AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.   (bjt.) ◊ hello darkness my old friend. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 13:41


beitris jeyne tyrell

Take my arms that I might reach you.




NOM : Tyrell.

PRÉNOM(S) : Beitris, Jeyne.

ÂGE : trente ans.

STATUT DU SANG : née-moldue.

DATE DE NAISSANCE : 22.09.67

LIEU DE NAISSANCE : neath, wales.

STATUT AMOUREUX : célibataire.

EMPLOI : ex-infirmière à poudlard.

GROUPE : running up that hill.

CÉLÉBRITÉ : tatiana maslany.


WELCOME TO OLLIVANDERS ✲ Ollivander en a vendu des baguettes, pendant tout l'exercice de son métier au Chemin de Traverse. Mais nulle autre ne ressemble à celle de Beitris qu'elle a obtenu à l'âge de onze ans : faite d'un bois d'acajou, mesurant trente-huit centimètres, celle-ci est spécialisée en sortilèges défensifs et sa magie tirée d'un/une plume de phénix, elle peut avoir la réputation d'être d'une grande finesse. Sans nul doute aucun, prenez garde au sorcier puissant qu'est devenu(e) Beitris avec sa baguette entre les mains.

TA MAISON A POUDLARD ✲ HUFFLEPUFF
10 BUSES ✲ 09 ASPICS


→ 001. LORD VOLDEMORT EST DE RETOUR, L'AVIS DE TON PERSONNAGE : Voldemort est réputé comme étant le plus grand mage noir de tous les temps. Aux yeux de Beitris, il serait très certainement absurde de prendre la menace à la légère. Beitris n'a appris que très tardivement l'existence du seigneur des ténèbres, née dans une famille de moldus, elle n'avait jamais entendu parler de lui avant d'entrer à Poudlard en septembre de l'année 1978, alors que la première guerre des sorciers faisait rage sur le monde. Elle a très vite compris que le seigneur des ténèbres était un être à craindre. Ainsi elle a fait partie et elle fait encore partie de ceux qui n'ont jamais réussi à prononcer son nom même une fois la guerre terminée. L'annonce de son retour lui a collé des frissons dans le dos, mais elle pensait être en sécurité à Poudlard, elle l'était, elle en avait la conviction, avant la mort de Dumbledore en tous cas. Depuis la rentrée et la chute du ministère de la magie, c'est une autre histoire.

→ 002. L'ORDRE DU PHÉNIX, L'AVIS DE TON PERSONNAGE : L'ordre du phénix est une organisation que la sorcière à toujours énormément respecté. Ce sont des sorciers qui ont choisi de se battre pour la cause commune, des hommes et des femmes qui risquent leurs vies jour après jour pour lutter contre les mangemorts. Des personnes admirables en somme. Elle-même, elle sait qu'elle n'aura jamais leur courage, elle sait également que dans leurs rangs, elle ne servirait pas à grand chose, elle connait ses faiblesses mieux que personne et sait qu'elle n'a clairement pas l'étoffe d'une guerrière. Cependant, ne pas faire partie de l'ordre ne l'empêche pas d'avoir foi en lui. De toute évidence, l'ordre et le dernier espoir de ce monde qui s'enfonce chaque jour un peu plus dans les ténèbres, si elle n'était pas de ceux qui croient que l'ordre peut faire bouger les choses, autant sauter du haut de la tour d'astronomie, ça lui aurait épargner bien des difficultés.

→ 003. TON PERSONNAGE FACE A LA SITUATION ACTUELLE : Beitris a longtemps pensé qu'elle pourrait rester dans l'infirmerie de Poudlard, là où elle travaillait depuis de nombreuses années et là où elle avait l'impression de servir à quelque chose. Elle en a vu des élèves blessés défiler dans l'infirmerie, des élèves torturés par les mangemorts. Une chose intolérable selon elle, s'amuser à torturer des adolescent, c'est bien une chose horrible à ses yeux et complètement lâche. Même pas fichus de s'en prendre à des adversaires de leur taille. Bref, elle voulait rester dans cette infirmerie, continuer à aider ces pauvres élèves ou les professeurs qui parfois devaient aussi essuyer la colère des mangemorts. C'était ça qu'elle avait prévu de faire encore et toujours dans cette guerre et elle le vivait assez bien, non sans quelques terreurs bien-sûr. Cependant, les évènements s'enchainant, elle a vite compris que son statut de née-moldue allait être découvert, ainsi, elle s'est enfuie du château grâce à l'aide de Cinaed. Maintenant, elle est considérée comme une fugitive, un statut bien déplaisant qui lui fait peur. Elle est effrayée à l'idée de finir à Azkaban, mais ce dont elle a probablement le plus peur, c'est d'entrainer dans sa chute, ceux qui essaient de la protéger.



SWEET POISON ✲ PRÉNOM : anaïs. ✲ PERSONNAGE : scénario de cinou-chou. ✲ PAYS : winterfell baby, i'm the king in the nooorth. ✲ OU AS-TU TROUVÉ LE FORUM : la question est-elle sérieuse ?  ✲ TON AVIS SUR PI : il est très gentil, très agréable, mais c'est un dealeur de drogue en vrai u___u ✲ UN DERNIER MOT : Je dirais juste : "Faut faire comme avec les scorpions qui se suicident quand ils sont entourés par le feu, faut faire un feu en forme de cercle, autour d’eux, comme ça ils se suicident, pendant que nous on fait le tour et on lance de la caillasse de l’autre côté pour brouiller... Non ?".



Dernière édition par Beitris J. Tyrell le Ven 26 Juil - 15:08, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.   (bjt.) ◊ hello darkness my old friend. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 13:42


In restless dreams I walked alone


Poudlard, elle le savait, ça allait être génial. Elle rêvait déjà d’y être. Elle n’avait pas la moindre idée de ce à quoi l’école de magie pouvait ressemblait, mais elle se l’imaginait déjà, chaque fois qu’elle fermait les paupières, c’était une image différente de Poudlard qui s’affichait. Elle voulait y aller, elle avait hâte de faire ses premiers pas dans cette école. Elle affichait toujours un large sourire depuis qu’elle avait reçu cette lettre, elle faisait preuve de beaucoup d’enthousiasme, même si ses parents semblaient être toujours là pour tout briser. Ils avaient peur eux de Poudlard. Ils ne semblaient pas prêt à la laisser quitter leur petit village du pays de galles pour rejoindre une école de sorcellerie en écosse. Elle venait de filer dans sa chambre alors que des visiteurs assez étranges avaient sonné à leur porte. Ils avaient dit qu’ils venaient pour parler de Poudlard. Beitris avait obéis à ses parents, elle était montée dans sa chambre. C’était une petite fille bien obéissante, pourtant aujourd’hui, elle avait décidé de prendre le risque de ne pas rester dans sa chambre comme on le lui avait dit. Discrètement, elle quitta la pièce et, sur la pointe des pieds, elle rejoignit la cage d’escalier, elle se posa sur une marche, d’ici, elle entendait plutôt bien les voix qui venaient du salon. « Elle n’ira pas là-bas. » Affirma fermement une voix qu’elle reconnu comme étant celle de son père. Cette décision, il semblait l’avoir prise au moment même où elle avait reçu cette lettre, il se fichait bien ce qu’elle, elle pouvait en penser. Comme il le disait souvent, elle prendrait ses propres décisions quand elle aurait sa propre maison, en attendant, sous son toit, elle devait se plier aux règles, ce qu’elle faisait, la plupart du temps. « Vous devez bien comprendre, Monsieur Tyrell, que votre fille est spéciale. » Cette fois, ça devait être l’un des types qui étaient venus chez eux qui parlait car elle ne connaissait pas cette voix, l’homme ne put aller au bout de sa pensée, coupé brusquement par son père. « Bien sûr qu’elle est spéciale, c’est ma fille ! » Elle laissa échapper un soupire, il n’avait pas compris le sens des mots qu’il venait d’entendre, c’était tout lui ça. « Oui, évidemment, mais j’entendais par là, qu’il s’agit d’une sorcière et sans une éducation adaptée, les choses étranges que vous voyez comme des éléments isolés, pourraient bien faire de sa vie un enfer. » Des choses étranges, il parlait sûrement de cette fois où le chat était soudainement devenu vert, ou bien quand la fenêtre de sa chambre avait explosé sans la moindre explication, il était clair qu’il se passait des choses bizarres autour elle. « Elle est différente et par conséquent, elle a besoin d’une éducation différente, c’est pourquoi elle doit aller à Poudlard. N’ayez crainte, elle y sera en sécurité. » Un silence s’imposa dans la pièce, sans doute que ses parents étaient en train de réfléchir, peut-être de reconsidérer leur point de vu sur la question, elle l’espérait de tout son cœur. « Il n’y a pas d’école de … » La voix de sa mère, elle marqua un temps d’hésitation avant de reprendre. « Sorcellerie, moins loin qu’en écosse ? » Oui, l’écosse, ce n’était pas aussi prêt qu’elle l’aurait voulu de ce cher pays de galles, contrairement à son époux, tout ce qui semblait l’inquiéter, c’était la distance qui s’imposerait entre elle et sa fille si jamais elle devait aller à Poudlard. « Non, Madame, Poudlard est la seule école de sorcellerie de Grande-Bretagne, j’ai bien peur que les autres soient encore plus loin. » Les autres. Un sourire étira les lèvres de la jeune fille, il semblerait bien qu’un monde jusqu’alors inconnu à ses yeux et pourtant bien vase, existait là dehors et qu’elle y avait gagné sa place. « Les autres ? Il y en a d’autres ? »  Son père semblait surpris de cette révélation, comme si c’était impossible, pourtant, c’était presque logique. « Bien-sûr, Poudlard est une grande école, mais certainement pas assez pour accueillir tous les jeunes sorciers du monde entier. » Encore une fois un léger silence pris place. « Prenez le temps d’y réfléchir et peut-être que vous devriez demander son avis à la petite Beitris. Tu n’es pas d’accord, jeune demoiselle qui écoute aux portes ? » Les yeux de la petite fille devinrent aussi ronds que des boules de billards, elle avait été discrète pourtant, comment il pouvait avoir deviné qu’elle était là ? Lentement, elle descendit les marches de l’escalier pour rejoindre timidement le salon, elle regarda le vieux monsieur assis sur le canapé en face de ses parents. « Moi, j’ai beaucoup envie d’aller à Poudlard Monsieur. » Elle baissa timidement les yeux vers la pointe de ses pieds, subitement gênée par tous ces regards posés sur elle. « Et bien, si tes parents le veulent bien, l’école de sorcellerie de Poudlard sera ravie de t’accueillir. » Elle releva enfin les yeux vers lui et lui adressa un large sourire. Elle avait vraiment envie d’y aller et elle espérait que cette visite face réalisé à ses parents qu’ils devaient absolument l’envoyer à Poudlard.

« Tu veux aller voir le match de quidditch, toi ? » Beitris leva les yeux vers son amie. C’était en effet l’idée oui, sinon elle ne lui aurait pas dit qu’elle irait bien voir le match de quidditch aujourd’hui. Depuis qu’elle été entrée à Poudlard, Beitris passait clairement plus de temps ne nez dans les bouquins qu’à observer les matchs de quidditch. « Oui, moi, j’ai envie d’aller voir le match de quidditch. » Elle referma le livre qu’elle était en train de feuilleté, prenant alors un air déterminé, alors que sa camarade avait l’air complètement dépitée. Cette dernière laissa échapper un léger soupire avant de replonger dans son petit déjeuné. « Il y a un garçon, c’est ça ? » Beitris fronça les sourcils. Elle ne voyait absolument pas de quoi son amie voulait parler. Bien-sûr que non, il n’y avait pas de garçon. Qu’est-ce qu’elle allait imaginer celle là ? Elle n’allait quand même pas se mettre à s’intéresser subitement au quidditch pour un garçon. « Bien-sûr que non. C’est pour ma culture personnelle. » Son amie laissa échapper un rire qui voulait tout dire. Elle ne la croyait absolument pas ; au fond, elle avait bien raison, mais par principe, ça agaçait légèrement la jeune sorcière. « Ouais c’est ça, culture personnelle qui se résume à l’observation des beaux garçons sur des balais. On ne me la fait pas à moi, Beitris Tyrell ne s’intéresserait jamais au quidditch par simple envie de s’intéresser au quidditch. » La jeune femme leva les yeux au ciel avant de se redresser sur ses jambes et de remballer ses affaires. « Fais comme tu veux, moi en tous cas je vais voir le match, si tu me cherches, je serais dans les gradins. » Avec autant de dignité possible, la jeune femme s’éloigna de la table des poufsouffle, pour quitter la grande salle. Elle irait à ce match, qu’importe l’avis de son amie. Avançant lentement dans les couloirs, elle laissa échapper un soupire. Pourquoi au juste, elle allait voir ce match ? Son amie avait raison, ce n’était pas dans ses habitudes. Elle secoua légèrement la tête comme pour se forcer à penser à autre chose. Ça n’avait pas d’importance de toute façon, elle n’avait pas besoin de trouver d’explication à son propre comportement. D’un pas décidé, elle se rendit jusqu’au terrain, se dénichant une bonne place où elle s’installa en silence. » Tyrell ? Qu’est-ce que tu fiches ici ? » Elle arqua un sourcil et leva les yeux vers son interlocuteur, l’un de ses camarades de Poufsouffle. Pourquoi est-ce qu’il fallait que tout le monde lui demande pourquoi elle était là. C’était bon quoi, ce n’était pas non plus exploit du siècle. « Vous allez arrêter avec cette question ? Je fais bien ce que je veux non ? » Son ton s’était légèrement élevé, la soudaine chaleur qu’elle ressentait la laissa suggérer que ses joues avaient viré au rouge. Elle ne s’énervait que très rarement, ainsi le jeune homme paru surpris de sa réaction. « Ok, je suppose que c’est pas la bonne période du mois, on reparle plus tard. » Elle leva les yeux au ciel. Vraiment trop nulle cette réplique. Pas la bonne période du mois, il ne savait même pas (et ne saurait jamais) de quoi il parlait l’imbécile. Elle laissa échapper un léger grognement avant de le rattraper par le bras. « Attends ! » Il se retourna vers elle, un sourcil arqué. « Tu joues bien dans l’équipe de poufsouffle non ? » Elle en était sûre, la question était inutile, elle n’avait jamais assisté à un seul match jusqu’à présent, mais elle savait qui jouait dans l’équipe de sa maison, c’était quand même la moindre des choses. « Oui pourquoi ? » Elle lui adressa un léger sourire avant de le forcer à s’asseoir à ses côtés. « J’y connais rien en quidditch, alors tu vas m’initier. » Même pas elle lui aurait demandé son avis, il était là alors il n’avait pas le choix. C’était sa punition pour lui avoir posé la question qu’il ne fallait pas. « D’accord, si tu me dis pourquoi tu t’y intéresses subitement. » Elle laissa échapper un léger soupire, il fallait qu’il insiste en plus. Pourquoi est-ce qu’elle se mettait soudainement à s’intéresser à un sport de brute, manquant totalement d’intérêt ? Sans doute parce qu’un certain Cinaed Monroe jouait dans l’équipe de Gryffondor et qu’il lui avait sauvé la mise quelques temps plus tôt. Encore une fois où elle se faisait emmerder par une bande d’imbéciles décidés à critiquer ses origines. Elle n’arrivait jamais à se défendre, c’était sans doute ce qui amusait le plus tout ceux qui venaient s’en prendre à elle. Son amie avait eu raison, c’était pour un garçon, mais ce n’était pas ce qu’elle croyait et puis zut, elle n’avait de compte à rendre à personne, même pas à elle-même et à ses pensées qui s’entremêlaient et qu’elle préférait nier en bloc. « Tu l'auras peut-être remarqué mais il y a très peu de domaines qui m’échappent. Je m’instruis beaucoup en dehors des cours et j’ai décidé de combler certaines lacunes évidentes que j’avais, si tu vois ce que je veux dire. » Il n’était pas sans savoir qu’elle avait toujours d’excellentes notes en cours et qu’elle passait presque tout son temps le nez dans les bouquins histoire d’approfondir ses connaissances, tout comme il savait qu’elle n’y connaissait rien en quidditch. Il haussa les épaules, satisfait de la réponse. « Très bien. » Elle lui adressa un léger sourire avant de reporter son regard vers le terrain, affichant un air particulièrement satisfait, c’était son premier match et elle allait revoir son sauveur, en plus de ça, elle ne passerait pas pour une parfaite débile n’y comprenant rien puisqu’elle avait trouvé de l’aide sans avoir a expliquer ses vraies motivations, tout était parfait.

« Il faut que je retourne à Poudlard, qu’est-ce que je vais faire sinon ? » Elle laissa échapper un soupire, emmitouflée sous une couverture, elle laissa sa tête retomber contre l’épaule de son ami. Un ami de longue date, ils se connaissaient depuis Poudlard. Il était son meilleur ami. Juste son meilleur ami, malgré les rumeurs qui avaient pu circuler à leur propos durant bien des années. Des petits copains, elle en avait eu plusieurs jusqu’à présent, des histoires souvent bien courtes dont elle évitait de parler. Avoir un ami sur qui compter, un vrai ami, ça valait bien toutes les histoires d’amour du monde. C’était finalement ce qu’elle avait tiré comme conclusion, comme pour se convaincre elle-même que c’était mieux ainsi. Les histoires d’amour, elle avait appris à les fuir, elle savait trop vite reconnaitre celles qui lui ferait plus de mal que de bien, elle avait bien souvent rêvé au prince charmant, mais il n’était jamais venu, elle avait finalement renoncé à l’attendre. L’amour, ce n’était peut-être pas son truc et puis point final. Elle n’avait pas besoin de quelqu’un d’autre dans sa vie que ce brave ami qui partageait la plupart de son quotidien. « Ça va être dangereux, tu es une née-moldue. » Elle le savait bien, être une née moldue avec la chute du ministère de la magie, ce n’était pas la chose la plus évidente du monde. Elle n’avait pas envie de terminer à Azkaban ou de se faire assassiner juste parce qu’elle était née dans une famille de moldus et que le destin avait décidé de faire d’elle une sorcière. Aujourd’hui, elle regrettait d’avoir, plus jeune, eu tellement envie d’entrer à Poudlard. Les conséquences de ce choix étaient grandes aujourd’hui pour sa vie. « Tu crois que je devrais juste m’enfuir ? » Il haussa légèrement les épaules, tout comme elle, il savait pertinemment que la lâcher en pleine forêt toute seule pour qu’elle reste cachée au reste du monde, ce n’était certainement pas la meilleure chose à faire. Elle n’avait pas envie de rester seule dans cet enfer. Autrefois, la solitude n’avait rien eu de dérangeant à ses yeux, si elle s’entendait bien avec ses camarades de poufsouffle, elle avait toujours apprécié la solitude, pouvoir se noyer au fond d’un bon livre sans que personne ne vienne la déranger. C’était agréable, mais c’était une sensation qui n’appartenait plus qu’au passé. La guerre était imminente et elle n’avait plus de temps à perdre à s’isoler pour ne partager que la compagnie d’un bon livre. Elle ne voulait plus rester seule à attendre qu’on vienne l’abattre. Elle avait peur comme j’avais elle n’avait eu peur, c’était une situation qu’elle ne savait absolument pas comment gérer et dans toutes les solutions qui se présentaient à elle, aucune ne semblait convenir réellement. Elle avait trop peur pour oser se battre aux côtés de l’ordre, elle risquerait sa vie en reprenant son poste d’infirmière à Poudlard et la simple idée de devoir s’enfuir au quatre coins du pays la faisait trembler de peur. « Je ne sais pas. » C’était la réponse à laquelle elle s’attendait, c’était celle qui s’imposait à son propre esprit et son ami ne semblait guère plus enclin à trouver mieux. « Tu te souviens de ma sœur ? » Elle posa son regard sur le jeune homme, pas sûre de savoir où est-ce qu’il voulait en venir. Bien-sûr qu’elle se souvenait de sa sœur, mais ce n’était pas ça qui allait l’aider à trouver des réponses à ses questions. « Oui, pourquoi ? » Il se tourna vers elle d’un air convaincu, comme s’il venait de trouver la solution miracle à tous ses problèmes. « Ça fait plusieurs années qu’elle est partie travailler en France, elle est infirmière à Beauxbatons. » Elle arqua un sourcil, n’ayant toujours pas compris le sens de ses paroles, il était clair qu’il avait une idée en tête, mais elle était bien incapable de savoir laquelle. « Tu peux te faire passer pour elle et retourner travailler à Poudlard comme si de rien n’était. Tu seras juste ma sœur, sorcière de sang-mêlé, jusqu’à ce que quelqu’un regarde ton dossier de plus prêt. » Une solution temporaire en somme. Elle pourrait rester à Poudlard, quelques heures comme quelques mois, protégée par un dossier bidon, c’était mieux que rien. Elle lui adressa un léger sourire. « Merci. » Il lui rendit son sourire et dès le lendemain, il se chargea de sa réintégration à Poudlard, une chance pour eux, ils n’étaient pas très à cheval sur la procédure administrative, en même temps, il s’agissait de mangemorts, les lois, les protocoles barbants qui demandaient un minimum de patience, ce n’était pas leur truc. Un simple ‘sang-mêlé’ sur le dossier avait suffit. Elle allait pouvoir retourner à Poudlard, jusqu’au jour où les mangemorts apprendraient à s’intéresser d’avantage à la paperasse, là il était clair que la supercherie serait découverte, elle pouvait faire tout ce qu’elle voulait, à moins d’avoir du polynectare et un échantillon de son Adn sous la main, jamais elle ne ressemblerait à la sœur de son ami. Or, quand on cherche plus loin que le bout de son nez, dans les dossiers du ministère de la magie, on retrouve des photos et à un moment où à un autre, la sienne se retrouverait sur une liste de nés-moldus à envoyer tout droit à Azkaban. Elle ne savait pas comment les choses se dérouleraient à ce moment, mais pour l’heure, elle préférait ne pas y penser. Elle était de sang-mêlé aux yeux du reste du personnel – ceux ne la connaissant pas en tous cas – et les élèves, ils pouvaient bien dire ce qu’ils voulaient, ça n’avait pas d’importance, ça n’avait jamais eu d’importance de toute façon. Beitris s’était bien souvent laissée insultée de sang-de-bourbe dans répliquer alors finalement, ils pouvaient toujours continuer, tant que personne n’était là pour vérifier leur propos, tout se passerait bien.

Un né moldu était mort dans l’enceinte du château. Un frisson parcouru l’échine de la sorcière. Cette fois-ci, elle ne s’en sortirait pas si elle restait encore à Poudlard. C’était fois, il fallait qu’elle parte. Elle avait déjà réuni ses affaires quand Cinaed était venu la chercher. Il l’avait déjà aidée bien des fois, elle lui faisait parfaitement confiance. C’était un homme brave et … Bref. Elle ne voulait pas penser à tout ça, tout comme elle ne voulait pas penser au baiser qu’il avait déposé sur ses lèvres quelques temps plus tôt. Ce n’était pas le moment de s’attarder là-dessus, il y avait plus important pour le moment. Elle avait suivit le sorcier jusqu’à Pré-Au-lard où ils avaient transplané ensemble. C’était impossible de transplaner depuis Poudlard. Ça avait toujours été impossible, même à l’époque de ce très regretté Dumbledore. Maintenant que Poudlard avait pris des allures de prison, il était clair que le transplanage était tout aussi impossible, dommage, ça aurait permis à bien des élèves ou des professeurs de s’en sortir. Au moins, à Pré-Au-Lard, c’était encore possible, mais peu nombreux étaient ceux qui se risquaient dans les rues de la ville, les mangemorts y étaient tout aussi nombreux que dans le château et de toute façon, la plupart des boutiques étaient fermées. En un rien de temps, elle s’était retrouvée, avec Cinaed dans un petit appartement, au cœur de Londres d’après ses dires. Elle, elle n’avait même pas le courage de s’approcher de la fenêtre pour observer le paysage. Elle se contenta de regarder autour d’elle, l’appartement dans lequel elle allait devoir se réfugier pendant quelques temps. Pas trop longtemps, elle ne pouvait pas rester ici indéfiniment, elle risquait de mettre le sorcier en danger et c’était quelque chose qu’elle refuserait catégoriquement. Peut-être que pour le protéger lui, elle serait capable de s’enfuir dieu seul savait où sans rien lui dire. Face à cette pensée qui traversa son esprit, elle se sentit frissonner. Elle ne savait pas si elle aurait vraiment le courage de faire une chose pareille. Elle ne valait pas grand-chose, elle n’était même pas assez douée pour se défendre toute seule contre un gamin ayant la moitié de son âge. Elle n’était pas une grande sorcière et n’en serait jamais une, il était clair que son nom n’apparaitrait jamais sur une carte au fond d’un paquet de chocogrenouille, pas plus que dans un livre d’histoire. Elle n’avait jamais aspiré à ça de toute façon. Rester dans le silence, vivre une vie simple et sans trop de problème, ça lui convenait parfaitement. Malheureusement, la guerre en était un problème et pas des moindres. Il fallait qu’elle apprenne à se débrouiller toute seule, qu’elle ne soit pas éternellement dépendante des autres sorciers qui l’entouraient. Elle n’avait pas envie de voir Cinaed ou n’importe qui d’autre risquer d’avantage sa vie pour elle. Elle ne voulait surtout pas qu’il arrive malheur à Cinaed, toutes ses pensées allait pour lui ses derniers temps, comme s’il était devenu la personne la plus importante de sa vie. Il l’avait embrassée après tout, ô combien elle pouvait essayer de s’en persuader, ça ne voulait pas juste rien dire, pas pour elle en tout cas. Elle l’avait admiré pendant bien des années, à Poudlard comme après, alors que lui, sans doute que jamais il n’avait eu l’occasion de repenser à elle quand il brillait en tant que capitaine des Canon de Chudley, alors qu’elle, devenue jeune femme, elle avait continué de penser à lui, au garçon qui l’avait défendue contre une bande d’imbéciles dans les couloirs de Poudlard lorsqu’il n’était que des gamins. C’était pour lui qu’elle s’était intéressée au quidditch, comme la gamine admirative qu’elle avait été et qu’elle serait toujours, pour lui, rien que pour lui-même si au fil des années, elle avait continué à sortir une autre excuse, tellement souvent qu’elle avait presque réussi à s’en convaincre elle-même. Mais ce baiser, il avait tout changé, il lui avait rappelé la véritable de raison de cet intérêt soudain, il lui avait rappelé tout les matchs qu’elle était allée voir en nourrissant l’espoir secret qu’il la remarque encore alors qu’elle n’était qu’une spectatrice  parmi tant d’autres. Ce n’était pas rien, mais elle était passée maitre dans l’art de nier les choses, même les plus évidentes, alors s’il n’en parlait pas, elle n’en parlerait pas non plus. Ce serait comme un secret entre deux et bien qu’il tendait déjà l’atmosphère, il semblerait qu’ils s’en soient déjà tous les deux accommodés. « Voilà, fait comme chez toi. » Elle lui adressa un sourire qui valait sans doute tous les remerciements du monde. Elle n’avait pas besoin de le dire, il savait déjà à quel point elle lui en était reconnaissante, sûrement parce qu’elle n’avait eu de cesse de le lui répéter durant tout le trajet entre Poudlard et Pré-Au-Lard, finalement, un nouveau merci serait peut-être de trop, ainsi, le sourire était plus efficace. Pourtant, elle ne s’en tint pas là, elle haussa les épaules avant de répliquer. « Comme chez moi hein ? Si j’étais chez moi, je commencerai déjà par faire le ménage. C’est sale ici. » Elle lui adressa un regard plein d’innocence comme elle savait si bien le faire. Bien évidemment, elle plaisantait. Elle ne se mettrait pas à faire son ménage (quoi que, sans sa surveillance, elle ne résisterait sans doute pas à remettre un peu d’ordre) et elle ne critiquait en rien son appartement, dans le bon, il aurait pu l’emmener dans une décharge qu’elle aurait été toute aussi contente de s’y retrouver. Il venait très certainement de lui sauver la vie, elle n’avait aucun droit de râler, sauf si c’était pour plaisanter et tenter de détendre cette atmosphère bien tendue.


Dernière édition par Beitris J. Tyrell le Ven 26 Juil - 15:06, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.   (bjt.) ◊ hello darkness my old friend. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 14:06

REBIENVENUE CHEZ TOI et encore merci de prendre mon infirmière préférée :héé::coeur:I love you:bed:
Si tu as la moindres question tu sais où me trouver :héhé:
Et je me remet toujours pas de ton gif de profil, Tatiana est tellement cute :fall::bed:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.   (bjt.) ◊ hello darkness my old friend. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 14:28

Hm, j'vais être triste si je dois te pourrir la vie avec cette tête :fall:
Parce que GERUIGREUIG TATIANA :bed: :puppy: :please: :red: t'es obligée de mater Orphan Black maintenant, on utilise pas des avatars dont on mate pas la série, that's all :héé: :bg: c'est un décret très récent, oui oui (a)
Bref, (rerererererererererere)BIENVENUUUUUUUE, sang-de-bourbe :bad: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.   (bjt.) ◊ hello darkness my old friend. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 14:46

MONROE D'AMOUR - merci beaucoup monsieur quiddicth :bg:
j'ai bien une question, jte mpotte dès que j'ai finis mes rps parce que jvais passer par une longue séance de déco/reco et que ça va être chiant :fall:
mais trop, jsuis tombée amoureuse de ce gif :love:

AMOUR - mwhahaha, soit gentil avec moi alors vilain mosesounet :bg:
t'inquiètes pas, ça fait un moment que j'y pense, j'ai juste pas le temps en ce moment (je rp troooop) mais après ouais je m'y mettrais :héé:
va ajouter ça dans les règles tiens :mdr:
merci, bloody face :héé:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.   (bjt.) ◊ hello darkness my old friend. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 17:43

Non, je peux moralement pas être gentil avec toi :siffle:
Azy faut t'y mettre :mdr: :héé: Orphan Black, célaclasse :red:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.   (bjt.) ◊ hello darkness my old friend. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 18:05

Rebienvenue ! Et je confirme Orphan Black c'est une drogue ! :red: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.   (bjt.) ◊ hello darkness my old friend. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 18:12

AMOUR - mais si tu peux, imagine moi avec dix balais et une perruque blonde et tu verras, tu seras gentil avec moi :angel:
j'ai déjà commencé, j'ai déjà commencé :bg: faut pas me sous-estimer comme ça voyons :fall:

TIMOTHY - merci :love: ouais c'est classe et original, j'adhère :fall:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.   (bjt.) ◊ hello darkness my old friend. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 18:15

Encore un DC, dis donc :red:.
Rebienvenue chez toi ! J'avais un lien avec l'ancienne Beitris (avec Bea), il faudrait voir tout ça du coup si tu le souhaites of course ! :héé:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.   (bjt.) ◊ hello darkness my old friend. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 18:17

Ça marche pas spécialement ça :siffle: de toute manière c'est dans le lien, que veux-tu :bg: *out* mdrrr c'est bieeen bravo si tu as commencé :red: tu verras c'est de plus en plus classe, au début c'est chelou mais après c'est eiiozgeuizegg :fall:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.   (bjt.) ◊ hello darkness my old friend. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 18:18

Orphan Black c'est telleeeemmeeent bien, quand tu commences à rentrer dans l'histoire tu peux plus t'arrêter tu vas voir :fall: Et puis bon, Tatiana est tellement parfaite que rien que pour ça tu dois regarder :bg:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.   (bjt.) ◊ hello darkness my old friend. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 19:23

rebienvenue, très bon choix de scénario :héé: :puppy:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.   (bjt.) ◊ hello darkness my old friend. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 19:25

Tatianaaaaaaaaa :red: Elle a trop la classe :fall: 
Et puis une Poufsouffle, yeah :arcciel:
Re-bienvenue chez toi madame :héé:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.   (bjt.) ◊ hello darkness my old friend. Icon_minitimeJeu 25 Juil - 19:27

REBIENVENUE :arcciel:
Bon courage pour ta fiche :puppy:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.   (bjt.) ◊ hello darkness my old friend. Icon_minitimeVen 26 Juil - 10:46

OSHA - mais non, juste un changement de compte 👼je suis encore et toujours à dix comptes :bg:
Merci beaucoup :love:pour le lien, y a pas de soucis faudra qu'on voit ça :puppy: 

AMOUR - dommage xD Faudra me l'expliquer un jour le lien :mdr:
ouais ouais, j'ai même bientôt fini :héé:
elle est cool cette série :héhé:Helena me fait flipper quand même, mais jme remet *baff*

MON MEC QUI PU - mais grave, j'ai eu trop de mal à coupé hier soir :mdr: et encore j'ai coupé au milieu d'un épisode, parce que je savais que si j'allais jusqu'à la fin, j'aurais trooop envie de mater la suite :mdr:

PANDA - ouaiiiis elle gère :potté: 
Poufsouffle un jour, poufsouffle toujours :fall: j'ai rétablis l'équilibre entre les serdaigles et mes poufsouffles en la mettant à pouffy :fall: maintenant faut que je fasse deux nouveaux persos pour les autres maisons :mdr:
merci beaucoup :mimi: 

SOHAN - merci à toi :coeur: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.   (bjt.) ◊ hello darkness my old friend. Icon_minitimeVen 26 Juil - 15:09

Et voilà fiche terminée :puppy: 
j'attends l'avis de Cinou bien-sûr avant de m'auto-valider :fall:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.   (bjt.) ◊ hello darkness my old friend. Icon_minitimeVen 26 Juil - 15:17

C'est juste parfait, auto-valide toi vite qu'on puisse faire pleins de bébés :bg: 
(et elle a intérêt a faire le ménage, à ton avis pourquoi il l'a amené chez lui ? :siffle: :arrow:)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.   (bjt.) ◊ hello darkness my old friend. Icon_minitimeVen 26 Juil - 15:21

owiii je me m'auto-valide et on va faire les bébés :héé:
( :mdr: il profite le vilain :fall: elle lui fera son manage va, en guise de remerciement xD)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.   (bjt.) ◊ hello darkness my old friend. Icon_minitimeVen 26 Juil - 15:24

T'es sexy en bleu :héé::héhé::bed:
(elle est trop gentille, si elle fait ça elle pourra revenir quand elle veut :siffle:)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.   (bjt.) ◊ hello darkness my old friend. Icon_minitimeVen 26 Juil - 15:32

je sais, je sais, ça me va bien au teint :héé: même ton mari il est bleu comme ça :héhé:
( :mdr: c'est très aimable de cinaed ça xD mais faut pas qu'il remette le bordel à chaque fois, sinon elle demandera une compensation :héé: )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.   (bjt.) ◊ hello darkness my old friend. Icon_minitimeVen 26 Juil - 17:55

(compensation en nature, ça va ? :héé:)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (bjt.) ◊ hello darkness my old friend.   (bjt.) ◊ hello darkness my old friend. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

(bjt.) ◊ hello darkness my old friend.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: Deuxième saison :: Deuxième saison 2 :: fiches
-
Sauter vers: