AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 SHADOW ❧ Shut the fuck up.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: SHADOW ❧ Shut the fuck up.   Mer 7 Aoû - 14:08



ceadda faust milton
NOM : Milton. ∞ PRÉNOM(S) : Ceadda (dit Shadow) Faust. ∞ ÂGE : vingt ans. ∞ STATUT DU SANG : Mêlé  ∞ DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 14 juin, Cardiff. ∞ STATUT AMOUREUX : célibataire. ∞ EMPLOI : Ceadda fut langue-de-plomb après sa sortie de Poudlard. Il est néanmoins sans emploi depuis cette année 1997, année de sa fuite. Il lui arrive de faire quelques petits boulots pour survivre et éviter de retourner à Gringott's  ∞ BAGUETTE : Elle est en bois d'orme, ce qui permet à Ceadda de produire des enchantements les plus raffinés. Une croyance sorcière infondée affirme que les baguettes en bois d'orme n'obéissent qu'à des sang-purs, pourvu qu'ils soient raffinés. Ceadda a pourtant le contrôle total de sa baguette, même si cette dernière se permet quelques petits caprices. Elle a en effet tendance à redoubler de puissance face à des nés moldus, sans doute dans un désir propre d'en découdre fortement... Hormis ces caractéristiques, elle mesure vingt-huit centimètres, et contient un ventricule de coeur de dragon ∞ PATRONUS : un hibou strié, symbole de la réflexion, de l'intelligence, mais aussi de la mélancolie. Cet animal sied élégamment à Ceadda qui, du fait de ses insomines récurrentes, dort très peu la nuit tombée. ∞ ÉPOUVANTARD : Le feu. Sans être franchement pyromane, cet élément le fascine bien plus que de raison. C'est pourquoi Ceadda se fait lucide et sait pertinemment que son attirance pour le feu ne peut pas être sans conséquence. Autant garder ses distances donc. ∞ GROUPE : running up that hill. ∞ CRÉDITS : british cookie.
09/09 BUSES & 08/09 ASPICS | , RAVENCLAW

L'AVIS DE VOTRE PERSONNAGE SUR LE RETOUR DE VOLDEMORT : S'il était revenu quelques années plus tôt, je me serais inquiété sans combattre. L'appel du confort peut-être, la certitude de ne jamais être touché par ces guerres, sans doute. Mais l'arrivée de Lullaby, une née moldue, dans ma vie m'a fait changer d'avis. Je ne considère plus la pureté du sang comme un critère ultime, aussi les idéologies mangemorts m'inquiètent outre mesure. D'abord pour protéger Lullaby, j'en conviens. Ensuite parce que je conçois que leur intolérance peut s'avérer dangereuse.

CE QUE PENSE TON PERSONNAGE DE L'ORDRE DU PHÉNIX ET DE SES MEMBRES : Ils sont utiles car représentent concrètement la rébellion face à Voldemort. Je ne suis pas encore certain de leur efficacité quoique je ne doute pas de leurs actions dans l'ombre... Tant qu'ils n'échouent pas dans la tâche et qu'ils arrivent à rameuter le maximum de sorciers à leurs côtés, j'ai grandement envie de croire que tout est possible et que l'espoir n'est pas mort. Reste à savoir s'ils tiendront dans la durée, fait que nous espérons tous.

TON PERSONNAGE FACE A LA SITUATION ACTUELLE :  Je me sens quelque peu démuni face à ces nouvelles opinions qui m'assaillent. Si auparavant j'avais foi en la pureté du sang, je remets aujourd'hui en question jusqu'aux bases mêmes de mon éducation. Couper les ponts avec ma famille fut difficile, gommer ce que j'avais l'habitude d'être également. Et pourtant plus combatif et déterminé, je me sens grandi et féroce. Quelque chose est né en moi, peut-être une conscience... Dans tous les cas, il est hors de question que je demeure passif.

« when you have insomnia, you're never really asleep... and you're never really awake. »

♛ ♕ CHAPTER ONE : Why is he so shadowy

« Tu lis quoi. » La voix nasillarde de mon frère aîné s'éleva dans un sifflement jaloux ; néanmoins la lueur curieuse naissant dans l'alcôve de ses pupilles claires trahissait son état d'esprit. Malgré ses tentatives de me déstabiliser, en tant qu'aîné ne supportant pas d'avoir ces derniers temps bien moins d'attention de la part de nos chers parents, Gwendàl se vendit de lui-même : feintant de ne pas me supporter, il épiait mes moindres faits et gestes dans l'espoir de toujours me surpasser. Notre rivalité fraternelle avait atteint son paroxysme, dès lors que mon père avait décidé de m'amener chez ce « spécialiste des fous » (dires rapportés par mon frère charmant et solidaire) D'un plissement de nez, je levai mes yeux de mon livre, mes pupilles mordorées le toisant avec intensité. « Tu peux pas comprendre, y a trop de mots rien que dans le titre. » Hostilité enclenchée ; malgré nos jeunes âges qui nous offraient respectivement neuf et douze ans, Gwendàl et moi-même nous étions confinés dans une sorte de guerre improbable. C'était à qui serait le meilleur, tentant même de détrôner l'autre dans le domaine auquel il excellait. Peine perdue pour ma part cependant : je n'arrivais guère à atteindre le même niveau de stupidité de mon aîné. La preuve étant qu'il accueillit ma réplique soufflée d'une voix posée, avec une certaine rage hargneuse et perdue. « Maman t'a déjà dit de pas regarder les gens comme ça. » marmonna-t-il non sans planter ses yeux défiants dans mes prunelles fauves et carnassières. La force de mon regard déstabilisait non seulement mon frère, mais aussi les adultes qui semblaient y voir une certaine maturité : cela ne les empêchait guère de me parler comme un idiot pas encore sevré. Les adultes... Des personnes soit disant réfléchies qui pensent que parce qu'elles s'adressent à des enfants, se sentent obligées de leur adresser la parole comme on s'adresse à un cactus mortifié. Claquant ma langue contre mon palais, je vins replonger mon nez dans mon livre, geste malvenu pour mon frère qui vint le percevoir comme la provocation qu'elle était. « M'man ! Shadow m'embête encore. » « M'appelle pas comme ça. » sifflais-je méchamment non sans fermer mon livre d'une rudesse agacée. « Shadow ! Shadow, Shadow, Shadow... » Et mon abruti de frère, de me tirer la langue alors que je sautais de ma chaise d'une impatience fielleuse, me mettant à sa poursuite autour de la table de bois poli. Ses rires nerveux parvenaient en écho entre deux vers de poème que je m'efforçais de lui faire taire, en me lançant à sa poursuite. « The funniest thing about him is the way he likes to grow, not at all like proper children, which is always very slow... Veeeery sl... » BAM. Le provocateur s'étendit de tout son long, comme je le plaquais au sol : certes je demeurais le plus jeune, mais mes colères rares étaient pourtant ravageuses lorsqu'on me titillait un peu trop. Ainsi à califourchon sur mon aîné, nous nous employions à nous taper dessus avec plus ou moins de détermination. Nous ne nous haïssions pas, nous nous aimions réellement... Mais la perte de nos véritables identités, celles volées par nos parents inflexibles désirant déjà nous lier à des fillettes de même pedigree alors même que nous n'avions pas encore foulé le sol de Poudlard, nous déstabilisait complètement. A la recherche de valeur sûre, nous ne trouvions que l'un dans l'autre : par la rivalité, la haine, l'amour fraternel, la solidarité, la complémentarité, le paradoxe. Les cris et les larmes de l'aîné firent accourir mon père qui nous sépara alors. « Dans vos chambres ! » fut le seul ordre scandé de sa voix imposante avant qu'il ne se retourne vers moi, encore essoufflé et les joues rosées de rage. « Et nous avons des invités dans une heure. Qu'est-ce que je vais leur dire, que tu te comportes comme un gosse ? » « J'suis un gosse ! » soufflais-je dans une présomption amusée, haussant les épaules avec moquerie. « Dans ta chambre ! » réitéra-t-il, sa main tremblante de colère et ses yeux exorbités par une fierté anéantie.

Je sais. A partir de là, je me dois d'expliquer deux trois choses obscures venues de mon enfance. Premièrement, le simple surnom de 'Shadow' que je maudissais plus par fierté que par véritable dégoût. Par ailleurs cette appellation me poursuit encore et toujours aujourd'hui ; je m'y suis habitué (on appelle ceci l'accoutumance, paraît-il), et l'accueille avec bien plus d'acceptation et bien moins de fougue. Néanmoins si j'en ai fait mon empreinte aujourd'hui, je n'accorde qu'à mes amis ce surnom d'abord instauré par mon aîné et ses goûts douteux. Les consonances de ce 'Shadow' s'accordent parfaitement à mon prénom gallois, 'Ceadda' ; à quelques brèves intonations près, la prononciation reste presque la même... Ce fut une raison parfaite pour Gwendàl que de m'affubler de ce surnom que je trouvais à l'époque stupide. Second fait que je me dois de révéler ; ma personnalité froide et mystérieuse a toujours répondu présente. Petit déjà, je m'obstinais à fixer les autres personnes, spectres ternes et inintéressants, de mes pupilles pénétrantes non sans arborer une moue énigmatique. Peu bavard, le visage sombre et le regard sauvage, j'avais déjà pour moi ce que ces grandes personnes nommaient du 'charisme'. Un peu trop brut et sombre, avait avoué un jour ma mère avec inquiétude, à son amie pratiquant le shopping et le bridge. Il pourrait faire une parfaite Langue-de-Plomb rien que par les ombres qu'il dégage, avait renchérit mon père en bombant le torse de fierté, non sans rajouter un 'et éventuellement, nous débarrasser d'un ou deux moldus traînant par là. Même le ministère n'en saurait rien'. Fou rire général autour de la table des châtelains (damned oui... ai-je oublié de préciser que mes bourgeois de parents possédaient un petit château ravissant, non loin de Cardiff), et de leurs invités aussi embourgeoisés que leurs hôtes. Au vu de mon regard agacé, mon aîné n'en perdit pas une miette, se délecta du spectacle, et me souffla un railleur « Ceadda is a shadow » qui lui valut mon pied fougueux dans son tibia... et un tour dans nos chambres.

L'amour moqueur qu'il portait pour mon surnom n'était pas la seule chose qui amusait mon aîné. Il avait en effet conclu que mes aller-retours à Sainte-Mangouste ne témoignaient que d'une maladie mentale seulement curables auprès de spécialistes du genre. Néanmoins, si c'était réellement chez un pédopsychiatre que je m'aventurais chaque mois, ce n'était pas pour déceler une tare dans ma façon de fonctionner, mais au contraire une qualité faisant la fierté de mon père : j'étais un enfant précoce. Ou surdoué, selon les versions : peu m'importait, cela revenait au même. Car ma précocité intellectuelle ainsi décelée, mon paternel décida dès lors que je n'étais plus un gamin comme les autres, sachant s'amuser de stupidités futiles, mais une tête bien faite à enrichir. Ainsi dès mes sept ans, m'interdit-il toute gaminerie, et me força à lire des ouvrages aussi longs que barbants. Cette vie m'indifférait en vérité ; j'aimais la rudesse des pages que je frôlais du bout des doigts, j'aimais savoir, connaître, comprendre. Je m'énervais pour toute chose que mon cerveau n'arrivait pas à assimiler, j'avais horreur de l'ignorance et de l'incompétence des autres : je m'élevais en présomption, en arrogance, en désinvolture. Je ne me sentais pas meilleur que les autres, mais je fuyais leurs incultures ingénues. Je n'aime pas m'entourer d'idiots, c'est un fait. C'est peut-être aussi pour cela, que je ne m'entoure pas beaucoup. CQFD.



Dernière édition par Ceadda F. Milton le Jeu 8 Aoû - 23:30, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: SHADOW ❧ Shut the fuck up.   Mer 7 Aoû - 14:09




♛ ♕ CHAPTER TWO : Why he is not so lovely

Poudlard : l'école dont tous les gamins peuvent se surprendre à rêver, même les plus snobinards. Pour ma part, je m'employais à ne pas marcher sur les traces de mon aîné ; ainsi je fus ravi de ne pas être envoyé à Serpentard. Je brillais déjà par mon génie, mais paradoxalement mes notes étaient catastrophiques : m'ennuyant terriblement en cours, je provoquais mes professeur à en rendre copie blanche, avant d'exceller face à mes copies d'examens et d'en récolter des notes maximales. Rien que pour cela, des rumeurs couraient selon lesquelles j'étais devenu un pro du chantage auprès du corps professoral, ou bien en matière de tricherie : pour beaucoup, c'était ainsi que je passais haut la main les examens, même les plus difficiles. J'avais néanmoins décidé de me faire un nom : sans passer par la case popularité, je souhaitais ne pas me confondre dans la masse, et en ressortir singulier. Mon souhait fut vite exaucé, car mon mutisme légendaire, associé à mon cynisme cassant, vinrent vite faire de moi un jeune homme... antipathique. Enfin, cela dépendait des jours : mon lunatisme exacerbé possédait de bon points qui pouvait aussi faire de moi une personne agréable. Même avec les elfes de Maison. « Ceadda Milton Monsieur, vous ne dormez toujours pas ? » Allongé sur le fauteuil azur de notre salle commune, je levais doucement les yeux vers cette créature hideuse et pourtant fascinante. Me contentant de hocher la tête négativement, l'elfe s'approcha de moi dans un sourire : malgré mon mutisme figé, cette bestiole éprouvait beaucoup d'affection pour moi. Peut-être parce que j'étais son seul compagnon nocturne lorsqu'elle venait nettoyer les lieux. « Voulez-vous un verre de lait ? » Me redressant alors dans un sourire amusé, je haussais les épaules avant de passer une main dans mes cheveux d'ébène. « L'insomnie est un symptôme, elle ne se soigne pas avec des remèdes aussi légers. » « Shadow ? » Fronçant les sourcils, je détournais mon regard vers la silhouette intruse qui venait de s'avancer dans l'obscurité : une demoiselle en chemise de nuit apparut alors, les cheveux légèrement ébouriffés et les traits fatigués. Ses yeux bleus vinrent briller d'une peine légère comme elle me toisa, avant d'observer rapidement l'elfe de Maison restant intrigué. « ...J'ai entendu du bruit, alors je me demandais... » Et le silence se fit, implacable. Je n'aidais guère la demoiselle dans ses paroles confuses, ne lui tendant aucune perche et la laissant se débattre comme elle le pouvait face à mon mutisme froid. L'observant de mes yeux pénétrants, j'attendais la chute de son laïus stérile. « Je suis contente d'être tombée sur toi. » « Ce n'est pas réciproque. Dégage. » sifflais-je de ma voix suave mais cassante, arquant les sourcils dans une moue pourtant détachée. La belle s'avança penaude et honteuse, venant prendre place à mes côtés : réticent, je me redressais alors et vint m'asseoir à l'autre bout du canapé, ne la quittant pas des yeux. « Tu sais... Je suis désolée. » « Pas moi. Tu n'es pas si belle quand on y regarde de plus près. Quoique l'obscurité m'aide à tenir, mes rétines n'en brûlent pas encore. » « ...Shadow, je n'aurais pas du te mentir... J'aimerais tellement tout recommencer entre nous. » « ...et tu es encore moins intelligente que tu en donnes l'air. C'est plutôt un exploit. » sifflais-je sans même l'entendre ni l'écouter, coupant dans mon élan mon ex dont les larmes humides montaient à ses yeux bleus. Impuissant, l'elfe vint nous toiser tour à tour non sans se tortiller les doigts sous l'atmosphère oppressante : pour la tromperie que j'avais subi de la part de cette catin, je l'exécrais alors et rendais ma haine au centuple. « Arrête ça.... » fit alors la belle non sans éclater en sanglots. Détrompez-vous, sa seule erreur n'avait pas été de me tromper avec un autre, mais de me duper quant au sang coulant dans ses veines. Une née-moldue, pas même une once de pureté dans l'ocre de son hémoglobine... Je n'étais pas un pro sang-pur, loin de là : je ne tolérais ni les discours stupides des extrêmistes ni leurs façons de penser. Mais paradoxalement, mes parents m'avaient élevé dans une telle éducation stricte et revêche, que si je n'avais pas adopté leur même haine pour les Moldus – au contraire m'y intéressant de plus près encore – je m'appliquais à ne frôler que la gente féminine dont le sang était pur. J'étais un paradoxe ; tolérant mais inflexible, acceptant avec nonchalance les nés moldus mais refusant de m'amouracher d'une personne dont le pedigree n'était pas semblable au mien, pourtant sang mêlé. Curieuse réaction, stupides préjugés : je me pensais fait pour une sorcière au sang noble. Nulle autre souillée ne viendrait entacher ma peau ni mes lèvres : j'étais sélectif, dans la passion amoureuse voire lubrique. La belle m'avait donc menti, se prétendant pure pour m'avoir et me garder : j'aurai pu y voir un acte d'amour magnifique et sublimé, mais figé dans ma noirceur, je n'y voyais que duperie fantaisiste et stupide. « Tu ne le penses pas, tu ne penses pas tout ce que tu dis. Tu ne l'as jamais pensé. Arrête tes pseudo vérités... » hoqueta la demoiselle, sublimée dans sa douleur qui la consumait alors. Elle n'avait cependant pas tort ; je ne pensais pas à sa relative laideur comme je le prétendais. En vérité, elle dégageait une grâce et une beauté transcendantes : seule ma mauvaise foi déformait mon regard posé sur elle. Toujours taciturne, j'attendais, cruel bourreau, que ma victime ne s'achève d'elle même. « Dis moi un mensonge. » Et l'ancienne amante de relever ses yeux implorants sur ma personne, comme je la toisais d'une intensité rare, détaillant sa beauté dont le sel de ses larmes ne la rendait que plus sublime. J'entrouvris mes lèvres après de longues secondes de silence insoutenable, et, d'un sourire mauvais mais coupable, je lui soufflais les mots tant inattendus d'une voix suave et délectable. « Je t'aime. » De nouveaux sanglots, et la belle s'échappa en courant, étouffant sa peine et son coeur mutilé dans un flux de larmes que je jugeais obsolète. Reprenant mon livre, je m'y plongeais avec indifférence, ignorant le regard penaud de l'elfe sur moi.




♛ ♕ CHAPTER THREE : Why his heart is like a wheel

« Toi et moi, c'était pas fait pour durer. » « Un peu quand même. » En écho à mon sourire perdu, Lullaby m'en rendit un autre. Plus gourmand dans ses contours fruités, moins mélancolique également. J'aurais tant aimé que notre idylle ne survive à mon impitoyable arrogance, celle que ma jolie blonde incriminait dans le fond de ses yeux satinés et qu'elle me ressassait sans cesse : je l'avais aimée avant de m'en vouloir avec effroi, considérant que son sang n'était pas assez pur pour un jeune homme aussi fortuné que moi. Preuve ultime de ma stupidité, Lullaby n'avait jamais cessé de tiquer face à cette vérité paradoxale : « Et t'es même pas sang pur... » Assez pour la heurter dans sa fierté et ses sentiments, suffisant pour que je ne comprenne la teneur de ma connerie. Elle avait été la seule qui put à ce point me retourner cœur et tripes, aussi voyais-je dans son regard abattu toute la tristesse me transperçant l'âme de part en part. Aujourd'hui pourtant notre idylle avait beau être endormie, notre amitié survivait. Et parce que je mettais un point d'honneur à expier mes fautes auprès d'elle, je me voulais être son garant et protecteur.

Comme si ma jolie blonde eut lu dans mes pensées, elle finit par se stopper dans son élan, un soupir au pli des lèvres, une nostalgie au fond des yeux. « Tu es sûr ? » Inspirant profondément, je tournai à mon tour mon regard vers l'horizon grandissant offrant des plaines à perte de vue, vision terrifiante de l'inconnu. J'avais en ce palpitant l'excitation de l'aventure, celle qui me poussait, pour la première fois, à sortir du carcan imposé par mes parents. Pour elle, je changeais ma vision du monde. Et pour elle encore, je n'hésiterais pas à combattre tout ce que mes parents ont toujours idolâtré : les mangemorts. Aussi en réponse à sa question hésitante, je m'empressai d'attraper sa main et de continuer notre route. A présent fuyards, il nous fallait survivre et combattre, comme il me faudrait redécouvrir le monde d'un œil neuf.

Me voici donc tel un paria aujourd'hui. Rejeté par mes propres parents pour avoir osé faire face aux mangemorts. Poursuivi par ces derniers pour leur avoir ôté Lullaby des griffes, sous leur nez. Née moldue condamnée à luer intolérance vindicative et cruelle.


BLACK JACK PRÉNOM : écrire ici. ∞ PERSONNAGE : inventé ∞ PAYS :  France ∞ COMMENT AS-TU CONNU PI : via Bazzart, de mémoire  ∞ TON AVIS SUR PI : ça change des HP habituels :love:  ∞ UN DERNIER MOT : Il est possible que je sois beaucoup moins active certaines semaines, pour cause d'heures de travail avoisinant les 50h :potté:  ∞ CÉLÉBRITÉ PRISE : ed westwick.


Dernière édition par Ceadda F. Milton le Jeu 8 Aoû - 23:06, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 5700
≡ date d'arrivée : 15/01/2013
≡ tes points : 50 points.
≡ ta disponibilité rp : free 1/3 (elladora + abraham).
≡ ton avatar : richard madden.
≡ tes crédits : rose red (avatar).

≡ âge du perso : vingt-cinq ans.
≡ amoureusement : célibataire.
≡ son emploi : soigneur de dragon à gringotts.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : gryffondor.
≡ niveau d'études : études terminées avec six buses et six aspics.
≡ sa baguette : sa baguette magique est en bois d'ébène. Elle mesure 22,5 cm et contient un poil de licorne.
≡ son patronus : un ours.
≡ son amortencia : ....
MessageSujet: Re: SHADOW ❧ Shut the fuck up.   Mer 7 Aoû - 14:11

Bienvenue :angel: bonne chance pour ta fiche, si tu as des questions, n'hésite pas :angel:
par contre Holmes est déjà pris comme nom, alors à moins que tu ais pris un personnage de l'arbre généalogique, ce serait bien de changer I love you 

_________________

lalalala citation ici.
des paroles par là. — titre de la chanson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: SHADOW ❧ Shut the fuck up.   Mer 7 Aoû - 14:12

oh sorry ! C'est une reprise d'un de mes anciens persos alors j'avoue ne pas avoir pris soin de regarder tout ça avant. Merci, je vais changer cela I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: SHADOW ❧ Shut the fuck up.   Mer 7 Aoû - 14:15

WELCOME :calin: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: SHADOW ❧ Shut the fuck up.   Mer 7 Aoû - 14:19

Bienvenue et bon courage pour ta fiche I love you
Wooh, cinquante heures de travail ? Respect :fall:
Bon courage pour ton travail aussi du coup :arrow:
Si tu as la moindre question, n'hésite pas :bril:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: SHADOW ❧ Shut the fuck up.   Mer 7 Aoû - 14:38

merci beaucoup :love: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: SHADOW ❧ Shut the fuck up.   Mer 7 Aoû - 15:06

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuue parmi nous :puppy: & bon courage pour ta fiche :coeur: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: SHADOW ❧ Shut the fuck up.   Mer 7 Aoû - 15:40

Ahh, je connais ça les semaines de 50h, ça prend du courage, respect en effet I love you 
Bienvenue, et bon courage pour ta fiche :puppy: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: SHADOW ❧ Shut the fuck up.   Mer 7 Aoû - 16:23

BIENVENUUUUUUUUUUUUE :puppy: :please: :coeur: :héé: 
bonne chance pour ta fiche (a)

Si tu as des questions, n'hésite pas :angel: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: SHADOW ❧ Shut the fuck up.   Mer 7 Aoû - 17:00

meow vous êtes chous, merci :bluepuppy: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: SHADOW ❧ Shut the fuck up.   Mer 7 Aoû - 21:05

Bienvenue parmi nous ! Sans être indiscrète, tu bosses dans quoi pour te taper 50h ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: SHADOW ❧ Shut the fuck up.   Mer 7 Aoû - 21:21

Je suis médiatrice culturelle et guide conférencière dans un musée, du coup avec l'afflux de touristes en été ça gonfle les plages horaires de travail :3 Et merci I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: SHADOW ❧ Shut the fuck up.   Mer 7 Aoû - 21:48

Ca a l'air sympa ça ! :puppy: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: SHADOW ❧ Shut the fuck up.   Mer 7 Aoû - 21:51

J'avoue, ça me plaît bien :puppy: 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : April Rain (Emma)
≡ hiboux envoyés : 5305
≡ date d'arrivée : 03/08/2012
≡ tes points : 340 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 rp dispo.
≡ ton avatar : Holland Roden
≡ tes crédits : faith (avatar), acidbrain (codes sign), tumblr (gifs)

≡ âge du perso : 23 ans
≡ amoureusement : Célibataire, en proie à certains sentiments naissant qu'elle essaye de refouler.
≡ son emploi : Elle est couturière dans une petite boutique qui ne paye pas de mine. Un travail très éloigné de ses ambitions premières, dont elle n'a aucun souvenir.
≡ statut de sang : Sang-mêlé, rien de transcendant ni de particulièrement honteux.
≡ sa maison : Ancienne Poufsouffle, ce que personne ne parvenait à comprendre quand elle était encore à Poudlard.
≡ sa baguette : Bois d'aubépine, ventricule de dragon, parfaite pour les sortilèges.
≡ son patronus : Elle n'en possède pas, ses anciennes ambitions étouffant toute possibilité de créer un tel sortilège.
MessageSujet: Re: SHADOW ❧ Shut the fuck up.   Mer 7 Aoû - 22:22

Bienvenuuuuuuue :puppy:
Oh waw, et bon courage pour le boulot :calinchou: 

_________________
Too much love will kill you
Just as sure as none at all. It'll drain the power that's in you, make you plead and scream and crawl, and the pain will make you crazy, you're the victim of your crime. Too much love will kill you every time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: SHADOW ❧ Shut the fuck up.   Jeu 8 Aoû - 12:02

Bienvenue sur PI, courage pour cette fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: SHADOW ❧ Shut the fuck up.   Jeu 8 Aoû - 19:34

Bienvenue, bon courage pour ta fiche I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: SHADOW ❧ Shut the fuck up.   Jeu 8 Aoû - 23:32

Merci à vous I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: SHADOW ❧ Shut the fuck up.   Ven 9 Aoû - 9:13

Il est sadique Ceadda avec la fille de serdaigle quand même :hum: mais ça n'empêche que j'ai adoré ton personnage, surtout le coup du "dis mois un mensonge" :mdr:
Bref, tout ça pour dire que je te valide mais que si tu comptes faire de ta Lullaby un scénario, il va falloir lui changer de prénom parce qu'on essaye un maximum d'éviter d'avoir les mêmes prénoms entre plusieurs personnages pour un point de vu pratique et que comme on en a déjà une, on va éviter la deuxième :potté: merci de ta compréhension :fall:


— bravo, fiche validée ! —


TE VOILA LANCÉ DANS L'AVENTURE DE PI !
C'EST QUE TU ES MOTIVÉ DIS DONC ! Alors en cadeau, tu as le droit à un sourire de Snape (ou pas hein, :mdr:). Délire passé, je t'ajoute à ton petit groupe, de ton côté, pense à faire toutes les démarches nécessaires à ton arrivée sur le forum et il y en a, à faire :
Pour aider à la bonne marche des répartitions et du forum tout simplement, n'oublie pas non plus de recenser la maison et le rang de sang de ton personnage : ça peut toujours aider, et si tu as soudainement alzheimer, tu pourras toujours revenir dans ce sujet pour voir où se situe ton personnage. Petit bonus du hors jeu, tu auras bien entendu la possibilité de créer un scénario pour ton personnage, sans oublier de recenser l'avatar de celui-ci également (a). Pense aussi a remplir ton profil, au moins la partie concernant le personnage histoire que les autres membres puissent savoir son âge, sa maison et compagnie rapidement (a) Ceci dit, le remplir en intégralité, c'est encore mieux

Dans le monde de la magie, si ton personnage est un adulte, pense à recenser son emploi ainsi que sa place dans l'ordre du phénix s'il en a une. Ensuite si ton personnage est un élève érudit ou un adulte, pense à recenser son patronus ou sa capacité spéciale (facultative). A Poudlard, ton personnage a la possibilité de faire partie de l'armée de Dumbledore ou des préfets ou de l'équipe de quidditch de sa maison, à toi de voir (a). Qu'il soit élève ou sorcier accompli, si ton personnage a toute une famille, n'hésite pas à poster dans l'annuaire des familles afin que celle-ci soit affichée comme ouverte à de nouveaux visages.

Outre cela, n'oublie pas que tu peux également faire gagner des points à ton actuelle ou ancienne maison et gagner des cartes chocogrenouilles, essentielles à l'avenir du jeu, grâce à ton activité. Donc n'hésite pas à te lancer de le rp, nous rejoindre dans le flood, voter sur les topsites et de laisser un petit mot ici :coeur:


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: SHADOW ❧ Shut the fuck up.   Ven 9 Aoû - 20:56

Alors entre nous, j'ai mis Lullaby en désespoir de cause car je n'avais aucune idée, mais j'avais tout à fait en tête de changer son prénom lors de la rédaction de mon scenar, pas de soucis et merci :puppy:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: SHADOW ❧ Shut the fuck up.   

Revenir en haut Aller en bas
 

SHADOW ❧ Shut the fuck up.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: Deuxième saison :: fiches
-
Sauter vers: