AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Sam 27 Avr - 23:19


Aleksandar-Jansen N. SkarpsvärdLove is probably the greatest cause of all, but is also
one that has dragged many a men, and women, to ruin


NOM : Skarpsvärd; légalement, en tout cas.
PRÉNOMS : Aleksandar-Jansen Nikolaj Leathan
ÂGE : 30 ans.
STATUT DU SANG : officiellement, mêlé; officieusement, pur.
DATE DE NAISSANCE : 21 juin 1968.
LIEU DE NAISSANCE : officiellement, Dubrovnik; officieusement, quelque part au fin fond de l'Ecosse.
STATUT AMOUREUX : marié, pour le meilleur et pour le pire.
EMPLOI : Ancien joueur professionnel de Quidditch; a travaillé au ministère bulgare, dans le département des relations internationales; a récemment été muté à Londres, et est devenu tireur d'élite de baguettes magiques.
GROUPE : Death Eater, pour le moment; il est tout à fait possible que cela ne dure pas ...
CÉLÉBRITÉ : Liam McIntyre.


WELCOME TO GREGOROVITCHS ✲ Gregorovitch en a vendu des baguettes, pendant tout l'exercice de son métier en Europe de l'Est. Mais nulle autre ne ressemble à celle d'Aleksandar qu'il a obtenu à l'âge de 10 ans : faite d'un bois de tremble, mesurant 33 centimètres, celle-ci est spécialisée en sortilèges et sa magie tirée d'un crin de Sombral, elle peut avoir la réputation d'être d'une grande finesse. Sans nul doute aucun, prenez garde au sorcier puissant qu'est devenu Aleksandar avec sa baguette entre les mains.

DURMSTRANG ✲ DIPLÔMÉ AVEC LES HONNEURS


→ 001. LORD VOLDEMORT EST DE RETOUR, L'AVIS DE TON PERSONNAGE : Le milieu dans lequel on grandit, et on évolue, influence très fortement vos idées, et vos opinions. Dans un certain sens, sortir du rang serait très mal vu, lorsque vous ne pouvez pas exactement vous permettre de jouer les héros. Alors vous endossez ces idées là, vous les faîtes vôtres, et au final, vous ne vous souvenez plus vraiment avoir été un jour ce petit garçon plein de questions, voulant se faire sa propre idée, et marcher en dehors des clous. Vous avez peut-être simplement trouvé d'autres manières de sortir du lot, de vous détacher de la masse, sans apparaître comme un mouton de Panurge. Xandar a suivi ce "raisonnement" là : sans que Voldemort soit forcément son modèle, il approuve en tout cas, parce que c'est de famille, ses visées, et ses desseins. Et en plus, il faut bien avouer que, parti de rien, il en a fait du chemin, le Tom Jedusor : il est la preuve que la persévérance rapporte parfois ses fruits. Et puis, il est fort, et puissant : sans écraser les plus faibles, Xandar apprécie être dans le camp des plus forts. Et on lui a toujours enseigné, son père, du moins, que Voldemort était le plus fort. Cependant, Xandar a pris son temps : il n'est devenu Mangemort qu'il n'y a 4-5 ans, lorsqu'il a abandonné sa carrière de joueur professionnel de Quidditch. Une demande de son père, à qui il a voulu faire "plaisir". Sauf qu'à la suite des récentes révélations lui ayant été faîtes, Xandar se met à douter, de tout. Y compris de son appartenance aux Mangemorts, et de son allégeance à la cause du Seigneur des Ténèbres.

→ 002. L'ORDRE DU PHÉNIX, L'AVIS DE TON PERSONNAGE : Tout ceci est bien ambiguë et paradoxal, il faut bien le dire. Xandar éprouve un certain respect pour l'Ordre, mais bien sûr, il ne va pas le crier sur tous les toits. Ils se battent pour la cause qu'ils pensent être juste : ils se trompent, mais au moins, ils prennent parti, et s'engagent dans ce qui apparaît aux yeux de Xandar comme un rébellion. De plus, là où son père a toujours dépeint un portrait plus que noir de tous ceux qui s'opposent à Voldemort, sa mère, elle, a toujours voulu adoucir le trait. Sans doute parce qu'elle aurait pu, si elle n'était pas tombée amoureuse de l'un des sales gosses de la bande, se battre aux côtés des siens durant la Première Guerre. Dans ce cas là, elle serait probablement morte, comme eux, membres de l'Ordre. Elle a été très choquée par ce qui est advenu, sans vouloir le montrer. Alors Xandar a bénéficié de ce discours plus "clément" envers l'Ordre suite à la Première Guerre, mais pour lui, sa famille maternelle a commis une erreur de jugement, qu'ils ont tous payés cher. Alors, oui, il les respecte, mais ça s'arrête là : un avertissement en en croisant un, et après, il dégaine sa baguette, sans plus de cérémonie. Et il fait également son job, en tant que membre du Ministère de la Magie. Seulement, à la lumière des récentes révélations, tout ce dont il était persuadé se retrouve remis en question, et tout se bouscule dans sa tête. Il faut simplement que tout ceci soit le moins visible possible : il ne ferait pas bon de se retrouver entre deux camps ...

→ 003. TON PERSONNAGE FACE A LA SITUATION ACTUELLE : Pour lui, en ce moment, niveau remise en questions, tout se bouscule au portillon. Et croyez le, cela n'a rien d'évident. Il a la sensation d'être une cocotte minute prête à exploser à tout instant. On lui a menti, voyez vous, durant toute sa vie. Alors, il devient de plus en plus borderline, et perd de sa légendaire faculté de discernement. Il ressent de plus en plus le besoin de se venger, alors, de plus en plus souvent, il se dit que balancer des infos à l'autre camp, et les aider, discrètement, et anonymement, ça pourrait grandement l'aider à évacuer la pression. Aleksandar a l'habitude de se battre, dans tous les domaines, depuis tout petit. Les montées d'adrénaline, les coups de stress, il connait. Et joueur sur les apparences, aussi. Il se sent cependant pris au piège, au sein d'une guerre dont les motivations lui échappent brusquement, parce qu'encore une fois, c'est le bordel dans sa tête. Dans cette guerre, il pourrait probablement se révéler un homme différent, tel qu'il n'aurait pas dû être, mais tel qu'il est destiné à être, peut-être. Dans le fond, il n'en sait rien. Il ne sait plus rien. Quoi qu'il en soit, il pourrait avoir beaucoup à y gagner, mais aussi à y perdre : sa femme, par exemple. Il a toujours voulu faire ce qu'il pensait être la meilleure chose à faire. Et si ses actions et ses décisions en défrisent plus d'un, tant mieux, cela n'est que plus jubilatoire pour lui. Mais cette guerre prendra bien fin, un jour : et il aura alors intérêt, à ce moment là, à être dans le camp des vainqueurs ... Sinon, cela va lui rôtir aux fesses.



SKYLER ✲ PRÉNOM : écrire ici. ✲ PERSONNAGE : inventé. ✲ PAYS : actuellement, la France. ✲ OU AS-TU TROUVÉ LE FORUM : Une pub' m'a fait de l’œil, sur Bazzart. ✲ TON AVIS SUR PI : A tomber ♥. ✲ UN DERNIER MOT : And Jaime screamed ?.



Dernière édition par Aleksandar N. Skarpsvärd le Mar 30 Avr - 21:00, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Sam 27 Avr - 23:20


We are nothing but sacks of meat,
blood and some bone to keep it all standing



When I was a child, I was a Jedi

« Avec Briketou, du sol au plafond, ma maison reste propre ! Et en plus, pour quelques dinars yougoslaves de plus, j'ai pu avoir le kit complet de la parfaite ménagère, avec le tout nouveau système pour sécher ma serpillère ! »

Les Moldus étaient vraiment trop bizarres. Ils s'embarrassaient toujours de tout un tas d'objets, inutiles. Tout simplement parce qu'ils n'avaient pas accès à la magie, et qu'en plus, ils n'étaient pas sorciers. Bien sûr, il y avait aussi ceux qu'on appelait les "Bezjakinjā", les Nés-Moldus. Certains employaient le terme de "Sangs de Bourbe", mais cela ne plaisait pas trop à Aleksandar. Après tout, si son père était un sorcier 100% sang-pur, et un Mangemort par dessus le marché, sa mère, en revanche, comptait au moins un Moldu dans son lignage, même si personne ne savait trop quand cette famille de sang-purs était devenue une famille de sang-mêlés. De toute façon, petit garçon, Xandar se demandait si, dans l'arbre généalogique de sa mère, il n'y avait pas non plus une Vélane. Mais bien des petits garçons auraient pu avoir le même questionnement : c'est connu, pour beaucoup de garçons, leur mère était la plus belle, la plus gracieuse, la plus douce, bref, la mère idéale. Aleksandar ne s'était cependant jamais aventuré à chercher à savoir si ces pensées là étaient fondées, ou pas. Il savait que son père n'aurait pas apprécié. Quoi qu'il en était, sa mère était superbe, magnifique, et tout et tout, et c'était largement suffisant. Mais parfois, quand même, il la surprenait à le regarder avec un regard tout à fait bizarre, comme si elle était triste, et perdue, laconique. Mais là encore, le petit garçon qu'il était alors n'avait jamais fais la moindre remarque sur cette observation : il ne voulait pas causer de peine à sa mère, ni provoquer chez son père une réaction agacée. Il avait de la chance : ses parents s'aimaient, ils étaient encore jeunes, ils étaient beaux, et ils avaient de l'argent. En plus, ils étaient doués en magie, et ils avaient beaucoup d'amis, bien que la majorité d'entre eux aient des enfants plus jeunes que Xandar. C'était ça, que d'avoir des parents qui vous ont eu alors qu'ils sont encore assez jeunes, enfin, c'était surtout valable pour la mère d'Aleksandar. Mais il n'en demeurait pas moins qu'il y avait beaucoup de sujets qu'il fallait éviter d'aborder, si possible. Parce que Xandar avait bien noté qu'ils provoquaient des réactions anormales chez ses parents : ils ne lui répondaient pas, dans ces cas là, ou alors, complètement à côté. Résultat, non seulement Xandar n'avait pas eu de réponse, mais en plus, il se mettait à se poser de nouvelles questions, en rapport avec l'attitude de ses parents. Par exemple, il n'avait jamais su pourquoi il avait un troisième prénom aussi étrange que ça : il était né en Croatie, son père était Suédois, sa mère, née en Irlande, avait également de multiples origines, notamment d'Europe de l'Est. Autant, on lui avait expliqué que "Aleksandar-Jansen" rendait hommage à ses origines scandinaves et slaves, et que "Nikolaj" rendait aussi hommage à ses origines, autant l'explication du choix de "Leathan" tardait à venir ... Sa mère avait simplement nié s'être inspirée de ses origines celtiques dans le choix de ce prénom. Mais bon, ce n'était qu'un détail, n'est-ce pas ? Rien qui n'amène une réponse risquant de changer dramatiquement le cours de son existence et de bouleverser ses certitudes, n'est-ce pas ?

« Avec la machine à laver Clean 3000, votre linge est aussi propre qu'au premier jour ! Avec son ouverture sur le dessus, et son thermostat de réglage, vous n'aurez plus à vous préoccuper de votre lessive pendant que vous cuisinerez de bons petits plats à votre famille ! »

Oui, donc, les Moldus étaient vraiment bizarres. Et, de la même façon que pour tout ce qu'il trouvait également bizarre, Aleksandar éprouvait fascination et blase pour le monde des Moldus. D'un côté, il aimerait bien comprendre, un jour, comment ils fonctionnent, par curiosité, et histoire d'en savoir plus : on sait jamais, ça peut servir plus tard. Et puis son père dit toujours que l'ignorance, c'est une faiblesse. Bien qu'il ne soit pas sûr du tout que Revan Skarpsvärd se soit jamais intéressé aux Moldus, et qu'il voit d'un bon œil quelque curiosité placé à cet endroit de la part de son fils aîné. En ce moment, le monde magique était traversé par une guerre, à laquelle Xandar ne comprenait pas tout. Il se disait alors qu'il allait devoir s'intéresser à tout ça, à un moment ou à un autre, plus tard : on ne tue pas les gens quand on ne comprend pas tout, enfin, c'était sa façon de voir les choses. N'empêche que ... Son père participait à cette guerre, et Xandar ne s'était jamais aventuré à lui demander ses motivations : sa famille paternelle était dans la même optique d'agissement que Revan, et donc, peut-être que ce dernier ne faisait que marcher dans le même sens que les siens, allez savoir. En tout cas, jusque là, Xandar n'avait connu que cette guerre, même si, avant ses 2 ans, tout était calme. Mais comment voulez-vous vous souvenir précisément de quelque chose, lorsque vous n'avez que 2 ans ? Enfin bref. De toute façon, d'un autre côté, Xandar se disait que leur monde à eux, aux Moldus, était bien moins intéressant, comparé à celui dans lequel il évoluait la plupart du temps. Parce qu'il ne fallait pas s'y tromper : il avait des contacts avec le monde Moldu, ne serait-ce parce qu'il aimait sa ville natale, Dubrovnik, qu'elle était jolie, qu'elle avait une histoire, aussi. Et que la guerre était sans doute moins pesante ici qu'ailleurs : à moins que tout ceci ne soit une simple sensation, par rapport au fait que même avant que Voldemort ne se lance dans cette guerre, les gens d'ici étaient déjà sous le joug de quelqu'un de plus fort, en l’occurrence, le pouvoir politique moldu en place. Alors, les habitants de Yougoslavie ne devait pas bien voir les changements, les différences : des morts inexpliquées, il y en avait depuis des années, alors, ils ne changeaient rien à leurs habitudes, ou presque. Et puis, il y avait la plage, et Aleksandar adorait se baigner, aussi terre à terre cette activité puisse-t-elle paraître. Cependant, il préférait de loin les activités aériennes. Tout petit, il se passionnait déjà à briser toutes les lattes de son lit à force de confondre ce dernier avec un trampoline, de façon tout à fait volontaire. Sa mère n'avait jamais apprécié ce petit passe-temps, et avait cherché à l'effrayer bien des fois en lui laissant à croire qu'un jour, il finirait par passer à travers le plafond, et qu'il resterait coincé entre deux étages. Cela n'était jamais arrivé, alors le petit garçon avait continué, jusqu'à se dire que ces jeux étaient ceux d'un gamin, et qu'il avait décidé qu'il n'en était plus un. De toute façon, le vol en balai, c'était bien mieux. Bien sûr, il n'en avait pas encore un, mais son père lui prêtait souvent le sien. Celui que Xandar préférait, c'était le premier balai de Revan, quoi qu'en mauvais état. Mais cela lui importait peu : avec lui, Revan avait remporté ses trois premières victoires, lors de la course annuelle de balais, de Kopparberg à Arjeplog, évènement typiquement suédois. Xandar y avait assisté, une fois, parce qu'il avait tanné son père pendant des jours. Et puis, cela lui avait donné l'occasion de visiter, un peu, le pays natal de son père. Ce dernier disait déjà que son fils montrait un don pour le vol, arrivant à se mettre debout en équilibre, avec l'aide de son père, bien sûr, mais c'était déjà ça, nan ? Le petit garçon rêvait déjà de Quidditch, avec l'adrénaline, et la foule en délire. Bien sûr, ce serait pour plus tard, et il aurait sûrement à batailler avec son père, qui verrait certainement d'un meilleur œil le fait que son fils aîné marche dans ses pas, en travaillant pour le Ministère de la Magie. Oui, ce serait pour plus tard. En attendant, Aleksandar s'enfilait des confiseries, en regardant, dans la vitrine du vendeur moldu, la télévision, qui passait le bulletin météo, entre deux pages de pub'. Et parmi celles-ci, une publicité pour une voiture. Une voiture ... Quand le transplanage et l'utilisation de Portoloin étaient bien plus pratiques ... Pff !

« Aleksandar-Jansen, vous venez ? Votre mère nous attend. » Le principal intéressé roula des yeux, en entendant son prénom complet. Ce n'était pas qu'il le détestait, au contraire, il l'aimait plutôt bien, mais ça faisait un peu guindé, et puis, il préférait de loin que sa famille l'appelle Xandar, ou bien Alek, ou, à la limite, Aleksandar. Mais Aleksandar-Jansen, non, ça, pas trop. Mais que vouliez-vous ? Parfois, les gens n'en font qu'à leur tête, ou se drapent dans des précautions inutiles, dès lors qu'ils s'estiment d'un rang inférieur à vous, dans la hiérarchie. Quittant sans doute un peu à regret son poste d'observation, Xandar tourna le regard vers Lya, qui travaillait pour Roksana, la mère de Xandar, éleveuse de chevaux ailés. « J'arrive Lya. Je faisais ma culture de tu sais quoi. Et puis ma mère est tellement occupée qu'elle n'aura même pas vu qu'on a dépassé l'heure. »




You won't forget my name


Un cri surgit du néant, ou presque. Le néant étant en réalité dehors, pas -5°, et à la nuit tombée. Aussitôt, un silence de plomb se fit dans la chambre, alors que tous guettaient la moindre réaction supplémentaire. Et, en effet, réaction supplémentaire il y eut, s'incarnant par une flopée d'injures à en faire rougir la moins coincée des fesses des élèves féminines de Durmstrang. D'ailleurs, quelques unes d'entre elles étaient présentes dans la chambre, assises à une table, par terre en tailleur, ou à moitié allongées sur un lit, tête calée contre le traversin. Finalement, tout le monde reprit ses activités, l'air de rien, alors qu'un certain jeune homme, âgée de 15 ans, reposant sa batte, contre le pied de son lit, tout en adressant un clin d’œil à sa petite soeur, venue lui emprunter un livre, ou plutôt surtout venue passer du temps avec lui, et se faire mousser un peu, plus tard, auprès de ses copines. Cependant, le calme ne dura pas longtemps, et la tempête survint brusquement, en la personne d'un élève de dernier année. Tiens, lui, c'était bien un coincé du cul, pour ne pas dire autre chose. Issu d'une excellente famille, qui n'avait jamais caché, autrefois, son appartenance aux partisans de Voldemort, avant de prétendre le contraire, aujourd'hui. Un élève toujours tiré à quatre épingles, arpentant les couloirs comme si l'école entière lui appartenait, et surtout, très sélectif dans ses fréquentations. Un trou du cul, si vous vouliez l'avis de Xandar. Un trou du cul qui hurla quelque chose, sans qu'on y comprenne rien du tout : il se tenait le nez avec l'une de ses mains, plaquée, aussi, sur sa bouche, et retenant sans plus aucune efficacité le sang qui coulait entre la jointure de ses doigts. Xandar arqua alors un sourcil, s'endossant contre son lit à baldaquin, et croisant les bras sur sa poitrine. « On a rien compris Zoltan, tu peux recommencer ? » Ce cher Fendrik Zoltan retira alors sa main, provoquant une chute vertigineuse d'une bonne flopée de sang, éclaboussant le parquet en bois, et provoquant les protestations d'une élève, dont la robe avait été éclaboussée, elle aussi, dans la foulée. « Je me suis pris une saleté de m*rde d'enflure de cognard dans le nez. Vous êtes des abrutis ! Et je sais que c'est vous ! » Oui, effectivement, c'était inutile de le nier : l'un des carreaux était brisé, et c'était plus que voyant, d'autant plus que personne n'avait encore pris la peine de faire disparaître les bouts de verre brisés, ni de réparer la dite vitre. N'empêche que : Zoltan était assez loin, dans le parc, et bien des étages en dessous. Mais Aleksandar était aussi doué sur un balai qu'avec une batte. Il avait déjà cassé bien des os, lors de matchs de Quidditch. ll prenait des risques, et s'éclatait : il avait lui même eu le nez brisé, mais rien qui n'entame son charme. Et puis, refaire le portrait d'abruti comme Zoltan, ça lui plaisait, alors pourquoi s'en priver ? « Tu n'avais pas à te sentir obligé de refaire le parquet : on l'entretient, et en plus, le sang, je suis pas sûr que ce soit un bon cirage. » Oui, Xandar aimait aussi se foutre de la gueule des gens, mais uniquement en y mettant les formes, et uniquement face à ceux qu'il ne portait pas dans son cœur. « T'es un gros c*nnard Skarsgård ! Toi et ta sal*pe de batte ! Tu vas me le payer !! » Mais bien sûr ! « Mon nom de famille, c'est Skarpsvärd, Dickhe*d ... Ensuite, t'as pas à te plaindre : imagines un instant que ce soit Mini-Zoltan qui ait été touché à la place de ton nez ! Et puis ... C'est très impoli les injures, surtout en présence de jeunes filles ... » Plusieurs d'entre elles gloussèrent, lors d'une œillade de Xandar, ce qui ne faisait rien pour apaiser le courroux de Zoltan. « Ouais, bah, pareil ! Mon nom à moi, c'est Zoltan, pas Dickhead ! » Okay, encore un qui était nul en langue étrangère. Blasé, Xandar leva les yeux au plafond, tout en hochant la tête de gauche à droite. Affligeant. « C'est de l'anglais, Assb*tt. Ca veut dire "Tête de nœud", en gros. Oh, et, Assb*tt, ça veut dire "Trou du c*l". » Le tout sur un ton pausé, quoi que blasé. La réaction ne se fit pas attendre, encore une fois. « Je vais te faire la peau de sale enf*iré ! Et ta sal*pe de Sang-mêlé de mère pourra même plus te reconnaître ! » Okay, là, ça partait trop loin.

Il fallait savoir une chose. Xandar avait infiniment de patience, mais certains sujets étaient vraiment très sensibles le concernant. Et sa mère faisait partie de ces sujets à ne surtout pas aborder si on ne voulait pas avoir affaire à lui. Elle avait énormément changé, depuis la fin de la Première Guerre. Tout d'abord, à la demande de Revan, ils avaient déménagé, en Bulgarie. Ensuite, elle s'était un peu éloigné. Enfin, disons, mentalement, surtout. Car, physiquement, même si elle était mère aimante depuis le début de la vie de Xandar, elle était aussi une sorcière très occupée, de par la discipline et le temps consacré à son travail, et était au final assez peu présente. Sans parler du fait que son époux purgeait une peine de prison, en tant que Mangemort : ne s'étant elle même jamais engagée entièrement dans cette cause, on lui avait reproché son immobilisme, et sa soit disant traîtrise des siens, mais rien qui ne lui ait valu une condamnation. Mais là ... Un drame était survenu dans sa famille, pour ne pas dire qu'aujourd'hui, de famille, elle n'en avait plus d'autre que celle qu'elle s'était construite, avec son mari et ses enfants. Il lui arrivait de partir dans des élucubrations assez étranges, et jurant grandement avec le discours habituellement tenu chez les Skarpsvärd, avant de se reprendre, et de prétendre n'avoir absolument rien dit. Aleksandar en savait peu sur sa famille maternelle, et tout ceci ne lui faisait que se poser plus de questions. Cependant, là n'était actuellement pas le souci. On venait de s'attaquer à la personne de sa mère, tout simplement. Et Xandar pouvait avoir, par bien des aspects, des façons très peu conventionnelles de régler les conflits, lorsqu'il était impliqué dans l'un d'entre eux. La très grande majorité des sorciers se seraient immédiatement saisis de leur baguette, pour balancer un truc du genre Stupéfix ou Maléfice du Bloc-Jambes. Zoltan faisait partie de ceux-là. Aleksandar, lui, attrapa sa batte, avant de venir la fracasser, d'un grand coup sec et déterminé, sur la baguette de son adversaire, la brisant suffisamment pour la rendre inutilisable. Un bout pendait lamentablement. Et dans la même foulée, ou presque, la batte vola à nouveau dans les airs, avant de venir frapper Zoltan derrière les jambes. La puissance du coup était contenue, maîtrisée, et aucun os ne fut brisé : en revanche, Zoltan chuta à terre, comme une loque. « T'es un homme mort, Skarpsv... » « FERMES LA ! Tu m'écoutes, ET TU LA FERMES ! La prochaine fois que tu parles comme ça de ma mère, je te brise les deux jambes, c'est clair ? ... J'attends une réponse ! » Le sang avait cessé de couler du nez de l'abruti, mais la hargne de ce dernier ne semblait pas encore être entièrement redescendue à 0. « Je vais te faire virer de l'équipe ! » Des menaces, encore des menaces ! Était-ce dont la seule chose qu'il savait faire ? « Tu pues la frustration à 10 mètres tu sais ... Je n'y peux rien, si tu ne tiens pas la route sur un balai. Peut-être qu'il y a interférence avec celui que tu as dans le fi*n, vas savoir ... En attendant, si tu reparles comme ça de ma mère, tu sais ce qui t'attend. Et me menacer moi ne sert à rien : tu sais bien notre cher directeur apprécie beaucoup mon père, et puis ... Je suis plutôt bon batteur, j'ai d'excellentes notes, et les gens m'aiment bien. Toi ? T'as direct été catalogué comme le sale gosse, fils à papa, teigneux, pire qu'un roquet, encore puceau, et qu'on a longtemps soupçonné d'être un Cracmol, avec une maîtrise de la magie loin d'être terrible. Je continue, ou tu veux encore être porté aux nues ? » Crachant par terre avant de se relever, Zoltan adressa un regard noir à Xandar, qui n'en fut pas le moins du monde impressionné. Rien de nouveau sous le soleil, pour lui. On n'avait pas manqué de le convoquer dans le bureau du Directeur de Durmstrang, à plusieurs reprises, pour lui rappeler qu'un règlement existait, et qu'il se devait d'être respecté. Mais Xandar était borné, jeune, et plein de vie. Alors ... D'autant plus qu'il était aussi très intelligent, et savait flirter comme personne avec les limites. Et puis, il était très bon en Quidditch, et pour le prestige de l'école, l'avoir dans l'équipe augmentait les chances de victoires. Il était à l'aise dans sa peau et dans sa vie, c'était l'essentiel. Allez, il fallait juste que jeunesse se fasse, et tout irait bien mieux très vite, promis juré ! Ou pas ...




I'm gonna fight 'em off


Un silence de plomb tombant de façon synchronisée mais tout à fait involontaire, donna encore plus d'amplification au bruit brut et violent que fit la batte percutant avec force, et vitesse, le cognard, qui fusa dans la direction opposée, dans un parfait Revers de Cognard. Le projectile se dirigea alors à toute vitesse sur le détenteur du Souafle, snobbant royalement les autres joueurs, trop loin. La frappe était risquée, assez traître aussi, il fallait le reconnaître, mais c'était de bonne guerre, si l'on pouvait dire ça comme ça. Après tout, personne n'était là pour se faire de cadeaux, et puis, après tout, les défis, il n'y avait que ça de vrai. Malheureusement pour Xandar, le détenteur du Souaffle en question, c'était lui. Et les batteurs bulgares étaient trop loin pour pouvoir intervenir à temps. Il allait donc falloir se lancer dans une série de feinte, histoire de laisser le temps à ses coéquipiers de le rejoindre, pour qu'ils se débarrassent, à sa place, de ce foutu Cognard. Il fallait donc surtout s'en remettre à ses qualités de joueur de Quidditch, et à ses capacités à ne faire qu'un, au maximum, avec son balai. La foule avait repris ses acclamations, et Xandar avait comme l'impression d'être submergé par tout ce bruit, toute cette adrénaline, cette tension, suintant par tous les pores. Mais il avait l'habitude de gérer des situations comme celles-ci et, au final, il était bien plus dans son élément qu'il ne l'était lors des entraînements, dans un stade quasiment désert. Il serra fort le souafle contre lui, maîtrisant d'une seule main son balai, tentant de se concentrer et de respirer au mieux. La situation avait changé : il avait tout un cognard au cul, mais à présent, il fonçait également droit sur l'un des poursuiveurs de l'équipe d'Ecosse. A moins que ce ne soit ce dernier qui lui fonce dessus. De toute façon, le résultat était le même : d'une façon ou d'une autre, on cherchait à ce que Xandar dévie de sa trajectoire, tout en le menaçant de se faire rentrer dedans, et percuter de plein fouet. Le mieux, c'était toujours par devant, parce que c'était plus pratique de dévier la tête, au cas où. Mais on ne choisit pas toujours. Bon, okay, là, il fallait y aller. Il n'avait pas le choix. Optant pour une Roulade du Paresseux, à l'instant même où le poursuiveur écossais et lui allaient se rentrer dedans sans autre formalité. Les pieds de son adversaire ne frôlèrent le bois de son balai qu'à quelques centimètres, évitant le moindre contact, et ne laissant pas la place à la chance. Penser que Xandar avait tout calculé était exagéré, disons plutôt qu'il se basait sur ses heures et ses heures d'expérience. En tout cas, il ne s'attarda pas à savoir si le cognard avait changé de cible, privilégiant l'écossais, tout comme il ne s'embarrassa pas de se retourner pour observer les choses. Son adversaire n'avait pas encore dû être touché, sinon, la foule en délire aurait hurlé son effroi, ou quelque chose dans le même genre. Mais déjà, l'autre cognard se dirigeait vers lui, sauf que cette fois-ci, ses coéquipiers batteurs n'étaient pas loin. Ils se rapprochèrent de lui, et s'y mirent à deux, pour repousser la menace, dans une parfaite tactique de Défense en double-batte. Ils avaient frappé fort, très fort, et surtout, très près de Xandar. Le bruit lui vrilla les tympans, et son audition en fut toute troublée. Ce qui perturba surtout son point d'équilibre, et l'empêcha de réagir autrement qu'en se laissant tomber en piqué, déstabilisé, et ayant un temps de retard niveau réactivité. « Ooooh ! Haaaan ! Oh lalalalala ! » Le public n'était visiblement pas insensible à la haute dangerosité à laquelle s'exposait bien involontairement Xandar. Remarquez, cela le fit réagir, pas parce qu'il craignait pour sa réputation d'excellent joueur de Quidditch, mais plutôt parce que ces réactions parcourant la foule le faisait sortir de sa relative torpeur déstabilisante. Le bruit strident quitta ses oreilles. Alors qu'il se redressait, évitant un impact foudroyant contre le sol, la pluie, qui tombait depuis plusieurs heures déjà, s'intensifia. Les défis s'accentuaient, cool ! Un sourire satisfait éclaira le visage de Xandar. Que la fête continue !

♆ ♆ ♆ ♆ ♆ ♆ ♆ ♆ ♆ ♆ ♆ ♆ ♆

Le match était fini, enfin, après pas moins de trois jour de match, et la foule avait encore là, présente au rendez-vous. Xandar ne s'était pas vraiment impatienté, mais cela l'aurait grandement arrangé si les attrapeurs s'étaient un peu plus bougés, histoire d'en avoir fini plus tôt, pour changer, aussi plus tôt, d'adversaires. Parce que dans son esprit, aucun doute depuis le début : la Bulgarie allait gagner. En même temps, le jeune homme, âgé de 18 ans, et tout juste sorti de Durmstrang, n'était pas exactement impartial, pour justement être membre de l'équipe bulgare ! Lorsque le déluge avait augmenté, après qu'il est redressé son balai, il avait relevé la tête vers la gauche, cherchant un appui en la personne d'un autre poursuiveur bulgare, capitaine de l'équipe. Mais celui-ci, d'un simple geste de la tête, lui avait indiqué qu'il ne souhaitait pas se retrouver avec le souafle entre les mains. Xandar s'était défendu comme un beau diable depuis 20 secondes (depuis le début de l'attaque), et le capitaine avait sans doute estimé normal que l'honneur de tenter de marquer 10 points lui revienne. Le principal intéressé ne s'était en tout cas pas fait prier. Entrant à fond dans la zone des buts, Xandar n'avait pas encore pris la peine de ralentir. Il avait ensuite lancer le souafle dans les airs, alors que l'une de ses mains s'était élevée, en parallèle. Finalement, appliquant la technique du Plongeon de Dionysos, il avait abattu sa main sur le souafle, qui redescendait, smashant dans l'un des anneaux de but, ne laissant aucune chance au gardien. 10 points de plus pour la Bulgarie, et un grand coup de freinage de la part de Xandar. Quelques secondes plus tard, quasiment au même moment, l'attrapeur bulgare s'était emparé du Vif d'Or. Et maintenant, tout le monde prenait un peu son bain de foule, et retrouvait ses proches. Xandar, lui, savait que sa mère n'avait pas fais le déplacement, trop occupée pour ça. Revan, quant à lui, était sorti de prison, quelques temps après l'épisode du nez cassé de Zoltan. Sans qu'Aleksandar ne sache trop comment, son père avait obtenu un non lieu : devant la loi, il était innocent. Cela puait à plein nez, surtout que lui savait très bien ce dont son père était capable. Mais il estimait que cela ne le regardait pas. Et puis, au moins, cela lui permettait de choisir sa voie professionnelle de lui-même, en avançant l'argument que, jusque là, il était un bon fils, alors, on pouvait au moins lui laisser vivre sa jeunesse, non ? Le visage du jeune homme était recouvert de terre séchée, maintenant que le soleil avait percé entre les nuages. Il avait les cheveux ébouriffés, et encore pas mal de shoots d'adrénaline dans les veines. Cela ne faisait que rajouter à son charme, il paraît ... C'est alors qu'une jolie silhouette, fine et gracieuse, sembla se frayer un chemin jusqu'à lui, à travers la foule. « Salut ! Tu ... Tu parles anglais ? » La demoiselle était jeune, peut-être 14-15 ans, pas plus. Elle était plutôt mignonne, et d'une beauté très prometteuse. En revanche, elle ne rougissait pas, pas même un peu. C'était assez inhabituel, pour un Xandar habitué à voir les jeunes filles rougir et bégayer devant lui. Inhabituel, mais très appâtant ! « Ma mère est née en Irlande, alors elle m'a appris, oui. Aleksandar-Jans... » « Aleksandar-Jansen Nikolaj Leathan Skarpsvärd. Oui, je sais qui tu es. J'ai un cousin fan de Quidditch, il t'adore ! Je m'appelle Satine Tamryn-Skye Wheedon. Enchantée de faire ta connaissance. » Non, là, elle se trompait. C'était plutôt lui qui était enchantée de faire sa ... Concentration Xandar ! Ce n'est encore qu'une mineure ! « Une petite anglaise ? Si loin de chez elle ? Ce n'est pas très prudent. Surtout quand on s'approche de joueurs de Quidditch. Certains sont de vrais brutes ! » Elle se contenta de hausser les épaules, l'air de rien, lui adressant cependant en même temps un petit sourire taquin et amusé. « Je ne suis pas venue seule, mais en famille. lls sont quelque part là bas, plus loin. Moi, les gens m'ont laissée passer : un petit sourire, et ça marche ! ... Et puis, je suis sûre que je ne crains rien, par rapport à ces "brutes". Tant que je restes avec toi ... » Elle le draguait ou il rêvait ? Un sacré numéro, donc, cette Satine ! Et encore plus lorsqu'elle ne trouva rien de mieux à faire que de se cacher derrière lui ! « Satine ! Satine ?! » Discrètement, Xandar tourna la tête vers elle. Elle sembla comprendre la question muette, car elle y répondit tout de suite, à voix basse, dans un murmure. « Mon cousin. Mon père l'a chargé de me surveiller. Soit disant les jeunes filles ne doivent pas s'éloigner, surtout pas quand il y a à proximité des jeunes gens blindés de testostérone. Mon cousin ... Comme s'il était tellement plus âgé et plus mâture que moi ... Ne lui fais pas signe, si tu le vois, je t'en prie ! » Xandar arqua un sourcil, amusé par tout ça. « Il faudrait d'abord que je saches à quoi il ressemble ... » Elle tira sur sa robe de Quidditch, fermement, plantant un regard noir dans le sien. « Ce ne serait pas digne d'un gentleman que de me balancer ... Deus ne ressemble à rien ! Enfin si : il paraît qu'il est plutôt mignon, mais l'inceste, c'est pas mon truc ! Il a des cheveux, des yeux, un nez, deux bras, deux jambes ! » Décidément, on ne s'ennuyait pas avec elle : elle était culottée, un peu impertinente aussi, et surtout, terriblement canon ... Si, à cet instant là, Xandar savait seulement ce qui les attendait ...




I guess I lost myself along the way


« Alek, parles moi ... » Satine adoptait sa douce voix, celle qui ne lui était pas commune. Une voix que Xandar avouait n'avoir découvert que lorsque leur premier fils était venu au monde. Comme si, avant ça, dans la douceur, Satine s'efforçait de toujours glisser quelque chose de plus corsé, de plus épicé. Mais ce ton là n'avait que peu d'effet sur lui, de toute façon. Il se retourna alors brusquement vers elle, tout en continuant de se masser les phalanges de la main gauche : frapper les murs, ça laissait des traces, même 24h après. « Pour te dire quoi, hmm ? Je t'ai déjà dis tout ce que tu avais besoin de savoir, Satine. Si ça ne te suffit pas, et bien tant pis pour toi. C'est comme ça. » Un sourire ironique barrait son visage, alors que ses yeux brillaient de cette lueur qu'on n'aimerait jamais réellement voir dans les yeux de quelqu'un. Mais Satine ne se satisfait pas de réponses semblables à celle qu'il venait de lui faire. « C'est comme ça ? Non mais tu me prends pour qui ?! Depuis quand tu me laisses sur le bord de la route, comme ça, sans explication, et sans aucun respect ?! Je suis ta femme, et la mère de tes enfants ! J'ai fais d'énormes sacrifices pour toi ! » Oh, alors là, si elle partait sur ce terrain là, elle était mal. Et visiblement, elle le comprit, se mordant la lèvre, et rougissant. Mais Xandar n'allait sûrement pas laisser passer ça sans rien dire. Certes, ils étaient mari et femme, depuis près de 9 ans maintenant. Ils avaient trois enfants : un garçon, âgé de 5 ans maintenant, et puis les jumeaux, un garçon et une fille âgés de 4 ans. Entre les deux grossesses de Satine, 10 petits mois s'étaient écoulés, seulement. Mais à ce qu'il en savait, Aleksandar n'avait absolument jamais signé aucune clause l'obligeant à tout partager avec sa femme. « Des sacrifices, toi ? Comme quoi par exemple ? Avoir mis entre parenthèses tes études, pendant deux malheureuses petites années ? Je ne t'ai jamais forcé la main concernant les enfants, c'est toi qui a voulu qu'on en ait, à un espace aussi rapproché ! Et puis, je te rappelle également que je n'ai absolument fais aucun obstacle à ce que l'on se marie si jeunes, alors que tu allais entamer ta dernière année à Poudlard. » Satine ne désarmait pas, serrant les poings, et le fixant droit dans les yeux. « Alek, je ... » « Je n'avais pas fini ! De l'autre côté, moi, j'ai fais des sacrifices. J'ai abandonné ma carrière sportive pour toi, alors que je m'y éclatais toujours autant, tout ça parce que tu trouvais ça dangereux ! Avant, il avait fallu signaler à l'équipe que je ne souhaitais plus assurer le remplacement des batteurs en cas de défection. J'ai trouvé un emploi, stable. J'ai même demandé ma mutation, il y a trois ans, pour que l'on puisse enfin vivre tous ensembles, à Londres, alors que je ne suis pas fan de l'Angleterre, et qu'il pleut tout le temps ! Je t'ai laissée inspirer à mon père l'idée de me voir rejoindre la cause des Mangemorts, alors que la moitié d'entre eux n'est composée que d'abrutis, de fous furieux et de moutons de Panurge ! »

Soudain, un éclat brilla dans le regard de Satine, dont la détermination sembla vaciller un instant, à l'image de sa stabilité, debout sur ses deux jambes. « Aleksandar, est-ce que tu me trompes ? » Une larme perla sur sa joue, solitaire, et probablement glacée. Mais loin d'amadouer et d'adoucir Xandar, cela ne faisait que l'entrainer vers une colère sombre et furieuse. C'était ça, sa réponse, au fait qu'il venait de lui prouver que côté concessions, celles-ci étaient essentiellement venues de sa part ? Il avait laissé tomber son poste de poursuiveur et de capitaine chez les Vautours de Vratsa, et dans l'équipe de Quidditch de Bulgarie, pour elle, et cela lui avait arraché une partie du cœur, parce qu'il était doué, et qu'il allait privilégier une carrière de fonctionnaire à une carrière bien plus emplie de passion, pour ses beaux yeux à elle ! « Vas savoir ... » En un éclair, elle dirigea sa baguette vers une carafe d'eau, et l'envoya dans le visage de Xandar. Une coupure zébra sa peau, alors qu'il restait sans réaction aucune, à part de porter l'une de ses mains à l'entaille, avant d'observer, sur ses doigts, le sang qui en coulait. Satine restait sans plus aucune réaction, pour sa part, souffle court et respiration haletante. « Je te déteste ! » Xandar serra la mâchoire, la contractant au maximum, faisant saillir le profil des os sous ses pommettes. « Tu me détestes ? Très bien, tu n'as qu'à prendre tes affaires et retourner chez ton père ! Oh, et pendant que tu y es, ne te gênes pas non plus pour crier sur tous les toits que tu es la victime dans tous ça, qu'on devrait me faire enfermer, que j'ai perdu la raison. Ne te gênes surtout pas ! Les enfants restent avec moi, par contre. » Satine se rapprocha, soudainement inquiète, et comme ayant du mal à déglutir. « Tu ne penses pas ce que tu dis ... Mon amour, ressaisis toi ! Je sais que toutes ces récentes découvertes te perturbent, mais ce n'est pas le moment de réagir de façon exagérée, pas maintenant, pas au milieu de cette guerre, et alors que, pour beaucoup de Mangemorts, tu pourrais apparaître comme un traître potentiel. Je fais ça pour toi ... » Pour lui ?! Mais qu'elle se mêle donc de ses affaires ! Elle faisait surtout ça pour elle, pour ne pas se retrouver entachée par tout acte "déraisonnable" qu'il entreprendrait. Satine était belle, séduisante, et intelligente, mais elle était surtout fine stratège, et ambitieuse. « Moi, je réagis de façon exagérée ? ... Tu es vraiment incroyable ma chérie ... Réagir de façon exagérée ... Ma vie entière est basée sur un mensonge, et j'ai dû la voir brûler, avec la maison, sans pouvoir rien faire. C'était ma mère Satine, du moins, celle que j'ai toujours pensé être ma mère. Tu te rends compte de ce que j'ai pu ressentir ?! Je n'ai aucune idée de la réelle façon dont j'ai été conçu, et mon connard de vrai père a toujours su qui j'étais, et où je vivais. Mais crois-tu qu'il aurait levé le petit doigt, pour me dire la vérité, une fois que je serais en âge de comprendre ? Non ! ... Satine, sors d'ici, s'il te plait, avant que je ne dise quelque chose que je viennes vraiment à regretter par la suite. C'est ... C'est pas le moment, là. » Il ne savait plus s'il pouvait lui faire confiance, en voyant la façon dont elle réagissait. Alors, il gardait certaines choses pour lui. Parce que c'était mieux comme ça ... Tout était ancré dans sa mémoire, cependant. Et en observant ses mains, il avait parfois l'impression d'encore y voir le sang de Revan, surtout autour des phalanges de ses poings.




Caught up in a lie that you can't win


Aussi perfectionnée soit la magie, il arrive qu'elle ne parvienne pas à contrecarrer l'inévitable, et Aleksandar en faisait l'amère expérience. Contacté par sa mère via un miroir à double sens, il n'avait pas hésité à se rendre le plus vite possible chez elle, ou plutôt, chez ses parents, en Bulgarie. Mais il était déjà trop tard. Roksana était là, allongée en plein milieu du salon. Il lui manquait un bras, et l'une de ses jambes était perforée d'un gros trou, autour duquel les chairs étaient calcinées. Plus loin, gisait le cadavre d'une femme, trop loin de Xandar pour qu'il puisse reconnaître d'un simple coup d’œil ses traits. Aucune trace de Revan. La scène était surréaliste, et Xandar n'y comprenait rien. « Maman ! » Elle tourna doucement la tête vers lui, tenant, fébrilement, dans sa main valide, un morceau de papier, froissé. Son miroir à double sens, lui, était désormais brisé en éclat, au sol. Elle lui adressa alors un très faible sourire. « Xandar, ça va aller mon chéri. Ce n'est rien, je ne souffre pas. S'il ... S'il te plait, laisses moi parler sans m'interrompre, après, il sera trop tard. Tu es si beau mon ange ... » Les yeux de Xandar le brûlaient : il ne voulait pas pleurer, il ne devait pas, c'était ce que Revan lui avait toujours appris. Attrapant doucement la si frêle silhouette de Roksana, il attira sa mère tout contre lui, déposant sa tête sur l'un de ses avants-bras. « Ton père et moi avons eu un désaccord, et cela nous a été fatal. Du moins pour moi, cela le sera, dans peu de temps. Il y a quelques semaines que cela couve, maintenant, mais aujourd'hui, il a ... Il a ... Il a soumis Lya au Sortilège de l'Imperium. Elle a essayé de me tuer, mais la pauvre n'a jamais été très douée en magie. Nous avons lancé notre sort en même temps et ... Le sien n'a pas très bien fonctionné, comme tu le vois. » Xandar n'y comprenait absolument rien, mais alors, rien du tout. « Je ne comprends pas ... » Roksana tenta de lever la main, mais la tentative échoua, et la main en question retomba, platement. « Chut, j'ai dis, pas d'interruption. J'ai laissé un dossier, pour toi. Je comptais te l'amener, mais ton père a tout découvert et ... Voilà la suite. Tout est expliqué à l'intérieur. Ne m'en veux pas, s'il te plait. J'aimais ton père, et j'en ai payé le prix fort. ... Je suis désolée mon chéri ... Désolée ... Mais je ne pouvais plus taire ça, d'autant plus que ... J'ai fais confiance à ton père, durant la Première Guerre. Je pensais que, par amour pour moi, il préviendrait au moins ma famille de la venue de Mangemorts. Il m'a dit qu'il l'avait fait, avant leur mort, mais ce n'est pas vrai. Il me l'a avoué, lorsqu'Il est revenu, parce qu'il s'est senti en sécurité. C'est même lui qui ... Il a fait une liste, avec tous les noms, même ceux des enfants Xandar, même ceux des enfants ... J'ai voulu le dire à l'Ordre, pour qu'ils m'aident à sortir de là : je pensais qu'ils allaient diminuer ma culpabilité, mais je n'en ai pas eu le temps. Je ... Le dossier Xandar, prends le, s'il te plait, et emportes le avec toi. Ne le montres à personne, il y a tout dedans. Et ... Ne fais confiance à personne. La vie est plus sûre ains... » « Maman ? ... MAMAN ?! ... NAN !!! »

♆ ♆ ♆ ♆ ♆ ♆ ♆ ♆ ♆ ♆ ♆ ♆ ♆

Tout y était, dans ce dossier. Tout, et rien à la fois, en fait. Il n'y avait pas d'acte de naissance, du moins, pas de vrai acte de naissance. Il y avait tous les papiers utilisés pour prétendre que ce bébé, recueilli par Revan et sa femme Roksana, était le leur, leur premier né. Mais il y avait aussi des photos d'enfance, et surtout, une lettre manuscrite. Une lettre écrite de la main même de Roksana, avec ses belles courbes et son écriture ronde, et légèrement penchée vers la droite. Xandar posa une main sur sa bouche, estomaqué par ce qu'il lisait. Il n'était pas le fils des époux Skarpsvärd, mais celui de l'un de leur proche ami. Un sorcier qu'Aleksandar connaissait très bien, pour l'avoir souvent rencontré. Un sorcier redouté, et dangereux. Un sorcier qui lui avait toujours fait froid dans le dos, et qu'il avait en réalité toujours trouvé étrange, avec son regard s'attardant sur lui, de façon éphémère, et sa farouche volonté de ne jamais parler de ses enfants avec Revan et Roksana. Cependant, dans cette lettre, Roksana confiait surtout n'avoir jamais connu l'identité de la mère biologique d'Aleksandar. Le vrai père de ce dernier ne leur avait jamais dis : il s'était contenté de leur confier le bébé, emmailloté dans une couverture en laine, à grosses mailles. Un prénom y était brodé, couleur bleu océan : Leathan. Et autour du coup du petit garçon, il y avait ce collier : le profil de la région de l'Ecosse, comme ces cartes régionales dessinant les frontières de chacun des anciens royaumes appartenant aujourd'hui à ce qui était la Grande-Bretagne. Un collier présent dans le dossier : Xandar s'en saisit, le faisant glisser entre ses doigts. Au revers, il y avait ce nom de famille, gravé. Xandar le sentait sous ses doigts, sans pouvoir le voir. Un F, au début, peut-être, et à la fin, un G ? ... Il faudrait qu'il trouve un moyen pour faire apparaître ce qu'on avait voulu voir cacher. En attendant, sa vie entière était construite sur un mensonge. Et Xandar en voulait à la terre entière, y compris à sa mère, pour ne rien avoir dis plus tôt, pour ne pas être sortie de sa torpeur plus tôt, pour être tombée amoureuse d'un homme comme Revan et pour avoir entraîné la mort de tous les siens. Mais il en voulait surtout à sa vraie mère, de l'avoir abandonné, tout comme il en voulait à ses deux pères. Revan ... Il allait devoir payer pour ce qu'il avait fait. Xandar allait devoir rendre justice, pour ceux qui ne pouvaient à présent plus le faire. Mais il n'allait surtout pas laisser l'opportunité à Revan de mourir de façon grandiose et digne d'un sorcier. Non. Xandar allait user d'autres moyens, il se le promettait. En attendant, il allait falloir s'occuper de Lya, et de Roksana. Non, à tout bien réfléchir, il allait falloir s'occuper de tout ça, de toute la maison. Il ne laisserait personne d'autre le faire. Fermant les yeux, il sortit sa baguette. « Incendio ... » Le feu se propagea, lentement. On ne retrouverait aucun corps. Personne ne viendrait profaner les tombes de deux femmes qui ne mériteraient jamais tel traitement, quelles que soient leurs erreurs passées. Revan non plus n'aurait pas de tombe, mais pour d'autres raisons. D'ailleurs, c'était son tour, maintenant ...


Dernière édition par Aleksandar N. Skarpsvärd le Mar 30 Avr - 15:58, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Sam 27 Avr - 23:43

Bienvenue bienvenue ! Un joueur de Quidditch yayyy !!! Hâte de te lire ! :tong:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : April Rain (Emma)
≡ hiboux envoyés : 5305
≡ date d'arrivée : 03/08/2012
≡ tes points : 340 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 rp dispo.
≡ ton avatar : Holland Roden
≡ tes crédits : faith (avatar), acidbrain (codes sign), tumblr (gifs)

≡ âge du perso : 23 ans
≡ amoureusement : Célibataire, en proie à certains sentiments naissant qu'elle essaye de refouler.
≡ son emploi : Elle est couturière dans une petite boutique qui ne paye pas de mine. Un travail très éloigné de ses ambitions premières, dont elle n'a aucun souvenir.
≡ statut de sang : Sang-mêlé, rien de transcendant ni de particulièrement honteux.
≡ sa maison : Ancienne Poufsouffle, ce que personne ne parvenait à comprendre quand elle était encore à Poudlard.
≡ sa baguette : Bois d'aubépine, ventricule de dragon, parfaite pour les sortilèges.
≡ son patronus : Elle n'en possède pas, ses anciennes ambitions étouffant toute possibilité de créer un tel sortilège.
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Dim 28 Avr - 0:33

And Jaime screamed :héé: :puppy: :fall: Très bonne référence ça :héhé:

Bienvenuuuuue :arcciel:
Et bon courage pour ta fiche ^^

_________________
Too much love will kill you
Just as sure as none at all. It'll drain the power that's in you, make you plead and scream and crawl, and the pain will make you crazy, you're the victim of your crime. Too much love will kill you every time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : MARY-W. +marie.
≡ hiboux envoyés : 7022
≡ date d'arrivée : 14/04/2012
≡ tes points : 0 points.
≡ ta disponibilité rp : 0/3 pris.
≡ ton avatar : alexandra dowling.
≡ tes crédits : @alaska (avatar) ; tumblr (gifs) ; birdy, wings (quotes).

≡ âge du perso : uc.
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Dim 28 Avr - 0:38

BIENVENUE OFFICIELLEMENT :siffle: :héé: :coeur:
bonne chance pour ta fichette (a) :puppy:

_________________

------------------------------------------
all that pain and misery and loneliness. and it just made her kinder. faded into the setting sun, slipped away. but i won't cry 'cause i'll never be lonely. for you are the stars to me, you are the light i follow.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Dim 28 Avr - 0:50

Merci beaucoup à vous trois, jolies demoiselles :puppy:
Je vais rédiger ma fiche petit à petit, en essayant de finir ça le plus rapidement, que je ne tarde pas plus que je ne l'ai déjà fait ! Il faut juste que je règle un petit détail, et ce sera bon pour y aller sans problème ;)

Au passage, j'ai une petite question : comment fais-je pour compléter la partie "ta maison à Poudlard", puisque Xandar était à Durmstrang ? Y a un code particulier, ou j'improvise ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : MARY-W. +marie.
≡ hiboux envoyés : 7022
≡ date d'arrivée : 14/04/2012
≡ tes points : 0 points.
≡ ta disponibilité rp : 0/3 pris.
≡ ton avatar : alexandra dowling.
≡ tes crédits : @alaska (avatar) ; tumblr (gifs) ; birdy, wings (quotes).

≡ âge du perso : uc.
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Dim 28 Avr - 0:58

Tu peux enlever le code x)

_________________

------------------------------------------
all that pain and misery and loneliness. and it just made her kinder. faded into the setting sun, slipped away. but i won't cry 'cause i'll never be lonely. for you are the stars to me, you are the light i follow.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 5700
≡ date d'arrivée : 15/01/2013
≡ tes points : 50 points.
≡ ta disponibilité rp : free 1/3 (elladora + abraham).
≡ ton avatar : richard madden.
≡ tes crédits : rose red (avatar).

≡ âge du perso : vingt-cinq ans.
≡ amoureusement : célibataire.
≡ son emploi : soigneur de dragon à gringotts.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : gryffondor.
≡ niveau d'études : études terminées avec six buses et six aspics.
≡ sa baguette : sa baguette magique est en bois d'ébène. Elle mesure 22,5 cm et contient un poil de licorne.
≡ son patronus : un ours.
≡ son amortencia : ....
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Dim 28 Avr - 0:59

Bienvenue, bonne chance pour ta fiche :angel:

_________________

lalalala citation ici.
des paroles par là. — titre de la chanson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Dim 28 Avr - 1:05

Cedrella • Merci pour la réponse :love:

Oh, Wolf Cub N°1 :puppy: *c'est toujours mieux, comme surnom, que Robby Rolling Eyes*
Merci à toi aussi :panda:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Dim 28 Avr - 1:32

Bienvenue :tong:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Dim 28 Avr - 7:59

Bienvenue et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Dim 28 Avr - 11:32

miam miam :héé:

bienvenue parmi nous avec ce bel apollon :coeur: :puppy: j'espère que tu te plairas sur PI et je te souhaite bon courage pour ta fiche :bril:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Dim 28 Avr - 12:05

Merci à tous :puppy:
Je poursuis la rédaction dans la journée, dès que je me libère de mes obligations dominicales ! *dit comme ça, ça a la classe, sauf que je dois juste aller bosser Rolling Eyes*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Dim 28 Avr - 12:56

Bienvenue, bon courage pour ta fichette I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Dim 28 Avr - 16:55

Bienvenue et bon courage pour ta fiche :potté:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Dim 28 Avr - 22:08

Ancien joueur pro de quidditch, il nous faudra un lien :héé:
Bienvenue ici, courage pour la suite I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Dim 28 Avr - 23:39

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Lun 29 Avr - 1:56

Merci vous tous :puppy: J'avance j'avance ! :hide:

Cinead • Avec plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Lun 29 Avr - 13:28

Bienvenuuuuuuuue :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Lun 29 Avr - 23:40

MON BEAAAAAUF !! Enfin presque quoi :héé:
Ton histoire va faire trois kilomètres !! j'aime :please:
Bref bienvenue officiellement à toi :puppy: Bonne chance pour la fin !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Mar 30 Avr - 14:30

Un Mangemort sorti de Durmstrang, ancien joueur de Quidditch et avec un tel avatar... Ca sent le badass par ici !

Bienvenue sur PI I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Mar 30 Avr - 15:56

Merci à vous trois pour ces bienvenus :panda:

Deus • T'as raison, c'est tout comme Rolling Eyes Promis, je vais essayer de ne pas trop faire pleurer ta cousine ! Au pire, elle viendra crécher chez toi, et se moucher dans tes draps :bad:

Cali • J'avoue, Liam est juste pile poil le visage parfait pour mon personnage :puppy:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Mar 30 Avr - 19:32

Bienvenue à toi I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Mar 30 Avr - 19:49

Merci beaucoup :puppy:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   Mar 30 Avr - 20:30

Putain l'histoire est TROP COOL ! Un vrai badass je kiffe !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞   

Revenir en haut Aller en bas
 

XANDAR ♆ ❝ I never knew daylight could be so violent ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: Deuxième saison :: fiches
-
Sauter vers: