AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A. Carrow — I'm frozen to the bones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Sam 18 Mai - 0:11


alecto carrowquote, citation, lyrics, paroles.


NOM : Carrow
PRÉNOM(S) : Alecto, l'Implacable
ÂGE : 38 ans
STATUT DU SANG : Pur ; la question ne se pose même pas, si vous connaissiez le nom de Carrow.
DATE DE NAISSANCE : 21 novembre 1959
LIEU DE NAISSANCE : Peakshire, dans le manoir familial.
STATUT AMOUREUX : célibataire, entièrement dévouée à la cause du Lord.
EMPLOI : professeur d'étude des Moldus, disons plutôt que ces cours servent de propagande anti-Moldus et que sa présence entre les murs de Poudlard aide à maintenir l'ordre dans cette école.
GROUPE : Death Eaters
CÉLÉBRITÉ : Rachel Weisz.


WELCOME TO OLLIVANDERS ✲ Ollivander en a vendu des baguettes, pendant tout l'exercice de son métier au Chemin de Traverse. Mais nulle autre ne ressemble à celle de Alecto qu'elle a obtenu à l'âge de onze ans : faite d'un bois de if, mesurant vingt-huit centimètres, celle-ci est spécialisée en sortilèges et sa magie tirée d'un/une ventricule de cœur de dragon, elle peut avoir la réputation d'être d'une grande rudesse. Sans nul doute aucun, prenez garde au sorcier puissant qu'est devenu(e) Alecto avec sa baguette entre les mains.

TA MAISON A POUDLARD ✲ RAVENCLAW
7 BUSES ✲ 7 ASPICS


→ 001. LORD VOLDEMORT EST DE RETOUR, L'AVIS DE TON PERSONNAGE : Alecto n'a jamais douté du retour du Seigneur des Ténèbres. La certitude qu'il avait survécu et qu'il reviendrait, plus puissant que jamais, représentait une sorte de bouée de sauvetage, l'espoir qui l'a fait tenir, l'a empêchée de totalement sombrer pendant son séjour forcé à Azkaban. Son retour, et son triomphe, mais plus que tout, le fait qu'elle puisse être au côté de ce grand sorcier, sont une juste récompense pour sa loyauté sans failles. Elle ne craint pas le Mage Noir, ou plutôt, elle le craint comme un serviteur doit craindre son maître : il est la meilleure chose qui soit arrivée au monde magique, celui qui lui redonnera sa grandeur d'antan.

→ 002. L'ORDRE DU PHÉNIX, L'AVIS DE TON PERSONNAGE : Ce ne sont que des insectes, guère plus. Qu'ils s'agitent, qu'ils piquent, ou même, qu'ils tentent de s'organiser ne leur donnera aucun pouvoir. La cause pour laquelle ils clament se battre est perdue d'avance... Mais justement, Alecto adore les savoir là, quelque part, au détour d'un couloir, à monter une embuscade quelconque, à espérer ébranler ce qui a été mis en marche, parce que cela lui donne tout le loisir des les traquer, de les attraper dans ses filets, de tester leur résistance de bien des manières... jusqu'à mettre fin à leur misérable vie. Vraiment, elle n'est pas de ceux qui veulent la mort de l'Ordre, ou de toute résistance : le monde serait alors bien trop fade à son goût.

→ 003. TON PERSONNAGE FACE A LA SITUATION ACTUELLE : Le Monde Sorcier est aux mains du Seigneur des Ténèbres. Y compris Poudlard. C'est l'achèvement de tout ce dont Alecto a rêvé, tout ce pour quoi elle s'est battue pendant des années, la récompense de tous les sacrifices qu'elle a consenti par le passé. Est-ce qu'elle s'en satisfait pour autant ? Difficilement. Certainement parce que chaque jour passé à Azkaban a creusé un peu plus ce trou béant dans son âme, qu'elle ne parvient à remplir ni avec le pouvoir, ni avec l'argent, ni même avec la dévotion qu'elle vaut au Lord et à la cause qu'il représente. En attendant, elle répand autour d'elle la noirceur que les grands héros de la première guerre ont fait naître en elle. Ce sont ces si bons sorciers qui ont fait d'elle ce qu'elle est aujourd'hui : un soldat impitoyable. Qu'ils tremblent devant elle n'est qu'une juste vengeance.



JANE◊SMITH ✲ PRÉNOM : Léa. ✲ PERSONNAGE : personnage de la saga. ✲ PAYS : France. ✲ OU AS-TU TROUVÉ LE FORUM : Je sais plus. ✲ TON AVIS SUR PI : IL ROCKS. ✲ UN DERNIER MOT : Blabla.



Dernière édition par Alecto Carrow le Dim 2 Juin - 0:03, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Sam 18 Mai - 0:11


quote, citation, lyrics, paroles.


Le couloir était sombre, mais elle pouvait entendre des éclats de voix qui parvenaient du rez-de-chaussée. La petite Alecto ne s'attarda toutefois pas pour tenter d'épier la conversation que tenaient ses parents - elle craignait bien trop qu'on puisse la trouver, debout, à cette heure - et se précipita plutôt vers la porte en face et l'ouvrit avec toute la discrétion du monde. A l'intérieur, il faisait tout aussi noir que dans le couloir, et guère plus chaud, mais la fillette s'y sentit bien plus en sécurité... Avant que son cœur ne se serre et que des larmes menacent une nouvelle fois d'envahir ses yeux. Elle secoua alors légèrement la tête, dans l'espoir de chasser le malaise, et avança vers le lit qu'elle savait à quelques mètres, évitant au passage la planche de parquet qui grinçait horriblement.

« Amycus... » chuchota-t-elle, le sachant éveillé. « J'arrive pas à dormir. »

Un bruit de frottement lui indiqua qu'il s'était retourné dans sa direction et elle sentit la main de son frère passer dans ses cheveux. Elle le devinait presque grimacer, l'entendit lâcher un bref soupir avant de s'écarter un peu en lâchant, lui aussi à voix basse :

« Viens là. Mais c'est la dernière fois, je te préviens. »
 

Il disait toujours ça, et pourtant, à chaque fois, la laissait revenir se glisser entre ses draps et se serrer contre lui jusqu'à trouver le sommeil. Parfois, il la ramenait alors dans son lit, d'autres fois, il s'endormait avec elle et la réveillait avant l'aurore pour qu'elle regagne sa chambre. Une fois... Père l'avait trouvée ici. Elle tremblait encore quand elle repensait à la rage qui s'était emparée de lui quand ils avaient découvert et pendant plusieurs jours, la fillette s'était bien résolue à ne surtout pas quitter son lit ; elle craignait bien plus son géniteur que les cauchemars qui l'assaillaient régulièrement. Seulement, ce soir était particulier. Elle ne se fit donc pas prier pour monter dans le lit, et remonta la couverture jusqu'à ses oreilles. Là, la jeune sorcière sentit les mains de son frère se glisser dans son dos pour l'étreindre avant de déposer un bref baiser sur son front.

« Amycus... Tu es vraiment obligé de partir ? » demanda-t-elle alors, faiblement.

A quelques mètres de là, dans un coin de la chambre, gisait une lourde valise, remplie des affaires de son frère. Poudlard. Il allait partir pour sa première année, la laissant seule. Il lui avait promis, pourtant, qu'il ne l'abandonnerait pas - et elle, dans sa naïveté, elle l'avait cru.

« Tu connais la réponse... » souffla-t-il en guise de conclusion.

Bien sûr qu'il devait partir. Seulement, son coeur se serrait à la simple idée de le voir monter dans ce train, de quitter la demeure, de ne plus être là quand elle aurait besoin de lui. Il lui avait promis des lettres... Mais à présent, elle éprouvait beaucoup plus de difficulté à croire qu'il tiendrait parole. Un frisson la parcourut soudainement, sans qu'elle puisse réellement en comprendre l'origine. Instinctivement, ses pieds glissèrent vers ceux de son frère et elle ferma les yeux, apaisée. Pour la dernière fois de sa vie, sans nul doute.

x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x

« Alecto ! » Le mot claqua dans l'air. Froid. Sec. Plein d'un mépris non déguisé, comme à chaque fois que Père s'adressait à elle. « Viens ici. » rugit-il depuis le rez-de-chaussée.

La jeune fille abandonna le livre dans lequel elle s'était plongée pour obtempérer en descendant au rez-de-chaussée. Son pas était rapide, pressé mais elle savait parfaitement qu'il ne tolérerait pas qu'elle coure. L'homme qui lui avait donné la vie, Alecto le méprisait, le haïssait mais, plus que tout, elle craignait sa colère et n'aurait jamais rien fait pour la provoquer. Encore moins en l'absence d'Amycus. C'est donc le plus silencieusement possible qu'elle arriva dans le salon, puis attendit que son père daigne lui adresser la parole. Il la fit patienter une bonne minute avant de désigner son bureau d'un geste de la tête. La fillette tourna les yeux dans cette direction, pour tomber sur un parchemin. Même de là où elle se tenait, elle reconnut l'écriture émeraude et sut aussitôt ce qu'elle signifiait. Son cœur s'emballa mais elle n'osa ni bouger, ni détacher la lettre des yeux. Finalement, la voix de son père s'éleva :

« Dirait que t'es pas aussi inutile que j'croyais. P'têtre même que tu valideras une BUSE ou deux... »

Elle détestait quand il parlait ainsi d'elle, et la façon dont il la traitait comme une moins que rien juste parce qu'elle n'était pas née du bon sexe. Seulement, on lui avait appris très tôt à ne pas répondre, afin d'éviter de provoquer sa colère. Et qui sait... à présent que Poudlard était à portée de main, la jeune Carrow n'aurait surtout rien fait pour qu'il puisse l'empêcher d'y aller en guise de punition. Elle se contenta donc de baisser les yeux, les mains serrées. Et d'attendre.

« Eh bien, vas-y ! Prends cette lettre et déguerpis... » 
lâcha-t-il après de longues secondes.

La gamine ne se fit pas prier et bondit sur le parchemin avec peut-être un peu trop d'entrain, ce qui valut un grognement agacé de son père. Mais elle s'en fichait, tout comme elle n'écouta pas ses commentaires sur le déclin de la grande école de sorcellerie ; elle y irait, et serait enfin loin de lui, loin de cette maison trop sombre, loin de la morosité ambiante. Même lui ne pourrait pas lui enlever ça, et cette seule pensée lui arracha un sourire satisfait quand elle se sut seule dans sa chambre.

x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x

Un rire tira Alecto de son parchemin. Elle releva les yeux vers un groupe, quelques tables plus loin, plus occupé à discuter qu'à étudier quoique ce soit. Son regard s'assombrit quand elle reconnut Amycus parmi eux. Son frère, d'ailleurs, tourna rapidement la tête vers elle avant de l'ignorer, ajoutant un peu plus à son agacement. La brunette retint difficilement un soupir avant de se lever brusquement : impossible de se concentrer ici sur son devoir de potions. Elle fourra donc plume et parchemin dans son sac, prit le livre sous le bras afin de le ranger. C'est entre les rayonnages que Amycus réapparut à ses côtés, un sourire amusé sur les lèvres. Un sourire qu'elle aurait bien voulu lui faire ravaler - à la place, elle se contenta de porter son attention sur l'étagère devant elle plutôt que sur son aîné. Après quelques secondes, il lui attrapa le bras brusquement et la força à le regarder :

« Qu'est-ce qui ne va pas, Alecto ? Tu supportes pas de me voir avec d'autres gens que toi ? Tu croyais quoi ? Que j'allais jouer au paria comme toi ? Hein ? »

Alors qu'il parlait, ses doigts se serrèrent un peu plus autour de son bras. Mais ce n'était pas cette douleur là qui embruma les yeux de la jeune sorcière : jamais elle n'aurait cru son frère capable de lui cracher ce genre de choses à la figure. Encore moins de les penser. Quelle parfaite idiote elle avait été... Sa fierté mise à mal la fit ravaler ses larmes pour répliquer à la place :

« Tu as changé, Amycus. Et pas en bien. Tu... Tu te comportes exactement comme lui. »
acheva-t-elle après une légère hésitation.

Le visage de son frère, Alecto le connaissait par coeur. Il ne lui fallut pas plus d'une seconde pour savoir qu'elle avait frappé au bon endroit ; et, surtout, elle était persuadée qu'il ne lui ferait jamais payer cet affront. La satisfaction qui s'empara d'elle fut suffisante pour lui donner l'audace d'ouvrir à nouveau la bouche afin d'enfoncer le clou. Elle fut toutefois interrompue par une voix, dans son dos :

« Miss Carrow. »


Son estomac se noua. Avait-elle parlé trop fort ? Est-ce qu'elle serait punie ? Elle se retourna finalement pour découvrir la directrice de sa maison.

« Le directeur veut vous voir. » ajouta-t-elle d'une voix plate. « Et vous aussi, Mr Carrow. »

Un frisson parcourut aussitôt Alecto qui emboîta aussitôt le pas à sa professeur. Elle n'osa pas tourner la tête, de peur de croiser le regard d'Amycus et d'y lire la même crainte que celle qui l'avait saisie, mais elle savait qu'il était juste derrière. Ils arrivèrent finalement dans le bureau du directeur qui leur adressa un regard désolé, avant de reporter les yeux sur un parchemin qu'il leur lut. Sa main trouva instinctivement celle de son frère, qu'elle serra pour empêcher les larmes d'envahir ses yeux. Quelque part, elle avait toujours su qu'une telle chose arriverait ; ce n'était qu'une question de temps. On leur expliqua que tout serait arrangé pour qu'ils puissent assister aux funérailles de leur mère, que les professeurs étaient là s'ils voulaient parler, et des dizaines d'autres choses qui importèrent peu à Alecto. A aucun moment, ils ne parlèrent de leur père - et elle devinait aisément pourquoi. La colère monta soudainement en elle mais elle ne s'autorisa à la laisser exploser qu'une fois hors du bureau du directeur.

« Ce sale lâche... Il l'a tuée ! Et je parie qu'il est à l'autre bout du monde à présent, à se cacher plutôt que d'assumer son acte... Je...
- Alecto...
- J'espère qu'ils l'attraperont. C'est tout ce qu'il mérite. J'espère qu'il pourrira à Azkaban... Que...
- Alecto !
- Quoi ?! »
lança-t-elle rageusement en se tournant enfin vers lui.

Amycus approcha aussitôt et passa un doigt sous son menton, la forçant ainsi à plonger son regard dans le sien. Il sourit alors doucement et répondit :

« Tu es tellement stupide... Stupide et naïve... Alecto fronça les sourcils et s'écarta de lui alors qu'il poursuivait sans lui prêter attention. J'espère qu'ils ne l'attraperont jamais. Il mérite bien pire que quelques mois à Azkaban... Et je te promets, ma douce Alecto, que je m'assurerai qu'il paie pour tout le mal qu'il a pu faire. »

Dans le regard de son frère, la Serdaigle découvrit une lueur toute nouvelle, bien plus sombre que toutes celles qu'elle avait pu y voir. Pourtant, elle la sentit faire écho à une part d'elle, enfouie derrière la peur. En guise de réponse, elle lui sourit simplement, se faisant la promesse que cette vengeance serait aussi la sienne.

x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x

Ses yeux mirent plusieurs secondes à s'adapter à la lumière soudaine mais quand elle vit tous les visages tournés vers elle, un sourire passa sur ses lèvres. Beaucoup devaient être surpris de la voir sur le banc des accusés, compter parmi les Mangemorts. La douce et timide Alecto, la Serdaigle si assidue et appliquée, si différente de son frère impétueux, vaniteux, colérique. Personne n'avait jamais imaginé ce qui sommeillait en elle, attendant son heure. Si sur bien des points, elle était différente d'Amycus, c'est surtout parce qu'ils se complétaient d'une manière extraordinaire. Une voix s'éleva soudainement et elle leva les yeux pour les poser sur l'homme qui, visiblement, était là pour l'accuser et la juger à la fois :

« Vous êtes bien Alecto Carrow, née le 21 novembre 1959 ?
- Oui.
- Vous êtes accusée d'avoir fait partie des rangs des disciples du Mage Noir. »


Accusée, et déjà coupable, pensa-t-elle. Mais ils étaient tous tellement effrayés qu'ils voulaient en finir au plus vite. Tourner la page, oublier tout ce qu'il s'était passé et se reconstruire.

« Excusez-moi... Mais vous vous trompez. Je suis une de ses disciples, et je le demeurerai jusqu'à ma mort. » répondit-elle avec un sourire carnassier.

Oh... Beaucoup avaient nié, supplié pour qu'on leur pardonne, prétendu avoir été influencés, manipulés, voire ensorcelés. Certains s'en étaient tirés. Elle-même aurait pu. Il faut fuir, avait insisté Amycus. Mais elle n'était pas lâche comme leur père et elle ne comptait pas tourner le dos au Seigneur des Ténèbres, celui qui l'avait révélée, formée, faite grandir. Elle lui serait fidèle, jusqu'au bout, même si cela signifiait un aller simple pour Azkaban. Là, l'homme commença à lister les crimes qu'elle avait commis sous les ordres de son Maître. Elle les reconnut tous, les meurtres, les tortures, les sorciers menacés, les informations volées - c'était son œuvre, la preuve de son pouvoir démesuré... Mais ce qui la chagrina le plus, c'est bien qu'ils en oublièrent un. Le plus important. Aussi, quand il lui demanda si elle avait quelque chose à ajouter, elle ne put s'empêcher de vanter ce jour où elle avait ôté définitivement la vie à son géniteur avec Amycus. Si les Carrow avaient été un jour puissants, tout cela semblait s'être éteint avec l'homme infect qui leur avait donné la vie : une vermine, voilà ce qu'il était. Un lâche, un ivrogne, un sorcier de bas étage avec des aspirations vaines. Plus que la possibilité de se venger, le Mage Noir leur avait offert la gloire et le pouvoir que leur famille avait perdu. Alors, bien sûr qu'elle n'avait pas hésité à rayer son père de la surface de la terre - pire, elle avait pris bien du plaisir à le faire souffrir et à l'entendre supplier. Sans surprise, son absence de regret, et le fait qu'elle jure de tous leur faire payer, quand le Lord Noir serait de retour, convainquit toutes ces bonnes gens de la renvoyer directement à Azkaban.

x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x


Le hall était désert, sombre, parfaitement silencieux. Malgré l'obscurité, Alecto devinait parfaitement que rien n'avait changé. Elle se souvenait parfaitement de la première fois qu'elle avait passé ces portes, il y a vingt-sept ans, pleine d'illusions, si jeune, si naïve, et surtout, si faible. Aujourd'hui, elle était différente, comme le monde magique l'était, quand bien Poudlard demeurait inlassablement la même. L'excitation la gagna aussitôt, la faisant doucement frissonner avant de se tourner vers Amycus. Il avait été là dans les moments les plus sombres de son existence, et demeurait à ses côtés à présent qu'Il était revenu, et qu'ils avaient de nouveau le pouvoir. Et cette fois-ci, même Poudlard avait fléchi face à eux, était à leur merci... Dumbledore n'était plus et plus rien ne se dressait sur le chemin du Seigneur des Ténèbres, à part quelques fous qui se battaient pour une cause perdue, et un gamin avec une cicatrice sur le front. Un ultime sursaut de résistance avant la reddition, semblait-il.



Dernière édition par Alecto Carrow le Dim 2 Juin - 0:20, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Sam 18 Mai - 0:58

Mwahaha! Rachel :red: Bienvenue ! Bonne chance pour ta fiche ! (j'adooore ton avatar ! Mais allô~ :fall: )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Sam 18 Mai - 2:03

Rebienvenue, bon courage pour ta fiche I love you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 14042
≡ date d'arrivée : 04/04/2012
≡ tes points : 125 points.
≡ ta disponibilité rp : free.
≡ ton avatar : aidan turner.
≡ tes crédits : jukebox joints (avatar).

≡ âge du perso : 30 ans.
≡ amoureusement : veuf d'un premier mariage, déjà fiancé de nouveau.
≡ son emploi : rafleur.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : poufsouffle.
≡ niveau d'études : études terminées avec 11 buses et 10 aspics.
≡ sa baguette : bois de chataîgné, vingt-sept centimètres, crin de licorne.
≡ son patronus : il est incapable de créer un patronus suite au décès de son épouse, mais avant c'était un corbeau.
≡ son amortencia : l'odeur de la prairie, celle si familière des sucreries de chez honeydukes ainsi qu'une teinte de chocolat.
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Sam 18 Mai - 12:04

Reienvenue, bonne chance pour ta fiche :arcciel:

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Sam 18 Mai - 15:05

Haan, une Carrow :fall:
Rebienvenue et bon courage pour ta fiche. :please:
Hâte de pouvoir lire celle-là aussi. :puppy:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Sam 18 Mai - 16:19

OMFGAD RACHEEEEEEEEEEL :puppy: :coeur:
je dis oui, je valide, j'adhère. j'aime trop cette actrice, elle est absolument sublime, et parfait cet avatar, pour alecto (a) bon courage pour ta fiche, j'ai hâte qu'elle vienne embêter ma petite ainsley :rigole:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Sam 18 Mai - 18:33

REBIENVENUUUUUE :puppy: :red: :héhé:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Sam 18 Mai - 20:24

Bienvenue ! Bon courage pour ta fiche ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Dim 19 Mai - 13:26

Une Carrow :héé:
Rebienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Dim 19 Mai - 14:04

Merci à vous :puppy: :angel: :red: Contente que Rachel plaise :héé: Et plus encore que vous vouliez que Alecto vienne vous embêter :bad:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Dim 19 Mai - 17:45

Bienvenue :D
J'adore ton personnage *_*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Dim 19 Mai - 19:49

une carrow :fall: bienvenue sur pi I love you bon courage pour ta fiche :puppy:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Lun 20 Mai - 12:28

Rebienvenue et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Lun 20 Mai - 15:43

Carrow I love you
Bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Mar 21 Mai - 0:46

Merci encore à vous :puppy: :angel: :tong:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Mar 21 Mai - 1:00

Re-bienvenue :tong:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Mar 21 Mai - 8:06

Rachel Weisz pour Alecto, j'approuve, excellent choix ! :puppy: Et un début prometteur I love you
Rebienvenue donc :héé:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Mar 21 Mai - 20:33

Quel choix d'avatar :fall: :coeur: Carrow en plus, il nous faudra un lien :red:
Re-bienvenue parmi nous & bon courage pour cette fiche :red:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : April Rain (Emma)
≡ hiboux envoyés : 5305
≡ date d'arrivée : 03/08/2012
≡ tes points : 340 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 rp dispo.
≡ ton avatar : Holland Roden
≡ tes crédits : faith (avatar), acidbrain (codes sign), tumblr (gifs)

≡ âge du perso : 23 ans
≡ amoureusement : Célibataire, en proie à certains sentiments naissant qu'elle essaye de refouler.
≡ son emploi : Elle est couturière dans une petite boutique qui ne paye pas de mine. Un travail très éloigné de ses ambitions premières, dont elle n'a aucun souvenir.
≡ statut de sang : Sang-mêlé, rien de transcendant ni de particulièrement honteux.
≡ sa maison : Ancienne Poufsouffle, ce que personne ne parvenait à comprendre quand elle était encore à Poudlard.
≡ sa baguette : Bois d'aubépine, ventricule de dragon, parfaite pour les sortilèges.
≡ son patronus : Elle n'en possède pas, ses anciennes ambitions étouffant toute possibilité de créer un tel sortilège.
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Mar 21 Mai - 22:02

Haaaaan une Carrow :héé: Rachel est vraiment une bonne idée pour jouer à la méchante madame :bg:
Re-bienvenue par ici ! ^^

_________________
Too much love will kill you
Just as sure as none at all. It'll drain the power that's in you, make you plead and scream and crawl, and the pain will make you crazy, you're the victim of your crime. Too much love will kill you every time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Mer 22 Mai - 0:20

Merciiii (a)

Daley > Un lien s'impose, effectivement. Surtout que y'a du relâchement à Poudlard, je trouve :héé:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Mer 22 Mai - 0:47

:siffle: c'est très strict à Poudlard voyons
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Mer 22 Mai - 0:50

Au point que les profs fricotent avec des élèves ? :fight: Et que plein d'élèves s'enfuient plutôt que de se faire gentiment torturer ? :slave:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Mer 22 Mai - 0:57

Ah fricoter avec les élèves, c'est Daley ça :siffle:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   Jeu 23 Mai - 0:13

Carrow :bad: rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A. Carrow — I'm frozen to the bones   

Revenir en haut Aller en bas
 

A. Carrow — I'm frozen to the bones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Confession d'une serial-acheteuse... * (EDIT DU 07.12.2013) *
» ♥ ♥ ♥ Présentation de ma Littlefée Bisou ♥ ♥ ♥ Page 15 ♥
» Némésis J. Carrow ♛ «Deux choix: Tu reste ici, et je casse un de tes "jouets", droit ou gauche, tu peux choisir, ou alors tu dégages, et reste un idiot toute ta vie. »
» i'm the poison in your bones (ow)
» The smile of angel... or devil... Anjelica Carrow [FINIE]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: Deuxième saison :: fiches
-
Sauter vers: