AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chance encounter (Morgana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Chance encounter (Morgana)   Jeu 1 Aoû - 19:59


Lyanna accéléra le pas pour arriver au plus vite à sa destination, sa baguette magique caché dans sa veste au cas où. Avec tout ce qui se passait ces temps-ci, mieux valait prendre ses précautions. Elle venait juste de raccrocher avec sa mère Shioban qui habitait maintenant dans la maison familiale en Irelande avec ses parents. Lyanna tenait beaucoup à sa mère et elle refusait de prendre des risques inutiles en laissant sa mère s’attarder à Londres alors que le pouvoir de celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom était en train d’accroître. C’est pour cela qu’avec beaucoup de persuasion et de supplices que Shioban accepta à contrecœur d’y aller. Le seul hic était que maintenant que sa mère était à l’abri, Lyanna se sentait plus seule que jamais. Elle était tellement habituée à l’avoir à ses côtés que maintenant qu’elle n’était plus à portée de main, elle sentait violemment le manque. C’est pourquoi, pour rester un peu proche de sa mère et pour se rappeler ses manies irlandaises, Lyanna avait accepté un travail à temps partiel dans un bar irlandais qui se situait à côté du minuscule studio que sa petite famille de deux occupait alors qu’elle n’était qu’un bébé.

       O’Malley’s était un bar typiquement irlandais, qui était situé dans une partie totalement moldue de Londres, et donc les sorciers y étaient une rare occurrence, sauf peut-être des nés-moldus. Elle salua à son entrée Stephen, le propriétaire du bar, un homme dans sa cinquantaine et qui avait toujours traité Lyanna comme son propre enfant. L’une des raisons qui l’avaient poussées à accepter ce travail, autre que le fait qu’elle aimait bien l’ambiance irlandaise et tapageuse, était qu’elle aimait beaucoup le vieil homme, et il avait besoin d’un coup de main quand l’un de ses barmans avait décidé de quitter son boulot. Cela faisait à peu près six mois qu’elle y travaille, elle était quelque peu déprimée après le départ de sa mère et avait décidé de faire un tour dans l’ancien quartier où elle habitait quand elle était enfant. En passant devant « O’Malley’s », elle ne voulait que passer dire bonjour à Stephen quand elle l’avait vu en panique à cause du barman qui venait de le lâcher, elle pensa que ce n’était que pour la soirée, mais elle apprécia beaucoup la compagnie et décida que quelques heures par semaine ne lui seraient que bénéfiques. Elle travaillait déjà comme serveuse aux « Trois Balais », un moyen de garder contact avec le monde sorcier et ce qui se passait à Poudlard mais aussi un moyen de trouver des informations sur son « prétendu père » et sa « prétendue sœur » sur lesquels elle n’a pas encore trouvé beaucoup d’informations sur l’endroit où ils se trouvaient ou comment les contacter pour tirer cette affaire au clair.

       Lyanna prit un grand souffle avant de soupirer au milieu du bar pour se préparer aux longues tournées qu’elle devra servir. L'endroit n’était pas encore plein à craquer, il n’y avait que quelques réguliers qu’elle alla saluer avant de leur préparer leurs commandes habituelles. Elle se changea rapidement en passant derrière le comptoir où elle prit son tablier blanc, et après avoir servi les clients, elle lava et essuya les verres du comptoir après l'avoir essuyé lui aussi, en attendant les nouveaux clients qui venaient groupe par groupe. Le bar commençait à se remplir, une musique irlandaise jouait au fond de la pièce, et la charge de travail de Lyanna augmenta petit à petit jusqu’à ce que cela se stabilise.

       Ayant servi tous ses clients pour le moment, elle commença à discuter un peu avec Stephen, quand leur conversation dut coupée par le bruit de la clochette de la porte qui signifiait l’arrivée d’un nouveau client. Elle se ressaisit immédiatement et se releva pour l'accueillir, et avec un sourire au visage, elle s’exclama :

   - Bienvenue à « O’Malley’s », qu’est ce que je peux vous servir ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : April Rain (Emma)
≡ hiboux envoyés : 5305
≡ date d'arrivée : 03/08/2012
≡ tes points : 340 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 rp dispo.
≡ ton avatar : Holland Roden
≡ tes crédits : faith (avatar), acidbrain (codes sign), tumblr (gifs)

≡ âge du perso : 23 ans
≡ amoureusement : Célibataire, en proie à certains sentiments naissant qu'elle essaye de refouler.
≡ son emploi : Elle est couturière dans une petite boutique qui ne paye pas de mine. Un travail très éloigné de ses ambitions premières, dont elle n'a aucun souvenir.
≡ statut de sang : Sang-mêlé, rien de transcendant ni de particulièrement honteux.
≡ sa maison : Ancienne Poufsouffle, ce que personne ne parvenait à comprendre quand elle était encore à Poudlard.
≡ sa baguette : Bois d'aubépine, ventricule de dragon, parfaite pour les sortilèges.
≡ son patronus : Elle n'en possède pas, ses anciennes ambitions étouffant toute possibilité de créer un tel sortilège.
MessageSujet: Re: Chance encounter (Morgana)   Dim 18 Aoû - 18:01


Il faisait froid, humide. Une bruine grisâtre tombait sur la ville, s’infiltrant partout, et Morgana resserra encore un peu les pans de son manteau moldu autour de son cou, mais cela ne réduisit ni ses tremblements, ni cette sensation d’humidité qui l’avait prise depuis le matin et qui semblait ne pas vouloir la quitter. Elle était revenue à Londres pour s’assurer que sa mère allait bien, et sa seule volonté maintenant était de quitter cette ville au plus vite. Mais elle ne parvenait pas à se résoudre à transplaner. Transplaner, pour aller où ? Depuis que le camp de Craik avait été détruit, elle n’avait nulle part où aller, plus personne chez qui se réfugier. Elle avait entendu parler d’un autre camp de réfugiés, dans la forêt de Dean, mais en ayant vu le carnage de Craik, elle craignait de retourner dans un camp pour revivre la même chose. Plus aucun endroit ne lui semblait sûr, elle avait l’impression que où qu’elle aille, les Mangemorts la suivaient de près. N’importe qui pouvait la voir, la dénoncer. C’est pour ça qu’elle marchait dans le Londres moldu, habillée comme l’une d’entre eux : c’était la seule précaution qu’elle pouvait prendre, ici. Mais même ça, ça ne la sauverait pas. Les sorciers étaient partout, et les yeux ennemis se révélaient aux endroits les plus inattendus. Morgana avait retrouvé cette sensation de peur si familière, qui lui serrait le ventre, et depuis des jours elle n’avait pas réussi à s’en débarrasser. La peur allait de pair avec le froid et la faim. Un beau trio qui la dévorait de l’intérieur, attendant qu’elle baisse les bras pour s’emparer de ses dernières forces et lui faire rendre les armes. Mais pour l’instant, elle continuait de se battre. Chaque matin, après avoir dormi dans une nouvelle cachette à la merci du froid et de la pluie de mars, elle effaçait de son visage les traces de fatigue et de crasse d’un coup de baguette magique, elle défroissait ses vêtements, démêlait ses cheveux, et repartait, errant sans but. Mais au moins personne ne pouvait la pointer du doigt ou la regarder comme une vagabonde.

Morgana passa sans le voir devant un bar, mais la musique entraînante qui en sortait, ainsi que l’odeur de café chaud, la firent ralentir, puis s’arrêter. De la rue, elle regarda à travers les fenêtres, contemplant cette ambiance chaleureuse qui semblait lui tendre les bras. Là-dedans, les gens étaient totalement inconscients de la guerre qui faisait rage dans le monde qui jouxtait le leur. Ils vivaient leur vie, venaient boire un coup et rire avec des amis, puis repartaient retrouver leur foyer. La jeune femme sentit sa gorge se nouer, et elle poussa la porte du bar. Une folie, elle le savait, mais elle avait besoin d’un peu de chaleur, et pouvoir observer un instant la quiétude de quelques existences innocentes ne pouvait pas lui faire de mal. « Bienvenue à « O’Malley’s », qu’est ce que je peux vous servir ? » Morgana fut surprise par l’irruption d’une serveuse enjouée, et elle lui rendit son sourire, un peu maladroitement. Elle n’avait plus l’habitude, tant de fraîcheur était surprenant, mais elle allait très vite s’y faire. C’était le danger : il ne fallait pas qu’elle s’y fasse, elle ne devait pas rester ici trop longtemps. Juste se reposer quelques minutes, boire une boisson chaude, et disparaître à nouveau sans se faire remarquer … « Merci … Je prendrais un café. » Répondit-elle simplement, avant d’aller s’installer à une table un peu en recul, mais de laquelle elle avait une vue parfaite sur l’ensemble du bar, et sur le groupe qui jouait des chansons irlandaises. La musique sonnait aux oreilles de Morgana comme la plus belle mélodie qu’elle eut jamais entendu, elle avait l’impression qu’elle n’avait plus entendu la moindre chanson depuis des siècles. Au camp, la musique était un luxe, une perte de temps. Cela représentait une joie de vivre qu’ils avaient tous perdu. La jeune sorcière s’adossa à sa chaise, et ferma les yeux pour savourer ce bonheur passager, mais sa man droite restait toujours enfouie dans son manteau, serrant fermement sa baguette magique entre ses doigts.

_________________
Too much love will kill you
Just as sure as none at all. It'll drain the power that's in you, make you plead and scream and crawl, and the pain will make you crazy, you're the victim of your crime. Too much love will kill you every time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Chance encounter (Morgana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» (daley&morgana) - affrontement mortel
» 1970 : le 5-7
» (morgana) ≈ the devil within.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: Deuxième saison :: Deuxième saison 2 :: sujets abandonnés
-
Sauter vers: