AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (jasmine&daley) ♦ help me, and you'll live

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: (jasmine&daley) ♦ help me, and you'll live   (jasmine&daley)  ♦ help me, and you'll live Icon_minitimeMer 29 Mai - 15:37

Daley marchait d'un pas rapide mais mesuré, pressé mais pas paniqué, il ne pouvait pas se permettre d'avoir l'air stressé, ce qu'il n'était pas réellement. Il avait simplement besoin de quelque chose, quelque chose qu'il avait l'intention d'obtenir assez rapidement, qu'il ne pouvait pas attendre avant de l'avoir. Il regardait autour de lui, parcourant Ste-Mangouste et cherchant une chose en particulier. Ou plus précisément, il cherchait quelqu'un, sans savoir qui il cherchait réellement. Il passa à côté d'un apprenti médicomage, il passa près d'un homme plus grand que lui et nettement plus vieux, il observa un instant une dame assez âgée et il grogna de frustration de ne pas trouver ce qu'il voulait. Il ne savait pas qui il voulait mais il savait quelles étaient les critères qu'il recherchait. Il fallait que la personne soit facile à manipuler ou à porter le cas échéant, il fallait une femme, un homme serait trop dur à manier et il n'avait pas de temps à perdre en duels inutiles, il lui fallait faire vite, il lui fallait quelqu'un qu'il pourrait séparer de sa baguette assez rapidement et qu'il pourrait menacer aisément. Il lui fallait une femme jeune et solide pour pouvoir marcher sans s'essouffler mais également une médicomage expérimentée pour ce qui l'attendait au bout du chemin épineux. Et il finit par la trouver. Elle était au bout du couloir qu'il venait de franchir et elle discutait avec quelqu'un. Il se mit dans l'ombre du couloir en la voyant approcher et attendit, il attendait qu'elle le dépasse sans le voir et il l'attaqua par derrière. Passant une main sur sa bouche pour l'empêcher de crier, il pointa sa baguette dans son dos pour la menacer et lui faire comprendre que tout geste brusque était peu recommandé dans sa situation. Il se pencha au dessus de son oreille pour lui murmurer. « Pas d'action inespérée, j'ai besoin de vous mais vous êtes loin d'être la seule médicomage dans le coin. » Elle n'était pas indispensable et il n'avait pas de temps à perdre, elle devait comprendre qu'elle n'avait pas d'autre choix que de le suivre. Il l'attira contre lui pour lui faire franchir une porte de sortie, débouchant sur un nouveau couloir isolé. Il fouilla l'intérieur de sa blouse pour pouvoir lui dérober sa baguette et l'empêcher de s'en servir pour l'instant. Daley glissa la baguette volée dans sa propre cape de sorcier avant d'obliger la jeune femme à lui faire face. Elle était jeune mais pas beaucoup d'années de moins que lui, elle était très mate de peau, elle avait de longs cheveux noirs, sorti de son contexte, la jeune femme était très séduisante mais il n'avait pas de temps à perdre avec ce genre d'idée. Il posa les yeux sur le badge qu'elle portait et esquissa un sourire. « Très bien mademoiselle Grant, il va falloir que vous m'aidiez, toute tentative engagée pour vous enfuir ou pour prévenir quelqu'un pourrait bien se terminer en bain de sang. Si vous faites tout ce que je vous dis, vous pourriez vous en sortir sans trop de casse. » Il lui adressa un nouveau sourire assez décalé, presque sadique avant de la retourner brutalement et la forcer à emprunter le couloir en la poussant du bout de sa baguette. Ils ne croisèrent personne jusqu'à la sortie et jusqu'à ce que Daley se rapproche d'elle à nouveau et lui serre le bras pour leur permettre de transplaner.

Quelques secondes plus tard, ils se matérialisèrent dans une grande plaine au milieu de nulle part et immédiatement, Daley se remit en marche, forçant sa captive à faire de même. Il était parfaitement maître de la situation et entendait bien le rester pour l'instant, c'est pourquoi il préféra immédiatement lui expliquer la situation. « N'essayez même pas de vous enfuir ou de transplaner, voilà quelques minutes qu'on est entrés dans le bouclier que j'ai mis en place, vous n'aurez pas le temps de courir au delà avant que je vous rattrape. » Il marchait d'un pas assez rapide, la situation urgeait, malgré le temps qu'il avait mis à sélectionner le médicomage qui allait le suivre. Il la tenait toujours d'une poigne de fer dans sa main droite, il n'avait pas l'intention de la laisser s'en aller ou de lui laisser l'avantage. Ce qui ne se remarquait pourtant pas au premier abord, c'était que Daley boitait très légèrement, blessé à la jambe pendant un duel particulièrement corsé et violent. Il s'efforçait pourtant de marcher comme si de rien n'était malgré la douleur qui le transperçait à chaque pas qu'il osait faire. Il avait également les mains pleines de sang mais celui-là n'était pas le sien, mais celui de son coéquipier mangemort. D'ailleurs, Daley ne chercha pas un instant à cacher sa marque sur son bras nu à la vue de la jeune femme, il fallait qu'elle comprenne dans quoi elle venait d'être embarquée. Ils marchèrent presque dix minutes avant qu'ils n'atteignent une petite maison en bois dans laquelle Daley avait pris refuge avec le mangemort qui lui servait plus ou moins d'ami depuis quelques temps. Il fit d'abord entrer Jasmine avant de s'engouffrer dans l'intérieur noir de l'habitacle pour fermer et verrouiller la porte derrière eux. Il désigna immédiatement la silhouette sur le sol d'un mouvement du menton. « Il a besoin d'un guérisseur, je ne peux pas le transporter et encore moins le faire transplaner. J'ai essayé de stopper le saignement mais je n'ai pas les connaissances des médicomages. Si vous l'aidez, vous avez ma parole que vous aurez la vie sauve. » Il préférait la prévenir avant qu'elle ne songe à négocier. Il n'allait pas s’embarrasser de sentiments, de belles paroles, il voulait que les choses soient claires entre eux. Au cours d'un combat avec quelques membres de l'Ordre, les deux mangemorts avaient rapidement perdus leur avantage et avaient été contraints de battre en retraite mais son coéquipier avait été bien plus blessé qu'il ne l'avait été lui-même. Il avait réussi à le ramener jusqu'ici mais c'était tout ce qu'il était parvenu à faire et il ne ferait pas semblant de posséder des notions de médicomagie, la guérison du sorcier à l'heure actuelle relevait plus du miracle et il n'avait pas été long à prendre la décision qui s'imposait : il lui fallait un médicomage, quelqu'un de suffisamment expérimenté pour lui sauver la vie et il n'en connaissait pas dans le rang des mangemorts. Ce n'étaient pas des sadiques de la plus grande espèce qui allaient apprendre comment guérir les autres. Par définitions, les serviteurs de Voldemort avaient quelques notions pour se soigner eux-mêmes ou pour faire face à certaines situations extrêmes mais le reste du temps, ils n'étaient pas appréciés pour leur talent à guérir leurs victimes, sauf quand il s'agissait d'une nouvelle manière de les torturer. Les guérir pour mieux les faire souffrir, quelqu'un chose dont Daley était particulièrement friand. Mais là n'était pas la question, il avait besoin de la jeune femme, et il avait surtout besoin qu'elle comprenne que le choix d'accepter ou de refuser ne lui appartenait certainement pas. « Et avant que vous n'ayez l'idée de me dire d'aller me faire voir et de croiser les bras jusqu'à ce que je cède et vous libère, autant vous le dire tout de suite : s'il ne survit pas ou si vous ne faites rien pour l'aider, vous ne sortirez jamais de cette cabane vivante. » Au moins, elle savait à présent qu'elle n'avait aucun autre choix. Lui en revanche savait parfaitement qu'il allait devoir lui rendre sa baguette mais il avait d'abord besoin de savoir si elle était d'abord médicomage et ensuite anti-mangemort et non l'inverse. Il n'avait pas caché en être un, de toute manière, elle le voyait à présent sur celui qui était allongé torse nu sur le tapis, il n'avait pas besoin de lui faire un dessin. Mais il comptait sur ses instincts de guérisseuse qui noterait le jeune âge du mangemort avec qui il était. Il avait emmené un mangemort encore novice avec lui et s'était retrouvé piégé dans une embuscade, il fallait qu'elle voit cela avant de voir le mangemort expérimenté qu'il était lui-même. Il avait vu des médicomages en action, il savait que certains trouvaient plus fort qu'eux de sauver quelqu'un qui souffrait plutôt que de le meurtrir davantage mais en capturant la jeune femme, il n'aurait pas pu dire dans quelle catégorie de personne elle se trouvait, il espérait seulement qu'il ne se trompait pas, elle avait l'air particulièrement douce et compatissante. Mais après tout, Sage avait également l'air innocent et pourtant, elle était loin de l'être, il ne parlait même pas de la belle et dangereuse Pandora qui pouvait avoir l'air d'une âme pure jusqu'à ce qu'elle offre à son adversaire un sourire de son cru, absolument sadique et dépravé. Daley pouvait même dire qu'avant de proférer des menaces, il avait l'air lui aussi tout à fait normal, il arrivait parfois même à passer pour un gentil, il jouait la comédie comme personne. Seulement maintenant, il n'avait pas le temps de lui offrir les violons, il devait penser à la vie du mangemort sous sa protection avant de penser à la jeune femme ou à lui-même, qui continuait de se vider de son sang malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (jasmine&daley) ♦ help me, and you'll live   (jasmine&daley)  ♦ help me, and you'll live Icon_minitimeSam 1 Juin - 16:56

DALEY & JASMINE

❝ help me, and you'll live ❞

Elle l'observait sans dire un mot, ce corps presque inerte devant elle, ses iris noisettes étaient comme hypnotisées par la silhouette du mourant qui gisait sur un sol brut. Que faire ? Ses muscles restaient impassibles à toutes supplications intellectuelles, comme s'ils étaient déconnectés de son système nerveux. C'était insoutenable. Autant la vision d'horreur de ce jeune sorcier sanguinolent que la situation dans laquelle elle se trouvait. Un dilemme se présentait à elle. Devait-elle risquer sa vie et celle de ce patient en jouant la fausse courageuse ? Fallait-il mettre ses valeurs au placard et sauver un homme mauvais pour ne pas salir sa réputation de guérisseuse et, en même temps, avoir la vie sauve ? Quand enfin ses muscles se décontractèrent, ce fut pour poser ses mains sur son visage. La sorcière soupira. A côté d'elle, le mangemort restait impassible. Son regard examinait alternativement le corps du blessé et celui de son geôlier. Que faire ? La baguette qui avait retrouvé sa propriétaire semblait peser plus lourd qu'à son habitude, était-ce le fruit de sa propre imagination ou une réalité bien palpable ?

Quelques heures plus tôt, à St Mangouste. La guérisseuse se pencha un instant sur un espèce de furoncle malodorant qui, au toucher, gigotait comme un morceau de jelly. C'était intriguant. Son sourire amusé était difficilement caché derrière une moue coincée. « C'est grave ? » Que pouvait-elle lui répondre ? Non mais, la prochaine fois que vous prélèverez du pus de cette créature, protégez-vous ? Elle réprima à nouveau un rire mesquin qu'elle camoufla derrière une toue passagère. « Infirmière ? » Dit-elle à la sorcière à côté d'elle. « Vous lui donnerez la décoction que j'ai préparé, celle à côté du philtre Dégonflant et de la potion Wiggenweld. Il faudra en appliquer deux fois par jour sur ce ... furoncle et s'il ne disparait pas, il faudra l'éliminer d'une façon plus radicale » Le patient ne semblait pas rassuré, ses lèvres pincées étaient figées en une expression de peur, voire même de douleur. Jasmine échangea un regard avec sa collègue puis s'installa à côté du sorcier. Elle avait du mal à ignorer la proéminence qui s'était érigée sur le nez de cet homme. Pauvre de lui. Il n'avait pas voulu lui révéler les évènements qui avaient poussé, le mot est faible, ce furoncle à apparaitre. Néanmoins avec ses quelques années d'expériences, Jasmine avait appris à ne plus être surprise. Les sorciers étaient après-tout, comme les moldus, des êtres doués d'une imagination sans limite. Cet homme avait, sans nul doute, voulu récolter sans la moindre précaution du pus de Bubobulb ou d'une autre créature magique. « Ne tentez pas de l'enlever avec vos propres moyens, ça n'arrangera pas les choses. Une étudiante à Poudlard a récemment essayé de le faire sauter avec un sortilège, le résultat était plus que décevant ... » Jasmine n'ajouta rien, préférant laisser libre court à l'esprit inventif de son patient qui se mit à l’assener de nombreuses questions. Elle quitta le box sans rien dire pour s'aventurer dans les couloirs de l'hôpital qui, pour une fois, étaient plutôt calmes. C'était le moment idéal pour faire une pause dans son bureau. Idéal ? Presque. Car au moment même où elle s'aventura dans un couloir qui menait à son bureau, un guérisseur la stoppa. « Grant ! » Dit-il de sa voix fluette tout en posant sa palme gigantesque sur son épaule maigrelette. « Que fais-tu encore ici ? Tu m'avais dit hier que tu viendrais à la conférence sur le venin de Doxy ! » La sorcière voulut disparaitre à ce moment précis. Comment avait-elle pu oublier ? Honnêtement ? Par peur de décéder à son âge, de l'ennui. Elle porta une main à son front et fit mine d'être déconfite. « Non, tu ne te défileras pas aujourd'hui ! » Elle n'eut pas le temps d'exposer une excuse valable car il lui fit signe de le suivre. Pouvait-elle encore refuser ? Surtout que c'était son supérieur. Damned.

Les choses s'étaient enchainées pour finalement, être littéralement kidnappée à St Mangouste et finir prisonnière dans une cabane miteuse avec un maudit mangemort et son camarade à moitié en friche. Affreux. Si elle n'avait pas remplacé un de ses amis guérisseurs sur le pied levé, elle ne serait pas allée au travail et donc ne se serait pas retrouvée piégée dans cet endroit. Jasmine observait toujours le mangemort allongé, elle sentait l'impatience grandir chez le sorcier qui la tenait en otage. Que faire ? Après une longue, intense et sérieuse réflexion, Grant s'installa à côté de celui qui était devenu en quelques instants son patient et, sans regarder l'autre homme, elle lui dit d'une voix ferme sur un ton neutre qui n'allait pas du tout à une personne effrayée. « Je n'ai pas le choix de toute façon. Cependant je ne veux pas entendre votre horrible voix de petit tyran manipulateur pendant que je travaille. Si j'ai besoin de quelque chose je vous le ferais savoir ». Elle n'était pourtant pas bien placée pour négocier, ni pour être virulente envers lui. Elle ne voulait pas soigner cet homme. Il était trop jeune pour mourir mais son statut de mangemort bloquait ses gestes. C'est ainsi que l'ancienne Serdaigle resta, immobile et accroupie devant le blessé, à l'examiner de la tête aux pieds. Cela dura quelques longues minutes. Soudain elle se pencha pour humer les plaies béantes. Étrange, à première vue. Aucune odeur particulière ne ressortait. Jasmine fit une moue dubitative en tordant ses lèvres. Elle prit sa baguette pour la faire tourner délicatement autour d'une plaie, en psalmodiant une incantation inaudible aux oreilles de l'autre sorcier. Un fin brouillard verdâtre s'échappa du bout de sa baguette mais rien ne se passa. Très étrange. La jeune femme se pencha à nouveau sur le corps du blessé. « ... Mh ... » Elle essaya un autre sortilège qui permit au sang d'arrêter de couler, c'était déjà ça. Par contre il lui fallait un complément d'information et de matériel, sans ça la guérison serait interminable, aux yeux de Jasmine, elle n'avait aucune envie de rester plus longtemps dans cet endroit. « Quel âge a-t-il ? Il faudrait que je sache quel sortilège lui a été lancé, quel maléfice ronge ces plaies. J'ai stoppé l'hémorragie mais s'il reste comme ça, il ne tiendra pas longtemps. Vous comprenez ? » Peut-être le prenait-elle pour un simple d'esprit, alors qu'il avait tout de même réussi à l'emmener dans ce trou perdu sans qu'elle ne puisse riposter. Elle se tourna enfin vers son interlocuteur. « Il me faut au moins du matériel décent, sinon nous serons encore là la semaine prochaine et je doute que vous ayez du temps à perdre, c'est pareil pour moi ». Jasmine voulut lui dire qu'elle avait de vrais patients à sauver, mais au lieu de ça elle se contenta de le fixer sans rien dire, muette, quand même inquiète de voir le mangemort piquer une colère noire face à tant d'insolence alors qu'il avait clairement l'avantage. Peut-être était-ce ça qu'elle voulait ? Qu'il perdre son sang-froid et qu'il l'attaque ? Qu'il en arrive à faire une erreur et qu'elle puisse s'enfuir ? C’était tout simplement inconscient. La sorcière se redressa vivement et s'approcha doucement du sorcier. « Vous pouvez chercher un autre guérisseur si vous ne me faites pas confiance. Cependant que ce soit moi ou un autre, je ne vois pas ce qu'il pourrait faire de plus.» Commença-t-elle en croisa ses bras contre sa poitrine, sans lâcher sa baguette. Ce n'était que le début, l'étape un. « On ne fait pas tout avec une baguette monsieur le mangemort. En plus, en tant que personnel responsable de la santé de nombreux sorciers, je tiens à vous dire que vos compétences en matière de soins sont ... plus que médiocres. Votre compagnon a de la chance de ne pas être décédé à cause de ce que vous avez tenté inconsciemment de lui faire ». S'attaquer à lui était mauvais, inutile et complètement stupide. Après tout, qu'est-ce que ça lui ferait s'il décédait ? C'était une née-moldue et aucun des deux ne viendrait la sauver s'il lui arrivait malheur ou qu'elle était en train de se vider de son sang. Pourquoi faisait-elle ça alors ? Une question d'honneur ? De devoir ? Elle restait plantée là, en le foudroyant du regard, sans cligner des yeux. Son cœur battait violemment dans sa poitrine, d'épaisses gouttes de sueurs sur son front trahissaient son apparent self-control. Ce genre de situation ne lui allait pas, elle aurait préféré être dans son bureau voire même à la conférence avec son collègue. Jasmine déglutit avec une certaine difficulté. Les secondes qui allaient suivre étaient décisives. Allait-il la faire payer pour son insolence ?


Revenir en haut Aller en bas
 

(jasmine&daley) ♦ help me, and you'll live

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: Deuxième saison :: sujets abandonnés
-
Sauter vers: