait au monde. Ils avaient eu tant de difficulté à concevoir cet enfant qu'ils l'accueillirent avec beaucoup d'émotion et de joie. Depuis ce jour, ils firent comprendre à Gwen combien elle avait été attendue et combien ils l'aimaient. ∞ STATUT AMOUREUX : VEUVE ; elle s'est mariée en sortant de l'école. Pourquoi ? Elle avait peur de retrouver une vie de moldu, peur de retrouver une vie normale. Elle aimait ses parents de tout son coeur, mais après avoir passé sept ans dans cet univers, elle ne se voyait pas retourner vivre à leurs côtés et trouver un mari qui devrait accepter sa condition. Elle était avec quelqu'un en sortant, le parti parfait selon les critères sorciers. Famille puissante, sang pur. Il avait fait l'affaire, jusqu'à ce que tout dégénère. Il est la raison de sa fuite. C'était lui ou elle. Gwen a été plus rapide et n'a jamais regretté son choix.  ∞ EMPLOI : ANCIENNE BRISEUSE DE SORT ; Gwen aimait ce métier. Elle aimait aller à la banque tous les jours et se rendre utile. Elle ne peut plus se rendre à Gringotts, ni même sur le chemin de traverse. Elle ne peut plus penser à son ancienne vie, pas pour l'instant du moins. C'est une ligne de conduite que la jeune femme s'impose depuis toujours : garder le regard tourné vers le futur, oublier le passé. Cette doctrine aujourd'hui plus que jamais l'aide à garder pied et à ne pas désespérer.  ∞ BAGUETTE : PRUNELLIER, PLUME DE PHENIX, 29,7 CM ; Le Prunellier a une signification bien particulière. Il souligne la puissance du destin et des influences extérieures. Il est aussi le symbole de la force dans l'adversité. Cette force, Gwen en a toujours fait preuve. Le coeur de la baguette est la raison pour laquelle Gwen l'aime tant. Elle donne lui de la personnalité, la rend imprévisible. Durant de nombreux mois, baguette et sorcière se sont cherchées. La baguette a testé la jeune fille, mais elle a très vite fait ses preuves. N'étant pas une sorcière pure souche, elle a travaillé deux fois plus durs que la plus part de ses camarades. La baguette avait semblé apprécié et petit à petit elle s'est pliée à la volonté de sa propriétaire. Aujourd'hui, elle est bien utile à Gwen dans l'utilisation des sortilèges et dans les potions. Elle maitrise par contre moins bien la métamorphose. ∞ PATRONUS : CORBEAUEAU Le corbeau est, selon la croyance populaire, porteur de mauvais signe. Beaucoup croient en effet qu'il symbolise un mauvais présage. Rêver d'un corbeau serait annonciateur qu'un malheur va vous arriver. Et on peut dire en effet, que Gwen en a connu dans sa vie. Mais elle ne croie pas à ce genre de présage. Elle aurait plutôt tendance à croire les scandinaves et à voir un message positif. Après tout, ce corbeau lui permet d'éloigner la chose dont elle a le plus peur ... ∞ ÉPOUVANTARD : DETRAQUEUR ; Elle n'en a croisé qu'une fois dans sa vie. Elle était sur le point de se faire prendre, à leur merci. La peur qui se glissa dans ses veines, le froid qui la glaça sur place, voilà ce qui lui fit tant peur. Elle craint à présent de reconnaître un pareil sentiment. Elle craint d'avoir cette sensation à nouveau : penser qu'elle ne connaîtrait plus jamais le bonheur. Le détraqueur qui se matérialise devant elle est en fait l'allégorie de toutes les peurs qu'elle a et qu'elle tente d'enfouir : finir seule, ne plus jamais connaître le bonheur. Plus jamais Gwen ne veut douter comme elle a douté quand elle leur a échappé de peu. La peur qu'ils avaient distillé dans ses veines était tenace et avait alors mis plusieurs jours à disparaître. ∞ GROUPE : RUNNING UP THAT HILL ; Cela fait sept mois qu'elle est en fuite, sept mois qu'elle a tout quitté. Elle qui avait toujours vécu dans un certains confort devait à présent se contenter de chambres miteuses quand elle a de la chance ou des bancs publics. Pour cacher quelque chose, le mieux est de le dévoiler aux yeux de tous. ∞ CRÉDITS : http://fuckyeahjenniferlawrence.tumblr.com/


08/09 BUSES & 09/09 ASPICS |  SLYTHERIN


L'AVIS DE VOTRE PERSONNAGE SUR LE RETOUR DE VOLDEMORT : Que pourrait penser une née-moldue d'une telle situation ? Elle pourrait avoir peur. Elle pourrait avoir envie de se cacher. Elle pourrait même envisager de changer d'identité et de partir loin. Mais Gwen n'est pas comme ça. Elle ne fait pas partie de ceux qui fuient, qui se cachent, qui tournent le dos à tout ce en quoi ils ont toujours cru. Serpentarde, mais pas trop. Les seules personnes pour qui elle avait peur, c'était ses parents. Elle craignait que cette guerre n'atteigne le monde des moldus - ce qui est arrivé, en fin de compte. Mais dans le fond, Gwen l'a toujours su. Elle entendait des choses, voyait les plans se tramer. A peine eut-elle fini de prendre connaissance de l'histoire d'Harry Potter et de Lord Voldemort qu'elle savait qu'il n'était pas mort. Il ne pouvait pas l'être. Il était trop puissant pour cela, elle en était persuadée.  Mariée à un serpentard aux idées bien arrêtées, d'une famille de mangemort de surcroît, elle était au courant depuis longtemps que la guerre se préparait. Elle savait qu'il était revenu. Gwen ne les craint pas. Parfois, elle donne même l'impression de n'avoir peur de rien. Et pourtant, elle craignait de tout perdre. Son mari ne faisant pas parti du "tout'. Elle se moquait bien de sa vie avec lui, mais elle refusait de voir tout son monde s'effondrer. Elle a pourtant dû se rendre à l'évidence et accepter la situation comme elle était. Cette prise de conscience l'a précipitée dans sa fuite, dans son ultime acte avant de disparaître. C'était elle ou lui. Son seul regret ? De voir ses parents payer pour ce qu'elle avait fait. Elle aurait voulu avoir le temps de les mettre à l'abris, de les protéger, de les prévenir. Elle n'avait même pas pu leur dire au revoir. Elle avait dû abandonner leurs corps dans l'état où ils étaient pour ne pas laisser croire qu'elle était passée par là. Cela avait sûrement été la chose la plus difficile pour elle. Et aujourd'hui, Gwen est en colère. Elle a une haine féroce tournée vers la famille de son ex-mari, vers les mangemorts. Elle ne leur pardonnera jamais ce qu'ils ont fait subir à ses parents. Elle veut se venger, mais la vengeance est un plat qui se mange froid ...

CE QUE PENSE TON PERSONNAGE DE L'ORDRE DU PHÉNIX ET DE SES MEMBRES : Dans une autre vie, elle aurait aimé en faire partie. Elle les admire, tous ces gens qui peuvent se battre, tous ces gens qui ont une famille. Car elle, elle est seule. Elle n'a personne sur qui compter, personne vers qui se tourner. Ses anciens camarades de maison ont presque tous rallié les mangemorts. Les autres sont morts ou se cachent. Elle n'a plus de famille, plus personne. Donc oui, elle les envie. Elle aurait aimé les rejoindre, faire partie de ce groupe. Elle sait qu'ils ne sont pas parfaits, qu'ils donnent parfois l'impression de ne pas agir. Mais Gwen sait à quel point cela doit être difficile de se battre, surtout qu'ils ne le font pas à armes égales. Beaucoup avait choisi la facilité plutôt que le bien et les membres de l'Ordre devait avoir du mal à recruter de nouveaux membres. Pourquoi ne pas les rejoindre ? Parce que trop de mangemorts connaissaient son visage. Epouser Rupert Barrowman l'avait mise en avant sur bien des plans. Elle ne voulait pas intégrer l'Ordre pour des raisons de sécurité. Elle ne voulait pas, à nouveau, mettre la vie d'autrui en danger. Gwen, en quelques mots, ne voulait pas commettre la même erreur que celle qu'elle avait commise avec ses parents. Alors elle a préféré choisir la solitude, même si cela l'insupporte.  Pourtant, elle ne reste pas inattentive quant aux actions de l'Ordre. Elle espère pouvoir un jour rejoindre ses rangs, même si ce n'est qu'un rêve pour le moment.

TON PERSONNAGE FACE A LA SITUATION ACTUELLE : Elle a tout assimilé avec beaucoup de dignité. Au début, Gwen a eu du mal à se faire à l'idée que tout son monde s'effondrait. Après tout, si elle s'était mariée si vite c'était pour s'assurer un avenir stable et sans trop de surprises. Aujourd'hui, les choses ont changé. Elle a changé. Elle a bien compris que la stabilité ne ferait pas partie de son quotidien, que rien n'était plus certain. Quand elle a appris que le Lord était de retour, elle a commencé à échafauder des plans, à se préparer à la fuite. Oui, Gwen avait bien compris que rapidement ses jours seraient en danger. Elle ne dormait alors plus que d'un oeil, mais son mari n'était pas encore décidé à se séparer d'elle, ou du moins ne semblait pas vouloir la tuer. Il choisit une méthode plus orthodoxe pour la renvoyer à son ancienne vie. Il avait choisi sa famille, décision qu'elle respectait, mais très vite les choses se sont accélérées. Quand le ministère de la magie est tombée, la jeune femme a compris que ses jours étaient comptés. Lui ou elle. Elle fut plus rapide, plus intelligente. Elle l'avait tué comme une moldue avant de prendre la fuite. Quand elle a retrouvé ses parents, ce fut un choc. Elle s'attendait à ce que les Barrowman réagissent, mais pas aussi vite, pas contre eux. Aujourd'hui, un nouveau sentiment s'est distillé dans ses veines. La vengeance. C'est ce désir qui la fait avancer, qui l'oblige à continuer. Elle veut voir le sang de Lysander couler, elle veut voir la vie quitter ses yeux. Elle veut se battre, frapper la première. Elle sait bien que le statut de son sang ne joue pas en sa faveur, mais cela ne la dérange pas, au contraire. Elle veut prouver à tous ces criminels qu'elle vaut bien plus qu'ils ne le pensent ...


Dernière édition par Gwen M. Rutson le Lun 12 Aoû - 23:14, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Lun 12 Aoû - 16:48


Darling everything's on fire
The war outside our door keeps raging on

FEVRIER 1976, UN AN.
Des éclats de rire. Voilà ce dont elle se souvenait le mieux de son enfance. Des rires, encore des rires. Son père aimait amuser la galerie. Il aimait endosser le rôle de comique de la famille pour voir naître les sourires et la joie dans le regard de son enfant. Dieu qu’il l’aimait. S’en rendait-elle compte ? Non, sûrement pas. Elle était encore trop petite pour réaliser. Et pourtant, c’était la vérité. Existait-il seulement un enfant qui était tant aimé sur terre ? Bien sûr, mais Alan Rutson en doutait tout de même. Il sentait son cœur s’envoler quand il voyait sa petite fille sourire et rire. Alors qu’il semblait se déchirer quand les larmes naissaient des ses jolis yeux bleus. Le sentiment était partagé par la mère de la petite fille. Mary Rutson était alors une femme comblée. Elle qui avait tant souffert quand on lui avait appris qu’elle ne pourrait pas avoir d’enfant, elle avait vécu sa grossesse comme un miracle. Cet enfant, c’était son rêve qui devenait réalité. Elle n’avait jamais prié avec autant de ferveur que lorsqu’elle était tombée enceinte. Elle n’avait jamais eu aussi peur non plus. Peur de voir ses espoirs se briser en des milliers de morceaux. Peur de devoir à nouveau souffrir de la perte d’un enfant qui n’était pas encore né. Elle n’avait pas partagé ses craintes avec son mari. C’était la première fois qu’elle gardait un secret. Et celui-là l’avait rongée. Mais la jeune maman n’en était sortie que plus forte. Elle avait appris à aimer cet enfant plus que sa propre vie. La petite en question tourna alors ses grands yeux vers sa mère en riant aux éclats. Ses petites mains tenaient dans leur étau une sucette offerte par le père, contre les indications de Mary. Elle faisait figure d’autorité dans la famille, se permettant plus facilement de ne pas céder aux caprices de sa fille alors que son époux ne parvenait pas à résister à son regard d’ange. Elle savait dores et déjà que sa relation avec la petite serait plus conflictuelle, mais l’amour qu’elle lui portait ne gâcherait en rien l’éducation qu’elle voulait inculquer à sa fille. Amour et discipline. Ses maîtres mots. Elle ne voulait pas que sa fille se transforme en princesse pourrie gâtée. Elle la voulait courageuse, ambitieuse, elle voulait que sa vie ait un avenir aussi brillant que possible. Mais tout cela pouvait attendre encore un peu. Elle lui laissa alors la sucette en se joignant aux rires et en rabrouant son mari gentiment. Le bonheur était parfait. Et rien ni personne ne semblait pouvoir jamais venir perturber la petite famille.
JUILLET 1984, 9 ANS.
Ses blagues. Voilà ce dont elle se rappelle de son enfance passée aux côtés de ce petit garçon qui lui avait donné le goût de l’aventure. Elle était déjà courageuse, déjà un peu casse-cou, mais elle l’aurait sûrement moins été si ils ne s’étaient pas rencontrés. Voisins depuis toujours, Arthur et Gwen se sont naturellement liés d’amitié. Ils allaient dans la même école. Leurs parents étaient amis. Elle n’avait jamais eu besoin d’un ami imaginaire grâce à lui, au contraire. De deux ans plus âgé qu’elle, il la traînait partout avec lui, la présentait à ses amis. Elle était sa petite sœur de cœur, il était son model. Elle voyait en lui ce grand frère qu’elle n’avait jamais eu. Il la protégeait du mieux qu’il pouvait du haut de ses onze ans. Ou du moins, croyait la protéger, car l’enfance de Gwen était plus simple que la sienne. Elle avait grandi dans l’amour et la reconnaissance. Sa mère pouvait se montrer sévère, mais les accès de colère étaient rares. Pourtant, le monde de la petite fut chamboulé quand elle appris que son ami ne resterait pas à ses côtés. « Je dois partir », lui avait-il dit un jour. Le cœur de Gwen s’était serré dans sa poitrine. « Pourquoi ? » Il semblait gêné, il avait un secret. « C’est un secret. » Cela faisait quelques mois qu’elle le sentait s’éloigner. Il était moins souvent là pour jouer, il passait plus de temps seul. Elle n’avait compris que plus tard, quand ce qui avait tant perturbé Arthur lui arriva aussi. Quelques mois après le départ du petit garçon, la jeune fille s’était quelque peu renfermée sur elle-même. Elle supportait mal de ne plus voir celui qui avait tant représenté à ses yeux. Sa mère tenta un jour de la sortir de sa chambre pour aller se promener. La blondinette refusa net. Choquée, sa mère s’était énervée. « GWEN MARGARETH RUTSON, TU VAS SORTIR IMMÉDIATEMENT DE CETTE CHAMBRE ! » La petite lança un regard noir à sa génitrice. Elle ne dit rien, mais la colère se lisait dans ses yeux. Soudain, la lampe à leurs côtés explosa. Mère et fille s’observèrent en silence. Mary trouva une réponse rationnelle à ce qui venait de se passer – une surcharge électrique – mais la petite Gwen ne voulait pas s’arrêter là. L’enfant se nourrissait de livre tous les soirs, elle les dévorait. C’était une rêveuse, une enfant qui aspirait à une destinée fantastique. Elle se souvenait l’avoir dit un jour à Arthur : « Tu verras, un jour je serai quelqu’un d’extraordinaire ! » Du haut de ses six ans, elle avait fait rire son ami et les adultes présents lors de cette déclaration. Personne ne l’avait prise au sérieux. Et pourtant …
JUIN 1986, 11 ANS.
Cher Mlle Rutson,
Nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d'ores et déjà d'une inscription au collège Poudlard. Vous trouverez ci-joint la liste des ouvrages et équipements nécessaires au bon déroulement de votre scolarité.
La rentrée étant fixée au 1er septembre, nous attendrons votre hibou le 31 juillet au plus tard.

Veuillez croire, chère  Mlle Rutson, en l'expression de nos sentiments distingués.

Minerva McGonagall
Directrice-adjointe
Les mains de la petite fille tremblaient d’excitation. Elle le savait. Elle l’avait toujours su. Elle était spéciale et plus personne ne pourrait jamais en douter. Elle sentit ses parents inquiets. Ils jetèrent des regards pleins d’incompréhension au professeur qui leur faisait face. La vieille femme leur sourit pourtant en retour. « Je comprends que vous devez vous posez énormément de questions. N’hésitez pas, je suis là pour y répondre. » La voix était douce, mais emplie d’une autorité que Gwen n’aurait jamais osé remettre en question. La petite était curieuse, les questions se bousculaient dans son esprit. « C’est quoi Poudlard ? Et vous, vous êtes qui ? Ca se passe comment là bas ? On apprend quoi ? Je vais avoir une baguette ? » La curiosité insatiable de la petite fille décrocha un sourire à la vieille femme. Elle si sérieuse et autoritaire à Poudlard ne pouvait qu’apprécier de voir une enfant s’intéresser tellement à son monde. Elle avait tant l’habitude de voir des enfants sorciers défiler dans les couloirs sans plus s’intéresser à l’histoire derrière les murs. C’était pour cela qu’elle avait décidé de parcourir elle-même les maisons des moldus cette année-là. Elle aimait lire l’émerveillement dans le regard de ces enfants qui découvraient un monde dont ils n’avaient jamais soupçonné l’existence. Gwen attendait impatiemment des réponses à toutes ses questions. Sa mère l’avait légèrement réprimandée d’un coup de coude à cause de son empressement. Elle n’avait pas réussi à inculquer à la demoiselle le calme et la patience. « Poudlard est une école de magie pour les enfants sorciers. Il arrive que des enfants nés moldus, des enfants dont les parents n’ont pas de pouvoirs magiques, soient choisis pour entrer aussi à l’école. Je suis le Professeur McGonagall, j’enseigne la métamorphose à l’école. Tu devras suivre aussi des cours de Défenses contre les Forces du Mal, des cours de Sortilège, de Potions, d’Histoire de la Magie, de Vol, d’Arithmancie, d’Astronomie et j’en passe. » Le professeur se tut quelques instants pour que les parents puissent digérer ce lot de nouvelles informations. Ils prenaient plutôt bien la chose, ils étaient juste un peu perdus ce que leur interlocutrice comprenait bien. « Bien sûr, tu devras te munir d’une baguette. Voici les instructions pour se rendre au chemin de Traverse où tu pourras te procurer tout ce dont tu as besoin. Vous devrez vous rendre à Gringotts pour changer vos livres moldues en Galions. Si vous avez besoin d’une bourse pour payer, voici le formulaire à remplir. » Gwen avait perdu le fil de la conversation. Elle s’imaginait déjà sur un balai avec une baguette en main. Enfin, la vie devenait intéressante, enfin il se passait quelque chose. Elle jeta un œil à ses parents, à leur maison. Ils n’auraient sûrement pas besoin d’une bourse. Ils étaient tous les deux avocats et gagnaient bien leur vie. Ils ne roulaient pas sur l’or, loin de là, mais ils n’étaient vraiment pas à plaindre, leur maison en attestait. « La rentrée se passe le 1er Septembre, le train part à 11.00 de King’s Cross, ne soyez pas en retard, pas même d’une minute, le train n’attend pas. Avez-vous des questions ? » Ils hochèrent la tête en cœur. Ils n’en avaient pas, pas pour l’instant du moins. L’inquiétude et l’angoisse prirent leurs cœurs dans leurs étaux. Ils étaient en effet heureux pour leur fille, mais ils auraient du mal de la laisser partir pendant autant de temps. Ils n’avaient encore jamais été séparés de Gwen plus de deux jours, ce serait une aventure pour eux aussi. Mais en apercevant leur petite fille qui rayonnait, il ne resta plus que la joie dans leurs cœurs. La petite se leva en même temps que le Professeur, à nouveau très sérieuse. « Professeur, est-ce que je vais devenir une grande sorcière ? » La vieille femme fut interpellée, elle ne savait pas si elle devait la prendre au sérieux ou rigoler. L’air de la petite fille lui donna sa réponse. « En travaillant dur, je suis sûre qu’à Poudlard tu pourras devenir une très grande sorcière. » C’était tout ce dont elle avait besoin d’entendre. Gwen avait un jour dit qu’elle serait spéciale, aujourd’hui cela ne lui convenait plus – elle l’était déjà ! – non aujourd’hui elle voulait être plus que cela, tellement plus.

1988, 13 ANS.
La peur. Le sentiment dont elle se souvient le mieux durant ses premières années. Peur de ne pas s’intégrer, peur d’être toujours considérée comme une tache dans la belle maison des Serpentards. Peur d’être martyrisée comme elle l’avait été les premières semaines. Très vite, la petite fille avait appris à dormir d’un œil pour ne pas avoir à subir le courroux de ses camarades de maison. Heureusement pour elle, les garçons n’étaient pas admis dans les chambres des filles. Les choses auraient pu donc être pires. « Sale sang-de-bourbe ! » L’insulte fusa. Cela faisait deux ans que Gwen l’entendait. À force, elle avait appris à ignorer ceux et celles qui continuaient de l’importuner. Ceux-là étaient souvent jaloux car elle était plus intelligente et meilleure qu’eux. Ils étaient jaloux car elle prouvait chaque jour qu’elle méritait plus qu’eux de se retrouver dans cette école. Elle avait vite compris qu’elle avait de grave lacune. Et Gwen n’aimait pas partir avec un désavantage. C’était une battante, elle leur prouverait, à tous, qu’elle avait autant le droit qu’eux d’être là. Souvent, elle se demandait comment elle avait fait pour se retrouver chez les Serpentards, sûrement la pire maison dans laquelle la petite fille aurait pu tomber au vu de ses origines. Elle n’avait pas l’impression d’être aussi sournoise que certains. Quoique. La demoiselle tourna sa baguette vers celui qui l’avait insulté. Déjà, il lui avait tourné le dos, grave erreur. Les lacets du garçon s’attachèrent et quand il fit un pas pour s’en aller, il finit par tomber face contre terre. Un sourire suffisant se dessina sur les lèvres de la jeune verte et argent. Durant les premiers mois de sa vie à Poudlard, elle avait eu tendance à se laisser faire par ceux et celles qui lui cherchaient des ennuis. Jusqu’à ce qu’elle en eut marre. Après tout, ils n’avaient aucune raison valable de la traiter de la sorte. Elle avait voulu tenir tête à un groupe d’élèves plus âgés qu’elle, mais avait finit par mordre la poussière. Jusqu’à ce qu’une tiers personne intervienne et chasse le petit groupe. Il avait trois ans plus qu’elle et maitrisait donc plus de sort. Rapidement, il devint son model. Il était toujours là pour lui venir en aide, pour lui apprendre de nouveaux sorts. Grâce à lui, elle devint très douée pour rendre la monnaie de leur pièce à ceux et celles qui osaient encore venir la contrarier. Au fil des années, les autres Serpentards se sont désintéressés d’elle. Gwen était pourtant devenue plutôt douée en duel …
AVRIL 1991, 16 ANS.
« Tu ne me quitteras jamais, n’est-ce pas ? » Elle lui sourit. Les doigts de Gwen se mêlèrent à ceux d’Arthur, comme ils l’avaient déjà fait dans le passé. Ils échangèrent un nouveau baiser avant de scruter le regard de l’autre. « Arthur ? » il se tourna vers la jeune fille. Le jeune homme se perdit dans ce regard azur. « On fera comment, quand tu seras parti ? » Les yeux du Gryffondor se détournèrent rapidement. Il ne voulait pas parler de cela. Arthur avait tendance à éviter ces conversations-là, bien trop sérieuses et tristes à son goût. « Je ne sais pas Gwen. On fera comme on a toujours fait. On s’aimera. » Il vit la peur se glisser dans son regard. Il savait que la jeune fille l’aimait. Elle l’aimait depuis toujours, dans le fond. Leur banale amitié s’était transformée au fil des années. Eux qui pensaient ne plus se revoir après qu’il fut parti pour Poudlard, ils furent bien surpris de se retrouver à l’école des sorciers. Elle avait retrouvé son grand frère, sauf qu’il était à présent plus que cela. Il avait grandi, avait gagné en assurance. Elle n’était encore qu’une petite fille quand elle arriva à Poudlard, mais rapidement la petite fille se transforma en jeune fille, à présent elle ressemblait déjà à une jeune femme. Et il l’aimait tant. Et elle l’aimait tant. Mais elle avait peur de ces sentiments, peur de l’aimer autant. Elle ne lui avait jamais dit ces trois petits mots magiques. Lui non plus. Pourtant, il était prêt à les dire. Mais était-elle prête à les entendre ? Il en doutait, fortement même. Il savait qu’à la seconde où ces mots s’échapperaient de ses lèvres, la panique se glisserait dans le cœur de Gwen. Il ne la comprenait pas. Lui qui connaissait tout d’elle, lui qui savait tant prévoir chacune de ses réactions, il ne comprenait pas pourquoi elle semblait si hermétique aux sentiments. Elle était incapable d’exprimer tout haut ce qu’elle ressentait. Elle était incapable de dire à quiconque à quel point elle tenait à la personne. Cela ne semblait pas être fait pour elle. Même avec lui. Elle avait mis longtemps avant de se laisser approcher. Il avait dû l’apprivoiser, l’approcher petit à petit. D’abord des petits baisers glissés au creux de son cou, avant de pouvoir penser à quoique ce soit d’autre. Mais il l’aimait aussi pour cela. « On y arrivera pas Arthur. » Il se glaça sur place. Que voulait-elle dire ? « On.. Il … Il vaut mieux en arrêter là. » Du Gwen tout craché. Elle était quelque peu lunatique sur les bords. Arthur savait qu’elle reviendrait. Sauf qu’elle ne revint pas, jamais. Elle avait pris peur, à nouveau, comme à chaque fois durant les deux dernières années. Elle l’aimait tellement, mais là se trouvait le problème. Comme si elle ne voulait pas se permettre de tant aimer. Deux semaines plus tard, Gwen s’affichait au bras d’un Sang-Pur plus âgé qu’elle, un Serpentard de surcroît. Ils ne s’étaient plus jamais parlés depuis, brisant au passage l’amitié qu’ils se portaient depuis toujours.
JUIN 1992, 17 ANS.
L’année scolaire venait de se finir. Et avec elle, les études de la jeune femme. Elle n’en revenait pas que sept ans avaient déjà passé. Sept années passées à Poudlard. Le temps avait filé. Et bientôt, elle devrait rentrer chez ses parents. Elle savait qu’elle voulait suivre une formation au sein du monde magique, mais la laisseraient-ils ? Elle n’en savait rien. Oui, sûrement. Après tout elle n’avait aucun diplôme reconnu dans le monde moldu. Mais les mensonges ? Seraient-ils capables de continuer de mentir à leurs amis comme ils le faisaient depuis que la petite avait reçu sa lettre d’acceptation ? Eux qui étaient si droits, si honnêtes. Gwen n’était pas certaine d’être capable de leur demander cela. La jeune femme soupira. « Que se passe-t-il ? » Elle était allongée sur Rupert. Elle sortait avec ce dernier depuis un peu plus d’un an. Elle se souvenait de leur premier baiser, doux et tendre. Mais dans le fond, Gwen ne l’aimait pas tant que cela. Elle était bien avec lui, elle était heureuse, mais il n’y avait pas de flammes, pas d’alchimie. Pas de son côté à elle du moins. Elle savait qu’il ne ressentait pas la même chose. Elle voyait dans son regard à quel point il était amoureux, à quel point il l’adorait. Et si la Serpentard avait été quelqu’un de bien, elle l’aurait quitté depuis longtemps pour lui donner une chance de tomber amoureux d’une autre et de l’oublier. Mais non. Gwen était trop bien avec lui et elle avait appris au fil des années qu’elle supportait mal la solitude. Il était donc parfait. Rupert n’était pas non plus trop envahissant, ni trop jaloux. Il était même plutôt gentil, un peu trop au goût de la jeune fille. « Je n’en reviens pas que nos études soient déjà finies. » Ils n’en avaient jamais parlé. De l’après, de ce qui allait leur arriver. « Je ne m’imagine pas retourner vivre chez mes parents et retrouver une vie plus … Normale. » Un sourire se dessina sur les lèvres du jeune homme. Il se redressa, obligeant la jeune femme à lui faire face. « Ne panique pas, d’accord ? » Elle le regarda sans comprendre. « Que … ? » Rupert s’appuya sur un genou et sortit un petit écrin rouge de sa poche. Le cœur de Gwen s’arrêta. Elle ne comprenait plus rien. « Gwen Margareth Rutson, voulez-vous être ma femme ? » Un nœud se forma dans le ventre de la jeune fille. Elle visualisa plusieurs routes. Une où elle lui disait oui et où elle finissait par épouser un sang-pur et par garder une vie de sorcière jusqu’à la fin de ses jours. Ainsi, elle évoluerait dans une société qui lui avait été inaccessible à cause de son sang. Et une deuxième route, celle où elle disait non. Il la quittait, elle restait seule, retournait chez ses parents et traînait derrière elle ses origines. La question ne se posait même pas. « Oui. »
AOÛT 1997, 22 ANS.
Le retour du Seigneur des Ténèbres n’étaient plus un secret pour personne. Seuls les idiots et les fous choisissaient d’ignorer les évènements qui secouaient depuis deux ans le monde magique. Gwen n’en avait jamais douté. Elle s’était toujours doutée qu’un mage aussi puissant ne disparaissait pas de la sorte. Pas à cause de l’amour. Cynique ? Oui, probablement. Pourtant la demoiselle avait connu l’amour dans sa vie. Avec ses parents, avec une personne en particulier à Poudlard, avec ses amis. Mais l’amour avait toujours été relégué au selon plan. Ce sentiment n’était pas important, au contraire. Il avait tendance à vous mettre des battons dans les roues, à vous empêcher d’accomplir ce à quoi vous étiez destinés. L’amour n’était qu’une crasse dont elle se débarrassait volontiers, ne le gardant que pour ses parents. Et encore. Ils étaient sa faiblesse, elle en avait bien conscience. Et Gwen détestait se sentir faible. Pourtant, elle n’aurait jamais pu tirer un trait sur ses parents. Ils représentaient tout pour elle, elle leur devait tout, ou presque. Et maintenant que le Lord était de retour, elle craignait pour leur vie. Elle aurait dû leur dire d’aller se cacher, de disparaître, mais la jeune femme avait fait comme les idiots et les fous : elle avait fermé les yeux. Pendant des mois, elle était restée aux côtés de Rupert malgré ses discours de plus en plus sombres, discours qu’il ressortait à chaque fois qu’il voyait ses parents. Gwen n’était pas vraiment acceptée dans la famille, cela n’avait jamais été le cas. La seule raison pour laquelle les parents de son mari ne s’étaient pas révoltés contre ce mariage était qu’ils étaient incapables de lui refuser quoique ce soit. Ils avaient espéré que ce ne soit qu’une lubie, une fille de passage qu’il effacerait rapidement. Quand le mariage avait été prononcé, ils avaient attendu que le divorce suive. Mais cela n’avait pas été le cas. Gwen n’aimait pas plus son mari que lorsqu’il lui avait fait sa demande, mais leur mariage tenait bon. L’amour que lui portait Rupert suffisait, dans le fond. À l’époque du moins. Car maintenant, la jeune femme était assez intelligente que pour comprendre que ses jours dans la famille Barrowman étaient comptés. Cela s’était confirmé quand Rupert avait demandé le divorce. Elle avait vu la tristesse dans son regard. Elle avait compris qu’il faisait cela à regret. Le jeune homme lui avait assuré qu’il faisait cela pour elle. Elle avait compris qu’il choisissait sa famille. Elle ne lui en avait même pas voulu. Dans le fond, elle l’avait toujours su. Il lui avait permis de rester encore un peu, il voulait rester avec elle jusqu’au bout. Pourtant, Gwen avait compris qu’il était en proie à un conflit interne. Elle n’en connaissait pas la nature. La jeune femme ne pouvait faire que des suppositions. Jusqu’à ce que le ministère de la Magie tombe et qu’elle ne surprenne une conversation entre son mari et le frère de celui-ci. « Tu sais quel est le sort qui lui est réservé. » Rupert avait paru effrayé. « NON ! Vous ne pouvez pas faire ça. » Lysander acquiesça. « En effet, nous ne ferons rien. Dans un premier temps. C’est à toi que le boulot revient. » La nouvelle avait fait l’effet d’une bombe chez la demoiselle. Voilà plusieurs semaines qu’elle préparait son départ. En deux jours de temps, elle réduisit ses biens pour qu’ils tiennent dans un à sac à dos. Elle leur avait jeté un sort pour pouvoir transporter le plus de choses possibles. Livres, potions, vêtements, tente, etc. La demoiselle dormait à présent avec sa baguette en main et seulement d’un œil. C’était lui ou elle.

La nuit était sombre, le vent isolait la maison du reste de la rue. Tout le monde dormait, à l’exception de Gwen. La jeune femme glissait le long des couloirs, sans bruit. Elle ne voulait pas rater la chance qui lui était offerte. Partir par une nuit d’orage, sans laisser de trace. Personne ne se lancerait à sa poursuite avant le matin, quand on découvrirait le corps sans vie du jeune homme. D’ici là, elle serait loin. Elle se glissa dans son ancienne chambre conjugale. Elle avait décidé de ne plus y dormir ‘pour se préserver’, c’était du moins l’excuse donnée à Rupert. Dans le fond, elle se moquait bien de savoir où elle dormait, mais Gwen ne voulait pas partir sans paraître un minimum blessée, elle avait sa fierté après tout ! Et elle ne voulait pas partir sans rien. Elle savait pertinemment que si elle prétendait être touchée par ce divorce, il pourrait être généreux avec elle. Un éclair illumina le ciel alors qu’elle s’approchait du lit, projetant une ombre gigantesque sur le mur. L’ombre montrait que la personne tenait quelque chose en main. Une baguette ? Non. Gwen ne voulait pas tuer son mari comme les mangemorts tuaient leur proie. Elle avait glissé dans la soirée des somnifères qui permettraient au jeune homme de partir sans douleur. Il était allongé sur le dos, profondément endormi. La jeune femme sentit son cœur se serré dans sa poitrine. Elle était désolée. Mais elle n’avait pas le choix. Le couteau glissa sur la gorge de Rupert et rapidement les draps de satin blancs prirent une teinte rougeâtre. Gwen ne regarda pas le spectacle. Elle ne s’était pas attendue à être aussi touchée par ce qu’elle venait de faire. « Je suis désolée », murmura-t-elle avant de quitter définitivement la pièce. Elle ramassa le sac à dos qu’elle avait préparé et ferma les yeux. Un Pop ! sonore accompagna son départ. Oui, elle était bien loin maintenant, mais pas trop quand même.
SEPTEMBRE 1997, 22 ANS.
Des larmes. Des cris. Le reste n’est qu’un mélange confus de souvenirs et d’horreurs. Elle aurait dû s’en douter. Elle aurait dû le savoir. Gwen n’avait rien fait, rien dit. Elle avait juste fui, s’était cachée. Enfin, pas vraiment, elle était restée pas loin pour suivre ce qu’il se passait. En un mois, elle n’avait pas trouvé l’occasion de voir ses parents, de leur donner des directives. Elle aurait dû passer. Elle aurait dû se rendre directement chez eux pour leur dire de fuir. Quand elle avait réalisé la chose, il était trop tard. Ils étaient déjà morts. Lysander était passé par là. Comment le savait-elle ? Elle en avait la certitude. Il voulait venger son frère et n’avait trouvé d’autre moyen que de s’attaquer à ses parents. Les larmes glissaient en silence sur les joues de la jeune femme qui tenait dans ses bras le corps froid de son père. Il semblait dormir, mais toute vie avait quitté ses yeux depuis longtemps. Elle n’entendrait plus ses blagues, ne rirait plus jamais aux éclats avec lui. La jeune femme glissa sa main dans celle, plus rigide, de sa mère. Cela lui valu une nouvelle salve de larmes qu’elle n’arriva pas à contrôler. Elle sentit son cœur se déchiré en un millier de petits morceaux. Elle les avait tant aimé. Maintenant ils n’étaient plus. L’ancienne Serpentard entendit des bruits de pas. Elle se redressa. La tristesse avait quitté son visage, il ne restait plus que la colère. Une rage sourde, infinie se distilla dans ses veines. Quelques secondes auparavant, Gwen avait eu le sentiment qu’elle n’avait plus de raison de vivre. À présent, elle se rendait compte que Lysander lui en avait donné une justement. La vengeance était une excellente raison de vivre et elle ne s’arrêterait pas tant qu’elle ne l’aurait pas assouvie.


LESSOUCIS PRÉNOM : Alessandra ∞ PERSONNAGE : Scénario de Lysander ∞ PAYS : Belgique. ∞ COMMENT AS-TU CONNU PI : Une pub sur Bazzart je pense. ∞ TON AVIS SUR PI : gros gros coup de coeur, je cherchais un nouveau forum hp et j'ai pas dû fouiller beaucoup avant de tomber ici et surtout de tomber sur ce scénario de fifou :red:UN DERNIER MOT : Je serai moins active durant la semaine parce que je fais un semestre dans une école néerlandophone (langue que je ne maitrise qu'à moitié), mais je passe d'office presque tous les jours ne serait-ce que pour lire les rps, jeter un oeil ou faire coucou dans le flood I love you   ∞ CÉLÉBRITÉ PRISE : jennifer lawrence



Dernière édition par Gwen M. Rutson le Mar 13 Aoû - 23:16, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Lun 12 Aoû - 17:45

Une Alessandra belge, ça me dit quelque chose :potté: on a maybe dû se croiser sur d'autres forums. En tout cas, bienvenue sur PI et bon courage pour l'écriture de ta fiche, c'est ma Faustine qui va être contente de voir débarquer sa belle-soeur adorée :bg: :angel: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Lun 12 Aoû - 17:57

Okay, j'ai lu en diagonale le début de ta fiche et je suis déjà fan. :red: 
Bon choix de scénario et d'avatar en tout cas. :héé:
Évite de trop embêter Lysou quand même ou c'est ma Lulla qui ne va pas être contente. :siffle:
Bref, bienvenue et bon courage pour le reste de ta fiche. I love you
Si tu as la moindre question, n'hésite pas. :bril:
(Et bon courage pour les cours en néerlandais, perso j'y comprends que dalle au néerlandais, alors je suis obligée de compatir. :arrow:)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Lun 12 Aoû - 18:09

Audrey :puppy:  en effet on se connait, j'étais Bree sur Hungcalf :angel: enfin si c'est bien la même Audrey :mdr: *sbaff*

Lulla :love: contente que le début te plaise :red: t'inquiète on va juste se chamailler un peu :bg: rien de méchant :angel: merci pour la fiche et pour les cours ! :bril: j'ai choisi en soit de faire ça, j'ai plus qu'à assumer :mdr:


Dernière édition par Gwen M. Rutson le Lun 12 Aoû - 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Lun 12 Aoû - 18:25

UNE BELGEEEEEEEEEEEEEEE *_* JE T'AIME.
Hm. Welcome avec sexy Laurence :slave: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Lun 12 Aoû - 18:38

Gwen M. Rutson a écrit:
Audrey :puppy:  en effet on se connait, j'étais Bree sur Hungcalf :angel: enfin si c'est bien la même Audrey :mdr: *sbaff*
Haaaan, Bree de mon coeur :puppy: :coeur: Je suis deux fois plus heureuse de te revoir dans le coin alors, ça m'avait manqué de rper avec toi, pas plus tard qu'i y a deux mois je me suis demandée ce que tu étais devenue =o
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Lun 12 Aoû - 18:43

Joey L. Fitz-Khun a écrit:
UNE BELGEEEEEEEEEEEEEEE *_* JE T'AIME.
Hm. Welcome avec sexy Laurence :slave: 
Serais-tu une compatriote ? :puppy: :fall: Merci en tous cas ! :love: 


Slevin V. Rosebury a écrit:
Haaaan, Bree de mon coeur :puppy: :coeur: Je suis deux fois plus heureuse de te revoir dans le coin alors, ça m'avait manqué de rper avec toi, pas plus tard qu'i y a deux mois je me suis demandée ce que tu étais devenue =o
huhu :love: moi aussi ça m'avait manqué ! d'ailleurs je viendrai te harceler pour un lien :red: moi aussi je me demandais ce que tu étais devenue ! :mimi: contente de te retrouver ici ! :calinchou: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Lun 12 Aoû - 18:44

JENNIFER :fall::bave::bed: Trop bon choix de scénario et d'avatar :puppy:
Bienvenue sur PI et courage pour la suite I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Lun 12 Aoû - 18:47

En plus, je crois qu'on a un lien d'office parce que Faustine, mon TC en construction est la soeur de Lysander et du deuxième frangin dont j'ai oublié le prénom, et elle a elle aussi envie de buter Gwen, :bg: :héé: donc, n'importe comment, nous sommes vouées à nous rencontrer de nouveau en RP. :angel: 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : MARY-W. +marie.
≡ hiboux envoyés : 7022
≡ date d'arrivée : 14/04/2012
≡ tes points : 0 points.
≡ ta disponibilité rp : 0/3 pris.
≡ ton avatar : alexandra dowling.
≡ tes crédits : @alaska (avatar) ; tumblr (gifs) ; birdy, wings (quotes).

≡ âge du perso : uc.
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Lun 12 Aoû - 19:56

BIENVENUUUUUUUUUUE, JLAW :red: :puppy: :please: :fall: 
bonne chance pour ta fiche (a)

Si tu as des questions, n'hésite pas :héé:

_________________

------------------------------------------
all that pain and misery and loneliness. and it just made her kinder. faded into the setting sun, slipped away. but i won't cry 'cause i'll never be lonely. for you are the stars to me, you are the light i follow.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Lun 12 Aoû - 20:00

Margaery ~ merci beaucoup ! :love: 

Audrey ~ tant mieux alors :puppy: ça va être funky ! :héé: :red:

Cedrella ~ mercii :puppy: et je te retourne le compliment pour l'avatar :bave: :fall: 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 5700
≡ date d'arrivée : 15/01/2013
≡ tes points : 50 points.
≡ ta disponibilité rp : free 1/3 (elladora + abraham).
≡ ton avatar : richard madden.
≡ tes crédits : rose red (avatar).

≡ âge du perso : vingt-cinq ans.
≡ amoureusement : célibataire.
≡ son emploi : soigneur de dragon à gringotts.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : gryffondor.
≡ niveau d'études : études terminées avec six buses et six aspics.
≡ sa baguette : sa baguette magique est en bois d'ébène. Elle mesure 22,5 cm et contient un poil de licorne.
≡ son patronus : un ours.
≡ son amortencia : ....
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Lun 12 Aoû - 20:43

Bienvenue :red: 
Encore merci de prendre ce scénario :bed2:  Si tu as des questions, n'hésite pas :spm: 

_________________

lalalala citation ici.
des paroles par là. — titre de la chanson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Lun 12 Aoû - 21:01

Merci & de rieeen :red: :puppy: comment passer à côté d'un scénario aussi orgasmique ? :bave: je viendrai te harceler si j'ai une question :red: (je suis une adepte des mps donc hésite pas à me mpotter si quelque chose ne te conviens pas dans la fiche :love: :bril: )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Lun 12 Aoû - 21:08

JEN :puppy: :please: 

Très bon choix de scénario & bienvenue parmi nous I love you I love you 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : April Rain (Emma)
≡ hiboux envoyés : 5305
≡ date d'arrivée : 03/08/2012
≡ tes points : 340 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 rp dispo.
≡ ton avatar : Holland Roden
≡ tes crédits : faith (avatar), acidbrain (codes sign), tumblr (gifs)

≡ âge du perso : 23 ans
≡ amoureusement : Célibataire, en proie à certains sentiments naissant qu'elle essaye de refouler.
≡ son emploi : Elle est couturière dans une petite boutique qui ne paye pas de mine. Un travail très éloigné de ses ambitions premières, dont elle n'a aucun souvenir.
≡ statut de sang : Sang-mêlé, rien de transcendant ni de particulièrement honteux.
≡ sa maison : Ancienne Poufsouffle, ce que personne ne parvenait à comprendre quand elle était encore à Poudlard.
≡ sa baguette : Bois d'aubépine, ventricule de dragon, parfaite pour les sortilèges.
≡ son patronus : Elle n'en possède pas, ses anciennes ambitions étouffant toute possibilité de créer un tel sortilège.
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Lun 12 Aoû - 21:44

Bienvenuuuuuue :yay: Trop bon choix de scénario :red: :bave:
Mon DC (Pandora) ne va pas du tout t'aimer :héé:

_________________
Too much love will kill you
Just as sure as none at all. It'll drain the power that's in you, make you plead and scream and crawl, and the pain will make you crazy, you're the victim of your crime. Too much love will kill you every time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Lun 12 Aoû - 21:54

Merci Treassa ! :puppy:

Morgana ~ pourquoi donc *o* ? Mais t'inquiète, j'aime qu'on me déteste :colgate: merci aussi non :red:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : April Rain (Emma)
≡ hiboux envoyés : 5305
≡ date d'arrivée : 03/08/2012
≡ tes points : 340 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 rp dispo.
≡ ton avatar : Holland Roden
≡ tes crédits : faith (avatar), acidbrain (codes sign), tumblr (gifs)

≡ âge du perso : 23 ans
≡ amoureusement : Célibataire, en proie à certains sentiments naissant qu'elle essaye de refouler.
≡ son emploi : Elle est couturière dans une petite boutique qui ne paye pas de mine. Un travail très éloigné de ses ambitions premières, dont elle n'a aucun souvenir.
≡ statut de sang : Sang-mêlé, rien de transcendant ni de particulièrement honteux.
≡ sa maison : Ancienne Poufsouffle, ce que personne ne parvenait à comprendre quand elle était encore à Poudlard.
≡ sa baguette : Bois d'aubépine, ventricule de dragon, parfaite pour les sortilèges.
≡ son patronus : Elle n'en possède pas, ses anciennes ambitions étouffant toute possibilité de créer un tel sortilège.
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Lun 12 Aoû - 21:59

Parce que Pandora était promise à Rupert avant qu'il n'épouse Gwen, et elle commençait tout juste a apprécier cette idée quand il est devenu inaccessible :héé: Et Pandora n'aime pas qu'on lui enlève ses jouets avant même qu'elle ne puisse y toucher :siffle:
Du moins c'est l'idée qu'on avait eu avec Lysander, j'espère que ça ne te dérange pas :puppy: 

_________________
Too much love will kill you
Just as sure as none at all. It'll drain the power that's in you, make you plead and scream and crawl, and the pain will make you crazy, you're the victim of your crime. Too much love will kill you every time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Lun 12 Aoû - 22:13

DARLING :red: *mordille son ananas dans le cou*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Lun 12 Aoû - 22:23

Morgana ~ omd j'adore *o* je suis toujours pour des idées pareilles :angel: en plus Pandora était aussi à Serpentard et dans la même année que Gwen donc on pourra creuser ce lien je pense :angel: ça va être fuun :red:

MON LOUP :love:  on se retrouve quand même partout :angel: :bave: J'ai hâte qu'on se trouve un lien de fifouuu :red: :héé: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Lun 12 Aoû - 23:16

Bienvenue à toi o/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Mar 13 Aoû - 20:21

Bienvenue parmi nous ! :calin: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Mar 13 Aoû - 23:19

Merci les filles, vous êtes adorables :puppy:

j'annonce que ma fiche est terminée ! je suis désolée, je l'ai un peu bâclée, c'est vraiment pas ce que je préfère, les fiches. j'espère qu'elle plaira tout de même et surtout qu'elle répondra aux critères de Lydsen/Elwood :mimi: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Mer 14 Aoû - 10:49

la psychopathe, elle a carrément égorgé le Barrowman :héé: 
Je valide :angel: 


— bravo, fiche validée ! —


TE VOILA LANCÉ DANS L'AVENTURE DE PI !
C'EST QUE TU ES MOTIVÉ DIS DONC ! Alors en cadeau, tu as le droit à un sourire de Snape (ou pas hein, :mdr:). Délire passé, je t'ajoute à ton petit groupe, de ton côté, pense à faire toutes les démarches nécessaires à ton arrivée sur le forum et il y en a, à faire :
Pour aider à la bonne marche des répartitions et du forum tout simplement, n'oublie pas non plus de recenser la maison et le rang de sang de ton personnage : ça peut toujours aider, et si tu as soudainement alzheimer, tu pourras toujours revenir dans ce sujet pour voir où se situe ton personnage. Petit bonus du hors jeu, tu auras bien entendu la possibilité de créer un scénario pour ton personnage, sans oublier de recenser l'avatar de celui-ci également (a). Pense aussi a remplir ton profil, au moins la partie concernant le personnage histoire que les autres membres puissent savoir son âge, sa maison et compagnie rapidement (a) Ceci dit, le remplir en intégralité, c'est encore mieux

Dans le monde de la magie, si ton personnage est un adulte, pense à recenser son emploi ainsi que sa place dans l'ordre du phénix s'il en a une. Ensuite si ton personnage est un élève érudit ou un adulte, pense à recenser son patronus ou sa capacité spéciale (facultative). A Poudlard, ton personnage a la possibilité de faire partie de l'armée de Dumbledore ou des préfets ou de l'équipe de quidditch de sa maison, à toi de voir (a). Qu'il soit élève ou sorcier accompli, si ton personnage a toute une famille, n'hésite pas à poster dans l'annuaire des familles afin que celle-ci soit affichée comme ouverte à de nouveaux visages.

Outre cela, n'oublie pas que tu peux également faire gagner des points à ton actuelle ou ancienne maison et gagner des cartes chocogrenouilles, essentielles à l'avenir du jeu, grâce à ton activité. Donc n'hésite pas à te lancer de le rp, nous rejoindre dans le flood, voter sur les topsites et de laisser un petit mot ici :coeur:


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    Mer 14 Aoû - 11:22

Lysander H. Barrowman a écrit:
la psychopathe, elle a carrément égorgé le Barrowman :héé: 
Je valide :angel: 
Meurtre passionnel que veux-tu ? :angel: Merci ! :puppy:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.    

Revenir en haut Aller en bas
 

(GWEN) ∞ i was looking for a breath of life.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: Deuxième saison :: fiches
-
Sauter vers: