AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (2.2) How can you live with yourself? [Oberyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: (2.2) How can you live with yourself? [Oberyn]   Jeu 25 Avr - 14:38

La forêt d'Ashdown, dans le Sussex. Antoine connaissait un peu le coin, ayant de vagues souvenirs de son enfance et de certaines promenades avec ses parents le week-end. Il s'était rendu à Maresfield, un village au sud de la forêt, le point de rencontre prévu pour la mission. En effet, Antoine était en mission pour l'Ordre. Rien de bien particulier, une des vérifications de routine qu'on lui donnait à faire régulièrement. Il y avait une sorte d'auberge dans le bois qui avait de grandes chances de représenter un lieu de rassemblement ennemi. Rafleurs, mangemorts, peu importait. Antoine avait une liste interminable de places paumées dans ce genre à inspecter, et une tonne de paperasse à éditer après chaque visite. Jusqu'à présent, il avait participé à douze vérifications, et seulement trois lieux stratégiques s'étaient révélés "colonisés". Aujourd'hui serait donc sa treizième. Antoine n'était pas superstitieux, mais il avait un mauvais pressentiment, sans vraiment savoir pourquoi. Il s'était assis à une table à l'écart, dans un bar bondé à cette heure tardive. Il faisait nuit dehors, les gens du village et les touristes étaient de sortie. Ce bar était un parfait endroit pour passer inaperçu. L'ancien Gryffondor attendait patiemment son équipier mystère, relisant avec attention les détails du dossier, après avoir tout de même lancé discrètement quelques sortilèges de protection autour de lui. On n'est jamais trop prudent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) How can you live with yourself? [Oberyn]   Dim 28 Avr - 14:54

Encore une mission d’observation. L’Ordre semblait pris d’une paranoïa encore plus aigue que d’habitude, et envoyait tous ses éléments battre la campagne pour récolter le maximum d’informations, souvent en vain. Même quand ils recueillaient des informations, ils n’en faisaient rien. Oberyn trouvait tout ça hautement frustrant, ne perte de temps considérable. Pendant qu’il se coltinait ces petites missions sans intérêt, il ne pouvait pas agir plus concrètement. Mais il était bien obligé d’obéir, et c’est donc ainsi qu’il se retrouva au fin fond du Sussex, l’humeur noire à l’idée de retrouver un de ses anciens camarades de Poudlard pour cette mission. Il n’aimait pas les missions de l’Ordre, mais il aurait préféré y être avec n’importe qui, plutôt qu’avec quelqu’un qu’il avait connu à l’école … Retenant un soupir d’exaspération, il poussa la porte du bar où ils devaient se retrouver, repéra rapidement son contact, et se dirigea droit vers lui. « Huntington. Quel plaisir de te revoir, etc. » Le salua-t-il d’un ton indifférent, en s’asseyant en face de lui. Ils n’avaient jamais été amis, d’aussi loin qu’ils se connaissent, et ça ne risquait pas de changer aujourd’hui. Et si la plupart du temps il se comportait de façon odieuse avec tous les gens qu’il connaissait d’avant l’Ordre, il n’avait pas envie d’entamer les hostilités. Il ne doutait pas que les hostilités viendraient bien assez tôt comme ça … Il jeta un coup d’œil au dossier qu’il avait devant les yeux, puis regarda à nouveau son camarade. « Je suppose que tu es aussi ravi que moi d’être ici, alors on va faire ça vite. Des infos sur ce qu’on doit chercher ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) How can you live with yourself? [Oberyn]   Mer 1 Mai - 23:49

Antoine repéra très vite son équipier lorsqu'il entra dans le bar, pour la bonne et simple raison qu'il le connaissait de longue date. Oberyn Lindberg, ou plutôt Elijah Doyle de son vrai nom, ancien camarade de Gryffondor que Antoine détestait cordialement. Chaque fois qu'il le voyait, il se demandait comment il avait pu le supporter sept ans sans essayer de le jeter du haut de la tour de Gryffondor. Sûrement car Elijah évitait la plupart du temps de rester en compagnie des rouge et or, préférant celle des Serpentard - surtout ceux au sang pur. Antoine soupira, se disant que son mauvais pressentiment se vérifiait, et ne le regarda même pas s'asseoir en face de lui. « Huntington. Quel plaisir de te revoir, etc. » Ça devait sûrement être une blague, ou une caméra cachée. Antoine pensa qu'il serait certainement difficile de mettre sur pieds une équipe aussi mal pensée que celle qu'ils formaient. C'est à peine s'ils avaient pu préparer correctement une potion ensemble à Poudlard, quand le professeur avait lui même réparti les élèves deux par deux. « Doyle, » le salua-t-il simplement avec un petit sourire amer. Il avait juste envie de lui vomir dessus - et de lui poser tout un tas de questions aussi. Antoine n'avait pas confiance en lui, mais il avait beau avoir fouillé dans tous les dossiers possibles et imaginables, il n'avait rien trouvé qui pourrait remettre en doute la fidélité de Doyle par rapport à l'Ordre. Cela n'empêchait pas le journaliste de se méfier de lui. Oberyn jeta un coup d’œil au dossier. Autant faire cette mission le plus vite possible, qu'ils soient débarrassés de la présence l'un de l'autre. « Je suppose que tu es aussi ravi que moi d’être ici, alors on va faire ça vite. Des infos sur ce qu’on doit chercher ici ? » Antoine acquiesça. « Une sorte d'auberge moldue, dans les bois. Comme tu t'en doutes, elle est totalement désertée et inutilisée par les moldus. C'est un point potentiellement stratégique - pourquoi, j'en sais rien - et on doit vérifier qu'il n'y ait pas de vermine là-bas. » Il haussa les épaules, se sentant soudainement totalement désintéressé par la mission. Il leva les yeux vers Oberyn, réfléchissant aux détails qu'il avait accumulé concernant son cas. « Après tu connais la chanson. Si c'est désert on sécurise et on rentre. Si c'est peuplé... on espionne. » Et prépare toi à mes questions, mon coco.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) How can you live with yourself? [Oberyn]   Jeu 2 Mai - 14:43

Le regard que lui lança Antoine en le voyant arriver confirma ce qu’il pensait : il n’était pas au courant qu’il serait son partenaire. Et cela confirmait aussi qu’il était enchanté de le découvrir, mais ça, ce n’était vraiment pas surprenant. Ils s’étaient à peine supportés à Poudlard, et cela avait largement empiré une fois qu’ils s’étaient retrouvés dans l’Ordre. Et Oberyn n’était pas étranger à cette détérioration de leurs relations … Mais aujourd’hui, ils devaient coopérer, malgré leur mauvaise volonté mutuelle. La nuit allait être longue et désagréable …« Doyle » C’était inévitable, mais cela hérissa passablement Oberyn de se voir appeler de cette façon. « Pour toi ce sera Lindberg, on n’est pas assez intimes pour les petits noms. » Il savait qu’insister ainsi ne lui apporterait sans doute rien, sauf des questions insistantes de la part de ce petit fouineur, mais il fallait qu’il mette les choses au clair tout de suite. Il inspira profondément pour calmer l’énervement qui montait déjà, et tacha de se concentrer plutôt sur leur mission. « Une sorte d'auberge moldue, dans les bois. Comme tu t'en doutes, elle est totalement désertée et inutilisée par les moldus. C'est un point potentiellement stratégique - pourquoi, j'en sais rien - et on doit vérifier qu'il n'y ait pas de vermine là-bas. » Oberyn hocha la tête en silence. « Après tu connais la chanson. Si c'est désert on sécurise et on rentre. Si c'est peuplé... on espionne. » C’était donc bien ce qu’il avait comprit, les détails en plus. Cette manie de n’avertir qu’un seul des deux membres du duo à chaque fois, c’était hautement agaçant ! « Bien, alors on va pas s’éterniser ici. » Lâcha-t-il en repoussant sa chaise, et en se levant pour ressortir dans la rue sombre. « Je t’en prie, ouvre la marche. » Lui lança-t-il une fois dehors, puisqu’il ne savait pas où se trouvait ladite planque à observer, en se retenant d’ajouter : et en silence si possible. Il ne se faisait pas d’illusions, Antoine n’était pas du genre à laisser filer une opportunité pareille …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) How can you live with yourself? [Oberyn]   Jeu 2 Mai - 23:03

« Pour toi ce sera Lindberg, on n’est pas assez intimes pour les petits noms. » Touché. Antoine ne répondit rien, ayant simplement un sourire narquois. Leur aversion de long terme était si habituelle désormais que c'en était presque réconfortant. Certaines choses ne changent jamais, c'est rassurant, non ? Elijah l'écouta expliquer la situation et hocha la tête. La mission habituelle, de routine, il connaissait. Ça non plus ça ne changeait pas beaucoup.« Bien, alors on va pas s’éterniser ici. » Plus vite fini, plus vite fini, pensa Antoine en se levant à son tour. Il rangea le dossier dans sa poche magiquement élargie et le suivit dehors. « Je t'en prie, ouvre la marche. » Il ne dit rien, secoua la tête en signe de dépit et commença à remonter la rue. Il ressortit le dossier et fourra un parchemin dans les mains de Oberyn. « Tiens, c'est un plan grossier des lieux qu'ils nous ont donné. Je sais pas trop à quel point c'est fidèle à la réalité mais on sait jamais. Des fois qu'on se fasse attaquer par derrière ou qu'on trébuche sur une racine. » Il renifla, clairement ironique. Il ne se passait jamais rien dans ses missions, mais il fallait bien que des gens s'y collent. Et c'était toujours mieux que de passer la soirée à faire de la paperasse. « Et sinon, pourquoi "Oberyn Lindberg" ? C'est le nom du héros de ton roman préféré, c'est ça ? Ou celui d'un sorcier du Moyen-Âge ? » Antoine eut un sourire sarcastique, regardant toujours la route devant lui. Si Elijah s'imaginait qu'il allait rester concentré exclusivement sur la mission, il se trompait grandement. Mais après tout ce temps, il devait le connaître assez pour se douter du contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) How can you live with yourself? [Oberyn]   Ven 10 Mai - 20:45

« Tiens, c'est un plan grossier des lieux qu'ils nous ont donné. Je sais pas trop à quel point c'est fidèle à la réalité mais on sait jamais. Des fois qu'on se fasse attaquer par derrière ou qu'on trébuche sur une racine. » Oberyn lança un regard désabusé à Antoine, reflétant parfaitement les émotions qui le traversaient en ce moment. Pourquoi avait-il fallut qu’il tombe avec lui ? Lui qui n’allait pas se gêner pour bavarder toute la nuit parce qu’il n’avait jamais supporté le silence, et surtout, parce qu’il savait que son compatriote préférait faire les choses en silence plutôt que de devoir se fader une discussion. Oberyn était le silence, Antoine le bavard, et ça n’allait vraiment pas coller entre eux. Sans rien répondre, Oberyn étudia rapidement le plan, mémorisant la route à suivre, puis le rendit à Antoine, sans desserrer les dents. Mais il ne fallait pas espérer que son silence inspire Antoine à l’imiter … Bien au contraire. Rapidement, il reprit le rôle du moulin à parole qu’il avait toujours été … « Et sinon, pourquoi "Oberyn Lindberg" ? C'est le nom du héros de ton roman préféré, c'est ça ? Ou celui d'un sorcier du Moyen-Âge ? » Un moulin à parole fouineur, qui plus est ! « Ouais, c’est le nom de la fée qui s’est penchée sur mon berceau quand je suis né. Je me suis dit que j’allais lui rendre hommage. » Rétorqua Oberyn en le regardant d’un air de dire : alors, satisfait ? A question stupide, réponse stupide … Il n’avait pas l’intention de lui répondre, mais le silence ne serait d’aucune efficacité contre lui, il allait donc entrer dans son jeu. Au pire, la réponse attendue n’était pas un secret, il avait suffisamment travaillé les détails pour pouvoir la servir en cas de besoin. « Si on se fait repérer à cause de tes bavardages, je t’arrache la langue et je l’envoie à ta chérie, compris ? Elle n’aura pas tout perdu dans l’histoire … » Lui lança-t-il finalement, lui rappelant qu’il n’était pas le seul à pouvoir se montrer agaçant. Antoine n’avait jamais supporté qu’il fréquente Sofia … Et c’était un sujet qu’il était prêt à remettre sur le tapis à n’importe quel moment, s’il voulait vraiment jouer à ce petit jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) How can you live with yourself? [Oberyn]   Ven 17 Mai - 14:36

« Ouais, c’est le nom de la fée qui s’est penchée sur mon berceau quand je suis né. Je me suis dit que j’allais lui rendre hommage. » Elijah ou Oberyn, peu importe, lui lança un regard un peu exaspéré, mais qui en disait long sur ce qu'il pensait. Antoine savait qu'Oberyn était un homme intelligent, et qu'il était difficile de le faire parler. Mais après tout, faire parler les gens, c'était sa grande spécialité. Il fit une grimace, feignant de croire à son histoire. « Vraiment ? Cette fée devait être affreuse. » Il fut tenté de rajouter "Ça explique bien des choses" mais se retint, se disant qu'il était préférable de ne pas se taper dessus si vite. Ils avaient dix minutes de marche environ, et la mission tomberait à l'eau s'ils s'entre-tuaient sur le chemin. Ce serait quand même idiot. « Si on se fait repérer à cause de tes bavardages, je t’arrache la langue et je l’envoie à ta chérie, compris ? Elle n’aura pas tout perdu dans l’histoire… » le prévint Oberyn. Ah, la contre-attaque, excellent. Antoine lui sourit de toutes ses dents et contourna la question. « Je me suis toujours demandé comment un garçon aussi ordinaire que toi avait pu être ami avec tous ces pro-sang-pur à Poudlard, tu te souviens ? Ils devaient te trouver exceptionnel. A moins qu'ils ne te supportaient pour une autre raison ? » Il se demanda s'il n'avait pas été trop vite, trop insistant, mais l'insinuation de Oberyn à propos de Sofia l'avait agacé. Il s'en voulait pour ça, car c'était céder un point à l'autre homme dans leur partie d'échecs, mais il ne pouvait pas s'en empêcher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) How can you live with yourself? [Oberyn]   Mer 22 Mai - 21:10

« Vraiment ? Cette fée devait être affreuse. » Oberyn ravala toutes les répliques puériles ou vulgaires qui lui brûlaient la langue, se contentant d’opposer un silence condescendant à cette pique. Il n’allait pas entrer dans le jeu d’Antoine, surtout pas sur ce sujet. Et il ne voulait surtout pas lui laisser croire qu’il était agacé par ses questions indiscrètes, cela lui accorderait bien trop d’importance. Mais il remarqua avec satisfaction qu’Antoine se garda bien de répondre quand il évoqua Sofia : le silence n’était pas habituel chez lui … La fouine avait donc perdu sa langue, sur ce sujet ? « Je me suis toujours demandé comment un garçon aussi ordinaire que toi avait pu être ami avec tous ces pro-sang-pur à Poudlard, tu te souviens ? Ils devaient te trouver exceptionnel. A moins qu'ils ne te supportaient pour une autre raison ? » Oberyn se souvenait très bien, il n’avait pas besoin d’un rappel. Tous ses "amis" … Morts pour la plupart aujourd’hui. De ses mains. Tout en marchant dans la forêt, il pesa soigneusement sa réponse. « Et quelle autre raison es-tu en train d’imaginer, je me le demande. » Ironisa-t-il, avant de poursuivre sans lui laisser le temps de répondre. « Je ne vois pas ce qui te semble étrange dans mes amitiés. Ni ce qui te déplaît. Tu n’aimais pas que je fréquente des Serpentards, tu n’aimais pas que je fréquente Sofia … Tu préfères me garder pour toi tout seul ? » Ajouta-t-il finalement avec un sourire franchement moqueur. Mais il disparu bien vite, remplacé par son masque froid habituel. « Mais si c’est simplement le fait que j’ai changé mes fréquentations qui ne te plaît pas … Alors autant me le dire en face. » C’était ça, bien entendu, alors autant le demander franchement au lieu de tourner autour du pot comme Antoine le faisait, c’était agaçant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) How can you live with yourself? [Oberyn]   Lun 10 Juin - 22:36

« Je ne vois pas ce qui te semble étrange dans mes amitiés. Ni ce qui te déplaît. Tu n’aimais pas que je fréquente des Serpentards, tu n’aimais pas que je fréquente Sofia … Tu préfères me garder pour toi tout seul ? » Antoine ne put s'empêcher de rire, moitié moqueur, moitié amusé. « Oui, ça doit être ça, » répondit-il d'une voix enjouée. Oberyn ne semblait pas amusé, pour sa part. « Mais si c’est simplement le fait que j’ai changé mes fréquentations qui ne te plaît pas … Alors autant me le dire en face. » Ah, nous y voilà. Ce cher monsieur avait déjà atteint les limites de sa patience, alors qu'ils arrivaient bientôt à l'orée du bois. Antoine décida qu'il pouvait se permettre le jeu de la franchise, surtout qu'ils n'avaient pas énormément de temps. Mais il savait bien évidemment qu'Oberyn connaissait déjà le fond de sa pensée. « Eh bien oui, tu comprendras sûrement qu'après avoir passé sept ans avec un gars aussi intolérant et menteur que Elijah Doyle, je puisse me poser des questions en voyant débarquer un certain Oberyn Lindberg dans le même camp que moi. » Il tourna à droite, quittant la route goudronnée pour emprunter le chemin de terre menant à la forêt. « Quoique si on y réfléchit, ça n'aurait pas dû me surprendre. Tu es toujours un menteur. Qu'est-ce qui me dit que tu ne vas pas pointer ta baguette dans mon dos quand on y sera ? » Il avait dit tout cela aussi calmement que s'il lui expliquait pourquoi deux et deux font quatre. Ils se rapprochaient rapidement des arbres et il avait baissé le ton machinalement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) How can you live with yourself? [Oberyn]   Jeu 27 Juin - 14:04

L’ironie d’Antoine passa à des kilomètres d’Oberyn, qui ne desserra pas les dents. Mais les insultes qui vinrent ensuite étaient beaucoup moins faciles à supporter. « Eh bien oui, tu comprendras sûrement qu'après avoir passé sept ans avec un gars aussi intolérant et menteur que Elijah Doyle, je puisse me poser des questions en voyant débarquer un certain Oberyn Lindberg dans le même camp que moi. » Oberyn grinça des dents, mais conserva un visage neutre, les yeux fixés sur le chemin devant lui. Ils étaient bientôt en vue de leur cible et ce n’était pas le moment de provoquer un feu d’artifice en tuant son coéquipier, il ne voulait pas attirer l’attention sur lui en même temps. « Quoique si on y réfléchit, ça n'aurait pas dû me surprendre. Tu es toujours un menteur. Qu'est-ce qui me dit que tu ne vas pas pointer ta baguette dans mon dos quand on y sera ? » Oberyn s’arrêta brusquement, et se tourna vers Antoine, un sourire vicieux aux lèvres. « Je suis toujours Elijah Doyle et je n’ai jamais cessé d’être Oberyn Lindberg. Un peu de recherches de ta part t’ont sans doute appris que Doyle était le nom de mon père, illustre inconnu féru de magie noire ne rêvant que de rejoindre les camps des Mangemorts, et qui grâce au ciel est mort avant le retour de Tu-Sais-Qui. Lindberg est le nom de ma mère, partisane de l’Ordre. Même toi, tu devrais finir par comprendre en sachant tout ça mes fréquentations à Poudlard et mon camp actuel. Ce qui ne change pas, par contre, c’est mon caractère : je suis toujours un menteur, et je suis toujours aussi intolérant. Est-ce que je vais te tirer dans le dos quand on y sera ? Il y a des risques, si tu ne fermes pas ta grande gueule. Est-ce que je suis dans le camp opposé ? A toi de voir, mais si c’était le cas, crois bien que je n’aurais pas attendu que tu sois aussi bavard pour te descendre en faisant passer ça pour un accident. » Termina-t-il avant de reprendre sa route comme si de rien n’était. Toute l’histoire sur sa famille était fausse, mais étayée par des preuves qu’il avait créées de toutes pièces et qu’il était facile de vérifier.  Il espérait que cela clarifierait suffisamment la situation pour qu’Antoine cesse de poser des questions. De toute façon, ils étaient quasiment arrivés, et Oberyn lui fit signe de se taire. « Maintenant, à toi de voir : tu me fais confiance et on boucle ça rapidement, ou tu continues de douter et les choses risquent de se compliquer. » Fit-il en sortant sa baguette. Elle n’était pas destinée à Antoine, bien évidemment, mais il avait besoin de sa réponse avant de passer à la mission proprement dite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (2.2) How can you live with yourself? [Oberyn]   

Revenir en haut Aller en bas
 

(2.2) How can you live with yourself? [Oberyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Live chat MAC
» LIVE CHAT sur le site de MAC le 11 mai de 16h à 20h
» Assister "en live" à vos émissions préférées.
» Escorte live ou seulement pour le spectacle ?
» Photos en live des ports dans le monde (webcam)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: Deuxième saison :: sujets abandonnés
-
Sauter vers: