AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 rosalind • i sat in the valley green

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: rosalind • i sat in the valley green   rosalind • i sat in the valley green Icon_minitimeVen 15 Mar - 19:25


Rosalind Patience Buchanan
magic causes as much trouble as it curesx x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x

ft. Jessica Chastain ◊ Order of the Phoenix.
✲ NOM : Buchanan, famille de la vieille aristocratie sorcière écossaise, reconvertie dans le commerce d'herbes et plantes magiques. ✲ PRÉNOM(S) : Rosalind, Patience. L'amour des Buchanan pour Shakespeare — eh oui, un auteur moldu ! — se fait sentir à chaque génération ; Rosalind est un personnage d'une de ses pièces, réputée pour son courage et son intelligence. Patience est plus un choix lié à la coutume : le deuxième prénom de tous les membres de la famille fait référence à une qualité particulière : Temperance, Prudence, Hope ... Il est toujours intéressant de jeter un œil à l'arbre généalogique. ✲ ÂGE : 34 ans. ✲ DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Un certain 14 avril 1963, à Perth (Écosse). ✲ EMPLOI : Gérante de la boutique Asphodel & co., située sur le Chemin de Traverse. ✲ STATUT DU SANG : Sang-pur, quoique cela n'ait pas vraiment d'importance. Sa famille n'accorde aucune valeur au statut du sang, ce qui la rend particulièrement populaire — la grandeur et la magnificence des réceptions y contribue aussi fortement. ✲ ANCIENNE MAISON : Gryffondor. ✲ SITUATION AMOUREUSE : Célibataire.

❖ ❖ ❖

C'est une baguette bien spéciale que celle de Rosalind, sculptée avec soin du bois d'un ébénier, d'une finesse inestimable. C'est il y a très longtemps que celle-ci a choisi son sorcier, à cette époque il n'avait que 11 ans et a d'instinct su qu'elle était faite pour lui/elle : patiente, directive et raffinée sont les principales qualités de cette baguette, spécialisée malgré tout en sortilèges. Le coeur de cette baguette recèle bien des mystères, mais c'est la magie d'un/une ventricule de cœur de dragon, plus exactement d'un Noir des Hébrides qui lui donne toute sa puissance.

L'avis de ton personnage sur VoldemortRosalind ne comprend toujours pas ce qui peut pousser certains sorciers, issus de familles tout à fait respectables, à prendre le parti du mage noir. Certes, les promesses du sorcier sont séduisantes, son pouvoir en a attiré plus d'un, espérant entrer dans ses bonnes grâces, mais il ne fait pas bon être disciple d'un homme comme celui-ci, qui n'éprouvera aucun remords à vous tuer si l'une de vos actions lui déplaît. Son intérêt pour l'histoire de la magie l'a poussée à étudier avec précision le passé de Tom Jedusor. Un passé bien sombre, qui aurait pu transformer le plus aimable et bienveillant des humains en véritable monstre. Toutefois, elle ne saisit pas sa fascination pour la pureté du sang : en quoi un sorcier né des parents eux-mêmes sorciers aurait-il plus de valeur qu'un né-moldu ? En quoi le sang influence-t-il notre puissance ? Autant de questions qui demeurent sans réponse. Rosalind n'a pas été directement touchée par les actions de « Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom », mais elle a vu autour d'elle des familles détruites, des hommes et des femmes qu'elle avait côtoyés pendant sa scolarité perdre la vie sur le champ de bataille. L'appeler par son nom est la première chose à faire pour évacuer tout sentiment de peur ; ne pas oser dire « Lord Voldemort », c'est entretenir la crainte et l'angoisse, c'est lui donner raison et renforcer sa position.

Ton personnage et l'Ordre du Phénix Rosalind a pris le parti de se dresser ouvertement contre le Seigneur des Ténèbres. Ses années à Poudlard, au sein de la maison rouge & or, lui ont appris que courage et persévérance sont bien plus puissants que le plus dangereux des sortilèges. Depuis son adolescence, la jeune sorcière voue une admiration sans borne à l'Ordre du Phénix et à ses membres les plus anciens. Pendant ses études, elle s'imaginait souvent appartenir à ce mouvement de résistance, le seul qui ose défier Lord Voldemort. Les Mangemorts ont infiltré toutes les strates du monde sorcier, du Ministère de la Magie aux simples boutiques du Chemin de Traverse ou de Pré-au-Lard, et pourtant, malgré cela, l'Ordre du Phénix fait figure de lumière dans l'obscurité. Folie douce, utopie, naïveté : la jeune femme a déjà entendu ses mots. Elle se contente de les chasser du revers de la main : si la folie ressemble à l'espoir, alors oui, elle est bel et bien folle.

Ton personnage et la situation actuelle La guerre fait rage, inutile de le nier. Elle n'est peut-être pas ouverte, les deux partis ne s'affrontent pas en plein milieu d'un champ, mais elle a commencé. Rosalind se sent plus que jamais impliquée ; elle a envie de participer, de se sentir utile, d'aider. Son rôle n'a pour le moment été que très modeste au sein de l'Ordre du Phénix. La plupart des membres du mouvement ne la prennent pas pour une femme d'action ; beaucoup trop habituée au luxe pour oser mouiller sa chemise. Ces préjugés à son encontre l'horripilent. Certes, le fait de gérer une boutique spécialisée dans les herbes et plantes magiques lui permet de fournir onguents et potions à l'Hôpital Sainte-Mangouste ainsi que, à titre plus personnel, à certains sorciers blessés de façon superficielle. À l'heure actuelle, cependant, le conflit s'intensifie et la jeune femme pense qu'il est temps pour elle de sortir de l'ombre et de faire ses preuves. La patience est une de ses qualités ... Mais celle-ci a ses limites.

x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x

ginger ◊ 2-3j/7 de connexion
✲ PSEUDO : Ginger. ✲ PRÉNOM : Alexandra. ✲ PERSONNAGE : Inventé — très modestement — par moi ;). ✲ PAYS : ALLONS ENFANTS DE LA PATRIIIIEUUUH. ✲ OU AS-TU TROUVÉ LE FORUM : Bazzart. ✲ TON AVIS SUR PI : C'est beau, c'est grand, c'est confortable, les gens ont l'air sympathique et normaux et le RP est de qualité (je m'appelle Stéphane Plaza). ✲ UN DERNIER MOT : May the force be with you.



Dernière édition par Rosalind P. Buchanan le Sam 16 Mar - 19:29, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: rosalind • i sat in the valley green   rosalind • i sat in the valley green Icon_minitimeVen 15 Mar - 19:25


to get a dream of life again, a little vision of the start and the endx x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x

1er septembre 1974
Le bruit de ses pas résonnait dans le hall. Plusieurs trains venaient d'entrer en gare, déversant un flot de jeunes cadres, tous habillés sur le même modèle — costume, complet, attaché-case —, soucieux d'arriver à l'heure sur leur lieu de travail. Au milieu de cette foule compacte, une chevelure rousse tentait de se frayer un chemin jusqu'aux plateformes 9 et 10, suivies par un homme et une femme qui lui hurlaient de se dépêcher. Le père poussait un lourd chariot où se trouvaient pêle-mêle une énorme malle en cuir et bois, une cage avec un grand-duc affolé ainsi que d'autres accessoires dont la nécessité était discutable. Personne ne prêtait attention à eux, fait tout à fait étonnant. Tels des robots, les moldus se pressaient aux portes de la gare ; il ne pouvait s'arrêter pour regarder ces curieux personnages : la machine aurait été rouillée, ils auraient causé un trouble dans le ballet bien orchestré de la matinée. D'ailleurs, une minute plus tard, les deux adultes et la petite fille aux cheveux de flamme avaient disparu, comme s'ils n'avaient jamais existé, comme si tout ceci n'avait été qu'un rêve. Le calme retomba d'un coup ... De ce côté-ci. De l'autre côté du mur situé entre les plateformes 9 et 10, la situation était tout à fait différente. Des bruits d'animaux en tous genres, des cris, des pleurs, des enfants surexcités, des enfants nerveux, des malles à perte de vue et une locomotive noire et rouge, qui crachait de la fumée et semblait prête à partir dans quelques minutes. Les enfants commençaient à grimper dans les wagons, chacun se dépêchant de trouver une place dans un compartiment, histoire de dire une dernière fois « au revoir » à ses parents. Rosalind courait à toute allure vers l'avant du train : elle voulait que son premier voyage soit mémorable. Le quai se vidait peu à peu, les places se faisaient rares et elle était à bout de souffle. D'un bond, elle sauta dans le premier wagon et les portes se refermèrent, comme par magie, juste derrière elle. Le sifflet retentit. Elle se faufila entre les autres élèves et tâcha de se trouver une place. Ceci fait, elle se précipita vers la fenêtre et fit un signe de la main à ses parents, qui s'étaient débrouillés pour que sa malle soit chargée dans le train. Le train démarra dans un grondement et elle eut tout juste le temps de voir une larme rouler sur la joue de sa mère, dont la tête était posée sur l'épaule de son mari qui, lui, affichait un air plutôt serein. Le voyage venait de commencer.

Le nez collé sur la vitre, debout au milieu du compartiment, Rosalind regardait avec admiration le paysage qui défilait devant ses yeux. Cependant, ce plaisir fut de courte durée ; les autres élèves souhaitaient eux aussi profiter de la vue. Un peu dépitée, elle se rassit promptement à sa place, ne sachant trop que faire de ses dix doigts. Bientôt, une sensation de fatigue s'abattit sur elle ; la fillette lutta pour garder les yeux ouverts, mais ce fut peine perdue. « Vous souhaitez quelque chose ? Une friandise ? » ; les effluves de bonbons et autres chocolats se frayèrent un chemin jusqu'aux narines de Rosalind et la voix aiguë de la sorcière la réveilla. Elle sortit prestement quelques pièces de ses poches et s'acheta Chocogrenouilles et autres dragées de Bertie Crochue. De nature généreuse, elle en proposa à ses camarades : un eut la malchance de tomber sur « crotte de nez », un autre sur « poivre ». Quant à elle, elle découvrit le goût ignoble des « asperges ». Le trajet dura plusieurs heures, mais quand elle posa le pied sur le quai « Poudlard », la jeune sorcière eut la sensation qu'elle n'avait été assise que quelques minutes. Un géant se dressa maintenant devant eux et invitait les premières années à le suivre. Ils se dirigèrent tous vers des barques qui payaient peu de mine et eurent la joie de découvrir le château illuminé, la lune se dressant haut dans un ciel étoilé. L'image frappa Rosalind, très sensible à la beauté des choses. En un rien de temps, ils se retrouvèrent devant les portes de la Grande Salle, prêts pour la répartition. Une femme sèche leur expliqua en quoi la cérémonie allait consister et c'est avec beaucoup d'appréhension, et en silence, que les élèves firent leur entrée. Le directeur, Albus Dumbledore, était assis à la grande table qui se trouvait sur l'estrade, entouré des professeurs de l'école, et semblait attendre avec amusement la suite des événements. Il avait dans le regard cette petite lueur qui révélait son côté malicieux. Un chapeau miteux était posé sur un tabouret. La répartition pouvait commencer. Rosalind regardait avec admiration le plafond de la Grande Salle, puis l'architecture de la pièce, puis les visages des autres élèves, qui accueillaient avec un plaisir non dissimulé les petits nouveaux. Elle fut la quatrième élève à être appelée. Elle ne s'emmêla pas les pieds dans sa robe, elle ne trébucha pas sur les marches et elle ne loupa pas le tabouret. Le Choixpeau à peine posé sur sa tête, un mot rebondit sur les murs en pierre de l'édifice. « GRYFFONDOR ». Un choix fort étonnant. De nature assez discrète, généreuse, un peu peureuse et très naïve, Rosalind s'était toujours imaginé qu'elle serait répartie à Poufsouffle, maison qui lui correspondait à merveille, se disait-elle. Apparemment, son destin était autre. Destin ... Voilà un mot qui sonnait bien.


31 octobre 1981
Un « crac » sonore se fit entendre. « Veuillez m'excuser madame, je reviens dans quelques instants ». Rosalind disparut dans l'arrière-boutique. Sa mère y faisait les cent pas, le front plissé et les mains agrippés à sa baguette. « Mère, je vous ai déjà dit de prévenir quand vous passiez », dit-elle patiemment. Ethel la regarda un instant, puis éclata. « Il est mort ! ». La peur commença à s'insinuer dans l'esprit de la jeune fille. Serait-il arrivé quelque chose à son père ? À partir à l'aventure comme il le faisait, il ne pouvait que lui arriver malheur. Il s'exilait parfois pendant des mois dans son bureau, échafaudait des plans mystérieux puis disparaissait des semaines, sans que l'on sache où il était allé ... Et finissait par revenir, chargé de plantes exotiques et d'herbes soit-disant miraculeuse. Un chercheur de trésor végétaux, voilà comment on pouvait le qualifier. D'ordinaire, il ne reparaissait qu'avec quelques morsures ou griffures. Dans quel pétrin s'était-il mis ? Sa mère avait toujours tendance à exagérer, une véritable comédienne ; elle se méfiait donc de ses propos. Il devait sûrement être allongé inerte dans son lit, après s'être fait piqué par une plante paralysante. Ce ne serait certainement pas la première fois, ni la dernière. « Où est-il ? Lui avez-vous donné la potion que je vous avais confié la semaine dernière ? Quand apprendra-t-il à se méfier de ces fichues plantes ! Il le sait pourtant, que « beau » n'est pas synonyme d' « inoffensif » ! » Rosalind perdait rarement son sang-froid, mais ses parents, qu'elles adoraient, avaient parfois tendance à l'exaspérer. Elle tenait d'eux ce côté un peu fou, un peu décalé, qu'elle cachait avec soin, histoire de garder un semblant de crédibilité. Elle attrapa son manteau et Ethel posa une main sur l'épaule de sa fille. « Non chérie, il ne s'agit pas de ton père, bien que ces derniers temps, ses petites escapades me causent un grand souci. Il est vraiment intenable ! L'autre jour, j'en parlais justement à ta grand-mère et ... » « Mère, venez-en au fait » « Ah, oui. Le Seigneur des Ténèbres a été défait. Il n'est plus. Évaporé. » Rosalind se laissa tomber sur une chaise, l'air hagard. Cela faisait maintenant des années que la guerre avait éclaté et elle semblait ne jamais prendre fin. Et là, en quelques secondes, le conflit était résolu. « Mais comment ... ? » « Harry Potter. Tu te souviens de Lily Evans et James Potter, n'est-ce pas ? Quelques années au-dessus de toi à Poudlard, me semble-t-il. Morts, eux aussi. Tué par Lord Voldemort. Mais le garçon ... Le garçon a survécu, nul ne sait comment cela est possible. Il nous a sauvé. Un si petit être ... » Le double choc de la mort du mage noir et de Lily et James Potter, ainsi que le manque de tact évident d'Ethel Buchanan, plongèrent la jeune fille, à peine sortie de Poudlard, dans le mutisme. Plus de morts inutiles, plus de massacres, plus de crainte, tout ceci grâce à un bébé de 1 an. La mère de l'ancienne Gryffondor se fraya un chemin jusqu'au comptoir et s'empressa d'annoncer la nouvelle à tous les clients en présence. Un nouveau « crac » se fit entendre.

Rosalind se trouvait dans la demeure familiale. Elle avançait au bout du couloir de l'entrée, vers le fond de la maison. Après avoir traversé maintes et maintes pièces, elle se dirigea vers une porte en verre, qu'elle poussa délicatement. « Père ? » La serre était immense, une sorte de musée botanique. On pouvait y trouver des milliers d'espèces différentes, venues des quatre coins de la planète. Petite, la jeune fille rêvait d'aventures avec son père, rêvait de partir avec lui à la découverte de contrées exotiques et sauvages. Sa fascination pour la botanique ne datait pas d'hier et elle soupçonnait son géniteur d'avoir implanté cette passion en elle, sans trop lui demander son avis. De fait, reprendre l'entreprise familiale n'avait pas été une contrainte, bien au contraire. Il est vrai que pour le moment, son rôle se limitait à servir les clients dans la grande boutique du Chemin de Traverse, mais elle ne doutait pas qu'un jour, son père la laisserait se débrouiller seul et lui confierait les clés du commerce, pour s'adonner pleinement à la partie « recherche ». Rosalind avait aussi développé d'étonnantes aptitudes en matière de potions, ce qui lui permettrait certainement de diversifier les activités des Buchanan. Lorsque Prospero était introuvable dans le château, Rosalind savait qu'il fallait se rendre directement dans son « laboratoire ». C'était son refuge, loin des complaintes de sa femme et de ses envies incessantes de fêtes et de réceptions. Il n'était pas à l'aise au milieu de tous ces gens, ces personnages riches et inintéressants qui le prenaient certainement pour un vieux fou. La jeune fille, elle, avait hérité des facilités de sa mère dans ce domaine : loin d'être asociale, elle aimait aller vers les autres, apporter son aide et savait se faire apprécier s'il le fallait. « Je suis là ! » Un sourire passa sur le visage de la sorcière. Derrière une plante immense, assis à une table de travail, son père écrivait frénétiquement sur un cahier déjà noir de notes. « Tu ne vas jamais en croire tes yeux ! J'ai découvert ce spécimen étonnant, lors de mon dernier voyage en Afrique. Une espèce hors du commun. Ces idiots allaient détruire la plantation, soit disant qu'elle portait malheur aux habitants du village. J'ai eu le temps d'en récolter suffisamment pour en faire pousser à nouveau et ... Qu'est-ce qu'il se passe Rose, tu ne dis rien ? ». La jeune fille écoutait, l'air distraite. D'ordinaire, quand Prospero lui faisait part de ses découvertes, son regard brillait, son sang bouillonnait et elle posait des tas de questions, avant même qu'il ait fini ses explications. Son silence était synonyme de tourment. « Je ... Mère ne te l'a pas dit ? Le mage noir a été vaincu. Lily et James sont morts, leur fils a survécu. » Il était comme foudroyé, complètement paralysé, incapable d'aucune réaction. Fallait-il se réjouir immédiatement ? Le bonheur de la disparition du Seigneur des Ténèbres s'accompagnait de la mort de deux êtres extraordinaires. Comme sa mère l'avait fait auparavant, elle posa sa main sur l'épaule de son père, déposa un baiser sur sa joue et quitta la pièce. Pourquoi ce petit était-il vivant ? Pourquoi Voldemort s'était-il attaqué aux Potter ? Il ne fallait certainement pas compter sur La Gazette pour y apporter une quelconque réponse.


juin 1996
« The Dark Lord Has Returned » titre La Gazette du jour, comme une évidence. Comme si, l'année passée, Rita Skeeter ne s'était pas attachée à démonter point par point le récit du jeune Potter sur la mort du pauvre Cédric Diggory. Rosalind jeta furieusement le journal sur la table. L'heure était grave. La situation était tendue depuis quelque temps, entre ceux qui étaient persuadés de la résurrection miraculeuse de Lord Voldemort et ceux qui refusaient de voir la vérité en face. Cela faisait maintenant un an que la sorcière guettait les nouvelles avec appréhension, chaque jour, redoutant la disparition du fils de Lily et James. Elle se doutait que rien ne pouvait lui arriver à Poudlard, mais les choses avaient changé. Ombrage avait pris les commandes sur ordres du ministère et Dumbledore avait été contraint à un court exil. L'avantage d'être commerçant sur le Chemin de Traverse, c'est que l'on entend les ragots, tous les ragots. Et parfois, les histoires les plus extraordinaires contiennent une part de vérité ; il ne tient qu'à vous de la démêler. Cela faisait maintenant 6 ans que Rosalind avait pris la direction d'Asphodel & co. et bien qu'elle disposât de 2 employés qui s'occupaient du service, elle gardait dans les tiroirs de son bureau quelques oreilles à rallonge. Elle en voyait passer du monde, et pas que du beau monde. Des Mangemorts notoirement connus s'aventuraient parfois dans les murs de sa boutique, pensant certainement qu'une sang-pur n'irait jamais révélé quoi que ce soit de compromettant à qui que ce soit. Pour le moment, elle avait gardé ces informations pour elle, mais maintenant que le retour de Voldemort était officiel, elle ne se sentait plus aussi indulgente. La rumeur avait enflé, tout au long de l'année. Elle avait tenté d'en discuter avec ses parents, mais son père était bien trop occupé par ses plantes et sa mère préférait vivre dans l'insouciance — faire face aux affres du monde sorcier ne l'intéressait guère. Dans son château du fin fond de l'Écosse, elle se sentait en sécurité. Elle continuait à côtoyer des « sang-de-bourbe », des « sang-mêlés », voire même quelques moldus, sans se poser aucune question. Rosalind se rongeait les sangs, se demandant sans cesse quelle serait la gaffe de trop de la part d'Ethel. Sa famille ne représentait pas un enjeu pour les partisans du mage noir, du moins le pensait-elle. Une famille de doux dingues, d'artistes en quelque sorte, qui n'avait pas grand intérêt.

Le temps était venu pour elle de prendre parti. Sa préférence allait bien sûr pour l'Ordre du Phénix. Cependant, il n'était pas évident d'y entrer, sans en connaître les codes. Sa réputation de « passionnée des plantes en talons hauts » la desservait plus qu'elle ne pensait ; à dire vrai, les commérages sur sa personne ne l'intéressaient que peu, à partir du moment où elle n'avait pas honte de ce qu'elle était. La mort de Sirius Black avait été un coup dur pour l'Ordre ; elle se souvenait de lui, de trois ans son aîné, à faire les 400 coups avec James. Dieu qu'il était dur d'être Gryffondor à cette époque-là ! En cette fin juin 1996, Rosalind s'engagea auprès de l'Ordre. S'y intégrer fut plus difficile qu'elle le pensait. Les préjugés sur son compte poussaient les membres à s'éloigner d'elle, ou à lui confier des tâches de peu d'importance. Du fait du caractère assez volubile et lunatique de sa mère et de la passion dévorante de son père, on l'estimait peu digne de confiance. Aujourd'hui encore, bien que la cause qu'elle défend lui tienne à cœur, la jeune femme a encore l'impression d'être appréciée pour les herbes et potions qu'elle fournit plus que pour ses véritables talents et son courage. Certes, elle a profité des dernières années pour étendre son commerce, certes, l'édifice que sa famille possède dans le Chemin de Traverse est imposant, certes, elle n'a jamais manqué de rien et n'a jamais été poursuivie par Voldemort pour « traîtrise », mais en quoi cela entamerait-il sa légitimité en tant que membre du mouvement ? Plus déterminée que jamais, Rosalind est prête à forcer le destin s'il le faut ... À ses risques et périls.




Dernière édition par Rosalind P. Buchanan le Sam 16 Mar - 22:56, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Melian Greengrass
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : MARY-W. +marie.
≡ hiboux envoyés : 4326
≡ date d'arrivée : 03/03/2013
≡ tes points : 150 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 pris.
≡ ton avatar : eleanor tomlinson.
≡ tes crédits : @wildworld (avatar), tumblr (gifs).
rosalind • i sat in the valley green Tumblr_nr2xocOQPr1qf34gmo4_250
≡ âge du perso : vingt-six ans.
≡ amoureusement : mariée, techniquement, même si elle ne semble plus en porter le nom.
≡ son emploi : auparavant, elle travaillait à la ménagerie magique, désormais, elle est une fugitive.
≡ statut de sang : c'est une sorcière de sang-pur, d'ces sang-pur qu'on estime traitres pour ne pas se croire au-dessus des autres.
≡ sa maison : elle était chez les gryffondor; elle n'a pourtant jamais cru en son courage.
≡ sa baguette : baguette en bois de cyprès, avec une plume de phénix pour cœur, elle est spécialisée en métamorphose, et mesure approximativement vingt-sept centimètres.
≡ son patronus : il prenait la forme d'un geai, mais désormais elle ne peut plus en produire. rien d'autre qu'un vague amas argenté.
≡ son amortencia : la potion a toujours eu la senteur du grand air, un parfum d'ébène au creux de ses cheveux et du vieux bois.
MessageSujet: Re: rosalind • i sat in the valley green   rosalind • i sat in the valley green Icon_minitimeVen 15 Mar - 19:28

Ouuuuuuh, une Jessica :puppy: :red: :coeur:
BIENVENUUUUE (a) bonne chance pour ta fiche :fall:

Si tu as des questions, n'hésite pas :héé: :angel:

_________________

------------------------------------------
take my hand. take my whole life too - lay us down, we're in love. but i miss you more than i thought i would. and i'll use you as a warning sign that if you talk enough sense then you'll lose your mind. and i found love where it wasn't supposed to be, right in front of me - talk some sense to me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: rosalind • i sat in the valley green   rosalind • i sat in the valley green Icon_minitimeVen 15 Mar - 19:54

Bienvenue ici. :puppy:
Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Weasley
ADMIN ❖ we are the champions
≡ ton pseudo : sweet poison.
≡ hiboux envoyés : 5700
≡ date d'arrivée : 15/01/2013
≡ tes points : 50 points.
≡ ta disponibilité rp : free 1/3 (elladora + abraham).
≡ ton avatar : richard madden.
≡ tes crédits : rose red (avatar).
rosalind • i sat in the valley green Tumblr_nlmij4kiVD1qjemobo1_250
≡ âge du perso : vingt-cinq ans.
≡ amoureusement : célibataire.
≡ son emploi : soigneur de dragon à gringotts.
≡ statut de sang : sang-pur.
≡ sa maison : gryffondor.
≡ niveau d'études : études terminées avec six buses et six aspics.
≡ sa baguette : sa baguette magique est en bois d'ébène. Elle mesure 22,5 cm et contient un poil de licorne.
≡ son patronus : un ours.
≡ son amortencia : ....
MessageSujet: Re: rosalind • i sat in the valley green   rosalind • i sat in the valley green Icon_minitimeVen 15 Mar - 20:03

JESSICA :puppy:
Bienvenue, bonne chance pour ta fiche :puppy:

_________________

lalalala citation ici.
des paroles par là. — titre de la chanson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaure Moriarty
MEMBER ❖ mischief managed
≡ ton pseudo : April Rain (Emma)
≡ hiboux envoyés : 5305
≡ date d'arrivée : 03/08/2012
≡ tes points : 340 points.
≡ ta disponibilité rp : 1/3 rp dispo.
≡ ton avatar : Holland Roden
≡ tes crédits : faith (avatar), acidbrain (codes sign), tumblr (gifs)
rosalind • i sat in the valley green Tumblr_nsiq3rRLny1qkz0a3o3_250
≡ âge du perso : 23 ans
≡ amoureusement : Célibataire, en proie à certains sentiments naissant qu'elle essaye de refouler.
≡ son emploi : Elle est couturière dans une petite boutique qui ne paye pas de mine. Un travail très éloigné de ses ambitions premières, dont elle n'a aucun souvenir.
≡ statut de sang : Sang-mêlé, rien de transcendant ni de particulièrement honteux.
≡ sa maison : Ancienne Poufsouffle, ce que personne ne parvenait à comprendre quand elle était encore à Poudlard.
≡ sa baguette : Bois d'aubépine, ventricule de dragon, parfaite pour les sortilèges.
≡ son patronus : Elle n'en possède pas, ses anciennes ambitions étouffant toute possibilité de créer un tel sortilège.
MessageSujet: Re: rosalind • i sat in the valley green   rosalind • i sat in the valley green Icon_minitimeVen 15 Mar - 20:19

Haaaaawwwwww Jessica :puppy: :please: Ginger Powa :coeur:

Bienvenue parmi nous ! :red:

_________________
Too much love will kill you
Just as sure as none at all. It'll drain the power that's in you, make you plead and scream and crawl, and the pain will make you crazy, you're the victim of your crime. Too much love will kill you every time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: rosalind • i sat in the valley green   rosalind • i sat in the valley green Icon_minitimeVen 15 Mar - 20:40

Bienvenuuuuuue parmi nous :puppy: & bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: rosalind • i sat in the valley green   rosalind • i sat in the valley green Icon_minitimeVen 15 Mar - 21:13

Bienvenue Alexandra :) Bon courage pour la rédaction de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: rosalind • i sat in the valley green   rosalind • i sat in the valley green Icon_minitimeVen 15 Mar - 21:23

BIENVENUE :please:
Tu as cédé, c'est bien. :héé:

Bon courage pour ta fichette !
Si tu as la moindre question, n'hésite pas. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: rosalind • i sat in the valley green   rosalind • i sat in the valley green Icon_minitimeVen 15 Mar - 21:26

    Je ne sais pas s'il est bon d'avoir cédé, mais je suis bel et bien là ;).
    Merci pour votre accueil :red: .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: rosalind • i sat in the valley green   rosalind • i sat in the valley green Icon_minitimeVen 15 Mar - 21:56

JESSICAAAAA :bril: :fall: :bave: Très très bon choix d'avatar I love you
Bienvenue parmi nous, courage pour la suite :red:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: rosalind • i sat in the valley green   rosalind • i sat in the valley green Icon_minitimeSam 16 Mar - 7:15

Bienvenue!!!

L'avatar + la fiche = ton perso il rocks!!!! :red:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: rosalind • i sat in the valley green   rosalind • i sat in the valley green Icon_minitimeSam 16 Mar - 8:48

    @Cinaed : Merciiiiii :red: Ton avatar aussi est plutôt pas mal mouahahha :mimi:
    @Eugenie : Moi qui pensais devoir refaire toute ma fiche, justement parce que mon idée de base était pas géniale ... J'avoue que je ne suis pas encore convaincue de l'histoire de mon personnage, mais nous verrons /o/. Merci I love you .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: rosalind • i sat in the valley green   rosalind • i sat in the valley green Icon_minitimeSam 16 Mar - 20:52

Bienvenue et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: rosalind • i sat in the valley green   rosalind • i sat in the valley green Icon_minitimeSam 16 Mar - 23:26

    Merciiiiii :potté: .
    Ma fiche est terminée /o/.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: rosalind • i sat in the valley green   rosalind • i sat in the valley green Icon_minitimeSam 16 Mar - 23:38

ta fiche est validée
tu es officiellement un pienx x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x


hurray te voilà lancé dans le grand bain ! C'EST QUE TU ES MOTIVÉ DIS DONC ! Alors en cadeau, tu as le droit d'apprendre à faire la vaisselle (ou pas hein, :mdr:). Délire passé, je t'ajoute à ton petit groupe, de ton côté, pense à faire toutes les démarches nécessaires à ton arrivée sur le forum et il y en a, à faire :
Pour aider à la bonne marche des répartitions et du forum tout simplement, n'oublie pas non plus de recenser la maison et le rang de sang de ton personnage : ça peut toujours aider, et si tu as soudainement alzheimer, tu pourras toujours revenir dans ce sujet pour voir où se situe ton personnage. Petit bonus du hors jeu, tu auras bien entendu la possibilité de créer un scénario pour ton personnage, sans oublier de recenser l'avatar de celui-ci également (a). Pense aussi a remplir ton profil, au moins la partie concernant le personnage histoire que les autres membres puissent savoir son âge, sa maison et compagnie rapidement (a) Ceci dit, le remplir en intégralité, c'est encore mieux Rolling Eyes

Dans le monde de la magie, si ton personnage est un adulte, pense à recenser son emploi à Poudlard ou ailleurs. Ensuite si ton personnage est un élève érudit ou un adulte, pense à recenser son patronus ou sa capacité spéciale (facultative). A Poudlard, ton personnage a la possibilité de faire partie de l'armée de Dumbledore ou des préfets ou de l'équipe de quidditch de sa maison, à toi de voir (a).

Outre cela, n'oublie pas que tu peux également faire gagner des points à ton actuelle ou ancienne maison et gagner des cartes chocogrenouilles, essentielles à l'avenir du jeu, grâce à ton activité. Donc n'hésite pas à te lancer de le rp, nous rejoindre dans le flood, voter sur les topsites et de laisser un petit mot ici :coeur:




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: rosalind • i sat in the valley green   rosalind • i sat in the valley green Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

rosalind • i sat in the valley green

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» rosalind • i sat in the valley green
» Green - Gloomy garden set. Senny (Tanned skin)
» Vertibulle (Green Bubbleroon)
» Mes premiers achats MAC ! + PHOTO [12/10]
» Swatch Barry M
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRIOR INCANTATO :: 
MISCHIEF MANAGED
 :: Deuxième saison :: fiches
-
Sauter vers: