AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (2.2) it's always darkest before the dawn •• caïn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: (2.2) it's always darkest before the dawn •• caïn   Sam 20 Avr - 19:01

Tout allait très vite, trop vite pour que je puisse continuer à suivre le cours des évènements correctement. Je ne me suis jamais sentie aussi lasse, aussi dépassée, ma vie avait pris un tournant bizarre depuis quelques temps et je n'aimais pas ça. Le décor avait changé brutalement. Pour la deuxième fois de ma vie, je venais de transplaner et je ne m'y habituais toujours pas. J'avais atterri lourdement sur le sol, mes jambes étant incapables de me porter plus longtemps. J'étais trop faible pour marcher de toute façon. En plus, j'étais blessée. Sur mon chemisier s'étalait une inquiétante tâche pourpre, et mes doigts étaient poisseux de sang. mon sang. Je jetais alors un regard à la personne qui m'accompagnait. Caïn. Je n'avais pas eu le temps de m'émouvoir quant à sa présence dans les environs, j'avais seulement ressenti un vague sentiment de culpabilité lorsqu'il était réapparu aussi soudainement dans ma vie. En quittant définitivement Darthmouth, je l'avais laissé lui aussi derrière moi. Qui plus est, rares étaient les pensées que je lui avais accordées ces temps-ci. Je me sentais si mal, mais en même temps j'étais bien, parce que pour la première fois depuis des jours, je tombai enfin sur un visage connu et plus ou moins amical, qui me procura un sentiment de sécurité. « Je... » commençai-je à murmurer, mais les mots vinrent mourir au bord de mes lèvres, noyés dans les sanglots qui menaçaient de se déclencher d'un instant à l'autre. C'était à croire que j'avais eu trop d'émotions pour ce soir. « Où est-on ? » demandai-je, finalement, tentant piteusement de reprendre consistance quoique j'étais légèrement paniquée, regardant partout autour de moi pour tenter d'identifier l'endroit. « Et où est ma baguette ? » J'eus alors peur que Daley l'avait embarquée avec lui, qu'on n'avait pas réussi à la récupérer. Ce fut la goutte qui fit déborder le vase. Je fus alors incapable de retenir plus longtemps mes larmes, le cœur éprouvé par tout ce que je venais de vivre. Je venais de craquer tout simplement. .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) it's always darkest before the dawn •• caïn   Mar 23 Avr - 22:22

Caïn se demandait bien ce qu'il foutait ici tiens. Les archipels irlandaises, c'était bien loin de sa petite maison coquette. Il avait pas grande vivres sur lui, bientôt à court de cigarettes, en somme déjà l'enfer pour lui. C'était pourtant pas son genre de jouer aux aventuriers perdus, non, il était trop flemmard et bien trop attaché à son confort personnel pour pouvoir s'en détacher du jour au lendemain pour une stupide guerre sans intérêt à ses yeux. Pourtant, lorsque Remy lui avait demandé de l'aide, ou plutôt explicitement un service qu'il devait lui rendre pour tout ce que ce dernier avait fait pour lui auparavant, notamment concernant son entrée aux Départements des Ministères, les mains de Caïn étaient devenues quelques peu plus liées par l'obligation. On avait toujours le choix. Mais Remy lui était une personne bien trop utile au quotidien, pour de nombreuses choses, et une personne assez sotte également pour qu'il pense que leur relation relevait plus de l'amitié que de l'intérêt, aussi ne pouvait-il pas commencer à remettre en question leur soi disante "amitié proche" à présent. Et puis, le rôle que Caïn devait jouer était minime, il devait simplement venir en renforts d'un groupe de mangemorts qui erraient dans les bois de l'Angleterre. Au pire s'il voyait des membres de l'Ordre ils avaient qu'à laisser les autres faire, il était juste là pour sa "présence" et le fait qu'il soit parfois ingénieux dans "les plans" qu'il pouvait proposer... Et puis il avait vu Tracey. Davis. Ou plutôt elle lui était presque rentrée dedans, toute ensanglantée et à moitié inconsciente / folle comme jamais il ne l'avait vu. Sans vraiment réfléchir, il s'était transplané, au pire il dirait qu'il était parti pisser. Et puis il s'est retrouvé ici, avec quasiment rien à manger et à fumer, et tout ça pour elle. Essayant de contenir son agacement tout comme son inquiétude quant au fait de la revoir dans un contexte si... particulier, cette dernière ne marchait pas droite et bredoullait des trucs, se mit à chialer, Caïn péta les plombs. « Argh fermes là Davis. » maugréa-t-il avant de la prendre dans ses bras comme on prend une mariée - appréciez la comparaison burlesque aux yeux de Caïn - et faire quelques pas élancés dans les bois. Connaissant quelque peu l'endroit puisqu'il s'y rendait parfois avec sa famille, il finit par s'arrêter à la lisière d'un fleuve déserte et ouverte sur un soleil mince. La posant au sol près du fleuve il finit par s'asseoir en face avant de s'allumer une cigarette, sortant alors un vieux mouchoir en soie qui traînait dans sa poche. « Tiens nettoies-toi avec ça. » Mais Tracey était à moitié entrain de pleurer comme une gosse terrorisée et Caïn sous l'effet de la surprise, de la rage, de toutes sortes de sentiments confus sortit de ces gonds. « Oh et puis merde si tu veux pas te désinfecter toute seule y'a un moyen plus radical. » Et aussitôt il la prit par le bras pour littéralement la jeter "gentiment" dira-t-on dans le fleuve, afin de la réveiller un peu. « Maintenant que j'ai toute ton attention et surtout tout ton esprit en place, écoutes moi parce que je vais pas me répéter : de un, nous sommes dans les archipels Irlandaises, de deux, j'ai ta baguette car évidemment quand tu m'es presque rentrée dedans tu l'as fait tomber parterre comme une idiote, de trois... qu'est-que tu fous ici PUTAIN ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) it's always darkest before the dawn •• caïn   Mer 24 Avr - 3:33

Je paniquais à un point tel que j'en oubliais d'être outrée par les manières de Caïn, en fait, je ne mesurais pas encore totalement ce qui était en train de se passer. Je fus incapable de me saisir du mouchoir qu'il me tendait alors, agitée de spasmes de douleur, à la fois physique comme mentale. Je ne repris conscience de ce qui se passait lorsque je sentis l'eau glacée passer à travers mes vêtements et mordre ma peau. Le salaud. Il venait de me jeter dans la rivière et à présent, j'étais trempée jusqu'aux os, et je grelottais parce que la température n'était pas fort élevée en cette période-ci de l'année. Je clignai des yeux bêtement, hébétée, j'avais pris une douche froide au sens littéral du terme, cette fois. Et voilà qu'il se mettait à vociférer contre moi. Je ne saisis pas tout ce qu'il me dit alors, complètement sonnée, mais une fois qu'il eut fini, je ne pus m'empêcher d'ironiser, comme d'habitude « Moi aussi je suis heureuse de te voir. » La réciproque n'était sans doute pas vraie, car Caïn avait vraiment l'air furieux. Encore plus que lorsque l'on s'était disputés l'autre fois. Non, pas quand il était venu à la maison. L'autre fois encore, celle d'avant. Je baissai honteusement les yeux, comme une gamine prise en faute. J'étais trop transie de froid pour gueuler contre le fait qu'il m'avait jetée à la flotte et ça m'ennuyait car ça me procurait un désavantage certain, mais peu importait, je n'avais pas envie de me prendre la tête avec lui, pas ce soir, je n'étais pas en état. L'avoir abandonné était certes inexcusable, mais avais-je le choix ? « Ce que je fous ici ? » répétai-je, sidérée,dardant sur lui mes prunelles furibondes. « Oh, rien, je me promenais dans les bois et je suis tombée sur le grand méchant loup qui n'a fait qu'une bouchée du petit chaperon rouge que je suis. » Trêve de (mauvaise) plaisanterie, il n'allait certainement pas gober mon histoire, bien qu'en l'espèce, c'était presque de ça dont il s'agissait. « Blague à part, au cas où tu n'aurais pas saisi en n'ayant aucune réponse aux lettres que tu envoies à Poudlard, j'ai un peu quitté l'école depuis début Janvier, puisqu'au cas où tu ne serais pas au courant, mes parents ont été balancés par je ne sais qui, ce qui leur a valu de se faire assassiner par ces putains de mangemorts, mon oncle et ma tante sont portés disparus, et moi, eh bien, je suis un peu en cavale depuis tout ce temps-là. » Un nouveau frisson glacé me parcourut l'échine alors que mes vêtements mouillés me collaient à la peau. Je tendis la main à mon sauveur d'un air agacé. « Ce n'est pas tout de m'avoir jetée à la flotte, mais tu pourrais m'aider à me relever, s'il te plaît ? » C'était vraiment malin. Mes vêtements allaient mettre des heures pour sécher, et en attendant, moi, je n'avais rien d'autre à me mettre, mes affaires étaient restées au camp. À ce train là, j'allais attraper la crève, c'était certain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) it's always darkest before the dawn •• caïn   Mer 24 Avr - 23:35

Caïn avait toujours du mal à se remettre de sa présence. Merde, il était parti pépère, ou à peu près, tout allait bien jusqu'à ce qu'il la croise totalement ensanglantée. Il avait l'impression qu'elle sortait tout droit d'un remake de The Blair Witch Project avec sa baguette qu'elle portait tremblement quand elle lui est apparue. Il avait espéré que la jeter dans la rivière comme on y jette les mauvaises sorcières / mauvais esprits le sortirait de ce rêve étrange. Mais non. La créature qui lui servait de "petite-amie" si l'étiquette était obligatoire pour la qualifier sortit la tête de l'eau et se mit à parler, dans un ton un peu plus familier. Ah bah en fait elle était pas possédée et il aurait peut-être du ne pas la jeter dans l'eau. Au pire ça lui fera les pieds. Adoptant un regard sceptique, il se mit en face d'elle les bras croisés, sans sourire ni quoique ce soit, dubitatif. Elle se mit à parler de la raison de sa présence, évidemment c'était une histoire à en faire pleurer dans les chaumières, ça en est toujours une dans ces cas-là. Caïn se sentit cruel de penser un instant ceci, son père était quand même un brave gars, sa mère un bonbon, c'est toujours les meilleurs qui partent en premier comme on dit, heureusement pour Caïn d'ailleurs vu son caractère. « Tu as quitté l'école ? A la bonne heure, tu te foutais de ma gueule dès que je séchais un cours de botanique mais toi tu quittes carrément l'école, bien joué. Mais ne t'en fais pas, ton secret cachotière est entre de bonnes mains. » Le sourire grinçant, Caïn continuait de tirer sur sa cigarette, dire qu'il s'était inquiété pour elle était un euphémisme, mais il préférait bien plus lui dire sous la forme d'une litote. « Toi en cavale ? Et moi qui a cru que tu me boudais juste plus longtemps que d'habitude, première fois que tu me surprends tiens, franchement bravo. » Tracey lui tendit la main pour tenter de sortir de l'eau, Caïn attrapait sa main quelques instants avant de finalement la lâcher pour qu'elle retombe dans l'eau quelques instants. Pourquoi ? Parce que c'est Caïn. « Si tu comptes sortir d'ici pour continuer à t'apitoyer sur ton sort à propos de la mort de tes parents, tu peux toujours aller te pêcher une morue fraîche, t'y trouveras peut-être plus de réconfort, auprès de tes semblables. J'aiderai la championne et pas la chouineuse de films d'horreur. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) it's always darkest before the dawn •• caïn   Jeu 25 Avr - 9:05

On ne pouvait compter que sur soi-même. C'est à cette triste conclusion que j'en vins lorsque je réalisai que Caïn ne lèverait certainement pas le petit doigt pour m'aider. À quoi devais-je m'attendre dans le fond, je savais qu'il n'y avait pas plus égoïste que lui. Pourtant, c'était bien lui qui venait en quelques sortes de me sauver jusqu'à l'instant, non ? Je n'y comprenais plus rien. « Mais un élève est mort à Poudlard ! » m'écriai-je d'une voix plus aigüe que d'ordinaire. « ça aurait pu être moi ! Et il aurait fallu que je reste dans une école infestée de Mangemorts ? Entre ça et courir après un semblant de liberté, le choix est tout fait ! » Néanmoins, je n'avais pas l'intention de pérorer plus longtemps sur les tenants et les aboutissants de mon choix. Bon, d'accord, dans les faits, à l'époque où j'ai mis les voiles l'élève en question n'était pas encore mort, disons que cet événement, aussi fortuit soit-il n'avait fait que me conforter dans mon choix. Là bas, j'étais en danger et je devais partir. « Enfin, merci pour ton aide, ça fait plaisir de voir qu'il y a encore des gens sur qui je peux compter. » lançai-je amèrement en haussant les épaules, avant de me redresser péniblement et de remonter légèrement la berge avant de m'éloigner de Caïn sans lui adresser un regard. Je claudiquai jusqu'à un tronc d'arbre couché au sol, sur lequel je m'assis sans mot dire. Je commençais alors à tirer sur les lacets de mes chaussures avant de les défaire. Je vidai l'eau qu'il y avait à l'intérieur et j'essorai ensuite mes chaussettes. J'étais pieds nus dans la forêt, trempée jusqu'aux os alors qu'il devait pas faire plus de cinq degrés au sol, mais à qui la faute ? Je soupirai lourdement, réprimant une soudaine envie de pleurer. Je relevai alors la jambe de mon jean, découvrant ma cheville violacée. Ah. Ainsi c'était ça que j'avais entendu craquer en percutant l'arbre. Je frémis à nouveau. Je n'avais plus rien senti pendant ma course folle, sans doute que la douleur était noyée sous l'adrénaline et le besoin de survivre. Mais maintenant que tout ceci était retombé, elle revenait à grand galop. Tout en serrant les dents, je pris ma baguette et commençai à soigner sommairement mes blessures, à l'aide de quelques formules que j'ai apprises dans les bouquins. Voilà à quoi j'en étais réduite. C'était tout simplement pathétique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) it's always darkest before the dawn •• caïn   Lun 6 Mai - 2:00

Elle avait pas déjà commencé à ouvrir sa bouche qu'elle l'agaçait. Non vraiment il ne voulait pas admettre qu'elle soit ici, car sa présence ne faisait que confirmer le fait qu'il était un véritable salaud dans le fond. Puisque ça voulait dire qu'il aurait du plus s'inquiéter pour elle, que le fait qu'elle ne lui ait pas donné de nouvelle était bien autre chose qu'un simple caprice, et qu'il aurait du être plus prévenant à son égard. M'enfin, les remords n'envahirent le jeune homme que quelques instants. Après tout, il était pas censé deviner qu'elle était en fuite, elle aurait pu le prévenir merde. « Dans ce cas là, je suppose que ta conduite effrénée vers ce qui était un camp de Mangemort quand tu m'es rentrée dedans était plus un appel au suicide ? Tu avais bien plus de chances de rester en vie à Poudlard qu'ici idiote, tu es à peine capable de te transplaner. » Y'avait qu'à voir la gueule qu'elle tirait après qu'il l'a amené ici, elle tremblait comme si elle recouvrait d'un AVC moldu la gamine. Tracey adopta par la suite l'attitude de la blessée dans son âme, ou de la Lorie 2.0. « moi je préfère rester toute seule » pour les amateurs. Caïn finissait tranquillement sa cigarette avant de la voir se sortir de l'eau et se poser contre un tronc d'arbre un peu plus loin. Sa cheville était en mauvais état de loin, mais Caïn, qui ne supportait pas que la jeune femme soit même incapable de se soigner adoptait une figure enseignante ou patriarcale qui ne s'avoue pas en quelque sorte. il s'approchait alors d'elle en soupirant avant de prendre son pied près de ses mains sans aucune délicatesse. « Mais quel estropié tu fais. Laisses-moi faire. » Il attrapa sa baguette et énonçait distinctement à haute voix Vulnera Sanentur trois fois de suite afin que les blessures et la couleur de son pied s'estompent rapidement, le sort lui permit aussi d'agir sur les blessures plus mineures de la jeune femme. « Si t'avais fait du latin, t'aurais au moins pu la connaître celle-là, c'est qui le cancre maintenant hein ? » dit-il avec un air vaniteux avant de lancer un tergeo pour effacer l'ensemble du sang présent sur ses jambes et ses bras. « Revigor. » échappa-t-il en dernier pour lui redonner un peu d'énergie. « Tu comptes encore te plaindre à présent nunuche ou tu vas me dire ce que tu comptes faire exactement maintenant ? Car c'est bien beau d'être en fuite mais en général c'est mieux d'avoir un plan... si si je t'assure. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) it's always darkest before the dawn •• caïn   Lun 6 Mai - 10:03

A peine s'était-on retrouvés que j'avais déjà envie de l'étrangler. Il m'énervait. Et à côté de cela, son attitude me blessait plus que je l'aurais voulu. Il n'avait aucune espèce de considération à mon égard. Pire encore, il se moquait. Ne comprenait-il pas que ce n'était pas le moment ? Tu penses. Il ne devait probablement pas en avoir quoi que ce soit à faire. Monsieur était égoïste et imbus de lui-même, ce n'était pas une nouveauté. « Merci pour le conseil. » lançai-je avec amertume, tout en me mordillant la lèvre inférieure pour m'empêcher de pleurer – je n'avais pas envie de retourner faire un plongeon dans la rivière. « Je tâcherai de m'en rappeler. » Puisqu'il ne voulait pas comprendre, qu'il reste dans son ignorance, je n'avais pas à me justifier. J'en avais simplement assez de devoir expliquer à tout le monde pourquoi j'ai pris le large. Plus encore, ça m'écorcherait la gueule d'admettre que mon plan avait foiré – lamentablement en plus de ça. De toute évidence, jamais je n'avais prévu que les choses tourneraient ainsi. Beau bilan pour quelqu'un qui était censé vouloir se planquer jusqu'à la fin de la guerre, pour peu qu'elle termine un jour. Il s'approcha de nouveau, peut-être ne supportait-il pas d'être ignoré. Je laissai passer un sifflement de douleur tandis qu'il s'emparait de ma cheville blessée sans douceur. Non mais quelle brute ! Un vrai éléphant dans un magasin de porcelaine. « Outch. » grognai-je en le fusillant du regard. Je n'étais certes pas en sucre, mais tout de même. « Tu pourrais faire preuve de, je sais pas moi...un peu plus de délicatesse ? » J'étais une fille par Merlin, pas un sac de patates ni un truc du même genre. Mais visiblement, c'était trop demander. Enfin. Il avait soigné ma cheville en deux temps trois mouvements. Elle était théoriquement en bon état de fonctionnement. C'était bon à savoir, au cas où on serait de nouveau obligés de fuir. Il me lança un dernier sort pour me revigorer, avant de m'engueuler à nouveau. « Oui, j'ai un plan. » répliquai-je, froidement, en me levant. « Tu me ramènes immédiatement en Écosse. À Édimbourg. Je me débrouillerai pour la suite. » Je n'allais tout de même pas lui indiquer l'emplacement du camp. Je supposais qu'une fois arrivée là bas, je n'aurais qu'à emprunter un hibou pour contacter Eugénie, ou Béatrice. Ou qui que ce soit d'autre du camp, d'ailleurs. « On viendra me chercher. » dis-je finalement, sans même lui adresser un regard. Je savais qu'ils allaient être inquiets si je me ramenais dans un tel état, mais tant pis. Au moins, eux, ils se préoccupaient de moi, et c'était bien triste comme constat. De toutes les façons, je n'avais absolument aucune envie de m'attarder ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) it's always darkest before the dawn •• caïn   Sam 1 Juin - 15:33

Idiote idiote et idiote, voilà ce qu'était Tracey Davis aux yeux de Caïn actuellement. Quelle idée de se faire fuyarde toute seule, du côté de l'Ordre en plus soit de ceux qui sont traqués, bah oui, parce que c'est eux les good ones. Si Caïn était aussi exécrable à l'heure actuelle, cela montrait surtout l'attache qu'il éprouvait la jeune femme, et également la perspective qu'elle aurait pu mourir dans une stupide forêt ainsi, sans qu'il soit un jour mis au courant. Il aurait finit par apprendre qu'elle n'était plus à Poudlard, n'aurait jamais retrouvé son corps, ça l'aurait rendu dingue. Ca le rendait dingue rien que d'y penser. « Oh je suis désolé, la princesse souhaiterait peut-être un bain et un massage de pieds pendant qu'on y est ? » dit-il avec un air faussement compatissant. Son pied allait être soigné dans trente secondes de toute façon, qu'est-ce que la délicatesse pouvait bien lui foutre ? Caïn ne comprendra jamais les femmes, parfois elles ne veulent pas qu'on les prenne avec des pincettes, parfois elles veulent de la délicatesse comme si elles étaient des princesses. « Comment tu peux attendre de moi de la délicatesse quand je te vois comme une souillon quelques heures plus tôt ? T'es responsable de ta situation Tracey alors commences pas à jouer la demoiselle en détresse maintenant tu veux. » par la suite, elle finit par énoncer son plan "d'attaque" si c'en était vraiment un. Il ne put s'empêcher de rire à ce plan assez sommaire, ça le faisait presque penser au genre de plan qu'il aurait pu avoir, sauf qu'il était Caïn et qu'il savait Tracey incapable de se comporter comme lui - de toute façon sinon si elle était comme lui elle lui aurait été difficilement supportable -. « Toi te débrouiller ? T'es même pas foutue de te soigner toute seule. T'es une fuyarde, une étudiante, c'est même pas comme si t'était une Hermione Granger, tu crois vraiment que quelqu'un se fiche de ta petite personne ? Personne viendra te chercher, arrêtes de me raconter des conneries et racontes moi ce qui s'est passé. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) it's always darkest before the dawn •• caïn   Sam 1 Juin - 18:22

Son comportement me blessait, profondément. Je lui en voulais d'être aussi infect à l'un des rares moments de ma vie où j'avais le plus besoin de lui. Comme d'habitude, il tournait la situation en dérision. Il n'avait sans doute pas encore imprimé que je venais de me faire torturer et que dans ces conditions là, il était normal que je sois dans un sale état. J'avais les muscles encore raides des deux doloris que j'avais encaissés. À cela allaient probablement s'ajouter plusieurs autres blessures, des blessures de guerre qui allaient laisser des cicatrices indélébiles sur ma peau, directement dans ma chair. Mais ça, il ne le voyait sans doute pas, trop obnubilé par sa personne. « Un bain chaud ne serait pas de refus, en effet » rétorquai-je d'un ton plutôt acide, outrée qu'il me traitât de la sorte. Parce que oui, en plus, j'avais froid dans mes vêtements encore détrempés, en plus d'être fourbue de courbatures. À ce moment précis, je rêvais d'un lit chaud et confortable, un vrai lit, pas un lit de camp ni même un sac de couchage. C'était cependant un luxe que je ne pouvais pas me permettre. je suis responsable de la situation. Sur ce point, il n'avait pas tort, après tout, j'avais décidé toute seule de sortir du camp, lassée d'être enfermée, bouclée au même endroit. Pour autant, la situation m'avait échappé au moment même où j'avais croisé Daley. J'aurais pu anticiper, après tout, des foutus Mangemorts, il y en avait à chaque coin de rue, mais dans mon cas, enchaîner les mauvaises rencontres était la preuve même que j'avais véritablement la poisse. Je ne pouvais cependant pas laisser Caïn s'en tirer comme ça. « la souillon comme tu le dis si bien vient d'échapper à fou-furieux amoureux des Doloris et autres atrocités du genre, excuse-moi de ne pas être au meilleur de ma forme. » Ma cheville en attestait encore et d'autres blessures attendaient d'être soignées. Je n'avais pas le choix à part retourner au camp pour recevoir des soins dignes de ce nom, parce que ce n'était sûrement pas lui qui allait me les donner. On ne pouvait jamais compter que sur soi-même. « Et oui, je suis parfaitement capable de me débrouiller toute seule, tu n'imagines pas tout ce qu'on peut apprendre en six semaines de cavale, on en apprend bien plus qu'en sept ans de scolarité à Poudlard, c'est peu dire. » En fait, j'étais profondément vexée qu'il me rabaissât de la sorte. Je n'étais certes pas Hermione Granger mais j'étais quand même une excellente élève qui avait des notes exemplaires dans toutes les matières, bien qu'il était vrai que j'étais très mauvaise en matière d'improvisation, moi qui ressentais sans cesse le besoin de tout contrôler, tout calculer. « Et ce n'est pas parce que toi tu n'en as strictement rien à faire de moi qu'il en va de même pour tout le monde. Figure-toi qu'à l'heure actuelle ils doivent avoir remarqué que j'ai disparu et lancé des recherches. Ils me passeront sans doute un savon lorsque je rentrerai parce que je n'ai pas à partir comme une voleuse, mais tout ce qui leur importera, c'est que je sois en vie. » J'étais en réalité encore plus chagrinée d'entendre que personne ne se préoccupait de moi, surtout de sa bouche. Enfin. Il voulait vraiment savoir ce qui s'est passé ? Depuis quand ça l'intéressait, au juste ? Je me décidai alors de ravaler l'ironie cinglante qui me brûlait les lèvres, pour lui répondre, en abrégé. Il n'avait pas besoin de savoir les détails. « Ce qui s'est passé ? la routine. Un ami est venu me chercher début janvier pour m'annoncer...la nouvelle. » Je m'interrompis, le temps de reprendre un tant soit peu mes esprits. « C'est ce même ami qui m'a conseillé de fuir parce que ce n'était plus sûr pour moi, il savait pas mal de choses à propos de papaqui risquaient de rejaillir sur moi à plus ou moins long terme. Alors, j'ai fui, qu'est-ce que je pouvais faire d'autre de toute façon ? » Il me répondrait alors que j'aurais pu rester, que Poudlard, c'était quand même plus sûr, mais sang-mêlée ou pas, ils n'avaient aucune pitié pour les fils et filles de traîtres. « Je suis restée à Londres au départ. J'ai rôdé dans le coin quelques instants, quand je me suis fait attaquer dans la rue, mais je ne sais pas qui m'a agressée, puisqu'on m'a effacé la mémoire. Un ami de mon père m'a retrouvée agonisante dans une ruelle, j'ai mis plusieurs jours à m'en remettre. J'ai alors compris que Londres, ce n'était pas sûr, alors une fois remise sur pieds, j'ai voulu aller autre part. J'ai eu plusieurs compagnons de route, mais je les ai perdus de vue. ils m'ont trouvée, et depuis, je suis dans un camp de réfugiés. Voilà tout. » Je m'étais demandée en l'espace d'un instant si évoquer les camps était une bonne idée, mais en tant que larbin du ministère, il devait être au courant qu'ils existaient, c'était donc un secret de polichinelle. Enfin, tant que je ne lui avais pas livré la localisation de ce camp sur un plateau d'argent, tout allait bien, n'est-ce pas ? C'était triste à dire, mais je ne voulais prendre aucun risque, car malheureusement, son comportement ne m'aidait pas à avoir totalement confiance en lui, même si une partie de moi refusait de croire qu'il soit effectivement capable de me balancer.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) it's always darkest before the dawn •• caïn   Lun 24 Juin - 15:38

Caïn se disait qu'il aurait tout de même pu agir autrement. Il y allait peut-être un peu fort... non ? A vrai dire, lui même n'en savait trop rien, la seule chose qu'il savait c'est qu'il était sur les nerfs que Tracey se retrouve elle aussi impliquée dans cette guerre, impliquée dans cette guerre quand elle n'était même pas encore "assez forte" pour pouvoir parer les coups qu'elle voulait et allait prendre à coup sûr si elle continuait ainsi. Dans la guerre, c'était chacun pour sa gueule et malheureusement Tracey n'avait pas grand chose sous le capot pour s'assurer l'autosuffisance. Et c'est ce trop-plein de générosité, cette envie de bien faire de sa part qui dégoûtait Caïn. Les gens sont méchants, les gens sont cruels, et Tracey tombait bêtement dans le panneau de l'illusion comme quoi la guerre et les idéologies seraient vectrices de rassemblements humains. « Ah oui ? Et tu sais pourquoi il est tombé sur toi ? Parce que t'étais totalement paumée et totalement seule, et parce que ta place était pas ici mais derrière un pupitre de classe entrain d'apprendre comment se défendre. » Il ne put s'empêcher de rire lorsqu'elle lui dit qu'ils sont déjà entrain de lancer des recherches ou j'sais pas quelle autre connerie. Douce candeur enfantine. « Tu sais Tracey, quand tu crèveras sur le champ de bataille, tu crois qu'ils prendront la peine de te garder au chaud puis t'enterrer, te faire des funérailles et une veillée ? Non parce que Tracey quand on est meurt on est tout seul à jamais, et toutes les bonnes volontés du monde de l'Ordre du Phénix n'y changeront rien, c'est un fait, plus vite tu l'accepteras, plus t'auras des chances de survivre. » Il fut néanmoins plus attentif à son récit des événements, se disant tout de même qu'elle avait eu énormément de chance et que c'était con qu'elle gâche ainsi toutes les bonnes occasions que lui avait donné le destin pour se terrer et attendre que ça se finisse, lui après autant d'occasions manquées, il aurait en tout cas certainement compris le message. « Et pourquoi tu ne m'as pas prévenu ? Hein ? Tu sais très bien que si y'a un endroit ou les Mangemorts viendront pas te chercher, c'est chez moi, dans ma vieille maison cosy ennuyeuse sans intérêt, t'aurais du venir me voir Tracey putain au lieu de te balader comme un putain de bambi en saison de chasse. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) it's always darkest before the dawn •• caïn   Mar 25 Juin - 0:32

J'étais en colère, et déçue tout à la fois. J'en avais assez qu'on sous-estime sans cesse mes capacités, que l'on ne croit pas en moi. Je n'étais peut-être pas Hermione Granger, mais je m'en sortais plutôt pas trop mal, non ? N'importe qui aurait fait pareil à ma place, surtout après avoir été éjecté du nid de cette façon. Je faisais mes armes toute seule, alors forcément, je galérais. C'était plutôt simple à comprendre, mais Caïn ne semblait pas le comprendre. Il ne comprenait rien, ni la peine qui me rongeait le cœur, ni même mon désir de vengeance. Il n'en avait rien à foutre que mon cœur était en train de saigner comme jamais, n'étant plus qu'un vague amas de chair et de sang qui ne ressemblait plus à rien. Il n'en avait rien à faire non plus que je tienne à peine debout, cela ne l'empêchait pas d'être odieux comme à son habitude. Surtout, plus que tout, il n'en avait strictement rien à foutre que je me sentais plus seule que jamais. « ah, ça oui, je l'ai compris que j'étais seule. » marmonnai-je avec amertume, alors que je grelottais de froid. Il n'avait pas besoin de me mettre sous le nez ma solitude, tout ça, je le savais et ça faisait mal. Dans le fond, je n'étais qu'une gamine terrifiée, avide d'affection, qui craignait plus que tout de finir seule, abandonnée de tous. « Alors je compte sur toi pour venir mettre des fleurs sur ma tombe...si ce n'est pas trop demander. » ironisai-je alors qu'il insistait encore sur ma solitude, sur le fait que si je venais à mourir prochainement, personne n'en aurait strictement rien à faire. Enfin, il aurait su ce qui était arrivé à mes parents s'il se préoccupait un minimum de moi, non ? Alors bon, que je sois là ou pas, quelle différence cela faisait-il ? Aucune, on était bien d'accord. Pourtant, lorsqu'il m'accusa de ne pas l'avoir prévenu, je sortis de mes gonds. J'éclatai d'un rire mauvais, presque hystérique alors que je n'en croyais simplement pas mes oreilles. Mon rire se perdit finalement dans une quinte de toux, mais ce n'était pas volontaire, cette fois. Je dus m'asseoir sur un tronc d'arbre couché au sol pour ne pas vaciller. Je ne me sentais vraiment pas bien, et Caïn n'était pas là pour améliorer la situation, loin s'en faut. « Ouais ben tu sais, le putain de bambi, il a aussi perdu sa mère, figure-toi. » rappelai-je d'un ton sinistre. « Ce qui nous fait encore un point commun, entre Bambi et moi. Mais tu vois, je suis sûre qu'on se comprendrait, tous les deux. » je délirais. Un peu. Mais bon dieu, que j'avais froid. Je me pris la tête entre les mains, tentant d'éloigner la migraine qui me martelait le crâne. « Et puis, qu'est-ce que t'aurais fait de plus que Pan-Pan et toute la clique, hein. Franchement. Toi, jouer les bons samaritains, on nage en plein délire. » Je repoussai une mèche de cheveux trempée derrière mon oreille, avant de me recroqueviller légèrement sur moi-même, ramenant mes genoux sur ma poitrine. Ça n'allait pas, putain, il ne le voyait donc pas ? Il croyait encore que je jouais la comédie, peut-être ? Pourtant, ce n'était pas mon style, de me plaindre. Pas comme ça, en tout cas. Généralement, quand je souffrais, je préférais me taire, tout encaisser sans rien dire. Ma respiration était rauque, sifflante, je sentais mon corps s'engourdir. Je tenais à peine sur mon tronc d'arbre, je tremblais un peu. Le froid était de plus en plus insupportable à mesure que les minutes passaient. J'étais mal, vraiment mal. Mais en même temps, je venais d'être envoyée dans un tronc d'arbre qui s'était brisé sous le choc, j'avais subi un transplanage d'urgence et j'avais fini dans la rivière alors qu'il faisait à peine trois degrés dehors, comment je pouvais aller bien, dans ces conditions ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) it's always darkest before the dawn •• caïn   Mar 25 Juin - 17:27

Mais qu'est-ce qu'elle avait putain ? Caïn détestait quand elle était comme ça, à moitié sarcastique, à moitié pleureuse, il savait pas comment la prendre - sans allusions sexuelles bien entendu même si ça faisait longtemps qu'ils n'avaient pas consumés - quand elle jouait à cette bipolarité insupportable. Et voilà en plus qu'elle se mettait à trembler et nous jouer la pseudo crise d'épilepsie, c'est pas possible. Elle pouvait rire autant qu'elle voulait de sa mort, avec cet humour noir qui était même pas drôle, Caïn continuerait sur cette lancée tiens, juste pour lui montrer qu'il allait pas lui tirer la larme à l'oeil avec ça. « Génial, tu les veux de quelle couleur tes fleurs ? Et comme musique d'enterrement je te mets quoi " we are never ever getting back together " ou j'sais pas quelle autre connerie pour loilita?    » eh oui, parfois Caïn pouvait avoir de la culture, de la grande culture, avec Taylor Switchers ou j'sais pas quoi, bref un truc à la mode chez les moldus. Et puis d'un coup elle se mit à se fendre la poire, tiens génial maintenant on en était au stade d'euphorie qui a pris du Poppers, yaye. Caïn la regardait interloqué, attendant qu'elle dise quelque chose pour qu'il comprenne ce qui était vraiment drôle dans ce qui venait de dire, car vraiment, même lui, capable de s'éclater de rire sur ses propres remarques, il était perdu là tout de suite. Elle se mit à partir dans une espèce de métaphore filée douteuse sur Bambi et elle, Panpan et lui, bon samaritain, trop high pour Caïn toute cette merde, et dieu sait qu'il avait l'esprit tordu. « J'y capte rien Tracey, quand je suis rude avec toi, je suis un merdeux, et quand je suis gentil, j'ai l'air con ? C'toi qui nage en plein délire ouais, t'es sûre que ton Doloris Master là t'as pas filé du Ghb plutôt ou j'sais pas quelle autre connerie. Tu m'énerves, va te faire foutre. » dit-il, blessé dans son orgueil ou fatigué de jouer aux jeux des devinettes, il se leva pour s'allumer sa dernière cigarette et se positionner un peu plus loin près du lac, commençant à jeter des cailloux dans l'eau comme un gamin qui boude, elle avait intérêt à vite fait retrouver ses esprits...  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (2.2) it's always darkest before the dawn •• caïn   Mar 25 Juin - 18:39

Je n'en pouvais plus. J'étais à bout de forces, épuisée. Je n'en avais sans doute pas l'air, mais je faisais un effort surhumain pour rester consciente, pour donner l'illusion que je maîtrisais plus ou moins la situation. Mais évidemment que c'était une illusion, il fallait être aveugle ou le faire exprès pour ne pas voir l'évidence même. « De quelle couleur je veux mes fleurs ? » demandai-je, interloquée, le regard obstinément rivé sur le sol, empêchant de toutes mes pauvres forces des larmes de rage et de dépit de courir sur mes joues. « Des chrysanthèmes. » ironisai-je encore et toujours. « C'est ça qu'on met sur les tombes de nos morts, chez nous. Il n'y en a pas mille sortes. » Nous...sous-entendus les moldus, évidemment. Après tout, c'était dans ce monde que j'avais vécu, grandi, pour certains sorciers, j'étais même des leurs, donc autant observer leurs coutumes. « Et pour la musique, tu vois, j'avais pensé à quelque chose de plus classique. Beethoven, Mozart, ils ont fait de beaux requiems. » Je n'étais pas une lolita, contrairement à ce qu'il pouvait bien penser. Forcément, on ne jouait pas dans la même cour. En fait, j'avais des goûts archi-classiques quand on y pensait. Mais dans la mesure où j'étais quelqu'un sans fantaisie, tout ce qu'il y avait de plus ennuyeux, était-ce vraiment étonnant ? Cela me semblait simple, pourtant, mais apparemment, ce n'était pas le cas pour tout le monde. Et il n'en resta pas là. Au contraire, il continuait de m'invectiver, alors que le décor tanguait toujours plus autour de moi. Il ponctua par un magnifique va te faire foutre, témoin ultime de son énervement. « Au lieu de toujours dire, toujours promettre, toujours parler, alors fais, agis, merde ! » criai-je à son dos alors que j'essuyai une larme traîtresse d'un geste rageur. « J'sais pas, moi. Montre moi. Avec toi, ce sont toujours des mots en l'air de toute façon. » Qui me dit qu'il ne m'aurait pas claquée la porte au nez s'il m'avait vue sur son seuil, hein ? Qui me dit qu'effectivement, avant toute chose, j'aurais dû aller le voir ? Aller le voir pourquoi, au juste ? Pour qu'on en discute ? La bonne blague. On ne savait pas discuter sans s'engueuler. Mon choix avait été tout fait. Je venais de perdre mes parents, je n'étais pas assez solide pour m'en prendre plein la gueule. J'avais besoin qu'on me réconforte, qu'on me soutienne, qu'on soit là pour moi, était-ce trop demander ? Était-ce si compliqué à deviner, à comprendre ? Je me laissais un peu plus glisser sur mon tronc d'arbre, même assise, je n'arrivais pas à rester droite, à garder figure humaine. Je ne jouais pas. Je n'avais pas envie de jouer de toute façon. « Caïn... » appelai-je d'une voix étouffée. Je ne sus jamais s'il m'avait entendue ou pas, s'il avait finalement daigné bouger de là ou pas. Je vis les arbres, la forêt, la rivière et même la silhouette de l'ancien Serpentard vaciller une dernière fois, et tout devint noir.  

RP TERMINE.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (2.2) it's always darkest before the dawn •• caïn   

Revenir en haut Aller en bas
 

(2.2) it's always darkest before the dawn •• caïn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Base matifiante
» Bonne Jeudi
» Bio-vert détachant et détergent
» le fameux dawn???
» décrassage au dawn et changement d'élastique
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: Deuxième saison :: sujets abandonnés
-
Sauter vers: